Ma poésie de rentrée (CM) : Sans un peu de travail on n’a point de plaisir.

« Sans un peu de travail on n’a point de plaisir« .

C’est la morale de la fable que j’aime proposer en poésie de rentrée à des CM (et non CE parce que, bien que courte, vous verrez que le niveau de langue n’est pas très simple).

Parenthèse : Cela « me regarde », mais je trouve qu’au CM, on peut sortir des poésies un peu nunuches qui leur sont servies parfois. Je reste exclusivement sur des poèmes dont le niveau de langue est soutenu, le lexique riche… cela me semble important. Mes élèves apprennent au moins 2 grandes poésies de Hugo, et aussi Maupassant, Verlaine, Hérédia (…) La Fontaine bien sûr, un extrait du Petit Prince… Ah, et à chaque fin de période, on révise toutes les poésies de l’année et on en récite une piochée au hasard.

En tous cas, je trouve que celle-ci introduit à merveille une année scolaire.

Son auteur :  Jean-Pierre Claris de Florian. C’est un fabuliste moins connu que La Fontaine, bien sûr, mais qui est, par exemple, à l’origine de « Pour vivre heureux, vivons cachés » (Le Grillon), « Chacun son métier, les vaches seront bien gardées » (Le Vacher et le Garde-chasse) ou  de « rira bien qui rira le dernier » Les deux Paysans et le Nuage.

Ici, c’est l’histoire d’une guenon qui tente de manger une noix sans la casser, avec même sa coque verte. Alors elle ronchonne en disant que les grandes personnes lui ont raconté des sornettes : les noix ne sont pas bonnes du tout ! (Forcément, avec la coquille…). Sur ce, arrive un singe, qui casse la noix, la déguste et déclame : « …les noix ont fort bon goût… mais il faut les ouvrir ! Souvenez-vous que, dans la vie, sans un peu de travail, on n’a point de plaisir ».

La guenon, le singe et la noix

Une jeune guenon cueillit
Une noix dans sa coque verte ;
Elle y porte la dent, fait la grimace… ah ! Certes,
Dit-elle, ma mère mentit
Quand elle m’assura que les noix étaient bonnes.
Puis, croyez aux discours de ces vieilles personnes
Qui trompent la jeunesse ! Au diable soit le fruit !
Elle jette la noix. Un singe la ramasse,
Vite entre deux cailloux la casse,
L’épluche, la mange, et lui dit :
« Votre mère eut raison, ma mie :
Les noix ont fort bon goût, mais il faut les ouvrir.
Souvenez-vous que, dans la vie,
Sans un peu de travail on n’a point de plaisir ».

Ma poésie de rentrée (CM) : Sans un peu de travail on n'a point de plaisir.

 

2015-8-18 10:34:00
Cycle III Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *