• Ce qui doit être retenu pour l'interro

    Depuis que j’ai commencé à enseigner, j’essaye de mettre à la fin de chaque leçon une petite fiche « Ce que je dois savoir », ou "As-tu bien compris ?".

    Par exemple : je sais raconter avec mes mots tel ou tel évènement, je sais écrire tel ou tel mot sans erreur, je sais légender tel schéma ou telle carte, je connais par coeur telle définition, je sais refaire tel et tel exercices...

    Les élèves savent donc quelles questions je vais leur poser (à l’interro, je ne demande jamais autre chose que les questions de la fiche, et les exercices ont les mêmes consignes que ceux travaillés en classe). Pas de piège, pas d’entourloupe (voir en bas de la page de gauche ci-dessous - Cahier Histoire CM2 2014)

    Cahier histoire CM2 Charivari

    ... Et ce qui devrait au moins être resté à la fin de l'année

    Je vais aussi essayer de répertorier, en début d’année, toutes les connaissances et savoir-faire fondamentaux qui doivent être acquis en fin d’année.

    En français et en maths, il n’y a pas grand-chose à enlever des IO. En Histoire, Géo et Sciences en revanche, je vais vraiment extraire seulement les grands repères et essayer de les répertorier.

    Par exemple : en fin d’année, les élèves doivent pouvoir remettre tels personnages en ordre chronologique, ou/et les rattacher à leur siècle, connaitre les dates de tels évènements (seulement ceux des IO, cf #2, mais tous !),  ils doivent positionner tels repères sur une carte de France, d’Europe, du monde, avoir telles connaissances scientifiques...

    Je distribuerai ces « objectifs » en début d’année dans chaque discipline.


    Pour lire les résolutions précédentes : clic

    Pin It

    4 commentaires
  • carte mentaleRemarque : sur internet, et en commentaire sur ce blog, on parle beaucoup de cartes mentales, cartes heuristiques (mind mapping) etc... Pour l'instant, je lis, je regarde, mais je me pose encore beaucoup de questions et j'ai du mal à me représenter concrètement l'utilisation que je peux en faire en classe élémentaire.

    Je vois bien une utilisation  collective possible, à des fins d'affichage collectif au fur et à mesure de la construction d'une notion. Mais je vois moins bien une utilisation à des fins de "trace écrite" personnelle.

    • Les élèves dessineraient-ils leur propre carte ?
    • Ou alors recopieraient-ils une carte élaborée collectivement ?
    • Mais dans ce cas, se l'approprieront-ils ?
    • En pratique, sans outil informatique, comment gérer le problème de "maitresse je n'ai plus assez de place" ?
    • Et, plus généralement, des élèves de 7-10 ans sont-ils assez matures pour organiser ainsi leurs connaissances sur une feuille ?

    A vous la parole ! Si vous avez des liens, des idées, des avis, des questions...

    Déjà les premières réponses :

    Les élèves peuvent-ils créer leur propre carte mentale, à des fins de trace écrite ?

    Dans la classe de François, où les élèves sont équipés de tablettes, c'est déjà le cas, et c'est drôlement impressionnant : clic. Il me semble que ces cartes simples comme celle sur les homophones et/est sont réalisables avec un papier et un crayon.

    Pin It

    27 commentaires
  • Cela me frappe depuis que j’ai commencé à enseigner : on se plaint que les programmes sont trop lourds (c’est souvent vrai), mais dans tous les manuels et dans beaucoup de nos leçons, il y a des notions qui ne sont pas au programme.

    Donc résolution n°2 : je programme avec les IO, pas avec les manuels.

    Désormais, pas question de faire apprendre une date d’Histoire qui ne soit pas dans le liste des repères à connaitre dans le BO. Par exemple, pour Napoléon, il y une seule date : 1804. On laisse tomber les dates du Directoire, du Consulat, d’Austerlitz, ou de Waterloo. La 2ème guerre mondiale ? En plus des années de début et de fin, il n’y a qu’une seule date au programme (l’appel du 18 juin 40). Au panier les autres dates, Pearl Harbor, le débarquement, Hiroshima, qu’ils ne retiendront pas au-delà de l’interro (et qui seront abordés au collège et encore au lycée).

    Cela ne veut pas dire qu'en classe on s'interdira d'évoquer Hiroshima ! Mais la date ne figurera pas dans la trace écrite. Pareil pour le subjonctif, l'accord du participe passé si le COD est placé avant (...) : ce n'est pas au programme de l'école. Donc je peux en parler, mes élèves peuvent les fréquenter régulièrement en classe, mais je ne leur demanderai pas de les retenir et ce ne sera pas évalué.


    Pour lire les résolutions précédentes : clic


    21 commentaires
  • 20 résolutions pour que mes élèves se souviennent #1(Illustrateur : Jack, dans "Les cahiers pédagogiques, n° 474)

    Voici déjà ma première première résolution : Non au fatalisme !

    « C’est plus comme avant… » « Les élèves d’aujourd’hui n’apprennent plus leur leçons… » « C’ est la faute des parents qui ne suivent plus leurs enfants »… Stop. Dans tous les classes, il y a aussi des élèves sérieux, qui apprennent, qui travaillent. Je pense à eux, aussi. Et je suis assez confiante sur le fait que les résolutions que je prends pour eux serviront aussi à Gudule et Zazie.

    Pin It

    12 commentaires
  • Concours "Bâtisseurs de possibles"

    Cher collègue qui furète sur le net à la recherche d'une idée de projet pour ta classe cette année, en voici peut-être une.

    Lire la suite...

    Pin It

    7 commentaires
  • L'actualité peut servir de sujet de lecture et d'instruction civique demain. L'Actu a publié une petite fiche très claire, adaptée à des CM sur "Que se passe-t-il en Egypte ?"

     

    Pin It

    8 commentaires
  • Le jeu du jeton ninja, chez Tilekol

    Je ne résiste pas à l'envie de partager cette découverte avec vous. Vous cherchez une idée de jeu de cour originale, rigolote, animée, pas violente, qui ne nécessite pas de matériel compliqué, qui plaise autant aux filles qu'aux gars ???

    Allez donc voir là : http://www.tilekol.org/le-jeu-du-jeton-ninja

    Pin It

    37 commentaires
  • Les éditions Hatier viennent de mettre au monde un nouveau cyberbébé.

    Kilikili : la lecture, sa chatouille

    Déjà, le nom, j'adore. Le jeu de mot qui fusionne  "Qui lit ? Qui lit ?" et guili-guili ("la lecture, ça chatouille"), je le trouve tendre, accrocheur, souriant...

    Il ne s'agit pas d'un énième site d'éditeur mais bien d'un nouvel espace de rencontre entre l'éditeur, les enseignants et les formateurs, autour du thème de la lecture. Si j'ai bien compris, on parle de la lecture au sens très large, depuis l'entrée dans l'écrit en maternelle, jusqu'à l'étude de la langue et la littérature.

    J'espère que ce site tiendra ses promesses. Il en fait beaucoup, des promesses. Dans la version bêta, on trouve du matériel gratuit prêt à être imprimé, des articles de fond, de l'actualité....

    Ce qui me séduit dans le concept, c'est d'abord de pouvoir aller lire à un même endroit toute l'actualité sur "L'enseignement de la Lecture" à l'école.

    C'est aussi (et surtout ?) l'idée de pouvoir interagir avec les auteurs. Dans ma tête, les auteurs de chez Hatier, ce sont des "pointures" en pédagogie : Roland Charnay, Catherine Tauveron, Danièle Cogis, Danièle Dumont (...), des références ! Alors si le site permet une véritable interactivité, si on peut réagir à un article, si on peut interpeller tel ou tel auteur sur une difficulté que l'on rencontre en classe, par exemple, alors le site aura de bonnes chances de devenir le  point de ralliement de tous les (apprentis) pédagogues.

    En attendant, vous pouvez aller visiter la version "bêta" qui est en ligne. Je la trouve déjà appétissante (si elle utilisait l'orthographe rectifiée, ce serait la cerise sur le gâteau... bon, ça va venir, j'en suis certaine !).

    Pin It

    7 commentaires
  • L'un d'entre vous me demande ces docs que j'ai mis en ligne en 2008 et dont les liens sont morts. Je nettoie un peu tout cela et je vous en remets des neufs :

    Une fiche de preparation "vierge" (clic).

    Quand j'en fais, je fais plutôt des fiches de prep par séquence (sinon, je ne m'en sers pas). Je vous mets une fiche de prep d'anglais, dont je n'ai gardé qu'une page. Ici c'est de l'anglais mais je me sers de la même trame pour toutes les matières. C'est un document Word. Vous pouvez en faire ce que vous voulez !

    Une évaluation modifiable (clic)

    Je vous ai laissé le contenu de cette éval, juste pour que vous puissiez copier-coller les blocs de texte ou de lignes. C'est un fichier Powerpoint. Dès que je dois utiliser des cadres, et mélanger textes et images, j'utilise Powerpoint. Tout se déplace à la souris, c'est beaucoup plus pratique.

    Pour les questions notes /pas notes, note sur 10 ou sur 20 ou sur 100 etc... C'est vous qui voyez. Pour ma part, je n'ai pas de religion là-dessus, je varie beaucoup ! 

     

    11 commentaires
  • Cahier du bonhomme

    Cette année j'avais des PS une fois par semaine

    La titulaire m'avait demandé de travailler avec eux le schéma corporel, et, en particulier, de faire le "cahier du bonhomme". Ce cahier est une tradition sur l'école et suit l'enfant sur ses 3 ans de maternelle (enfin, en MS et GS les consignes évoluent beaucoup dans la mise en scène et les outils utilisés, mais l'idée de garder une trace de l'évolution des représentations du schéma corporel est là).

    Je vous mets les feuilles que j'ai données aux élèves chaque mois. En janvier, vous verrez que je n'avais travaillé que sur le visage. 

    Les rimes en MS, GS ou CP

    Pin It

    36 commentaires