Petit rappel de « cyber-courtoisie »

Je profite de ces vacances pour un petit rappel*, notamment à destination des nouveaux profs blogueurs (les vacances créent plein de vocations de cyber-partage).

(*)D’ailleurs…

…ce n’est peut-être pas un rappel pour les débutants : je sais que j’ai fait pas mal de boulettes moi-même au début. En même temps, si personne m’explique, je ‘suis pas madame Soleil, moi hein… Vous non plus ? Alors j’explique :

1. Si vous aimez bien un de mes documents et que vous avez envie d’en parler sur votre blog (ou votre page Facebook ou..)

Comme tous mes collègues blogueurs, je suis ravie que vous aimiez mes documents mais je ne souhaite pas que les documents que je partage ici se retrouvent en téléchargement ailleurs.

Concrètement, si vous avez envie de parler d’un de mes docs sur votre espace du web, c’est tout à fait possible, mais la procédure « courtoise » est tout simplement de mettre un lien vers l’article de mon blog dans lequel le document est proposé.

Au contraire, il n’est pas correct de donner directement le document à télécharger depuis votre propre blog ou page (sans que le visiteur ait la possibilité de lire la bafouille qui accompagne le fichier sur mon blog), et ce, même si vous indiquez la source en précisant quelque chose comme « voici ce que j’ai trouvé sur le site de Charivari ».

Pourquoi est-ce si inconvenant ?

  • Ce n’est pas correct parce vos visiteurs n’auront pas les explications qui accompagnent le document que j’ai publié.
  • Ce n’est pas correct parce que si je veux publier une version 2 (pour corriger une coquille ou améliorer mon document), la v1 continuera à circuler contre mon gré à cause de vous.
  • Ce n’est pas correct parce que je peux, pour une raison X ou Y, décider de ne plus mettre le document en ligne. Imaginons que je décide de publier mon document chez un éditeur ? J’enlèverai peut-être l’accès gratuit de mon blog mais il sera encore disponible ailleurs ?
  • Ce n’est pas correct, tout simplement, parce que vous récoltez les fruits de mon travail à ma place.

Je le répète donc : si vous avez envie de partager un document trouvé ici, il vous suffit de partager le lien vers l’article de mon blog où vous l’avez trouvé. Ainsi, vous guidez vos visiteurs vers la page de mon site sur laquelle se trouve ce qui vous a plu et tout le monde est content : vous, parce que vous avez partagé votre trouvaille, vos visiteurs, parce qu’ils en profitent, et moi, parce que mes documents ne sont pas dupliqués ça et là sur le Net.

2. Si vous utilisez une idée partagée ici pour produire vos propres documents et les diffuser sur le net

… cela fait toujours plaisir de voir que les idées dont on parle plaisent et sont exploitées.

Si vous utilisez une idée ou un document modifiable que j’ai partagés ici* et que vous publiez le résultat « à votre sauce » sur votre blog, là encore il est d’usage de prendre le temps de mettre un joli lien, bien ciblé, pile vers l’article sur lequel vous avez trouvé l’inspiration ou le document modifiable utilisé.

Et d’ailleurs, si vous trouvez une mise en page vraiment originale, une idée vraiment futée que vous n’aviez jamais vue ailleurs et qui vous emballe, vous avez raison de l’utiliser pour votre classe (encore heureux !) mais ce n’est pas « cybercourtois » de publier sur votre propre blog des documents légèrement modifiés qui reprennent cette même idée « originale ».

Comme le dit ma copine Orphée, « Un blog c’est pour partager ses ressources propres. Quel est l’intérêt de prendre les pages de garde de Charivari, de changer « cahier de lecture » par « cahier de littérature » et de le republier ? Dans le cadre de sa classe, parfait, c’est le but ; dans le cadre de la blogosphère, c’est une réappropriation du travail tout à fait non-courtoise« . Partons du principe qu’il faut apporter des modifications vraiment significatives pour se donner le droit de publier un document dont on n’est pas l’auteur (et toujours en citant bien la source, évidemment). »

* par exemple, pour ce blog : cartes d’identités d’artistes, billets de bavardage et autres, affiches, rallye lecture ou écriture, petits problèmes , rituels du matin, maisons des sons etc…

Conclusion : Gardez en tête que diffuser sur son blog le travail de quelqu’un d’autre n’est pas anodin. 

Merci d’avance ! J’espère que vous ne serez pas fâchés de cette petite « formation de l’apprenti blogueur ».

2011-7-21 17:24:00
Accueil
C’est top, je partage :

2 Commentaires

  1. Ayleen & Kyban

    Un petit rappel qui ne fait pas de mal. Je l’ai relu, au cas où. Je ne me considère pas comme Madame Soleil non plus donc, j’ai toujours un peu peur de commettre un impair.

    Même si j’espère que ça n’arrivera pas, et je crois que ça n’est pas encore arrivé (si ?), n’hésite pas à me le faire savoir directement par un petit message ou mail. Je ne demande qu’à apprendre et certainement pas à froisser qui que ce soit (ou à manquer de respect).

    Répondre
  2. schmilly

    Merci pour ce rappel très utile! J’essaye d’appliquer ces conseils et ne pas faire de boulette. J’espère que c’est le cas !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial