« Cyber-courtoisie » – La suite

A destination des collègues blogueurs, j’ai ajouté un paragraphe de conclusion à mon article de rappel sur la cyber-courtoisie :

Gardez en tête que diffuser sur son blog le travail de quelqu’un d’autre n’est pas anodin. 
Comme le dit ma copine Orphée, « Un blog c’est pour partager ses ressources propres. Quel est l’intérêt de prendre les pages de garde de Charivari, de changer « cahier de lecture » par « cahier de littérature » et de le republier ? Dans le cadre de sa classe, parfait, c’est le but ; dans le cadre de la blogosphère, c’est une réappropriation du travail tout à fait non-courtoise. Partons du principe qu‘il faut apporter des modifications significatives pour se donner le droit de publier un document dont on n’est pas l’auteur (et toujours en citant bien la source, évidemment). »

2011-Septembre-1 08:58:00
Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *