• Comment aider nos élèves à mémoriser ?

    (Petite remontée estivale d'un article publié en juillet 2013)

    Depuis que j’ai commencé à enseigner, je buche et me casse le nez là-dessus : on enseigne plein de choses à nos élèves, on travaille beaucoup la compréhension des notions (en primaire, au moins),  mais pourtant, souvent, trop souvent, on réalise que, un mois après l’évaluation, ils ont tout oublié. Je ne parle pas de Gudule qui n’écoute ni n'apprend jamais rien ou de Zazie qui n’est toujours pas entrée dans la lecture. Non, je parle de tous les autres, y compris les très bons élèves, sérieux, qui sont intéressés et attentifs en classe et apprennent leurs leçons à la maison.

    Pour ceux-là,  je n’ai aucune excuse : s’il leur manque des connaissances en fin d’année, c’est que je m’y suis mal prise. Alors j’essaye des choses. Je suis fière de certaines réussites de cette année, déçue dans d’autres domaines… et je profite de l’été pour me former et réfléchir. J’ai lu un peu de théorie (Les Cahiers Pédagogiques, n° 474 La Mémorisation), j’ai cogité, et j’ai pris 20 résolutions pour l’avenir.  

    Si vous les avez manquées, vous pouvez cliquer ici pour lire le détail de toutes les résolutions, explorer des pistes, en découvrir d'autres, ou bien cliquer ci-dessous sur l'une d'entre elles pour n'en lire qu'une en particulier.

    1. J'arrête de me trouver des excuses
    2. Je suis les IO, je ne cherche plus à leur en faire retenir + (même si c'est dans le manuel)
    3. Je dis de manière explicite aux élèves ce qui doit être retenu
    4. Je me fixe des objectifs chiffrés...
    5. ... et j'évalue les fondamentaux, en fin d'année pour voir si mes objectifs sont atteints
    6. Je fais des traces écrites vraiment courtes.
    7. J'étale l'apprentissage des notions fondamentales sur plusieurs mois, voire sur l'année
    8. J'exploite encore mieux les rituels
    9. Je choisis des supports de leçons faciles à consulter et à feuilleter
    10. J'innove avec les traces écrites "interactives"
    11. Je fais apprendre les leçons en classe
    12. Je donne les moyens aux élèves d'être autonomes pour revoir à la maison
    13. Pour les "auditifs" : les rimes, les comptines, le rap
    14. Les gestes, les danses, pour les kinesthésiques
    15. Pour les visuels, les schémas, les affichages et des traces écrites soignées
    16. L'affectif... Surprendre les élèves, les toucher.
    17. Je ne fais plus "archiver" les vieilles leçons
    18. Je vérifie que les leçons sont apprises et je rends comptes aux parents
    19. Je donne souvent les vieilles leçons à revoir
    20. Dans les programmations et l'emploi du temps, je me réserve du temps pour les rituels, le réinvestissement et les projets transverses.

     

    « Des tampons pour féliciter, encourager, motiverCalcul mental CM1 et CM2 : programmation et générateur »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 6 Mars 2014 à 13:07

    cool Merci pour cette liste ! 

    2
    Didier
    Jeudi 6 Mars 2014 à 13:11
    J'adhère totalement à ton souci d'oeuvrer pour le long terme. J'essaie de prendre la même direction. Cela se fait progressivement ( trop lentement, sans doute ...) avec le recul de l'expérience et la réflexion critique. Concrètement : oui ! Ne pas chercher à suivre tout le manuel ! Et, même pas toutes les I.O. Se baser sur le niveau réel de nos élèves, leurs prérequis et leurs lacunes réels et du temps réel nécessaire pour des apprentissages vraiment bénéfiques (et non une sorte de bachotage avant l'heure...). Et donner le temps à l'entraînement!
    J'ai un CE2. En français, un manuel prend en compte ces exigences et m'aise à les mettre en pratique. Il s'agit de CLÉO (Retz) de Fetet. En l'adaptant bien sûr à mes élèves et en définissant des priorités. Pour une compétence travaillée, le manuel propose une batterie d'exercices attrayants et intelligents. La consigne est la même pour tous ce qui sécurise les élèves. L'auteur, que nous avons eu, ici, en Moselle est, d'avoir en conférence, insiste sur cette nécessité de suffisamment de temps à l'entraînement. Voir pour les détails les très bons guides péda. de la série.
    J'essaie depuis de transcrire cette approche dans les autres disciplines. Par exemple, en littérature, j'ai travaillé durant la période précédente sur les contes du pourquoi en intensifiant davantage les activités (en comparaison avec les années précédentes) et j'ai été très satisfait du résultat ( concrétisé par un petit spectacle de contes écrits par les élèves et joués devant les parents .
    Je prendrais donc volontiers tes résolutions pour miennes. J'aurais peut-être des réticences, toutefois, pour celle qui consiste à donner de vieilles leçons à revoir. Cela me semble poser problème au niveau de la motivation des élèves à le faire, en revanche il serait bon d'insérer au fur et à mesure les connaissances ( dans toutes les disciplines) dans un jeu (type Trivial Pursuit) et de les faire revoir sous forme ludique. Je sais que tu as déjà pensé à ce genre de jeu de révision. Je n'ai perso. pas encore réussi à mettre cela en place.
    Bien cordialement.
    Didier (Stiring-Wendel)
    3
    Jeudi 6 Mars 2014 à 13:53

    Merci pour cette liste. D'un côté ça rassure sur ma pratique ("ça je fais, ça je fais, ça aussi, OK...") et d'un autre côté ça me donne des pistes à exploiter ("Ah tiens, oui, je pourrais aussi faire ça, et ça aussi...).

    4
    Shanar
    Jeudi 6 Mars 2014 à 18:10

    Bonjour,

    je débarque un peu mais ne confondriez-vous pas apprendre et mémoriser? Personnellement, j'enseigne à des étudiants beaucoup plus âgés (début du premier cycle supérieur) et, avec mes collègues, nous nous heurtons à une difficulté récurrente: les élèves ne font aucune différence entre apprendre et mémoriser. Autrement dit, pour eux, la seule façon d'apprendre c'est relire et/ou refaire jusqu'à retenir par coeur, sans recul, sans compréhension. Or, la mémorisation sans compréhension ne peut pas être durable.

    Quand je regarde vos résolutions, très pertinentes au demeurant, il me semble que l'espace pour la compréhension est le grand absent. Je suggérerai donc de faire le tri entre ce qui ne peut ou ne doit qu'être retenu (difficile de comprendre une règle de grammaire, du moins, pas avant plusieurs années d'étude supérieure) et ce qui doit être compris. Ce qui doit être retenu doit au maximum être réinvesti souvent, et toutes vos résolutions tendent déjà vers un bon apprentissage de ces notions. En revanche, pour ce qui doit être compris, il faut

    • d'une part mettre vos étudiants en position de pouvoir s'approprier le savoir (autrement dit de développer leur propre compréhension)
    • et d'autre part leurs transmettre des méthodes d'apprentissage permettant la compréhension, au premier plan desquelles la reformulation.

    En espérant que ça nourrira votre réflexion.

    PS: j'imagine que vous connaissez déjà, mais sinon vous pouvez vous référez à la taxonomie de Bloom sur les niveaux cognitifs: le plus fondamental est la mémorisation et le suivant la compréhension. A mon niveau d'enseignement, ce sont les trois niveaux supérieurs (analyse, synthèse, évaluation) que l'ont devrait travailler, mais comme les stratégies d'apprentissage des élèves ne leur permettent pas d'atteindre déjà la compréhension, on rame un peu...

    5
    Jeudi 6 Mars 2014 à 18:39

    Bonjour et merci pour ce commentaire. Il se trouve qu'en primaire nous travaillons énormément la compréhension, sans doute beaucoup plus que dans le secondaire. Nous avons été très sensibilisés, en formation, à l'importance de la compréhension préalable à la mémorisation. Il me semble que sur ce point-là, nous allons tous, pour la plupart, très loin.

    En revanche, bien souvent, nous imaginons, nous espérons, que la compréhension suffise. "Il a compris donc il se souviendra". Là, ce n'est pas vrai. Et c'est cela que je veux mieux travailler désormais.

    6
    kétiochka
    Jeudi 6 Mars 2014 à 20:52
    Si seulement mon fils "dys" pouvait avoir une prof des écoles qui s interroge, se remet en cause, cherche à se renouveler. Il y a des jours ou vous me faite du bien et d autres ...
    7
    Bea77170
    Jeudi 6 Mars 2014 à 21:50
    Pour aider les élèves à mémoriser l'orthographe des mots, j'avais repéré ça http://www.fichesdeprep.fr/2013/08/20/fiches-d-activit%C3%A9s-pour-l-atelier-d-orthographe/

    Il faudrait que je teste avec mes élèves en difficultés pendant l'aide perso
    8
    Souffo
    Vendredi 7 Mars 2014 à 02:55

    coolWaw! J'ai lu les 20 résolutions pendant que je prenais une pause de mes bulletins et je dois avouer que j'admire ton travail! Je me suis pris des notes et j’ai envoyé quelques liens à des collègues! Je suis contente de voir que je fais déjà certaines de ces résolutions. Cependant, je suis aussi ravie de voir que je ne suis pas la seule à trouver aberrant que nous passions parfois trop vite sur certaines notions non acquises à 100 % sans forcément refaire un retour pendant l’année! C'est un travail de longue haleine, je suis très heureuse d'être tombée sur cet article si tôt dans ma carrière et j'ai hâte d'essayer les ''trucs'' que j'ai appris! 

     

    Merci encore! Je suis une grande admiratrice de tes articles et de ta vision en enseignement!yes

    9
    Vendredi 7 Mars 2014 à 19:12

    Elle est bien chouette ta liste, moi aussi je cogite sur ces points... y'a du travail dans ces domaines...je n'ai pas encore trouvé de solution miracle à part un mix de plusieurs moyens combinés.. je privilégie la carte mentale qui a des résultats très intéressants à condition que l'élève qui a appris à la faire, la construise lui-même (je le fais pour les leçons EDL, la poésie et l'histoire pour l'instant)...Je teste depuis plus d'un an maintenant et je poursuis, c'est une certitude...mais je reste ouverte à d'autres idéessmile

    Merci de nous faire réfléchir...

    10
    petruska
    Lundi 17 Mars 2014 à 10:33

    Je profite de mon lundi ( temps partiel) pour venir me rebooster sur ton blog et ces 20 résolutions sont vraiment extra, merci à toi.

    11
    Dimanche 6 Avril 2014 à 14:59

    Tu connais Mathieu Protin qui a sorti une méthode de mémorisation efficace basée sur les images mentales "Multimalin" ? J'ai acheté la méthode : c'est super ! 

    Utiles pour la mémorisation des tables de multiplication mais aussi pour les règles grammaticales ou les poésies... et plus encore...

    Super pour les dys-... (au même titre que les cartes mentales d'ailleurs).

    Ex : pour mémoriser par exemple  7x9 (La table de 7 se passe à la piscine. Le 7 représente un plongeoir. Sur ce plongeoir, il y a un garçon avec une tête qui ressemble à un oeuf. Lui ressemble donc à un 9. Il veut sauter en arrière du plongeoir mais malheureusement, la piscine étant trop petite, il tombe la tête la première sur le rebord de la piscine (le petit bonhomme retourner devient donc un 6). Et comme il a loupé l'eau, il se retrouve avec deux bosses sur la tête (qui forme un 3) : D'où : 7x9 = 63

    Difficile à expliquer mais je t'invite à t'y intéresser...

     

    12
    Mercredi 21 Janvier 2015 à 18:52

    très intéressante cette liste, c'est une aide précieuse pour faire le point et prendre aussi de bonnes résolutions. J'utilise depuis la semaine dernière la méthode Multimalin et les enfants adorent. J'ai un élève avec une sévère dyslexie qui m'a vraiment impressionné. Du coup, je tente l'orthographe en image.

     

    13
    chemindescols
    Samedi 25 Juillet 2015 à 18:04

    J'ai aussi du mal à revenir sans cesse sur ce qui a été fait (la question du temps, des programmes trop pleins, mais aussi de l'organisation tout simplement). 

    En grammaire/orthographe par contre, cela fonctionne très bien en travaillant chaque semaine un texte d'élève (chez nous: élu au choix de texte pour le journal de la classe), en le corrigeant collectivement: il faut mobiliser tout ce que l'on sait. De même pour une analyse de phrase/de texte (nature et fonction) régulière qui ne travaille pas uniquement la dernière notion apprise. 

    De cette manière, les bases (nom-déterminant-adjectif-verbe puis les autres natures, sujet-GV, puis les compléments,...) sont vraiment acquises à la fin de l'année.

    (En classe multiniveau, bien sûr on voit ainsi collectivement certaines notions avant que tous les aient apprises, je ne trouve pas cela grave: la manipulation/la pratique avant la leçon peut être aussi un avantage)

    14
    Jeudi 4 Août à 09:12

    J'aime bcp cette liste: je peux répertorier ce qui me manque. Hier en passant de blog en blog j'ai découvert

    ici 

    http://cycle3.free.fr/lexique.pdf 

    en passant là

    http://craiehative.eklablog.com/savoir-employer-et-ecrire-des-mots-a117488184

    qu'on pouvait faire écrire les yeux fermés . J'adore l'idée et cela fera partie de ma pratique pour la rentrée. De plus je fais élaborer des fiches mémoires sur feuilles bristol dans un petit classeur: je travaille le résumé ensuite c'est un travail fait à la maison avec le regard des parents ou non.

    Cependant je me dis qu'il faut arrêter de  Se mettre la rate au court-bouillon.

    Nous donnons le meilleur de nous-même, je sais que mes élèves garderont de jolis souvenirs de leur CM2 , (j'espère qu'ils n'oublieront pas les outils, le plaisir dans le travail, le théâtre et la bienveillance) mais j'ai cessé de culpabiliser. Nous savons tous que le burn-out nous guette , nous les instits qui n'avons pas la reconnaissance de l'institution  et rarement celle des parents . Nous avons fait un joli semis durant l'année, la vie est belle et elle ne s'arrête pas à la classe! 

    15
    Laurence
    Jeudi 4 Août à 09:44
    Merci Mélodie pour ce dernier commentaire. Tellement vrai tout ça !
    16
    Magmag
    Jeudi 4 Août à 10:11
    Très intéressant comme toujours , merci ! Je suis en collège rep+ , et évidemment, la compréhension et la mémorisation posent question à tous les niveaux de l'enseignement (ou devraient en poser peut-être ? ).Moi aussi, j'utilise les cartes mentales, l'auto questionnement ou l'échange entre pairs, les listes, etc . Je suis parfois déçue, et parfois surprise de ce qui est retenu mais nous même, avons nous tout retenu de ce que nous avons appris ? Certainement pas ! Il me semble que c'est comme ça que le savoir se construit, par apprentissage et par oubli successifs, ce qui ne veut pas dire qu'on se désintéresse de ce qu'on voudrait voir retenu ,hein ?

    Ps: je réponds de mon téléphone, dur dur ! La case de commentaires ne permet de visualiser que 4 ou 5 mots, difficile d'affiner sans pouvoir se relire, tant pis ! J'espère être comprise et ne pas avoir laissé de fautes d'orthographe
    17
    Zaza
    Jeudi 4 Août à 12:06
    Je suis PE depuis 3 ans seulement et adore tout ce que tu proposes Charivari! Je suis d'accord à 100% avec tes conseils, j'ai également remarqué que tout ce qui passe par les manipulations et l'humour se retient particulièrement bien, j'essaie de mettte du rire et de l'humour partout avec mes mater et cp ce1 et ça marche!
    18
    Jusaline
    Dimanche 7 Août à 23:10

    Bonjour, suppléante, j'ai un exercice que j'ai toujours sous la main, un texte copié au tableau avec plein d'erreurs et à l'oral, par groupe c'est aux élèves de les corriger en argumentant grâce aux règles connues (phonétique, grammaticale, de conjugaison, de vocabulaire et donc de formation des mots, etc). L'année dernière lors d'un long remplacement, je le faisais quasiment systématiquement que les dictées flash  et cet exercice journalier permettait de reprendre tout au long de l'année les connaissances liées à l'étude de la langue. Nombre de fois j'ai entendu dans mon dos les élèves compter les erreurs au fur et à mesure que j'écrivais et .... " Rrrhhooo, elle ne sais pas écrire la maîtresse, elle faut vraiment beaucoup de fautes" XD

    Une deuxième partie nous permettait de noter la nature et la fonction des mots. Et de temps j'alternais en fonction du temps disponible

    Mais je lis ces résolutions avec plaisir car ça met les idées claires avant la rentrée ! Merci pour tous ces partages !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :