• Ceintures d'Histoire (repères chronologiques)Cette année, j'ai des CM2 à plein temps et, dans mon école, on décloisonne l'Histoire (entre autres), si bien que je l'enseigne à tous les cycle III de l'école.

    J'ai décidé de m'atteler à l'acquisition des repères chronologiques. Un rapide sondage de début d'année m'a montré que pas un de mes CM2 , même parmi les excellents, n'était capable de me donner la date de la Révolution française ni de me dire pourquoi le 11 novembre et le 8 mai sont des jours fériés.

    Et pourtant, cela a été vu plusieurs fois les années précédentes, même au cycle II.

    Bref, vous me voyez venir : j'ai créé une petite feuille toute simple, collée à la fin du cahier d'Histoire,où nous écrirons les repères indispensables des IO, quand nous les rencontrerons dans nos leçons.

    Au CE2, je compte remplir jusqu'à la ceinture orange. Puis jusqu'à la verte au CM1 et jusqu'à la noire au CM2 (3 ou 4 dates par ceinture en fonction des couleurs).

    Remarque : A part pour la ceinture blanche, je n'ai pas pré-rempli les dates parce que nous avons une programmation spiralaire sur l'école donc selon les années nous n'étudierons pas les mêmes dates au même niveau. 

    Les tests

    Tous les 15 jours, je fais un test écrit de ceintures. J'interroge sur 4 dates au hasard dans les premières ceintures, 8 ensuite. Pour calculer le score, j'accorde 8 points sur 10 pour les dates et un "bonus" de 2 points pour l'orthographe (je fais souligner des mots dans les libellés, les noms propres par exemple, et j'attends que l'orthographe de ces mots soit correctement restituée). Il faut 8/10 pour obtenir une ceinture.

    Ceintures d'Histoire (repères chronologiques)

     

    Ceintures d'Histoire (repères chronologiques)Remarque : pour aider les élèves à réviser, je leur fournis des petites cartes recto-verso que vous pouvez télécharger ici (clic)

    Pin It

    4 commentaires
  • Ceintures de conjugaison CM : on s'y met ensemble ?7/10/14 Version 3.eco (plus lisible)

    28/7/14 : version 2.0 et version 2.éco 

    4/5/14 Ajout de questions dans la FAQ
    et du lien vers les ceintures brillantes pour les CM1
    7/9/13 Ajout du test kimono

    [Mise à jour du 7/10/14 : la version "éco" était trop petite. J'en publie une, testée avec ma classe, beaucoup plus lisible.]

    Voilà plusieurs mois que je voulais toiletter nos ceintures de conjugaison (que nous sommes 30 à avoir concoctées, je le rappelle), pour qu'elles soient "aussi bien" que celles de grammaire.

    Ce que j'aime dans les ceintures de grammaire, comme dans celles de tables de multiplication, c'est que chaque ceinture "revalide" les ceintures précédentes. Quand on passe la ceinture sur les adjectifs, on doit reprouver qu'on n'a pas oublié ce que sont les noms et les verbes, par exemple. Les compétences s'empilent au lieu de se juxtaposer et on vérifie donc que l'élève n'a pas oublié pas la notion A quand il valide la B.

    Alet (blog : L'univers de ma classe) et moi avons donc revu les ceintures de conjugaison pour qu'elles respectent ce principe. Nous avons ajouté, dans chaque test, quelques verbes et quelques phrases pour revalider les temps des couleurs précédentes. Du coup, nous nous retrouvons avec 12 points possibles par test. Nous avons décidé qu'il fallait avoir au moins 9/12 pour obtenir sa ceinture.

    Les entrainements ne changent pas :

    Ceintures de conjugaison CM : vive la cyber coopération !

    Le test de remise du kimono n'a pas changé non plus :

    Ceintures de conjugaison CM : vive la cyber coopération !

    Les tests v2.0 en version classique (voir ci-dessous pour la version éco)

    Ceintures de conjugaison CM : vive la cyber coopération !


     

    Ceintures de conjugaison CM : la version 2 !

    Et, nouveau ! Voici une version éco pour tous ceux qui en ont assez de faire plein de photocopies : les élèves peuvent coller ce mini test sur leur cahier d'évaluation et répondre en dessous (on peut même les imprimer et les plastifier, si on veut). c'est exactement la même chose que les "grands tests" mais serré sur un sixième de page.

    New ! Les tests v3.éco : 

    Ceintures de conjugaison CM : vive la cyber coopération !

    Pour ceux d'entre vous qui ne voient pas du tout de quoi je parle avec mes "ceintures de judo", voici voilà :

    Les élèves s'entrainent, temps par temps, et passent un test de ceinture quand ils sont prêts.

    Nous avons imaginé 9 ceintures :

    Avant la ceinture blanche, un test de remise du kimono (optionnel) certifie que les élèves savent trouver le verbe dans la phrase, donner son infinitif et dire à quel groupe il appartient.

    • Ceinture blanche : présent du 1er et 2ème groupe 
    • Ceinture jaune : futur tous groupes 
    • Ceinture orange : imparfait tous groupes
    • Ceinture rose : Présent du troisième groupe + impératif 
    • Ceinture verte : Passé composé  (1er et 2eme groupe, pas d'accords tordus dans le test)
    • Ceinture bleue : Passé simple 
    • Ceinture violette : Conditionnel (et révision de l'imparfait : "si j'étais riche, j'aurais..." et du futur pour éviter la confusion "j'aurai/j'aurais") 
    • Ceinture marron : Plus que parfait et futur antérieur 
    • Ceinture noire : Passé composé, plus que parfait et futur antérieur, tous groupes (participes passés en -is, -it etc), accords de participes passés avec être. 

    Comment ça marche en classe ?

    Chacun fait comme il le souhaite, mais de mon côté, je veille à ce que le dispositif des ceintures ne conduise pas à laisser chaque élève se dépatouiller seul pour apprendre la conjugaison. Bref, dans ma classe, les ceintures ne servent qu'à différencier l'entrainement et l'évaluation, mais pas la phase d'apprentissage.

    Concrètement :

    • Ma programmation suit celle des ceintures
    • J'enseigne la conjugaison de manière classique, avec des leçons collectives et des exercices collectifs variés avant et après la leçon.
    • Je prévois une ou deux périodes de 15 minutes dans la semaine pour que chaque élève s'entraine à la ceinture qu'il est en train de préparer. Là, chaque élève travaille à son niveau en autonomie (les entrainements sont autocorrectifs) pendant que je prends un petit groupe avec moi.
    • Tous les 15 jours, les élèves peuvent passer un test de ceintures. Ils s'inscrivent s'ils  se sentent prêts.
    • S'ils réussissent (8/10 ou +) ils s'entrainent sur la ceinture suivante.
    • S'ils échouent, ils peuvent s'entrainer avec la fiche entrainement ET avec les exercices du test  qui viennent enrichir la base d'entrainement.

    Quels sont les avantages du dispositif des ceintures par rapport au dispositif classique ?

    - Les élèves ont une très bonne vision de "ce qu'ils vont apprendre", "ce qu'il faut savoir"...

    - On a le droit de ne pas réussir du premier coup, mais on ne reste pas sur un échec : on repasse la ceinture jusqu'à la réussite.

    -  Dans un système classique, il y a des élèves qui ont toujours des notes bof-bof. Là, ce n'est pas possible : on recommence tant que ce n'est pas "très bien". On n'a plus le droit de se contenter d'une leçon à peu près sue (oui, vous allez voir, le dispositif est exigeant, et il y a des élèves à qui cela fait "tout drôle" au début !)

    - ...corollaire : même les élèves faibles goutent à la réussite, au "bravo", au "champion" ! Le succès devient la norme. On avance forcément de succès en succès. Plus ou moins vite certes, mais toujours de succès en succès. Et vous verrez que quand Barnabé  obtient sa  ceinture blanche au troisième essai, il est super content... et vous aussi ! (et ce jour-là, on s'en fiche totalement de savoir que Gudule a obtenu sa ceinture orange le même jour).

    - C'est motivant aussi pour le prof : on voit vraiment progresser tout le monde (alors que dans un système classique, il y a parfois des élèves qui progressent mais qui restent "éloignés" des autres donc qui ont vraiment du mal à avoir des bonnes notes).

    Quel est l'intérêt de continuer les leçons collectives avec tous ? D'aborder une leçon sur le passé simple si certains élèves n'ont toujours pas eu la ceinture sur le futur ? C'est avant tout une question d'organisation pratique ?

    Non, ce n'est pas du tout une question pratique. C'est un choix auquel je tiens beaucoup. Je suis convaincue qu'il arrive que les élèves comprennent des notions par des chemins imprévus, et notamment comprennent parfois le futur en étudiant l'imparfait (par exemple). Il y a des sortes de "déclics" qui se produisent, sans que je sache pourquoi. Ils comprennent une notion A quand on est en train d'étudier la B, comme si un puzzle se mettait en place dans leur tête, et je trouve justement très important de continuer à tirer tout le monde vers le haut, en avançant dans la programmation, en faisant des exercices collectifs sur les temps "avancés" même si, au moment du travail individuel sur les ceintures, certains repartent en arrière pour travailler leur ceintures.

    D'autre part, pour la plupart des élèves, cela conduit à évaluer à distance de la leçon (longtemps après). Je trouve que cela donne beaucoup plus de valeur au résultat de l'évaluation. Quand on réussit son test de ceinture, le savoir n'est pas tout frais, il est vraiment ancré.

    Et autre question: acceptes-tu de donner une ceinture à un 7/10 si l'enfant est en difficulté ?

    Plutôt non. Il m'est arrivé de "fermer les yeux" sur une petite erreur, de faire comme si je ne l'avais pas vue ou comme si elle ne comptait pas, mais, si je l'ai fait, seul l'élève concerné s'en est rendu compte (ou pas), et c'était en toute fin d'année. Je ne l'ai jamais fait officiellement. Un enfant qui a 7/10 a les moyens d'avoir 8 à l'essai suivant.

    Comment faire dans une classe de CM1-CM2 ? Les CM2 débutent à quelle ceinture ?

    Dans ma classe de CM1-CM2, tout le monde débute à la ceinture blanche. Les CM2 ont largement le temps d'arriver à la ceinture noire (la 9ème ceinture) si on leur propose un test par semaine.

    Au CM1, tu vas jusqu'à le ceinture noire ?

    Non, je m'arrête à la bleue au CM1. Comme certains CM1 atteignent la bleue rapidement, je leur propose ensuite des ceintures de révision, les ceintures "brillantes". Elles sont en ligne sur cet article (clic)

     


    Allez voir aussi les ceintures de calcul posé, ici  ou celles de conjugaison CE2, ici.
    Les ceintures de conjugaison CM sont là et celles des tables de  multiplications sont ici. Pour les ceintures de grammaire CM, enfin, il faut aller voir .

    Pin It

    293 commentaires
  • (Image : Danger école)

    ... nous sommes tous censés plancher en ce moment sur le projet de nouveau Socle Commun. Je vous propose de partager ici nos réactions sur ce socle pour trois raisons :

    1. pour donner un coup de main aux collègues un peu débordés en cette période chargée de premières évals et premiers bulletins,

    2. parce qu'on réfléchit mieux à plusieurs, les réflexions des uns nourrissant celles des autres (et les miennes).

    3. Parce que si nous sommes beaucoup à dire la même chose, cela aura peut-être un peu plus de chances d'être pris en compte.

    Voici mes premières idées à remonter, autour de 5 questions  :

    1. Pourquoi ne pas garder le socle actuel ?
    2. Pourquoi un socle ?
    3. Comment évaluer ce socle ?
    4. Remarques sur le contenu du socle.

    1. Pourquoi ne pas garder le socle actuel ?

    Selon moi, le socle actuel est un échec. C'est une belle idée qui n'est pas passée à l'état de réalisation utile. Il n'aide pas les élèves à progresser. Il n'aide pas non plus les maitres à mieux concevoir leur enseignement. Ses faiblesses :

    1. Il est trop ambitieux : ce n'est pas un socle, c'est la statue tout entière (pardon à Philippe Meirieu dont je détourne l'expression). Finalement, si on était honnête, quasi aucun de nos élèves ne validerait les paliers du socle (en particulier le palier de fin de collège).
    2. Et pourtant, le socle est validé pour tous les élèves ordinaires, alors que dans la réalité, ils n'ont pas le niveau théorique. Cette "imposture" décrédibilise l'ensemble de l'édifice.
    3. Comme prof, je me retrouve avec deux référentiels qui disent à peu près la même chose : les programmes et le socle commun. Le socle ne me sert donc à rien (surtout qu'il est moins précis que les programmes).
    4. Le socle, pour moi, aujourd'hui, c'est un pensum administratif (parce que je m'astreins à y faire référence dans mes évals et mes bulletins), rien de plus.
    5. (com #4) Le document de validation du socle est un document que personne ne lit et dont personne ne se sert.

    2. Pourquoi un socle ?

    1. Pour identifier les savoirs, savoir-faire, attitudes à acquérir absolument avant la fin d'un cycle.
    2. Pour cibler les actions de différenciation,  l'aide personnalisée, les interventions du RASED sur ces compétences en particulier.
    3. Du point de vue des connaissances, pour identifier les quelques connaissances indispensables.  Ces connaissances, si elles n'étaient pas acquises en fin de cycle, handicaperaient vraiment l'élève pour la suite de sa scolarité ou de sa vie sociale, et sur lesquelles il sera nécessaire de revenir souvent, pour qu'elles soient vraiment mémorisées et non juste "bachotées" avant une évaluation et aussitôt oubliées. 

    3. Comment évaluer ?

    Avant même de se poser la question du contenu du socle, il me semble indispensable de revoir en profondeur notre mode d'évaluation actuel.

    1. Les connaissances du socle, en particulier, devraient être évaluées et validées plusieurs fois au cours du cycle. Aujourd'hui, on "valide" des connaissances qui sont oubliées quelques jours après l'évaluation
    2. Corollaire : ...d'où l'importance que les connaissances attendues dans le socle commun soient peu nombreuses, sinon nous passerons toutes nos séances à évaluer]
    3. Chaque item du socle doit être accompagné de critères précis de validation.
    4. Je trouverais vraiment utile que le MEN mette à disposition des profs des banques  de situations de validation (ou exercices de validation), avec critères objectifs de validation. 
    5. Qu'arrivera-t-il aux élèves qui ne valideront pas le socle en fin de cycle ? De la théorie (différenciation, aide personnalisée, RASED...), à la vraie vie, il y a un fossé. Nous avons tous des élèves en très grande difficulté (en lecture, en maths etc) qui sont très loin des compétences du socle, et que nous n'avons pas l'impression de savoir/pouvoir aider correctement.

    4. le contenu du socle (fins de paliers 1 et 2)

    1. Il est nécessaire de bien distinguer les programmes et le socle. Le socle n'a pas à reprendre tous les points du programme : il ne devrait reprendre que ce qui est fondamental. En somme, il devrait reprendre tout ce qui ne sera pas revu du tout les années suivantes (au moins collectivement) parce que cela sera considéré comme acquis.

    2. Pour le palier 1 (fin de CE2), en français et maths, le socle devrait se concentrer sur la lecture, l'encodage des sons (écrire phonétiquement correct), l'écriture (au sens graphisme), la compréhension du nombre, le calcul mental, le repérage dans l'espace. La grammaire, l'orthographe, le calcul posé (...) devraient relever du palier 2 (alors même qu'ils figureront bien sûr dans les programmes dès le CE, voir point 1)

    3. Pour le palier 2, en étude de la langue, il faudrait que le socle se concentre sur la compréhension en lecture et sur ce qui permet d'écrire correctement le français. La plupart du métalangage de grammaire n'est pas fondamental.
      Ex1 : Si je sais écrire : "j'avais mangé", ce n'est pas fondamental de savoir que je viens d'écrire du Plus-que-parfait  : identifier qu'avoir est à l'imparfait et qu'il est suivi d'un participe passé suffit.
      Ex2 : Nul besoin de savoir que "noir" a la fonction d'attribut du sujet pour savoir écrire un -s à la fin de noirs dans la phrase : "Les chevaux sont noirs." 

    4. En maths, le calcul mental et la résolution de problèmes devraient être centraux à la fin du palier 2. C'est eux qui valident que l'élève comprend le nombre, et le manipule avec aisance. Dans la vie courante, on peut être vraiment gêné par une situation de proportionnalité qu'on ne sait pas résoudre alors qu'on s'en sort généralement très bien sans savoir poser une division. 

    5. En Histoire, il faudrait que les élèves situent dans le temps 10 à 20 grands évènements et une autre dizaine de personnages (en fin de palier 2).

    6. En géographie, quelques repères sont indispensables également en fin de palier 2 : les continents, les pays de l'Europe de l'ouest, quelques grandes nations du monde, fleuves et montagnes de France, quelques villes françaises, quelques régions.

    7. En Histoire comme en géographie, ces repères doivent être utilisés souvent, réinvestis, et évalués plusieurs fois. 
    Pin It

    74 commentaires
  • 14/9/14 : Ajout d'une page de garde

    Cahier de révision incollables

    Je fais remonter ce vieil article parce que je mets en ligne ma page de garde pour mon cahier 2014 et que c'est une jolie habitude à prendre en début d'année. Je l'ai aimée pour son efficacité, et mes élèves l'ont aimée pour son caractère ludique.

    Lire la suite...

    Pin It

    62 commentaires
  • Ca y est, les ceintures CM sont parues aussiLa semaine dernière paraissaient les ceintures CE2. Les Ceintures CM n'ont pas tardé à suivre : elles sont sorties aujourd'hui !

    Ce sont des cahiers d'entrainement au calcul posé. J'en suis l'auteur (waouh... ça me fait drôle de voir mon nom sur la couverture !)

    Ils sont vendus par paquets de 5 avec une planche d'autocollants (une planche pour 5 élèves). Compter 3€ par élève grosso modo.

    Le maitre distribue un autocollant à l'élève qui réussit le test. La planche d'autocollants sert en même temps d'outil de suivi pour le maitre ; il y a la place pour écrire les 5 prénoms des 5 élèves de la planche, si bien qu'en regardant les autocollants restants on visualise aussitôt où en est chacun.

    L'élève s'entraine à son rythme. Il peut s'autocorriger (les corrections, ainsi que les tests, sont/seront téléchargeables sur le site d'Hatier).

    En plus des opérations à poser, chaque cahier propose, pour chaque opération, des exercices préparatoires et des petits jeux.

    Mes cahiers de ceintures de calcul viennent de paraitre !

    Voici les programmations des 3 niveaux:

    • CE2 :
    • jaune : additions
    • orange : soustractions nn-mm
    • rose : soustractions nnn-mmm
    • vert : multiplications mm x n
    • bleu : multiplications mmm x nn
    • violet : divisions simples (52:4, 29:3...) à poser avec la potence
    • noire : toutes opérations des ceintures précédentes.

    CM1 :

    • jaune : additions
    • orange : soustractions nnn-mmm
    • rose : multiplication mmm x nn
    • vert : division
    • bleu : addition de décimaux
    • violet : soustraction de décimaux
    • noire : toutes opérations des ceintures précédentes.

    CM2 :

    • jaune : additions et soustractions
    • orange : multiplications
    • rose : divisions
    • vert : additions et soustractions de décimaux
    • bleu : multiplications de décimaux
    • violet : division décimale de deux entiers
    • noire : toutes opérations des ceintures précédentes.

    J'ai utilisé ce dispositif avec bonheur, notamment en double niveau, où les élèves pouvaient sortir leur petit cahier de leur casier quand ils avaient terminé leur travail et que j'étais encore avec l'autre groupe. Pour en savoir plus sur "Pourquoi j'apprécie le dispositif des ceintures", c'est là : clic

    Pour commander les cahiers de ceintures de calcul : c'est là (clic)

    Pin It

    52 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires