Que faire, en CM2, pour préparer les élèves à la 6e ? Pour commencer, il y a trois choses auxquelles je ne crois pas du tout :

  1. Je ne crois pas qu’il faille leur donner des exercices écrits à la maison. Ils savent très bien les faire quand ils arrivent au collège, et ce, justement, parce que c’est en classe que je leur ai appris à les faire. En plus, je fonctionne pas mal en ateliers autonomes, et cette autonomie qu’ils acquièrent en classe, ils n’ont aucun mal à la déporter à la maison, le moment venu.
  2. Je ne crois pas non plus qu’il faille supprimer tous les cahiers au profit des classeurs. Finalement, les classeurs ne sont pas si répandus en 6e. Il n’y a pas de classeur multi-matières (classeur de histoire et sciences mélangées par exemple) et, pour soutenir la mémorisation, il me semble qu’il n’y a pas mieux que les outils petits et maniables (sans compter l’aspect poids)
  3. Je ne pense pas, enfin, qu’il faille utiliser des grands cahiers (21×29,7 ou, pire, 24×32). Petit élève : petit format. Ils auront bien le temps d’utiliser ces grands outils quand leurs profs les leur réclameront quand ils auront gagné quelques centimètres. Et non, ils ne sont pas « perdus » dans une grande page. (clic pour en savoir plus sur mon usage des petits cahiers au CM2)

En revanche, il y deux choses spécifiques que je fais en CM2 (pas au CM1) en vue de l’entrée au collège

L’apprentissage des leçons.

Au CM1 et en début de CM2, je leur fais noter dans leur agenda d’apprendre la leçon pour le cours suivant. Or, je souhaiterais qu’ils prennent cette habitude que je juge essentielle pour aller au collège : apprendre la leçon du cours précédent, systématiquement, avant le cours suivant, sans que j’aie besoin de le leur dire, et même si aucune interro n’est annoncée.

C’est pourquoi, à partir de janvier, je ne fais plus noter les leçons « ordinaires » dans l’agenda (en Histoire, Géo, Sciences, Anglais).
Histoire : apprendre H20 ou Sciences : apprendre S18, ce n’est plus écrit… mais cela doit être appris quand même et je les interroge quand même. Apprendre ses leçons au fur et à mesure, c’est, selon moi, la clé de la réussite, au moins en début de collège.

Dans le même ordre d’idées, en début de CM2, les poésies sont apprises en deux semaines, et en 4 fois. A partir de janvier, la poésie est toujours apprise en deux semaines, mais je ne la découpe plus qu’en deux parties. A eux de « s’avancer » et de s’organiser pour l’apprendre petit à petit s’ils veulent la savoir correctement.

Remarque : pour ce qui est d’apprendre à « s’avancer », dans mon école, nous faisons écrire les devoirs « à la semaine », le jeudi précédent pour toute la semaine suivante, et ce, dès le CE2.

Le cartable

La grosse affaire du passage au collège, c’est la préparation du cartable.
En primaire, les affaires sont à l’école. On fait son cartable à l’école et on emporte ce dont on a besoin pour faire ses devoirs du soir.
Au collège, au contraire, tout est à la maison et il faut emporter ce dont on a besoin pour la journée de cours, en fonction de son emploi du temps.

Depuis 4 ans, je demande donc à mes CM2, avant les vacances de Noël de remporter toutes leurs affaires à la maison. Tout. Et à partir de janvier, on n’a plus rien dans le « casier » sous la table. Rien ne reste à l’école, on fonctionne comme au collège. Ils regardent l’emploi du temps le soir, préparent leur cartable et apportent le matériel dont ils ont besoin pour le lendemain.

Cela me demande un peu de rigueur dans l’emploi du temps. L’Histoire c’est le mardi, la géographie le jeudi, l’anglais les lundis et mercredi… Mais de toutes façons cette rigueur est bénéfique pour tous : ils savent pour quel jour ils doivent apprendre la leçon, et les leçons à apprendre sont bien réparties sur la semaine.

En revanche, je me rends compte à quel point c’est difficile pour eux, les premières semaines, de s’organiser ainsi, et je suis bien contente de leur faire prendre ce « pli »-là avant la rentrée en 6e, pour que ce soit toujours cela de moins à intégrer dans leur quotidien de collégien. Dès le début de l’année, c’est déjà en place.

Voilà les deux grands domaines sur lesquels je prépare mes futurs collégiens. Et vous ?

Foire aux Questions

Quand je pense à ma classe je vois directement 2/3 élèves qui perdent tout, ne ramènent jamais ce qui part à la maison… Comment gérer dans ces cas là ?

Écoute, les problèmes qu’ils ont cette année, ils les auront ++ en 6e, alors autant leur apprendre à les gérer cette année…
On y passe du temps. On présente cela comme un défi. On s’y met tous. On réfléchit à ce que cela implique. On regarde l’emploi du temps, on fait la liste de ce qui est tous les jours dans le cartable (trousse, agenda….) Je préviens les parents que, pendant les vacances de Noël, il va falloir leur aménager un coin rangement à la maison…
Ici, quand ils ont oublié le cahier de sciences le jour de la leçon de sciences, ils doivent copier sur « autre chose » (leur cahier de brouillon par exemple) et me montrer leur cahier à jour le lendemain. Nous avons un système de « croix » dans un tableau, avec une case par semaine, et on fait une croix à chaque matériel oublié. Il n’y a pas de sanction au bout de n croix. On essaie juste de ne pas en avoir trop. Je pense que tous mes CM2 en ont une de temps en temps. C’est comme ça que je me suis rendu compte que c’était vraiment utile de le faire avec eux.


charivari

Professeur des écoles (directrice d'école) en Sologne

8 commentaires

Axel · 16 avril 2021 à 16 h 29 min

Très intéressant, merci! Les jeunes profs comme moi prennent note!

De mon côté, dans la lignée de l’apprentissage du résumé de texte, en lecture de textes sur feuille je leur fais surligner systématiquement les idées importantes du texte pour aller à l’essentiel.
Dans une idée similaire, sous forme de jeu, on commence de temps en temps à faire de la prise de note sur le cahier de recherche lorsqu’on est sur la partie « pré-trace écrite » en sciences.

    charivari · 16 avril 2021 à 17 h 11 min

    Par ici, en 6e, on ne leur demande pas du tout de prendre des notes. C’est beaucoup plus tard dans la scolarité au collège.

Marine · 16 avril 2021 à 16 h 42 min

Je trouve tout ça hyper intéressant et spontanément je mettrais bien en place l’idée du contenu du casier à la maison. Mais quand je pense à ma classe je vois directement 2/3 élèves qui perdent tout, ne ramènent jamais ce qui part à la maison…
Comment gérer dans ces cas là ?

    charivari · 16 avril 2021 à 17 h 10 min

    Ecoute, les problèmes qu’ils ont cette année, ils les auront ++ en 6e, alors autant leur apprendre à les gérer cette année…
    On y passe du temps. On présente cela comme un défi. On s’y met tous. On réfléchit à ce que cela implique. On regarde l’emploi du temps, on fait la liste de ce qui est tous les jours dans le cartable (trousse, agenda….) Je préviens les parents que, pendant les vacances de Noël, il va falloir leur aménager un coin rangement à la maison…
    Ici, quand ils ont oublié le cahier de sciences le jour de la leçon de sciences, ils doivent copier sur « autre chose » (leur cahier de brouillon par exemple) et me montrer leur cahier à jour le lendemain. Nous avons un système de « croix » dans un tableau, avec une case par semaine, et on fait une croix à chaque matériel oublié. Il n’y a pas de sanction au bout de n croix. On essaie juste de ne pas en avoir trop. Je pense que tous mes CM2 en ont une de temps en temps. C’est comme ça que je me suis rendu compte que c’était vraiment utile de le faire avec eux.

    Marine · 16 avril 2021 à 17 h 42 min

    Merci pour ta réponse.
    Tu me donnes vraiment envie de me lancer !!!

Claire · 17 avril 2021 à 15 h 29 min

Je trouve votre idée de ramener toutes les affaires à la maison vraiment bien, cela me donne envie de tester avec mes élèves!
Pour le reste, je ne donne déjà pas de devoirs et utilise déjà des petits cahiers! J’aime très souvent les idées que vous avez la gentillesse de partager!
Merci!!

Bukowski · 17 avril 2021 à 19 h 47 min

Bonjour, voilà déjà bien longtemps que je m’inspire de votre blog. Bravo et merci pour tout ! Je ne sais pas encore comment vous faites et avec quel temps … peut-être êtes vous tout droit sortie d’un conte de fées ?
Bref en vous lisant ce jour je ne peux encore une fois qu’être en accord . Je ne suis pas une prof «  standard » et j’aimerai travailler dans votre école avec mes collègues actuelles qui pensent aussi qu’il faut préparer nos élèves . L’agenda chez nous c’est dès le CP avec un travail sur le temps . Et le Cm avec moi … c’est l’école de la confiance en soi : des exposés et des prises de notes ,du théâtre à gogo dès que l’on peut, des réflexes pour réfléchir à ce que l’on écrit , et oui aussi une organisation à la semaine. Cette idée du casier « vide » me plaît énormément … je n’aurais pas oser ! C’est décidé ! Je vais l’organiser !
Merci de tout ce partage !
Caroline

Lapticoxi · 30 avril 2021 à 6 h 31 min

Hello Chari !
Quelles bonnes idées de ne plus écrire les leçons dans l’agenda et de vider le casier !!
A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *