J’ai testé pour vous TACIT, pour travailler la compréhension

TACIT est un outil numérique (sur internet), créé par des chercheurs de l’Université de Rennes. Grâce à cet outil, les élèves sont évalués puis s’entrainent à leur niveau en lecture-compréhension (inférences, implicite…).

Dans un premier temps, chaque élève répond à un QCM de 20 questions. Il s’agit de phrases qui ressemblent à ce qu’on trouve dans Je-Lis-Je-Comprends, ou dans Cléo (« Je comprends ce qui est caché dans le texte »)… Il y a des questions de tous niveaux qui permettent au logiciel de situer le niveau de l’élève. 2 exemples :

Ou encore :

Grâce à cette évaluation, le système peut situer les élèves dans une dizaine de groupes de niveaux (du niveau CE1 très faible au 3e très bon) et proposer à chacun des entrainements pile-poil adaptés à leur niveau. A partir de là, je n’ai plus rien à faire : quand l’élève se connecte, le système lui propose automatiquement des petits textes adaptés à son niveau à lui, différents de ceux du voisin. En temps réel, je peux voir son score, et même lire les textes que chacun a reçus, et savoir ceux pour lesquels tel élève a réussi, et ceux  qui, au contraire, ont été échoués.

5 évaluations sont prévues pour, au cours de l’année, mesurer les progrès et, éventuellement, changer les élèves de groupe.

Les élèves peuvent ensuite s’entrainer individuellement, sur PC ou tablette. L’accès est simple (prénom nom + un mot de passe) et l’interface très épurée.

En pratique :

  • C’est un outil en ligne. Il n’y a rien à installer.
  • Cela fonctionne aussi aussi bien sur tablettes.
  • Le prof sait, en temps réel, qui est en train de travailler, quels textes sont réussis, quels textes sont échoués.
  • Plein d’options sont personnalisables, élève par élève : taille d’affichage, indices, nombres d’exercices par sessions…
  • L’outil prévoit aussi une possibilité de travail en classe entière : l’affichage peut être modifié pour être projeté et bien lisible au TBI, le prof peut, ou non, afficher les indices (des mots-clés du textes mis en valeur…).
  • L’accès à TACIT est un peu payant (2€ par élève) mais, comparé au service rendu, cela me parait très raisonnable (moins de 2€ par élève, donc).
  • Depuis cette année, l’outil prévoit une option « classe inversée » que je n’ai pas testée.

Bilan ?

Après plus d’un an d’utilisation, je suis bluffée par les résultats. Non seulement mes élèves ont progressé (mais ça, j’imagine qu’ils progressent toujours, même sans TACIT, quand on travaille l’implicite, la compréhension…), mais ce qui est important : je m’en rends compte, et ils s’en rendent compte. Ils prennent confiance, ils se voient progresser, ils ont envie de continuer à s’entrainer.

C’est particulièrement visible pour les élèves faibles. Jugez plutôt (les nombres indiquent le nombre d’élèves) :

tacit

 

Pour découvrir Tacitclic

C’est top, je partage :

22 Commentaires

  1. Nathalie

    Merci à toi pour toutes les belles découvertes que tu partages avec nous !
    J’ai envie de dire que c’est des choses comme ça et des propos comme les tiens que j’aimerais trouvé lors de mes animations péda, souvent un peu looongues et dénuées d’intérêt !
    Belle journée et bonnes fêtes de Noël !

    Répondre
  2. kélia

    Bonjour Charivari,

    Avez-vous la version payante ou d’essai dans votre école ?
    Je me demandais si la version essai était suffisante, j’ai lu qu’elle était limitée en quantité d’exercices mais je ne sais pas dans quelle mesure.
    En tout cas, merci pour cette découverte 🙂

    Répondre
    1. Charivari (Auteur de l'article)

      Bonjour,
      non, nous avons payé un ticket pour l’année. Cela coute 36€ à l’année pour toute la classe et, pour le service rendu, franchement, c’est donné (c’est le prix d’un guide du maitre). Je reconduis l’an prochain sans hésiter.

  3. jsaispas

    Bonjour,
    Comment utilises-tu TACIT? Sur une rotation d’atelier? Si oui, combien de temps dure ton créneau? Travailles-tu la compréhension en parallèle (avec par ex Lector ou Je lis je comprends?)
    Merci

    Répondre
    1. Charivari (Auteur de l'article)

      Oui j’utilise TACIT en atelier. Tous mes ateliers durent 20 minutes (instal et rangement compris). Les atelers tournent sur la semaine, donc chaque élève a un atelier TACIT une fois par semaine, ce qui me permet de tourner avec seulement tablettes dans la classe. 20 minutes, c’est pile-poil parfait pour un entrainement TACIT (mais l’outil est ultra souple : quand un élève se connecte, il reprend son entrainement là où il en était la fois d’avant, donc le temps importe peu.
      Je n’utilise pas d’autre outil en parallèle (Lektor ou JLJC), cela ferait double emploi. En revanche, j’utilise aussi TACIT en collectif (en projetant un texte : tout est prévu pour des séances collectives, dans l’outil)

  4. Claire

    Bonjour,
    Faut-il revenir avec les élèves sur leurs erreurs après l’atelier? A quelle fréquence conseilles-tu de faire des séances collectives? Dans l’outil ils disent aussi qu’on peut faire des binômes hétérogènes, fonctionnes-tu comme ça parfois?

    Répondre
    1. Claire

      Euh désolée j’avais la tête dans ma préparation de rentrée, je trouve mon commentaire un peu directif. Je reformule donc : je serais ravie d’avoir ton retour d’expérience sur ces petits points 😉

    2. Charivari (Auteur de l'article)

      Aucun souci. Moi aussi, je suis la tête dans le guidon, et en plus mon blog rame-rameur-ramez…

    3. Charivari (Auteur de l'article)

      Faut-il revenir avec les élèves sur leurs erreurs après l’atelier?
      Je le fais à chaque fois que je peux. En pratique, je reviens avec l’élève sur une ou deux de ses erreurs à la fin de chaque série.

      A quelle fréquence conseilles-tu de faire des séances collectives ?
      Je ne conseille pas… j’en sais trop rien 😀 J’en fais en début d’année, une fois par semaine, sur deux ou trois textes d’affilée.

      Dans l’outil ils disent aussi qu’on peut faire des binômes hétérogènes, fonctionnes-tu comme ça parfois?
      Non, je ne l’ai jamais fait.

  5. Princesse Mononoké

    Bonjour,
    J’utilise TACIT depuis 3 ans maintenant et je te rejoins sur la simplicité, la souplesse et l’efficacité de cet outil.
    Je me permets de compléter ton descriptif en précisant que pour les 2 euros par élève (1 jeton par élève depuis cette année et non plus 36 euros pour toute la classe) tu as également accès au module vocabulaire qui fonctionne sur le même principe. En ce qui me concerne, j’alterne donc une semaine implicite, une semaine vocabulaire, sur des temps d’ateliers de 20 min, et c’est effectivement pile poil niveau timing 🙂 L’évolution du tarif est très intéressante car avant il fallait un pack de 36 euros par module soit 72 euros pour les deux. Cette année avec ma classe de 26 élèves, j’ai donc accès à tout pour 52 euros (2 euros par élève)
    J’utilise aussi le module classe inversée. Il te permet de programmer une session d’exercices à faire hors de la classe (tu programmes la date et l’heure de début et de fin d’accès au module). Les élèves sont trèèèèès demandeurs 😉 (Et après ça se plaint d’avoir des devoirs 😀 )

    Bon week end!

    Répondre
  6. Zizanie

    J’utilise également TACIT, pour la première année. J’ai fait passer la deuxième éval implicite il y a deux semaines et l’ensemble des élèves a bien progressé.
    Première éval = 10 élèves aux niveaux A, B et C / meilleure élève = niveau G
    Deuxième éval = 3 élèves aux niveaux A, B et C ! / meilleurs élèves = 3 au niveau G, 2 au niveau I !

    J’utilise le module classe inversée, mais contrairement à Princesse Mononoké, moins ils en font, mieux ils se portent cette année, donc peu de succès (enfin si, mes meilleurs élèves le font tous les weekends mais les 6 à profil segpa, presque jamais…)

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Pareil. J’ai une classe assez faible cette année. Sur mes 24 CM1-CM2, j’en avais 16 en dessous du niveau E à la première éval (!!). Je n’en ai plus que 4 aujourd’hui. C’est vraiment impressionnant. Et ces progrès sont « transférés » en littérature. Ils lisent + de livres pour les rallyes.

  7. Pat

    Je l’ai utilisé il y a quelques années mais j’avais laissé tomber après un an parce qu’il fallait à chaque fois une action de l’enseignant pour valider le niveau à travailler et il me semble qu’il valait mieux avoir des ordis en réseau. Ça a peut être changé. Mais c’est vrai que c’était bien. Par contre on ne travaille que la compréhension de phrases dans mon souvenir.

    Répondre
  8. Pat

    Tu devrais rajouter ce que tu as mis dans le commentaire juste au dessus à savoir qu’il y a un effet bénéfique sur les rallyes

    Répondre
  9. picard

    Bonjour Madame Charivari,
    Utilisez-vous aussi Tacit pour proposer aux élèves des tâches à la maison ?
    Patrick Picard

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Non, pas dans ma classe, mais je sais que c’est possible depuis cette année grâce au mode « classe inversée ».
      Ici, je demande déjà aux élèves de faire, à la maison, un tournoi de Jeux Pedago par semaine et je les autorise à s’entrainer au calcul mental sur Calcul@tice. Je trouve que c’est suffisant comme « exposition pédagogique aux écrans ».

  10. Claire

    Bonjour,
    Je teste depuis deux périodes…et je suis un peu déstabilisée, car lors des évaluations, certains élèves régressent! Il est certain que je n’ai pas fait assez de séance collective, et que je ne reviens pas non plus suffisamment sur leurs erreurs, mais cela t’arrive-t-il aussi parfois?

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Je ne crois pas que ça me soit arrivé dans les premières périodes, mais c’est arrivé en fin d’année. J’ai mis ça sur le compte d’un manque passager de concentration, ou sur la lassitude (au début, tous sont « au taquet », nouvel outil etc… après, moins)
      Ceci dit cela reste occasionnel, et, au final, en moyenne, la classe a bien progressé.
      Comme d’habitude on ne mesure pas, on ne voit pas cette régression, mais je suis certaine qu’elle peut arriver dans tous les domaines, quand les élèves sont fatigués, ou soucieux etc…

  11. buiret

    Pensez-vous que cet outils soit adapté pour des CE1 / CE2 ?
    Merci beaucoup de nous faire découvrir ces petits trésors si bien pensés.

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Il faudrait poser la question à Tacit. C’est adapté dès le niveau CE1. Après, j’imagine qu’il y a des élèves très faibles au CE1 qui ne profiteront pas encore de l’outil.

  12. Mevlido

    Il y a aussi l’application elsa de l’AFL…
    http://www.elsa-afl.com/

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      Je ne connais pas du tout. Tu as testé en classe ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial