Faire de la grammaire au CM2 et travail de la fluence

MWi3CNF5FGwwxpabxmqHf0z3kAA@500x351

Je rempile cette année avec la méthode Picot. L’an dernier j’avais le merveilleux « Faire de la grammaire en cours double » (qui s’appelle « la Grammaire au jour le jour » dans la version 2016, mais c’est pareil).
Cette année j’ai un cours simple. J’ai pris donc la version CM2 2016 : « Faire de la grammaire au CM2« . Il se trouve que cette méthode me convient parfaitement parce qu’elle est à la fois très guidée (clef en main) et très souple (on n’est pas obligé de tout faire).

En plus la version 2016 suit fidèlement les IO, sans chichis (il n’y avait vraiment pas de quoi faire tout un plat de ce prédicat, qui passe comme une lettre à la poste). Bref, j’y retourne.

Or, j’ai vu que, pour ses CE1, Miss Bubble avait créé des fiches de lecture pour travailler la fluence à partir des textes de la méthode CE1. Cela m’a semblé super malin et efficace. Je lui ai demandé sa trame et l’ai utilisée pour y mettre les textes de CM2.

Elle publie donc ces textes de CM2 sur son blog, ici (clic).

2016-7-29 16:47:00
Cycle III Français

2 Commentaires

  1. Véronique

    Bonjour,

    Tout d’abord un grand merci pour votre travail partagé; il m’est bien utile pour proposer des activités variées à mon enfant qui est en instruction familiale.
    J’aurais une question concernant la fluence; combien de mots est censé lire en une minute un enfant de 8, 9 ou 10 ans?

    Répondre
  2. Charivari (Auteur de l'article)

    Dans l’école, on se donne les fourchettes d’objectifs suivants

    fin de CM2 : 140-150 mots/minute
    Fin de CM1 : 120-130
    Fin de CE2 : 100-110

    Maintenant, cela varie pas mal d’un texte à l’autre, et il y a des élèves qui lisent (un peu) plus lentement que l’objectif tout en comprenant correctement ce qu’ils lisent (mais ce dernier cas de figure n’est pas très fréquent : un ou deux élèves par classe). Une lecture lente reste un indicateur d’alerte à prendre au sérieux.

    A cet âge, en CM2, j’ai un bon tiers de la classe qui sont de très bons lecteurs, qui absorbent des pavés comme les Harry Potter, les Guerre des Clans et autres Tara Duncan et pour qui ce calcul ne fait plus sens : ça y est, ils ont une lecture fluide. En revanche, le suivi de la fluence est intéressant pour les élèves qui peinent encore un peu à lire avec aisance, parce que cela leur montre qu’ils progressent. C’est très encourageant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *