• Les tablettes de Bic Education

    Un petit bonheur de la journée, découvert grâce à Tilekol :

    Si tout va bien, au premier trimestre 2013, des classes vont pouvoir commencer à utiliser la nouvelle tablette de Bic Education :

    Franchement, ça fait envie, même s'il reste des questions : la première c'est "comment convaincre ma mairie de nous offrir cet outil, surtout avec si peu de retours et de recul". Bon.

    Ensuite, je m'interroge sur le geste d'écriture. L'élève pourra-t-il poser correctement son poignet sur la tablette, comme il doit le faire quand il écrit sur papier ?

    Edit : j'ai trouvé la réponse à cette question dans cet article :   "L’écran de 10 pouces est résistif (ce n’est pas un écran tactile multipoints comme on a l’habitude maintenant de le voir sur les appareils grand public. Cela permet d’éviter que la tablette ne réagisse si l’élève pose une main sur la dalle pendant qu’il écrit)".

    D'un autre côté, les exploitations en géographie, en numération, etc... me semblent déjà ultra séduisantes, pour peu que l'interface de conception et de partage soit vraiment bien fichue.

    S'il y en a parmi vous qui ont l'occasion de tester la tablette, venez raconter ! (Et si monsieur Bic passe par là... je suis volontaire pour tester dans ma classe !
     ben quoi, on peut rêver.)

    « Vendée Globe, bientôt le départ (10 nov 2012)Des jeux en ligne pour travailler le calcul mental »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Fred56
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 11:25

    Dis donc, c'est un peu magique, ça non ? C'est sûr que ça fait rêver ! Merci de l'info, et de l'article (comme tu dis, plus on en parlera, plus on aura de chances pour que ls pépettes soient octroyées...)

    2
    Maicresse paris
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 11:26

    Bon, je demande à voir, quand même. Dis, monsieur Bic, dis oui pour que Charivari teste la tablette, comme ça elle viendra nous raconter !! 

    3
    Betty22
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 11:26

    Oui, ça fait rêver !!!

    J'ai été sur le site et ils affirment que la sensation est travaillée pour que cela soit comme un cahier. Les enfants pourront poser leur poignet. Je me demande jsute si elle n'est pas trop épaisse...

    4
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 11:30

    Merci pour ces quelques minutes de rêve! Ces tablettes ont l'air géniales. Mais la réalité est -elle aussi idéale? Et surtout quel est le prix de cette merveille?

    5
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 11:39

    Sur cet article, ils disent : "entre 40€ et 100€ par élèves en fonction de la solution choisie"

    6
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 11:45

    Si on peut tout y mettre (français, math, sciences, histoire, géo....) et que l'on arrive à se passer des manuels le système peut être intéressant sur le long terme.

    7
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 11:49

    "Se passer de manuel"... J'imagine qu'il faudra tester avant de sauter le pas.

    Je me prends à rêver de me passer de fichier de maths. Pas sûre que ça plaise aux éditeurs. N'empêche, pouvoir corriger en direct, sans remporter 40 kilos de fichiers à la maison pour les corriger, ça encore ça fait rêver.

    Le fait qu'on puisse vraiment écrire dedans, ça le rend, à mes yeux, plus tentant que l'ipad.

    8
    Cookie3
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 12:24

    Ouahhh, ça me laisse rêveuse....

    9
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 12:59

    Le concept a été certainement ultra-étudié en grand secret...

    Bic frappera-t-il un grand coup ?

    Les prix s'échelonneraient de 6000 à 20 000 euros, et les solutions clés-en-main de 6 à 30 tablettes.

    10
    laeti7331 Profil de laeti7331
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 13:58

    Je viens de transférer ton article à mes collègues car nous sommes en train de discuter en ce moment des possibilités numériques à mettre en place dans les classes et un collègua parlait des tablettes numériques .

    Serait-ce la solution ?

    Merci d'avoir partagé cette découverte et espérons que M. BIC passera sur ton site.

    11
    crevette76
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 14:23

    Moi, je pense qu'un courrier bien soigné, dans lequel tu fais peser le nombre de visites sur ton site, et l'appartenance à eklablog, plus quelques "soutiens" d'autres "bloggeurs"... Et la publicité que tu pourrais leur faire en retour... Je tenterais le coup d'être une classe pilote...Après se pose la question morale de la publicité d'un produit privé mais si c'est pour la russite de tous les élèves alors...

    Merci pour toutes tes idées, trouvailles, et conseils.

    Une lectrice assidue.

    Sophie.

     

    12
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 14:40

    Waouhhhh, ce sera donc cela notre avenir ? Plus de fichier de maths, plus de manuels... Effectivement cela laisse rêveur... Bon si monsieur Bic cherche un second testeur volontaire, j'veux bien le faire avec toi ! hihi !

    13
    Alexxye Profil de Alexxye
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 15:43

    J'ai écrit à Monsieur Bic moi, ça m'intéressais d'avoir des retours des enseignants des classes testeuses, de savoir si ça conviendrait aux élèves dys et je me posais aussi la question du financement (non parce que bon, les mairies équipent au fur et à mesure en TNI mais là je crois que ça va être carrément hors budget pour elles).

    Voici sa réponse:

    "

    Bonjour,  

       

    Nous avons bien reçu votre courrier électronique et nous vous remercions de l'intérêt que vous portez à la solution éducative numérique BIC® Education, et ce, dès sa présentation publique le 3 octobre 2012.  

       

    Vous êtes nombreux, parmi le corps enseignant, à nous interroger sur les possibilités de nouveaux tests ou expérimentations  dans votre établissement, ainsi qu’à nous demander de plus amples informations sur le dispositif. Plusieurs parmi vous relèvent l’intérêt de la solution pour repérer les « dys », mettre en œuvre une véritable pédagogie différenciée, ou encore mettre en place des dispositifs pour des enfants en grande difficulté d’apprentissage.  

       

    Les expérimentations de 2011-2012 ont été conduites dans le cadre d’une convention nationale avec le Ministère de l’éducation nationale et de conventions locales. Ces expérimentations  ne seront pas étendues à d’autres établissements cette année. Nous ne sommes pas encore autorisés à  en publier les résultats détaillés.  

    Nous vous invitons néanmoins à découvrir, sur la page « Actualités » du site www.bic-education.com, le programme des manifestations qui seront organisées dans différentes régions ces prochains mois.  Pour cela, vous pouvez en être directement tenu informé en vous inscrivant à la newsletter Enseignant (en bas de la page d’accueil du site www.bic-education.com).  

       

    Nous vous invitons également à venir nous rencontrer sur le salon EducaTICE Porte de Versailles à Paris du 21 au 23 novembre (Hall 7/3), où vous pourrez tester et assister à des démonstrations  de la solution BIC® Education (inscription gratuite sur le site d’EducaTICE).  

       

    Si vous souhaitez  rencontrer un délégué commercial dans votre académie,  nous vous proposons, en réponse à ce message, de nous communiquer vos disponibilités de dates et vos coordonnées complètes (mail et téléphone) pour organiser un rendez-vous.  

       

    Nous vous prions d'agréer nos salutations distinguées."

    14
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 16:12

    Ah, ben on aura essayé. Reste à convaincre notre mairie maintenant :D (merci d'avoir partagé le mail !)

    Pour le salon de l'Education, c'est bien joli mais c'est un peu loin quand même.

    15
    laprofette
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 22:00

    joli rêve... mais ça fait 3 ans que la mairie m'assure que je vais avoir le vidéoprojecteur pour le TBI dans ma classe, alors les tablettes.... elles seront en chocolat :P

    16
    Mercredi 10 Octobre 2012 à 22:19

    Ca c'est ballot de payer le TBI et pas le vidéoprojecteur 

    17
    Aphikyt Profil de Aphikyt
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 00:18

    Merci Alexxye!

    Je viens de m'inscrire afin d'aller au salon educatice. J'espère pouvoir voir la merveille à cette occasion... Je ne manquerai pas de vous tenir au courant.

    18
    maxime_c
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 12:37

    Ce n'est pas du logiciel libre, on ne peut donc pas le modifier, l'étudier, le partager, le redistribuer. Il serait donc impensable que ceci rentre à l'école. C'est coca cola qui rentre à l'école, vous n'aurez aucun contrôle sur les contenus, il y aura déjà une grosse pub bic et intel sur toutes les tables des élèves. C'est effrayant que vous ne réagissiez même pas.
    J'espère que dans les mairies on sera plus sérieux qu'ici et qu'on saura dire non à cette incurie (défaut de soin, négligence, insouciance).
    La connaissance de l'informatique ne va pas vous tombé dessus venant du ciel, non il faudra faire des effort, ce que vous devez demander c'est à être formé, ce qui vous fait défaut.

    19
    fredfle
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 18:17

    Bonjour,

    Bien que dit de manière un peu abrupte, maxime_c  n'a pas tort quand il dit que ce sont des logiciels qui seront plein de pubs et non partageables. Ce ne sera pas souple du tout. Par contre je suis beaucoup plus mitigée sur le sérieux des mairies. Dans ma commune ce qui les incite à prendre tel ou tel fournisseur, c'est évidemment le moins cher. Peu importe si le produit est inadapté. Pour exemple, un élu a absolument voulu fournir des tablettes à une classe de maternelles (qui n'en voulait pas, mais dont l'enseignante réclamait des ordinateurs) car il a dû avoir un marché intéressant. Oui mais voilà, l'enseignante en question ne peut pas faire grand chose avec ces tablettes qui n'ont accès majoritairement qu'à des logiciels en anglais, très bruyants (pour 30s de jeu éducatif, il y a 30s de musique inutile....) et dans ma classe, j'attends tjs le TBI promis depuis lgtps (il y a deux video projecteurs dans mon école) : situation inverse de laprofette 

    20
    pofi
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 21:07

    je dirai que Maxime est peu "brut de décofrage" mais il n'a pas tord...; et il s'agit de 20 000 euros/ 25 élèves!!! ouille ouille!  et dans les écoles privées (bah oui , désolée) , mais non y'a pas de mal.... c'est pas la mairie qui finance!

    pour ma part, j'ai juste demander à l'APEL un petit vidéoprojecteur et un ordi.... à suivre!

    21
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 22:20

    " C'est coca cola qui rentre à l'école, vous n'aurez aucun contrôle sur les contenus, il y aura déjà une grosse pub bic et intel sur toutes les tables des élèves. C'est effrayant que vous ne réagissiez même pas." 

    Tu fais comment, aujourd'hui, tu interdis les fournitures de marques à tes élèves ? Les miens ont des grosses pubs "Super conquérant" sur leur table (les cahiers), des grosses pubs "Reynolds" dans la main toute la journée (les stylos), des grosses pubs "Maped" (les gommes) et même Bic (les crayons à papier).  Intel est déjà écrit sur les PC au fond de la classe... Et pire, je porte parfois un jean Levis et des chaussures Kickers. Alors ton Coca-cola, cela fait bien longtemps qu'il est invité dans nos classes, comme partout ailleurs.

    Quant au contrôle sur les contenus, si j'en crois le descriptif de l'outil, je pourrai créer moi-même des exercices, donc il me semble que j'aurai beaucoup plus de "contrôle" que pour les manuels de mes élèves.

    22
    alice18
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 23:01

    Et bam!!!!

    23
    Aphikyt Profil de Aphikyt
    Jeudi 11 Octobre 2012 à 23:10

    Tout ce que je pensais sans avoir l'énergie de l'écrire! 

    24
    Virginie H.
    Vendredi 12 Octobre 2012 à 21:35

    J'ai été soulagée que Maxime_c réagisse - et peu importe le style finalement, puisque l'intérêt est d'échanger - car je me demandais si tous les enseignants étaient tombés dans un bain de naïveté. Oui, les marques sont partout, mais ce n'est pas une raison pour cesser de résister. N'est-ce pas une des facettes de notre mission de service public ? Et qu'on nous serve du manuel ou de la tablette, l'enrobage est identique ainsi que le résultat : toujours moins de pédagogie de projet et de situations authentiques d'apprentissage, toujours moins de pédagogie active et de manipulations, toujours moins de place au style cognitif kinesthésique -prépondérant chez les élèves en difficulté - Je vous laisse méditer une sitation de Caleb Gattegno, qui a guidé et guide toujours mon action de maîtresse spécialisée et de formatrice "C'est le recours à la perception qui donne la certitude". Merci Charivari de nous permettre ces échanges et ce débat n'enlève rien à la grande qualité de ton travail. Je passe rarement une journée sans te rendre visite.

    Virginie

    25
    Vendredi 12 Octobre 2012 à 21:54

    (forcément, dit comme cela, j'ai plus envie de réfléchir )

    C'est vrai que la tendance n'est pas à la manipulation "vraie" dans les classes. Si c'est pour en faire encore moins, c'est bon à jeter.

    Mais si cela ne vient pas remplacer la manipulation, mais vient nous aider à faire peu moins de fichier de maths, à décomplexer les lignes d'écriture qui deviendraient vraiment effaçables et recommençables à l'infini, à rendre un peu plus ludiques et déstressants les exercices de calcul mental (tables), à présenter des cartes en couleur plutôt que des moches photocopies grisées, à faciliter la différenciation (parce que ça, sur le papier c'est génial, mais que c'est dur à mettre en place au quotidien)...

    26
    Virginie H.
    Samedi 13 Octobre 2012 à 08:08

    Je crois qu'on est en train d'aborder un vrai problème de fond. Effectivement, il faut souvent faire le grand écart entre les textes institutionnels et la réalité du terrain. Mais également avec les grandes inégalités sur le territoire, voire sur une même circo. Je suis moi-même passée du TBI au tableau à craie et photocop de mauvaise qualité, et j'ai cru vivre la descente aux enfers ! Je ne suis pas contre les tablettes et convaincue des avantages du multimédia, mais ce qui m'a faite réagir c'est, d'une part, la naïveté des commentaires des collègues et, d'autre part, le visionnage de la pub de ces tablettes : un p'tit air de solution miraculeuse qui dit avoir tous les avantages que nous cherchons (différenciation, temps réel, allègement matériel...) sans avancer aucun argument pédagogique. Moi, j'y ai vu des personnages face à des tablettes, dans une absence totale de communication "humaine", s'adonner à des entraînements répétitifs, qui ne constituent finalement pas plus d'un tiers du temps de classe (pour les élèves). Et à quel prix ?? Mais il y a aussi bien d'autres questions de fond sous-tendues par ce type d'outil. En fait Charivari, il faudrait un espace, sur ton blog, sur lequel nous pourrions faire de l'analyse de pratique et avoir des échanges pédagogiques plus détachés des outils (tu sais, les p'tites perles que tu nous proposes avec tant de générosité) et raccrochés aux théories ou concepts auxquels ils sont associés. Sur le terrain, on a la tête dans le guidon, on doit être dans l'action et proposer des activités stimulantes, ce qui nous prend une énergie folle et un temps impressionnant... celui-là même dont nous aurions besoin pour prendre de la hauteur et confronter nos pratiques à "la théorie", à nos missions et aux valeurs que nous défendons. 

    Bon, j'étais inspirée ce matin :)) 

    Bon WE à tous et pensez à vous reposer entre deux prèp. Il y a des châtaignes plein les arbres et c'est délicieux grillé à la cheminée (chez nous, elle flambe depuis hier...)

    Virginie

    27
    maxime_c
    Samedi 13 Octobre 2012 à 10:49

    Je vous signal en plus qu'il existe depuis déjà de nombreuses années http://one.laptop.org/ une organisation non lucrative qui distribue sur toute la planète des ordinateurs portables pas chers, conçus spécialement pour les enfants et leurs professeurs. Mais cela n'intéresse personne car ce n'est pas sexy, il n'y pas de marques dessus. Il y a plusieurs dizaines de projets de logiciels pour l'éducation mais tous sont des logiciels libres et sont donc en position de grande faiblesse en face de ces grosse boîtes qui font tout ce qu'elles peuvent pour les discréditer. Si je résume : bic tab nous promet de pouvoir transférer des contenus d'un ordinateur vers un autre, waou ! mais ils ont réinventé la poudre, ça fait 40 ans qu'on peut transférer des contenus d'un ordinateur à un autre, on appelle ça le réseau. Elle nous promet aussi de redonner aux élèves la confiance en eux. Mais pourquoi avoir des professeurs à l’école si bic et intel on la recette miracle de la confiance en soi ? Ces gens ne voient qu'une chose : le nombre de tablettes qu'ils pourront vendre.

    Ce qui manque à l'école ce sont des ressources en formation. Avec un peu de compétence en informatique on peut équiper une classe d'ordinateur et commencer à faire de l'informatique avec très peu de moyens. Quand j'étais en CM1 mon prof était passionné d'informatique et il nous faisait faire du logo et du basic, aujourd'hui je suis développeur. Nous avions un ordinateur pour toute l'école. Je vous fait remarquer aussi que bic tab ne promet jamais de travailler sur l'informatique, pendant ce temps en Estonie les enfant vont apprendre l’informatique dès 6 ans à l'heure où en France on se demande déjà où on va trouver les développeurs de demain http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/06/22/l-informatique-est-une-science-bien-trop-serieuse-pour-etre-laissee-aux-informaticiens_1722939_3232.html

    Utiliser l’outil informatique pour l'apprentissage c'est très bien, mais pourquoi refuser d'apprendre l'informatique tout simplement. Parce qu'on a toujours l'image de l'informaticien bon en math. C'est complètement faux je ne suis pas bon en math, je code toute la journée. La première condition pour apprendre quelque chose c'est la certitude qu'on va y arriver. Et vous êtes tous capables de faire de l'informatique, de l’algorithmie. Mais utiliser un logiciel ce n'est pas faire de l'informatique. On voit bien le champ de ruine qu'a laissé l'utilisation de windows pendant des années.

    Il faut aussi que je réagisse sur les marques. Je ne savais pas que c'était l'éducation nationale qui distribuait généreusement des cartables hello kitti et des survêtement nike aux élèves. Si les élèves veulent se déguiser en panneaux publicitaires on ne peut pas y faire grand chose (quoi que). Mais que l'école fournisse du matériel marqué et privateur de liberté c'est inadmissible.

    Je vous laisse lire ceci http://www.gnu.org/education/education.fr.html

    Sachez aussi que depuis des années dans l’indifférence générale l'april travail sur le logiciel libre à l'école : http://wiki.april.org/w/Cat%C3%A9gorie:Education

    28
    Samedi 13 Octobre 2012 à 10:57

    maxime_c, sur ce blog on s'exprime sans agressivité ni mépris. Lis Virginie.H : on peut ne pas être d'accord et rester respectueux et pacifique.

    29
    maxime_c
    Samedi 13 Octobre 2012 à 11:44

    On a souvent tendance à prendre pour de l'agressivité ce qui n'en est pas à l'écrit. Prenez le comme vous voulez. C'était surtout le retour d'expérience d'une personne qui a beaucoup travaillé sur l'informatique, qui sait à quel point ça peut être intéressant et qui assiste impuissante à un désastre : gaspillage de matériel électronique avec les conséquences qu'on lui connaît (http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuxi%C3%A8me_guerre_du_Congo pour le pire), désindividuation, prolétarisation, frein à l'innovation, société de contrôle. Tout cela pendant qu'une petite communauté d'initiés vie une des aventures les plus excitante que l'humanité ai connu depuis l'invention de l'écriture. Et tout cela à cause d'intérêts marchands comme ceux de bic et intel.

    30
    Virginie H.
    Samedi 13 Octobre 2012 à 14:54

    maxime_c, prends un kiss cool ;D

    31
    Virginie H.
    Samedi 13 Octobre 2012 à 14:58

    Maxime_c, si tu préfères l'action aux Kiss Cool (mince, encore une marque), tu peux rejoindre le collectif Roosevelt 2012 et échanger avec d'autres indignés. Et en plus, ce sera hyper constructif. Je t'y attends, donc.

    32
    Alexxye Profil de Alexxye
    Samedi 13 Octobre 2012 à 15:02

    Le fait est que l'outil semble toutefois intéressant mais que sans retour d'enseignants l'ayant utilisé et démontré ses limites, on ne peut que rêver d'une telle technologie.

    Evidemment que bic fait sa pub et que son communiqué de presse est suffisamment bien tourné pour attirer l'enseignant. Et heureusement aussi que nous avons un esprit suffisament critique pour nous poser des questions sur leurs tablettes avant de convaincre nos mairies d'investir. Sans oublier que de toute façon, elles n'auront probablement jamais un tel budget à investir pour équiper nos classes.

    Quant à ce qui est de la pub, que ce soit celle de bic, intel, apple ou celle de nos manuels Hachette, Magnard ... Faut pas se leurrer Maxime, de la pub y en a partout mais si on veut pouvoir faire classe avec certains supports dont les manuels, nous n'avons pas vraiment le choix.

    33
    Géraldinette
    Dimanche 14 Octobre 2012 à 12:33

    J'utilise un TBI en classe, et je suis obligée, plusieurs fois par jour, de calibrer mon stylo, car lorsque j'écris, l'écriture est à quelques mm voire cm de ce que j'écris vraiment je ne sais pas si je suis claire là ??

    Du coup les lettres ne sont pas forcément liées correctement et franchement, mon écriture est bien moins belle que sur le tableau à craie, même lorsque le stylo est claibré corretement.

    J'utilise le TBI tous les jours, mais presque jamais pour écrire. ( séance de découverte, manipulation de phrases, entourer...) J'adooooore 

    J'espère qu'avec ce genre d'outils (les tablettes) ce genre de problème n'existera pas, parce que calibrer 25 stylos...

    35
    Mélanie m
    Lundi 29 Octobre 2012 à 23:51

    J'aimerais réagir en tant qu'enseignante à cet échange. Après avoir rejeté les ordinateurs dans mon adolescence, j'ai appris à les utiliser et je découvre encore des fonctionnalités presque tous les jours. Je suis naturellement ouverte aux nouvelles technologies et incite mes collègues à les utiliser plus et mieux. 

    En regardant la vidéo, j'ai également été séduite de prime abord mais je remercie maxime_c de son intervention car il me semble important de prendre du recul par rapport à toutes les possibilités que les nouvelles technologies nous apportent. Nous construisons la vision de nos élèves (dans une certaine mesure) face à l'apprentissage, au partage, à vivre ensemble, à coopérer vers un objectif... Nous essayons, à notre échelle, à leur inculquer des valeurs qui sont parfois en marge de ce qu'ils vivrons dans leur futur professionnel. 

    Il me semble donc interessant de réfléchir à ce qu'essaye de nous montrer maxime_c avec toute sa détermination. Avoir un rapport à l'informatique et à l'utilisation des nouvelles technologies plus raisonné : cette tablette n'est pas juste un outil interessant pour nous, elle est vectrice de modèles économique, politique et de communication (publicitaire). Evidemment on peut toujours se dire que la publicité fait partie intégrante de notre vie et moi-même j'en suis gavée (et cela depuis l'enfance).... mais ce qui est plus important c'est ce que véhicule la publicité, le modèle économique derrière tout ça est à des milliers d'années lumière de ce qu'on essaye d'enseigner aux enfants.

    Alors, je suis allée lire les liens que maxime_c a partagé dans ses interventions et même si ça m'est parfois un peu difficile à comprendre (même en ayant un mari informaticien, développeur et geek...) ça me donne à réfléchir.

    Je ne me suis pas encore fait d'idée tranchée sur le sujet car il me semble que c'est assez complexe. Mais il me semble intéressant d'en débattre. 

    Merci d'avoir posté ce sujet, cette vidéo et merci aux internautes d'avoir réagis.

    36
    Aphikyt Profil de Aphikyt
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 16:12

    Hello

    comme prévu, je suis allée au salon éducatice voir la tablette BIC. Ce salon, en gros, c'est un repère de grands fabriquants informatiques, qui ont LA recette pour la classe. Pour être honnête, je nai pas eu le temps de tout bien regarder car ça fermait à 18h et (c'est dingue, je sais) je sors à 16h30, alors le temps d'y aller et tout ça...

    MAIS j'ai passé 90 % du temps sur place au stand Bic à regarder des démos, essayer la tablette et poser des questions.

    Les tablettes étaient présentée avec un tbi qui permet d'afficher ce qu'il y a sur l'ordi du maître, sur la tablette d'un enfant ou pour faire la correction. Pas indispensable.

    Les tablettes sont assez grandes et très stables (je dirais même antidérapante) Le stylet a vraiment la taille et la forme d'un stylo normal. J'ai écrit avec pour voir: pour un adulte qui écrit vite, le stylet a un peu de mal à suivre car il faut quand même appuyer (comme quand vous signez un recommandé pour la poste avec leur truc électronique). Ensuite j'ai écrit lentement et pas de problème. 

    La tablette est vendue avec des logiciels spéciaux. Je n'ai pas tout vu car j'ai pris la démo en cours de route, mais il y avait: un truc pour textes à trous, un autre pour faire correspondre un nom à une image (dans la démo c'était une carte d'Europe et remettre les étiquettes noms aux bons endroits). J'ai vu aussi un travail qui consistait  à montrer juste un petit bout d'une image et l'élève doit retrouver de quoi il s'agit.

    De ce que j'ai vu (c'est à dire environ trois des dix logiciels prévus), on trouve la même chose en logiciels libres sur le net. Mais il est vrai que tout est très maniable et intuitif. On peut faire du travail différencié en trois clics. Il y a aussi un logiciel de dessin (genre paint).

    On peut choisir d'envoyer le même travail à tous les enfants ou bien de faire des groupes. Quand la tablette s'allume, l'enfant clique sur son prénom. On peut choisir de laisser x chances à l'enfant pour trouver mais pas de possibilité de donner un indice au bout de x tentatives.

    Bref, j'ai été plutôt convaincue. Ce n'est pas révolutionnaire mais ça peut simplifier le travail que nous faisons en classe dans certains domaines. Le mot BIC n'est pas écrit en plus gros que sur les stylos ou les feutres.

    On a été plusieurs à parler du prix. Bon, c'est officiel, chez Bic ils ont fumé la moquette car quand on leur dit que les mairies n'équiperont jamais toutes les classes d'une école (et même une, je n'y crois pas!) ils expliquent que c'est nous qui devont faire remonter des demandes  et que de leur côté ils insistent auprès des mairies. 

    Voili!

    37
    Aphikyt Profil de Aphikyt
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 16:15

    Hum, juste un truc que j'ai oublié (oui je sais c'est déjà une tartine) on peut importerles photos et documents de son propre ordi sur la tablette et ils sont en discussion avec les éditeurs (hatier etc) pour que les manuels soient sur tablette.

    38
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 16:40

    J'aime beaucoup tes tartines ! Merci pour ce retour !

    39
    Aphikyt Profil de Aphikyt
    Dimanche 2 Décembre 2012 à 16:42

    You're welcome 

    40
    Veronique A
    Vendredi 26 Avril 2013 à 12:17

    Ex prof des écoles et aujourd'hui Formatrice TICE, j'ai testé la tablette:( le terme ardoise convient mieux!) c'est un outil hyper intéressant pour créer (sans connaissances informatiques poussées) le contenu que vous souhaitez. Pas de pub, le logiciel dédié est composé de modules dans lesquels vous mettez ce que vous souhaitez! Comme vous concevez vos fiches d'exercices... ça remplace les photocopies ( en plus c'est en couleur). Vous pouvez réutiliser et importer les documents que vous aviez déjà ( word, images etc...) c'est utilisable ds toutes les matières. Pour l'écriture, finies les lignes à copier dans chaque cahier.... Concernant le geste des élèves, l'ergonomie de l'ardoise fait que les enfants posent le poignet sur le bord, et le stylet est très bien conçu. La présentation change selon que l'enfant est droitier ou gaucher.

    Bref, un seul bémol: le prix!

    41
    Bic
    Mardi 3 Septembre 2013 à 11:10

    Alors, cette ardoise je l'ai testée... Tout d'abord le logiciel se révèle parfois un peu compliqué à utiliser. Lorsque l'on crée une séance on ne dispose pas d'un viewer qui permet de savoir à quoi elle va ressembler sur les tablettes ce qui est presque inacceptable. La fluidité semble tout de même correcte pour les élèves en revanche le logiciel réalise des captures d'écran du travail des enfants mais à chaque fois que l'enfant efface le logiciel prend une nouvelle capture d'écran ce qui rend les corrections vite interminables. Bref cette tablette peut jouer un rôle d'exerciseur mais ne permet pas réellement d'apprendre. Elle remplace juste nos tablettes VELLEDA BIC!  De plus le Flash n'est même pas supporté (pour les vidéos tant pis). Je ne pense pas que cette solution puisse remplacer les TBI qui permettent une intéraction entre les élèves et entre instit et élèves. 

    Le compte rendu du ministère sur cette expérience BIC: 

    http://eduscol.education.fr/numerique/dossier/apprendre/tablette-tactile/politique-enseignement-scolaire/experimentations/lexperimentation-bic-education

     

    42
    Rody
    Samedi 15 Février 2014 à 22:29
    Pour l' interactivité des eleves , la table tactile semble plus appropriée. Mais je pense que tous ces outils monteraient une formation Nous avons des mercredis «Rondes » . alors pourquoi pas des animations en informatique. Moi j'ai juste l'impression de me débrouille r seul . de Facon empirique Et de me former à ces outils adec mon fils ' qui est au collège. Pas toujours transposable en maternelle
    43
    Vendredi 22 Août 2014 à 16:21

    Bonjour,

    Nous vous remercions beaucoup de l'intérêt que vous portez à la solution BIC® Education.

    BIC EDUCATION a développé BIC® Connect 2.0 en prenant en compte les propositions d'amélioration des utilisateurs et des équipes pédagogiques partenaires. Voici quelques liens qui vous aideront à prendre connaissance des avancées :

    La nouvelle version BIC® Connect 2.0 :

    Permet aux enseignants :

    •  d’enregistrer des consignes sonores,
    •  de visualiser en temps réel et a posteriori le tracé dynamique de l’élève,
    •  de consulter des tableaux de synthèse du travail de la classe,
    •  de mener des séances de 3 heures après un temps de recharge de 1 heure,
    •  depuis à la plateforme en ligne de BIC® Connect:
      •  de télécharger des ouvrages numériques d'éditeurs,
      • de partager et échanger des ressources.                                

    Permet aux élèves :

    •  d’écouter des contenus avec du son ou une vidéo sur la tablette (bictab).

     BIC EDUCATION vous souhaite une bonne lecture et reste à votre disposition si vous souhaitez obtenir plus d'informations.

    Mes cordiales salutations

    ----

     

    Béatrice D. de BIC EDUCATION

    44
    isa82
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 12:56

    Bonjour,


    Finalement, utilisez-vous les tablettes BIc ?


    Je serai très intéressée d'avoir vos avis.


    A bientôt

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :