• Cycle III Maths

    Dans cette rubrique, découvrez en priorité :

    Pour le calcul mental, du CE au CM :

    Et aussi :

  •  

    Coupe du monde : Défi maths en Segpa ou CM

    v3 : correction du défi 6

    Pour finir l'année avec mes Segpas, je leur ai préparé un petit défi maths sur le thème du foot (il n'est pas trop typé "coupe du monde" : il "marchera" toujours l'année prochaine et les années suivantes...).

    Si vous avez des CM, cela devrait leur plaire aussi.

    Vous pouvez détourner l'usage du défi et vous en servir en rituel du matin. Ou bien en faire des cocottes en papier :D c'est vous qui voyez !

    Lire la suite...

    Pin It

    26 commentaires
  • Si j'aime tant les Cartacharis, c'est qu'il n'y a qu'une seule règle, très simple, pour tous les jeux, lesquels jeux se déclinent à volonté dans de multiples domaines [et je les aime aussi parce que cela se joue en silence, ce qui est très adapté au jeu en autonomie, dans une classe à niveaux multiples etc]

    Ces derniers jours, je cherchais un moyen ludique de faire travailler les suites numériques à mes élèves (en particulier mes Segpas). Compter de 10 en 10, c'est très dur, par exemple (et quand on doit passer d'une centaine à l'autre, fouyouyou, je ne vous raconte pas...).

    Je viens donc de penser à un nouveau jeu de numération, que je pourrai décliner ensuite avec les nombres décimaux, les fractions, les heures, la monnaie... Comme je n'avais pas beaucoup d'imagination, je l'ai appelé : le jeu des Suitacharis.

    Les jeux de 24 cartes sont téléchargeables ci-dessous (comme pour les cartacharis, un jeu tient sur 1 feuille à imprimer en recto-verso. Ici, le dos des cartes permet d'indiquer le "saut" : il y a des suites de 2 en 2, de 10 en 10, de 20 en 20...)

    But du jeu : Être le premier à avoir posé toutes ses cartes sur la table.

    Nombre de joueurs : 2 à 4

    Déroulement : Au démarrage, on pose 3 cartes sur la table (en colonne, comme ci-dessous), puis on distribue 4 cartes par joueur. Le reste des cartes forme une pioche.

    Les Suitacharis, pour jouer avec les suites de nombres

     

    Le premier joueur cherche une carte de son jeu qui vienne juste avant ou juste après une des cartes qui sont sur la table. [Dans l'exemple ci-dessous, il s'agit d'un jeu où on compte de 2 en 2 : il pose la carte 85 juste avant la carte 87. Il aurait pu placer aussi la 89, la 93, la 97, la 111 ou la 115]. Si le joueur ne peut pas jouer, il pioche (il a le droit de poser la carte piochée, le cas échéant).

    Les Suitacharis, pour jouer avec les suites de nombres

    Chaque joueur pose une carte à son tour et les suites progressent, vers le haut ou vers le bas. Le petit marqueur rouge en haut des cartes permet d'éviter les erreurs les plus grossières (notamment au moment des sauts de dizaines ou centaines) : les triangles doivent être en vis-à-vis, quand on pose une carte à côté d'une autre.

    Les Suitacharis, pour jouer avec les suites de nombres

    Quand on pose une carte "étoilée" (= la première ou la dernière carte de la suite), on a le droit de rejouer.

    Le premier joueur à avoir posé toutes ses cartes remporte la partie.

    Voici les jeux que j'ai préparés ET ceux que vous m'avez envoyés (les nouveautés sont signal"es par un smiley) :

    Si jamais il vous prenait l'envie d'en inventer d'autres, vous aussi, voici le fichier Powerpoint (ou libre office impress) modifiable. Vous pouvez me les envoyer (au format powerpoint) si vous voulez bien que je les publie ici !

    Clic pour le Powerpoint modifiable des Suitacharis (Compères blogueurs, si vous utilisez ce fichier modifiable, merci de ne pas publier le résultat sur votre propre blog !)

     

     

    Pin It

    11 commentaires
  • Voilà un moment que je voulais retravailler mes ceintures de tables, pour revoir les dernières ceintures de "divisions" (plus progressives et accessibles), et pour les remettre en page. C'est chose faite.

    Ceintures de tables de multiplications (nouvelle version)

    Le principe : 

    Pour que chaque élève travaille ses tables de multiplication à son niveau, voici une proposition de progression par ceintures de couleurs. Je les ai testées dans deux classes de CE1-CE2 et CM et honnêtement, ça marche vraiment super bien. C'est très ludique, les élèves sont impliqués, même les plus faibles progressent. Au CM1, en une seule période (6 semaines) j'ai déjà des élèves à la ceinture bleu foncé (donc qui réussissent 20 calculs en 1 minute sur les tables 2 à 9) alors qu'ils étaient ultra, mais alors ultra nuls au début de l'année (même les tables de 3 et 4 n'étaient pas sues). 

    Comment ça marche ?

    Dans le document, vous trouverez une série de 4 petits tests différents pour chaque couleur de ceinture. Ce sont des tests prévus pour des élèves du CE1 au CM2 (il est très possible d'adopter le principe sur toute l'école et, en début d'année, de redémarrer là où l'élève en était resté l'année précédente). Le test est très court (1 minute !) donc très pratique, ça se case n'importe où dans l'emploi du temps. Je fais un test par semaine.

    En voici la programmation (en vert les légères modifications de la v2) :

    CE1 (on démarre vers janvier-février, quand on a commencé à aborder la multiplication)

    • Ceinture blanche : tables de 2 et de 10 (objectif : réussir 8 calculs en 1 minute)
    • Ceinture jaune : idem précédente + table de 5 (8 calculs en 1 minute)
    • Ceinture orange : idem précédente + table de 3 (8 calculs en 1 minute) 
    • Ceinture rose : idem précédente + table de 4 (8 calculs en 1 minute) 

    CE2 et CM

    • Ceinture vert clair : idem précédente + table de 6 (12 calculs en 1 minute) 
    • Ceinture vert foncé : idem précédente + table de 7 (15 calculs en 1 minute) 
    • Ceinture bleu clair : idem précédente + table de 8 (18 calculs en 1 minute) 
    • Ceinture bleu foncé : idem précédente + table de 9 (20 calculs en 1 minute) 
    • Ceintures mauve : tables inversées (36:6 =...) sans restes.
    • Ceinture violette : divisions (quotient et reste), du type 17 : 5 (6 calculs en 1 minute)
    • Ceinture marron : idem précédente mais les nombres à diviser sont plus grands.L'objectif est de réussir 10 calculs en 1 minute
    • Ceinture noire : Les calculs les plus difficiles des tables de 6 à 9 + tables de 11 et 12 (20 calculs en 1 minute)

    Ceintures de tables de multiplication


    Concrètement ?

    Chaque élève révise ses tables à son niveau. Une fois par semaine, je prépare le test. Cela me prend une dizaine de minutes : je prépare en fonction du besoin... par exemple 4 tests jaunes, 2 oranges, 3 roses... je les prends au hasard sans vérifier si l'élève a déjà passé ce test-là. Il n'y a qu'une chance sur 4, et ce n'est pas bien grave si cela arrive une fois qu'il passe deux fois le même test.

    Je pose chaque test moi-même à l'envers sur le bureau de chaque élève. Je prends mon chrono, les élèves préparent leur crayon... et je donne le top départ. Les élèves écrivent le plus de résultats possible sur leur test. Pas de risque pour qu'ils copient sur le voisin puisque personne n'a le même. Au signal, après une minute, tous les élèves lèvent leur crayon. Je ramasse les tests. Je corrige en classe pendant qu'ils font le tournoi décrit en bas d'article (ça va très vite). Quand je rends les tests, ils les collent dans leur cahier du jour. S'ils ont réussi, j'entoure "c'est gagné" sur le test. Dans ce cas, ils écrivent la date du jour sur leur kimono de suivi (ci-dessous). De mon côté, je me note sur mon cahier de bord les ceintures obtenues, pour préparer les bons tests pour chaque élève la semaine suivante.


     

    Le kimono de suivi

    Pour ne pas le perdre, les élèves le collent à l'intérieur de la couverture de leur cahier de maths. On colorie les ceintures à l'intérieur au fur et à mesure de leur obtention (en notant la date en dessous).

    Ceintures de compétences : les opérations du CE1 au CM2

    Mode d'emploi : chaque élève reçoit les deux feuilles, découpe sur les pointillés, colle l'un sur l'autre et plie en deux : voilà une carte-kimono.


    Foire aux questions

    Je démarre avec des CM, faut-il leur faire tous redémarrer à la ceinture blanche ?

    De mon côté, la première fois, je leur ai tous fait passer la ceinture rose (tables de x2 à x5 et x10) . Ce sont les tables "faciles" de CE1, et le rythme est lent (8 bonnes réponses en 1 minute, c'est "tranquille"). Ceux qui ont réussi la rose ont tenté la vert clair la semaine suivante. Les autres sont repartis à la blanche. J'ai préféré cette solution : ainsi même ces élèves faibles ont eu des réussites très vite (la blanche, c'est la table de 10 et de 2, ça va...) et se sont pris au jeu comme les autres. 

    Est-ce que tu affiches les résultats ?

    Moi non, mais pourquoi pas.

    Est-ce que tu distribues concrètement une ceinture ? Un bracelet ?

    Cette année je ne le fais pas. Ils colorient juste leur kimono. Mais il y a quelques années je distribuais un petit ruban de satin de la couleur obtenue. C'est sympa aussi (mais il faut payer les rubans)


    Le dispositif des ceintures vous intéresse ? 

    Allez voir aussi les ceintures de calcul posé, ici  ou celles de conjugaison CE2, ici.
    Les ceintures de conjugaison CM sont là et celles des tables de  multiplications sont ici. Pour les ceintures de grammaire CM, enfin, il faut aller voir .


    Pour travailler les tables, il y a aussi les "pistes des tables de multiplication" qui fonctionnent bien, ici.

    En classe, je fais aussi chaque semaine un "tournoi" de tables de multiplication.

    Je fais des "poules" par niveau, comme dans les clubs de sport. Et dans une poule, chaque élève rencontre tous les autres de la poule. Chaque semaine, le vainqueur de sa poule "monte" dans la catégorie supérieure et le perdant descend.

    Les matches sont très simples. On utilise des cartes recto-verso avec un calcul d'un côté et le résultat de l'autre. Les joueurs s'entendent sur les tables sur lesquelles ils jouent (c'est une phase de jeu intéressante : chaque joueur a tout intérêt à choisir des tables les plus "difficiles" possibles, mais faciles pour lui). L'arbitre montre une carte aux deux joueurs. Le premier joueur à annoncer le résultat gagne la carte. Celui qui a gagné le plus de cartes gagne le match.

    Pin It

    32 commentaires
  • Leçons de Géométrie CM1- CM2Cette année, j'avais des CM1-CM2, un jour par semaine. Je leur enseignais, notamment, la géométrie. J'ai vite réalisé que je ne terminerais pas le programme si j'envisageais de faire copier intégralement les leçons (les tracés sont trop longs, notamment). Mais je voulais quand même des traces écrites où les élèves soient actifs.

    Là, je suis tombée sur les formidables merveilleuses leçons à trous de Bout de Gomme. Ce qui me plait, c'est que l'élève trace, remplit, colorie, code...

    Mais j'ai eu 2 soucis : d'abord Bout de Gomme les a écrites l'an dernier aussi, et comme nous ne suivions pas pile poil la même programmation, celles dont j'avais besoin n'étaient pas forcément prêtes, et surtout les leçons de BDG sont en format A4 alors que mes CM2 avaient un petit cahier de leçons.

    Et comme il se trouve que  j'aime bien le petit format pour le cahier de leçons,  j'ai choisi de me lancer pour faire les miennes.

    Moralité : si vous cherchez des leçons de géométrie en grand format (A4), courez chez Bout de Gomme. Mais si vous voulez des A5, celles-là vous plairont peut-être. Il vous en manquera sans doute quelques unes (de début d'année) parce que je me suis lancée à la Toussaint, mais l'essentiel y est en géométrie + mesures de longueurs, d'aire et de volume.

    Dans un seul fichier, voici les leçons (et leur correction) sur :

    • les polygones
    • les quadrilatères
    • zoom sur le parallélogramme
    • les mesures de longueurs
    • le périmètre d'un polygone
    • les triangles
    • triangles : hauteur et aire
    • les cercles
    • la longueur du cercle
    • les aires
    • les mesures d'aires
    • l'aire du carré et du rectangle
    • les solides
    • le volume d'un pavé
    • les angles

    Les rimes en MS, GS ou CP

    Les évaluations de géométrie sont là : clic

    Dans le même format, si vous aimez, j'ai aussi les leçons de conjugaison.

    Pin It

    24 commentaires
  • Evaluations de géométrie CM

     

    Je ne mets pas très souvent mes évals en ligne parce que je trouve qu'elles sont très liées à ma séquence et conviendraient mal à quelqu'un d'autre.

    Mais en géométrie, pour ma classe de CM1-CM2, j'ai créé mes évals cette année, et, surtout, j'ai à chaque fois prévu un entrainement, que nous faisons ensemble en classe, pour que les élèves sachent exactement ce que j'attends d'eux, ce que je vais leur demander à l'éval (je m'inspire du principe des EPCC d'André Antibi).

    Voici donc mes évals, parfois communes aux CM1-CM2, parfois différentes. Chaque fichier commence par un entrainement et est suivi des évals. Il y a généralement deux versions différentes pour les CM1 (pour que les voisins n'aient pas les mêmes).

    1. Vocabulaire de géométrie, parallèles et perpendiculaires : clic
    2. Mesures de longueurs (et conversions), polygones, quadrilatères, constructions : clic
    3. Mesures d'aires, triangles : clic pour les CM1, clic pour les CM2 (y compris hauteur de triangle et calcul d'aires)
    4. Cercles et programmes de constructions (révision de droite et segments, perpendiculaires...) : clic

    Vous aimerez aussi :

    Mes traces écrites de géométrie sont là : clic

    Pin It

    7 commentaires
  • Le cahier d'exercice CM2 Sésamath est paru !Je vous avais déjà parlé du cahier Sésamath pour le CM2. Il est désormais terminé et tous les maitres peuvent télécharger tout ou partie du fichier ici clic

    Il ne contient ni cours ni activités : il peut être utilisé en complément de tout manuel de CM2.

    Ce cahier est le fruit du travail collaboratif d'une large équipe d'enseignants des écoles et de collège, avec la volonté de s'inscrire dans la liaison entre le CM2 et la 6e. La rédaction de ce cahier s'est faite en parallèle de celle du manuel Sésamath 6e afin d'obtenir une meilleure cohérence d'ensemble.

    Conformément à la philosophie de l'association Sésamath (association loi 1901 à but non lucratif), l'ensemble du cahier est placé sous licence libre (Creative Common : CCbySa) et les sources du cahiers sont téléchargeables dans un format ouvert et modifiable (en utilisant le logiciel libre OpenOffice ou Libroffice). Ainsi, le contenu du cahier peut être facilement modifié et adapté par chaque enseignant s'il le souhaite. Pour faciliter cette personnalisation, chaque page du cahier est téléchargeable individuellement : on peut également la télécharger au format pdf.

    Pour les enseignants qui s'inscrivent sur le site (l'inscription est gratuite mais il faut se munir de son adresse académique), il est possible de télécharger également les fichiers sources des corrigés.

    Mon article d'aujourd'hui a surtout pour but de vous annoncer qu'une version imprimée du cahier à un prix très raisonnable a été réalisée par l'éditeur Retz en partenariat avec Sésamath : http://www.editions-retz.com/Les_cahiers_Sesamath_CM2-9782725632292.html

    Il s'agit d'une édition de qualité pour ceux qui souhaitent utiliser en classe le cahier avec les élèves tout au long de l'année.

    Le cahier Sésamath CM2 est accompagné d'une version numérique entièrement libre et gratuite : clic ! En plus du diaporama des exercices, le cahier numérique propose des liens vers des compléments : exercices intéractifs de type Mathenpoche ou Matou matheux, figures de géométrie dynamiques... Pour les professeurs inscrits, ces compléments comprennent aussi le diaporama des corrigés ainsi qu'un certain nombre de corrigés par animations (pour environ le tiers des exercices).

    Pour plus de détails, voir l'article : http://revue.sesamath.net/

    Pin It

    7 commentaires
  • 15/5/2013 : Toutes les leçons du fichier sont en ligne (ouf !) 

    Traces écrites : Pour comprendre les maths CE2 charivari

    Dans l'école où j'ai été nommée en CE1-CE2 (50%), nous utilisons Pour comprendre les maths pour les deux niveaux (voir cet article) . Comme nous sommes deux maitresses à 50%, nous sommes essayons de le suivre pas à pas, dans l'ordre (en ajoutant des opérations et des problèmes).

    J'ai donc préparé mes leçons de maths. Il s'agit d'un  mélange de leçons à apprendre et surtout de petits exercices autocorrectifs à savoir refaire (tous les corrigés sont fournis à l'élève, à la fin des leçons de la période). Les exercices (avec leur correction associée) me semblent souvent plus parlants que des blablas théoriques.

    J'ai eu envie, cette année, de donner aux élèves toutes les "traces écrites" d'un seul coup. Comme cela, on les range dans le support de leçons et après on ne perd plus de temps en découpage, collage etc. Vous verrez aussi que j'ai numéroté les leçons comme les pages du fichier. On fait la page 10 du fichier : pouf, on donne la leçon "10" à revoir le soir. Je trouve que c'est  pratique. J'ai parfois ajouté une petite leçon supplémentaire, sur l'écriture des nombres en lettres ou la révision des tables, par exemple. Mais il reste des jours sans leçons.

    Voici donc le fichier des leçons. Il faut imprimer en mode "2 pages par feuille" pour obtenir un format "petit cahier", ou en mode "livret" si, comme moi, vous faites ranger les leçons dans un petit classeur.

    Logo pdf Charivari


     

    Pour les CE1, vous trouverez le même travail là : clic

    Pin It

    24 commentaires
  • Un fichier de maths photocopiable GRATUIT, bien fichu, joliment présenté, qui couvre tout le programme de CM2, avec les corrigés fournis.... Et entièrement disponible en ligne, voire visionnable, avec des corrigés vidéoprojetables et animés, et même des tests et exercices d'entrainement en ligne... Ca vous fait rêver n'est-ce pas ? 

     Sésamaths CM2

    J'ai découvert Sésamath par mon grand fiston : dans son collège, les élèves sont équipés de ce manuel très spécial. En effet, ce n'est pas un manuel ordinaire : c'est un manuel "libre" réalisé par des profs, et assorti de tout plein de ressources en ligne. Tout le manuel est consultable en ligne, et surtout, pour chaque chapitre, l'élève a accès à plein d'exercices en ligne pour apprendre et s'entrainer. Honnêtement, c'est un travail collaboratif assez fantastique, tirant le meilleur parti des possibilités de coopération qu'offre le net.

    Bref, il se trouve que... Sésamath débarque au primaire. Concrètement, une quarantaine de profs (dont 80% de profs de primaire) se sont penchés sur le programme de maths de CM2 et l'équipe propose déjà des tas de ressources extras. Le "coeur" du travail, c'est un fichier photocopiable, téléchargeable fiche par fiche (en pdf ou open office). Je n'ai pas tout exploré, mais j'ai testé quelques fiches et les ai trouvées vraiment excellentes dans le fond, et très bien présentées, pour la forme. Allez voir, c'est une mine !

    Ensuite, gravitent autour tout un tas de ressources en ligne : les fiches sont visionnables en mode "interactif" pour un TBI ou un vidéoprojecteur. Certains exercices ont ainsi des corrections animées. D'autres sont liés à des exercices d'entrainement en ligne.

    Je suis loin d'avoir tout exploré (je radote), mais il faut aussi aller voir laboMep, qui permet d'enregistrer ses élèves et de leur assigner des exercices à faire (en ligne, en classe ou à la maison). Le prof a la vision des exos réalisés, des scores, du temps passé... Le tout gratuit, évidemment.

    C'est mon coup de coeur du moment... A vous de juger !

    PS : l'inscription est un peu ch... pénible parce qu'il va vous falloir surement créer votre école (avec le numéro d'établissement). Mais ça vaut le coup, tenez bon !


    FAQ :

    Pour l'inscription, ils demandent le numéro d'établissement, on le trouve où ?

    Le numéro de l'établissement, de son vrai nom UAI (Unité Administrative Immatriculée), anciennement appelé RNE (Répertoire National des Etablissements), est composé de 7 chiffres (le début correspondant au numéro du département) suivi d'une lettre.

    C'est le numéro que l'on retrouve dans les adresses académiques du type ce.0123456Z@ac-academie.fr

    Pour le trouver, on peut utiliser ce formulaire de recherche :
    http://www.education.gouv.fr/bce/avancee/rech_fran.php

    Pour les écoles, on peut aussi utiliser ce formulaire davantage "grand public" : http://www.education.gouv.fr/pid24301/annuaire-accueil-recherche.html

    Pin It

    78 commentaires
  • Cartes pour apprendre les tables de multiplication

    Régulièrement, je donne à mes élèves de CM des petits bristols sur lesquels ils notent d'un côté un calcul (issu d'une table), de l'autre son résultat. Ces cartes servent à 3 "jeux" que je décris plus bas.

    Pour mes CE (oui, cette année j'ai CE1-CE2 et CM1-CM2... et PS), j'ai décidé de leur mâcher un peu le travail et de leur donner des bristols dont une face sera pré-imprimée. Ils n'auront plus qu'à écrire le résultat au dos. Je préfère cette solution pour que les cartes soient plus jolies, d'abord, et aussi pour ancrer le fait que 3 x 7 et 7 x 3 donnent le même résultat (c'est la même carte).

    J'ai introduit une petite subtilité d'étoiles au centre de la carte (1 étoile pour les tables de 1, 2, 5 et 10,     2 étoiles pour les tables de 3 et 4 etc...). 

    A quoi servent les cartes ?

    1. A s'entrainer à la maison même s'il n'y a pas de "grand" pour m'interroger. 

    On prend une pile de carte dans la main. On en regarde une, on essaye de dire le résultat. Si on ne sait pas, on la pose sur une pile "calcul non su", et on  reprend cette pile "non sue" jusqu'à ce qu'elle soit vide.

    2. A jouer au jeu n°1 : le pointeur (CE1, CE2)

    2 joueurs s'affrontent. Ils posent entre eux, sur la table, 9 cartes (face grise visible). Le joueur A pointe une carte du doigt (de son choix) sans la retourner . Le joueur B doit dire le résultat du calcul pointé. On retourne pour vérifier. Si le résultat est juste, le joueur B gagne la carte. Sinon, on repose la carte sur la table.

    Ensuite c'est au joueur B de désigner un calcul pour le joueur A etc...

    Quand il n'y a plus de cartes sur la table, le gagnant est celui qui a remporté le plus de cartes.

    3. Jeu n°2 : les matchs de table (cycle III).

    Je fais des poules de 3 joueurs A, B et C de niveau homogène.

    Le jeu se joue en 3 sets. 1er set : A est l'arbitre, B et C s'affrontent. Au set suivant, c'est B l'arbitre etc...

    A chaque set, l'arbitre prend un nombre impair de cartes (généralement 9). Il en montre une aux joueurs en annonçant le calcul "3 x 7 ?". Le premier joueur à annoncer "21 !" gagne la carte. Si on annonce un résultat faux, c'est l'adversaire qui gagne la carte.  A la fin, le  gagnant est celui qui a remporté le plus de cartes.

    Avec mes CM, je fais des poules comme dans les clubs de sport. Les poules sont appelées National 1, Régionale etc... Chaque semaine, on fait un match. Le gagnant de sa poule "monte" et le perdant "descend".  

    Cela prend environ 10-15 minutes par semaine. Pendant que les élèves jouent, je corrige les tests de ceintures de tables, comme ça ils ont leur résultat en direct live.

    Cartes pour apprendre les tables de multiplication


    Si le principe des cartes recto-verso vous a plu, vous aimerez peut-être :

    Si vous cherchez des idées pour travailler et/ou évaluer les tables de multiplication :

     

    Pin It

    20 commentaires
  • Les dés malins : comparer et additionnerUn petit jeu tout simple, inspiré d'une étape du Yams.

    Il se joue à deux, avec un ou deux dés. Il est intéressant parce qu'il fait intervenir la comparaison, l'addition, de la logique, un petit peu de chance pour le suspens, et même une première approche de probabilités.

    Comment on joue ?

    Chaque élève a une fiche "score" (qui peut être plastifiée).

    A tour de rôle, chaque joueur lance les dés (si on joue avec deux dés), calcule leur somme, et inscrit le total obtenu dans l'une des 6 cases colorées. Il choisit d'écrire son score là où il veut, en respectant la contrainte du signe < ou >.

    Par exemple, s'il a déjà écrit 10 dans la case jaune, il n'a plus le droit d'écrire 12 dans la case verte.

    Peu à peu, les 6 cases se remplissent. Arrive le moment où un des joueurs obtient un score qu'il ne peut plus placer. Dans ce cas, il est obligé de barrer une des cases (celle qu'il veut). Quand les 6 cases sont remplies (ou barrées), les deux joueurs additionnent tous les nombres qui y sont écrits. Cette somme correspond à leur score. Le plus gros score gagne la partie !

    Les dés malins : comparer et additionner

    (J'imprime en 4 pages par feuille)

    Pin It

    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique