Ma commande de fournitures

(Je remonte cet article de 2012)

J’ai reçu coup sur coup 3 mails de PES me disant « c’est ma première classe, je viens d’apprendre que je dois faire ma commande » ou bien « je dois faire la liste des fournitures, la rentrée est dans 4 jours, SOS je prends quoi ?« 

Bon, en général, on a tous nos petites habitudes, nos marottes… mais j’essaie de faire une liste-kit-de-survie, un peu passe-partout, qui peut convenir à tout le monde :

Les bases :

1. Un élève de primaire n’est pas un élève de fac. N’essayez pas de reproduire en classe votre fonctionnement « d’adulte ».
Oubliez, par exemple, les classeurs multi-matières (qu’ils ne rencontreront plus avant la fac). Même au collège, ils auront peut-être des classeurs, mais ils ne seront pas partagés entre le prof d’Histoire et celui de sciences. En primaire, un support par matière, c’est bien.

2. Lire :  http://www.charivarialecole.fr/sos-special-pes-a3146955

3. Préférer les cahiers petit format. Ce sont des cahiers justement conçus pour les écoliers (17×22). Ils sont plus « à l’échelle » d’élèves de cet âge. Avec des grands cahiers, ils sont couchés sur leur table, les pages sont toutes cornées en bas… J’avais fait un article sur ce sujet ici (clic).

Fournitures (pour des élèves de CE2-CM) :

  • Un ou deux cahiers d’essais par élève
  • (au moins) 4 ou 5 cahiers du jour de 48 ou 60 pages selon le niveau (préférer des cahiers fins : c’est plus léger à transporter et les élèves sont plus motivés s’ils reçoivent un nouveau cahier tout beau souvent). Choisir des cahiers de bonne qualité. Vérifier notamment que les lignes Seyes  sont belles : la « grosse » ligne doit vraiment ressortir par rapport aux petits interlignes tout fins. Dans les cahiers Oxford et Conquérant, la grosse ligne n’est pas de la même couleur que les interlignes : c’est idéal.
    Le nombre de cahiers à commander est difficile à estimer en début de carrière. Dans ma classe j’en utilise un par mois. Le plus judicieux est d’en commander 4 ou 5 par élève et conserver un peu de budget de secours au cas où.
  • Un cahier de poésie et chants
  • Un cahier d’anglais
  • Un petit cahier de leçons dans lequel on séparera au moins français et maths (avec par exemple une gommette repliée sur la tranche d’une page pour faire la séparation).
    Vous pouvez préférer un petit classeur de leçons en français-maths. L’intérêt du classeur, c’est que vous n’avez pas besoin de savoir à l’avance combien il y aura de feuilles dans chaque partie. Le petit classeur est une bonne manière d’apprendre aux élèves, dès le CE1, à se servir d’un classeur, tout en gardant un outil à leur échelle. Inutile de prévoir des pochettes plastiques dans ce classeur : c’est extrêmement lourd, et c’est une mauvaise habitude à donner aux élèves de les autoriser à malmener les feuilles du classeur sans que cela ait de conséquences. On se retrouve avec des élèves qui arrivent au CM sans savoir garder des feuilles dans un classeur sans protection. C’est un apprentissage : on apprend aux élèves, dès le CE1, à ne pas « tirer » sur les feuilles pour ne pas les déchirer, à utiliser, si besoin, des oeillets…
  • Un cahier d’histoire géo, instruction civique.
  • Un cahier de sciences.
  • 2 chemises à rabat élastiquées (1 pour les évals, 1 pour le fourre-tout)
  • Règle, équerre, compas, gomme, ciseaux, colle en stick de bonne qualité
  • 3 stylos bille bleus (ou 1 plume + cartouches et effaceur)
  • Bille rouge, bille vert, bille noir. Souvent les stylos 4 couleurs sont interdits (les élèves trichent en corrigeant)
  • Crayons de couleur, feutres
  • Une ardoise (blanche ou à craie), avec ce qu’il faut pour écrire et effacer
  • Les protège-cahiers costauds aux couleurs qui vous chantent (si ce sont les parents qui achètent, ne prenez pas de couleurs trop exotiques sinon c’est compliqué à trouver pour les parents) – remarque : beaucoup de maitres préfèrent désormais des cahiers avec une couverture « polypro », c’est à dire une couverture plastique qui remplace le protège cahier. Ça ne vaut pas le coup pour le cahier du jour et le cahier d’essai (parce qu’on en utilise plusieurs dans l’année et qu’un protège-cahier suffit), mais pour les autres cahiers oui.
  • Des œillets et des intercalaires si vous optez pour le classeur.
  • Un cahier de texte ou agenda (en général, on attend le CM pour l’agenda, à cause des réglures Seyes, mais le choix se défend)

Toutes les fournitures marquées au nom de l’enfant (IMPERATIF, mettre un mot dans les cahiers dès le début si ça n’est pas le cas.)

2012-8-29 11:37:00
Spécial profs débutants
C’est top, je partage :

6 Commentaires

  1. Bordeblanche

    Bonsoir Charivari,
    Je vais avoir une classe de CM1-CM2 à la rentrée (pour la première fois à l’année, jusqu’à présent je n’ai eu les cycles 3 que lors de remplacements de Brigade).
    Bien sûr, comme beaucoup de collègues en ce moment, je me casse la tête avec les fournitures…
    Je suis archi-convaincue par les petits cahiers. Surtout d’ailleurs après avoir observé dans différentes classes le résultat que cela pouvait donner.
    Mais je me pose une question à propos de la géométrie : comment la traites-tu ? Dans un grand cahier à part ? (j’ai vu cela chez certains collègues, mais cela fait un cahier supplémentaire).
    Je pensais utiliser quand même le cahier du jour, mais en laissant une page ENTIÈRE pour le schéma de géométrie et en reprenant la suite non pas après le schéma mais là où on a laissé le cahier. D’après toi est-ce faisable ? (mais je ne suis peut-être pas très claire pour exprimer mon idée…)
    Merci de ton aide et encore félicitations pour ton blog ! (il m’aide souvent dans mon argumentation, tu m’aides souvent à réfléchir)
    Laurence

    Répondre
  2. Zoé

    Bonsoir Charivari,
    je suis convaincue par le petit format pour tous les cahiers en élémentaire. J’ai fonctionné plusieurs années avec un cahier du jour par période, mais… je me pose la question pour la rentrée prochaine: cahier du jour, ou cahier de français + cahier de maths?

    (j’ai du rééquiper la classe intégralement en manuels de maths et français, donc les cahiers ne sont pas dans ma commande de classe, sauf le cahier de liaison… du coup ils seront achetés par les parents et j’ai encore 15j pour me décider).

    L’avantage du Cahier du jour est la simplicité, me semble-t-il:
    (pour moi) tout y est, je n’ai que ceux là à corriger chaque soir, pas besoin de me demander si c’est cette pile ou celle là quand je les emporte etc.
    (pour les parents) un seul cahier à feuilleter pour jeter un oeil aux travaux de leur enfant, un seul cahier à signer le weekend, en plus du cahier de liaison bien sûr.

    Mais pour les élèves je commence à y voir un gros inconvénient: l’aspect « fourre-tout ». Un travail pousse l’autre, si on a bâclé ou mal compris un exercice de maths, il disparait assez vite derrière 2 pages de français. Il faut faire un effort de spéléo dans le cahier pour retrouver le fil des apprentissages sur chaque notion.
    Et je trouve que la gestion de la classe est (un peu) compliquée par ce cahier unique. Si je veux corriger les dictées pendant la récréation du matin, je fais ramasser tous les cahiers du jour. Mais s’il m’en reste 4 à corriger quand la récréation est terminée, ce que je pourrais faire pendant que les élèves terminent leur travail de mathématiques, eh bien je bloque 4 élèves qui doivent venir faire le pied de grue à mon bureau…. ou je décide de leur rendre leurs cahiers pour laisser le travail de maths avancer de façon fluide, et dans ce cas ça m’impose de noter que les cahiers de Gudule, Loulette, Y et Z ne sont pas corrigés. Ca m’empêche aussi de faire un retour collectif sur les difficultés rencontrées en dictée, rituel que je fais souvent 15 minutes avant la sonnerie, entre la séance de Maths et le départ vers la cantine. Bref, ce cahier du jour met souvent du sable dans les rouages de la classe.

    Une collègue proche de la retraite utilise un cahier de français, un cahier de maths, pas de cahier du jour. Je commence à trouver qu’elle a de bonnes raisons de le faire. N’ayant jamais essayé, je ne parviens pas à voir les inconvénients éventuels de ce fonctionnement là.

    Charivari, que penses-tu du fonctionnement cahier de maths-cahier de français?
    (je reprends un CE2-CM1 à la rentrée).

    Merci d’avance pour tes conseils. Ton blog est lumineux, je m’en suis déjà inspirée pour plusieurs aspects de ma conduite de classe. Ta façon d’aborder les problèmes résonne très clairement dans ma tête, d’abord parce qu’elle est limpide, et ensuite peut-être parce qu’on a un parcours similaire: j’ai moi aussi passé du temps en entreprise (15 ans) avant de devenir PE.
    Merci donc d’écrire tout ça!

    Répondre
  3. Zoé

    Coucou Charivari,
    as-tu un cahier du jour cette année?
    ou cahier de maths + cahier de français?

    Répondre
    1. charivari (Auteur de l'article)

      J’ai un cahier du jour. Si je peux, j’évite de multiplier les cahiers. Je ne vois pas d’intérêt à avoir deux cahiers pour le travail du jour et je n’ai qu’une seule série à transporter si je dois les emporter chez moi.

  4. yoyoshanghai

    Bonjour
    Une réflexion du haut de mes dix années d’enseignement en matière de commandes de fournitures. Voici maintenant cinq ans que je me suis à peu près stabilisée dans mes commandes et ma pratique.
    Je vois que tu recommandes un cahier par matière. J’avoue que si cela semble très cohérent,mais je reste souvent perplexe quand en fin d’année mes collègues ont des cahiers (24X36 96 pages) utilisés sur 3 ou 4 pages (si si , sans mentir) dans certains domaines. Plus la multitude de cahiers à ranger , trimbaler, retrouver … par les élèves. Et le poids que cela représente parfois dans le cartable. J’en ai mal, au dos pour nos enfants, et mal aussi pour ma planète pour tout ce gâchis de papier. Et je ne parle pas des feuilles photocopiées collées sur les feuilles de papier.
    Nous vivons au crédit de nos ressources planétaires depuis début août…. Et la sensibilisation de nos futurs citoyens passe par nos propres pratiques me semble-t-il.
    Après avoir longuement essayé, expérimenté, et lu, je pratique le lutin et les feuilles de couleur. Chaque lutin est utilisé pour 4 matières, avec une couleur différente dédiée à chaque matière. Du coup l’ordre de rangement importe peu.
    Je révise ma poésie ? je recherche dans les feuilles vertes du lutin rouge !
    Mes photocopies sont recto/verso autant que possible et toujours dans la couleur de la matière.
    Je n’ai donc que très peu de cahiers (des 17X22) (du jour, de liaison, de références), et juste un paquet de feuilles à emporter le soir pour corriger.
    Les enfants s’y retrouvent sans problème (j’ai un CE2 en REP). Il faut juste introduire le fonctionnement progressivement et s’assurer (surtout en début d’année) que les élèves rangent bien les feuilles au fur et à mesure dans les lutins.
    La première année le budget feuilles est important, mais il s’allège très significativement dès la seconde année.
    Voilà je voulais témoigner qu’il n’existe pas qu’une seule pratique et que nous pouvons aussi penser autrement.

    Répondre
    1. Claire Anna

      Très intéressant, merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial