• Socle commun : et si nous mettions en commun nos réflexions ?

    (Image : Danger école)

    ... nous sommes tous censés plancher en ce moment sur le projet de nouveau Socle Commun. Je vous propose de partager ici nos réactions sur ce socle pour trois raisons :

    1. pour donner un coup de main aux collègues un peu débordés en cette période chargée de premières évals et premiers bulletins,

    2. parce qu'on réfléchit mieux à plusieurs, les réflexions des uns nourrissant celles des autres (et les miennes).

    3. Parce que si nous sommes beaucoup à dire la même chose, cela aura peut-être un peu plus de chances d'être pris en compte.

    Voici mes premières idées à remonter, autour de 5 questions  :

    1. Pourquoi ne pas garder le socle actuel ?
    2. Pourquoi un socle ?
    3. Comment évaluer ce socle ?
    4. Remarques sur le contenu du socle.

    1. Pourquoi ne pas garder le socle actuel ?

    Selon moi, le socle actuel est un échec. C'est une belle idée qui n'est pas passée à l'état de réalisation utile. Il n'aide pas les élèves à progresser. Il n'aide pas non plus les maitres à mieux concevoir leur enseignement. Ses faiblesses :

    1. Il est trop ambitieux : ce n'est pas un socle, c'est la statue tout entière (pardon à Philippe Meirieu dont je détourne l'expression). Finalement, si on était honnête, quasi aucun de nos élèves ne validerait les paliers du socle (en particulier le palier de fin de collège).
    2. Et pourtant, le socle est validé pour tous les élèves ordinaires, alors que dans la réalité, ils n'ont pas le niveau théorique. Cette "imposture" décrédibilise l'ensemble de l'édifice.
    3. Comme prof, je me retrouve avec deux référentiels qui disent à peu près la même chose : les programmes et le socle commun. Le socle ne me sert donc à rien (surtout qu'il est moins précis que les programmes).
    4. Le socle, pour moi, aujourd'hui, c'est un pensum administratif (parce que je m'astreins à y faire référence dans mes évals et mes bulletins), rien de plus.
    5. (com #4) Le document de validation du socle est un document que personne ne lit et dont personne ne se sert.

    2. Pourquoi un socle ?

    1. Pour identifier les savoirs, savoir-faire, attitudes à acquérir absolument avant la fin d'un cycle.
    2. Pour cibler les actions de différenciation,  l'aide personnalisée, les interventions du RASED sur ces compétences en particulier.
    3. Du point de vue des connaissances, pour identifier les quelques connaissances indispensables.  Ces connaissances, si elles n'étaient pas acquises en fin de cycle, handicaperaient vraiment l'élève pour la suite de sa scolarité ou de sa vie sociale, et sur lesquelles il sera nécessaire de revenir souvent, pour qu'elles soient vraiment mémorisées et non juste "bachotées" avant une évaluation et aussitôt oubliées. 

    3. Comment évaluer ?

    Avant même de se poser la question du contenu du socle, il me semble indispensable de revoir en profondeur notre mode d'évaluation actuel.

    1. Les connaissances du socle, en particulier, devraient être évaluées et validées plusieurs fois au cours du cycle. Aujourd'hui, on "valide" des connaissances qui sont oubliées quelques jours après l'évaluation
    2. Corollaire : ...d'où l'importance que les connaissances attendues dans le socle commun soient peu nombreuses, sinon nous passerons toutes nos séances à évaluer]
    3. Chaque item du socle doit être accompagné de critères précis de validation.
    4. Je trouverais vraiment utile que le MEN mette à disposition des profs des banques  de situations de validation (ou exercices de validation), avec critères objectifs de validation. 
    5. Qu'arrivera-t-il aux élèves qui ne valideront pas le socle en fin de cycle ? De la théorie (différenciation, aide personnalisée, RASED...), à la vraie vie, il y a un fossé. Nous avons tous des élèves en très grande difficulté (en lecture, en maths etc) qui sont très loin des compétences du socle, et que nous n'avons pas l'impression de savoir/pouvoir aider correctement.

    4. le contenu du socle (fins de paliers 1 et 2)

    1. Il est nécessaire de bien distinguer les programmes et le socle. Le socle n'a pas à reprendre tous les points du programme : il ne devrait reprendre que ce qui est fondamental. En somme, il devrait reprendre tout ce qui ne sera pas revu du tout les années suivantes (au moins collectivement) parce que cela sera considéré comme acquis.

    2. Pour le palier 1 (fin de CE2), en français et maths, le socle devrait se concentrer sur la lecture, l'encodage des sons (écrire phonétiquement correct), l'écriture (au sens graphisme), la compréhension du nombre, le calcul mental, le repérage dans l'espace. La grammaire, l'orthographe, le calcul posé (...) devraient relever du palier 2 (alors même qu'ils figureront bien sûr dans les programmes dès le CE, voir point 1)

    3. Pour le palier 2, en étude de la langue, il faudrait que le socle se concentre sur la compréhension en lecture et sur ce qui permet d'écrire correctement le français. La plupart du métalangage de grammaire n'est pas fondamental.
      Ex1 : Si je sais écrire : "j'avais mangé", ce n'est pas fondamental de savoir que je viens d'écrire du Plus-que-parfait  : identifier qu'avoir est à l'imparfait et qu'il est suivi d'un participe passé suffit.
      Ex2 : Nul besoin de savoir que "noir" a la fonction d'attribut du sujet pour savoir écrire un -s à la fin de noirs dans la phrase : "Les chevaux sont noirs." 

    4. En maths, le calcul mental et la résolution de problèmes devraient être centraux à la fin du palier 2. C'est eux qui valident que l'élève comprend le nombre, et le manipule avec aisance. Dans la vie courante, on peut être vraiment gêné par une situation de proportionnalité qu'on ne sait pas résoudre alors qu'on s'en sort généralement très bien sans savoir poser une division. 

    5. En Histoire, il faudrait que les élèves situent dans le temps 10 à 20 grands évènements et une autre dizaine de personnages (en fin de palier 2).

    6. En géographie, quelques repères sont indispensables également en fin de palier 2 : les continents, les pays de l'Europe de l'ouest, quelques grandes nations du monde, fleuves et montagnes de France, quelques villes françaises, quelques régions.

    7. En Histoire comme en géographie, ces repères doivent être utilisés souvent, réinvestis, et évalués plusieurs fois. 
    « Ca y est, les ceintures de calcul CM sont parues aussi !Ceintures d'Histoire (repères chronologiques) »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Isabelle Sauvanet
    Samedi 4 Octobre 2014 à 18:33

    Merci toujours pour le lancement des débats.

    2
    Samedi 4 Octobre 2014 à 18:43

    belle réflexion, je suis bien d'accord avec ton analyse sur l'inaccessibilité du socle actuel.

    je trouve qu'il y a encore beaucoup d'inaccessible dans le projet de socle qui nous est proposé.

    3
    Samedi 4 Octobre 2014 à 18:49

    Ce serait chouette si tu pouvais prendre le temps une petite liste du "trop ambitieux", au moins sur un morceau du socle en espérant que d'autres feront le même travail sur d'autres morceaux...

    4
    Collée
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:05

    Ahhh ! Je suppose que ça va être le sujet de la demi-journée banalisée de cette année ! Je n'arrive plus à me souvenir du sujet de l'an dernier (je me souviens juste que j'aurais préféré être au lit ou en classe), c'était déjà ça ?

    J'irai parcourir ce projet de socle un de ces jours, si j'ai le temps, mais dans tous les cas, je suis bien d'accord que l'actuel ne sert à rien : ici on valide tout en fin de cm2, sauf pour les élèves qui partent en egpa, (même quand on n'a pas de salle informatique dans l'école, et ça ne choque personne... Vu que personne ne le lit).

    5
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:10

    Demi journée banalisée ? je ne sais pas de quoi tu parles. On n'a rien eu dans ce goût là l'an dernier, et cette année c'est un mercredi après-midi que nous allons nous y coller.

    6
    Reinette
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:33

    Bonsoir,


    Whaou ça cogite bien ici !


    J'avoue ne mettre jamais attardée sur le socle commun, prenant uniquement comme textes de référence les programmes officiels. Et le nouveau socle commun proposé en juin dernier était très flou pour moi. Je n'ai pas bien saisi les 5 piliers. Tout me semblait tellement mélangé. Je vais relire tout ça et y réfléchir.


    En revanche je reste étonnée de la date de concertation Charivari... Il nous a été répété que ce sera le lundi 6 octobre au matin pour toutes les écoles de France un point c'est tout (et tant pis pour les parents qui sont déjà en galère avec les nouveaux rythmes et les couacs comme à Marseille...)

    7
    chemindescols
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:43

    (Pour nous c'est mardi 7 après-midi (super, chaque petite école a d'autres horaires, pour se mettre ensemble...), ailleurs c'était mercredi 1er le matin. Bof.)

    Pour le nouveau projet du socle, je suis en train de me pencher dessus, et je trouve ça flou flou flou! Pas vous? C'est beau, c'est bien, mais ça veut dire quoi "Il utilise à bon escient les règles grammaticales et orthographiques" - je signe, mais ça me dit pas ce qu'on attendra d'un élève du CM2! Sans parler du CE1.

    Aurais-je raté un truc? Qui peut m'éclairer? Jusque là le fameux socle avait bien des indications précises??

     

    (Je suis bien sûr d'accord que l'ancien ne servait à rien sauf qu'à nous embêter...)

    8
    Laurent72181
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:44

    Belle analyse déjà. Dans mon école (je suis moi en CLIS), on se réunit la semaine prochaine sur le sujet, je vous propose de vous faire un retour après nos 3h...

    J'ai parcouru, très et trop vite pour l'instant, le nouveau socle de compétences et il me semble  que c'est un ensemble "d'items" que nous devrons ensuite "transformer" en compétences (ou sous-compétences).

    Je vous en dis plus, un peu plus tard. En effet, le socle précédent est un échec : les petits français passent beaucoup plus de temps sur les bancs de l'école et pourtant nous n'obtenons pas des résultats honorables à PISA. (je sais qu'il n'est pas toujours bon de comparer, mais quand même, nous devrions arriver à faire mieux !).

    9
    sylvielb
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:47

    Alors, chez nous c'est lundi 13 octobre au matin, merci pour les parents..... Sinon, j'ai parcouru le nouveau projet de socle : c'est pire ! Que des attendus en terme de compétences, rien de précis, tout ou presque est impossible à atteindre ! Bon courage à tous pour la demie journée de pensum

    10
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:49

    Reinette : non chaque académie fait à sa sauce. Ici on nous impose de travailler le mercredi après midi avant la Toussaint sur le sujet et en échange on nous offre un demi-pony dd l'Ascension.

    11
    Laurent72181
    Samedi 4 Octobre 2014 à 19:54

    Quel beau cadeau on vous fait Charivari, chez nous, il me semble que l'on offre une demi-journée aux élèves...mais pas à nous, franchement cela aurait été...trop généreux !!! Bonne fin de week-end à tous !

    12
    Samedi 4 Octobre 2014 à 20:05

    Et on vous impose aussi de revenir travailler un mercredi après midi ?

    13
    sandrineC
    Samedi 4 Octobre 2014 à 20:25

    Chez nous, on ne nous offre rien, juste le droit de plancher le mercredi 15 oct après-midi tout ça pour le même prix. C'est vrai qu'avec les nouveaux rythmes, on n'est absolument pas épuisé donc pas de scrupules pour nous mettre trois heures en plus ! Pourquoi est-ce différent d'une académie à l'autre ? Incompréhensible !

    14
    Collée
    Samedi 4 Octobre 2014 à 20:26

    Nous c'est le mercredi matin avant les vacances. L'an dernier on avait déjà eu une demi-journée banalisée mais en fouillant dans ma mémoire, je crois bien que c'était en rapport avec l'éducation prioritaire.

    J'ai parcouru très très rapidement le projet, ça m'a l'air encore bien flou, je vais attendre, en bonne fonctionnaire, mes 3h de réunion dans 10 jours pour y réfléchir et le lire plus attentivement.

    15
    sandrineC
    Samedi 4 Octobre 2014 à 20:29

    Moi, je prendrai connaissance des textes le 15 oct .... Pas question de consacrer le peu de temps libre qu'il me reste à lire tout ça.

    16
    mirobolande
    Samedi 4 Octobre 2014 à 20:32
    On ne vous offre rien de plus que de travailler 3 heures de plus et vous faites encore du bénévolat en tentant une réflexion qui n débouchera sur rien? Vous pensez être entendus et écoutés?
    Comme j'aimerais ne pas avoir perdu ma naïveté!
    17
    sandrineC
    Samedi 4 Octobre 2014 à 20:39

    Non, je ne suis pas crédule. Nous n'avons pas été entendus sur les rythmes, nous ne serons pas davantage sur les programmes. J'appliquerai les textes comme je le fais depuis 30 ans... les nouveaux programmes j'en ai vu d'autres depuis le temps. On finira peut-être par trouver les bons un jour !

    18
    Samedi 4 Octobre 2014 à 20:45

    La plupart du métalangage de grammaire n'est pas fondamental. —> là on s'attaque même aux programmes. Mais les termes sont utiles parfois: quand tu écris un texte au passé, comment dit à un élève que là il faudrait de l'imparfait s'il ne connait pas ce terme d'imparfait ?

    A côté de ça, on passe du temps avec les COD, les CCL … alors que dire simplement "Dis Où ça se passe" est aussi clair si ce n'est plus. Encore pire pour d'autres notions comme la proposition par exemple.

    Ce que tu proposes est plus une réflexion sur le socle actuel non, pas sur le projet du nouveau socle, non ?

     

    D'accord avec les collègues qui ont commenté ici: on va y passer 3 heures, donc il faut préparer cela avant, lire le projet … Sur quel temps ? Et bien encore sur notre temps personnel ! Marre !

     

    Et surtout: quelle utilité? Qu'on ne me fasse pas croire que ce projet sera remodelé !

    Comme pour les programmes de 2008, c'est déjà prêt, il y a eu du travail fait par le CSP, ils ne vont pas jeter ça aux oubliettes et risquer de ne pas être dans le calendrier prévu. Collecter toutes les remarques, repenser le socle, reproposer, ça demanderait un temps énorme. On nous fait croire qu'on va nous consulter. En 2008, au moment des consultations, les nouveaux programmes étaient déjà prêts pour impression.

    19
    Samedi 4 Octobre 2014 à 21:20

    Pour le métalangage, je parle de certains temps comme le plus que parfait, le futur antérieur, mais aussi les CC, les attributs du sujet, les prépositions, les différentes catégories de déterminants... tout cela n'a pas à faire partie du socle (je ne parle pas des programmes).

    Je crois que c'est important de repérer les faiblesses du socle actuel pour ne pas les reproduire dans le prochain.

    20
    Samedi 4 Octobre 2014 à 21:29

    un lien vers une réflexion sur le projet de socle commun

    il y a un document (qui n'est pas de moi!) détaillé avec pas mal d'annotations surtout sur les items, je trouve que c'est  bien fait:

    VERT :  compétence évaluable

    BLEUE : connaissance évaluable

    ROUGE : ce sont des intentions, des vœux, des attentes sur le métier d’élève….des exigences parfois démesurées …

     

    21
    Samedi 4 Octobre 2014 à 21:30

    j'espère que ce lien aidera les collègues, moi ça m'a OUVERT les yeux.

    22
    Samedi 4 Octobre 2014 à 21:38

    Merci !

    23
    Samedi 4 Octobre 2014 à 21:46

    Roh la vache, c'est ça le questionnaire qu'il va falloir remplir ? Ca fait peur...

    24
    Samedi 4 Octobre 2014 à 22:11

    t'as vu ça? je sens qu'il va falloir être motivé pour la remontée individuelle!

    25
    Marie
    Samedi 4 Octobre 2014 à 22:34

    Bonsoir,


    enseignante remplaçante en SEGPA, nous nous réunissons mercredi 8 octobre après midi, avec d'abord une grand messe du principal. Puis 2h de réflexion par groupe. Nous nous y pencherons donc entre collègues de la SEGPA. Je vous tiendrai au courant après. Pour l'instant, j'ai l'impression que leur avis est plutôt que c'est un texte beaucoup trop vague. Ils utilisent énormément le socle actuel avec nos élèves en difficulté, ce qui leur donne des repères arbitraires.


    Affaire à suivre...

    26
    Laurent72181
    Samedi 4 Octobre 2014 à 23:14
    Petite précision, moi je suis dans le Cher et le travail de réflexion que nous devons mener, c'est pour le compte de la 2ème journée de pré-rentrée (à prendre obligatoirement avant Toussaint) : pour cette demi-journée : 3h pour l'avenant au projet d'école et les 3 autres heures pour la réflexion sur le nouveau socle de compétences. Pour le reste, il est en effet quasi-sûr que celui-ci est déjà prêt (le nouveau socle de compétences) et qu'il y a très peu de chance qu'ils tiennent compte de nos réflexions (mais ne doit-on pas rêver un peu...).
    27
    sandrineC
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 06:41

    J'aimerai savoir si cette enquête en ligne est obligatoire à remplir à titre individuel ?

    J'ai même entendu quelle ne serait pas anonyme ! Incroyable !

    Si oui, ce sera du très vite fait, si non, je ne le ferai pas. Ras le bol !

     

    Nous aussi nous avons fait la deuxième journée de pré-rentrée mais le vendredi 29 août ! Comme tout le monde le sait on en a besoin, nous les prof des écoles de ces 2 jours avant la rentrée des élèves ! Mais elle ne compte pas parce que les syndicats ne veulent pas qu'on travaillent officiellement en août ! Merci à eux, quelle hypocrisie de croire qu'on ne commence à travailler que le 1 septembre !!! Tout ce qu'on fait en plus ne compte pas mais ce qu'on fait éventuellement en moins est rattrapable !!! Il y a plein de collègue qui ont fait cette journée le 29 août et souvent à la demande des directeurs qui ont plein d'infos à nous transmettre ! L'année prochaine pour ma part ce sera NON. Nous ne sommes pas taillables et corvéables à merci. J'enseigne en CM2 dans une école de 11 classes et vraiment, on en est tous au même point : on sature de ce manque de considération, de ces charges de travail de plus en plus lourdes (pour ma part un tas de réunions école/sixième)... pour entendre tous les ans que le niveau baisse. Alors tout ça pour rien ? Ras le bol. 

      

    28
    natalquena
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 06:54
    natalquena

    Merci Cancoillotte pour le lien. Effectivement, ça va aider à décortiquer ce socle. Quand je pense que j'étais motivée... Ce document  et ses 170 items m'ont bien vite fait redescendre sur terre ! C'est sûr que 3h pour s'y pencher, ce ne sera pas suffisant. Mieux vaut le lire vraiment avant de plancher dessus et comme dit Unkle Dark, ce sera encore et toujours sur notre temps perso... Je crois que nos grands pontes ont oublié (ou ne savent pas) ce que c'est qu'une classe à gérer. Le travail à côté devient plus important que celui que nous devons fournir face à nos élèves. J'ai l'impression que la pile s'élève de plus en plus, non? 

    29
    Ion11
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 08:27
    Je n'avais pas encore mis le nez dans tout ça en me disant que je verrai ça vite fait mardi soir ou mercredi matin (réunion mercredi aprèm) mais en vous lisant j'ai bien l'impression qu'il va me falloir beaucoup plus de temps que prévu. Quand j'aurai bouclé ma semaine, je vais m'y plonger et revenir par ici si des réflexions ou commentaires me viennent.
    30
    AnneK
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 08:54

    Moi, cela m'aiderait grandement une sorte d'évaluation un peu "officielle" du socle parce qu'avec mes 5 niveaux de classe, j'avais tendance à le remplir un peu ...."beaucoup" ... au feeling!! Et vraiment quelque chose de simple. Evaluer si les élèves peuvent écrire et lire  pour se débrouiller dans toutes sortes de situations (résolution de problème, texte de sciences ...


    En tout cas, merci pour cette réflexion très intéressante!


    Nous (académie de Rennes) on planche mercredi après-midi prochain en échange du mercredi à rattraper pour l'ascension. Bonne idée je trouve de ne pas mettre les parents dans le coup en les obligeant à trouver un mode de garde dans un jour de semaine!!

    31
    Catess
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 08:56

    Apparemment, c'est à remplir à titre individuel à partir de notre adresse pro. Nous avons fait le choix de le remplir collectivement à partir de l'adresse de la dirlo.


    Quant au caractère obligatoire...

    32
    lauriannez
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 08:58

    Pour moi, en Champagne-Ardenne, une demi-journée banalisée était programmée vendredi 3 octobre, puis finalement, le recteur l'a reportée à la matinée du mercredi 15 octobre. Il est hors de question, dans notre académie que l'on fasse encore des heures supplémentaires. C'est pourquoi le recteur nous dégage cette matinée afin de répondre à la demande de réflexion du socle. Par contre, perso, je me donne 3 heures pour cette réflexion, pas une minute de plus. Je ne commencerai à m'y pencher que le mercredi banalisé, pas avant! Bien entendu, je viendrai lire ton article et les commentaires, qui vont m'aider à mener cette réflexion.

     

    33
    aminerale
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 09:00

    Merci Charivari pour cette idée
    Merci Cancoillote pour le lien.

    Pour info, nous c'est mercredi matin (tout le département) avec l'après midi une anim sur la mise en oeuvre des nouveaux rythmes.

    34
    soph'
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 09:47

    dans le 13, le recteur a décidé pour l'ensemble des écoles et collèges ce sera demain matin.... je vais donc m'y pencher cet aprem...

    il me semble que l'année dernière on avait eu un conseil de cycle "obligatoire" pour faire le bilan des programmes 2008..... il ne me semble pas avoir vu de documents synthèses de ces remontées.... du coup, je m'interroge sur l'utilité de cette concertation ....

     

    35
    sandrineC
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 10:07

    Donc si on doit remplir le questionnaire à partir de nos adresses pro, il n'est pas anonyme et est obligatoire. Sur quel temps prend-on cela ?

    De qui se moque-t-on ?

    36
    Cecilez
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 10:10

    Wouah ! déjà tout ça de commentaires alors que je viens de recevoir le nouvel article dans ma boite à courriels... Vous dormez des fois ?

    Même remarque que Chari pour la demi-journée banalisée. Pour nous, en haute-Savoie, c'est la première fois depuis bien longtemps. Gagné de haute lutte par les syndicats mais placée avec maladresse un mercredi matin. Alors que les parents sont remontés d'avoir à amener leur enfants ce jour-là cette année (sans qu'il y ai pour autant d'activités car les budgets des micro-villages de monttagne ne le permettent pas), d'avoir réorganisé leur semaine, on leur dit "gardez vos enfants"...

    Merci en tout cas pour ce partage, j'essaierai d'apporter de l'eau à notre moulin commun.

    Cécile

    37
    anniV
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 10:16
    Nous c est le mercredi 15, le matin mais la mairie garde les élèves donc pas de problème pour les parents.
    On s est déjà pris la tête à l école en conseil des maîtres pour préparer cette réunion, on a fait des comités pour analyser le document.... que personne n à lu jusqu à maintenant car l utilité du précédent socle commun n à pas été évidente. La motivation est donc nulle. Archinulle surtout avec la fatigue induite par le mercredi matin.
    Je serai assez partisane de demander un retour à une évaluation nationale de fin de cm2. Elle était très parlante, comme celle de ce2 est vraiment objective. Et toute la France faisait la même! On pourrait voir quelles compétences chutent sur le même outil. Moins de subjectivité.
    38
    anniV
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 10:18
    Désolé pour le correcteur orthographique....
    39
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 10:27

    Merci Chari pour cette initiative,  je partage la plupart de tes commentaires.

    J'ai eu la chance d'assister à un stage syndical avec Denis Paget, membre du CSP, et j'ai alors compris que le socle était plutôt comme une espèce de feuille de route, une "visée politique" au sens noble, je ne sais trop comment l'exprimer. En gros, quasi tout le monde est scolarisé jusqu'au bac, de quoi a besoin un jeune pour réussir à l'issue de sa scolarisation?

    En gros, le socle donne les ambitions, ce vers quoi l'on doit tendre, l'orientation, qui devra guider ensuite les rédacteurs des programmes pour chaque discipline. Mais on retrouvera chaque domaine du socle dans chaque discipline. 

    Je trouve pour ma part que le socle va dans le bon sens, est très moderne, et je m'y reconnais bien mieux que dans le précédent qui était très fermé sur des connaissances pointues. L'idée de projet, de transversalité y est très présente, et on sent le pédagogue derrière l'écriture. Il me donne envie de me mettre au travail, moi, ce socle! Il veut "fabriquer" des élèves intelligents et curieux, et non pas savants, je trouve ça très positif!

    Par contre, malgré tout le bien que j'en pense, ça m'étonnerait que je prennes le temps d'aller répondre aux 170 questions du questionnaire individuel... et ça c'est nul!

    40
    ggpomme
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 11:04

    Lectrice assidue de ce blog, je vais pour la première fois mettre un commentaire. Je pense que la réflexion est déja bien entamée chez ceux qui viennent le visiter. Je suis pour un socle commun de connaissances et de compétences. Le malheur dans l'Education nationale est qu'on nous demande de nous former tout seul. C'est ce qui explique "l'échec" du premier  essai de changement. Rien ne change en un clin d'oeil. il faut modifier les habitudes, les représentations.

    Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit P'tite Julie sur le socle. Alors arrêtons de râler, rien n'est parfait. On nous demande notre avis, on râle; on ne nous le demande pas , on râle aussi... On fera ce qu'on pourra avec les 3h accordées. Ce qui compte c'est de se poser des questions et d'essayer de trouver des réponses. En ce sens, l'initiative de Charivari est super !

    D'autres pays fonctionnent avec un socle commun. Ce qu'on nous propose et qui ressemble à une révolution,  c'est déja fait, au Québec, en Angleterre.

    Au sujet de la date, c'est une demande de notre ministre mais ce sont les recteurs qui ont décidé de la date. Pour nous en Haute Normandie, c'est vendredi prochain, jour des élections de parents.... Pour le coup, tout le monde râle !

    A bientôt pour le partage des remarques !

     

    41
    Nelo
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 11:20

    Bonjour,


    Nous, nous nous réunissons le mercredi matin 15 octobre. Le souci c'est qu'avec mes collègues nous sommes en IME et que nous n'avons rien reçu. Alors :


    Où trouver le nouveau socle?


    où trouver le questionnaire en ligne?


    Merci de votre aide


     

    42
    Sihtamenamor
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 12:25

    Sur l'académie aix-marseille on planchera demain matin, lundi 06 octobre. Les seules infos que nous avons eu sont : une réfléxion sur le socle commun (que nous avions déjà eu il me semble il y a 2 ans) et répondre à un questionnaire dont il faudra faire remonter nos réponses (collectives) à notre IEN. 

    On ne nous a pas dit que nous devions y répondre individuellement.

    Et en ce qui concerne la quinzaine d'instits' que nous sommes sur l'école, aucun de nous n'avons l'intention de nous y pencher dessus avant la matinée qui lui est consacrée. Comme beaucoup, nous ne sommes pas persuadés que cela servira à grand chose. Nous avons eu une rentrée plus que mouvementée cette année et nous sortons à peine la tête de l'eau donc aucune envie d'y consacrer du temps perso.

    Mais nous consulterons le lien donné par cancoillote et les réflexions ici présentes. Merci pour la contribution.

    43
    marie64chat
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 15:18

    être consultés ....oui pourquoi pas ......mais ne nous leurrons pas, tout est déjà entériné avec ou sans notre avis.....il s'agit juste de pouvoir faire croire au tout public que nous avons donné notre avis peut être même notre aval avant d'imposer ce nouveau planchage d'universitaires qui n'ont certainement pas beaucoup de contact réel avec l'enseignement du premier degré ....sauf peut-être leurs propres enfants "élite" de classe .....

    fille et petite fille d'enseignants je suis assez satisfaite que mes enfants n'aient pas choisi ce sacerdoce. Mes grands parents doivent fulminer dans leurs tombes....Instit non PE ( et pourtant 2005 année buttoir est déjà loin derrière...) j'avoue attendre avec une certaine impatience l'âge de la retraite........j'oublie dès que je suis en classe !!!

     

    44
    marie64chat
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 15:25

    j'avais hier soir préparé une réponse de même style que celle d'aujourd'hui, mais j'avais dépassé le temps SSL (?) . 

    J'ajoute tout de même UN GRAND MERCI pour le courage de tous les blogueurs ( euses) qui partagent leur passion ouvertement !!!! c'est magnifique ( mes connaissances en informatique ne me permettent pas d'en faire autant - je suis de la génération duplicateur à alcool, photocopieur, thermocopieur, montage au découpage collage au sens propre !!!)

      

    45
    fb89
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 19:16

    Journée de consultation: mercredi 15 octobre au matin!!!! Bref, les enfants ne viennent pas à l'école, pas de transport......et nous on cogite^^

    46
    Gwéno
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 19:33

    En Gironde demi-journée de réflexion le 8 octobre au matin (primaire et collège), nous devons nous pencher sur les nouveaux programmes de maternelle avec un questionnaire à remplir. Pour le socle on nous renvoie au questionnaire en ligne. D'autres demi-journées seraient prévues pour le reste.


    Pour le socle je remplis le questionnaire difficilement puisque le projet n'est pas détaillé pour les différents paliers. C'est frustrant de répondre à des questions fermées!

    47
    kris35
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 22:29

    Bonjour,

    Je ne trouve rien à redire, je suis totalement d'accord avec vous! Il ne devrait y avoir que les compétences et connaissances minimales en socle commun. Il me semblait que c'était ça l'idée à la base justement...

    Bon courage à tous.

    48
    Dimanche 5 Octobre 2014 à 22:43

    Bonsoir,

    J'ai quitté la classe depuis un peu plus d'un an mais je continue à veiller autour de la thématique de l'évaluation, d'autant que c'est l'objet de mon nouveau "métier" sur Edumoov.

    Ce qui m'interpelle le plus est la multiplicité des référentiels : les programmes 2008, complétés fin 2011 par un ajout, le socle commun, les attendus de fin de GS, le B2i, l'APER, l'APS, le palier A1 en anglais... Comment les enseignants, les élèves et les parents peuvent-ils s'y retrouver ?

    La hiérarchie varie (les domaines du LPC ne sont pas les mêmes que ceux des programmes, par exemple) et les compétences se recoupent... On voit également des items finement détaillés qui côtoient des "super-compétences" beaucoup trop ambitieuses. Le tout donne une impression de "forêt" de compétences qui auraient poussé sans contrôle.

    Petite digression : l'arrivée des "smarphones" a révolutionné le contenu des sites internet depuis 2009-2010 et, par manque de place sur l'écran, les webmasters ont été obligés de diminuer drastiquement le nombre d'informations sur une page. Cette tendance s'est développée et a permis d'épurer le contenu et la mise en page des sites internet sans en perdre le sens : seules les informations indispensables ont été conservées car les webmasters ont été poussés par cette contrainte forte. Les sites internets modernes sont donc devenus beaucoup plus lisibles qu'il y a 10 ans, même en naviguant avec un ordinateur classique.

    Je pense que les auteurs des programmes devraient procéder comme des webmasters face à un site "mobile" : épurer pour ne garder que l'essentiel. Se fixer des contraintes fortes et ne pas oublier que les programmes n'ont de sens que s'ils sont utilisés et compris. Un référentiel unique, hiérarchisé sur une base connue de tous (pourquoi vouloir absolument donner un autre nom aux "mathématiques" que tout le monde connaît, par exemple ?), un nombre limité de compétences de premier niveau, divisées en sous-compétences correspondants à des objectifs d'apprentissage réalisables en une séquence. Pour constituer un "socle" basique indispensable, il suffirait d'identifier les quelques compétences prioritaires au sein de ce référentiel unique... et pas un "socle" déconnecté des programmes.

    Allez, j'arrête de rêver à des programmes logiques et cohérents : l'Histoire nous apprend que l'on consulte les enseignants lorsque les textes sont déjà imprimés. On est loin d'une rédaction collaborative des programmes et le wiki du socle commun n'est pas pour tout de suite.

    Bonne courage à tous ;)

    Gwenolé.

    49
    Marie-Madeleine
    Lundi 6 Octobre 2014 à 18:25

    Bonjour et merci pour pour toutes ces infos. Ton article, Charivari, va nous aider à l'école pour démarrer,on en a parlé à l'école, c'est déjà bien débroussaillé. Je n'ai pas encore lu l'autre lien (du syndicat).

     

    50
    sassyle
    Lundi 6 Octobre 2014 à 18:43

    Nous on planche aussi le mercredi 15 octobre après-midi (en remplacement d'une demi journée du pont de l'ascension). Si j'ai bien compris il y a 2 consultations : une à titre individuelle, nous avons reçu le lien sur la boite académique, et une autre collective avec d'autres tableaux que les directeurs doivent faire remonter à l'IEN......


    Bon je retourne lire le projet (5 piliers dont les 20 items sont repris dans le questionnaire individuel sans les titres généraux... si j'ai bien lu mais à force je m'y perds)


     

    51
    Lundi 6 Octobre 2014 à 18:56

    Personnellement je ne le remplirai pas à titre personnel. C'est à titre professionnel, donc je le remplirai sur le temps de concertation uniquement, pas chez moi. On en fait largement assez chez nous pour ne pas devoir en plus remplir leurs 170 items qui de toute manière ne seront jamais pris en compte. Je suis prêt à parier que le nouveau socle commun sera pratiquement identique à ce projet.

    52
    Reinette
    Lundi 6 Octobre 2014 à 20:13

    Bonsoir,

    Dans notre école, nous avons planché, ce matin, sur ce fameux socle commun. Petit conseil pour être plus efficace, c'est d'avoir un ordinateur pour chaque collègue car après les débats et réflexions, nous n'avions pas eu assez de pc pour le remplir à l'école, j'ai du le faire en rentrant... Cette consultation permet d'éclairer un petit peu plus sur le questionnaire et ça ne prend pas si longtemps que ça, une fois le socle commun décortiqué.

    Notre principale difficulté a été de réfléchir sur le socle sans avoir les programmes... En majorité dans l'école, nous nous sommes aperçus que nous utilisions uniquement les programmes pour enseigner et pas le socle commun actuel. Quel est son intérêt ? Comment l'appliquer?  car pour le moment le nouveau est trop vague et flou. Comment l'évaluer ? Comment s'organiser autour de ces deux textes ? Oui, il y a eu plus de questions que de réponses !

    Points forts : nous étions plutôt d'accord avec les deux premiers paliers en particulier la part faite à la méthodologie. La remise en question des évaluations (c'est ainsi que nous l'avons compris) est un point de départ pour une réflexion sur le socle commun. Personnellement, je trouve ça bien, cela remet aussi en question nos évaluations nationales et départementales. La transversalité des compétences était aussi un bon point.

    En revanche, nous n'avons pas bien compris l'intérêt de dissocier les paliers 4 et 5 alors qu'ils sont décrits comme étant indissociables ! Certains domaines ou paliers (je m'embrouille) sont trop larges, on ne sait plus trop quelles disciplines y mettre...

    Pour résumer, nous avons trouvé qu'il y avait de bonnes idées mais parfois trop abstraites ou éloignées de la réalité. (Certaines phrases étaient à peine compréhensibles...)

    Pour être honnête, nous avons passé environ une heure et demi dessus, ajoutez 10-15 min pour répondre au questionnaire (hélas fait de la maison pour moi!)

    Voilà bon courage à votre tour ! Je crois vraiment que ce n'est pas nécessaire de se prendre plus la tête. Une réflexion entre collègues suffit pour le moment à répondre au questionnaire (à moins d'avoir eu le courage de lire et analyser le socle seul à la maison!) en attendant d'avoir plus d'informations sur les programmes et donc connaître la pertinence de ces deux textes !

    53
    Lundi 6 Octobre 2014 à 20:26

    Merci pour tout ça !

    54
    Sihtamenamor
    Lundi 6 Octobre 2014 à 20:33

    Peu productif de notre côté ce matin. Nous avons "analysé" les différents piliers mais nous n'avons pas pu répondre au questionnaire car le serveur était apparemment saturé et ne fonctionnait pas. Et personne n'avait le questionnaire imprimé.
    Le directeur transmettra nos "réflexions" à notre IEN si ça nous est réclamé mais personne n'ira remplir quoi que ce soit car d'après ce qu'il nous a dit c'est facultatif. Dans ce cas personne ne se battra pour aller faire quelque chose qui ne sera sûrement pas pris en compte...

    55
    FredD
    Mardi 7 Octobre 2014 à 19:27

    Consultation bidon, histoire de nous mettre 3 heures un mercredi après-midi alors qu'on bosse le mercredi matin ! Je ferai acte de présence, c'est tout.

    56
    clo
    Mardi 7 Octobre 2014 à 22:03

    wahou comme d'hab ....  merci dix mille fois (au moins)


    du super bon boulot   et réflexions top 


    bravo

    57
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 09:15

    J'ai réagi à une (toute petite partie) de votre article, qui avait lui-même été repris sur Néoprofs. Ma réaction est critique, mais j'ai essayé de répondre sérieusement à votre affirmation sur l'inutilité d'une partie du "métalangage". 

    Bonne lecture et merci de susciter la réflexion ! smile

    Faut-il mettre l'attribut du sujet dans le socle commun ?

    58
    zébulle
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 14:03

    Vraiment marre de cette surcharge de travail. Dans mon école, la coupe est pleine.

    Nous faisions beaucoup de choses  non prises en compte : spectacle de Noël, spectacle de fin d'année, journée porte ouverte pour les nouvelles familles. En conseil des maîtres et à l'unanimité nous avons décidé de tout arrêter. C'est très dommage mais à trop tirer sur la ficelle, elle finit par casser.

    59
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 15:03

    J'ai lu l'article de LeProfesseur, je trouve regrettable que tes propos soient utilisés sortis de leur contexte.

    Je trouve aussi sur la notion d'attribut est tout à fait inutile. Ce ne sont pas les temps qui sont inutiles, ce ne sont pas les natures, mais bien la majorité des fonctions dans la phrase. A quoi servent elles la plupart du temps ? La notion de COS est encore plus ridicule d'ailleurs.

    On a passé bien trop de temps sur ce métalangage au détriment du but même, écrire. Des séances de leçons, alors qu'on aurait pu en profiter pour enrichir des phrases, écrire des textes. 

    60
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 15:34

    @le-professeur :

    Je n'ai jamais affirmé que le métalangage était inutile, relisez plus haut. C'est déplaisant de voir ses propos, surtout des écrits, caricaturés.

    J'ai dit qu'une partie du métalangage n'était pas fondamentale (ce qui est très différent d'inutile) pour écrire le français, et à ce titre, qu'il convenait d'envisager de la sortir du palier 2 (et non du socle, ni des programmes), dans la mesure où je disais plus haut que le socle commun devrait être, selon moi, le socle, et non la statue elle-même.

    Je persiste à dire qu'il y a des notions que je n'ai revues qu'il y a 8 ans à l'IUFM et dont je n'ai jamais eu besoin pour écrire le français. 3 exemples parmi d'autres :

    1. J'ai écrit pendant des années "Quand j'aurai terminé, j'irai dehors", en ignorant totalement que je maitrisais ainsi le futur antérieur (idem pour le plus que parfait ou le passé antérieur).

    2. J'ai écrit parfaitement "Je donne une pomme à mon père." En n'ayant jamais entendu parler de COS ou de Complément d'attribution, que j'étiquetais COI sans dommages.

    3. Mes bons CM2 accordent parfaitement leurs attributs "des" sujets bien avant de connaitre la fonction du groupe qu'ils écrivent. 

    Nous savons vous et moi qu'une partie du métalangage et du travail d'analyse fait partie de l'enseignement du français depuis des décennies, parce qu'il servait à préparer l'enseignement du latin (et des langues "flexionnelles" en général).

    Il est donc très ancré dans l'enseignement français, à cause de la place qu'y ont tenue les langues mortes pendant ces décennies. J'ai, pour ma part, découvert le complément d'attribution au collège (en 3ème, de mémoire), quand j'ai appris le grec ancien, et le fait de ne pas en avoir entendu parler en CM ne m'a pas handicapée du tout, ni pour écrire le français, ni pour apprendre le grec : notre prof de grec nous l'a enseigné quand nous en avons eu besoin, voilà tout.

    61
    ferdinand33
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 18:55

    On s'y est collé ce matin. perso j'ai l'impression qu'on nous décrit une sorte de pensum qui pourrait s'intituler " de la parfaite éducation d'un gentilhomme du XXIème siècle".

    Nous avons été sensibles à la notion de "plaisir" que l'on retrouve plusieurs fois et qui transparait tout au long de ce socle. Apport non négligeable vous en conviendrez.

    La transversalité est de mise, il faut s'en réjouir non?

    Il semble aussi que l'on tende enfin à une harmonisation au niveau de l'évaluation des compétences. La fin des notes au collège?

    La méthodologie est un palier à elle toute seule. Accepterons nous; nous aussi de nous former dans ce domaine: mind map, images mentales....

    Le plus dur reste à venir : les programmes dans l'esprit de cette feuille de route de 14 pages. D'ailleurs, 14 pages, cela manque de concision pour une note d'intention et c'est un peu court pour des programmes.

    62
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 19:07

    Ce n'est pas une feuille de route justement, c'est supposé être le socle commun, en gros les connaissances et compétences minimum devant être acquises en fin de scolarité. Ca me parait très  (trop?) ambitieux pour un socle.

    63
    audélia
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 21:10

    Je viens de finir de remplir le questionnaire (consultation positionnée le 8 octobre après-midi par DA et nous avons rempli nos questionnaires chez nous parce ce qu'il y a des travaux à l'école... et pas d'éléctricité)... ouf ! La seconde partie m'a parue bien longue à renseigner.                                                                                                                 Quelle chance vont avoir les professeurs de lycée qui vont avoir des élèves qui aiment lire, qui ont du plaisir, qui ont compris l’intérêt de la correction, des élèves qui ont du goût pour les apprentissages...                                                                                                          Les élèves sont-ils obligés d'avoir du plaisir en classe ? S'ils en ont, je suis la première a m'en réjouir - et j'essaye de rendre mon enseignement attrayant - mais ne peut-on pas être bon élève sans pour autant n'avoir que peu de plaisir dans un domaine donné ?  (J'ai encore dit ce matin, 'je ne te demande pas d'avoir envie de le faire, je te demande de le faire...' et d'ailleurs, moi, cet après-midi j'avais pas envie de me presser pour retourner  à l'école, ce qui ne m'a pas empêché de le faire...)   Et comment évaluer l'envie, le goût de...?                                                                                                                            Je pense que nous voilà avec un joli 'fourre-tout' bien grand, très commode pour tout y mettre mais peu pratique à emmener partout et peu pratique pour y retrouver ses affaires..  A quand les programmes qui vont accompagner tout cela ?


    Et, dites-moi, vous n'avez pas été choqué, vous, des termes 'trier les élèves' ?

    64
    Jeudi 9 Octobre 2014 à 11:12

    @Charivari


    Supprimer le terme "attribut du sujet" du palier 2 n'est tout de même pas anodin.


    Si on le repousse au collège (en 5e, si l'on en croit la division des futurs programmes du socle), c'est qu'il est inutile pour apprendre à accorder. Pourquoi alors le conserver dans le palier 3, considérant que le latin n'est pas pratiqué par tous les élèves visés par ce palier du socle ?


    Soit on le conserve parce que c'est utile de nommer la chose avec un mot, soit on le supprime totalement.


    Pour ma part, comme je le dis dans mon billet, le mot est utile pour apprendre la chose, et, en outre, très accessible bien avant le moment de la validation du palier 2.


    Pour nuancer mon propos, j'ajoute que je suis entièrement d'accord pour introduire la notion de manière intuitive par la pratique de l'écrit (mais aussi de la lecture et de l'analyse grammaticale). Il est en effet possible de faire accorder des attributs du sujet, sans parler d'attribut du sujet.


    Mais c'est justement parce que c'est possible que cela ne coûte pas grand chose d'ajouter la dénomination correspondante, qui sert de moyen mnémotechnique et d'outil pour une analyse consciente de sa propre expression (indispensable au stade suivant).


    Si je résume, si ne pas parler d'attribut du sujet ne constitue pas une catastrophe, ni un crime de lèse-majesté, c'est tout de même se priver d'un point d'appui simple et efficace pour aller au delà du simple accord dans des phrases simples.


    Sur le futur antérieur : il est heureux que les enfants utilisent les différentes conjugaisons AVANT de les apprendre en cours de grammaire, sinon, on aurait du mal à les leur apprendre, mais surtout, cet apprentissage serait beaucoup moins utile. Pourquoi ne pas donner aux élèves les mots pour pouvoir nommer les catégories qu'ils utilisent intuitivement ?


    Et puis, le passage par un cours un peu formel de conjugaison du futur antérieur est utile pour passer de la première personne aux autres personnes, mais aussi pour justifier la correction de fautes du type "quand j'aura terminé". Comme je le dis dans mon billet, le cours de grammaire, s'appuyant sur un enseignement explicite de la nomenclature, est un passage, une sorte de tremplin, et non un point de départ.


     


     


     

    65
    clairem
    Jeudi 9 Octobre 2014 à 15:00

    Bonjour,

    Notre temps de réflexion  sera le vendredi 17/10 (report du 10/10 jour des élections de parents) où ne travaillons qu'une heure.

    Je ne comprends pas pourquoi l'éducation nationale n'a pas fixé une journée nationale pour la réflexion des enseignants.  Il y a encore une inégalité en prolongement des rythmes scolaires.

    Merci pour ce débat ainsi que pour ces commentaires .

    J'ai vu un syndicaliste qui nous a bien dit que pour l'élémentaire le questionnaire était facultatif mais obligatoire pour les maternelles. Pour l'élémentaire, il s'agit plus d'une information !

    Bon courage à tous pour cette dure réflexion !

    66
    sylvielb
    Jeudi 9 Octobre 2014 à 18:07

    Et bien, chez nous (Seine et Marne), on n'a plus de date de concertation, la rectrice a attendu la dernière semaine pour y fixer cette date, devant le tollé (lundi 13, matin), des fédérations de parents ont déposé un référé au tribunal administratif, résultat : annulation aujourd'hui à 2 jours de la concertation..... Que dire de l'éducation NATIONALE !!!!

     

    67
    Le Guen
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 09:30

    Bonjour,

    Je ne suis pas enseignante, j'ai juste 2 enfants à l'école primaire (école publique de quartier). Je ne connais pas le contenu du socle commun, mais je vois ce qu'apprenne mes enfants à l'école. Depuis de  nombreuses années, j'entendais parents et enseignants se plaindre des programmes trop ambitieux (enfin pas tous heureusement ...). Au début je ne comprenais pas vraiment pourquoi. Je me suis renseignée, j'ai lu beaucoup de choses (blog d'enseignants, spécialistes de l'éducation en tout genre, journalistes spécialisés ...) Et donc j'en viens à vous poser cette question : ne croyez-vous pas la réduction des heures d'apprentissage des matières fondamentales serait un des nœuds du problème ? Les enseignants n'ont pas le temps d'enseigner convenablement le français et les mathématiques. A force de rajouter des matières, qui à mon sens ne servent à rien à ce stade d'apprentissage (anglais ou allemand ou ... en CP, je pense qu'il y a mieux à faire par exemple bien apprendre à lire et écrire le français ..., l'informatique, etc ...) sans parler de la suppression, purement et simplement d'heures de cours (réforme de 2008, bravo Sarkozy, il a été très très fort sur ce coup là). Et tout ceci me désole.

    Voilà ma petite contribution.

    Bonne journée

    68
    Cecilez
    Vendredi 10 Octobre 2014 à 10:26

    Tout à fait d'accord avec Le Guen

    69
    ferdinand33
    Lundi 13 Octobre 2014 à 19:56

    une petite notre d'humour qui n'a pas pris une ride.

    http://celeblog.over-blog.com/article-le-socle-comique-mise-en-application-52192565.html

    j'ai trouvé ce blog en lien sur le site du prof. comme quoi....

    70
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 12:47

    Merci pour cet article, chez nous, la réflexion s'est faite ce matin. Dans le brouhaha général et la rebellitude non constructive, comme d'habitude. Bref. Je suis assez d'accord avec ce que tu dis plus haut, sur le socle comme sur le métalangage. (À ce propos, je viens de lire un article qui compare les systèmes éducatifs et tiens, en France il semblerait qu'on mette trop l'accent sur l'étude de la langue et d'autres pays, plus "performants" sur la lecture et l'écriture...)

    Pour résumer mon avis sur ce projet de socle, il y a beaucoup de vœux pieux et de valeurs. C'est beau, les valeurs sont peu ou proue les miennes, mais qu'ont-elles à voir avec un socle commun de connaissances et de connaissances ? S'agit-il pour nous de former des humains parfaits ? Qui "gèrent leurs émotions" ou qui "vérifient la cohérence de leur pensée" ?? qui travaillent avec "plaisir" (qui lui ne se commande pas que je sache) ?

    Bref. Je suis un peu fâchée.

    71
    lauriannez
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 13:19

    Déçue et fâchée de cette matinée de concertation, tout simplement parce qu'après avoir lu le projet de 19 pages, nous avons voulu remplir le questionnaire en ligne. Seulement, en raison d'un trop grand nombre d'utilisateurs, le réseau était saturé. Nous n'avons pu remplir que 4 pages de questions sur le temps octroyé. Il est hors de question qu'on consacre notre temps libre pour le terminer . C'est bien dommage!

     

    72
    isa44
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 21:04

    Personnellement, je ne remplirai pas ce questionnaire. J'ai assisté à la concertation ce matin pendant 3 heures, je ne consacrerai pas une minute de plus de mon temps perso.

    Quand on aura revalorisé mon salaire, je serai peu être plus coopérative.

    73
    isa44
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 21:05

    désolée pour la faute : peut-être  bien sûr !!!

    74
    Laurent72181
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 22:52

    Bonsoir,

    Alors chez nous, dans le Cher, la concertation, c'était ce mercredi...après-midi !!!

    1ère mauvaise surprise, j'avais lu le nouveau projet de socle de connaissances et de compétences pour l'école, nous collègues d'élémentaire nous avons d'abord du plancher sur les nouveaux programmes de maternelle qu'une seule collègue avait lu (elle travaille à l'élémentaire et à la maternelle), "drôlement" facile de répondre à un questionnaire collectif quand quasi personne n'a lu le projet de programme...

    De plus, vu le nombre de pages (70, il me semble), la collègue directrice n'avait imprimer qu'un exemplaire (et je lui donne raison, nous sommes déjà trop des "papiervores" le reste de l'année, sans être obligé de noircir une ramette de papier pour une après-midi de réflexion !). Dans ces conditions, toujours pas très simple de compléter notre enquête collective sur les nouveaux programmes de la maternelle. Nous avons trouvé "dans l'ensemble" qu'ils étaient intéressants mais parfois trop ambitieux (notamment par rapport, par exemple, à la maîtrise de l'écriture cursive dès la fin de la maternelle pour tous les élèves, cela nous semble difficile à atteindre chez nous). Par contre, nous avons été intéressé et "plutôt d'accord" sur les faits que : l'école maternelle est le lieu privilégié pour que tous les élèves soient "en cours d'acquisition" par rapport à la sociabilisation (mais nous avons précisé qu'ils nous semblait impossible que tous les élèves "maitrise parfaitement cela" à la fin de la maternelle). La sociabilisation ne s'acquière-t-elle pas tout au long de la vie...????

    Nous avons été plutôt d'accord sur le fait d'insister et de "promouvoir" encore plus les apprentissage sous forme ludique en maternelle (et calmer le jeu sur les photocopies, même sous la pression des parents..., je suis certainement le 1er à "abuser" dans ce domaine quand je suis en maternelle), c'est à dire que plutôt ce que veulent nos supérieurs (enfin peut-être pas tous) : que la maternelle ne soit pas l'antichambre de l'élémentaire : tous les élèves de GS de maternelle doivent-ils savoir parfaitement lire, écrire, compter pour entrer au CP ? (je sais j'exagère un peu...)

    Bon après, il nous a fallu "réfléchir" sur le socle de compétences et de connaissances : là, j'étais un peu plus à l'aise, au moins celui là, je l'avais un peu lu tout de même.

    Il en ressort que c'est trop ambitieux, qu'en l'état, cela ne peut que nous être "inutile" car trop "indigeste". Nous n'étions pas forcément tous d'accord, mais certains souhaitaient que ces objectifs, connaissances et compétences soient "catalogués" par niveau (mais si j'ai un peu compris, je crois que cela va à l'encontre de ce qui est voulu...).

    Nous ne sommes pas très forts, mais il nous a fallu parfois nous y reprendre à plusieurs fois pour comprendre (ou tenter de comprendre) certaines phrases du textes.

    Enfin, défaitistes ou réalistes, nous avons d'abord commencé en nous disant très certainement que ce que nous allions faire n'allait être que du vent et ne servirait à rien...A voir si malheureusement, l'avenir nous donnait raison.

    Sur le socle nous avons jusqu'à samedi 17/10/14 pour répondre en plus à un questionnaire individuel qui, actuellement, est introuvable sur nos boites mail !!! (Peut-être que nous ne serions pas les seuls à...marcher sur la tête).

    Notre après-midi de réflexion a commencé dans un petit restaurant de la petite ville. Nouveau restaurant spécialisé dans les Burgers, je me suis régalé avec mon "Veggie". Enfin, seul homme présent, j'ai offert l'apéritif à ces Dames en guise d'Adieu puisque après les vacances, je retrouve mon poste de remplaçant (zil).

    P.S : je viens de me relire, désolé si j'oublie quelques fautes !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :