J’aime cocher « objectif dépassé » dans les bulletins LSU.

La colonne « objectif dépassé » fait beaucoup parler d’elle sur les réseaux sociaux et dans les salles des maitres. Je lis partout des collègues s’interroger, voire ronchonner, sur cette nouvelle colonne. Selon eux, il faudrait des consignes nationales, des directives, pour que nous sachions quand cocher cette fameuse colonne.

Mon avis sur la question ? Il faut se détendre. Respirer un coup. Quel est le risque, après tout, de mettre une croix « de trop » dans cette colonne « objectif dépassé » ? Dire une fois de trop que c’est très bien ? Trop féliciter ? Et après ?

C’est vrai que ce type de feedback positif est moins classique en France que dans les pays anglosaxons (Les fans d’Harry Potter se souviendront que Harry reçoit un  « Exceeds Expectations » – Harry Potter dépasse le niveau attendu à ce moment de sa scolarité).
Mais en France, nous n’aimons pas trop féliciter… Au début, les tampons « bravo ! » ou « champion ! » que j’achetais dans les magasins anglais recevaient des moues dubitatives des conseillers péda et je les avais cachés à ma première inspection…

Je lis des collègues parler de « compétence dépassée ». Or ce n’est pas ce que le bulletin dit. Le bulletin LSU dit « objectif dépassé ». On ne joue pas sur les mots : c’est très différent. Au CE1, on peut très bien avoir comme objectif de « commencer à manipuler les temps composés ». On sait très bien qu’au CE1 on est loin d’une « très bonne maitrise » du passé composé. Oui, on peut très bien fixer un objectif qui ne soit pas la perfection…. et donc être en présence d’élèves qui font mieux que ce qu’on attend d’eux à leur niveau.

D’autres collègues expliquent que pour eux, avoir 100% de réussite, c’est être à l’objectif, mais c’est tout. Je lis des collègues qui disent qu’ils évaluent seulement l’objectif, jamais au-delà. Je trouve cela un peu triste.

J’imagine l’élève de CP qui lit couramment en octobre et à qui on dit juste : « objectif atteint ». Triste, triste.

C’est comme si seule l’excellence trouvait grâce à nos yeux. Comme si nous étalonnions le travail de nos élèves sur la copie parfaite. Comme si l’élève excellent était simplement normal, ce qui rétrograderait d’office les « normalement-bons » dans la catégorie des juste-passables. Vous, vous ne trouvez pas que c’est triste?

Evidemment, avec le dispositif de ceintures que j’utilise en classe, les excellences sont mises en valeur, et c’est tant mieux. Quand l’objectif de Noël est d’atteindre la ceinture verte, ceux qui en seront à la bleue seront en « objectif dépassé », sans l’ombre d’un doute, et je suis contente d’avoir l’occasion de l’écrire dans le bulletin. 

Car enfin, même sans les ceintures, cela ne vous arrive-t-il jamais de vous dire « Wow » en corrigeant un cahier ? Cherchez un peu, je suis sure que vous en avez aussi, des Wow…

  • Wow quand Nawfl résout les problèmes de proportionnalité en décrivant chaque étape de manière limpide…
  • Wow quand Liséa rend une figure de géométrie non seulement précise mais parfaitement propre et nette, avec tous les angles droits et côtés égaux codés…
  • Wow quand Noélie récite un passage du Petit Prince avec tellement de poésie que j’en ai des frissons…
  • Wow quand Antoine ne fait aucune erreur sur une dictée alors que la plupart des CM2 sont encore fâchés avec les accords des participes…
  • Wow quand Karen écrit une rédaction pleine de couleurs et d’émotion…
  • Wow quand Arthur lit 15 livres dans le rallye lecture là où les bons lecteurs habituels en lisent 5 ou 6…

Alors je n’ai aucun mal à cocher « objectif dépassé », pour ces Wow-là et tous les autres. Je crois que cela ne fait pas de mal de dire « bravo ». Je prends le risque de donner confiance. Nous savons si bien pointer les insuffisances… Pourquoi aurions-nous des scrupules à pointer aussi les talents ?

Bulletins Edumoov LSU

Publié pour la première fois le 25 octobre 2016

C’est top, je partage :

24 Commentaires

  1. Isa17

    Je suis tout à fait d’accord avec ton analyse et je tenais à te remercier car ton discours fait énormément de bien !!
    Nous nous sentons souvent moins seul, grâce à toi, … et nous retrouvons, en lisant tes petits billets d’humeur, notre optimisme et notre bienveillance.
    Cette bienveillance qui disparaît parfois, à force d’entendre un discours quelque peu négatif et fataliste en échangeant avec certains collègues … Un grand MERCI à toi !

    Répondre
  2. selenee

    Je n’écris pas bien souvent, bien que je suive attentivement ton blog depuis de nombreuses années….
    Et comme je suis heureuse de voir qu’enfin, quelques uns d’entre nous osent dire : oui, il fait un travail exceptionnel!!!
    Féliciter et reconnaitre que l’objectif est dépassé, c’est pour moi une source de motivation incroyable pour ces enfants, pour les faire avancer et grandir en confiance!
    Alors un grand Merci à toi!

    Répondre
  3. marie

    je comprends tout à fait ton point de vue. Mais moi qui travaille en REp+, je n’aurai que très peu d’élèves qui auront la case dépassé (1 peut-être deux parfois). Et pour tous ces élèves qui avaient l’habitude d’être dans la case « acquis solides » car l’évaluation était très réussie (j’avais l’habitude de corriger selon un code couleur avec 4 niveaux : acquis solides, bons acquis, acquis à renforcer, acquis insuffisant), ils auront du mal à comprendre que maintenant pour avoir un point vert dans la case tout à gauche il faudra faire mieux encore. Disons que j’aurais aimé que la case « dépassé » soit en plus, une 5ème case bonus. Maintenant je dois évaluer mes élèves selon 3 niveaux et cela laisse peu de place à la nuance. C’est vrai que pour les bons élèves c’est très valorisant mais pour les autres cela reste une case inatteignable…..

    Répondre
  4. manu7

    L’origine de cette échelle est de différencier avec celle des bilans de fin de cycle (maîtrise insuffisante, fragile, satisfaisante, très bonne). Sauf que je trouve le choix des mots très mauvais, franchement c’est moche de dire je suis atteint, je suis dépassé, (je n’invente rien les élèves le disent) le plus joli serait presque le premier…
    Je vois assez bien quels élèves vont correspondre à cette case, car cela correspond finalement à une très bonne maîtrise de la compétence visée mais il ne faut pas le dire tout de suite… Par contre, l’on doit en théorie établir une échelle descriptive, où on peut facilement expliciter l’objectif atteint, mais comment pourrait-on prévoir toutes les manières de dépasser cet objectif ??? Donc en vrai on va plutôt décrire une très bonne maîtrise sans utiliser le terme pour ne pas embrouiller.
    Au passage, malgré de longues recherches je n’ai pas encore trouvé de décret où l’on trouve ces termes (atteints, dépassés…).

    Répondre
  5. aymeric

     »Triste, triste  » de dire à un enfant que son objectif est atteint? Je ne trouve pas, déja de le dire au lieu de juste le noter dans le bulletin ou sur l’évaluation ce sera une excellente chose en plus de féliciter.
    Je ne suis pas du tout d’accord pour dire que nous ne savons pas féliciter en France, encore une belle généralité. Personnellement et comme beaucoup de collègues, je passe mes journées à féliciter les élèves et je n’ai pas besoin d’avoir une case  »dépassé » qui sème le doute aux enseignants et aux parents. ‘
    Un parent:
     »Mon enfant a fait une seule erreur voir pas du tout et il n’a pas eu dépassé, pourquoi?
    Les enseignants:
     »Doit-on mettre dépassé dès au’une compétence est acquise? En début de cycle, une compétence sensée etre acquise en fin de cycle peut elle etre deja dépassé en CP? CM1?

    Encore une bonne idée (il faut féliciter est évident) mais mal communiqué qui sera sans doute enlevé lors des prochains programmes.

    Merci pour ton travail qui est remarquable la plus part du temps.

    Répondre
  6. Nc

    Merci ton article éclaire ma conscience… tu as traduit ce que j’essayais de me dire à moi-même. .. oui j’ai parfois des waouw !! Je comprends mieux maintenant … tu es magique !

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      ouh c’est gentil, mais un tout petit peu exagéré quand même 😀

  7. Brown bear

    Pareil !!! J’ai adoré ta réflexion sur le sens du LSU et de cette notion d’objectif, comme je te l’ai dit en direct live. Et je vois les choses autrement 🙂

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Bises !

  8. Zaotitus

    Pour ma part, je n’ai pas mis encore beaucoup de croix dans cette colonne, et c’est parce que je faisais la confusion compétence= objectif. Par exemple Aline qui a réussi une évaluation sur le présent, dans ma petite tête je ne voyais pas pourquoi mettre dépassé, on conjugue sans erreurs ou pas. Merci de m’éclairer sur cette distinction.

    Répondre
  9. Harmand

    Fan des tampons depuis plus de 10 ans et d’encouragement aussi…je me retrouve dans tes propos…ne changeons pas ..😊😉

    Répondre
  10. Elodie

    Je te rejoins la dessus.
    En géo, petite analyse de photographie de paysage comme évaluation, ils ont trois jours. 1 groupe finit 1 jour en avance/1 groupe a une analyse super fine de la photo (ils voient l’implicite)/ 1 groupe me fait un croquis super pointu (les détails comme il faut là où il faut); ça a été un plaisir de mettre dépassé!

    Répondre
  11. Florence

    Ma fille a eu son lsu hier ,est en CM1 . Elle a eu également ses évaluations …tout À et avec excellent travail….elle n’a eu aucune case en dépasse …nous l’avons lu ensemble et m’a dit je suis nulle ….les professeurs devraient effectivement souffler ….merci pour ton article

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Evidemment sans connaitre le cas de votre fille, c’est important de lui dire qu’avoir « objectif atteint », c’est ce qu’il faut, c’est très bien. J’imagine que vous lui avez dit, mais entendre un « je suis nulle » dans la bouche d’une élève à qui on dit « excellent travail », c’est ennuyeux, cela pose question, cela doit vraiment vous alerter.
      Cela veut dire qu’elle ne regarde que les croix et pas les appréciations. Or, les appréciations, c’est essentiel.
      Ce sera encore plus embêtant si ses profs de collège sont adeptes de la note chiffrée. Il faudra absolument apprendre à tenir compte des appréciations parce que d’un prof à l’autre, un 15/20 peut être une note excellente ou quelconque : on ne le sait qu’en lisant l’appréciation qui accompagne la note.

      Et vous pouvez ajouter, pour la rassurer, que cette colonne « objectif dépassé » dans les bulletins, est toute nouvelle, et que les maitres n’ont pas tous appris comment s’en servir.

  12. sophie

    Bonjour,

    Je suis aussi perplexe comment peut on dépasser l’objectif ???
    Mon fils a 100 pourcent en cp en math et 93 en français mais a objectif atteint..
    On lui demande d’écrire des nombres jusque 59, il sait jusque …..5699 bref on est arrivé au milliers car il veut plus… et il a objectif atteint oui ben perplexe tout de meme !
    Mon ainée lui avec des objectifs atteints et plus de 75 pourcent partout il a des B et C en majorité et quasi pas de A car en CM1 c’était des lettres en plus, ben il nous a dit je suis nul !!!!! je précise qu’il est bon élève et précoce et se trouve nul !!!
    Bravo donc on valorise ceux qui on du mal et je suis tout a fait daccord avce cela les notes pas top pour l’estime de soit surtout quand il y a en plus un classement entre élève mais valoriser ceux qui réussisse a là non ! on nous dit mais c’est pas parfait ! sinon 100 pourcent non mais sérieux ! féliciter les enfants c’est important aussi !
    Beaucoup d’enfants ont besoin de reconnaissance malgrès que ce soit de bons élèves et je regrette de devoir répéter a mes fils qu’ils sont bons élèves car ils en doutent.

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Je n’ai pas très bien compris votre commentaire.
      D’un côté, vous dites ne pas comprendre comment on peut dépasser l’objectif, pour dire aussitôt le contraire en parlant de votre fils qui est évalué jusqu’à 59 alors qu’il sait jusqu’à 5000…

  13. ANNE

    Bonjour
    Actuellement en congé parental je réfléchis pour la rentrée prochaine à pouvoir cocher plus de cases « dépassé »

    En réunion de rentrée on explique souvent avec ma collègue que l’on peut mettre un « exercice bonus » (nous n’avons pas trouvé de meilleur terme) dans certaines évaluations car certains enfants sont capables d’aller plus loin et on donne comme exemple la conjugaison au passé simple
    L’objectif de base et de savoir conjuguer aux troisièmes personnes . Nous rajoutons un exercice avec les autres personnes Il est réussi alors l’objectif est dépassé sinon l’objectif est atteint (si les autres exercices sur l’objectif de base sont réussis)
    On explique aussi que l’on ne peut pas le faire tout le temps comme par exemple savoir conjuguer au futur simple les verbes du premier groupe : soit on sait le faire soit non on ne peut pas dépasser l’objectif
    En EPS on prend aussi l’implication, l’esprit d’équipe…
    Mais j’avoue que pour certaines notions c’est plus flou notamment en production d’écrits, en art,

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Honnêtement, en rédaction, les élèves qui sont en « objectif dépassé » me sautent aux yeux. J’ai vraiment ds textes qui sortent du lot, qui sont bien au-delà de ce que j’attends en CM (richesse lexicale, qualité de la syntaxe, liaisons, cohérence, émotion…)

  14. ANNE

    Juste une petite question
    Les cadres à côté des notions qui sont verts ou orange c’est toi qui les rajoutes ? Parce que j’avoue que parfois mettre une croix pour plusieurs notions m’empêche de cocher « dépassé »donc je le mets dans le commentaires mais je trouve que le commentaire est perdu dans tout le reste

    j’en profite aussi pour te dire que j’adore ton travail, ton blog est une vraie source d’idées et d’inspiration Merci pour tout ce travail

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      J’utilise le logiciel Edumoov, qui est officiellement habilité par l’Education Nationale (c’est écrit sur Eduscol là : clic pour lien Eduscol ) et qui rajoute tout seul les petites jauges vertes, oranges etc… en fonction des résultats des évals que j’ai saisies au fil de l’eau (ou en fonction de ce qu’on lui dit de mettre, si on ne saisit pas au fil de l’eau).

      Je suis d’accord que ces jauges ajoutent un gros + de lisibilité au bulletin.

  15. isamat

    Merci pour tous tes articles. J’ai mis des ‘dépassé’ à mes élèves de CP qui lisaient couramment avec une compréhension très fine en fin d’année…sans me poser de question.
    Sinon j’aurai une petite question par rapport aux autocollants étoiles. Comment peut-on faire pour ajouter des couleurs. Je m’intéresse aux étoiles de compétences en maternelle et je suis le travail de séverine Haudebourg qui utilise 9 couleurs (rouge noir et marron en plus des 6 tiennes). Sinon j’utiliserai les planches des ceintures qui comportent plus de couleurs.
    Encore un grand merci pour tout. Belles vacances

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Ah oui, je suis désolée. Les étoiles c’est 6 couleurs ici. En effet tu peux regarder du côté des autocollants de ceintures.

  16. Pascal

    Merci beaucoup pour cet article, ça me conforte tellement dans mes choix. Malheureusement, dans mon école je suis le seul à adhérer au principe des « objectifs dépassés » et je me sens un peu isolé.
    En ce qui me concerne, j’ai opté pour un système qui permet à mes élèves de CM1 de faire tout ou partie du travail des CM2 et à mes élèves de CM2 de travailler certains éléments du programme qui relèvent de la sixième. En effet, j’ai toujours quelques élèves qui sont capables d’en faire beaucoup plus et qui en redemandent. Quant aux autres, je trouve que ça les encourage à essayer d’aller un peu plus loin. C’est une manière pour eux de se tester et de se dépasser.
    Bien sûr, j’insiste toujours sur l’aspect facultatif de la chose !

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Ici, j’essaye de ne pas anticiper sur les notions. Les profs de maths de 6e de notre collège insistent beaucoup pour qu’on ne mange pas leur programme, pour qu’ils aient des choses à découvrir sinon les bons élèves s’ennuient à mourir en 6e.
      En revanche, on peut très bien aller plus loin sans découvrir de nouvelles notions. Sur les fractions, la grammaire, l’orthographe, sans nouveau jargon ni rien, on peut faire cogiter ceux qui carburent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial