• "Cyber-courtoisie" - La suite

    A destination des collègues blogueurs, j'ai ajouté un paragraphe de conclusion à mon article de rappel sur la cyber-courtoisie :

    Gardez en tête que diffuser sur son blog le travail de quelqu'un d'autre n'est pas anodin. 
    Comme le dit ma copine Orphée, "Un blog c'est pour partager ses ressources propres. Quel est l'intérêt de prendre les pages de garde de Charivari, de changer "cahier de lecture" par "cahier de littérature" et de le republier ? Dans le cadre de sa classe, parfait, c'est le but ; dans le cadre de la blogosphère, c'est une réappropriation du travail tout à fait non-courtoise. Partons du principe qu'il faut apporter des modifications significatives pour se donner le droit de publier un document dont on n'est pas l'auteur (et toujours en citant bien la source, évidemment)."

    « Des ressources pour enseigner l'anglais.Morale : nouvelle série de "petits papiers" pour les rituels »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 18:50

    Je ne sais pas si tu as vu mes cahiers de leçons où j'utilise en maths quelques une de tes leçons. J'espère que la façon dont j'ai parlé de ton travail te convient et que tu estimes que j'ai suffisamment modifié ton travail pour pouvoir le publier.

    Je ne veux surtout pas faire d'impair.

    2
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 18:54

    je suis d'accord moi par exemple j'use allègrement des ressources que je trouve et je les modifie par rapport à ma propre pratique, mais je ne les remets pas en ligne parce que je ne trouve pas d'intérêt.. par contre je pense que les collègues dont vous parlez veulent montrer qu'ils .elles veulent aussi partager pour ne pas être en reste... (je parle aussi pour moi, je ne publie pas beaucoup de nouvelles choses sur mon blog et des fois je me sens mal de ne pas faire plus par rapport à tout ce que je peux prendre..) enfin bref, me sentant qu'en même concernée je prends note. bonne continuation et bonne rentrée (qu'en même..) en espérant que ta situation s'améliore rapidement

    3
    taboulette
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 19:58

    tout à fait d'accord car on arrive à un appauvrissement total des ressources. tout se ressemble.  et ça devient ce que le vin blanc méthode champenoise est au champagne.


    ou alors on tombe sur des blogs qui renvoient unetelle qui renvoient à une telle qui enfin renvoient  à charivari   la matrice.   


    merci chari de le rappeler.

    4
    froufoune
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 20:18

    ouais t'as raison chari. les pages de gardes et autres on les retrouve partout !!!


    par contre c'est pas évident de trouver sur le site pour une nouvelle si tu n'avais pas fait remonter le vieil article sur les pages de garde il y a quelques jours comment retrouver des vieux articles de 3 ans.

    5
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 20:41
    Essaie le menu "Chercher" : tu tapes "pages de garde" et pouf.
    6
    tripllette de bellev
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 21:45

    merci pour ces rappels: En fait on  ne trouve pas d'autres modèles de pages de garde. Car aprèstout pourquoi pas . on retrouve ta mise en page avec d'autres rubriques. voire les mêmes dessins. il n'y a tu as raison aucune plus value.


    et après ekablog s'affadit. c'est du charivari partout.  fiches de leçons etc...........


     

    7
    zébulon4
    Jeudi 1er Septembre 2011 à 22:17

    tu as raison d'en remettre une couche. rendons  à chari ce qui est à chari.. depuis quelques années: je n'ai pas trouvé de nouvelles pages de garde. c'est toujours


    la même miseen pagev utlisée et qui a figé les pages de gardes. rien rien de nouveau. On a une impression de  triste nivellement.    de la réaction. oubliez les premiers exemples et dépassez-les.

    8
    audélia
    Vendredi 2 Septembre 2011 à 07:54

    Hier, en cherchant des informations pour ma classe, je 'surfais' sur des sites d'inspection...

    Et quelle surprise : les mêmes documents... mais signés par des personnes différentes !!!

    Et dire que je demande à mes crapauds de ne pas regarder sur les voisins mais de RE-FLE-CHIR !

    9
    Vendredi 2 Septembre 2011 à 10:04
    Si tu as les liens, ça m'intéresse.
    10
    audélia
    Vendredi 2 Septembre 2011 à 17:22

    Oups, oups, oups !

    Je n'ai sans doute pas été claire : il ne s'agit pas de tes documents que j'ai trouvés mais des documents réalisés par un ou une conseillère péda (sans doute) et mis en ligne sous divers noms (en l'occurence je cherchais des doc sur l'aide perso).

    Désolée si je me suis mal  fait comprendre !

    11
    Vendredi 2 Septembre 2011 à 17:46

    AH oui je n'avais pas compris :D

    Mais en effet, ce n'est pas bien malin !

    12
    qat Profil de qat
    Vendredi 2 Septembre 2011 à 22:06

    N'étant pas une collègue blogueuse, mais une collègue emprunteuse (!), j'ai effectivement très souvent pris et modifié des documents d'ici et là (euh, surtout d'ici...), et je dois dire que ça a fameusement faire évoluer ma pratique, tant du strict point de vue de la pédagogie que du point de vue de la mise en forme . Alors, merci...

    Il est vrai que le mois d'août a été fertile en "rebondissements" sur les blogs eklaprofs (et quelques autres), on avait parfois l'impression - de l'extérieur- que le même doc rebondissait de blog en blog, changeant ici ou là de présentation ou de couleurs...

    Néanmoins, et cela pour te rassurer quant à une possible réappropriation : il y a des "pattes" qu'on reconnaît, même s'il n'y a pas de lien dans l'article vers le premier blog...Et le manque de cyber - courtoisie est d'autant plus criant quand c'est le lecteur et non l'auteur qui  s'en aperçoit...

    Quoiqu'il en soit, merci encore de prendre tout ce temps... et bon courage pour lundi!

     

    13
    zizigrammaire
    Vendredi 2 Septembre 2011 à 23:33

    alors moi  j'avais vu les superbes pages de garde de ma collègue qui les avais trouvées sur le net. mi aout  je lance page de garde cahier  en moteur de recherche et je tombe sur des pages de garde ressemblant à celles de ma collègue. Eh bien je na'avis pas atterri chez charivari mais chez une "pompeuse> qui ne disait pas ses sources. je me sens comme une cliente complice  qui aurait acheté de la contrefaçon 

    14
    PurpleRain31 Profil de PurpleRain31
    Samedi 3 Septembre 2011 à 10:35

    1) Je n'ai pas de blog donc aucun risque. 

    2) Je laisse tes références quand elles sont sur les documents (comme ceux du règlement de la classe) que j'utilise et....

    3) Ça fait parler de toi autour de la photocopieuse et on se rend compte que tu es CELEBRE!!! Plusieurs collègues viennent sur ton site! 

    15
    Dimanche 4 Septembre 2011 à 15:23
    un illustrateur
    Bonjour,
    c'est vrai il faut parfois rappeler les bonnes manières, mais il serait bon aussi de les pratiquer.
    Je découvre que vous utilisez quelques-unes de mes images sans m'en avoir demandé l'autorisation ( j'en ai trouvées au moins deux illustrant les rallyes lecture et écriture).
    Vous les avez certainement "empruntées" sur mon blog d'illustrations où il est bien précisé que ces visuels ne sont pas systématiquement libres de droits, et où j'engage chacun à obtenir mon accord avant utilisation.
    Ceci dit je suis assez flatté qu'elles vous plaisent et ça ne me dérange pas trop de les trouver ici.
    Je sais que votre site est utile aux enseignants et l'idée qu'ils soient amener à copier mes dessins ne me gène pas.
    (je trouve même abusive la position des éditeurs qui exigent depuis quelques temps des droits de photocopiage aux écoles.)
    Mais votre rappel de la licence "creative commons" m'amuse ; des lois existent déjà pour régler toutes ces histoires de droits et cette licence me semble bien souvent adoptée par des personnes pleines de bons sentiments, toujours prêtes à partager (même ce qui ne leur appartient pas hélas !) mais, bien souvent, très peu instruites sur ces questions de propriétés intellectuelles.
    Aussi vous permettrez que je ne veuille pas voir mêler mes images à cette gentille "licence de piratage", euh ... de "partage".

    S'il ne s'agissait que de mes images je n'insisterais pas autant (bien qu'un petit message cybercoutois avant emprunt m'aurait fait plaisir, ou à défaut une petite mention de l'auteur, voire un simple petit lien de rien du tout...), mais, disais-je, si j'en suis bien l'auteur, elles n'en ont pas moins ont été réalisées pour des tiers (en l'occurrence des éditeurs d'ouvrages scolaires) qui en sont donc les actuels détenteurs des droits.
    Je sais bien que vous ne tirez pas profit de ces usages, mais cette raison n'est pas suffisante à vous dédouaner de certaines obligations du même ordre que celles que vous souhaitez voir respectées pour votre travail.
    Dans vos recommandations vous oubliez un petit détail, sans ces petites formalités d'usage "courtois" le lanceur de boulette risque la punition !
    Dans notre cas la boulette s'appelle "contrefaçon" et il n'est pas dit que les éditeurs en question soient obligatoirement conciliants avec cette pratique délictueuse.
    (petit rappel d'un extrait du code de la propriété intellectuelle - (Art. L. 122-4) : « Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit est illicite, et punie selon les lois relatives au délit de contrefaçon. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque. » etc, etc... c'est sûr c'est pas très fair-use c'est plutôt duralex, mais c'est à savoir...).

    Bref, bien que vous n'ayez pas été très courtoise sur ce coup là, je ne vous interdirai pas d'user de certaines de mes images à titre gracieux... si vous n'oubliez pas d'en mentionner la source !
    Malheureusement, pour les images en cause je ne peux vous accorder des droits qui ne m'appartiennent pas.
    À vous de voir comment régler cette question...


    J'espère n'avoir pas été trop agressif, mais c'est assez usant d'être confronté régulièrement à ce genre de désagrément.
    Non pas, encore une fois, que ces pratiques me gênent à titre personnel, mais plutôt d'avoir à rappeler non seulement les risques encourus mais surtout les règles de savoir-vivre (qu'on souhaiterait voir rester élémentaires avant d'être cyber !).

    Bon, pour moi l'affaire est close, considérez mes remarques comme un "billet de mise au point" (à faire signer par les parents ;-) mais aussi comme l'occasion de débattre d'un sujet de plus en plus au cœur des pratiques de tous les blogueurs ( qu'ils soient en herbe, en nerd, ou à la chère tête blonde...) et de rappeler qu'aucune œuvre n'est libre d'utilisation contrairement à ce que le droit à l'américaine veut nous faire croire (... c'est comme ça qu'on en arrive à confondre les pingouins et les manchots !)

    Allez ! sans rancune ! je vous félicite pour votre travail ! (mais pensez à déposer un "billet d'emprunt" pour vos prochaines visites, ça peut aider à adoucir les relations...)
    (ps : soyez indulgente si vous trouvez des fautes d'orthographe ! je ne suis pas dessinateur pour rien... )

    Patrick vasco Gromy
    16
    Lundi 5 Septembre 2011 à 12:29

    Cher monsieur,

    j'ai envie de vous dire plein de choses.

    D'abord merci pour la gentillesse de votre message. Je sais bien que je ne suis pas du tout "propre" sur la gestion des illustrations que j'utilise sur mes documents, et je savais qu'à un moment ou à un autre je serais contactée par un illustrateur. Je vous remercie de l'avoir fait aussi gentiment. .

    Ensuite bien sûr, je vous dois des excuses. Je ne sais pas très bien comment je suis tombée sur vos images, certainement simplement en utilisant "Google image", mais je sais bien que souvent j'utilise des images sans vérifier si elles sont libres de droit. Si vous m'indiquez quelles sont vos illustrations, je les retirerai immédiatement de mes documents.

    Enfin, notre problème reste entier. C'est vrai que nous essayons d'offrir à nos élèves des documents qui ne soient pas trop rébarbatifs, c'est pourquoi j'aime illustrer les documents que je leur propose... et je ne trouve que rarement mon bonheur dans les quelques banques d'images libres de droit que l'on trouve sur le net. Et même pour les banques qu'on achète (j'ai acheté, fort cher, celle de lecture plus), je ne pense pas que cela me donne le droit de partager sur le net les documents illustrés par ces images. Je ne sais pas trop ce qu'il faudrait faire pour faire els choses bien, sans "voler" le travail de quelqu'un d'autre. Nous en discutons beaucoup entre profs blogueurs en ce moment. Nous avons déjà progressé dans la mise en ligne de textes d'albums, mais sur les illustrations, tout est à faire.

    Il nous reste la solution de ne pas proposer de documents illustrés... mais ce serait vraiment ... triste si nous devions en arriver là. Si vous avez des suggestions "très pratiques" ou des idées de compromis à nous proposer, nous les recevrons avec appétit. Merci !

    (En attendant votre réponse, j'ai cité votre nom et votre site sur les trois images que j'ai pu retrouver.)

    17
    Mardi 6 Septembre 2011 à 15:30
    un illustrateur
    Vous me rassurez, je n'ai pas été trop cassant.
    Avant de commencer je voudrais préciser que je n'avais pas perçu votre avatar "manchot" et que ma remarque à leur sujet ne vous était pas destinée, mais c'est amusant, car elle voulait mettre le doigt sur la confusion, entretenue par notre assujettissement à la pensée "étatsunienne", entre des terminologies parfois de sens opposés qui finissent par nous gouverner en dépit de leur signification véritable (dans notre langue du moins). Ainsi il en va de même avec le penguin (manchot) qu'avec le free (libre ou gratuit , selon le cas).
    Or en matière de droit d'auteur la confusion vient souvent de là (mais hélas on dirait que peu de monde cherche à préciser ces notions) :
    une création, quelle qu'elle soit, peut être dite libre sans pour autant être gratuite ou disponible pour tout un chacun.
    Elle est libre car libérée des droits de reproduction accordés à l'occasion de leur création (ou tout simplement présentée comme disponible à l'utilisation).
    Ceci ne signifie en rien qu'elle est gratuite ou utilisable sans contrat.
    Il faut savoir que toute œuvre est avant tout la propriété de son auteur, mais que ses droits d'exploitation peuvent appartenir à un tiers (encore un terme chausse-trappe quand on est que deux dans l'histoire ! ;-), voire plusieurs tiers pour des cessions de droits non exclusives.
    Tout le monde suit ?
    Quoiqu'il en soit si l'œuvre est libre elle n'en nécessite pas moins un accord d'utilisation, puis un contrat.
    Ces deux étapes répondant aux notions de droit moral d'une part , et patrimonial d'autre part.
    Le droit moral sous entendant : le droit de divulgation, le droit au respect du nom, le droit au respect de l’œuvre, et le droit de retrait ou de repentir.
    Le droit patrimonial c'est tout bonnement le droit de monnayer son œuvre, donc les droits d'exploitation (qui peuvent éventuellement être accordés gratuitement rien ne l'interdit).

    Sachant cela on peut en déduire qu'aucune image n'est libre avant qu'on ait abordé la question avec son auteur, ou le détenteur des droits.
    Eux seuls pourront répondre à cette question.
    (Il parait qu'il existe des sites d'images libres et gratuites mais comme il existe aussi des escrocs... il vaut mieux se méfier et bien en vérifier la nature. Moi on m'a toujours dit que Charlemagne avait la barbe fleurie n'empêche que je l'ai jamais cru.)


    Maintenant pour revenir à nos images, celles que vous avez utilisées se trouvent dans des livres : les auriez vous copiées (scannées) sans vous poser de question ?
    Oui, sans doute s'il s'agissait de les utiliser dans votre classe. Et pour ma part je trouve ça normal (bien que les éditeurs réclament désormais des droits de photocopiage).
    Mais peut-être ne l'auriez-vous pas fait si vous aviez eu envie de les faire apparaître sur votre site.
    Sur internet, des notions élémentaires deviennent trop vite secondaires, la facilité d'usage que nous accorde ce medium gomme la hiérarchie des valeurs.
    Or ces images en question sont également sur mon site de la même manière qu'elles sont dans un book de présentation, ou dans un livre.
    Ce lieu d'exposition n'accorde rien de plus, ni rien de moins, au respect qu'on leur doit.
    (ou alors c'est que, si je vois une voiture porte ouverte avec clé sur le contact et avec le moteur qui tourne, j'ai le droit de la prendre !)

    C'est à vous de savoir jusqu'où vous pouvez vous autoriser de copier et de partager des images.
    De manière général la copie pour un usage privée est autorisée (je considère que la classe entre dans cette catégorie mais ce n'est qu'une position personnelle, car certains appellent cette pratique "photocopillage" ! ).

    Encore une fois, compte tenu de l'usage que vous faîtes de ces images je ne vous interdirai rien (par contre je ne peux pas me prononcer au nom des éditeurs).
    Sachez qu' il m'est arrivé d'être intransigeant sur d'autres usages abusifs sur internet. Je n'en fais absolument pas la chasse, mais j'vous dis pas où on peut retrouver parfois nos images ! et c'est tout de même un comble que ce soit à l'auteur de s'em... quiquiner à les faire retirer !

    Avec tout ça je ne vous donne pas vraiment de réponse ferme, mais voyez-vous, il ne me semble pas que votre problème reste aussi entier.
    Vous pouvez déjà faire en sorte d'exclure le droit de copie des images de vos ressources (et pourquoi pas fournir des fichiers vierges d'images non acquises ; ou alors de les faire circuler sans les mettre en accès direct sur le web, entre amis... ce qui ne serait pas forcément plus légal mais serait surtout moins voyant et moins "poreux").
    Et surtout ne pas les inclure dans cette licence "creative" qui est un moyen de les diffuser encore plus largement sans accord !
    De plus, il me semble qu'il n'est pas impossible de glisser sur vos pages de site une mise en garde concernant tout ce qui ne serait pas votre propriété.
    Du genre : "Tout ce que vous trouvez ici SAUF LES IMAGES est utilisable et modifiable à votre guise dans votre classe" en précisant bien que vous êtes prête à retirer toute image si des auteurs ou ayants droits le jugent utile.
    (ce qui ne vous protégera pas juridiquement mais affirmera au moins une certaine bonne volonté)


    Je sais bien que votre boulot n'est pas facile, que toutes ces contraintes c'est du temps, et que vous pouvez avoir besoin de confronter vos expériences mais ce partage public sur internet ne ressort pas des obligations de votre profession.
    Le fait d'user d'un site vous place en quelque sorte en position d'"éditeur", alors que si vous pratiquiez ce partage sur un forum la chose serait, à mon avis, différente.

    Dernière précision concernant Google image : si vous n'avez pas trouvé mon site par ce biais c'est que mes images sont pillées et je n'ose pas y croire !


    J'ai été trop long, veuillez m'en excuser, mais il y aurait encore beaucoup à dire sur ce sujet et ses ramifications.
    Vous me ferez un devoir là dessus pour la semaine prochaine...
    Allez, récré !
    18
    Mercredi 7 Septembre 2011 à 10:47

    Ouh la, que c'est compliqué, cette histoire de droits !

    Merci en tous cas pour ces conseils (et pour votre souplesse). Je les ai appliqués (pour les plus simples : la mention à ajouter avec la licence Creative Commons).

    Pour Google image, ben si justement, je pense que c'est comme cela que j'ai trouvé vos illustrations.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :