Une année de dictées pour le CE2

8/12/12 : Ajout des grilles d’évaluation envoyées par Rachel. 

(Je remonte cet article parce que Rachel m’a envoyé toutes les grilles d’évaluation (pour les grandes dictées) de l’année. Cela facilitera grandement la correction. Merci Rachel !)

Quand j’avais des CE2, je faisais une fois par semaine une « grande dictée », que je préparais, pendant les trois jours qui précédaient, en faisant une dictée-flash*, reprenant les difficultés de la grande dictée, et corrigée collectivement (c’est surtout pendant la correction collective qu’on apprend !).

(*) Dictée flash : dictée d’une phrase ou deux 

Je viens de reprendre mes notes et mon cahier journal pour formaliser un peu ce dispositif. 

Vous trouverez donc ci-dessous 30 textes de dictées, et, pour chaque dictée, les 3 textes de dictées-flashs préparatoires.

Une année de dictées pour le CE2

Une année de dictées pour le CE2

Dans le même fichier, vous trouverez aussi la liste des mots à donner en début d’année aux élèves. Chaque jour, il ne reste plus qu’à écrire dans le cahier de texte quelque chose comme « mots : 23c » et ils savent les mots qu’ils doivent apprendre.

Enfin,  il y a aussi un tableau qui récapitule les principales règles à revoir, et les temps des verbes à connaitre (à vous de voir ce que vous considérez comme acquis et ce que vous donnez effectivement à revoir) :

Une année de dictées pour le CE2

Une année de dictées pour le CE2

 

Une année de dictées pour le CE2Rachel a tapé toutes les grilles d’évaluation. Ce sont des petits tableaux que je colle à la fin de chaque « grande dictée » du vendredi. Les voici toutes :

Une année de dictées pour le CE2

 

 

 

Une année de dictées pour le CE2

… et pour évaluer les dictées-flash, vous pouvez, bien sûr, utiliser désormais les « tampons à coller » qui se trouvent ici.

 

 

 

Bon à savoir : Mallory propose un fichier vraiment équivalent pour des CM, ici.

Foire aux questions :

D’où viennent les textes des dictées ?

Le premier tiers vient d’un fichier de dictées de La Classe. J’ai inventé le tiers suivant à partir d’une encyclopédie sur les animaux (pour mettre le paquet sur les accords dans le GN et les accords sujet-verbe). Enfin, le dernier tiers, qui cible sur le futur et l’imparfait, est inspiré de l’indispensable CLR CE (le livre que j’ai mis à droite, là).

Tu « mélanges » les dictées au futur et celles à l’imparfait : elles ne suivent pas ta progression ?

Je n’aime pas faire des « paquets » de dictées au futur parce que je préfère que les élèves se demandent, à chaque fois, « à quel temps ce verbe est-il conjugué ? ». D’où les mélanges.

Parfois, les mots de la dictée ne sont pas dans les mots à réviser.

Je ne mets qu’une seule fois chaque mot. Si on apprend le mot pourtant dans la dictée 11b, je ne donne plus ce mot à réviser dans la 17c alors qu’il y est aussi.

Alors, tu ne fais pas de fiches d’exercices de préparation de la dictée ?

Non, je ne trouve pas le temps en classe de faire et corriger ce type de fiches. Comme préparation, je m’en tiens à la dictée flash. Si les élèves écoutent et comprennent bien la correction, ils doivent être prêts pour la grande dictée. 

Ca se déroule comment, concrètement, une dictée flash dans ta classe ?

1. Je dicte la phrase
2. Les élèves se relisent puis je ramasse les cahiers.
3. Je recopie au tableau la phrase d’un élève (avec ses erreurs)

4. Je désigne un « assistant » qui a pour mission de venir  « faire la maitresse au tableau ». Les élèves lèvent le doigt pour lui signaler une erreur. L’assistant doit exiger une justification. Il sollicite les autres pour savoir si quelqu’un n’est pas d’accord avec la correction proposée etc…

5. Pendant ce temps, je « fais la morte » (je ne participe pas à la correction), et j’en profite pour surligner les étoiles dans les cahiers (et pour mettre des tampons « champion »).

6. Au bout d’un moment, l’assistant me dit : « Ca y est maitresse, il n’y a plus d’erreurs au tableau ». Si c’est bien le cas, je confirme, je redistribue les cahiers, et chaque élève corrige ses erreurs en vert en dessous.

Variante  : On efface la phrase corrigée, et je demande à chaque élève de réécrire la phrase en corrigeant ses erreurs (mais là du coup, j’aurai un peu plus de travail de correction après).

Et la grande dictée : est-elle aussi corrigée collectivement ?

De mon côté je ne le faisais pas, faute de temps, mais pourquoi pas ? Les élèves apprennent beaucoup lors des corrections.

Il y a plus que 30 semaines dans une année, alors pourquoi seulement 30 dictées ?

Cela m’a semblé suffisant, notamment parce que je mettais le dispositif entre parenthèses lorsque les semaines étaient tronquées (par des ponts ou des sorties). C’était alors l’occasion de faire autre chose : des transformations de textes, des dictées de verbes (je lis une phrase et les élèves n’écrivent que le verbe), d’autres sortes de dictées (négociées, frigo…), ou des dictées d’évaluation (non préparées, donc).

Comment évalues-tu les dictées ?

Pour la dictée quotidienne : en surlignant le tampon. Pour la grande dictée, à la correction, je colle un tableau de critères de réussite sous la dictée, avec le barème. Je vous mets un exemple :

Une année de dictées pour le CE2

2012-Décembre-8 21:34:00
Cycle III Français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *