• L'an dernier, pendant les vacances, nous avons sympathisé avec un couple d'instits. Ils me disaient qu'ils utilisaient Beneyluschool en classe et en étaient très contents. Cela m'a fait envie, et, cette année, c'est à mon tour d'essayer.

    BeneyluschoolBeneyluschool c'est un espace gratuit et sécurisé (parents et élèves ont un code d'accès), sur le net, pour échanger avec la classe et les parents. C'est un peu un "mini ENT". L'interface est pimpante, sympa comme tout.

    Je n'utilise pas toutes les fonctionnalités, mais celles que j'utilise me plaisent beaucoup. Les voici :

    1. J'utilise le carnet de liaison.

    Je peux écrire un mot à destination des parents. Ceux qui ont activé l'option "notification" reçoivent un mail d'alerte. Quand les parents lisent le mot, ils cliquent sur un bouton pour dire "je signe", et moi, je vois en temps réel derrière mon écran qui a lu, et qui n'a pas lu, sans avoir besoin de vérifier les cahiers le matin. C'est extra.

    2. J'utilise la messagerie

    En réunion de rentrée, j'ai expliqué aux parents qu'ils pouvaient m'écrire sur cet outil plutôt que sur le cahier de liaison "papier" (que j'ai conservé quand même). Environ la moitié des parents de la classe s'en sont servis. Je préfère vraiment lire mes messages après la classe et y répondre tranquillement plutôt que de griffonner à la va-vite un mot dans le cahier de liaison  quand toute la classe est en train de m'attendre. 

    Remarque : j'ai toujours donné mon mail perso aux parents en réunion de rentrée et jamais un parent n'en a abusé. Cette année, je ne l'ai pas donné, mais les parents peuvent utiliser Beneyluschool.

    3. J'utilise le cahier de texte

    C'est sans doute la fonctionnalité que je préfère. Quand un élève est absent, il peut aller voir les leçons à faire. Quand je saisis les devoirs, je mets un peu plus d'informations que ce que je fais noter dans le cahier de texte des élèves. Je mets aussi des liens vers des supports vus en classe ou vers des jeux d'entrainement.

    Une fonctionnalité que j'adore, c'est qu'on peut saisir des devoirs "récurrents". Par exemple, tous les lundis, je fais sciences, et tous les mercredis, c'est le test de ceintures de tables... alors j'ai saisi une fois "Apprendre la leçon de sciences", "revoir les tables pour le test de ceintures", j'ai cliqué sur "récurrent" (on peut indiquer la récurrence : toutes les semaines, toutes les deux semaines)  et pouf, tous les lundis (ou tous les mercredis) jusqu'à la fin de l'année, c'est écrit sans que j'aie besoin de le retaper. Il se trouve que j'en ai pas mal, des devoirs récurrents (histoire, géo, sciences, révisions de ceintures...).

    4. Mes élèves peuvent s'écrire entre eux

    Ils commencent tout doucement à s'y mettre. C'est très sécurisant parce que je vois tous les messages qui circulent et je pourrais, si besoin, les modérer (je n'en ai jamais eu besoin, mais bon).

    5. J'utilise le blog de la classe

    Dans mon département, si on veut créer un blog de classe, c'est toute une affaire, il faut être hébergé sur le serveur académique, tout ça tout ça. Alors Beneyluschool m'offre la possibilité d'un blog de classe sécurisé, validé par mon IEN, joli tout plein, très facile à alimenter. Il n'est ouvert qu'aux parents, mais c'est exactement ce dont j'ai besoin...

    6. J'utilise le calendrier

    Il y a une fonction calendrier qui permet d'écrire les dates des sorties, du marché de Noël, voire, si on veut, des évals ou des anniversaires. Les parents et les élèves peuvent s'y référer.


     

    Il y a aussi des fonctionnalités que je n'utilise pas (encore) : la médiathèque, pour stocker des documents et les partager avec les élèves et les parents, et le GPS pour se situer et situer des correspondants.

    Voilà mon retour sur Beneyluschool. L'an prochain, maintenant que j'ai testé, j'aimerais bien le proposer à mes collègues pour que toute l'école s'y mette. Je crois qu'il y a des fonctions "école" un peu spécifiques dans ce cas (mais je n'ai pas encore essayé : je vous raconterai !) 


    J'ajoute des remarques reçues en commentaire :

    • Il faut penser à demander l'autorisation à l'IEN avant de s'inscrire.
    • Tout est paramétrable : Par exemple, on peut donner accès au cahier de texte aux élèves mais pas aux parents ou au cahier de liaison aux parents mais pas aux élèves, etc.
    • A la fin de l'année, tu peux garder un pdf des articles du blog ou bien en commander un livre, les parents peuvent commander eux-mêmes si tu actives la fonction.

     

    Pin It

    44 commentaires
  • En CE1-CE2, j'ai pas mal travaillé autour des "trois petits cochons". Il y a des choses vraiment chouettes à faire. J'ai aussi utilisé la plupart de ces albums en GS.

    1. Voici déjà le tapuscrit illustré du conte traditionnel. C'est la version où les petits cochons mangent le loup à la fin (à imprimer en mode "livret" ou bien en mode "2 pages par feuille").

    1bis. Voici aussi des images séquentielles pour divers usages (langage en maternelle, production d'écrits en élémentaire...)

    Les illustrations sont tirées d'un bon petit coloriage pas trop cher (la collection est inégale : je trouve que certains contes sont mieux illustrés que d'autres, mais celui-ci est très bien)

     

     

     

    2. Ensuite comme la plupart des élèves connaissaient l'autre fin (où le loup se brule la queue), nous l'avons d'abord racontée, à l'oral, puis j'ai demandé aux CE2 d'écrire cette "autre fin" (en leur donnant une illustration). Clic pour la consigne d'écriture (illustrée)

    3. ... et bien sûr, nous avons lu d'autres albums en réseau :

     

    Un coup de coeur pour "Mon jour de chance", une histoire vraiment savoureuse de cochon malin qui entourloupe un renard :

     

     

     

     

     

     

     

    4. Les trois petites cochonnes sont très malignes aussi et la comparaison avec le conte original est très chouette à faire !

     

     

     

     

     

     

     

     

    5. Impossible de faire un réseau sur les trois petits cochons sans évoquer le point de vue du loup, dans "La vérité sur l'affaire des trois petits cochons". Le tapuscrit est (mais l'album vaut le coup, avec ses illustrations), une fiche "professionnelle" avec exploitation possible ici.

     

     

     

     

     

     

    6. Le plus grand chasseur de loups de tous les temps (conseillé par Nammého) Les deux petits cochons les plus jeunes vont réussir à embobiner le loup venu les manger en lui faisant croire qu'un redoutable chasseur de loups est dans leur maison.

    Mise à jour : Je l'ai lu à mes MS-GS et le livre leur a beaucoup plu !! Pour l'exploitation, j'ai enchainé sur une séquence sur le lexique des pièces de la maison, du mobilier et de l'équipement, inspirée par la visite de la maison assurée par les petits cochons.

      

     

     

    7. Rien qu'un méchant loup (toujours conseillé par Nanmého) : le loup, très aimable et cultivé - et pacifique- s'installe à coté de 3 petits cochons pleins de préjugés et surtout très malpolis. Il aura beau tout essayer pour s'en faire des amis, ils auront été tellement désagréables qu'il finira par les manger ...


    25 commentaires
  • Géographie CE2 villes27/10/14 Je remonte ce vieil
    article de nov 2010

    Figurez-vous que notre école est fermée aujourd'hui pour cause de neige (et surtout de coupure d'électricité généralisée). Me voilà donc au chômage technique. Comme j'ai la chance d'avoir encore de l'électricité chez moi, j'en ai profité pour finaliser ma séquence de géographie CE2 sur la ville.

    Bon, je sais qu'il y aurait des tas d'autres choses à traiter notamment sur les "paysages urbains", mais ça ne tiendrait pas dans ma séquence, alors...

     

    Plan de la séquence :

    1. Qu'est-ce qu'une ville ?
    2. Quelles différences entre notre ville et la grande ville d'à côté ?
    3. Comment lire un plan de ville ?
    4. Qu'est-ce qui caractérise le centre-ville ?
    5. Paris
    6. Quelles sont les plus grandes villes de France ? Où sont-elles ?

    Voici donc :

    Les documents élèves en Pdf  (les traces écrites sont à copier. J'ai les ai mises plus bas dans cet article):

    Séquence sur les villes - Géographie CE2

    ou en powerpoint, 3,2 Mo (pour que vous puissiez les adapter à vos villes à vous).

    Séquence sur les villes - Géographie CE2


    - L'évaluation (toujours en deux exemplaires pour que les voisins n'aient pas exactement les mêmes).

    Séquence sur les villes - Géographie CE2

    Supports divers :

    J'ai obtenu des beaux plans de villes en couleurs (un par élève) en envoyant un mail aux Office de Tourisme des grandes villes voisines. Ca vaut le coup : c'est coloré et attrayant, toujours mieux que de travailler sur des photocopies.

    Il y a des photos de villes dans les posters de Yann Arthus Bertrand que nous avons dans les écoles (Survivre en ville, être citadin , la pollution des cours d'eau et des nappes).

    Sur internet, on peut aussi trouver des belles photos de ville.

    Traces écrites :

    1.Une ville est un regroupement de plus de 2000 habitants dont les habitations sont rassemblées.
    On utilise le mot urbain pour nommer ce qui se rapporte à la ville. Au contraire, ce qui concerne le village ou la campagne est rural.

    2. Les hommes construisent des équipements qui abritent les activités dont ils ont besoin pour leur vie quotidienne.
    Selon que l’on habite une grande ville ou un village, on ne trouve pas les mêmes équipements.

    3. Lecture de plan (pas de trace écrite autre que le plan annoté)

    4. Le centre-ville est souvent le quartier le plus ancien de la ville. On y trouve de vieux immeubles d’habitation, des bureaux, des boutiques, des monuments…
    De nombreuses villes ont rénové leur centre-ville pour le rendre plus attrayant : elles ont détruit les quartiers vétustes, et créé des zones piétonnes.

    5. Paris est la capitale de la France. C’est là que se trouvent le gouvernement et la plupart des grandes entreprises.
    Près d’un français sur 5 habite dans l’agglomération parisienne, soit environ 12 millions d’habitants.

    6. Les grandes agglomérations comptent plus de 200 000 habitants et leur zone d’influence est très étendue. En effet, des gens viennent de très loin pour trouver des services qu’ils n’ont pas près de chez eux (aéroports, grands hôpitaux, universités…).

    Pin It

    57 commentaires
  • Ceux qui me suivent savent que j'ai ma classe pour la première fois cette année. Une de mes premières décisions a été de me choisir un outil pour préparer mes bulletins.

    Le marché des outils pour bulletins est assez fourni. J'ai déjà parlé de Bulleval qui est vraiment bien pour ceux qui cherchent un outil très simple, gratuit et en ligne. J'ai aussi parlé, il y a plus longtemps, de Lisco et one click.

    Mais j'ai choisi les bulletins d'Edumoov (anciennement Educlic). J'en suis ultra ravie parce que :

    • je gagne un temps fou : je saisis mes évals au fil de l'eau et, en fin de période, je n'ai plus qu'à écrire mes appréciations générales et clic, mes bulletins sont prêts.
    • tout est en ligne (rien à installer)
    • tout est très facile, très intuitif, très en phase avec ce que je faisais avant (c'est conçu par un instit, voilà pourquoi)
    • plusieurs maitres peuvent se partager une classe (décharge de direction ou d'IMF, temps partiels...) et saisir les bulletins depuis leur domicile.
    • Edumoov gère les classes multi-niveaux. On peut avoir de temps en temps des évals communes et de temps en temps des évals distinctes. Dans une même éval, certaines compétences peuvent ne concerner qu'un niveau et d'autres concerner les deux niveaux.
    • la saisie des compétences est vraiment facile : on peut sélectionner une compétence des IO, et/ou du LPC, du socle commun.... la modifier... ou saisir une compétence à soi. Pour chaque compétence, on peut indiquer le lien avec le socle et le système produira d'un simple clic le document de validation du socle.
    • la saisie des résultats est encore plus simple. L'interface est vraiment bien pensée, avec des raccourcis clavier qui accélèrent la saisie.
    • quand je saisis les résultats, Edumoov me propose aussitôt des groupes de besoin, par compétences.
    • il est possible de différencier un ou plusieurs bulletin, de ne pas afficher telle ou telle compétence sur le bulletin de tel ou tel élève, et même d'indiquer les aides ("compensations") qui ont été apportées à tel ou tel élève.
    • Tout est personnalisable. Nb de bulletins dans l'année, mise en page, le système de notation  : note chiffrées et/ou pas chiffrées (on peut même avoir les deux : une note chiffrée pour l'éval et une échelle par compétence). Les degrés de l'échelle d'acquisition sont entièrement personnalisables (nombre, libellés, couleurs...)
    • Je m'en sers même pour saisir les résultats ds ceintures. J'ai créé une éval "ceintures de conjugaison", dans laquelle il y a autant de compétences que de couleur de ceintures, et voilà. 
    • Le bulletin a une allure très pro. On peut même mettre des graphiques (optionnels). Clic pour voir à quoi peut ressembler un bulletin.
    • On peut saisir les appréciations générales (ou les laisser vierges et les remplir à la main si on préfère).
    • A la fin de l'année, Edumoov peut générer tous les docs obligatoires (genre Socle commun, APER, B2i...)

    Si vous adoptez Edumoov sur toute l'école, c'est le moyen d'avoir des bulletins qui ont la même allure, qui sont harmonisés, tout en respectant les pratiques de chaque enseignant.

    Autre chose : je n'ai pas essayé, mais il est possible de donner accès aux bulletins en ligne aux familles (chaque parent ne voit que le bulletin de son enfant, bien sûr).

    Dernière chose, c'est... presque gratuit (gratuit pour les écoles d'application, et, au pire, 9€ par classe et par an pour les autres avec des tarifs dégressifs).

    Je vous mets un lien vers une vidéo sympa :

    Pin It

    63 commentaires

  • Illustr : Martin Vidberg


    23/10/14 : Remontée de l'article

    10/9/11 : Ajout du projet "élections présidentielles"

    Cette année, je serai sur des remplacements très courts. Je vous mets donc en ligne des journées "types" préparées au cas où je débarquerais dans une classe sans trouver de consignes du titulaire de classe.  

    La seule contrainte que je me sois fixée, c'est de ne faire qu'une seule photocopie pour toute ma journée.

    Lire la suite...

    Pin It

    54 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires