• La nouvelle orthographe

    Depuis les programmes 2007, et à nouveau dans les IO 2008*, les programmes imposent aux profs d'enseigner l'orthographe révisée, c'est à dire les "rectifications de l'orthographe" de 1990.

    Au cours des siècles, l'orthographe française n'a cessé d'évoluer. Par exemple, y a-t-il encore un seul enseignant qui écrirait :

    En sortant de la chosrale du collége, les enfans sont allés rue du Roy,  pour veoir leur grand’mère et lui ont donné un poëme.

    Non, n'est-ce pas ?
    Si vous n'écrivez plus le français ainsi, c'est parce l'Académie Française a, une fois ou deux par siècle, proposé des réformes et que les instituteurs de nos grands-parents ont accepté de les appliquer. Ils ont accepté d'écrire désormais voir et non veoir, de remplacer l'apostrophe de grand'mère par un trait d'union, d'abandonner ce joli tréma sur poëme, de changer l'accent aigu de collége en accent grave...

    Aujourd'hui, depuis les rectifications de l'orthographe de 1990, l'Académie Française nous demande :
    - d'écrire assoir et non plus asseoir (comme on écrit aujourd'hui voir au lieu de l'ancien veoir)
    - d'écrire évènement et non plus événement (comme on écrit collège au lieu de l'ancien collége)
    ...

    Personne n'est obligé de les utiliser (l'ancienne orthographe reste admise) sauf les enseignants à qui les textes officiels demandent de les enseigner en classe (*).

    Le correcteur d'orthographe de Word est à jour depuis la version 2007, celui d'Openoffice également, les dictionnaires commencent à y venir (Le Robert depuis 2009, le Larousse depuis 2012). Des livres de références comme le Littré, le Grévisse (Du bon usage) ou plus simplement la collection "Les Dicos d'or" font tous référence aux nouvelles règles.

    Nivèlement par le bas ? Négation de l'histoire de la langue ? Confusion des élèves  ? Plein de réponses ici : FAQ sur la nouvelle orthographe.


    Quelques nouvelles règles


    Les numéraux composés sont systématiquement reliés par des traits d'union.
    Exemples : vingt-et-un, deux-cents, trente-et-unième

    Dans les noms composés du type pèse-lettre (verbe + nom) ou sans-abri (préposition + nom), le second élément prend la marque du pluriel seulement et toujours lorsque le mot est au pluriel.
    Exemples : un compte-goutte, des compte-gouttes ; un après-midi, des après-midis


    L'accent circonflexe disparait sur i et u. On le maintient néanmoins dans les terminaisons verbales du passé simple, du subjonctif, et dans cinq cas d'ambigüité.
    Exemples : on écrit donc désormais sans accent : maitresse (!! eh oui); cout ; entrainer, nous entrainons ; paraitre, il parait


    Les verbes en -eler ou -eter se conjuguent comme peler ou acheter. Les dérivés en -ment suivent les verbes correspondants. Font exception à cette règle appeler, jeter et leurs composés (y compris interpeler).
    Exemples : j'amoncèle, amoncèlement, tu époussèteras


    Le tréma est déplacé sur la lettre u prononcée dans les suites -güe- et -güi-, et est ajouté dans quelques mots.
    Exemples : aigüe, ambigüe ; ambigüité ; argüer


    Enfin, certaines anomalies sont supprimées.
    Exemples :on écrit désormais asséner, assoir, charriot, joailler, relai

     

    Conclusion : j'emprunte à ce site quelques mots de conclusion : "Du XIIIème au XVIème siècle, nombre de tentatives auront lieu pour modifier l'orthographe des mots, particulièrement à la Renaissance. Les grammairiens ou les poètes y joueront un rôle important, mais aussi les imprimeurs (...) mais cette orthographe plus facile à lire a mis plus de deux siècles à s'imposer, suite aux lourdeurs et résistances dans un pays très centralisé politiquement, et où la langue était soumise à l'influence des lettrés et des pédants."

    Qu'en est-il de l'influence des "lettrés et des pédants" sur la résistance à l'évolution de l'orthographe française au XXIème siècle ? L'avenir nous le dira.

     
    Pour en savoir plus 

    L'orthographe recommandée en détails : clic 

    l'histoire de l'orthographe

    Si vous n'êtes pas convaincus : Questions fréquentes et re-clic

     



    (*) Au primaire : p37 dans le BO HS n3 du 19 juin 2008 => "l'orthographe révisée est la référence" (colonne de gauche).
    Pour le collège : p 2 du BO du 28 aout 2008 => "Pour l'enseignement de la langue française, le professeur tient compte des rectifications de l'orthographe proposées par le Rapport du Conseil supérieur de la langue française, approuvées par l'Académie française"


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Tichay
    Samedi 29 Novembre 2008 à 09:19
    Actuellement en PE2, je m'efforce d'appliquer cette réforme, malheureusement je me sens bien seule: quand les autres maitresses (y compris les maitres formateurs), les manuels scolaires et les médias continuent d'utiliser l'ancienne orthographe, difficile de faire le poids!
    2
    Charivari Profil de Charivari
    Samedi 29 Novembre 2008 à 12:28
    Oui, j'ai eu le même problème !
    Bon, dans mon académie, l'inspection a fait une information dans toutes les écoles alors ça commence à venir.

    Ce qui va surtout aider, c'est que le dictionnaires soient à jour, je pense.
    3
    Dimanche 30 Novembre 2008 à 15:16
    Merci pour cette mise au point. Je n'étais pas du tout au courant.
    Je vais avoir du mal à m'y faire, et je risque d'écrire "à l'ancienne" encore un certain temps, mais au moins je vais arrêter de corriger ces erreurs quand je les verrai sur les cahiers!
    Et puis il faut que je rachète de nouveaux dictionnaires pour la classe.
    4
    Robert1515
    Dimanche 15 Février 2009 à 00:44
    Bonjour,
    effectivement, ce n'est pas simple d'appliquer les rectifications de 1990 (vu l'inertie de l'environnement. Je suis aussi en primaire et aussi bien isolé. Et comme l'a dit Charivari, c'est l'intégration des rectifications dans les dictionnaires commerciaux qui va être déterminante.
    Mais, il y a eu des progrès notables depuis ces dernières années. Le
    dictionnaire Hachette et le Nouveau Littré intègrent entièrement la nouvelle
    orthographe. Pour en savoir plus, consulter le site http://www.orthographe-recommandee.info/
    =>Cela vous concerne ! =>Dans l'enseignement =>Documents d'information utiles pour les milieux scolaires. Et plus particulièrement "Informations générales sur les ouvrages à jour".

    Tichay, si je peux me permettre : ne t'inquiète pas trop des rectifications pour cette année, surtout si ta hiérarchie et les conseillers pédagogiques sont comme les miens... Pense à valider ton année. L'an prochain, tu pourras t'en occuper plus sereinement. Tu n'es pas à un an près.

    Charivari a la chance de dépendre d'une inspection qui a fait une information en direction des écoles. Ce n'est pas le cas pour moi (silence radio)...
    Quelques suggestions pour le faire dans de bonnes conditions :
    1) faire les changements en douceur. J'ai pas mal d'exercices et de fiches de préparation pour lesquels je change l'orthographe au fur et à mesure. Ne plus compter fautives les nouvelles graphies est déjà un bon début.

    2) pour parer à une éventuelle contestation d'un parent sectateur de
    l'orthographe, avoir dans sa classe un exemplaire au moins des ouvrages intégrant les Rectifications de 1990, tout particulièrement le dictionnaire Hachette et/ou le Nouveau Littré, mais aussi des ouvrages listés dans le document du site orthographe-recommandée (par exemple le Guide de poche Conjugaison Larousse) et un exemplaire des programmes (le petit livre envoyé aux parents d'élèves en début d'année) dans lequel on aura pris soin de surligner la mention officielle faisant référence à l'orthographe révisée.
    On peut aussi avoir des photocopies de quelques pages bien bien choisies affichées en classe ou à portée de main dans un tiroir du bureau. Par exemple, celles contenant le mot "maitresse" (noté en variante dans "maîtresse") et les pages donnant la règle des nombres écrits en lettres. Personnellement, je me suis fais un petit livret avec ces quelques feuilles au cas où.

    Pour ce qui est du changement de dictionnaires, ça dépend de leur âge et de leur état. À mon avis, il est inutile de mettre au pilon un série de
    dictionnaires en bon état. Ce serait du gaspillage car on peut de toute façon expliquer aux enfants que ces dictionnaires sont un peu vieux (comme tous les dictionnaires le seront un jour, rectification de l'orthographe ou non).
    De plus, il faut savoir qu'en 1990, un argument des "ultra anti-réforme" avait été de dire qu'en rectifiant l'orthographe, on allait être obligé de mettre au pilon des millions de livres. Autant ne pas leur donner raison, même si l'argument ne tient pas debout une seconde. En effet, les éditeurs envoient au pilon plus de 100 millions de livres tous les ans (Le Canard Enchainé du 04-06-2008).
    Il vaut mieux continuer à s'en servir normalement, et ne les renouveler que lorsque leur état l'exigera. Privilégier Hachette, mais vérifier que la
    version du dictionnaire choisi est bien à jour (cela n'est fait qu'à l'occasion d'une refonte) par exemple en le feuilletant dans un magasin.

    On peut avoir plus d'informations sur l'orthographe sur le site de l'AIROÉ, association fondée par Nina Catach, linguiste, docteur ès lettres et historienne de l'orthographe du français.
    5
    Charivari Profil de Charivari
    Dimanche 15 Février 2009 à 14:38
    Merci Robert pour toutes ces infos !

    Pour moi, il y a UNE chose que j'attends avec impatience, c'est que nos manuels de français soient à jour. Et là, c'est pas gagné
    Les éditeurs sont frileux-frileux !

    Personnellement, pour ma classe, je privilégierai, en étude de la langue, le premier éditeur qui aura le courage d'intégrer vraiment les rectifications dans ses leçons !!
    Qu'on se le dise...
    6
    Robert1515
    Mardi 24 Février 2009 à 23:34
    Je suis exactement dans le même cas et c'est bien pour cela que j'ai commencé à privilégier Hachette et Le Nouveau Littré.
    7
    florenloq
    Samedi 19 Septembre 2009 à 06:34
    Merci merci ! Je ne savais pas non plus qu'il y avait eu ces changements !

    8
    ccile
    Vendredi 25 Septembre 2009 à 22:14

    Je pense que la nouvelle orthographe (presque 19 ans... ça finit par faire curieux de dire ça...) est en train de s'installer doucement.
    Personnellement je tente de l'appliquer, même si ce n'est pas encore fluide : j'ai toujours besoin des docs de références, mais bon, finalement c'est la même chose quand on demande à nos élèves d'apprendre des mots.
    Cette année j'ai des GS, je laisse toutes les traces écrites selon la nouvelle ortho : maitresse, gout, gouter...
    J'en ai parlé à la réunion de rentrée, histoire que les parents ne se disent pas "c'est quoi cette maitresse qui fait du gros n'importe quoi ??" (déjà que je fais parler leurs enfants en verlan pour la phono...)
    C'est vrai qu'ils ont été surpris, avec des réflexions du genre "mais comment on va faire pour les aider plus tard ??".
    Comme argument j'ai dit :
    - que de toute façon il n'était pas question de compter comme faux l'ancienne orthographe au niveau des élèves.
    - que la langue française était une langue vivante, pas du latin, et que ce petit changement impliquait une phase de transition : donc que DE TOUTE FACON, par moi ou quelqu'un d'autre, aujourd'hui ou demain, leurs enfants auraient à être confrontés à la nouvelle orthographe : dictionnaires, correcteurs d'orthographe...
    - j'ai précisé aussi que personnellement, justement parce qu'on est dans une phase de transition, sur des mots comme "maitresse" : je précise toujours aux élèves que ça s'écrit comme ça, mais qu'on peut aussi le voir écrit "maîtresse".
    - qu'il ne s'agissait pas d'écrire en SMS, ce n'est pas franchement le style de l'académie française, qu'il s'agissait juste de rectifier les anciennes incohérences (là, ça a surpris quelques parents : à bon ? il y avait des incohérences ? ils ne se sont pas juste amusés à changer comme ça ??)
    - que la nouvelle orthographe était la règle dans l'administration... bon, là, je me suis peut-être un peu avancée... cf les "connaître" et "reconnaître" à toutes les pages des nouveaux programmes... qui eux ont moins de 19 ans !!

    9
    Charivari Profil de Charivari
    Samedi 26 Septembre 2009 à 14:36
    C'est bien dit tout ça !
    J'avoue que quand je vois les livrets du CRDP que j'ai sous les yeux, tous écrits en ancienne orthographe, ça m'agace un peu...

    Moi aussi j'ai expliqué aux parents à ma réunion de rentrée. je leur ai dit que ce n'était pas à eux, parents, de changer leurs habitudes d'écriture (l'ancienne orthographe est toujours "juste" ) , mais aux enfants de s'approprier ces nouvelles règles (pour eux, ça n'est pas un changement) : c'est leur génération qui commencera à utiliser ces nouvelles règles.... si les profs jouent le jeu !
    10
    isabelleL
    Dimanche 13 Juin 2010 à 17:33

    Super avec 20 ans de retard, alors que j'ai fait l'IUFM il y a 5 ans je viens d'apprendre qu'il y a eu une reforme!!!
    Je me dépêche de l'appliquer d'autant plus que je ne suis pas une championne de l'orthographe, que je travaille en Argentine et que pour mes élèves les "details" les pertubent beaucoup...
    Merci pour ton site.
    Tes billets ont un succès fou, au point que les élèves adorent 'en avoir...

    11
    Charivari Profil de Charivari
    Dimanche 13 Juin 2010 à 17:50
    "Tes billets ont un succès fou, au point que les élèves adorent 'en avoir..."

    Oui, ça a fait ça chez moi aussi, mais tu verras, ça passe !!
    12
    vincnet
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 18:14

    Vu ton poster (règlementaire) et, ton blog que je découvre aujourd'hui et apprécie grandement, inviterais-tu toujours tes élèves à "s'asseoir" correctement...?

    13
    Charivari Profil de Charivari
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 19:12

    pfff, tu as raison...

    14
    Elianore
    Mercredi 15 Septembre 2010 à 17:48

    Je découvre! J'ai fait ma PE2 il y a 4 ans, et jamais je n'ai entendu parler de ça... Mais maintenant, je comprends pourquoi mon Word me corrigeait bizarrement parfois! Et dire que je pensais avoir pris de mauvaises habitudes syntaxiques...

    15
    Zaubette
    Samedi 29 Janvier 2011 à 22:28

    Je ne savais pas où trouver de référentiel pratique quant à la nouvelle orthographe, grâce à toi je sais!!!!Merci

    16
    natalquena
    Dimanche 27 Mars 2011 à 10:10

    Charivari Profil de Charivari

    15 Février 2009 à 14:38




    Pour moi, il y a UNE chose que j'attends avec impatience, c'est que nos manuels de français soient à jour. Et là, c'est pas gagné
    Les éditeurs sont frileux-frileux !

    Personnellement, pour ma classe, je privilégierai, en étude de la langue, le premier éditeur qui aura le courage d'intégrer vraiment les rectifications dans ses leçons !!
    Qu'on se le dise...

     

     

    Bonjour Charivari,

    2 choses: premièrement, un énormissime MERCIII pour tout le travail que tu partages et qui est très complet. Je ne l'ai découvert que cette année (alors que j'enseigne depuis 15 ans maintenant), et je trouve toujours des nouvelles choses à grapiller sur ton site. MERCI BEAUCOUP !!

     

    Deuxièmement, en parlant de manuel à jour, j'avais aussi ce problème... jusqu'à ce que je reçoive dernièrement PEPITES CE2, de Magnard (euh, j'ai le droit de faire de la pub?). Il semblerait qu'il corresponde aux programmes de 2008. Même la progression proposée en lecture est intéressante et prend en compte la liste de référence des oeuvres de littérature de jeunesse. Bref, si j'ai encore un CE2 l'an prochain, je l'essaierai bien. 

    17
    Charivari Profil de Charivari
    Dimanche 27 Mars 2011 à 10:13

    Oui, tu as le droit de faire de la pub ! En revanche, cet article parle de nouvelle orthographe : confirmes-tu bien que Pepite l'utile ? Ce serait un scoop !

    18
    natalquena
    Mercredi 30 Mars 2011 à 16:31

    Après avoir recherché l'info, il semblerait que Pépites ne suive malheureusement pas la nouvelle orthographe. Rien n'est précisé dans le guide du maitre, mais en feuilletant le manuel, on s'aperçoit que l'ancienne orthographe est toujours là...


    Dommage, ça aurait été trop beau!  

    19
    Charivari Profil de Charivari
    Mercredi 30 Mars 2011 à 17:00

    Rah, je suis déçue

    20
    Cath37
    Mardi 16 Août 2011 à 22:17

    Hello, je connais la déléguée départementale de Magnard. Je "teste" régulièrement des futurs manuels dans ma classe. Quand elle va venir l'an prochain, je vais lui en parler. C'est un bon projet pour un éditeur si il y a de la demande de la part des enseignants! Vous ne pensez-pas?

     

    21
    Mardi 16 Août 2011 à 22:26

    Je pense que les éditeurs sont frileux, qu'ils y ont déjà pensé, et qu'ils rejettent, au moins pour l'instant, la nouvelle orthographe...

    22
    Cath37
    Mardi 16 Août 2011 à 22:44

    Oui, mais je lui demanderai quand même. Elle me dira ce que le comité de rédaction en pense! On ne sait jamais, on peut lancer un vrai débat....

    23
    Mardi 16 Août 2011 à 23:01
    Tu nous diras !
    24
    Cath37
    Mardi 16 Août 2011 à 23:33

    J'y pense bien car depuis plus de 20 ans ... la nouvelle orthographe va commencer à vieillir dans ses tiroirs et j'aimerais bien qu'elle soit reconnue avant que je ne parte à la retraite...

    25
    ln
    Vendredi 26 Août 2011 à 19:50

    Et si on s'intéressait aux vrais problèmes dans l'Education Nationale??? Parce que franchement, on s'en fout complètement de ces détails orthographiques ... les élèves ne savent pas lire en CM2, s'expriment très mal à l'oral et ne sont pas capables de compter sans utiliser leurs doigts jusqu'à pas d'âge alors, franchement, se prendre la tête pour une histoire d'accent circonflexe à mettre ou non ... c'est vraiment se moquer du monde !!! Arrêtons cette démagogie et demandons nous plutôt pourquoi nos élèves sont de plus en plus mauvais dans toutes les études publiées depuis des décennies !!!  Et, pour éclaircir certaines choses ... je suis enseignante en ZEP depuis plus de 10 ans, donc, je sais un petit peu de quoi je parle !!

    26
    Vendredi 26 Août 2011 à 20:07

    Ouh mais si tu veux qu'on discute il ne faut pas t'énerver comme ça...

    Zen...

    Ma réponse à ta diatribe ? : C'est pas parce qu'on lutte contre le Cancer qu'il faut arrêter de se battre contre les verrues plantaires.

    27
    Dimanche 28 Août 2011 à 21:34

    Merci pour ce rappel ! J'avoue que j'ai énormément de mal à m'y mettre, le croquemonsieur et le hotdog ça me fait "mal aux yeux", j'ai du mal à y trouver un intérêt... mais bon, c'est la règle !

    Par contre en effet c'est problématique pour les dictionnaire qui me disent toujours "ambiguë" par exemple, alors qu'il s'agit bien de l'édition Junior Illustré du Robert... Dur d'expliquer aux élèves que leurs dicos se trompent ^^;

    28
    Dimanche 28 Août 2011 à 22:07
    Ton Robert junior est récent ? Sinon, moi aussi ça me fait "mal aux yeux"... Je me dis que "poème" a dû faire mal aux yeux des instits de nos aïeux et qu'ils s'y sont fait...
    29
    Robert1515
    Dimanche 28 Août 2011 à 22:32

    À ln qui nous a dit:

     

    <<Et si on s'intéressait aux vrais problèmes dans l'Education Nationale???>>

    Ah oui, c'est vrai ça. On n'y avait pas pensé. Heureusement que vous êtes là.

    Et vous pouvez nous expliquer en quoi l'un devrait empêcher l'autre ?

     

     

    <<Parce que franchement, on s'en fout complètement de ces détails

    orthographiques ...>>

    Qui ça "On" s'en fout ? C'est vous qui décidez pour les autres ?

    Vous vous en "foutez".

    Pour moi, ce ne sont pas des détails, mais un ramassis d'archaïsmes et d'incohérences qui sont supprimés et c'est un grand pas en avant. Ça libérera du temps et de l'attention pour s'intéresser "aux vrais problème de l'Éducation Nationale".

     

     

    <<les élèves ne savent pas lire en CM2, s'expriment très mal à l'oral et ne sont pas capables de compter sans utiliser leurs doigts jusqu'à pas d'âge.>>

    Quand ce ne sont pas des enseignantes qui s'expriment comme des charretières.

    Et vous avez enfin trouvé les responsables : les rectifications orthographiques. Vous avez donc décidé des les dénoncer à la Terre entière. Bravo !

     

     

    <<alors, franchement, se prendre la tête pour une histoire d'accent circonflexe à mettre ou non ...>>

    Franchement ? Aux dernières nouvelles, ce ne sont pas ceux qui défendent les

    rectifications orthographiques qui se prennent la tête avec cette histoire

    d'accent circonflexe, mais plutôt les gens comme vous qui passent leur temps à

    éluder ce problème.

    Au fait, est-ce que vous faites partie de ceux qui font des crises d'épilepsie quand quelqu'on écrit "maitre" ou "connaitre" au lieu de "maître" ou"connaître" ?

    Ou qui pousse un long soupir quand un élève n'a pas bien retenu que "Le chapeau de la cime est tombé dans l'abîme." Comme si les enfants y pouvaient quelque chose à cette catastrophe.

     

     

    <<c'est vraiment se moquer du monde !!!>>

    Et venir faire une crise parce que, justement, des enseignants ne veulent plusque les élèves se prennent la tête avec ces accents circonflexes qui ontautant d'intérêt que des cendriers sur une moto, c'est quoi à votre avis ?

    Et vous pouvez mettre autant d'agressivité ou de points d'exclamation que vous voudrez, ça ne rendra pas votre absence d'argumentation plus convaincante.

     

     

    <<Arrêtons cette démagogie>>

    Arrêtez d'abord la vôtre et en reparlera. Le niveau baisse... N'importe quoi.

    Jamais la connaissance humaine n'a été aussi élevée et il faudrait que ce soit

    avec des gens de plus en plus ignares. Pfff...

     

     

    <<et demandons nous plutôt pourquoi nos élèves sont de plus en plus mauvais

    dans toutes les études publiées depuis des décennies !!!>>

    Depuis des décennies? Mais non, voyons, depuis des siècles. Quand j'ai commencé ce travail (il y a 25 ans), j'entendais déjà la même rengaine de la part de mes collègues : "Le niveau baisse, ils ne savent plus travailler, ilsne connaissent pas leurs tables, leurs conjugaisons, c'est le nivellement pasle bas..." Bizarre, non ?

    À cette époque d'ailleurs, vous deviez être élève en collège ou en CM. Vous

    voyez qu'on parlait déjà en mal de votre génération.

    Je suis sûr que vous les trouvez de plus en plus mauvais depuis que vous avez

    terminé vos études ou depuis que vous êtes enseignante (au choix).

     

     

    <<Et, pour éclaircir certaines choses ... je suis enseignante en ZEP depuis

    plus de 10 ans, donc, je sais un petit peu de quoi je parle !!>>

    Diantre ! Et vous voulez nous impressionner avec ça ? Désolé, mais c'est raté.

    30
    Dimanche 28 Août 2011 à 23:00
    Ça c'est envoyé ! Ok, je sors (merci quand même, Robert, de ton soutien !)
    31
    so
    Dimanche 28 Août 2011 à 23:12

    heu, c'est le stress de la rentrée qui vous titille?

     

    32
    Dimanche 28 Août 2011 à 23:17

     le Robert que j'ai a été commandé courant juillet (2011 donc !) mais à l'intérieur on peut voir un "©2011 [...] ©1993 pour la première édition." j'imagine donc que le contenu n'a pas du changer des masses  A moins que ce ne soit qu'un copyright pour le nom "Le Robert Junior illustré" ? Enfin bref, le dico est récent et ne répondra pas à tes attentes de référence orthographique pour enfant. En même temps, toi et Robert avez raison, il faut qu'on l'apprenne, il n'y a pas d'autre solution ! Puis un maitre ou une maitresse sûre d'elle, c'est quand même mieux ! :) (mince, il y est encore l'accent circonflexe sur sûr ? )

    33
    Robert1515
    Dimanche 28 Août 2011 à 23:21

    À Charivari et à RayusgnaL

    En ce qui concerne le Dictionnaire Le Robert, c'est celui qui est le plus en retard pour l'intégration des Rectifications de 1990. Donc, c'est tout à fait logique de n'y trouver que "ambiguë". Les dictionnaires à jour sont Hachette, Le Nouveau Littré et le Larousse.

    On peut espérer que Le Robert étant seul à ne garder que l'ancienne orthographe, ils vont enfin se décider.

     

    Pour ce qui est du mal au yeux, ce n'est que la force de l'habitude. Après tout, quand il a été décidé que le pluriel des mots en "ant" ne s'écrirait plus "ans", mais "ants" (cf. un enfant => des enfans*/enfants), certains, comme Chateaubriand ont protesté et dit bien fort qu'ils continueraient à écrire "des enfans", surement parce que "des enfants" leur faisait mal aux yeux.

    *Regardez les paroles de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen (en édition originale, bien sûr, pas en version modernisée) : il y est écrit :"Les représentans du peuple Francois". Vous y verrez aussi que les majuscules sont accentuées depuis bien longtemps, contrairement à ce que certains pseudo savants claironnent.

    Et que je sache, on n'écrit plus le "peuple Francois".

     

    Bonne continuation.

     

    34
    Dimanche 28 Août 2011 à 23:22
    C'est quand même plus compliqué si les dicos ne sont pas à jour :( Le dictionnaire, c'est LA référence. Ps : oui on maintient l'accent sur sûr (et Mur/mûr etc. : tous les homophones) :D
    35
    Dimanche 28 Août 2011 à 23:24
    Merci pour l'exemple de enfans : il est bien choisi !
    36
    Cath37
    Dimanche 28 Août 2011 à 23:50

    Hé bien , je pars 4 jours en vacances et je vois que je sujet (même chez nos collègues!!!) remue les passions.... Les VRAIS problèmes, ... le NIVEAU baisse,... la DéMAGOGIE, et j'en passe... sans rire , on se croirait à radio "portail d'école à 16h00"... INCROYABLE ! Faut accepter de changer et puis comme le dit Robert1515 notre langue et son enseignement est chronophage... Y'a tellement plein de choses à faire! J'ai  enseigné dans différents  niveaux (depuis 1982!!!!) que je ne peux qu'approuver un peu d'allègement et de cohérence dans  l'enseignement du code, non? Et à ceux qui hurlent que le niveau baisse , que faisaient nos grands-parents à l'école? Quels étaient les contenus comparés aux nôtres? Honnêtement? Reprenez les instructions? Nous , on doit en plus enseigner les langues, les premiers secours, l'histoires des arts, l'habilitation vélo, B2I(c'est sûr ça n'existait pas, mais on doit prendre du temps pour l'enseigner!), en plus du lire -écrire, la littérature.... et j'en oublie en fonction des projet académiques ... donc même si on estime que le niveau baisse, moi j'en suis pas certaine : comparons ce qui est comparable!

    37
    so
    Lundi 29 Août 2011 à 11:26

    CHEZ hACHETTE, maitre s'écrie encore maître

    38
    Robert1515
    Lundi 29 Août 2011 à 22:30

    Sur le dictionnaire Hachette adulte, il est écrit maître et VAR. maitre (VAR pour variante, de même qu'il est écrit clé et VAR. clef). J'ai sous les yeux celui de 2008, mais il me semble qu'il en est ainsi depuis 2004. En revanche, j'ai en classe l'édition Junior qui elle, hélas, n'a pas encore intégré les rectifications (elle a quelques années maintenant).

    La raison est toute simple et logique, c'est que comme modifier un dictionnaire est un gros travail, les éditeurs attendent l'occasion d'une refonte pour les y intégrer.

    Donc, au fur et à mesure des refontes, tous les dictionnaires (sauf Le Robert pour l'instant) intègreront la nouvelle orthographe.

    J'avais oublié de citer un ouvrage de référence pour les imprimeurs : le RAMAT de la typographie intègre lui aussi les rectifications.

    39
    Analuna
    Mercredi 14 Septembre 2011 à 16:54

    Bonjour Charivari, 

    J'ai justement une maman qui m'a titillée à propos de "ces nouvelles règles" que j'inculquais aux élèves, disant que "sa fille allait tout mélanger maintenant". Je lui ai donc dit que la nouvelle orthographe était entrée en vigueur en 1990, qu'elle était recommandée dans les programmes... et lui ai dit que je lui montrerais le texte officiel.. mais je ne le trouve pas.

    A quel endroit des programmes est-ce indiqué?

    Merci d'avance!

    40
    Mercredi 14 Septembre 2011 à 17:01

    C'est marqué dans l'article (en bas) : 

    (*) Au primaire : p37 dans le BO HS n3 du 19 juin 2008 => "l'orthographe révisée est la référence", colonne de gauche.

    41
    Analuna
    Vendredi 16 Septembre 2011 à 20:26

    Oups oui désolée après avoir lu la liste de commentaires, j'avais oublié une partie de l'article... Merci!

    42
    Vendredi 16 Septembre 2011 à 20:43

    Pas de souci, ça arrive à tous !

    43
    zogy
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 00:01

    bonjour,

    je suis maman et si je fréquente votre site  c est  pour avoir effectué des recherches sur la nouvelle orthographe.....( j espere que ça ne pose pas de problème !!)

    c est la nouvelle maîtresse de mon fils qui nous en a parlé lors de la réunion. Je me suis donc précipitée pour lui acheter un nouveau dictionnaire 2012 (Larousse )  et force est de constater que maîtresse a toujours son accent.

    pouvez vous me conseiller un dictionnaire accessible au ce1

    merci

    je suis ravie de voir autant de tolérence de soutien et de partage ....je pense que de nombreuses personnes  ignorent l 'investissement des enseignants : chapeau !

    44
    Cath37
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 01:40

    Maman Zogy,

    Personnellement je n'en connais pas encore mais je suis sûre que Charivari en a déjà repéré quelques-uns... en attendant, merci pour vos encouragements, car on en a bien besoin , en ce moment... merci , merci , merci et merci......

    45
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 09:19

    Bonjour madame, c'est vrai que cela nous fait plaisir de recevoir des marques de reconnaissance. Comme à tout le monde en fait, mais les parents ne se rendent pas toujours compte que notre journée est loin d'être terminée à 16h30.

    Pour les dictionnaires, je copie-colle un extrait du site http://www.orthographe-recommandee.info/vous.htm :  Combien de temps faudra-t-il pour que les formes nouvelles passent définitivement dans l'usage ?

    Il faudra certainement encore plusieurs années avant que l'usage entérine complètement et définitivement la nouvelle orthographe. Rien d'étonnant à cela : en 1935 (huitième édition du Dictionnaire de l'Académie), quelques modifications ont été proposées (p. ex. grand-mère pour grand'mère). En 1950, des dictionnaires mentionnaient toujours les graphies d'avant 1935 et, aujourd'hui, on les rencontre parfois encore.

    Pour les dictionnaires "à jour", j'ai trouvé l'article suivant qui dit que le Larousse 2012 rtient compte de la nouvelle orthographe, ici : http://nathan-cms.customers.artful.net/fdlm-v2/blog/actualites/2011/06/le-petit-larousse-rectifie-son-orthographe/

    Extrait de l'article : "C’est donc fait : sur la quatrième de couverture du Petit Larousse 2012, on peut lire dans le descriptif de l’ouvrage qu’il est fait mention de la « nouvelle orthographe ». Ce qui veut dire que l’on cherche un mot dans le nouveau Petit Larousse 2012, et que ce mot est touché par les rectifications de l’orthographe, on a directement sous les yeux la graphie rectifiée, en première ou deuxième position, avant sa définition.

    Et lorsque l’orthographe traditionnelle est donnée en premier, elle est immédiatement suivie de la forme nouvelle recommandée, laquelle est signalée par un symbole spécifique d’équivalence.
    En reconnaissant des graphies comme bruler, boursouffaigüepizzériail ruissèleun compte-goutte, etc., le Petit Larousse rejoint plusieurs autres dictionnaires déjà à jour, dont le dictionnaire Orthographe et difficultés du français (Le Robert)le Dictionnaire Hachette, le Nouveau Petit Littré (éd. Garnier) et.
    D’autres dictionnaire ne sont encore que partiellement à jour en nouvelle orthographe, c’est le cas du Petit Robert avec encore seulement 61 % des graphies rectifiées attestées et de sa version numérique (Dixel) qui a lui aussi, encore un petit bout de chemin à faire."

    Bon, cela m'ennuie parce qu'ils disent que le Larousse 2012 est à jour, et vous avez constaté que non... (et moi, heu, je ne suis pas allée vérifier...). Attention, vous ne verrez jamais maitresse à la place de maîtresse. Au mieux, on doit voir les deux graphies dans l'entrée du dictionnaire.

    Tenez-nous au courant de vos investigations ! (De notre côté, on attend que les manuels scolaires soient à jour, et ça, c'est pas gagné !

     

    46
    Cath37
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 18:39

    En ce qui concerne les manuels scolaires j'ai un petit éclaircissement... Chez Magnard, ils sont très frileux car suite à une récente table ronde de juin (organisée avec des institutrices) , il serait ressorti que :

    "-          la réforme est peu (voire mal) connue des enseignants 

    -          elle est donc très faiblement appliquée  en tout premier lieu au sein de l’enseignement lui-même (en tout cas par les enseignantes participantes, c'est moi qui souligne!)

    -          il n’y a pas d’incitation forte, voire d’obligation de la part du ministère de nature à en favoriser massivement et sans équivoque sa mise en application de cette dernière"

    Donc, chers collègues on ne s'en sortira pas, car personne ne tient compte de nos besoins. Je ne vois qu'une chose, prendre notre courage à 2 mains et envoyer des mails ou des courriers aux éditeurs pour qu'ils s'emparent de cette problématique. Car elle est clairement mise en évidence en étude de la langue (orthographe et conjugaison) mais aussi en math avec l'écriture des nombres.


    La fin de l'échange avec la directrice Magnard Ecole faisait apparaitre une idée très intéressante : leur maison d'édition attend qu'une
    volonté publique forte  pousse l'école à instituer cette réforme et  donc de la faire passer durablement dans les usages.  C'est pour cette raison, que si on ne fait pas connaitre nos réels besoins,  les collègues qui désirent appliquer les recommandations ministérielles dans leur travail seront obligés de produire leurs outils et donc de consommer des photocopies plutôt qu'un manuel bien construit, illustré et en couleurs, pendant de longues années, j'en ai bien peur!

    C'est le serpent qui se mord la queue... Alors que faire?

    Les éditeurs ne veulent pas produire de livres -> les enseignants appliquent peu la réforme -> la réforme est peu appliquée -> Quand elle est appliquée, elle n'est pas comprise(argument : y'a pas de livres pour prouver vos dire!)-> comme elle n'est pas comprise, elle fait peur->comme elle fait peur, y'a rejet->comme y'a rejet, les éditeurs ont peur->les éditeurs ne veuleut pas produire de livres....


    Alors que si il y avait une étude de marché sur une grande envergure, je suis sûre qu'on trouverait du potentiel. Qui serait ok pour commencer à acheter (même que des demie-séries) pour équiper sa classe? On serait surpris du résultat! Car bien des budgets photocopies seraient transférés dans l'achat de livres et certaines Mairies alloueraient des crédits spéciaux (ça c'est déjà vu!).

    Voilà ma maigre participation au débat. Si rien ne bouge, je continuerai comme maintenant... Je ne renouvèlerai pas ma série de livres car cela fait trop de "cafouillages" et d'explications à donner! Donc, je me fais mes exercices à l'ordi ou à recopier au tableau!

    (Au passage, je remercie les éditions Magnard pour m'avoir éclairée sur ce débat et permis de comprendre pourquoi cela ne bougeait pas plus dans le monde de l'édition. Ils ont eux aussi leurs contraintes.)



    47
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 18:54

    C'est vrai que mes collègues me disent majoritairement qu'ils ne s'y mettront pas tant que les manuels ne seront pas à jour.

    Alors si les les éditeurs de manuels attendent que les enseignants appliquent la nouvelle orthographe, on est mal...

     

    48
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 18:56

    J'ai déjà fait un mail aux éditeurs. Je pourrais lancer une action ici, en mettant un "mail type" à copier coller et à envoyer aux éditeurs... (pourquoi pas en mettant aussi les adresses des éditeurs qu'il n'y aurait plus qu'à copier aussi...) oui, ça n'est pas une mauvaise idée !

    49
    Cath37
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 19:31

    C'est ça l'idée... L'adresse des éditeurs, et l'explication de ce dont nous avons BESOIN pour travailler. Ensuite faire jouer la concurrence ....

    Ce qui peut faire réfléchir les éditeurs, c'est le nombre de mails envoyés car cde leur ôté , en plus de "l'idéologie" , il y a l'aspect financier; on ne peut pas le négliger! Ils sont là pour gagner de l'argent, aussi! A nous de jouer!

    Merci  de ta réponse rapide

    50
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 19:43

    Oui, je suis en train de préparer l'article, mais pour que ça marche il faut qu'on soit plein. J'ai peur que les collègues ne prennent pas le temps... Bon, on va tenter le coup quand même !

    51
    Cath37
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 20:20

    Oui, c'est ça le point crucial... Peux-tu faire jouer tes "relations"? Demander à tes connaissances de mettre un lien sur ce "mail-exemple", remonter l'article? Peut-être as-tu d'autres idées?

    52
    Cath37
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 20:28

    Aujourd'hui à 20:23  , il a eu 13 255 visites....  Je pense que sur le nombre de visites et si tu expliques bien l'enjeu de la demande, il y a aura des réponses. Enfin , c'est le seul moyen de savoir si ça vaut le coup (pour les éditeurs) de lancer une étude de marché (dans un premier temps) et une réflexion sur des "outils" intéressants pour les enseignants et les élèves (dans un second temps).  Il faut briser le cercle vicieux et  amorcer le cercle vertueux!

    53
    Dimanche 16 Octobre 2011 à 20:38

    Mes "relations", heu, à par Luc Chatel, je ne vois pas ( :D je blagueuh ! )

    Mais oui, il y a du monde qui passe ici ;)

    54
    yupie42
    Samedi 5 Novembre 2011 à 12:07

    Je t'ai envoyé un message tout à l'heure, nen tiens pas compte je viens de lire cet article sur ton blog, j'ai déjà des réponses à mes questions. Faut que j'en parle à mes collègues dès lundi.

    55
    chatouny
    Mardi 13 Mars 2012 à 12:16

    njour, tout d'abord, je tiens à vous remercier pour ce site. Je suis actuellement en master2 PE à l'IUFM et c'est la première fois que j'entends parler de la nouvelle orthographe. Et à l'IUFM, les 3/4 des formateurs ne la connaissent pas ou ne veulent pas nous l'enseigner. D'ailleurs, je me rends compte après avoir lu cet article que je comprends enfin ces articles où je me demandais pourquoi "connaitre",etc.. n'avaient plus leur accent circonflexe et mes correcteurs orthographiques non plus. Et pourtant, dans les années 90, j'étais en élémentaire. Comme quoi avant que ce soit mis en place partout, il faudra encore du temps car les nouveaux enseignants ("formés") ne sont pas au courant de cette réforme.

    56
    Pavi Profil de Pavi
    Mercredi 6 Juin 2012 à 19:00

    Coucou!

    Je viens de lire cet extrait sur eduscol:

    "Les rectifications proposées en 1990 restent une référence mais ne sauraient être imposées. " ça provient du BO du 3 mai dernier. Ca ne facilite toujours pas notre tâche...

    Le lien, c'est celui-ci :

    http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=59862

    PS: si on ne peut pas imposer l'orthographe... que penser du reste?

    57
    Pavi Profil de Pavi
    Mercredi 6 Juin 2012 à 19:11

    Je précise un peu ma pensée:

    orthographe pré ou post 1990... je laisse le débat aux spécialistes de la langue.

    Que l'orthographe soit longue à transformer, je le conçois et on peut donc accepter les 2 orthographes, soit.

    En revanche, si on n'impose pas l'une ou l'autre orthogrpahe dans l'enseignement, on décide donc qu'il n'y a pas une mais deux orthographes pour certains mots: faudrait-il donc enseigner les deux? ça ne tient vraiement pas la route. On fait une réforme et on l'applique, ou on ne la fait pas. Il n'y on pas pensé à l'enseignement lorsqu'ils ont établit la réforme? C'est un comble.

    Rien de nouveau: je reviens à tout ce qu'on a déjà dit plus haut, mais je constate que le BO poursuit sur la voie de l'ambiguïté, en mai 2012...

    58
    Mercredi 6 Juin 2012 à 19:45

    Oui, j'ai vu. J'en ai discuté avec l'AFEF et l'Assoc. pour la Nouvelle Orthographe qui, eux, jugent plutôt positif que l'orthographe révisée soit confirmée comme "référence"... A voir ce qu'elle deviendra dans la prochaine version des IO qui devrait nous tomber dessus dans quelques ... mois ? années ?

    59
    Jeudi 14 Février 2013 à 14:34

    Alors là ! J'ignorais complètement cette réforme de l'orthographe. Je trouve dommage que les Académies n'aient pas relayé le message dans les collège at lycée. Simple question d'information.

    60
    Jeudi 14 Février 2013 à 19:50

    Pour les élèves ou pour les profs ? Parce que pour les profs c'est écrit bêtement dans les programmes du collège.

    61
    Jeudi 14 Février 2013 à 21:26

    Eh bien, les deux. Je connais des profs qui l'ignoraient complètement.

    Quand aux élèves, oui, ce serait bien qu'ils soient informés. 

    62
    Jeudi 14 Février 2013 à 21:33

    Oui je sais qu'au collège ça va doucement...

    63
    Robert1515
    Jeudi 14 Février 2013 à 23:38

    À Cho Plume: en effet, les Académies (je suppose que tu veux parler de l'Académie française) n'ont pas relayé le message. Cela n'a pas été un oubli, car cela a été bien volontaire.

    De plus, elle a demandé explicitement que l'administration (dont celle du ministère de l'éducation nationale) n'en fasse pas état, ni ne donne d'instructions à ses agents, et tout particulièrement aux enseignants...

    NB: L'administration donne des instructions à ses fonctionnaires principalement au moyen de notes de services appelées "circulaires".

    -

    Je n'invente rien, on trouve le texte sur le site même de l'Académie:

    http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/le-francais-aujourdhui

    -

    "L’Académie approuva à l’unanimité le document, mais resta fidèle à sa ligne de conduite traditionnelle en demandant que « lesdites recommandations ne soient pas mises en application par voie impérative et notamment par circulaire ministérielle »."

    -

    Et on pourrait ajouter notamment par circulaire du ministère de l'éducation nationale.

    Un des membres de la commission d'experts ayant rédigé la liste des rectifications raconte cela très bien dans un livre "Monsieur Duquesne et l'orthographe".

    Il aura fallu attendre plus de 20 ans pour qu'enfin les éditeurs de dictionnaires et de manuels scolaire appliquent ces recommandations. 20 ans de perdu...

    64
    Vendredi 15 Février 2013 à 18:33

    Dois-je encenser l'administration ? Ce que tu me dis en fait, c'est que l'Académie n'a pas jugé bon de faire circuler la nouvelle de cette réforme ? 

    65
    Robert1515
    Mercredi 20 Février 2013 à 00:41

     

    Chlo Plume a dit : «Dois-je encenser l'administration ?»

     

     

    Je ne sais pas trop. On ne peut pas dire qu'elle ait fait preuve de trop de courage depuis 1990...

     

     

    Chlo Plume a dit : «Ce que tu me dis en fait, c'est que l'Académie n'a pas jugé bon de faire circuler la nouvelle de cette réforme ?»

     

     

    Oui. C'est tristement ça. C'est même un peu plus puisqu'au lieu de se contenter de rester silencieuse, elle a demandé explicitement aux administrations de ne pas en faire état.

     

    C'est d'ailleurs ce qui continue de se passer puisque le ministère le spécifie dans les programmes, mais de manière très discrète, au lieu de faire parvenir une circulaire nette et précise, comme si elle en avait honte. Et pourtant, nous sommes tous bien placés pour savoir le ministère de l'éducation nationale n'hésite pas à nous noyer sous les circulaires en tous genres.

     

    Je ne vais pas raconter toute l'histoire en détail, mais lorsqu'en 1990, les rectifications ont été définitivement adoptées notamment par l'Académie française, et ce à l'unanimité, certains journaux, dont le Figaro, ont mené une campagne de dénigrement et certains académiciens ont préféré faire marche arrière (il n'y a pas grand-monde qui a envie de jouer les suffragettes).

     

    D'où un accord un peu bizarre dans lequel tout le monde acceptait les rectifications mais à la condition de ne pas en faire de publicité, le but étant bien entendu qu'elle tombe dans l'oubli.

    (la suite bientôt )

    66
    Robert1515
    Mercredi 20 Février 2013 à 10:52

    Chlo Plume a dit : «Dois-je encenser l'administration ?»

    Je ne sais pas trop. On ne peut pas dire qu'elle ait fait preuve de trop de courage depuis 1990...

    Chlo Plume a dit : «Ce que tu me dis en fait, c'est que l'Académie n'a pas jugé bon de faire circuler la nouvelle de cette réforme ?»

    Oui. C'est tristement ça. C'est même un peu plus puisqu'au lieu de se contenter de rester silencieuse, elle a demandé explicitement aux administrations de ne pas en faire état.
    C'est d'ailleurs ce qui continue de se passer puisque le ministère le spécifie dans les programmes, mais de manière très discrète, au lieu de faire parvenir une circulaire nette et précise, comme si elle en avait honte. Et pourtant, nous sommes tous bien placés pour savoir le ministère de l'éducation nationale n'hésite pas à nous noyer sous les circulaires en tous genres.
    Je ne vais pas raconter toute l'histoire en détail, mais lorsqu'en 1990, les rectifications ont été définitivement adoptées notamment par l'Académie française, et ce à l'unanimité, certains journaux, dont le Figaro, ont mené une campagne de dénigrement et certains académiciens ont préféré faire marche arrière (il n'y a pas grand-monde qui a envie de jouer les suffragettes).
    D'où un accord un peu bizarre dans lequel tout le monde acceptait les rectifications mais à la condition de ne pas en faire de publicité, le but étant bien entendu qu'elle tombe dans l'oubli.
    (La suite bientôt)

    67
    Mercredi 20 Février 2013 à 12:54

    Pardon Robert1515 il y a eu un bug dans l'affichage des commentaires, c'est pourquoi el tien ne s'affichait pas au début.

    68
    Mercredi 20 Février 2013 à 14:00

    Magnifique ... J'hésite entre soupirer, gronder ou les traiter de sombres crétins ! C'est désespérant ..

    69
    Robert1515
    Mercredi 20 Février 2013 à 18:04

    Chlo Plume a dit : «J'hésite entre soupirer, gronder ou les traiter de sombres crétins ! C'est désespérant ..»

    C'est exactement ce que j'ai pensé lorsque je me suis intéressé au problème il y a une quinzaine d'année. Et quand on lit les réactions stupides de nombreux intervenants sur le blog de Charivari (et sur bien d'autres), on comprend mieux les réactions largement aussi stupides de 1990.

    70
    Robert1515
    Mercredi 20 Février 2013 à 23:27

    Le texte même des rectifications qui devait être publié au Journal Officiel et au

    Bulletin Officiel de l'éducation national ne l'a pas été. Pour être précis, il a bien été publié, mais dans une publication bien particulière du Journal Officiel nommée "Documents administratifs". Ce n'était pas un hasard puisqu'ainsi il n'a pas la même force que ceux publiés au JO, et surtout il n'est pas disponible facilement.

    Comment ça? Très simple: alors qu'il est possible pour n'importe qui de consulter le Journal officiel dans n'importe quelle mairie de village perdu au fin fond de la France la plus profonde, les Documents administratifs, eux, sont beaucoup plus difficiles à obtenir (du moins dans les années 1990: depuis Internet a changé bien des choses).

    Ça aurait pu marcher sans l'obtination de certaines personnes. L'avènement d'Internet a certainement beaucoup aidé pour ne pas laisser tomber ces rectifications aux oubliettes.

    Si ça vous intéresse, je peux vous scaner les quelques pages qui expliquent tout ceci dans le livre "Monsieur Duquesne et l'orthographe". (livre écrit par un des linguistes membre de la commission qui a rédigé ces rectifications).

    71
    AnneKa
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 10:27

    Bonjour,

    Je viens de lire un article très très interessant dans le magazine "Le tigre" sur l'orthographe.  "Comme un vernis sur les mots: Un entretien avec Yvonne Cazal, universitaire, les les intellectuels du IXe siècle, la chancellerie royale, la langue ossue, la langue grêle, Ronsard, Bossuet, les doubles consonnes et les fautes d'orthographe". Très bon article (un peu ardu) mais à mettre entre toutes les mains (je songe même à le photocopier pour les parents d'élèves.

    Chez tous les "bons" marchands de journaux: Le tigre de Novembre 2013.

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :