15/1/14 Ajout de l’oralbum

Ceux qui me suivent depuis un moment savent que j’avais travaillé en réseau « Le loup et les 7 chevreaux » avec des CE1 (c’était ici).

Avec mes MS-GS, je viens de passer 4 semaines sur ce conte et ses dérivés (j’ai mis les fiches tout en bas de cet article).

J’ai choisi d’utiliser en première semaine le conte traditionnel, puis trois albums de plus en plus « éloignés » du conte d’origine. A chaque fois, nous avons travaillé sur « ce qui est pareil » et « ce qui est différent » par rapport au conte traditionnel.

Voici les albums que j’ai choisis (dont je suis ravie) :

Oralbum : Le loup, la chèvre et ses 7 petits

Cette année, en 2014, j’ai choisi de démarrer avec un Oralbum. j’ai investi dans ce très bel objet. C’est un très grand livre (plus grand qu’un A3). On montre donc les très grandes images (sans texte) à la classe, pendant qu’on lit l’histoire au dos. Particularité de la collection : il y a 3 versions de l’histoire à lire, une pour les PS, une pour les MS, et une pour les GS.

La version GS est assez proche d’un conte écrit, alors que les versions PS et MS sont franchement dans la tradition « orale ». On raconte donc à la manière d’un conteur d’autrefois. C’est très intéressant pour le lexique. L’éditeur prévoit aussi que les élèves deviennent peu à peu capables de raconter eux-mêmes l’histoire. 

Cette année, j’ai des PS-GS. J’ai lu/conté la version PS, en grand groupe, le matin. Puis, en début d’après-midi, pendant que les PS étaient à la sieste, j’ai lu la version GS. Les deux fois, mes élèves étaient… subjugués.

Je compte travailler ensuite avec les petites « cartes imagier » qui reprennent les illustrations du livre et permettent de travailler le lexique en inventant des jeux de loto, de mémory etc… J’aimerais aussi travailler la topologie (sous, derrière etc, grâce aux cachettes des chevreaux, mais je vais voir comment  je vais m’y prendre…).

J’ai vraiment un gros coup de coeur pour cette collection. En revanche, ce n’est pas donné ! (30€ l’album)

 

Le conte traditionnel.

 

 

 

 

 

 

  

 

L’histoire de la vieille bique et de ses 7 biquets.

Une version à la fois très fidèle et plus moderne (et très amusante) du conte traditionnel.

 

 

 

 

 

 

Le loup surprise

Grand-père Lapin, mamie marmotte, les petits rats… Le loup a décidé de manger tous les animaux de la forêt ! Brr, les biquets ont très très peur. Mais c’est bizarre, maman Biquette n’a pas l’air inquiète.

Une courte histoire de chèvre et de chevreaux dans laquelle le loup s’avère être gentil… mais on ne le découvre qu’à la fin.

 

  

 

 

 

Surtout, n’ouvre pas la porte

Aujourd’hui, Anaëlle est malade. Avant d’aller à la pharmacie, sa maman lui fait mille recommandations. La plus importante de toutes : surtout, tu n’ouvres la porte à personne ! Et, pour être sûre qu’Anaëlle a bien compris, elle lui raconte une fois de plus l’histoire du loup et des sept chevreaux. Et voilà que, cinq minutes plus tard… toc, toc, toc ! on frappe à la porte. Serait-ce le loup ?

Je suis complètement amoureuse de cette histoire, rigolote à souhait ,d’une maman qui oublie ses clefs et que sa fille refoule, persuadée que c’est le loup lui-même qui frappe à la porte. C’est un peu plus long que les 3 autres albums, mais mes élèves ont tout à fait compris et apprécié l’intrigue.


Ateliers :

Langage

Avec des images séquentielles de la fin du conte (clic) , nous avons travaillé de manière assez classique :

– décrire les images

– les remettre dans l’ordre de la fin de l’histoire

– avec deux jeux d’images, un élève pioche une image, et, sans la montrer, doit la décrire pour que ses camarades devinent la carte piochée.

Entrée dans l’écrit

Nous travaillons pas mal avec des petites lettres aimantées. Elles sont dans une boite à lettre. Les élèves doivent reconstituer des mots de diverses façons : en laissant le modèle sur la table et en allant chercher les lettres à l’autre bout de la classe, ou en commandant les lettres à un des élèves qui les a toutes…

Dans les fiches que j’ai préparées, il y a des situations d’évaluation de ces ateliers (voir tout en bas : travail sur le mot LOUP pour les MS et BOULANGER pour les GS).

Numération

J’ai beaucoup travaillé autour de la chèvre qui va au marché. Les élèves de MS avaient une liste de courses (clic) qui devait rester sur leur table, ils comptaient de combien de choux, de carottes ou d’artichaux ils avaient besoin et allaient les acheter chez les marchands (qui étaient des grands de GS).  Ils revenaient coller leurs emplettes sur leur liste.

Remarque : La « liste de course » est imprimée avec l’option « 2 pages par feuille ». Les aliments vendus sont dans le même fichier, à la fin.

Version 2, ou 3 : on peut très bien réaliser des listes de courses avec le nombre d’aliments écrit en chiffres, et/ou se passer des vendeurs, en laissant les aliments en libre-service au fond de la classe. Les élèves doivent alors se lever (sans la liste), aller chercher le bon nombre de légumes et revenir les coller dans leur « panier ».

 

Nous avons travaillé aussi la mémoire et la numération avec le super petit jeu « Cache-toi vite« .

Principe : 30 petits chevreaux de bois sont cachés sous 6 boites colorées figurant des cachettes des chevreaux (dans la pendule, dans le poêle etc…). Au départ, il y a donc 5 chevreaux sous chaque boite (c’était pour voir si vous suiviez).
Chacun leur tour, les joueurs lancent le dé (faces de couleur) et doivent annoncer le nombre de chevreaux cachés sous la boite de la couleur indiquée par le dé. On vérifie. Si le joueur a raison, il « sauve » un des chevreaux (et le pose devant lui). Il n’y a donc plus que 4 chevreaux sous cette boite-là… Le jeu continue, et les élèves doivent mémoriser combien de chevreaux restent sous chaque boite au fur et à mesure des sauvetages, jusqu’à ce qu’un joueur ait sauvé 7 chevreaux. 

Sinon, j’ai fait quelques fiches (certaines fiches semblent « en double » parce que je fais parfois deux versions pour que les voisins n’aient pas les mêmes) : Clic pour les fiches de MS  et   Clic pour les fiches de GS

2014-1-15 21:08:00
Cycle I
Catégories : Cycle 2Non classé

charivari

Professeur des écoles (directrice d'école) en Sologne

9 commentaires

virginie · 11 août 2017 à 11 h 53 min

Bonjour Charivari!
je suis PES cette année en GS et je trouve tes idées super. je vais m’en inspirer!
compte tenu de ta date de publication de l article l’année derniere, j’en conclus que tu as etudié le réseau du loup et les 7 chevreaux en début d’année. As tu également utilisé tes fiches à la même période? J’ai du mal à évaluer ce qui est faisable quand au cours de l’année mais la reconnaissance des lettres en différentes écritures me paraissait dure en début d’année. je sais que cela dépend des élèves mais en gros comment ce travail s’est il passé dans ta classe?
Je te remercie par avance de tes infos et merci pour tous tes bons conseils. Ton site est une mine d’or!

Lilijazz · 7 octobre 2018 à 10 h 31 min

Bravo et Merci Charivari pour tous ces partages!

Lilijazz · 7 octobre 2018 à 10 h 54 min

En réfléchissant, pour la topologie… 1 MS fait la Maman chèvre et se cache les yeux. Les autres MS cachent un ou deux chevreaux dans le coin cuisine ( petites images plastifiées). Puis ils doivent aider la chèvre à sauver ses petits en lui disant où ils l’ont caché. Je vais essayer te dire si comment ça marche.

    charivari · 8 octobre 2018 à 8 h 22 min

    Oui c’est une bonne idée.
    Ils doivent aider maman chèvre en lui donnant une consigne alors qu’ils sont assis dans le coin regroupement. Maman chèvre va dans le coin cuisine (et les enfants n’ont plus le droit de parler)…

amélie sevault · 6 août 2019 à 22 h 59 min

Bonjour,
un grand merci d’une collègue de Romorantin 😉
C’est très sympa de partager tout ça!
Bonne fin de vacances!

    charivari · 19 août 2019 à 16 h 38 min

    Salut Romorantin !

Bienaimé · 12 janvier 2020 à 15 h 51 min

Bonjour Charivari,
belle année 2020 à vous et merci beaucoup pour toutes vos pépites qui nous aident à avancer dans le quotidien de nos classes.
Mon inspectrice me demande de me pencher sur ce jeu « Cache-toi vite » afin d’établir une séquence et une évaluation type fiche.
Aviez-vous proposé une évaluation sous forme de fiche suite à ce jeu? Je ne vois pas comment la construire pour évaluer l’acquisition ou non des compétences.
Comment aviez vous amené ce jeu en douceur?
Merci pour votre aide précieuse si vous avez quelques secondes pour m’éclairer.
Bon dimanche à vous!
déborah

    charivari · 13 janvier 2020 à 8 h 04 min

    Bonjour, non je suis désolée je n’ai rien fait de tout cela 🙁
    Bon courage, Charivari

vanina · 22 avril 2020 à 15 h 19 min

merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *