• Programmes 2015

    Je crois bien que pour beaucoup d'entre nous, cette semaine sera synonyme de consultation sur les programmes. J'aime bien qu'on me demande mon avis, même si on ne sait pas trop ce que nos chefs en feront, de cet avis. Ceci dit, si nous sommes plein, mais alors plein plein, à remonter la même chose, il y a quand même des chances pour que ce soit pris en compte, non ?

    D'où l'idée de partager avec vous ce à quoi j'ai pensé, jusque-là. Je vous invite à commenter, débattre, discuter... Lâchez-vous !

    Les + des programmes actuels

    1. J’aime beaucoup le fait d’avoir un guide de programmation par année et non par cycle comme auparavant. C’est bien si les écoles restent libres de programmer différemment (par exemple en adoptant une programmation spiralaire, ou autre) mais c’est idéal d’avoir aussi ce guide de programmation par année, indicatif.
      • Certains disent qu'avec une programmation par cycle on donne plus de temps à l'élève. Je n'y crois pas : on a toujours 3 ans, pareil.
      • D'autres disent que c'est moins stressant pour l'enseignant. Pour moi, c'est moins stressant pour ceux qui ont les élèves en début de cycle, mais beaucoup plus pour celui qui a la fin du cycle.
      • Si les écoles gardent vraiment la liberté de choisir une autre programmation que celle qui est proposée, on garde la possibilité de s'adapter à chaque école.
      • A moins d'avoir des (gros) manuels de cycle, on a forcément un découpage par année dans les manuels. Est-ce vraiment aux éditeurs de nous "dicter" notre programmation ? 
    2. J’apprécie l’accent mis sur l’acquisition du lexique en vocabulaire.
    3. Je trouve important de mettre en avant l’entrainement, la mémorisation et la systématisation… même s’ils ne vont pas sans compréhension, recherche, analyse.

    Les - des programmes actuels

    1. Je regrette la disparition du débat réglé
    2. CE1 : les programmes de conjugaison sont trop lourds, ainsi que celui de calcul.
      En conjugaison,  l’accent pourrait être mis sur la maitrise du présent des verbes du premier groupe + être et avoir. Les autres temps pourraient n'être travaillés qu'à l'oral.
      En calcul, je verrais bien la soustraction à retenues au CE2. Et savoir diviser 73 par 5, c'est au programme de CE1, mais peu de classes le font, si ? 
    3. CE1 : dans les IO 2008, il n'y a aucune mention de révision des sons, en lecture, alors que c’est pourtant nécessaire.
    4. Je trouve que le CE2 est souvent une redite du CE1. Je préfèrerais un CE1 beaucoup plus léger et un CE2 qui prenne la suite au lieu de tout répéter.
    5. Tous cycles : on n'a pas assez de temps pour faire des problèmes en maths (Pour dégaer du temps, on pourrait repousser certaines notions au collège : hauteur des triangles ou circonférence des cercles, par exemple)
    6. Au CM,  on pourrait se passer de l’étude des temps composés (sauf le passé composé), du complément d'attribution et de l’attribut du sujet (et verbe d’état).
    7. Cycle III : Je trouve le programme de géographie difficile à appliquer. D’une manière générale, je trouve qu’on s’embourbe dans l’étude de la zone industrialo-portuaire  ou des zones touristiques auprès d’élèves qui manquent énormément de repères en France, en Europe et dans le Monde.
      Les élèves ne devraient pas pouvoir quitter le Primaire sans savoir situer les Alpes, l'Italie, l'Océan Pacifique ou L'Asie.
    8. Histoire Cycle III : Programme trop lourd qui nous oblige soit à saupoudrer sans approfondir si on veut le suivre… soit à ne pas le suivre. Combien de classes de CM2 traitent convenablement le programme du XX° siècle ? Il faudrait réduire les connaissances attendues pour avoir aussi plus de temps à passer sur la construction de la frise, les recherches, les exposés…
      En revanche, pour les connaissances attendues, il faudrait vraiment que les élèves quittent le cycle III avec quelques grands repères (quelques dates, quelques personnages) qui soient vraiment évalués en fin de cycle.
    9. Les programmes d’anglais sont inaccessibles à la plupart des professeurs des écoles. Beaucoup trop ambitieux (à part si on a des intervenants ou des PE qui ont un vrai bon niveau d’anglais… et du temps pour l’enseigner). L'anglais dès le CP, c'est super, mais seulement si les élèves entendent une langue correcte, avec un accent acceptable. Sinon, on risque de faire plus de mal que de bien.
    10. L’histoire des arts sans dotation horaire : c'est bien joli sur le papier mais je ne sais pas quand enseigner tout cela.
    11. L’informatique, là encore, c'est inaccessible quand l’équipement des écoles ne suit pas. Et, là encore, on n'a aucune dotation horaire pour l'enseigner.

    Et, pour la "forme des programmes" :

    J'apprécierais :

    1. Qu’ils soient rédigés en orthographe rectifiée.
    2. Qu'ils soient enrichis de documents d'accompagnement, qui n'ont pas besoin d'être encyclopédiques, mais qui m'éclaireraient sur l'esprit de la rédaction des programmes, au-delà de leur lettre.
    3. Que les gens qui rédigent les IO s'astreignent à préparer une programmation annuelle, tenant compte d'horaires réels de classe (c'est à dire en enlevant les récrés, les temps d'accueils et de "cartable"), tenant compte aussi des temps d'entrainement, des projets transversaux, des temps d'évaluation, pour voir si ce qu'ils proposent (imposent) tient vraiment dans une année de classe (ou trois années de cycle).
      Cette programmation pourrait figurer dans les fameux documents d'accompagnement, sans être imposée. Ce serait la meilleure garantie que les concepteurs des programmes se rendent vraiment compte de ce qu'ils nous demandent de faire acquérir à nos élèves, qu'ils réalisent qu'aujourd'hui on aurait 20 minutes pour parler de Louis XIV si on voulait vraiment traiter l'intégralité du programme d'Histoire du cycle III (oui, dans les faits, on y passe plus que 20 minutes, mais du coup, il y a d'autres choses qu'on ne traite pas, ou mal).
    « Jouer en maternelleBon plan : Un album gratuit »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 11:08

    Ravie de lire cet article sur les programmes. Je partage presque tout ce que tu dis sauf la nouvelle orthographe qui ne me semble ni vraiment simplifiée ni acceptée par les adultes, les décideurs... ceux qui vont lire les lettres officielles, de candidature ou autres....

    Les allégements que tu préconises devraient servir à mon avis à augmenter les créneaux de français car la perte d'heure de cette matière depuis quelques dizaines d'années a été vraiment néfaste.

    Je pense que le Cm2 est aussi un peu une redite du Cm1 qu'on pourrait un peu alléger en répartissant mieux sur les 2 ans.

    Enfin, j'adore quand tu écris :"Que les gens qui rédigent les IO essaient de préparer une programmation annuelle, tenant compte d'horaires réels de classe (en enlevant les récrés, les temps d'accueils et de "cartable", en tenant compte des temps d'entrainement et d'évaluation)..." car c'est une vraie hypocrisie dans les programmes que nous laisser nous dépatouiller pour retirer des minutes par-ci par-là afin de tout (mal) caser !

    En conclusion, et ça n'a que peu de rapport :-), j'adore ton site, merci pour tout ton partage !!

    cbb

     

    2
    LN
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 11:14

    Alors, je suis d'accord à 100% sur "la forme des programmes". Je suis devenue allergique à l'accent circonflexe sur le u et le i. En ce qui concerne le CE1, vite fait car je n'en fais plus, oui le programme de conjugaison est trop lourd tout comme le calcul. En ce qui concerne le CM, d'accord avec toi sur les temps composés. Moi, je trouve fastidieux cette histoire de propositions principales, subordonnées, relatives. Ca ne parle pas trop aux élèves et on pourrait laisser ces appellations au collège.

    En géographie, il est clair que l'étude des zone industrialo-portuaire, ça ne sert à rien. Il faut qu'ils sachent placer les grandes villes de France, les fleuves, qu'ils connaissent les département (ça occupe à l'arrière des voitures sur le trajet des vacances quand y a plus de batterie dans la DS!), les pays d'Europe et les continents. Et basta. Après, ils font des exposés sur des pays et ils y découvrent le climat et des monuments. Pour moi l'intéressant dans la géographie, c'est plutôt la géopolitique, du coup, pas avant le lycée voir au delà (c'est pas mon truc la géo :p ). Autant j'adore l'histoire, autant inutile de faire le programme du collège en primaire. Faut rester basique en effet: des dates et personnages vraiment importants.

    J'aime l'anglais, j'ai fait mes études là-dedans comme dirait l'autre, mais effectivement en CP faut des natifs ou des CD avec l'accent le vrai! Ceci dit, on ne parle pas de la musique, mais si je n'avais pas d'intervenante, je ne chanterai pas, ça reviendrait au même qu'avec l'anglais. Je ne peux pas servir de modèle vu comme je chante. :(

    Histoire des arts: on pourrait l'évoquer pendant l'étude de Versaille, Chambord, Klee, Niki de saint Phalle et autres.

    Pour l'informatique, ils pourraient référencer les sites où les élèves peuvent travailler en autonomie (si y a les ordis) sur le B2i, et d'autres sites pour travailler le français, les maths... Et aussi former les enseignants aux différents logiciels pour pouvoir faire des choses interressantes avec les élèves. Et oui, doter les écoles d'ordis portables.

    Voilà. :)

    3
    Jubrice
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 11:30

    Bonjour,

    Je suis d'accord avec toi Charivari. C'est tout à fait mon sentiment (surtout en cycle 3 vu que c'est mon niveau)

    Cbb: c'est vrai que le Cm2 est souvent une redite du Cm1, mais pour avoir souvent fait ce double niveau, les années ou je n'enseignais pas certaines notions (surtout en maths), les cm2 avaient plus de mal à se sentir à l'aise face à certaines notions. (genre les fractions et la division plus particulièrement) Alors que lorsque je les travaillais en CM1 (sans forcément aller jusqu'au bout de cette notion mais en y travaillant déjà en profondeur) les CM2 s'y sentaient plus à l'aise.

    Par contre lorsqu'on aborde le présent (vu depuis au minimum le ce2), je le travaille beaucoup plus vite (sous la forme de carte mentale et ceinture de conjugaison). Donc oui des choses à mieux répartir mais certaines autres doivent être répétées.

    4
    bea11
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 11:32

    Tout à fait d'accord dans l'ensemble sauf sur la nouvelle orthographe. Elle n'est pas du tout employée dans la vie quotidienne et je ne la trouve pas forcément simplifiée. Au lieu de nous dmeander notre avis, qui ne sera sans doute pas écouté (faire semblant c'est bien mais à quoi ça sert ?), les hautes instances devraient réfléchir à la journée des élèves (les 4,5 jours les aident-ils vraiment ?), à enlever les récréations des horaires prévus...

    Beaucoup de travail en perspective...

    5
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 11:34
    Jyaire

    Merci pour tes partages.
    Pour ma part, je suis beaucoup moins optimiste que toi. On nous consulte simplement pour pouvoir dire "on vous a demandé votre avis", puis mettre les choix d'en haut sur le bon dos de la démocratie. Oui, je sais, ce n'est pas bien de raisonner comme ça.
    A vrai dire, je m'en fiche un peu, je suis fonctionnaire et je fonctionne : depuis 14 ans je fais à ma mode, tout en décorant mes pratiques de jolis termes puisés dans les IO... Je sais, c'est hypocrite, mais je le revendique, et mes choix sont toujours orientés pour les enfants et pour leur apprentissage, jamais pour le ministre... ^^

    Sinon, un point qui me chatouille (j'approuve vraiment tes autres positions) : celui de l'anglais. Je pense qu'il faut qu'on arrête vraiment de vouloir faire quelque chose d'idéal. A l'étranger, même en baragouinant du vocabulaire peu développé avec un bel accent frenchy, on se fait comprendre, et on progresse dans la discussion. Les angophones de naissance aiment bien notre accent, et les autres ayant appris l'anglais nous comprennent mieux qu'avec un parfait accent. Puis d'ailleurs, c'est quoi l'accent idéal, l'oxford english, l'accent américain du Texas, de Washington, celui de l'Ecosse ?
    Bref, si on pouvait arrêter de dire "il nous faut des profs d'anglais", et enfin pratiquer la langue au quotidien en donnant des consignes en anglais, en faisant passer des tournures dans l'usage de la classe ou en chantant et en regardant des documentaires en anglais, alors nos p'tits élèves arriveraient certainement à se sentir mieux dans le monde d'aujourd'hui. Pour moi, avec le numérique, c'est bien le point le plus essentiel à prendre en compte aujourd'hui... Voilà ma petite contribution, si les rédacteurs des futurs programmes passent par ici, qu'ils en prennent note ! :)

    Merci encore pour tes partages et bonne fin de période !

    6
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 11:50

    @cbb et Béa : C'est normal que les adultes n'adoptent pas la nouvelle orthographe et personne ne le leur demande. Ce n'est jamais comme cela que les réformes sont passées. Si le Ministère de l’Education Nationale l’a introduite dans ses programmes, c’est parce que c’est par les enfants qu’elle pourra se diffuser. Les enfants vont l’apprendre. Ils grandiront et, dans dix ou quinze ans, ils écriront comme ils l’ont appris. C’est comme cela que les réformes précédentes se sont diffusées, peu à peu. Cela a toujours été long. On n’écrit pas aujourd'hui comme à l’époque de Jean de La Fontaine et l’évolution s’est produite par paliers, grâce à une poignée de réformes proposées par l’Académie française (et non pas juste par « l’évolution de l'usage », comme je le croyais). Si aujourd’hui on écrit voir, venue et enfants, par exemple,  c’est parce que les éditeurs et les enseignants ont joué le jeu et accepté de changer leurs habitudes. Il y a toujours une catégorie de gens qui doit accepter de ne pas faire « comme ils ont appris », au moment d’une réforme.

    Jyaire : c'est pas faux ce que tu dis... Mais je trouve que les programmes d'aujourd'hui sont trop ambitieux. Au cycle II, on pourrait peut-être s'en tenir à l'écoute de chansons et d'albums, pour éduquer l'oreille, non ?

    7
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 12:01

    "pratiquer la langue au quotidien en donnant des consignes en anglais, en faisant passer des tournures dans l'usage de la classe ou en chantant et en regardant des documentaires en anglais" --> mais comment le faire quand on ne maitrise pas l'anglais !?

     

    Comme toi je trouve les programmes bien trop ambitieux, ne tenant absolument pas compte du nombre d'heures allouées. Je partage aussi le fait qu'il faut pousser à l'usage de l'orthographe révisée.

    En histoire, pourquoi faire une étude si systématique de notre Histoire ? Des recherches sur des perosnnages, des dates, bref, une appropriation d'éléments de culture. Il faut arrêter de vouloir faire croire aux élèves qu'ils inventent les connaissances, comme on a voulu le faire avec l'ORL.

    8
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 12:03
    Dans mon pupitre

    Merci pour cet article qui correspond très bien à la vision que j'ai des programmes. Je n'aurais pas pu mieux le dire et j'approuve à 100 % tout ce que tu as écrit.

    Effectivement, nous avons vraiment notre mot à dire mais sera-t-il vraiment écouté ?

    9
    muche59
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 12:18

    Tout à fait d'accord avec Jyaire, je "fonctionne" ( puisque je suis fonctionnaire!) de la même manière, j'essaie de faire au mieux pour les enfants, leur apprentissage,  pas pour faire plaisir aux ministres (passés, actuel et à venir).

    D'accord aussi avec toi quand tu dis qu'il faudrait une programmation annuelle qui tient compte des horaires REELS de la classe (ça tombe tellement sous le sens qu'on se demande pourquoi personne "là-haut" n'y a pensé jusqu'ici! Si ce "détail" pouvait arriver jusqu'à leurs oreilles ce serait pas mal!)

    Maintenant, reste à savoir si on va tenir compte de nos avis, j'avoue que je suis un peu sceptique.... 

    10
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 12:47
    Jyaire

    @unkledark : je n'étais pas sportif, et pourtant j'ai réussi à apprendre à mes élèves à faire du sport... je joue d'ailleurs maintenant au hockey sur glace en loisirs. Je n'étais pas chanteur et pourtant j'ai appris à faire chanter mes élèves, j'ai même participé à une chorale pour progresser.

    On oublie trop souvent que nous aussi nous apprenons encore. Je ne suis pas anglais, je parle très mal, j'ai peu de vocabulaire, mais j'arrrive à leur dire "good morning" le matin, à leur dire "come on" ou "be quiet", et à mettre YouTube pour se faire plaisir de temps en temps ! C'est même chouette, j'apprends en même temps qu'eux.
    Bon, sur ce coup, je me sens un peu trop optimiste, mais encore une fois, le "je ne sais pas" ou le "on n'est pas formé pour..." ne me semblent pas être des arguments convainquants.

    Have a good day, Google translation is your friend to learn :)

    11
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 12:58

    @Jyaire, encore une fois, cela dépend du niveau attendu pour nos élèves. Dire "be quiet" ou mettre You Tube (ou un CD parce que je n'ai internet dans aucune de mes classes), on en est tous capables, mais cela ne les emmènera pas au niveau A1 en fin de primaire. 

    12
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 13:04
    Jyaire

    C'est vrai, je raisonne trop en cycle 2. Cependant, entre ne rien faire et atteindre la performance, il y a une marge qu'on peut essayer d'explorer... Surtout qu'on a du temps pour ça, et du matériel vraiment bien pensé à notre disposition avec le Net (ou avec les clés USB à défaut d'avoir un wifi accessible...).

    13
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 13:08

    Roh bah dans les écoles où je passe je n'ai jamais vu personne dire "mes élèves ne feront pas d'anglais vu que je ne suis pas formé". On fait tous au mieux, mais en CM on est looooooin du niveau théorique.

    14
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 15:22

    @jyaire : si on raisonne de la sorte, on se contente de se dire qu'on a fait ce qu'on pouvait. Mais on reste loin du résultat espéré. On a beau mettre des CD et autres aux élèves, ce n'est pas ce qui les fera PARLER anglais. Dans ce cas on peut nous remplace rpes des épisodes de C'est pas sorcier pour histoire, géo et sciences, et mettres des vidéos pour le reste. On est mal ! ;)

    Mais cette remarque rejoint le gros reproche à faire aux programmes: ils sont beaucoup trop ambitieux, pensés comme si on éludait totalement le collège. On devrait assurer aux élèves les connaissances indispensables, les habitudes de travail (la recherche, l'autonomie ...) pour leur assurer un bon collège.

    15
    la lune verte
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 15:40

    bon état des lieux !!! Pour l'anglais, dans notre école ce sont des collègues d'un bon niveau d'anglais qui assurent les cours à partir du ce1 et le niveau au cm2 est plutôt bon. Mais pour moi au cp, mon anglais est proche du niveau 0( près de 40 ans après le lycée, reste pas grand chose)

    D'accord aussi pour trouver les programmes trop lourds. En cp/ce1, j'ai l'impression d'avoir déjà pris du retard au bout d'un mois !

    Et puis d'accord pour dire que rentrer les horaires obligatoires dans nos emplois du temps relève du casse-tête insoluble chaque année. Ras le bol de passer des heures chaque année a essayer de tout faire rentrer!

    16
    zabzab
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 16:27

    Dans mon école, nous avons fait à peu près le même état des lieux: problèmes avec l'anglais dont il est difficile d'atteindre le niveau A1, nécessité de parler tous les jours, mais trop peu de temps pour cela, programme en grammaire et calcul trop lourd en CE1, CE2 trop répétitif par rapport au CE1, trop de temps à conjuguer au CM, ...

    Il est sorti autre chose, en plus du manque de matériel pour l'informatique et autre, c'est que l'équipe qui rédige les programmes n'est pas la même que celle qui rédige les livrets de compétence informatiques. Ceux-ci sont déjà difficile à comprendre pour nous, à cause de leur tournure extrèmement complexes et pas toujours claires par rapport aux IO, mais ils sont parfaitement incompréhensibles pour les parents. Il faudrait que les parents comprennent aisément ce qu'il y a derriere la compétence et que l'on puisse nous aussi ajouter des précisions. En CM2 quand on étudie le futur antérieur (ce qui est rare, je le reconnais), ce n'est pas la meme chose que le plus-que-parfait et pourtant c'est dans la même compétence. Il faudrait pouvoir le préciser dans les livrets.

    Maintenant, j'espère que toutes nos remarques seront effectivement étudiées et prises en compte, surtout les problèmes horaires par nos grands chefs, mais je reste extrèmement sceptique.

     

    17
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 17:31

    La question des contenus des programmes s'inscrit dans une problématique plus large, celle des "curricula" qui s'inscrivent à la fois dans une histoire du système éducatif et dans une perspective d'avenir. Quels contenus pour une école du socle commun de connaissances et de compétences ? Quels sont les élèves qui peuvent effectivement valider la totalité des items du socle, à la fin de la scolarité obligatoire ? Ambition ou démesure ? 

    Si le principe d'éducabilité s'impose aux enseignants, celui de la faisabilité s'impose aux concepteurs de programmes. Je vous engage à lire cet intéressant dossier de l'Ifé (ex INRP) qui s'intitule "Quels contenus pour l'enseignement obligatoire ?". Il a le mérite de mettre en perspective la consruction des programmes entre différents pays d'Europe et les Etats-Unis. 

    ife.ens-lyon.fr/vst/DA-veille/85-juin-2013.pdf

    Professeur des Ecoles/Formateur en didactique du Français

    18
    Audélia
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 17:42

    Concernant l'anglais : j'ai obtenu mon habilitation il y a deux ans ; je suis convaincue de ne pas avoir le niveau requis pour un cycle 3. Ca tombe bien, j'enseigne en GS-CP !

    Mais c'est une raison qui m'arrête pour m'engager en cycle 3, malgré mon habilitation ...

    19
    somatelko
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 17:46

    Bravo pour ton article. Je suis entièrement d'accord. Surtout la partie qui concerne les horaires "réels". C'est vrai qui si on enlève une demi-heure de récré par jour, ça fait 4 heures de moins. Chez moi en Alsace, on a encore 1 heure de religion à déduire plus 3 heures d'allemand. Et pourtant les programmes sont les mêmes. Donc il faut vraiment que ce temps soit pris en compte dans ces nouveaux programmes puisqu'il s'agit de l'intérêt des enfants. Reste à savoir si notre avis va réellement être pris en compte ou si tout est déjà décidé.

    20
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 17:53

    Bonjour,

     

    Je partage tes avis. Les programmes actuels sont bien trop chargés et les notions compliqués sont abordés bien trop tôt dans la scolarité des enfants ce qui dans notre école creusent les écarts de niveaux. Nous avons de plus en plus d'élèves excellents ou en grande difficulté et de moins en moins d'élèves moyens.

    J'ajouterai ceci:

    Dans les pays les mieux classés dans les évaluations internationales PIRLS, on s'aperçoit que la Finlande n'accorde que 25% du temps de classe à la langue nationale contre 37% en France. Et pour la culture humaniste 40% (dont 8% de flexibilité) du temps de classe en Finlande et 30 % pour la France sans aucune flexibilité. Ne négligeons pas la transversalité des apprentissages! En faisant de l'histoire, de la géo, des sciences ont fait aussi du français et des maths! 

    D'autre part, apprendre certaines notions trop tôt peut nuire à long terme.

    C'est ce qu'écrivaient Fareng&Fareng (1966): "cette façon empirique (le comptage) fait acquérir à force de répétitions la liaison entre le nom des nombres, l'écriture du chiffre, la position de ce nombre dans la suite des autres, mais elle gêne la représentation du nombre, l'opération mentale, en un mot, elle empêche l'enfant de penser, de calculer..."

    Bref les CM2 comptent moins bien aujourd'hui qu'il y a 12 ans.

    Voilà même les chiffres parlent pour nous, il est nécessaire d'alléger les programmes des petites classes (CP et CE1) en grammaire, conjugaison et certaines opérations (division au CE1....) et privilégier les problèmes comme tu le mentionnais.. .

    Bon dimanche à tous.

    21
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 18:06

    Merci Pascale pour le lien vers l'article très intéressant.

    22
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 18:10

    Peut-être que connaitre la nature des mots invariables n'est pas nécessaire en élémentaire. Apprendre simplement les adverbes mais au CM et non au CE2

    23
    gotta
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 18:15

    Pour les programmations 'annuelles' plutot que par cycle, je mets un bémol: soit on fait de vraies classes de cycle avec des enfants d'âges différents et on peut avoir une programmation par cycle. Sinon, il faut arreter les cycles et nous donner des vraies programmation par année. Bref arreter cet entre deux.

    24
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 18:21

    Avec des classes de cycle, ce serait très différent... mais vu l'option prise de mettre la 6° au cycle III, les classes de cycle ne me semblent plus envisageables.

    Ceci dit, en pratique, je ne trouve pas cela facile-facile à gérer, une classe de cycle, surtout au cycle II.

    25
    cm 77
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 19:31

    Je reviens moi aussi sur les programmations et progressions , je suis entièrement d'accord avec gotta . On abuse un peu trop de notre liberté pédagogique , chaque école fait à sa sauce . Au final , quand un élève a le malheur de changer d'école en cours d'année , soit il refait la même chose , soit il manque la moitié du programme ! ... je sais j'exagère un peu ... Et puis moi ça me rassurerai d'avoir un échéancier : à telle période , on est censé en être là .D'autre part cela enlèverai un peu de pression aux PE de fin de cycle ( CE1 , CM2 ) qui courent après le temps pour tout voir !!

    26
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 19:42

    Tout à fait d'accord. D'ailleurs, si les concepteurs faisaient cet exercice de programmation annuelle, et publiaient leur travail, cela correspondrait à cet "échéan,cier" dont tu parles. Cela pourrait donner une base de travail à l'enseignant débutant (ou à celui qui prend tel niveau pour la première fois). Rien n'empêcherait de prendre cette programmation la première année, et de l'adapter ensuite à son expérience ou sa "sensibilité" après l'avoir testée pendant un an. Mais au moins, quand on prendrait un CE1 (par exemple) pour la première fois, on n'aurait pas tout à construire, à partir des seuls IO.

    27
    Bicette
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 20:08

    Nous avons déjà rendu notre copie et on est complètement de ton avis! J'ai rajouté les activités tournant autour de l'APER. Ce sont des activités très intéressantes mais aussi chronophages et qui nécessitent du matériel. Il est toujours intéressant de faire passer un permis conducteur à des CM2 qui viennent en car (dommage pour avoir les vélos!).

    Bonne semaine!

    28
    nanzaz
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 20:30

    Très bonne anlyse dans la globalité.

    Sachez tout de même chers collègues que tout cela a déjà été décidé en plus haut lieu. Les nouveaux programmes sont pratiquement déjà envoyés en imprimerie.

    Espérons simplement qu'ils iront dans notre sens...

    29
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 20:48

    Ah ? Quelles sont tes sources ?

    30
    ValBo
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 20:49

    Je suis tout à fait d'accord avec tes remarques en ce qui concerne le CE1 et le CE2. J'enlèverai également l'adverbe en CE1 et rajouterai des petites choses en CE2. Nous avons fait les mêmes remarques que toi pour les deux cycles dans mon école.

    31
    viobi
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 21:30

    j'ai beaucoup apprécié la lecture de cet article qui résume très bien ma pensée concernant les programmes, les horaires... Merci pour cette synthèse et merci pour tout ton partage en général...  c'est toujours un plaisir de lire tes articles et de voir ton travail ou tes idées!

    32
    brianne
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 21:56

     de notre coté, nous avons fait notre réunion( à 3) vendredi et  pour les + des programmes actuels, on a dit ton n°1 et pour les -, on a dit tes n°1 à 4 sans exception... vu qu'on fait toutes du cycle 2et pour les suggestions, on a mis ton idée n°3.
     

    33
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 22:12

    Les nouveaux programmes seraient evnoyés en imprimerie alors qu'ils sont prévus pour la rentrée 2015 ?! La suspicion mène à la paranoia ...

    Par contre je doute que tout ce qui ressortira des consultations soit pris en compte. Même si ça n'est pas prêt, je pense qu'une bonne partie se décide déjà. Et je suis certain que la lourdeur des programmes ne sera pas prise en compte, bien au contraire ! On parle déjà de davantage de culture artistique !

    34
    Lilimelo
    Dimanche 6 Octobre 2013 à 22:59

    Je suis en train de préparer ma leçon sur les causes de la Révolution et les cahiers de doléances... !

    Cette discussion me donne une impression de déjà vu !!!

    On cause, on espère et on attend de voir ce qu'ils vont en faire là haut. J'espère que ce sera mieux que Louis.

    Bon j'arrête de faire ma mauvaise langue. Merci pour cette réflexion. La réunion pour nous est mardi et je pense qu'on aura bcp de choses à dire.

    Merci à toi Charivari pour tout ce que tu fais.

    35
    Elo972
    Lundi 7 Octobre 2013 à 04:12
    Elo972

    Merci pour cet article. Je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ajouterai simplement pour la géographie qu'il ne faudrait pas oublié les DOM...

    Je pense aussi qu'il faut mettre l'accent sur le fait que nous sommes vraiment à la traine dans beaucoup d'école par rapport à la technologie et aux façons de travailler aujourd'hui. Je pense qu'avant de re-faire encore une fois les programmes il faudrait se pencher sur les moyens disponibles pour chacun. Il n'est absolument pas normal que nous mettions tous la main à la poche pour pouvoir faire notre travail correctement. Nous sommes fonctionnaire, mais il est bien difficile de fonctionner parfois: je n'avais ni craies ni éponge pour mon tableau lors de ma rentrée il y a 2ans! Et aujourd'hui je n'ai toujours pas de poubelle... Tout simplement car ma mairie met ses priorités dans d'autres domaines que l'éducation... Bref! On pourra fonctionner quand on nous donnera les moyens réels de le faire! Pour les documents d'accompagnements qui nous menquent tant depuis 2008, heureusement qu'il y a ces blogs et surtout ces bloggeurs enseignants qui se sentent le courage, en plus de leur travail, de tout partager! En ce qui me concerne j'affiche mes sources partout, même mes parents d'élèves savent où je trouve mes exercices ou encore mes façons de travailler en classe!!!

    Merci pour la qualité des travaux que tu postes.

     

    36
    Zaotitus
    Lundi 7 Octobre 2013 à 06:00

    Très intéressant. J'ajouterai un point sur l'écriture. Je crois vraiment qu'il est nécessaire de concentrer le CE1 sur la lecture ET l'écriture. En CM2, mes élèves ne sont pas "meilleurs" qu'avant en conjugaison (moins de 40 % de réussite aux évaluations  diagnostiques cette rentrée) mais en plus qu'est-ce qu'ils écrivent mal !!!!

    En ce qui concerne l'anglais, je ne suis pas tout à fait d'accord avec l'histoire de l'accent : pour avoir séjourné quelques fois aux USA, la multitude d'accent n'est pas un frein à la conversation. Bien sûr qu'il vaut mieux un "bon accent" mais c'est justement là , à mon avis, un des freins à l'acquisition de l'anglais en France. On demande à des ados inhibés de répéter à l'envi des sons qui ne vont pas de soi... Qu'on parle, de tout et de rien mais qu'on lève ce verrou. Quand on entend en France un anglo-saxon s'exprimer on comprend malgré son accent (quand il en a un).

    Dernier truc à propos de "l'informatique" on enseigne pas l'informatique, on utilise un ou des outils (enfin ceux qui en ont) donc normal de ne pas avoir d'horaire.

    Dernier dernier truc : entièrement d'accord avec les horaires, tous les ans c'est la galère pour rentrer dans l'emploi du temps ce qui est prévu.

    Merci pour cet espace d'échange

    37
    LN
    Lundi 7 Octobre 2013 à 13:30

    Zaotitus, oui l'info est sensée être un moyen au service des autes matières, sauf que vu ce qu'il faut remplir pour le B2i, je trouve que ça devient une matière à étudier. Il faut bien prendre le temps de leur apprendre à enregistrer, ouvrir un fichier, les lettres du claviers, insérer une image récupérée sur internet... D'où le besoin d'un minimum d'horaire.

    38
    Lundi 7 Octobre 2013 à 18:05

    Concernant la programmation par cycle ou par année, à propos du nouveau cycle 3, si ce qui sera vu pendant l'année de collège n'est pas clairement défini dans les programmes, ça va être pratique (ironie-power) de se concerter avec les différents profs de collège et les instits pour se caller sur la totalité du programme ... Autant en français et en maths (voir en histoire), il y a une certaine logique chronologique, mais pour ce qui concerne les sciences ou la géo ... Et dans les choix discutables, le nouveau non du cycle commençant en 5ème sera "cycle des approfondissement" ! Ils ne pouvaient pas trouver un nom prêtant moins à confusion ? De mon point de vue, pour l'instant, les seuls décisions déjà prises sont  déjà illogiques ! 

    Sinon, globalement d'accord avec Charivari.

    39
    vanifraiz
    Lundi 7 Octobre 2013 à 21:56

    Très intéressant cet article! Je suis d'accord avec toi sur quasiment tout:

    - programmes trop lourds en conjugaison et calcul au ce1, on devrait faire encore plus d'oral au ce1 et bien moins de leçons écrites ou collées, et fixer à l'écrit les compétences travaillées à l'oral seulement au ce2.

    - suis d'accord avec l'idée de programmation annuelle qui nous guideraient plus, nous feraient perdre moins de temps, mais il faudrait vraiment qu'elles soient bien pensées en prenant en compte la faisabilité, les volumes horaires, la maturité des enfants

    -  je pense aussi qu'il faille alléger les programmes en termes de connaissances (histoire, géo, sciences) et laisser plus de temps pour les recherches, exposés, expériences et aussi pour les corrections de qualité, les retours en arrière sur les leçons passées, le rebrassage en bref. En voulant  faire acquérir un max de compétences proposées dans un programme surchargé, on en oublie de faire acquérir l'essentiel:  les faire réflechir avec une "vraie pensée" et puis éventuellement un vrai esprit critique. N'ayant que peu de temps, on fait passer le plus important à la trappe.

    - par contre, concernant l'histoire des arts et l'informatique, on nous avait clairement expliqué à l'iufm que ces deux "champs" ne devaient pas figurer dans l'emploi du temps au détriment d'autres disciplines mais devaient être des "outils" transversaux au service des autres disciplines. Exemple: faire de l'histoire des arts  en histoire au moment où on analyse la photo du château de Versailles, ou bien en arts au moment où on propose aux élèves de faire de l'art tribal, ou encore dans le choix des oeuvres pour l'écoute musicale.

    - enfin, personnellement, je ne crois pas du tout au succès d'un cycle cm2-collège. Je ne sais pas quel rapport vous entretenez chacun avec le futur collège de vos élèves, mais chez nous, ils ne daignent déjà pas lire les PPS et cie des élèves qu'on leur envoie, tous mis dans le même bateau, sans aucune différenciation, alors je ne crois pas du tout au jour où ils travailleront main dans la main avec les collègues de cm2, en se mettant d'accord sur qui fait quoi et comment le faire, pour pouvoir assurer la continuité des apprentissages sans créer un gouffre entre le primaire et le collège.

    En tout cas, merci à toi Charivari pour le partage de tes idées. Je me rends compte que, non, je ne suis pas une extra terrestre avec des idées isolées!

    40
    Lundi 7 Octobre 2013 à 22:01

    J'espère qu'un cycle CM2-collège pourra faire évoluer positivement ces rapports école-collège qui ne sont pas terribles, en effet. 

    41
    Lundi 7 Octobre 2013 à 22:23

    merci pour ton article. je partage ton opinion, notamment sur les horaires réels, et comme je suis en alsace avec une heure de religion par semaine qui nous bouffe encore du temps, je te laisse imaginer.
    m'en vais relayer via les collègues et aussi via le lien directe (y'a des collègues qui viennent de dire, à la réunion de tout à l'heure , que la nouvelle orthographe c'était de la foutaise, donc je pense que certaines idées exprimées ici ne remonteront pas par ce canal

    42
    Lundi 7 Octobre 2013 à 22:38

    En effet, je vais remonter cela aussi :D

    43
    agnesss
    Mardi 8 Octobre 2013 à 03:15

    Je pense la même chose. Je souhaite vraiment un retour aux fondamentaux.

    En CE1 le programme de conjugaison est bien trop lourd alors que les enfants ont encore besoin de lire, continuer le travail sur les sons.

    Merci pour ton partage

    agnès

    44
    Mardi 8 Octobre 2013 à 07:36
    Michel (Tilékol)

    Pour notre part (maternelle) nous sommes arrivés à peu près aux mêmes conclusions que toi.

    Nous avons trouvé une approche qui nous a parue intéressante dans les propositions de programmes de 2008 élaborées par le GRIP (groupe de réflexion interdisciplinaire sur les programmes). Exemple : différencier les programmes de PS, MS et GS, ce qui est une approche logique et concrète.

    Concernant la nouvelle orthographe : je pense que l'orthographe ne se décrète pas (si c'était le cas personne ne ferait de fautes) mais qu'elle subit des mutations "naturelles"  progressives, qui sont suivies, remarquées et validées le moment venu par les éditeurs, l'Académie Française venant ensuite mettre un peu d'ordre et figer momentanement les règles. Vouloir imposer une orthographe, "parce que le chef a dit que", c'est prendre le problème à l'envers.

    De plus, certains "nouveaux choix" très "parisianistes" sont discutables. Par exemple, pourquoi écrire "ognon" alors que dans le sud de la France on prononce bien souvent "oignon" et qu'à l'île de la Réunion, on prononce "zoignon" :-)

    Par contre, je ne pense pas que les éditeurs actuels éprouvent des dificultés à valider et publier "des gratte-ciels" "référendum" ou "aigüe", tout simplement parce que l'usage de ces "mutants" s'est répandu tranquillement et n'apparait plus incongru...

     

    45
    Mardi 8 Octobre 2013 à 19:18

    Pour l'orthographe révisée, beaucoup de choses étaient nécessaires. Je pense à tous ces "ph" ajoutés pour rien sauf faire beau, à ces mots composés pour lesquels on est perdus ... Ce n'est pas "parce que le chef a dit que": ça fait plus de 20 ans que ça a été fait, et personne ne l'appliquait. On laissait toujours le choix. Mais à trop laisser le choix, finalement personne n'a le même usage.

    46
    Mardi 8 Octobre 2013 à 19:50

    Pff, les programmes ne laissent pas le choix aux profs, mais, pour ne rien arranger, on ne peut pas dire que les profs soient très disciplinés. Chacun fait selon "ce qu'il croit bon pour la langue française"... 

    47
    Zaza38
    Mardi 8 Octobre 2013 à 21:17

    Merci pour  ce chouette boulot, c'est ça de gagné pour celles qui ne s'y sont pas encore collé, j'apprécie  !

    48
    Timis
    Mardi 8 Octobre 2013 à 22:43

    Bonjour, 

    D'accord avec pas mal de points de ce que tu évoques.

    Juste sur la concertation, je pense qu'elle ne peut mener à rien. Dans le contexte etc.. ils ne peuvent pas ne pas faire de concertation. 
    Le ministère est dans une position très délicate, donc bien sûr ils sont obligés de nous demander votre avis. 

    Mais franchement vous êtes vraiment d'accord sur tout avec vos collègues ? 

    Charivari, sans vouloir polémiquer et tu développes là de vrais problèmes, mais les points que tu soulèves ne sont pas forcément ceux qui font le plus débat : 

    - Certains  veulent la suppression de l'anglais et d'autres au contraire son renforcement (plus d'heures, commencer plus tôt....)

    - Certains PE veulent supprimer ou presque toutes les matières "transversales" justement tels que TICE, histoire des arts etc... pour faire plus de français et de maths, alors que d'autres les voient comme de formidables outils pour apprendre autrement. 

    - Certains PE ne veulent plus prendre en charge tout ce qui est permis piéton, attestation de sécurité routière et compagnie.. Alors que d'autres trouvent ça génial.

    - Certains PE veulent diminuer drastiquement les horaires d'EPS, alors que d'autres le voient comme une priorité à l'heure où les enfants ont tant de risque d'obésité etc...

    etc...

    Alors oui, les programmes de CE1 sont beaucoup trop durs, et j'espère très fortement qu'ils vont faire un effort là dessus pour les prochains. 
    Pour le reste, je pense que tous les avis vont ressortir et je vois pas pourquoi ils écouteraient plus les uns que les autres. Donc ils feront comme ils en ont envie, et beaucoup de  PE crieront "ils ne nous ont pas écouté" "c'est pas ce qu'on avait marqué".... 
    Alors qu'il n'y aura aucun concensus possible, donc forcément des mécontentements.

    49
    Mardi 8 Octobre 2013 à 22:52

    Tout à fait d'accord !

    Merci d'exprimer ce qu'on pense des programmes.

    C'est, d'une façon générale, indigeste et nous oblige à avoir un rythme  soutenu pour ne pas pénaliser les bons élèves (et les autres !!!) capables d'ingurgiter toutes ces connaissances. C'est souvent au détriment des projets pédgogiques qui ont du mal à trouver leur place.

    Pour ce qui est du CE1, bien que ce ne soit pas au programme (à part les difficultés de la lettre s ou c...), je revois systématiquement les sons complexes, et ce n'est pas du luxe !

    Il est vrai également que le programme de français de CE2 est très proche de celui du CE1...

    Quant à la nouvelle orthographe, j'essaie de m'y mettre, mais j'avoue encore me tromper sur des anciennes fautes qui n'en sont plus (exemple dans la dictée de CE2 d'hier : je ne dois plus compter faux "je jète", puisque c'est comme ça qu'on doit l'écrire désormais) et j'ai un peu de mal..

    50
    Agathinette
    Mardi 8 Octobre 2013 à 23:05

    En cm2 depuis 3 ans maintenant, je trouve superflu le fait de devoir insister sur le passé simple... Les grandes théories grammaticales (propositions relatives et cie.).......

    Je regrette de devoir enseigner l'anglais sans en être une spécialiste... Le niveau exigé à l'entrée au collège étant élevé...

    les programmes sont si lourds qu'on segmente les apprentissages sans cesse...

     

    51
    Mardi 8 Octobre 2013 à 23:26

    Ce qui ressort des programmes en cours de réflexion ressemble fort à un retour à la recherche, à la réflexion genre ORL.

    La culture, oui, mais dans ce cas qu'on nous donne de vrais moyens: supprimer du programme toutes les notions, les connaissances désuètes (comme le plus que parfait appris de manière académique, au lieu de passer par la mise en pratique, par l'écrit qu'on nous demande tant de mettre en avant!! Pourquoi tant d'histoire ? etc.) Alors là, oui, on aura le tems de vrais projets, de vraies recherches, d'une vraie approche des arts. J'enrage de ne pouvoir aider mes élèves davantage, de ne pouvoir visiter tout ce qu'offre notre ville si riche, de peur de ne pas "boucler le programme".

    52
    SC
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 11:10

    Merci pour ton partage de tes idées qui nous ont semblé pour la plupart très justes... cela nous a bien aidés dans la rédaction de nos propositions !

    53
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 11:49
    Michel (Tilékol)

    @Charivari : 

    Tu dis : "Pff, les programmes ne laissent pas le choix aux profs, mais, pour ne rien arranger, on ne peut pas dire que les profs soient très disciplinés. Chacun fait selon "ce qu'il croit bon pour la langue française"... 

    Les programmes de 2008 disent ceci : " Ils [les programmes] laissent cependant libre le choix des méthodes et des démarches, témoignant ainsi de la confiance accordée aux maîtres pour une mise en oeuvre adaptée aux élèves.

    Quant à la langue française, c'est une langue vivante qui évolue à son rythme, parfois très vite, parfois plus lentement. Même si elle possède des règles très strictes, ellese montre parfois - pas toujours - rebelle envers les décisions venues d'en haut. Elle n'évolue pas par décret, et c'est finalement une très bonne nouvelle.

    Ne nous plaignons pas trop du pouvoir de régulation des éditeurs, parce qu'au train où vont les choses, le métier même d'éditeur risque de disparaître, laissant libre champ au grand bazar où plus personne ne contrôlera quoi que ce soit.

     
    54
    pativ
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 12:02

    Bravo pour cette bonne analyse; nous nous sommes réunis et avons à peu près exprimé les mêmes idées! Ce qui veut dire que normalement un peu de nos suggestions devraient voir le jour dans les nouveaux programmes... euh... je rêve un peu trop...

    En effet cela fait 35 ans que j'enseigne et j'en ai vu des réformes passées ! Bien sûr on nous a toujours demandé notre avis et aussi bizarre que cela puisse sembler nous ne retrouvons jamais nos remarques prises en compte!

    Mais j'y crois encore !  Alors bon courage à tous et surtout continuez de croire à ce que vous faites.

    55
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 12:04

    En effet, Michel, nous avons le choix de la méthode ou de la démarche pour enseigner l'orthographe révisée à nos élèves. Ce n'est pas à toi, Michel, que je vais expliquer la différence entre la liberté pédagogique (comment on enseigne), et le contenu des programmes (qu'est-ce qu'on enseigne), n'est-ce pas ? 

    Article L912-1-1

    La liberté pédagogique de l'enseignant s'exerce dans le respect des programmes et des instructions du ministre chargé de l'éducation nationale et dans le cadre du projet d'école ou d'établissement avec le conseil et sous le contrôle des membres des corps d'inspection.

    56
    anniemel
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 13:52

    Au final, on peut se dire que les réformes ne se font pas dans un ordre logique : alléger les programmes (comme nous le réclamons tous, je crois) aurait permis d'alléger la journée des élèves (plus de temps disponible pour les arts, le sport), sans passer par le casse-tête des nouveaux rythmes scolaires !

    57
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 13:52
    Michel (Tilékol)

    Chari, tu as raison... De toutes manières, tant que nous aurons des contenus du style : 

    "L’élève est capable de s’exprimer clairement à l’oral en utilisant un vocabulaire approprié"

    (et autres compétences du même acabit), nous aurons à la fois le choix de la méthode et celui du contenu. Parce que ledit contenu sera totalement différent selon le "public" auquel tu t'adresses. Entre le petit citadin évoluant dans un milieu culturel riche, un nouvel arrivant ne connaissant pas un mot de français et (exemple au hasard parce que je le vis tous les jours) un petit réunionnais s'exprimant clairement... en créole, il y a des mondes d'écart.

    Mais nous nous éloignons de notre sujet.

    Ta réflexion de départ, celle que tu exposes dans ton article, est très bien argumentée et fort logique, concernant par exemple les documents d'accompagnement. Nous avons fait la même remarque dans mon école. Certains étaient d'ailleurs nostalgiques des instructions de 2002 et des bons ouvrages du SCÉREN. Concernant les programmation, le sujet est délicat, en raison justement de la liberté pédagogique et aussi de la diversité des niveaux qu'on rencontre dans les écoles. Mais quelques exemples bien construits seraient bienvenus...

     

    58
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 14:11

    C'est vrai que le risque que le MEN publie des programmations détaillées, c'est qu'elle deviennent obligatoires. On manque d'outils, d'aides, mais certainement pas de carcans...

    Bref, oui à des programmations détaillées mais indicatives, qu'on pourrait utiliser au début, ou partiellement en attendant d'avoir plus d'inspiration pour faire différemment... Non à des programmations imposées.

    59
    Snoopy2081
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 14:54

    Bonjour,

    Je viens de lire ton article, les 10 premiers commentaires et j'e poursuivrai ma lecture plus tard, car il y a trop de choses à lire d'un coup !

    Je suis ravie de voir que ce que je dis depuis des mois à mes collègues est enfin écrit et que je ne suis pas la seule à le penser !! C'est évident que leurs quotas horaires est incompatible avec les réalités du terrain ! Je suis dans une école avec 2 étages : en comptant 5 minutes de déplacement (rarement moins, souvent plus), cela me prend 40 minutes par jour, sur 4 jours, 160 minutes soit 2h 40 ! Effectivement, les récérations avec 30 minutes par jour, cela nous retire encore 2h par semaine ! Et je suis dans un département où il y a religion : 1h encore en moins ! Bref, comment je fais pour pouvoir tout faire tenir dans mon emploi du temps ? Je "sacrifie" des matières comme la DDM, la musique, le sport... (non pas que j'en fais pas, mais moins que ce qu'il faudrait).

    Je ne sais pas si vous avez entendu autour de vous, mais la réforme de l'orthographe (dont j'en ai entendu parler seulement il y a 5 ans) est très mal perçue ! "on encourage les enfants à mal écrire", "moi je ne changerai pas mes habitudes" etc. Même si j'explique que nous ne sommes pas les seuls à faire des réformes orthographiques ("oui mais c'est pas pareil..."), ils voient le côté négatif. Moi, perso, j'adopte et je m'adapte (et je me trompe encore...).

    Concernant le programme du CE1, oui à l'allègement de la conjugaison : je suis dans une zone où la population ne s'exprime pas correctement (utilisation du présent avec "hier", ou "demain"...) alors à l'écrit c'est impossible. Donc travailler à l'oral cet aspect-là au CE1 puis le formaliser au CE2, ce serait l'idéal. D'autant plus qu'avec l'intégration du CE2 au cycle 2, cela conviendrait très bien avec cette volonté de continuité. De même, pour le calcul. Ils ne maitrisent pas encore le sens de l'addition au début de CE1, qu'on leur parle de soustraction puis de pultiplication ! Laissons la technique de la multiplication au CE2, idem la division. Laissons la place à la manipulation, la concrétisation au CE1 avant de passer à l'abstraction.

    Oui pour des documents d'accompagnement, oui pour la programmation par année (rien n'empêche d'aller plus loin) mais il faut arrêter "au nom de la liberté pédagogique" de nous laisser dans le noir. Je préfère avoir des rails avec des embranchements qu'une route dans le désert.

    La seule chose où je ne suis pas trop d'accord c'est le côté "entrainement, mémorisation et systématisation" des programmes : j'essaie mais c'est difficile de faire de la redite. Vu la concentration des notions, je trouve qu'il est un peu difficile de revenir et revoir ce qui a déjà été vu, et ils oublient vite... Qu'ils allègent et oui, il y aura la place pour la systématisation et de la mémorisation.

    Pour finir, prions qu'ils nous écoutent, là-haut dans leurs hauteurs...

    60
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 15:09

    "il faut arrêter "au nom de la liberté pédagogique" de nous laisser dans le noir. Je préfère avoir des rails avec des embranchements qu'une route dans le désert".

    61
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 15:43

    Je suis tout à fait d'accord avec toi

    Et pour ce qui concerne l'anglais, je reste dubitative. Mon fils vient d'entrer en 6ème et le prof a dit qu'il recommençait tout à zéro comme s'ils n'en avaient jamais fait pour les mettre tous au même niveau. D'ailleurs une fille de sa classe n'en n'avait jamais fait !!

     

    Et OUI à l'allègement des programmes surtout celui de CE1 (normal c'est celui que je connais le mieux!!)

    62
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 17:56

    Concernant l'anglais, j'ai un enfant qui vient de rentrer au collège et un autre qui est en 4ème et, certes ils recommencent le B.A BA, mais cela va tellement vite et il y a tellement de vocabulaire à retenir que s'ils n'en avaient jamais fait au primaire, je ne sais pas comment ils arriveraient à suivre. 

    Il est vrai qu'il est difficile de tout caser dans l'emploi du temps.

    Pour ma part, je sacrifie plus volontiers le sport, la DDM que le français et les maths. Mais les futurs collégiens (et futurs adultes du monde de demain !) ont besoin de l'anglais dans notre société qui s'internationalise. Reste le problème de notre formation et de nos capacités dans ce domaine.

    Je reste quand même persuadée qu'il vaut mieux faire avec un mauvais accent, avec l'aide de supports vidéos et audios (et de parents anglophones si on a la chance d'avoir des familles anglaises dans l'école!) que de ne rien faire. Et en plus, on s'améliore en pratiquant pour peu qu'on se prenne au jeu !!!

    63
    sassyle
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 18:01

    Bonjour,

    Merci pour ton site en général et tout à fait d'accord sur les programmes. Je rajoute même : pourrait-on nous faire attester en fin de cycle que des choses attestables (l'enfant met sa ceinture de sécurité en voiture, fait partie de ce que nous attestons dans l'aper niveau 1 : qui est déjà allé vérifier?)

    Des doc d'accompagnement clairs, qui arriveraient en début d'application des nouveaux programmes et arrêtez d'en rajouter !!! (sur quels horaires caser la future éducation à l'égalité homme-femme à l'école?).

    64
    LN
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 20:38

    @ sassyle: je suis d'accord avec la ceinture en voiture, en cycle 3, on a aussi ce genre d'item à valider qu'il est impossible de vérifier. Et puis, oui l'APER c'est intéressant, ça change du français-maths mais c'est difficile à mettre correctement en place et ça prend du temps. Pour savoir s'ils circulent bien à vélo, il faut faire une sortie vélo, mais dans ce cas là on pompe sur d'autres matières.

    Je reste dubitative quant à cette heure de religion dont parle certains collègues. Vous êtes dans le privé?

    65
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 20:45

    non non... juste en alsace moselle.
    Toujours un statut particulier qui date du concordat (accords entre l'église et Napoléon si je ne me trompe pas). Au moment où le gouvernement français est revenu sur certains de ces accords, l'Alsace-Moselle était allemande (entre 1871 et 1918) et du coup, c'est resté en vigueur... jusqu'à aujourd'hui.
    Y'a des trucs chouettes, mais y'a cette heure de religion par semaine, sur le temps scolaire... Nous devons donc faire le même programme que les "français de l'intérieur" avec 36 heures de moins...

    66
    célinemo
    Mercredi 9 Octobre 2013 à 22:04

    Salut à tous

    Je partage vos nombreux avis mais pour faire court j'aimerais que d'une manière générale on allège les programmes ! On passe notre temps à speeder nos élèves pour couvrir voire survoler  les différentes disiciplines (informatique, anglais, histoire des arts, instructions cicviques, géo, sciences...) Je pense que tous ces champs disciplinaires sont riches et permettent à nos élèves de s'épanouir et de trouver de l'intérêt...mais si seulement on avait plus de temps pour la méthodologie, la découverte de  la vie en collectivité, la mise en route du fonctionnement de classe, au début de l'année...pour que nos élèves comprennent pourquoi apprendre, comment apprendre, quel est son devoir d'écolier... bref une multitude de compétences transversales qui font d'eux des élèves acteurs , des enfants curieux et respectueux.

    Bref...Prenons le temps de vivre !!

    67
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 07:25

    Tout à fait d'accord avec toi Célinemo.

    Mais "là haut" entendront-ils ?

    68
    LN
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 09:31

    mims67: cette heure de religion m'interpèle encore. Y a-t-il un intervenant? Est-ce que ça se passe dans la classe? Cela ne gêne pas certains parents si c'est le cas dans toutes les écoles publiques d'Alsace? Est-ce seulement une religion ou plusieurs?

    Ma grand-mère qui était alsacienne (née en 1911) a effectivement été Allemande jusqu'à l'âge de 7 ans. Et  mon grand-oncle s'est retrouvé enrolé de force avec d'autres dans l'armée allemande en 39. Bref, je m'égare. :)

    70
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 13:32

    Alors, les religions sont catholique, protestante et juive. Mais chez nous, seuls catho et prot.
    Plein d'intervenantes, oui, des cathéchistes qui souvent ne tiennent pas leur classe.
    Les parents ont le choix : les gamins qui ne vont pas en religion viennent en "morale" avec les enseignants (on fait un roulement).

    71
    Snoopy2081
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 19:22

    Oui, il y a des intervenant(e)s en religion, et nous c'est catholique. Moi je dis, tant qu'à faire, qu'ils fassent religion tout court ! (catho, protestant, musulmane, juive etc.)

    Dans notre école, en plus nous avons des "enseignements de langue et culture d'origine" (ELCO) puisque nous sommes dans un quartier avec beaucoup de familles algériennes et marocaines (dans ma classe, 11 élèves sur 23 vont à ce cours). Et s'il n'y avait pas ça, ce serait une bonne idée que de mettre la morale à la place... C'est valable pour tout le monde, non ?

    (Au passage, je suis d'accord avec mims67 : les catéchistes ne savent pas tenir un groupe d'enfants... Le professeur d'ELCO non plus d'ailleurs...)

    72
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 20:03

    Je suis d'accord avec toi pour l'allègement en conjugaison ! On n'a plus le temps d'approfondir de s'entrainer. Je suis en CE1 et j'ai l'impression d'embarquer pour un marathon de 10 mois à chaque rentrée ! Malgré tous mes efforts pour faire manipuler mes élèves, j'ai l'impression qu'ils emmagasinent trop d'informations au lieu de bien acquérir les notions.

    73
    LN
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 21:01

    Avant dans l'école où j'étais, il fut un temps où il y avait des cours d'arabe sur le temps scolaire. Je trouve que c'est une abération qui va à l'encontre de l'intégration des enfants. Sur le temps scolaire, allo quoi! comme dirait une certaine N.

    74
    LaurentDen
    Jeudi 10 Octobre 2013 à 21:39

    Je partage ton analyse sur la plupart des points. Concernant l'orthographe révisée, je ne comprends pas qu'on tolère l'enseignement de deux orthographes différentes : soit on reste sur l'orthographe classique avec toutes ses incohérences, soit on passe à l'orthographe révisée avec obligation de n'enseigner que cette orthographe à partir du CP. L'orthographe, ce sont des règles : comment peut-on accepter plusieurs règles contradictoires en même temps sans déstabiliser les enfants ?

    Pour le reste, vraiment bravo car tu as résumé mieux que je ne l'aurais fait ce que je pense des programmes. J'ajoute que l'enseignement du fonctionnement des institutions européennes en CM est complétement utopique pour des enfants de cet âge.

    Dernière chose, pour moi, l'urgence est d'en faire moins mais mieux.

    75
    kris35
    Vendredi 11 Octobre 2013 à 21:28

    Bonjour,

    Je ne maitrise pas bien le programme de CM mais pour ce qui est du CE1/CE2 et des remarques générales, je suis d'accord. On a fait remonter à peu près la même chose à l'inspection! Alléger la conjugaison et le calcul, renforcer l'étude des sons en CE1, reporter certaines notions du CE1 au CE2 et du CM1 au CM2, garder l'idée des progressions indicatives et nous fournir des horaires sans les récréations vu qu'on n'a pas que ça à faire que de calculer pour déduire de chaque matière!! 

    Par contre, à part les traits d'union dans les nombres, j'ai vraiment du mal avec la nouvelle orthographe...

    J'en profite pour vous remercier de ce que vous partagez sur ce blog que je visite régulièrement.

    Bon courage et bonnes vacances bientôt.

     

     

     

    76
    Samedi 12 Octobre 2013 à 11:27

    Je suis juste un peu dég' quand je lis que les nouveau programmes seront mis en application dès la rentrée prochaine. Si je suis plus que ravie qu'ils dégagent ces programmes 2008 tout pourri, je ne peut pas m'empêcher de penser que cette consultation reste un enfumage! s'ils seront à appliquer dans 10 mois, ils sont déjà quasiment écrit, non?

    77
    Samedi 12 Octobre 2013 à 14:12

    le Conseil Supérieur des Programmes a été nommé y'a peu...
    Pas un seul enseignant en exercice si mes infos sont bonnes...
    Et oui, je pense que les nouveaux programmes sont déjà bien avancés. Après, peut-être qu'ils tiendront comptes de quelques remarques si elles sont générales, mais j'y crois moyennement...

    78
    Samedi 12 Octobre 2013 à 14:20

    L'année prochaine c'est seulement la maternelle, non ? Ou alors j'ai zappé quelquechose... :(

    79
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 10:31

    Ils vont commencer par la maternelle en 2014, puis rentrée 2015 ça commencera progressivement pour avoir modifié tous les programmes d'ici 2017.

    80
    Legacloma
    Dimanche 13 Octobre 2013 à 16:35

    Consernant l'anglais, même si je parle très bien moi, mes cm2 ne maitriseront pas tout ce qui est au programme, loin de là ! c'est beaucoup trop lourd !

    Même si au collège ça va très vite, ils reprennent tout:

    je serais donc d'avis pour le primaire, de miser sur un gros stock lexical (qui permettrait de ne pas etre noyé en 6e sur les thèmes de base: école, maison, nourriture, animaux, nombres, couleurs, ...) avec quelques structures simples (I like, I don't like...).

    Pour les sciences, je rigole quand je lis les programmes (nouvellement arrivée en cm2, je préfère en rigoler) et quand je vois les possibilités matérielles dans mon école. Je ne vois pas comment experimenter quoi que ce soit dans ma classe de 26 élèves, avec 28 bureaux fixes, un tableau, un néon au plafond et une prise électrique. Sérieusement, j'adorerais leur faire rechercher eux meme les différents états de l'eau ou bien la présence de l'air autour de nous avec des ballons à gonfler, des glaçons à faire fondre, etc, mais où ? au dessus des bureaux pleins de cahiers de classe, ça va être du joli... non, faut arreter de faire beau sur les "catalogues" pédago et voir un peu comment on peut travailler réellement, dans la vraie vie.

    81
    Cathcha
    Mardi 15 Octobre 2013 à 23:10

    Super analyse ! C'est drôle car je me suis fait la même réflexion sur la géo hier ... Je trouve que le programme est complètement dingue ! Si seulement on demandait tout simplement aux élèves de savoir au moins localiser les principales villes de France, les océans et au moins les pays frontaliers au CE2, ce serait déjà super ...

     

    82
    Cathcha
    Mardi 15 Octobre 2013 à 23:20

    Pour les sciences, la démarche expérimentale c'est bien joli mais j'ai ecnore acheté un vivarium avec mes sous, des piles et des ampoules avec mes sous ...

    J'en ai un peu marre ... même si ça me fait plaisir de faire ces séances avec les élèves.

    Je voudrais simplement que lorsqu'on demande quelque chose aux enseignants, on leur donne aussi les moyens matériels pour le réaliser ...

    Histoire de l'art, c'est très bien : mais quand t'as que des doc en noir et blanc et aucune reproductions d'oeuvres , c'est impossible. 

    Anglais : je ne critique pas les programmes actuels car je trouve que l'on a vraiment un gros retard en France sur l'enseignement de l'anglais et qu'il fallait vraiment que cela change parcontre cela doit s'accompagner d'une véritable formation pour les enseignants. Je me souviens avoir fait un échange au collège en Allemagne : tous nos correspondants (qui avaient le même âge que nous) parlaient couramment anglais alors que nous on était vraiment nuls ... Eux, ils faisaient de l'anglais depuis l'école maternelle ... No comment

    83
    Cathcha
    Mardi 15 Octobre 2013 à 23:24

    Dernière remarque un peu futile : pour une fois j'étais presque à jour au niveau de mes programmations ... J'ai presque réussi à toutes les faire (sauf arts visuels) et maintenant il va falloir tout recommencer. 

    Les éditeurs vont aussi pourquoi se gaver encore plus et ça m'ennerve car  on a investi dans des nouveaux bouquins CE2 cette année en maths ... Les boules

    84
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 08:26

    pour contourner le "j'ai que du noir et blanc", l'an denrier, j'ai fait pas mal d'oeuvre en noir et blanc...genre Guernica ! C'est nickel !

    quant aux investissements en bouquins, attend de voir : si les programmes sont réduits (j'ai encore des doutes), y'en aura plus dans les bouquins que ce qu'il y a à faire ; dans ce sens-là ça va, on peut toujours les utiliser...

    85
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 11:05

    Pour les manuels, on a un délai: en 2014 ce seront les programmes de maternelle, en 2015 les CP, etc ... Ca laisse du temps je crois bien !

    86
    LN
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 13:01

    Cathcha: l'allemand et l'anglais sont deux langues beaucoup plus proches que le français et elles.

    87
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 14:24

    @Cathcha : De mon côté, je ne suis pas sure que les éditeurs scolaires "se gavent" vraiment. Certes ils vendent plus de manuels quand on refait les programmes, mais en ce moment où j'écris, ça doit être chaud parce qu'ils ne doivent quasi plus en vendre : on est un certain nombre à hésiter à renouveler nos manuels vu qu'il va y avoir des nouveaux programmes bientôt.

    Les manuels de Primaire ne sont pas vendus très chers, on les garde longtemps, et un manuel fait intervenir beaucoup de monde en rédaction, illustration etc... Je ne sais pas combien d'heures de boulot c'est "d'inventer" un manuel de Français, par exemple, de créer des exos etc... mais quand on voit que le manuel est vendu entre 8 et 12 € il faut vraiment en vendre beaucoup avant que les auteurs, illustrateur, éditeurs... "s'en mettent plein les poches".

    88
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 16:06

    C'est intéressant comme analyse mais j'irais beaucoup plus loin dans les côtés négatifs de l'étude de la langue. Je pense aujourd'hui faire des petits techniciens de la langue qui dès qu'ils écrivent une phrase seuls sont perdus. Je passerais bien par une grammaire très simplifiée qu'accompagnerait une deuxième étape (appliquée immédiatement) de rectification de la langue. Exit le COD, le COI, les CC... Gardons uniquement ce qui est utile aux marques orthographiques (et l'accord du participe passé peut s'enseigner sans le COD) qui apportent un sens au texte. Il reste alors à savoir trouver un nom, un adjectif, un verbe, un sujet, éventuellement un attribut. Le reste fait partie de la manipulation de la langue. J'ai cette année un double niveau CM1 CM2 avec des élèves "triés" donc plutôt forts. Je leur donne en autonomie des textes ou phrases avec des mots en trop ou à ajouter: ce n'est pas triste quand je corrige ! Par contre, ils sont des pros du présent de l'indicatif... Ne faudrait-il pas le contraire ? Autre exemple, nombre d'entre eux oublient encore les majuscules et les points quand ils écrivent une phrase inventée. Et je pourrais multiplier les exemples.

    L'étude de la langue n'a de sens que pour comprendre les textes et écrire. Le reste est sans importance.

    Pour les maths, je recentrerais sur les problèmes. Les maths ne servent qu'à cela. Dans notre vie, nous n'utilisons les nombres que pour résoudre des problèmes.

    Quant aux compétences transversales, il me parait (sans ^) indispensable de développer l'autonomie et la prise d'intiative (qui comporte une part de risque).

    PS: bravo comme toujours pour ton blog. Comment fais-tu ? As-tu comme Hermione Granger un retourneur de temps ? :-)

    89
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 16:10
    mims67

    +1...je plussoie !

    90
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 16:35

    Comme Morisseau, je m'étonne encore de voir le nombre important d'élèves qui n'utilisent ni les majuscules (j'en ai cette année en CM2 deux qui n'en mettent même pas à leur prénom !!) ni la ponctuation, ne serait ce que le point.

    91
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 16:51

    C'est vrai tout ça.

    Je vais peut-être me faire lyncher mais je me demande à quoi ça sert de savoir faire la différence entre un CCL et un CCM ? La différence entre un COI et un complément d'attribution ? Il y a peut-être des histoires de cas en latin ou en allemand ? Quand bien même, ne pourrait-on pas attendre que le problème se présente, en latin  ou en allemand, pour enseigner cela ?

    Si on pouvait dégager du temps pour faire plus écrire nos élèves, leur faire faire plus de problèmes de maths... Quel progrès ce serait !

    92
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 16:55

    On fait de moins en moins d'écrits, faute de temps. Et les écritures sont de moins en moins soignées, la ponctuation pas respectée. Or je reste persuadé que c'est en lsiant et en écrivant qu'on apprend cela. Mais apparemment les IO semblent aller vers un apprentissage très technique de la langue. Alors quand je vois la composition du CSP, je me dis que ça n'ira pas en s'améliorant. Mais où sont les pédagogues dans ces conseils !?

    93
    Mercredi 16 Octobre 2013 à 16:58

    Nous sommes bien d'accord. Nous ne voulons pas en faire des robots mais des êtres pensants.

    J'ai même proposé avec un collègue, pendant cette consultation, d'introduire les travaux manuels (avec les outils et tout et tout) en élémentaire. Nous faisons toujours un petit bricolage pendant les classes transplantées et les élèves s'éclatent.

    94
    Mely88
    Samedi 19 Octobre 2013 à 13:56

    Je viens de découvrir ton article et lire les dernières commentaires de cette longue liste ! Je suis tout à fait d'accord avec Morisseau. Même si je n'exerce ce métier que depuis 4ans, je m'interroge vraiment sur nos pratiques. Je ne vois pas l'intérêt de l'étude de la langue si ce n'est pour mieux lire et écrire. Du coup passer mon temps à leur faire faire des exercices et qu'ils ne mettent ni point ni majuscule dans leur texte je ne vois pas l'intérêt. On ne prend aucun plaisir à leur faire faire des exercices qui ne leur resserviront pas. Combien de notions sont inutiles en grammaire ben beaucoup ! Sauf celles cités par Morisseau. Mes élèves de CE1-CE2 prennent un plaisir fou quand je leur dis "sortez votre cahier d'écrivain", et il y a un silence total quand ils écrivent, ils sont bien plus passionnés par le fait d'écrire leurs prorpres textes et fiers aussi avec le texte final que de faire des exos dont ils ne saisissent pas du tout l'intérêt !! Mes élèves sont excellents en grammaire mais ça ne les empêche pas du tout d'oublier des "s" au pluriel ou de mal accorder leurs verbes en production d'écrits.

    Parfois je m'interroge vraiment sur le sens de ce qu'on leur apprend.

    Et pour les maths, pareil on n'utilise les nombres que pour résoudre des problèmes dans la vie, répondre à des questions. Le mieux serait qu'ils soient confrontés à des problèmes de vie courante (le prix des courses, des achats, etc) plutôt que des énoncés de problèmes écrits qui n'ont pas forcément de sens non plus pour eux. En fait je leur en donne mais je me demande à quoi ça sert. Je préfèrerais qu'ils soient eux-mêmes dans la classe confrontés à un problème et en cherchent la solution, ça leur paraitrait utile de chercher dans ce cas que de répondre à une question sur une feuille.

    Les programmes ont un problème de contenu et notre mise en oeuvre manque de sens aussi. On a de gros progrès à faire. J'espère que ça va changer.

    Charivari je suis parfaitement d'accord avec toi. Le CE2 est une redite du CE1, j'ai eu mes actuels CE2 en CE1 et perso je pense qu'ils vont s'ennuyer en grammaire car ce n'est presque que des révisions. Et le programme du CE1 est beaucoup trop lourd !

    95
    Mardi 22 Octobre 2013 à 12:27

    Le soucis, c'est un avis purement personnel, c'est que régulirèrement, pour pas dire à chaque remise en question du gouvernement et des minsitres, on a le droit à des mises à jour, remises à jour, projet, tous plus ou moins farfelus. J'aurai envie de dire ... pour justifier leur poste de ministre. Les bonnes choses à mettre en place ne le sont jamais, ou rarement.

    96
    coindeparadis
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 20:09

    Je suis d'accord sur la programmation à l'année, l'anglais inutile avant le CM (5 ans sur le nom des couleurs ou les nombres jusqu'à 20...), la géographie trop économique et pas assez physique. Par contre, si les élèves savaient vraiment lire en fin de CP, on aurait pas besoin de revoir les sons en CE1 ce qui permettrait de faire le vrai programme de grammaire (comme avant les programmes de 2002). Enlever les temps composés de l'indicatif me semble une hérésie, à moins de leur  faire lire des textes gloubiboulgas, les élèves  vont rencontrer ces temps chez Renard, Hugo, Labiche ou Molière, avant le 6ème. Attendre le collège pour le périmètre du cercle n'est pas envisageable non plus ! Il ne faut pas réduire mais mieux répartir. La grammaire est plus importante que l'enseignement du tri des déchets ou du brossage des dents. Parce que cela les parents peuvent s'en charger ...

    97
    Jeudi 23 Janvier 2014 à 21:14

    "Enlever les temps composés de l'indicatif me semble une hérésie, à moins de leur  faire lire des textes gloubiboulgas, les élèves  vont rencontrer ces temps chez Renard, Hugo, Labiche ou Molière, avant le 6ème."

    Je ne vois pas en quoi le fait de ne pas savoir "étiqueter" le futur antérieur ou le passé antérieur compromettrait la bonne compréhension du texte, ni même la qualité de la rédaction.

    "Quand tu auras terminé ton travail, tu pourras sortir jouer au foot..." : même mes élèves de Segpa comprennent le sens de cette phrase, et aucun ne sait qu'ils y lisent du futur antérieur. 

     

    98
    Tenchi
    Vendredi 1er Août 2014 à 00:57
    Je suis bien d'accord avec tout ce qui a été dit ici. J'ai lu les 40 pages de la synthèse publiée par le ministère concernant nos remarques sur les programmes. On y retrouve bien tout ce qui est écrit ici.

    Pour ma part, le plus important quant à la rédaction des nouveaux programmes, serait de prendre en compte la RÉALITÉ (la vraie vie : retirer les temps de récré, de cartable, de sorties scolaires, mais aussi prendre en compte ce qu'est un enfant "normal", quelles sont ses capacités de concentration, d'intégration de nouveauté, ce qu'il est capable de conceptualiser en fonction de son âge, et enfin le concret de la vie de la classe - présence d'intervenant, de matériel, du budget, d'ordinateurs .... Dès septembre, mes élèves vont perdre 1 h 15 de classe par semaine parce que, pour rejoindre la classe, je dois longer un terrain de tennis, traverser une route et monter un escalier plutôt raide...
    Il faudrait aussi décider de ce qui est du ressort de l'école et de ce qui est du ressort des parents. D'où gros débat vu que les parents ne sont pas tous égaux (malgré leur bonne volonté).

    Il me semble avoir lu dans un doc du Snuipp que les nouveaux programmes sont pour la maternelle en sept 2015 et l'élémentaire l'année suivante. En attendant, on aurait droit à des allégements de programmes (mais je ne sais plus quand ils sont prévus).
    Pour ce qui est de la réforme de l'orthographe, il me suffit d'écouter mes élèves me demander "pourquoi ça s'écrit comme ça", et surtout d'écouter mes réponses pour voir qu'ils y a des changements plus profonds à initier. Mais, comme c'est très justement dit dans plusieurs commentaires, on ne peut pas forcer l'usage que les gens font de l'orthographe, tout cela prend du temps et demanderait quasiment un changement culturel en France.
    99
    Vendredi 1er Août 2014 à 01:32

    "En attendant, on aurait droit à des allégements de programmes (mais je ne sais plus quand ils sont prévus)."

    Mais c'est déjà en route, avec le BO de juin dernier, notamment pour les maths et le français.

    100
    Vendredi 1er Août 2014 à 07:58
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :