• Résolution #9 : Choisir des supports de leçons faciles à consulter, faciles à feuilleter

    Résolution #9 : Soigner les supports de leçons, faciles à consulter, faciles à feuilleter(Illustrateur : Jack, sur dangerecole.blogspot.fr)

    Si je veux avoir une chance que les supports de leçons servent de référence, et que les vieilles leçons soient reconsultées en temps en temps, il faut que je réfléchisse vraiment à leur support : comment prévoir des supports légers, faciles à manipuler, avec des informations correctement indexées pour pouvoir retrouver facilement une réponse ?

    Concrètement, si j’ai le choix :

    • Je choisirai des supports de leçons petits et légers.

    • Je ferai en sorte qu’en français et en maths les supports de leçons naviguent tous les jours entre l’école et la maison.

    • Je supprimerai les grands classeurs de leçons. C’est tout sauf léger et facile à manipuler, un grand classeur. Au collège, d’ailleurs, les profs préfèrent de plus en plus souvent les cahiers et les élèves n’ont plus jamais de classeurs multi-matière (je n’ai jamais vu de profs de sciences qui se mettaient d’accord avec le prof d’histoire pour fusionner leurs classeurs).

    • J’utiliserai donc soit des cahiers, soit des petits classeurs, soit les aide-mémoires tout prêts des manuels (le dico-maths de Cap maths, l’aide mémoire d’Etincelles…), ou encore, en français, des livres références du type Bescherelle école, ou 4 de Nathan.

    Pour lire toutes les résolutions précédentes : clic

    « Résolution #8 : Exploiter les rituels pour les notions fondamentalesLes bienfaits de la régularité des heures de coucher »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    ln
    Mardi 23 Juillet 2013 à 08:18

    On peut dire que mon porte-vues de leçons et bien c'est comme le dico maths et le Bescherelle réunis. :p Et ce n'est donc pas grave si les leçons y figurent déjà toutes. J'ai pas dû en avoir beaucoup qui lisaient les leçons en avancent (de toute façon, elles n'étaient pas forcément dans l'ordre). Déjà quand ils lisent celle que l'on donne à apprendre, on est déjà pas mal.

    Et c'est moi la première à répondre! :p

    2
    Mimosa31 Profil de Mimosa31
    Mardi 23 Juillet 2013 à 08:22

    Je suis d'accord, je préfère de loin le petit cahier outil qui voyage tous les soirs dans le cartable. Il prend pas trop de place et on a de quoi le remplir !

    3
    Mardi 23 Juillet 2013 à 09:16

    Moi, j'ai mis en place un porte-vues maths et un porte-vues français sur le cycle 3. c'est TB, jamais abimés et jamais perdus, ni déchirés. Tout le temps dans le cartable ou sur le bureau pour travailler.

    4
    Mardi 23 Juillet 2013 à 09:35

    Je n'aime pas trop les porte-vues, je trouve ça assez encombrant, un peu pénible à remplir, et vite lourd. Mais je sais qu'ils sont adoptés par plein de collègues...

    5
    Mardi 23 Juillet 2013 à 09:42

    C'est un peu vrai ce que tu dis, mais pour le moment, c'est ce que j'ai trouvé de plus efficace.

    6
    Mardi 23 Juillet 2013 à 09:50

    Pour le français et les maths, ce que je préfère, c'est le petit classeur. J'aime bien pouvoir intercaler des feuilles où je veux.

    Par exemple, en conjugaison, on se construit notre "Bescherelle personnel" au fur et à mesure : un verbe par page de classeur. Ils conjuguent leur verbe au temps voulu sur une mini feuille de 6 lignes, colorée. Je valide que le verbe est bien conjugué et bien calligraphié. Quand c'est bon, ils collent le verbe sur sa page en écrivant le temps au dessus. Sinon, ils recommencent sur une nouvelle petite feuille. C'est drôlement bien, comme système. Si on était dans un porte-vue, on aurait du mal à intercaler un nouveau verbe. 

    Cela fait plusieurs années que j'utilise un petit classeur de leçons dès le CE1. C'est sûr qu'au CE1, on les accompagne beaucoup dans la gestion du classeur. On l'ouvre tous ensemble, on a tous les mêmes intercalaires de la même couleur, on a des feuilles de classeur de couleur correspondant à l'intercalaire etc... Mais ils aiment énormément ce support. J'y mets même les textes de lecture dans le dernier intercalaire.

    7
    Mardi 23 Juillet 2013 à 10:22

    C'est aussi une façon intéressante de voir les choses.

    8
    Mardi 23 Juillet 2013 à 10:46

    c'est vrai que le petit classeur, pour le français et les maths, c'est pas une mauvaise idée...
    Perso, j'ai toujours le grand classeur mais il sert à ranger les leçons terminées en "éveil". Sinon, j'aime bien le classeur souple. Je vais tester cette année, justement avec les trucs dont on a besoin tout le temps : fiche de méthodologie (le temps que ça soit devenu un automatisme) les choses à travailler (genre mots à apprendre, par exemple) , l'emploi du temps, etc.
    Pour les leçons, un grand cahier français / maths (devant derrière) dans lequel je veux éviter le blabla pour qu'il devienne vraiment un outil de référence, où on va rechercher une info. Je travaille à un code couleur pour les différentes catégories...

    9
    Mardi 23 Juillet 2013 à 10:59

    "Perso, j'ai toujours le grand classeur mais il sert à ranger les leçons terminées en "éveil"".

    Je sais que c'est classique, commen fonctionnement, mais je n'aime pas trop parler de "leçons terminées".

    10
    mimibrunette
    Mardi 23 Juillet 2013 à 12:16

    Bonjour ! cette année je suis en CP et la collègue que je remplace utilisait simplement un carnet 17x22 avec des petites leçons. Au début ça m'a déroutée mais je crois que je vais l'adopter : pratique et économe en photocopies et en blabla. Je ne sais pas si c'est adaptable au cycle 3 ...

    11
    Mardi 23 Juillet 2013 à 13:30

    17x 22 pour moi c'est idéal comme format !

    12
    AnniV
    Mardi 23 Juillet 2013 à 16:12

    En cycle 3 j'utilise deux cahiers 96 pages petit format avec une couverture de couleur (le cahier rouge maths le cahier vert français).

    En français 4 zones : orth grammaire conjugaison vocabulaire et en maths 3 zones numeration calcul, géométrie , mesure. Dans le cartable en permanence ou sur le bureau en reference. Ca marche bien.

    Je fais coller des leçons courtes avec une notion à la fois. Coller et pas copier car avec les doubles niveaux c'est une façon de gagner du temps. Même chose pour les élèves qui sont en difficulté, je préfère une réference lisible et du temps pour s'entrainer. Par contre ils écrivent beaucoup à d'autres moments. Courte pour ne pas passer à cote d'une info, on a le temps le programme n'est pas si lourd qu'on ne puisse pas faire une leçon en étapes faciles. 

    J'ai des classeurs pour les matières d'éveil et ranger les fiches d'entrainement. Mais ce n'est pas valorisé pour les parents, c'est du stokage.

    Je n'aime pas les porte vues, c'est loud et souvent avec des fiches mélangées (à finir, à faire  à apprendre, à signer) les enfants ne savent plus ce qui est important.

    13
    Mardi 23 Juillet 2013 à 16:29

    Si j peux me permettre, cela fait deux ans que j'ai opté pour un petit classeur format italien avec des intercalaires. Un en maths et un en français. Il y a un classeur témoin pour que les élèves puissent le ranger facilement en cas de besoin. J'ai choisi de taper les traces écrites à l'ordi pour que les élèves aient plaisir à les apprendre et pussent le garder d'une année sur l'autre. 

     

    PS : Si tu prends 17 x 22, cela est compliqué de perforer les feuilles ....

    14
    Nannemiel
    Mardi 23 Juillet 2013 à 16:47

    Cela fait des années que j'utilise un petit classeur maths et un français pour ranger les leçons tout au long du cycle (j'ai CE2-CM1-CM2). Chaque année, on reprend les leçons de l'année d'avant en les complétant. Mais j'ai toujours des élèves qui égarent leurs feuilles et puis gros inconvénient : pour les leçons les plus lourdes (type conjugaison que je fais écrire par temps et non par verbe), il fallait plusieurs feuillets et ils en perdaient toujours !

    Alors cette année, j'innove et je tente le grand classeur pour les CE2 : on mettra les leçons en format paysage et chaque leçon ne tiendra que sur un recto-verso maximum, même au bout de 3 ans. C'est du moins mon objectif !

    Je vous tiens au courant l'année prochaine après l'expérience !

    15
    teba1
    Mardi 23 Juillet 2013 à 17:17

    Pareil pour moi: j'utilise un petit classeur de leçons depuis des années pour des CM et mes cm1 gardent leurs leçons pour le cm2, leçons auxquelles j'ajoute ensuite celles qui sont spécifiques aux cm2. Mais cette année, beaucoup de feuilles égarées, déchirées, du coup je passe à un petit cahier de leçons, mais à contre coeur ...

    J'aurais une question pour ceux et celles qui gardent les leçons d'une année sur l'autre : avec un classeur c'est facile, on peut intercaler des feuilles au bon endroit, mais comment faire avec un cahier: laisser la place, ou ajouter à la suite des leçons cm1 ? du coup la numérotation est bizarre: par exemple la leçon 16 avant la 10 ....

    Sinon, tout-à-fait d'accord en ce qui concerne les traces écrites courtes, et je vais certainement aussi opter pour les leçons à trous, sauf que là, nouveau problème pour les cm2 de l'année suivante qui auront déjà leurs leçons remplies, mais chaque chose en son temps ...

    16
    Mardi 23 Juillet 2013 à 17:31

    Je ne suis pas fan des supports que l'on fait durer plusieurs années, Pour des eaisons logistiques. On perd le plaisir d'avoir du "tout beau" en début d'année. Et puis l'écriture des élèves évolue, le support vieillit, se corne, devient lourd et difficile à gérer. 

    Je préfère donner quelques feuilles de "ce que j'ai déjà appris" en début d'année, pour pouvoir y faire référence sans refaire des leçons dessus.

    Pour la perforation du 17x22, j'ai fait des repères sur la réglette de ma grosse perforeuse. Ça marche.

    17
    Mardi 23 Juillet 2013 à 17:33

    Coulouche, c'est quoi un petit classeur format italien ?

    18
    teba1
    Mardi 23 Juillet 2013 à 17:41

    C'est vrai pour le "tout beau tout neuf", mais mes leçons étant les mêmes pour les 2 niveaux, ça me parait bizarre de donner la même leçon 2 années de suite...

    L'idée des feuilles "ce que j'ai déjà appris" est intéressante, mais ça réduit beaucoup les leçons, puisque le cm2 est une reprise du cm1 et du ce2. Plus de leçon sur le sujet, ni les déterminants, ni les adjectifs, ni le présent, le futur, etc... bref, tout ce qui a déjà été vu dans les classes précédentes ? comment le gères-tu?

    19
    Mardi 23 Juillet 2013 à 17:47

    Soit on refait une leçon complete, soit il y a juste des aide-mémoire en début de classeur. je prefere, justement, que les leçons ne soient pas trop les mêmes pour les 2 niveaux.

    20
    Teba1
    Mardi 23 Juillet 2013 à 18:25

    Ok. Par exemple, un aide memoire sur les articles défini et indéfinis, et une leçon sur les autres déterminants . Ou encore un aide mémoire sur les expansions du nom et une lecon plus spécifique sur le complement du nom (pas toujours facile meme pour des cm2) et sur la subordonné relative. Peut être même un aide mémoire sous forme de carte mentale...bon la, je réfléchis en même temps... C'est ça?

    21
    Mardi 23 Juillet 2013 à 19:13

    vi exactement. On ne perd pas de temps à rerefaire des leçons, on donne juste un aide mémoire, du genre : "les natures que je connais dejà", "les fonctions que je connais déjà", on s'exerce à retrouver ce qu'on a appris avant et on prend prétexte des petits ajouts CM2 pour tout mêler et revoir.

    22
    cm77
    Mardi 23 Juillet 2013 à 19:37

    Pour nous , c'est grand classeur sur tout le cycle 3 , comprenant maths et français . Certes ils n'ont pas un outil tout neuf à la rentrée ; mais ce classeur leur permet de voir l'évolution d'une année sur l'autre ; les notions sont enrichies . Ils se rendent compte de la continuité des apprentissages . D'autre part l'avantage du classeur est que les élèves peuvent prendre seulement la leçon à apprendre , qu'il glisse dans une pochette spécifique , c'est plutot léger . Alors bien sur certaines feuilles se perdent, mais il n'y a pas de solution parfaite .Pour finir un grand merci pour ce blog et toutes ces bonnes idées !!! Et de très bonnes vacances .

     

    23
    Teba1
    Mardi 23 Juillet 2013 à 19:45

    Ok merci. Je crois que je vais me pencher  la-dessus. 

    Et merci à toi et à tous les autres blogueurs d'avoir transformé la toile en un endroit dans lequel on peut échanger et faire évoluer notre pratique. 

    24
    Mardi 23 Juillet 2013 à 20:53

    cm77, je cherche justement à éviter les systèmes où l'élève n'emporte à la maison qu'une seule leçon. Je rpeve que les élèves feuillettent souvent leurs leçons. Il y en a qui le font. Je donne souvent les vieilles leçons à revoir. Régulièrement, je vais donner "relire G5 à G10", par exemple. Et un gros classeur ne peut pas servir de référence, même pas en classe : il ne tient pas sur la table en plus du cahier du jour.

    Avec un système d'aide mémoire distribué en début d'année (rappelant les notions essentielles vues les années précédentes), les élèves voient aussi la continuité des apprentissages, je trouve.

    Teba, j'adore l'idée de la carte mentale à faire réaliser en début d'année... On pourrait la "soigner", la colorer, l'individualiser...

    25
    fabi30
    Mercredi 24 Juillet 2013 à 18:19

    J'ai opté pour le cahier de leçons unique 96 pages moitié français moitié maths. Les premiers jours de classe, on prépare le cahier en fabricant un sommaire "vide". On numérote en colonne la première et la deuxième page côté français puis côté maths. Puis chaque fois que nous allons copier ou coller une leçon, on écrit son titre dans le sommaire en face d'un numéro de page déjà écrit. Ce cahier doit être rangé dans le cartable car il est très souvent utilisé à la maison.  Ce n'est pas une révolution mais un outil de savoir-faire profitable aux élèves désorganisés et/ou désordonnés.

    merci charivari

    26
    Mercredi 24 Juillet 2013 à 18:38

    Sympa, l'idée du sommaire. Je n'ai jamais fait...

    27
    Mercredi 24 Juillet 2013 à 23:05

    Le format italien, ce sont les classeurs de petit format en paysage. 

    Je suis tout à fait oki pour éviter les redites mais comment faites vous puisque d'une année sur l'autre les leçons se ressemblent.

    En CM cette année, je garde 14 CE2. J'ai opté pour un petit classeur que j'ai demandé de garder mais que je ne complèterai pas car je n'avais tous les CE2 l'an dernier. .

     

    Est ce que quelqu'un a une solution ?

    Je ne voufrais pas me répéter..Je me suis basée sur Outils pour les maths et outils pour le français pour faire mes traces écrites.

    28
    Mercredi 24 Juillet 2013 à 23:37

    Pourquoi vouloir "éviter les redites" ? Teaching is repeating...

    Soit on pense que c'est nécessaire, donc on redit, et on assume. Soit on pense que c'est superflu et on ne refait pas de leçon.

    29
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 16:53

    Je suis tout à fait d'accord avec toi Charivari mais je ne peux pas donner exactement la même leçon (l'an dernier, pour mes CE2 CM1 je partais d'une base commune et complétais pour les CM1)

    Charivari : tu parles d'aide mémoire, cela me plait beaucoup, as tu un exemple de présentation stp ?

    Si ça intéresse certains, je peux vous proposer mon classeur de règles en CE2 et en CM1

    30
    teba1
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 17:16

    Pour répondre à Coulouche, suite à la discussion plus haut, j'ai décidé de donner une nouvelle forme aux leçons de mes CM2 (mes anciens CM1): je commence par une carte mentale qui rappelle ce qui a été vu au CM1 et qui devrait être acquis (oui, enfin, théoriquement...), et je complète avec les nouvelles notions ou les choses sur lesquelles il y a vraiment besoin d'insister. Ca revient à faire une carte mentale avec ta "base commune" et à compléter ensuite . Du coup, ce n'est pas la même leçon , mais elle contient quand même tout ce qu'il y a à savoir.  Et puis, esthétiquement parlant, c'est pas mal ... Quant aux CM1, je leur fais des leçons plus classiques, mais à trous.

    Voilà, si ça peut aider ...

    31
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 17:23

    Coulouche : beh non, je n'ai rien sous la main.

    32
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 17:34

    Merci pour vos conseils ! As tu une présentation Tébal de ta carte mentale, ça me plait. Mais mon problème c'est que tous les CM1 n'ont pas ma base de CE2, donc il faut qu'à une partie de classe, je donne toute ma règle et à l'autre partie je leur propose la partie que j'ajoute en CM à ce moment là, non ?

    Désolée avec toutes ces questions de logistique ^^ barbantes mais fondamentales en même temps ! Encore désolée !

    33
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 17:52

    Cette année, pour mes CM1-CM2, je mettais mes CM2 en exos de révision pendant que je faisais la découverte et la règle avec les CM1. Et ensuite on continuait souvent ensemble en classe entière.

    Et inversement, pour les leçons spécifiques CM2.

    34
    teba1
    Jeudi 25 Juillet 2013 à 18:23

    Coulouche: ben non, je pense que les CM1 que tu n'avais pas ont quand même dû faire le programme, donc je ne crois pas que ça pose de problème en ce qui concerne la carte mentale (qui est une leçon sous une autre forme). Pour ce qui est d'un exemple, je suis en train de faire les leçons mais je ne sais pas comment t'en faire passer une...

    Et j'avais pensé faire un peu comme toi Charivari, c'est-à-dire donner des exercices aux CM2 pendant que je donne et fais compléter la leçon aux CM1, (mais après la "découverte" collective) puis reprendre avec les CM2 en corrigeant le petit exercice et en ajoutant ce qui manque + la leçon "carte mentale+ajouts".

    35
    p'tit sablé
    Vendredi 26 Juillet 2013 à 20:52

    Comme support j'ai opté pour le livret de leçons français et maths avec une reliure plastique (pour l'instant il y a toujours eu des relieuses dans les écoles où je suis passée). Les élèves ont ainsi toutes les leçons dès le début de l'année.On voit où on va et on colorie le titre de la leçon quand on l'a vue. Comme vous je demande de revoir de temps en temps les règles d'orthographe déjà vues etc. Le support voyage facilement de l'école à la maison dans une pochette cartonnée. C'est efficace en CE1 mais je n'ai jamais tenté avec les autres niveaux.

    36
    Sabilajoie
    Mercredi 31 Juillet 2013 à 19:07

    Je fais exactement la même chose depuis l'année dernière et quel confort!! Plus besoin de penser à photocopier chaque nouvelle leçon, tout est prêt! Mais par contre gros travail pendant l'été et en début d'année pour concevoir le fichier de leçons et le fabriquer pour chaque élève! Mais ça vaut le coup!

     

    37
    Titiouchka
    Mercredi 7 Août 2013 à 23:33

    Le choix de l"outil est toujours affaire de compromis.

    J'ai l'impression qu'il y a de grandes différences selon les circonscriptions et donc l'IEN. Le mien ne nous laisse que peu de marge de manoeuvres : il souhaite un classeur "d'archivage" en histoire géo sciences education civique qui suit l'élève sur le cycle; les sommaires en début de chaque partie des leçons avec codages de la leçon et page ... 

    Pour pallier le problème du poids et de place dans le cartable, cette année j'ai utilisé un trieur : les élèves y conservent les séquences en cours, puis les classent dans le fameux classeur d'archivage... Le mieux c'est de glisser la séquence dans une pochette transparente en plus, comme cela, si le trieur se renverse c'est très facile de le reclasser. Cela a très bien fonctionné sur mes deux niveaux CE.

    Je suis d'accord avec toi sur l'importance d'avoir du "neuf" et le classeur de cycle me paraît artificiel eu égard au fonctionnement de nos élèves. Un élève qui écrivait mal ou ne soignait pas son travail dans une classe se voit "poursuivi" par ses erreurs de jeunesse...

    En CE1, je vais prendre un petit classeur cette année, mes CE2 auront un grand classeur souple pour les leçons. Et les leçons sont à copier (ils adorent cela mes ce2)

    Merci pour ton blog que je dévore ainsi que les commentaires des collègues qui permettent de  remettre en question sa pratique.. Bonnes vacances d'enseignant

    38
    Jeudi 8 Août 2013 à 08:51

    Je suis très étonnée par les consignes de cet IEN qui reposent sur aucun texte officiel. C'est la première fois que j'entends parler d'un IEN qui ne laisse même pas cette liberté-la aux PE De quel droit ?

    39
    violette
    Lundi 7 Juillet 2014 à 23:26

    Pour éviter le classeur surchargé, nous avons pris l'habitude d'archiver ensemble, en classe (eh oui cela prend du temps l'apprentissage du classeur)  les séquences terminées qui ont été évaluées dans une pochette plastique et qui se trouve dans un classeur archives qui reste en classe jusqu'à la fin de l'année. Au fur et à mesure, les leçons d'histoire, géographie et littérature se retrouvent donc rangées en classe. Le classeur de l'élève est donc vidé régulièrement et se trouve également moins volumineux. De plus, c'est ce que l'on demande aux élèves de sixième, comme si cela était évident!

    40
    Mardi 8 Juillet 2014 à 08:01

    Je n'ai jamais vu de collège demander cela aux élèves de 6°, mais je sais que d'un collège à l'autre les habitudes varient. J'ai enseigné dans trois collèges différents, et mes enfants sont dans un quatrième. Partout les profs préfèrent les cahiers au classeur. Je n'ai jamais vu de classeurs de cours en français, ni en maths. Toujours des cahiers. Même en Histoire, où les élèves reçoivent pas mal de "fiches" et de documents, je n'ai vu que des cahiers. Et jamais de système d'archivage à la maison.

    De mon côté je suis fondamentalement contre ces systèmes d'archivage pour des raisons de fond.

    Autant pour nous, profs, nous pouvons nous dire "ouf, cette séquence est terminée", autant je ne veux en aucun cas que mes élèves se disent la même chose... J'ai détaillé là :

    http://www.charivarialecole.fr/resolution-17-ne-pas-archiver-les-vieilles-lecons-a93919625

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :