Comment j’ai tué le 2e groupe des verbes

Comment j'ai tué le 2e groupe des verbesEn discutant avec des collègues, je constate que certains s’alarment d’un point que je n’avais pas remarqué : dans les IO 2015, on ne parle plus de groupes de verbes. En particulier, le 2ème groupe a disparu.

Si je n’avais pas remarqué ce point, c’est pour une raison très simple : cela fait plusieurs années que je ne parle plus non plus de ce deuxième groupe. En fait, chercher à isoler les verbes du 2ème groupe me parait maintenant inutile, voire contreproductif. Autrement dit, cela ne sert à rien et cela embrouille les élèves.

Je précise, avec 3 idées directrices qui m’ont ensoleillé la conjugaison :

 

Idée 1 : pour faire de la conjugaison, il faut apprendre aux élèves à passer par l’oral.

Travailler d’abord la conjugaison à l’oral permet de faire prendre conscience aux élèves qu’on étudie la conjugaison pour apprendre à écrire ce qu’on entend, ce qu’on dit. La conjugaison, ce n’est rien d’autre que « l’orthographe des verbes ». 

Si on passe trop vite sur cette étape de l’oral, si on n’y revient pas systématiquement, on se retrouve avec des élèves qui inventent des formes verbales : tu alleras (le futur du verbe aller), nous étrions (l’imparfait du verbe être…). Ils tentent d’appliquer des recettes, comme si la conjugaison était une sorte de machine à associer des radicaux et des terminaisons, machine complètement déconnectée de la langue.

Une fois qu’ils ont bien compris qu’il s’agit d’apprendre à écrire ce que l’on dit, il n’y aura « plus qu’à » corriger leurs imperfections de l’oral : ils voient (et non voyent), vous dites (et non disez), ils croient (et non croivent…).

 

Idée 2 : Au présent, c’est le 1e groupe qui est « spécial » avec ses terminaisons en -e. La plupart des autres verbes, 2e ou 3e groupe ont des terminaisons en s-s-t 

 … avec en particulier les finales en -i qui sont les plus piégeuses : je replie la serviette mais je remplis les verres, le lion se réfugie mais rugit, tu cries mais tu écris, je relie les points mais je relis ma dictée… On le voit bien dans ces exemples : c’est le 1er groupe qui pose problème.

Les verbes des deuxième et troisième groupes se comportent de la même manière je remplis, je rugis, comme je relis, j’écris.
Autre exemple, même si finir et partir ne font pas partie du même groupe, les élèves disent : « Je pars à la plage » et « je finis mon travail », et écrivent un -s dans les deux cas. Il est parfaitement inutile de leur imposer une étape de raisonnement supplémentaire en se demandant si finir ou remplir sont des verbes du 2e groupe ou pas  (même ceux qui ne savent pas que remplir est un verbe du 2e groupe écrivent « nous remplissons le seau« , et pas « nous remplons le seau« ).

 

Idée 3 : Une fois que les élèves ont appris à être vigilants pour repérer les verbes en -er, il reste peu de cas particuliers à leur enseigner

Ils apprendront à repérer les verbes en -dre (qui ont des terminaisons en ds-ds-d), vouloir-pouvoir (valoir) chez qui le s se change en x et quelques curiosités, comme être, avoir et aller…

 

Moralité : vous conviendrez que, le deuxième groupe, on s’en fiche complètement, en fait.


Beaucoup de gens se sont exclamés ci-dessous, ont crié au meurtre, au conjuguicide…

On m’a expliqué que le participe présent du deuxième groupe était en -issant (en finissant….) mais cela ne pose pas de problème aux élèves puisque cette forme n’est pas homophone avec une autre : tous les participes présents s’écrivent -ant, 2e groupe ou pas.

Dans leurs rédactions, même en n’ayant jamais entendu parler du 2e groupe, mes élèves écrivent spontanément « Il a répondu en rougissant. » puisque c’est ce qu’ils disent. Aucun n’a l’idée de m’écrire « Il a répondu en [rougeant]. »   

Quant à ceux qui écrivent « en rougisant », c’est l’orthographe du son [s] qu’il faut travailler avec eux, bien plus largement que la conjugaison des V du 2e groupe.

2016-3-13 15:48:00
Cycle III Français

3 Commentaires

  1. lydie

    bonjour
    merci pour ton « post » mais

    dans ton tableau en haut de ton « post » tu mets verbes en -ndre terminaison ds ds d mais pour peindre il se termine bien en ndre mais les terminaisons sont s s t

    Répondre
  2. sagebooker

    je trouve ton post sur le sujet aujourd’hui seulement, et je plussoie, et de ma tête, des deux mains, des deux pieds, etc.
    Pendant des années en segpa, j’ai zappé exprès le 2e groupe, car, petit argument supplémentaire, dans les 30 à 50 verbes les plus fréquemment utilisés en français, il n’y en avait jamais du 2e groupe… et on pouvait, comme tu l’expliques bien, trouver leur terminaison avec l’usage de tous les autres verbes sanf ER, mais les verbes en ER, à force de ressasser, ben justement, c’était ceux que nos loulous connaissent.

    Pour mes CM2 actuels, j’ai fait avec eux une carte mentale des « terminaisons absolues », et ça leur simplifie quand même la vie… les choix de terminaison sont peu nombreux quelle que soit la personne utilisée (1 à 3 max si on ajoute le « ne rien ajouter », sous-entendu au radical, pour les verbes cités dans le commentaire précédent).
    Après seulement cette révision de tous les cas rencontrés dans leur carrière de conjugueur, on passe à la conjugaison tranquillement, et là, plus aucun doute sur la terminaison, un peu de logique, (c’est « tu », ça finit forcément par un s, qu’est-ce qu’on met quand même juste avant ? Et non, on ne met pas un « t »…) et un peu d’apprentissage des leçons, et hop… ça passe tout seul ! (Pour que a reste, on en revient au travail sur le long terme, sur la mémorisation, et sur le transfert, pas sur les problèmes de conjugaison même).

    Répondre
  3. Olympia

    Bonjour,
    j’ai créé un petit jeu d’entraînement sur le présent de l’indicatif avec des phrases qui se trouvent sur ma dictée de la semaine. J’ai utilisé votre tableau (tableau que j’avais construit en classe avec mes élèves) et que j’ai trouvé très joliment présenté sur votre blog. Je vous laisse le lien vers l’exercice, j’ai indiqué le lien vers votre blog, mais il faut le copier coller). http://LearningApps.org/display?v=pcij0wngt16
    Sur le fond de l’article, je suis tout à fait d’accord avec vous!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *