• Ben moi, je ne la trouve pas si mal, cette réforme... (pas taper)

     

    Ben moi, je ne la trouve pas si mal, cette réforme... (pas taper)Les commentaires sur ce sujet sont fermés

    Ca discute ferme dans toutes les salles des maitres. C'est même parfois assez tendu. Cette réforme des rythmes nous stresse, c'est sûr. On ne sait pas trop à quelle sauce on va être mangés, ni ce que sera notre emploi du temps l'an prochain... De mon côté, je suis un peu déçue que le projet n'aille pas aussi loin qu'on l'avait espéré (notamment pour le rythme de l'année), mais je suis quand même contente. J'ai l'impression qu'on avance quand même dans le bon sens.

    Dans mon école, on va proposer au Maire le rythme suivant :

    Ecole : 8h45-12h15  puis 13h45-15h30 + 3 heures de classe le mercredi matin.

    La fin de l'école  serait donc à 15h30 pour tous. Une fois par semaine, chaque maitre assurera son heure d'APC jusqu'à 16h30 (aide perso, ou étude surveillée, ou projet d'école, ce sera "selon" ). Nous avons fait le point, les trois quart des élèves devraient pouvoir effectivement quitter l'école à 15h30 sans garderie (soit un parent ne travaille pas, soit un parent a des horaires décalés, soit un grand parent est disponible, soit une nounou...). Pour trois quart des élèves, la journée sera VRAIMENT raccourcie.

    Franchement, j'ai hâte que ça se fasse.

    • Des après-midis de classe plus courtes, ce sera vraiment mieux, parce que l'après-midi, c'est quand même beaucoup plus compliqué de garder les élèves attentifs et concentrés, non ?
    • 5 matinées au lieu de 4, c'est sûr que cela permettra de mieux étaler les apprentissages compliqués au lieu de les concentrer comme aujourd'hui.
    • Une journée de classe plus courte : même si on m'allongeait ma pause méridienne (ce qui ne m'emballerait pas, cf plus bas), j'aurais quand même l'occasion de corriger une ou deux piles de cahiers supplémentaires et je serais bien contente d'avoir ça en moins à rapporter chez moi le soir.
    • Les programmes en cours de refonte. On parle de les rédiger "comme on avait fait pour ceux de 2002". J'aurais bien aimé qu'ils nous les allègent tout de suite-maintenant, ces programmes, mais c'est bien aussi qu'ils ne se précipitent pas et qu'ils prennent le temps de les peaufiner pour nous sortir quelque chose de bien.
    • "Plus de maitres que de classes", si c'est bien utilisé par les écoles qui vont en profiter, c'est extra ! Imaginez... sur une école, on pourra prendre les 24 élèves de la classe de CP pour les partager pendant une heure sur 2 maitres, par exemple : apprendre la lecture à 12, c'est royal, non ? Et l'heure suivante, on dédoublera, je ne sais pas, moi, la classe de CP d'à côté, ou les maths de CE1, ou......
    • L'aide perso qui devient Activités Pédagogiques Complémentaires : ça n'a l'air de rien, mais cela veut dire qu'on sera + libres de faire ce dont on a envie avec ces heures d'APC. Un club informatique, une chorale d'école, des ateliers de jeux mathématiques, de l'aide aux devoirs... On ne sera pas obligés, on peut continuer l'aide perso si on veut, on est juste plus libres.
    • Du temps hors classe en plus : cela fait longtemps qu'on réclamait d'avoir des heures en plus pour les réunions, les projets, et même les préps... D'un coup, on gagne presque une heure par semaine (avec la transformation des 60 heures d'aide perso en 36 d'APC, on n'a plus qu'une heure d'APC à faire par semaine : on gagne 24 heures par an).

    Bref, pour toutes ces raisons je suis contente de cette réforme, je ne ferai pas la grève ni rien de tout ça.

    Maintenant, c'est sûr qu'il reste des points d'ombre. Un truc qui m'inquiète c'est la pause méridienne. Cela m'inquiète que tous les ministres nous bassinent sur le fait qu'elle doit être longue alors qu'on voit bien dans nos écoles qu'on récupère des élèves surexcités après deux heures de cour de récréation. La longue pause méridienne, ça va si les élèves rentrent chez eux, ou s'ils peuvent vraiment se reposer, paisiblement. Je ne sais pas... bouquiner, paresser à l'intérieur (quand il fait -10° ou 35° dehors), papoter tranquillement, se reposer... Mais dans les écoles où j'enseigne, la pause méridienne n'a rien d'une pause. C'est plutôt le modèle cocotte-minute-sous-préau... Alors si les mairies décident, pour ne pas dépenser trop de sous, de l'allonger encore, fouyouyou, ça va être dur.

    En tous cas, tout ceci est l'occasion de réfléchir avec les mairies, de mettre en place des choses, peut-être faire appel aux parents et aux mamies, de repenser certains temps de classe... que sais-je encore... Il va falloir tâtonner, essayer des dispositifs, corriger le tir. J'imagine que l'année prochaine, notamment, va être brinquebalante (au secours, si on a un poste fractionné ou un poste de remplaçant !), mais bon, on devrait survivre et on en parlera à nos petits enfants dans 30 ans !


    Je réponds ci-dessous à quelques inquiétudes lues en commentaire

    "La journée des enfants ne sera pas plus courte"

    Déjà, dans toutes les écoles qui choisiront une fin de classe à 15h30 ou 15h45, la journée pourra effectivement être plus courte (je rappelle que, contrairement à une rumeur tenace, rien n'oblige les enfants à rester à l'école jusqu'à 16h30). Bien sûr qu'il y a des enfants qui iront à la garderie. Ce seront sans doute à peu de choses près les mêmes qu'aujourd'hui.

    Une journée declasse plus courte, cela veut dire que, si on peut (parent qui ne travaille pas, mamie, nounou en périscolaire...) on pourra offrir à l'enfant une journée de collectivité plus courte qu'aujourd'hui. C'est forcément un progrès.

    "Toutes les communes n'auront pas les moyens, alors on ne respecte pas l'égalité"

    Là aussi, on est en démocratie. Chaque commune fera ses arbitrages budgétaires, selon ses possibilités, aussi selon les attentes des habitants. L'inégalité, elle existe déjà aujourd'hui : il y a des écoles mieux équipées, des écoles avec plus d'Atsems, des écoles qui ont des TBI... Faut-il interdire les TBI sous prétexte d'égalité ? Ou interdire que toutes les classes de maternelle aient une Atsem sous prétexte que ce n'est pas le cas partout ? Cela n'a pas de sens.

    Faudrait que les enseignants et les parents marchent ensemble pour une réforme digne de ce nom.

    Sur ce coup là, les parents ne sont pas du tout au côté des enseignants. En rejetant tout changement en bloc, en mélangeant toutes les revendications (salaires, effectifs, programmes, 4 jours, 4,5 jours...), en hurlant à l'apocalypse ("privatisation de l'école", "inégalités"), on n'est pas du tout lisibles pour le grand public. 

    Voir : Les enseignants ont perdu la bataille de l'opinion.

    Je comprends très bien les inquiétudes des enseignants qui se voient imposer 2h45 de pause méridienne, sans activités pour les enfants. Mais qui en a parlé, de ce problème d'allongement de la pause méridienne jusque là ? Qui a su expliquer ce qui n'allait pas ?

    On n'a jamais entendu cela, ou alors ultra noyé dans des tas de revendications diverses.

    Je vois des enseignants qui s'inquiètent de la qualité de l'offre périscolaire aujourd'hui, ou de sa non gratuité. Avant la réforme des rythmes, quel enseignant s'en était alarmé ? Qui avait fait grève ou manifesté dans la rue pour ça ? D'ailleurs, est-ce à nous, enseignants, de grimper aux rideaux quand la mairie n'offre pas assez d'activités culturelles pendant sa "garderie" ? Ca sonne faux. Le grand public peut peut-être entendre que oui, ce serait bien que les enfants puissent faire piano, poterie, volley gratuitement tous les jours, que ce serait mieux pour l'égalité, mais ils ne nous suivent pas quand on leur dit qu'on rejette la réforme des rythmes pour ça. Elles ont bon dos, les activités périscolaires.

    On a réclamé le retour à la semaine de 4,5 jours. On l'a eu.
    On a réclamé plus de postes pour le primaire. On les a eus.
    On réclame une refonte des programmes. Elle est en cours.
    On a réclamé que la priorité budgétaire soit enfin mise sur l'école. C'est le cas.
    On a réclamé que la journée d'école soit plus courte. On l'a eue.
    On a réclamé d'arrêter de mettre les maitres devant une classe sans formation. C'est acquis aussi.

    ... et même, on réclame depuis longtemps une revalorisation de nos salaires, de toucher l'ISOE comme nos collègues de collège, et, même si elle n'est pas aussi importante que celle des profs de collège, une prime se profile.

    Comment voulez-vous que les parents comprennent un discours du type "stop, on arrête tout tant qu'on n'aura pas des nouveaux programmes" ? ou "stop on arrête tout tant qu'on n'aura pas moins d'élèves dans les classes" ?

    « Trouvaille #19 : Puzzles pour compterTrouvaille #20 : les ptites bêtes paisibles »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    smenut Profil de smenut
    Mardi 29 Janvier 2013 à 21:44

    Merci ! Je me sentais bien seule ...

    2
    stephmaxx
    Mardi 29 Janvier 2013 à 21:48

    Pour ne répondre que sur les rythmes:

    Des centaines de communes vont basculer les 45' sur la pause méridiene, des milliers d'enfants auront des journées aussi longues Et travailleront le mercredi.

    Des centaines de communes ne vont proposer QUE de la garderie à la place des 45' en moins. Est ce cela que l'on veut ?

    Sur la pause méridienne, s'il y a le périsco, ce seront les élèves avec des anims qui seront dans nos classes. Des centaines d'écoles n'ont pas de salle des maîtres. Et, en maternelle, c'est assis à 30cm du sol.

    3
    Mardi 29 Janvier 2013 à 21:52

    Non, ce n'est pas ce qu'on veut, mais ce n'est pas ce qu'impose le texte non plus. C'est cela aussi la démocratie : si ce n'est pas ce qu'on veut, et que la loi nous autorise à faire autre chose, allons-y.

    4
    Mardi 29 Janvier 2013 à 21:54
    5
    Maryon
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:08

    Charivari, je ne suis absolument pas contre cette réforme. Moi aussi je trouve que les journées sont longues et pas forcément très productives. Mais ce qui me gêne dans ce qui se passe en ce moment, c'est la différence flagrante entre ce qui était promis (accessoirement conseillé par les chrono biologiqtes), et ce qui nous tombe dessus : grosse grosse déception (pour les gamins!!).

    Car soyons honnête, penses-tu réellement que les journées seront raccourcies pour la majorité des élèves? Moi je pense que non, car de toute façon, les enfants vont rester 6h par jour à l'école (comprendre "les locaux + collectivité maxi") et se taper un mercredi matin en plus. Je ne vois pas trop le gain pour eux.

    Sur le papier son programme semble joli (d'ailleurs j'ai vu Rufo ce soir le venter, ça avait l'air vraiment génial comme réforme!!), mais la précipitation et le manque de considération des enseignants sur le terrain fait que tout cela va finir par être plus néfaste qu'autre chose.

    Mais bon, la 1ère chose que j'ai appris en entrant à l'IUFM c'est l'adaptabilité. Donc encore une fois, nous, enseignants, allons nous adapter parce que le bien être de nos chers élèves sera de toute façon notre priorité!! ET si dans quelques années, on nous disait que les mômes n'ont pas souffert, je te parie ce que tu veux, que ce n'est pas nous que l'on félicitera!

    6
    Niniee
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:11

    Ohhhhh merci charivari!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Moi aussi je me sentais bien seule (bon je mens un peu, sur 12 on est une bonne moitié à être pour...)

    et je n'aurais pas expliqué mieux que toi pourquoi je suis pour cette réforme aussi.

    MERCI!!!!

    7
    supercaro Profil de supercaro
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:13

    Mon idéal: que nos petits de maternelle commencent leur sieste, les moyens et les grands un temps calme (BCD, écoute musicale..) pendant ces 45 minutes. J'imagine retrouver mes élèves prets à découvrir les activités préparées beaucoup plus sereinement que la course : AP + attente des parents qui sont en retard+ rangement + préparation parce que je n'ai pas d'ATSEM l'après-midi + pique nique vite vite + accueil parce que je suis de service... 

    8
    Timis
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:15

    Oh lala ! 
    Non seulement je suis à 100% d'accord avec toi (c'est même flippant de voir que je suis d'accord avec chaque ligne de ce que tu as écrit), mais en plus ravie de voir que rien qu'en 6 commentaires 3 personnes sont d'accord aussi ! 
    Il n'y a donc pas que des contres !

    Reste ce gros problème du rallongement de la pause méridienne, à voir localement pour convaincre un maximum de mairies à ne pas faire cette erreur.

    9
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:18

    Moi ce qui m'énerve, c'est que certains font grève! Je sais que c'est un droit constitutionnel et que la réforme n'est pas parfaite. Mais pour une fois qu'on va dans le bon sens!

    La réputation des enseignants va encore en patir! N'avons-nous pas notre part à jouer dans l'image que l'on donne à la société? N'avons-nous pas un autre rôle à jouer dans cette réforme? Au lieu de montrer notre mécontement en descendant dans la rue, n'avons-nous pas d'autres moyens de nous faire entendre? J'ai entendu des membres du collectif des dindons à la radio. N'est-ce pas un meilleur moyen de se faire entendre?

     

    10
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:23

    Chouette, j'avais un peu peur de me faire lyncher. Sur internet, ce n'est pas notre voix qu'on entend le plus .

    Maryon, moi aussi je suis déçue qu'on n'aille pas plus loin, mais en même temps, tant qu'on va dans la bonne direction, c'est déjà ça, non ?

    La journée de collectivité, il ne faut pas imaginer qu'elle va disparaitre comme par magie, à moins d'espérer que toutes les mamans arrêtent de travailler (ce que je n'espère pas). Donc le travail, c'est de construire un temps de collectivité adapté à nos enfants. Le plus paisible, enrichissant, éducatif, possible. C'est le travail de tous les gens qui s'occupent des enfants : les collectivités locales, les parents, et aussi ls profs.

    11
    sebnath
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:23

    Bonjour,

    racourcir la journée des enfants ? Ah bon, je pensais avoir compris qu'ils allaient entrer et sortir aux mêmes horaires... Une pause méridienne "enrichie" culturellement ou sportivement ? Je pense qu'on va créer des écoles qui en auront (peu) et d'autres qui n'en auront pas (beaucoup)... Une demi-journée en plus, prônée par les chrono-biologistes ? Ce n'est pas ce qu'ils ont dit : c'est le retour après deux jours de pause du week-end qui posait problème... Et ce qui me gêne le plus dans tout ça, c'est ce sentiment de n'avoir jamais été consultés, ni nous, ni les parents d'élèves, ni les élèves... Et pourquoi aller si vite alors qu'on aurait pu construire cette réforme en deux ans... Déçu.

    12
    Mo
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:24

    Je ne suis pas contre et je sais qu'il faut réformer .... Mais honnêtement je trouve cela précipité. Cette réforme nécessite des moyens pour les mairies, des moyens qu'elles n'ont pas et du coup cela risque d'être de la garderie et les enfants, nos enfants, n'ont pas besoin de cela. La journée restera longue, les parents eux ne finiront pas plus tôt il ne faut pas l'oublier non plus.

    13
    Manuyoda
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:26

    Merci ! Merci ! Merci !
    Si tous les enseignants pouvaient avoir ce regard enthousiaste sur cet avenir de l'école, je suis persuadé que tous ensemble et avec du temps on pourrait changer l'école en mieux.
    Je partage ton inquiétude sur les choix qui peuvent être fait sur la pause méridienne qui pourraient ruiner une bonne partie des bénéfices de cette réforme.

    14
    Catou34
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:28

    Désolée Chari mais pour moi cette réforme c'est vraiment de l'esbrouffe...une de plus et RIEN de vraiment NOUVEAU!!

     Aucune concertation, un pas en avant 2 pas en arrière... Les rythmes scolaires, oui mais c'est toute la société qui devrait évoluer pour que se soit gérable et profitable ! Les enfants resteront autant de temps à l'école, API devient APC mouais, les programmes sont toujours aussi lourds pour l'instant (les promesses rendent les enfants que nous sommes, joyeux !)...etc...les "plus de maitres que de classes" c'est juste pour les zones prioritaires et dc un maitre en roulement sur l'école, une heure par-ci par-là, je ne trouve pas cela si fabuleux...encore du saupoudrage, non ?

    A quand des VRAIS changements ?? Des effectifs réduits, une vraie formation, des programmes adéquats, une vraie reconnaissance du métier aussi (on reste les moins bien payés d'Europe...même si ce n'est pas le sujet ici...)

    Bref je reste très sceptique sur ce projet quand aux réels bénéfices pour nos élèves...mais j'espère que je me trompe !

    15
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:55

    +1 avec Chari, même si je déchanterai peut-être après avoir vu mon maire demain (peut-être commencer plus tard le matin et allonger le midi, tout à l'envers quoi...).

    Je suis une grande optimiste et je pense en croisant fort les doigts (quand même) qu'en s'y mettant tous ensemble, parents, enseignants, partenaires, on peut agir sur les temps de l'enfant.

    Par contre Pattesale, on peut pas reprocher à certains de ne pas être d'accord. Pour certains, il y a une profonde impression de remise en cause du temps de travail et surtout du temps personnel, on ne peut pas les ignorer (et s'y ajoute un ras le bol général de ce que se prennent les PE dans la figure à longueur de temps...).

    16
    Mardi 29 Janvier 2013 à 22:59

    Pour le + de maitre, mon école en bénéficiera, soit une personne en plus pour 4 classes, ce qui est loin du saupoudrage. Mais il est vrai qu'on est dans une école vraiment difficile, et que c'est limite par rapport à une école 15 classes. Mais on va pas cracher dessus

    17
    laurenceestival
    Mardi 29 Janvier 2013 à 23:03

    juste un petit commentaire pour dire qu'à ce casse-tête des rythmes scolaires vient se greffer celui des fermetures de postes. Les enseignants, comme les parents sont inquiets car nous ne savons pas à quelle sauce nous allons être mangés et c'est pour cette raison que je ferai grêve jeudi. Mais je ne descendrai pas dans la rue rejoindre le cortège des mécontents de la réforme car pour une fois qu'il se pass quelque chose qui tend à aller de l'avant, il faudrait peut-être attendre un peu avant de protester. Il me semble que pour l'instant rien n'est très clair alors contre quoi s'élever au juste? Comme certains d'entre vous, je ne vois pas très bien quel sera le bénéfice des enfants dans nos petites communes rurales qui n'ont quasiment aucun moyen. Mais je ne demande qu'à être agréablement surprise.

    18
    Manuyoda
    Mardi 29 Janvier 2013 à 23:15

    Est ce que tu m'autorises au-delà du bouton FB "J'aime" à partager ton argumentaire sur la page des dindons pour alimenter le débat ?

    19
    gribouillette
    Mardi 29 Janvier 2013 à 23:20

    Le pays des Bisounours ou tout le monde il est beau tout il est yentil...

    20
    Mardi 29 Janvier 2013 à 23:21

    Jeudi, je serai gréviste pour exprimer un ras le bol, celui de ne jamais avoir été augmentée en 16 ans (hormis un passage d'échelon), d'être mal traitée de toute part et surtout pour faire part de mon sceptiscisme face à cette réforme qui pourrait être bien mais qui plus les jours passent tourne à "l'improvisation". J'espère vivement me tromper et souhaiterait que tu aies raison mais franchement, je n'y crois pas...

     

    J'en profite pour te dire merci pour ce blog aui est une mine d'idée et que je visite régulièrement mais j'avoue je prends que trop rarement le temps de te remercier ou ne sait pas si tu verras le com sur un ancien post..

    21
    Lalou.Lalwende
    Mardi 29 Janvier 2013 à 23:27

    En ayant fait des remplacements dans pas mal d'écoles au sein d'un même département, j'ai vu beaucoup de choses différentes sur le temps du midi.

    J'ai vu des animateurs consciencieux, ayant monté des projets pédagogiques bien ficelés, proposer des ateliers poteries, des séances de relaxations, des tournois de baskets, etc.

    Je ne m'inquiète pas pour ces écoles-là, qui sauront mettre à profit du temps supplémentaires avec nos élèves.

    J'ai vu aussi des temps méridiens gérés uniquement par des ATSEM, sans animateur supplémentaire (je n'imaginais même pas qu'il n'y avait pas de taux d'encadrement à respecter quand il ne s'agissait pas d'un temps d'animation).

    Pour ces écoles-là, j'ai vraiment peur !

    Si le mécontentement de a grève de demain peut au moins permettre de rendre TOUTES les mairies vigilentes quant à l'organisation de ces fameux projets territoriaux (et il faut pour cela une circulaire avec des taux d'encadrement, des conditions d'accueil et des projets à faire valider par la DDCS comme pour les centres de loisirs), alors cette grève aura peut-être un impact positif.

    22
    Mamanprof
    Mardi 29 Janvier 2013 à 23:27

    Réaction de maman et en même temps prof (université, OK, mais enseignante, quoi !).

    Comme parent d'élève, cela fait plus de 15 ans au moins qu'on lit et qu'on entend dans les colloques un accord pour dire que toute réforme qui ne toucherait pas les rythmes et en particulier la longueur des journées de TRAVAIL (pas journée totale, qui dépend du lever et du coucher...) serait largement inefficace. D'accord, il faut aussi s'attaquer à l'année. Mais commençons par un bout !

    Donc cette fois, on a un gouvernement qui s'attaque à ce problème archi connu, allons-y !

    Quand j'entends que c'est fait trop vite, je réponds qu'on en parle depuis combien de générations d'enfants ??? Trop vite, mais ça a été discuté aussi pendant la campagne présidentielle ! Trop vite, mais c'est aussi discuté depuis juin dernier...

    Ceux qui veulent ralentir ne sont-ils pas ceux qui veulent en réalité ne pas bouger et cherchent des prétextes ?

    Sur les modalités (longueur de la pause méridienne, choix des activités "autres"...), oui, là il faut inventer. Et surtout, reprendre un dialogue entre établissements et communes. Elles gèrent déjà : les bâtiments, la restauration scolaire, le péri-scolaire, les ATSEM... Qui peut dire qu'elles n'ont rien à faire dans cette réforme ? Certes, les plus petites ont des difficultés spécifiques, celles là doivent être aidées. Mais les autres peuvent contribuer à inventer autre chose. D'accord, il y a des villes qui ont des projets enfance dans lesquelles ce sera plus facile que dans d'autres. Mais essayons.

    Et on ne va pas réclamer de concevoir un modèle unique, conçu au ministère, que toutes devraient appliquer !!! Oui, on n'était plus habitués, mais il n'y aura pas de décision d'en haut, à la démocratie de fonctionner.

    Comme enseignante, enfin : je suis triste et choquée qu'une nouvelle fois on se heurte à des réactions qui, quoi qu'on en dise, fait montre de corporatisme dans l'opinion publique. L'image tellement dégradée (et plus encore par les années Sarkozy, je ne l'oublierai pas) de notre profession n'avait pas besoin de cela. Que l'on donne l'impression que le problème c'est de devoir faire classe le mercredi matin renforce auprès des parents l'idée qu'un prof est toujours en vacances, travaille peu, tient à son temps partiel déguisé en temps plein, etc... Entre nous, on sait quoi en penser, mais hors de "notre monde" les dégâts sont là.

    Je m'élève enfin contre la critique répétée partout : on attendait beaucoup plus, il y a tant d'autres aspects. OK ! Mais personne n'a dit que ce serait la seule réforme, non ? Les discussions sont en cours sur plein d'autres sujets il me semble.

    Alors, oui, un peu de positif, doublé de vigilance pour que localement on ne fasse pas n'importe quoi.

    Mais, enfin !

     

    23
    Ka63
    Mardi 29 Janvier 2013 à 23:45

    Oui c'est exact aucune concertation avec nous, les enseignants !

    Pourquoi une réforme qui s'arrête à mi-chemin : allégées les journées ok mais le temps de présence pour les enfants en collectivité va dans la majorité des cas être plus long ! Et que dire des inégalités ? Les mairies ont-elles toutes le même budjet a alloué pour leur service jeunesse ? Dailleurs bons nombres n'ont pas de service jeunesse ! Donc la plupart de nos chères têtes blondes passeront 2 heures en récré ! Et je ne suis pas sûre   que cela va les calmer ! Là aussi inégalité : certains pourront se reposer calmement chez eux et d'autres pas !

    Et nos jeunes collègues, parents pour certain, nommés sur des postes éloignés de chez eux, comment vont-ils s'organiser pour gérer le temps de la pause méridienne (dans le cas bien sur où celle-ci serait rallongée!)  ? Bien sur ils corrigeront leur cahier ce qu'ils font déjà mais à quelle heure iront ils chercher leurs enfants !

    Et puis j'en ai marre des réforme sur l'enseignement du 1er degré sans écouter les enseignants ? est-ce que ces gens qui décident viennent réellement sur le terrain non pas en visite de courtoisie , non voir notre boulot,  :

    -  arriver le matin et déjà être en stress car il faut faire avancer nos élèves pour pouvoir être dans les clous au niveau du programme ! Combien d'enfants laissent-on en route manque de temps pour les laisser réfléchir, acquérir des notions ....  ?

    - Manger un pique nique et être déjà repartie (correction/ aide/ entretien avec des parents) ....

    - L'après-midi, on booste nos élèves ..... on voudrait que le temps s'arrête pour prendre le temps!

    - 16 h30 : correction, rangement de la classe ....

    - Et nos soirées à bosser, seul devant nos ordi....

    Des années que j'attends une vraie réforme pour nos élèves : qu'on leur donne du temps, qu'on nous donne du temps ! Allègement de la journée oui mais avec un allègement des programmes et un raccourcicessement des vacances d'été !

    Des années que j'attends une reconnaissance de notre métier !

    Bien sûr on s'adaptera , bien sûr que l'on fera pour le mieux,... bien sûr parce qu'on aime notre métier ! 

    Et puis entre nous faire passer un décret un samedi je trouve cela moyen moyen !

     

     

    24
    Steph45
    Mardi 29 Janvier 2013 à 23:48

    je dis non au rallongement de la pause méridienne (même si ca pourrait bien me plaire de profiter pour préparer ma classe un peu +)... quand je vois aujourd'hui (jour de pluie), tous les élèves rassemblés dans une minus salle à hurler, se rouler dessus, se jeter des jouets... une heure de + comme ça ? Les remettre dans les apprentissages juste après demande un temps énorme.... à peine aurons-nous réussi qu'il faudra les rendre au périscolaire.
    oh non s'il vous plait !!!
    Les communes ne sont pas toutes logées à la même enseigne au niveau périscolaire, je vous assure qu'à voir.... ça craint!
    Donc je ne suis pas d'accord, sauf si les moyens sont mis en oeuvre pour l'encadrement des élèves... et j'ai comme un gros doute, pourquoi les communes mettraient des moyens supplémentaires à aujourd'hui ??

    Quand aux enseignants supplémentaires.... déjà quand ils auront comblé la pénurie de remplaçants...

    Je suis loin d'être convaincue par ce semblant tout timide de réforme !!!!
    Réformer sans donner les sous ??

    25
    école rurale
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 00:04

    Je suis moi aussi pour la réforme, et l'allègement de la journée de classe. Mais malheureusement, je suis contre ce qui en a été fait...

    Dans mon école, nous nous sommes concertés, et nous avions envisagé de finir vers 15h l'après-midi, afin de laisser du temps pour les activités hors temps scolaire qui sont sensées être mises en place.

    Après avoir présenté notre projet à la mairie, la réponse a été claire: la pause méridienne sera allongée (et surveillée par un seul employé municipal pour 5 classes...), et les enfants quiteront le temps scolaire 30 min plus tôt le soir, et seront surveillés par ce même agent, qui les fera goûter dehors en attendant les parents!

    ==> Les enfants auront toujours une journée aussi longue, ils travailleront le mercredi matin, ils auront le plaisir de s'énerver encore plus pendant la pause déjeuner, et surtout, ils ne bénéficieront donc d'aucune activité périscolaire.

    La mairie a choisi cette option qui ne leur coûte rien... Ils ont bien compris qu'on leur proposait de l'argent la première année, mais rien pour les suivantes!

    Donc une réforme oui, elle est nécessaire. Mais encore faudrait-il donner les moyens aux collectivités de les appliquer en faveur des enfants et non en fonction des finances.

    26
    cliranette
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 00:17

    Comme beaucoup, je te remercie d'avoir osé écrire ici ton avis sur la question.

    Comme beaucoup, j'aurais aimé que nous soyons consultés, c'est clair... et je suis agacée par ce corporatisme qui refuse en bloc tout changement sans rien proposer (où j'ai mal lu) en retour.

    J'aurais aussi été pour diminuer les vacances d'été et mieux organiser l'année scolaire pour ne plus travailler à perte comme c'est le cas.

    Par contre, je suis inquiète par l'organisation que risque de prendre cette réforme. Pour la pause méridienne qui me semble déjà trop longue... et aussi pour le choix du jour de cette 1/2 journée supplémentaire. En effet, autour de chez moi, les villes semblent pencher pour le samedi matin, parce que moins couteux et plus facile,pour elles, à organiser... Et là, le bénéfice pour les enfants, pour les apprentissages, après les habitudes de we en famille et les situations d'une partie de nos élèves, risque d'être bien moindre. Et puis, pour nous aussi car on risque d'aller vers des semaines de 6 jours sur 7.
    Affaire à suivre, certes, en tous cas, il reste du chemin à faire pour que cette réforme soit vraiment à la hauteur des espérances !

    27
    laluneverte
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 00:30

     réunion avec des représentants de la mairie de notre petite commune aujourd'hui pour  discuter du report à la rentrée de 2014. nous avons trouvé sympa d'être consultés, ils se sentent un peu démunis face aux informations contradictoires. Alors oui, la réforme va dans le bon sens, même si c'est insuffisant. Oui je suis pour une réduction des après-midi, (et si possible, pas en rallongeant la pause méridienne, ) mais 'il y a tellement de questions qui se posent pour mettre en place quelque chose qui tienne la route que je comprends leur besoin de temps. Nous avons donc convenu de nous consulter pour faire part des propositions, confronter les idées pour que ce temps soit bénéfique à nos petits loups. Et puis les échanges sur les blogs sur ce qui se fera ici et là nous aidera sûrement

    28
    maarotte
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 00:42

    Dans cette histoire je ne sais plus trop quel est l'objectif recherché...

    Au départ, me semble-t-il, c'était alléger les journées des enfants: bon là c'est raté parce que les enfants passeront quotidiennement au moins autant d'heures à l'école. Ce n'est pas parce que c'est un animateur qui les prend en charge qu'il seront moins fatigués.

    C'est peut-être pour alléger la semaine: ah! zut encore loupé, 1/2 journée de plus en collectivité. Ou alors c'est pour être plus proche des besoins de chaque enfant: ben oui c'est pour ça que l'on va proposer le même emploi du temps à des enfants de 2 ans qu'à ceux de 11 ans.

    Ou alors c'est pour favoriser une autre approche de la culture en général (musique, sport, arts plastiques, théâtre...): J'ai de sérieux doutes. Dans ma ville (40 000 habitants) le périscolaire actuel est assuré soit par des animateurs (8 h/semaine payées au lance pierre; ils ne sont pas fixes sur une école et d'un jour sur l'autre ils changent au grès des besoins de la mairie), soit par le personnel d'entretien pour compléter leurs heures. Chaque jour, je passe 20 à 30 min à régler les conflits qui on eu lieu à la cantine et qui n'ont pas été gérés ("machin m'a frappé, bidule a craché dans mon assiette...", depuis la rentrée à deux reprises un enfant (pas le même dans les deux cas) s'est échappé de la cour pendant le temps de cantine sans que les animateurs ne s'en apperçoivent...Que va faire tout ce personnel de 13h30 à 14h15 (ou 15h45 à 16h30) sans moyens de transport, sans stade, sans locaux dédiés à ces activités, sans moyens ( sauf ceux qui pourraient leur être fournis par des impôts supplémentaires)? Évidemment on nous fait toujours miroiter les supers projets des communes riches qui pourront offrir des activités passionnantes, variées, encadrée par des personnes qui de part leur spécialisation dans un domaine sont plus amènes que les enseignants à les faire partager. Mais je suis loin de penser que ce sera la majorité des cas, et entre les communes riches et les communes pauvres les écarts qui existent déjà ne feront que s'accentuer. Alors que le rôle d'une éducation qui se veut nationale est de tenter de limiter ces inégalités en offrant les mêmes chances de réussite à chaque enfant quelque soit son lieu de résidence.

    Et pourtant, je suis bien d'accord que le temps contraint des enfants est chaque jour bien trop important. Pour bien grandir, je crois qu'ils ont besoin aussi de temps libre au vrai sens du terme (lire s'ils le veulent, dessiner s'ils le veulent, jouer à "un, deux, trois soleil" avec les copains du quartier s'ils le veulent, rêver les yeux ouverts s'il le veulent, faire du vélo avec papi s'ils le veulent...et même oh! sacrilège ne rien faire s'il le veulent!). Mais pour ça c'est tout un changement en profondeur de la société qui serait nécessaire pour que les enfants n'ai pas besoin d'être gardés par l'école et le centre de loisirs.

    Si moi aussi je pouvais rêver les yeux ouverts, je rêverais de trois heures de classe quotidiennes avec des effectifs divisés par deux. Je suis persuadée que les enfants apprendraient tout autant qu'actuellement et qu'ainsi leur emploi du temps s'en trouverait réellement allégé...mais voilà qui va garder mon enfant pendant que je suis absente de la maison de 7h45 à 17h30? Tout le problème me semble-t-il est là les enfants sont obligés de suivre le rythme effréné des adultes; quelque soit les pirouettes on ne pourra pas alléger les emplois du temps des enfants, sans alléger celui des adultes....

    29
    petitcoeur
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 01:36

    moi je serai en grève jeudi  et l'école sera fermée (6 enseignants) et si il y a d'autres grèves je les ferai aussi!!!!!

     

    30
    clinecole
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 04:31

    Je serai en grève jeudi...  outre notre statut, revalorisation, réseau devenu inexistant, en attente d'AVS pour un enfant autistique dans ma classe depuis 6 mois..

    LE changement de rythme m'interpelle. Pour ma fille dans le 95, la mairie met en place le changement. Début de la journée à 9H00 au lieu de 8H30 ( donc beaucoup plus d'enfants accueillis en périscolaire le matin), pause méridienne de 2H30 . Réaction de ma fille de 9 ans.. Je m'ennuie déjà quand c'est 2 heures !!!!!!! et ils finissent à 16H30; comme d'hab. 

    Dans mon école, dans le 93, pas de changement année prochaine..  MAis quand je vois ce qui est mis en place en périscolaire en maternelle dans mon école... Au secours !!!!

    musique à tue-tête, récréation à rallonge avec accident, qurelques jeux qui se battent en duel, réfectoire plein et organisation en 3 services ( 11 classes).... animatrices qui crient et s'énervent....  si il y a allongement.... ce sera un moment très difficile....

    Sans oublier que le mercredi certains allaient chez mamie, chez tata....  avec l'école le matin, cela va devenir imposssible pour certains car mamie ou tata ne peuvent pas forcément se déplacer pour venir les chercher à l'école....

    Je suis très dubitative..... 

    31
    tristanjeannette
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 06:37

    Le changement oui mais pas à n'importe quel prix .

    La régularité dans les apprentissages est reconnue mais que pensez-vous des deux jours du WE .Comment retrouvez-vous vos élèves .

    Je suis contre le mercredi matin car malgré tout beaucoup de parents (mamans) s'étaient organisées pour être près de leurs enfants .Je suis pour le samedi 

    Je suis contre l'allongement de la pause méridienne .

    Quant au maître +1 dans les classes pas vu .

    Pour faire passer le décret Peillon a élargi le taux d'encadrement  pour le périscolaire(18 en élémentaire)

    Je suis désolée ce "deal" ne passe pas .

    Les communes n'ont pas les moyens .

    En gréve le 31

    32
    Melo176
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 07:16

    Bonjour,

    j'enseigne en Belgique donc je n'ai pas trop suivi cette histoire de réforme. Je suis française donc j'ai fait mes primaires en France et on avait école le mercredi matin.

    En Belgique, nous avons école de 8h30 à 12h05 puis de 13h30 à 15h20 tous les jours + le mercredi matin. Nous avons donc 6 périodes de 50min par jour. Nous avons des journées assez courtes mais en contre partie, nous n'avons qu'une semaine de vacances à la Toussaint et en février et nous rentrons à l'école le 1er septembre. Personne ne se plaint et ça roule très bien comme ça. Je ne comprends pas trop les gens qui râlent parce qu'on leur supprime un mercredi matin.

     

    33
    niaduso
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 07:21

    bonjour,

    sur le papier c'est bien; dans la réalité les différences entre les communes vont être énormes! ou est l'égalité ?

    Le temps de pause méridien va exciter les élèves (en tout cas dans mon école, étant donné comment cela se passe déjà aujourd'hui!), la journée de présence à l'école ne sera pas raccourcie, la semaine sera allongée...  Ou est l'amélioration pour les élèves?

    Je suis en grève demain!

    34
    clairette06
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 07:29

    Et à 15h20, comment se fait la prise en charge des élèves? Les parents peuvent les récupérer, péri-scolaire de qualité?

     

    35
    tristanjeannette
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 07:55

    Ce n'est pas simplement une histoire du mercredi matin car là ça deviendrait caricatural.

    Le système belge me paraît bien.

    Que font les enfants après 15h20??

     

    36
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 08:03

    Vive la liberté d'opinion.

    Moi, demain, je fais grève. Et ma carte syndicale est à la poubelle.

    37
    emapi Profil de emapi
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 08:27

    Je réponds d'abord à ton "pas taper": qui donc pourrait bien avoir envie de t'engueuler, hein: on t'adore! On t'adore parce que ton blog fourmille d'idées qui nous dépannent, nous inspirent, nous rendent service... Bref: taper sur Charivari parce qu'elle a un avis différent, franchement, même pas en rêve! Au pis, dans un cauchemar, tu intitulerais un de tes articles "Marre des nantis corporatistes", là, je me convaincrais que ton blog a été piraté!

    Pour en revenir à la discussion de départ, demain, moi, je serai en grève et je l'étais déjà le 22 même si mes syndicats départementaux n'y appelaient pas. Je ne suis pas en grève pour dire Non à la réforme; je suis en grève pour dire OUI à une VRAIE réforme; pour moi, le terme "refondation" est lourd de sens, et j'avoue que j'attendais un peu plus que ce qui vient de m'être annoncé. Quand je vois les différences qui peuvent exister d'une commune à une autre, j'avoue que je crains le pire quant à l'organisation des activités péri-scolaires.

    J'aurais aimé entendre avant tout parler des programmes, des évaluations nationales et départementales, des effectifs, de la disparition des RASED etc...etc...

    Bzzzzzzzzzzz

    38
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 08:50

    Les programmes : j'ai hâte aussi !

    Les évaluations nationales : je crois bien avoir lu qu'elles étaient mortes (agonisantes ?), et que Peillon procèderait par échantillonnage ?

    Effectifs : Ben, c'est la crise, alors j'ai arrêté de rêver.

    RASED : j'espère qu'ils en discutent. C'est un peu le grand absent des publications du moment, ça, c'est sûr...

    39
    K-roki
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 09:00

    merci Charivari pour lancer ce débat sur ton blog.

    je ne serai pas non plus en grève demain, même si je ne suis pas forcément d'accord avec cette "refondation" qui n'en est pas vraiment une.

    pour notre part, étant à la limite de 3 départements, notre école dépend de 2 syndicats de transports. leur avis est clair : si nous choisissons le mercredi matin, ils assureront un service soit à 11h.... soit à 14h (entre ces deux heures-là, ils assurent le retour des collégiens et lycéens de l'autre département). on fait comment avec nos élèves de primaire????

    ça ne m'intéresse pas de rallonger la pause méridienne, mais je vois bien qu'on s'oriente vers cette hypothèse. et une fois de plus, même en grognant, en pestant, ..., il faudra bien le faire et le supporter. mais les petits de maternelle, on les couche à quelle heure alors??? à 14h??? pour les levers à 15h30????

    autre souci et là, je sais c'est un souci perso qui ne devrait pas interférer dans ma profession  : mais je fais comment pour gérer mes enfants scolarisés dans une commune qui ne veut pas mettre en place le changement de rythme et la commune de mon école qui veut absolument le faire (pour récupérer le peu d'argent à récupérer...). je fais un trajet supplémentaire (au prix du gazole, tout va bien...), je dois chercher une solution de garde pour tous les mercredis (bah oui, très petite commune, pas de centre aéré) voire les mercredis après-midis (ma directrice sans enfant envisage de placer les concertations uniquement les mercredis après-midis).

    bref, comme beaucoup, je pense que cette réforme ne va pas au bout des choses. il fallait réfléchir à tous les cas, tout anticiper et imposer ce changement à tout le monde en même temps pour éviter les discriminations.

    et pour éviter de trop parler, je n'ai pas parlé de notre réalité d'école privée sous contrat. est-ce que les mairies nous aideront à même hauteur que les écoles publiques?? nous faisons tous le même boulot avec les mêmes enfants. quand penserons-nous tous ensemble pour une école meilleure?

    40
    luludelux
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 09:17

     C'est beau d'être utopiste! Moi je serai en grève et après encore, pour le bien de mes enfants, de mes élèves et celui de mon poste d'enseignante.

    41
    Annetilda
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 09:31

    Je suis avec toi Chari!!!!!!

    42
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 09:32

    Bonjour, :)

    Alors je n'ai pas lu les commentaires (désolée je suis grippée ce matin et c'est pas la grande forme), en revanche juste un petit mot pour Charivari : voilà qui est très courageux comme texte. Oser l'écrire et le poster sur un blog aussi visité en un moment pareil, chapeau bas. Qu'on soit d'accord ou pas, cela demande peut-être même un brin de témérité.

    Et peut-être que cela pourra montrer que non, tout le monde n'est pas hostile à ce qui se passe. Comme toi je pense qu'il y a des points positifs. Oui, il y a des points négatifs (tu les soulèves d'ailleurs). Oui je ne suis pas d'accord avec  tous les points de cette réforme, loin sans faut. Surtout que ça (me) semble évident que c'est nous, enseignants, qui allons payer tout le poids, que ce soit en augmentation de temps contraints à l'école, voire en perte de salaire, et ne l'oublions pas en modification subtile de notre statut qui va passer progressivement, pour quelques heures au début, en statut territorial...

    Je ne serai pas en grève demain (bon, de toute façon je suis au lit ^^), surtout qu'elle n'est pas ciblée Education Nationale. Peut-être le 12 février, surement même. Mais non, je ne rejette pas tout non plus dans cette réforme. En particulier, et contrairement à beaucoup, j'aime bien ce retour au mercredi matin, je l'attends avec impatience. Le retour à un samedi matin me ferait trembler.

    Comme quoi... même entre nous nous ne sommes pas d'accords sur les modalités.

    En revanche, nous le sommes tous sur un point essentiel : il est grand temps de redonner la priorité à l'école et aux enfants. Aux enfants...

    Amicalement

    Enge

    43
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:08

    Oui oui, Charivari, elle a l'air belle cette réforme.....sur le papier.

    Parce que sur le terrain, il en sera tout autrement. Il ne faut pas se voiler la face: l'immense majorité des mairies vont récupérer ces 3/4 d'h sans classe sur le temps méridien.

    Parce que dans presque toutes les écoles de France, il y a un service de restauration scolaire et que donc, le personnel est sur place, alors que le nombre d'écoles avec accueil périsco du soir est beaucoup plus limité.... Les mairies vont bidouiller avec ce qui existe, et ne vont pas faire se déplacer le personnel le midi et le soir.

    Ce temps méridien va donc passer de 2h actuellement (dans mon secteur) à 2h45! Avec une toute petite salle qui résonne pour seul local (ou la salle de classe?), avec 2 animatrices qui n'ont aucun talent artistique, sportif ou musical à proposer d'autre que des coloriages....., avec la cour de récré pour seul espace.

    Avec un temps méridien si long, les parents qui rentraient le midi pour manger avec leurs enfants avant de repartir au travail l'après-midi, vont les mettre à la cantine parce que leur pause ne dure pas si longtemps. Les effectifs de la cantine vont exploser.....ça tombe bien, Peillon a tout prévu: il élargit le taux d'encadrement du périsco! 1 adulte pour 18 en élémentaire! Youpi!!!

    Où est l'intérêt de l'enfant dans ces conditions? Dans quel état allons-nous les récupérer après un temps si long de collectivité?

    Classe le mercredi matin? Et quand est-ce que les enfants iront à la gym? à la piscine? à la musique?

    Je trouve que CETTE réforme-là, est perdante-perdante. Les mairies devront payer, les élèves n'ont rien à y gagner, et nous......sommes les dindons de la farce, bien évidemment.

    Je serai en grève le 12.

    PS: je salue ton courage d'ouvrir un tel débat sur ton coin de toile....

    44
    Michèle S.
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:24

    Tellement contente que l'une de mes bloggeuses favorites édite ce billet !!!  Je suis d'accord à 100 % avec ce que tu dis, avec mes collègues, on se demandait l'autre jour s'il fallait faire une manif des "pour"...comme pour un autre sujet de société très actuel...Merci !

    45
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:37

    Cela fait du bien de lire que tu n'es pas minoritaire dans ton école. Tu as raison, comme pour cetvautre sujet très actuel, les "contre" font beaucoup de bruit.

    46
    sabine47
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:41

    Chez nous aussi ça discute ferme! Et moi aussi je suis pour à 100%. Il ne s'agit d'allèger la journée des élèves (qui resteront le même temps à l'école vu que leurs mères travaillent...) mais d'allèger la journée de classe. Que je sache la garderie ou le périscolaire (selon les communes) ne demande pas la mêle concentration que la classe!! Et j'espère que la refonte des programmes sera en adéquation avec les rythmes... et je rêve des vacances scolaires réduites (car journées réduites) pour qu'on soit moins dans la précipitation et qu'on puisse enfin laisser le temps au temps pour une bonne partie de nos élèves qui apprennent...mais pas très vite!

    Merci pour ton post

    47
    celine01340
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:43

    Pour une réforme évidemment mais pas celle là et pas comme ça... Pourquoi l''élève-enfant est-il oublié ? Où est son rythme ? Où est son bien-être ?  Où est l'égalisté des chances ? Si c'est encore pour donner plus à ceux qui ont déjà plus (voire tout) c'est vraiment dommage.

    48
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:45

    sabine47, certes, la garderie ne demande pas la même concentration que la classe, mais un temps prolongé en garderie dans un environnement sonore à  la limite du supportable (à moins que dans ton secteur, la garderie soit calme et sereine?)) ne nuirait-il pas à la concentration, de retour en classe?

    49
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:45

    " Pourquoi l''élève-enfant est-il oublié ? Où est son rythme ? Où est son bien-être ?  Où est l'égalisté des chances ?"

    Tu peux préciser tes questions ? Je ne trouve pas que l'élève enfant soit oublié, je trouve que son rythme et sont bien être pourront être mieux respectés, et je ne vois le problème avec l'égalité des chances (c'est un peu la tarte à la crème).

    50
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:52

    merci charivari, je pense comme toi et je me sens moins seule!

    51
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 10:58

    @Zaubette : le décret ne demande pas d'entasser les enfants et de les laisser oisifs ! Plutôt que de dépenser de l'énergie à se battre contre le décret, utilisons la localement pour  militer, travailler et organiser un accueil périscolaire de bonne qualité. C'est sûr qu'il faut faire des concessions budgétaires. Je suis d'accord pour qu'on réalloue le budget "caméras de surveillance" à la qualité de l'accueil des enfants le midi .

    Je me réjouis, de mon côté, d'avoir participé à la campagne du Maire de ma ville,  qui met une vraie priorité sur l'école. Avant même la réforme, l'organisation progresse, d'année en année (cela ne s'est pas fait en un jour), pour mieux accueillir les enfants, pour offrir des activités encadrées le midi, pour que les parents qui travaillent puissent laisser leurs enfants dès 7h30, et les récupérer jusqu'à 19h (ou 19h30, argh, je ne me souviens plus). J'habite une petite ville à la campagne, on n'a pas plein de sous, on n'est pas du tout un ville "privilégiée" mais quand il y a des arbitrages budgétaires à faire, on essaie de pousser pour que les enfants soient dans les premières options prises.

    52
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:04

    Oui Chari, mais une part très importante des écoles de France est dans le rural!

    La commune de mon école compte 100 habitants! Il n'y a aucune structure d'accueil autre que la petite salle communale qui sert à  la cantine ( 40m2, tables et chaises et c'est tout). Il n'y a pas de matériel autre que des feutres, 3 cordes à sauter et 2 ballons.

    Comment veux-tu que la commune, avec toute la bonne volonté qu'elle a, puisse proposer des activités de qualité dans ces presque 3 h de temps méridien? Elle ne peux pas financer des intervenants qualifiés...

    Là est le coeur du problème: la disparité du territoire et des moyens engagés.

    53
    Koquelico
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:10

    Je suis aussi pour une réforme mais si on prend  réellement en compte les enfants. Nous sommes dans mon école , plutot favorable au samedi matin, oui mais voilà; l"inspecteur d'académie a decidé que ce serait le mercredi, qu'il faudrait une dérogation pour le samedi, mais que de toute façon, cette dérogation ne sera pas accepctée. ... 

    Je suis dans une petite commune, sans moyen, donc la seule façon de respecter les nouveaux rythmes est l'allongement du temps de midi, comment allons nous récuperer les élèves après une pause de 2h, énervés, surexcités, c'est bien dommage ! 

    Je ne serai pas en grève demain, mais le 12 férvier, 

     Merci d'ouvrir ce débat, très interessant,  qui permet de voir ce qui sera fait dans differentes écoles et qui peut donner des idees pour que les amenagements soient les plus en adéquation avec le respect des élèves. 

    54
    InstitenCM
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:13

    Nous avons beaucoup discuté dans mon école et, à l'unanimité, nous avons décidé de ne pas faire grève demain. Pour une raison simple : oui, cette réforme n'est pas parfaite, mais au moins elle va dans le bon sens. 

    Nous somme d'accord que la pause méridienne va poser problème et que, en fonction des mairies, tout le monde ne sera pas à égalité sur le péri-scolaire dès le début. Il faudra sans doute du temps pour que tout se mette en place et roule un peu partout. Néanmoins il y a des points positifs à cette réforme et quand même un climat qui change de ce qu'on a connu pendant 5 ans. A commencer par le fait que notre département (le Puy de Dôme) voit son nombre d'enseignants du primaire augmenter pour la première fois depuis des années (en fait, depuis que je suis maîtresse, c'est la première fois que ça arrive). 

    Alors, certes, tout n'est pas parfait, mais on ne peut pas non plus passer notre vie à s'opposer à toute réforme tant qu'elle ne satisfait pas tout le monde. 

    55
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:15

    J'habite aussi dans une région rurale, j'ai enseigné en RPI. Je comprends que c'est plus compliqué là-bas, c'est sûr. Le regroupement des enfants est une des solutions, j'imagine.

    56
    Brianne
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:15

    3 classes dans l'école 3 pour. c'est la pause méridienne qui serait allongée comme beaucoup de 1h05 à 2h, nous permettant de faire l'APC le midi et donc de prendre TOUS les élèves car ils sont tous à la cantine alors que le soir, certains ne pouvaient pas rester, ils devaient prendre le car. plus de temps pour corriger le midi donc moins de travail le soir à la maison (ou à l'école avant de partir)

    reste à convaincre les mairies di regroupement de le faire dès cette année et ça.... c'est loin  d'être gagné

    après, je réponds à ceux qui parlent d'un trajet supplémentaire à cause du mercredi : quand vous avez passé le concours (sauf dans les 5 ou 4 dernières années) on était à 5 allers-retours et on a signé avec ça.

    57
    Brianne
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:18

    et j'oubliais : les différences entre les grandes villes et les petites communes elles existent déjà depuis longtemps (chez nous, pas de salle pour faire sport donc toujours dehors donc en ce moment, c'est pas très souvent) pas de bibliothèque dans l'école, pas de salle des maitres, à peine un cagibi pour la directrice avec la photocopieuse dedans...

    et réforme ou pas réforme, cette différence la existera toujours

    58
    emapi Profil de emapi
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:36

    Toutes les grandes villes ne font pas non plus de l'éducation leur priorité.

    Personnellement l'aspect "inégalités territoriales" me gêne énormément dans l'idée que je me fais d'une refondation de l'éducation NATIONALE. L'association des maires de France a déjà souligné que les activités périscolaires pourraient être facultatives et même payantes. Je trouve cela extrèmement grave.

    Je travaille dans une très grande ville. J'écris , à l'heure du numérique, sur un tableau à craie (comme les 4/5 des instits, c'est vrai). Je suis supposée faire travailler 280 élèves sur le B2i avec 8 ordinateurs obsolètes dont 2 totalement hors service. J'amène mes élèves de ce1 10 fois à la piscine dans l'année (et pour la seule année de toute leur scolarité jusqu'au cm2). Il n'y a pas de cantine dans mon école: mes élèves vont dans celle de l'école voisine. Certains commencent à manger à 13H30 alors qu'on reprend à 14HOO.

    La réforme, en l'état actuel, ne répond pas à mes doutes. Peut-être que si j'étais certaine que mes élèves, grâce à elle, allaient être amenés à découvrir de nouveaux horizons, à faire des choses intéressantes, ça changerait la donne. Là, si alléger leur temps de travail se résume à les laisser plus longtemps dans une cour de récré où rien ne leur est proposé, franchement, je n'y vois aucun intérêt. Je m'avance peut-être mais je suis presque sûre qu'eux-mêmes, dans ces conditions_là, préfèreraient être en classe.

    59
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:45

    ... et si, justement, cette réforme était l'occasion de mettre tout cela sur la table et de le repenser ?

    60
    emapi Profil de emapi
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 11:53

    ... ça serait formidable! Mais il aurait été, me semble-t-il, bien plus utile, d'en parler au préalable, plutôt que de se lancer dans une réforme qui (et ça n'engage que moi) brille par son impréparation et laisse trop de questions en suspends.

    61
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 12:05

    Je ne crois pas que les collectivités auraient toutes choisi de mettre ce sujet sur la table si elle n'y étaient pas "contraintes" par la loi. La preuve, c'est que vous êtes plein à décrire des situations actuelles très imparfaites alors que cela fait des années que tout le monde aurait pu "en parler au préalable".

    62
    Cremissima
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 12:07

    Je suis également plutôt pour.

    Ce que j'entends beaucoup de la part de mes collègues, c'est non au mercredi matin et autres mais pour des raisons personnelles ! Alors oui elles n'auront plus leur mercredi avec leurs enfants, mais comment font les autres mamans qui travaillent 5 jours ?

    Arrêtons de nous plaindre pour rien ! Cela m'agace, j'ai l'impression que beaucoup d'enseignants en oublient le but de leur métier...

    63
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 12:08

    Je ne comprends pas l'argument des journées tjrs aussi longues...

    bien-sûr que les journées sont longues pour un enfant, puisqu'en général elles durent le même temps que la journée de travail de ses parentq...

    mais ce n'est pas parce que les enfants passent de 8h (au minimum) à 12h (au maximum) en dehors de leur maison que c'est à l'école de remplir le temps!

    Un enfant qui part le matin de chez lui à 7h et entre à18h a déjà du temps non scolaire à passer!

    A ce compte-là le temps de classe devrait durer 2heures de plus!

    Ce n'est pas à l'école d'assumer tout ce temps! Les mairies et les collectivités locales doivent aussi s'investir.

    Bien-sûr que les moyens ne sont pas les mêmes partout, mais je ne vois pas en quoi cette réforme nuirait aux élèves les plus défavorisés! Ce ne sont pas ces élèves qui ont des activités le mercredi matin et je suis bien contente de savoir que j'aurai 5 matinées au lieu de 4 pour faire progresser tous mes élèves à un rythme plus humain dans les matières comme le français et les maths. Quant aux enfants qui avaient des activités, il est certain qu'elles seront proposées à d'autres moments. Pour ce qui est des communes défavorisées, elles auront quand même des aides. Et moi j'en ai marre qu'on nous fasse croire qu'il n'y a jamais les moyens! Il y a plein d'endroits où il y a des moyens mais aucune volonté.

    Dans ma commune, pour l'instant, l'école n'est pas une priorité. Au dernier bulletin municipal, la commune affichait un excédent de 1 million d'euros, et l'endettement pas habitant n'y est pas très élevé. Le maire nous a demandé (aux enseignants):

    notre avis sur un passage en 2013 ou en 2014.

    Comment on imaginait l'organisation de la semaine "idéale" de 4.5j.

    On a fait des propositions, elles devront être adoptées en mars lors du conseil d'école si la mairie est partante (ils n'ont pas trop le choix vu leur situation financière!)

    Mes collègues et moi sommes contents car on a réfléchi et débattu ensemble, qu'on est arrivés majoritairement à la conclusion que l'on pouvait faire qqch de bien.

    Maintenant on attend d'autres choses car on voudrait une rféforme pas uniquement des rythmes sur la semaine, mais sur l'année scolaire.... mais ça, c'est une autre histoire!

    64
    Nath6
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 12:09

    oui oui réformons.... le nerf de la guerre c'est l'argent !!!!! Quand il y a beaucoup d'argent dans les communes, il y a fraude.... et quand il y en a moins..... on ne peut rien faire.... on ferait mieux de commencer par alléger le programme en général afin que de prendre plus de plaisir en classe au lieu de courir et toujours courir....


    parce que je ne sais pas si vous le savez mais on va seulement avoir 23 h de cours par semaine pour le même programme !!!! Où est l'intérêt de la réforme si les programmes ne sont pas allégés ?????  Nous n'avons pas des ordinateurs à programmer en face de nous !!!!


    Il fut un temps ou nous prenions le temps de vivre... c'est un temps révolu !!!!!

    65
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 12:11

    pourquoi nath 23h?

    on aura 24h: chez nous par exemple: 5h15 les lundi mardi jeudi vendredi et 3 h le mercredi, ça fait bien 24h

    66
    gwenou92
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 12:14

    Coucou Charivari,

    J'ai un peu survolé les derniers commentaires donc désolée si je fais une redite ! 

    Je suis enseignante à Paris et j'ai fait grève la semaine dernière. Le problème N°1 de cette grève c'est qu'elle a été très mal relayée, les mots d'ordre ayant été peu explicites, et les journaux ont raconté n'importe quoi. Cette grève parisienne n'était pas à destination du ministère, mais de la mairie de Paris, non pas contre la réforme donc, non pas contre le retour du mercredi matin (encore que, le mieux est parait-il le samedi matin... mais bon...) mais bien pour le report d'une année de l'application dudit décret. Et pas juste pour se tourner les pouces quelques mercredis de plus (si l'on en croit les journaux) mais de façon à mettre en place une concertation pour proposer des aménagements de qualité. Car il ne faut pas se leurrer, impossible à Paris de le faire en moins de 7 mois. Il nous prennent vraiment pour des crétins. La pause méridienne sera 45 minutes de plus dans la cour et point barre. Les taux d'encadrement vont d'ailleurs être revus à la baisse pour réussir à recruter assez de monde. On entend que Paris c'est super tip top pour la culture toussa toussa... Je ne sais pas comment les élèves vont pouvoir aller au musée en 45 minutes ha ha ha. Donc au mieux les élèves vont bénéficier de 45 minutes d'atelier macramé à 18 élèves 1 fois tous les 15 jours.

    Et franchement, une fois cette grande pause méridienne  installée, il ne faut pas rêver, il n'y aura pas de changements révolutionnaires. Dans notre école, assez énorme puisqu'il y a 480 élèves, une grande cour, un tout petit préau, pas d'installations sportives de qualité etc etc... on va au devant de la médiocrité de l'accueil des enfants. Je ne vois pas le progrès dans ces conditions.

    Or, beaucoup d'écoles ont des idées, des aménagements bien différents,ça mérite d'être écouté, voire pourquoi pas testé... c'est tout ce que l'on demande.

    Je le redis : une réforme OUI, de qualité OUI ! Et NON à l'atelier Scoubidou ! 

    67
    Zype
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 12:29

    "Moi ce qui m'énerve, c'est que certains font grève! Je sais que c'est un droit constitutionnel et que la réforme n'est pas parfaite. Mais pour une fois qu'on va dans le bon sens!"

    C'est ton point de vu et je pense que ceux qui font la grêve ne le partage pas et c'est leur droit comme tu dis si bien!

    "La réputation des enseignants va encore en patir! N'avons-nous pas notre part à jouer dans l'image que l'on donne à la société?"

    Comme de respecter le droit constitutionnel de chacun et respecter les engagements de nos collègues?

    La réputation des enseignats sera toujours la même quoi que tu fasses...  Si certains s'engagent ce n'est pas pour perdre une journée de salaire tout en restant à la maison, il défendent leur idéal, et ça tu n'as pas le droit de le critiquer, car respecter la liberté de chacun fait parti de cette fameuse image que le professeur doit donner à la société (non ?)

    "N'avons-nous pas un autre rôle à jouer dans cette réforme? Au lieu de montrer notre mécontement en descendant dans la rue, n'avons-nous pas d'autres moyens de nous faire entendre? J'ai entendu des membres du collectif des dindons à la radio. N'est-ce pas un meilleur moyen de se faire entendre?"

    Il y a surrement d'autres moyens pour se faire entendre mais la grêve reste encore à ce jour le plus médiatisé, alors si nous voulons de la représentation, du passage au 20h, elle est un des meilleurs moyens;)

     

    Pour conclure je dirai que je n'ai fais la grêve qu'une fois en 6 ans de carrière, et que je ne la ferai pas demain car les enjeux de cette grêve sont trop floues.

     

    Je la ferai surrement le 12 février car elle semble ne se porter que sur la réforme...

    Dans ce projet il n'est nullement question du bien être de l'enfant mais encore une fois d'écrire son nom en haut d'un texte officiel ...

    Je ne détaillerai pas mon point de vu car tout a été dit.

     

    ;)

    68
    Melo176
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:07

    A 15h20, les parents (ou grands-parents) viennent chercher leurs enfants. Sinon, il y a une garderie organisée. Pareil pour le matin, il y a une garderie organisée. Evidemment, elles sont payantes. Les tarifs ne sont pas les mêmes selon les communes. Dans ma commune, on a aussi un accueil extra-scolaire le mercredi jusque 18h avec des activités organisées par du personnel compétent.

    69
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:12

    @melo176

    tu es déjà dans une école avec des horaires différents?

    ou tu parle du projet pour la rentrée prochaine?

    70
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:17

    Bonjour,


    Que ton post est intéressant et tous les commentaires qui vont avec également. Je suis en pleine révision pour les oraux du CRPE (croisons les doigts)... et chaque fois que je croise un enseignant, je ne suis jamais encouragée. On ne me parle que de mauvaise réforme, de métier difficile, de catastrophes qui ne vont pas tarder... Bref, il me faut lire ces quelques lignes pour reprendre espoir, avoir le courage de repartir d'un bon pied... Parce que oui, à 35 ans, je veux changer de métier, oui, j'ai réfléchi longtemps et oui quand je te lis, j'ai bien choisi... même si je galère ;-)


    Merci pour tout...


    L.

    71
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:24

    Cancoillote, Mélo enseigne en Belgique. Elle témoignait plus haut qu'elle était étonnée du barouf que font les profs français à la perspective d'avoir le même type d'horaires que leurs voisins européens.

    Laure : bon courage pour le concours, bienvenue chez nous, et... n'écoute pas trop les grincheux. C'est un métier qui a plein de jolis côtés et beaucoup d'avantages. Le seul truc c'est qu'il ne faut pas le faire pour les sous .

    72
    gwenou92
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:28
    Ni pour les week end et les vacances ! :p
    73
    virginie55555
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:38

    Enseignante dans une classe unique dans un village de 200 habitants, dans un rpi de trois classes uniques, je ressens très mal l'impact de cette réforme pour les petites structures telles que la mienne, déjà menacées. Ici, la mise en place de la garderie a été laborieuse et est assurée par des parents car une fermeture de classe était prévue. Les parents arrivant de l'extérieur, inscrivaient leurs enfants dans la grosse école de la ville voisine, équipée de cantine, accueil périscolaire, alors que nous n'avions rien,, d'où cette création de garderie... Nous maintenons tant bien que mal le niveau des effectifs. Bien sûr, la municipilité, même avec les 90 euros, ne pourra rien mettre en place (d'ailleurs on n'a aucun local, à part la classe) après l'école.

    Le choix sera vite fait par les nouveaux parents: école de la ville d'à côté avec effectivement des infrastructures et un accueil après la classe, avec des projets, etc. ou école rurale, avec rien de plus? L'écart se creuse...et je pense que cela va signer la fin de mon RPI ;(

    La réforme, je ne suis pas contre, dans l'absolu, pour ceux qui peuvent l'appliquer, pour les autres l'uniformisation sera de disparaitre...

    74
    Manuyoda
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:43

    Je vois certains d'entre-vous s'insurger contre le périscolaire facultatif et payant !
    Mais pourtant, le temps périscolaire a toujours été facultatif et payant. 
    Ca fait des années que c'est comme ça et c'est la première fois que je vois les enseignants s'insurger sur ce point.
    Etonnant non ?

    Il faut aussi rappeler qu'il a été dit (il faudra le vérifier et être vigilant) que les communes dans leur immense majorité ne devraient pas facturer les 45 minutes des lundis, mardis, jeudis et vendredis (alors qu'elles facturaient les 3 heures du mercredi matin).

    Je pense qu'il faudrait modifier le décret pour imposer cette gratuité à toutes les communes qui feront la demande de la subvention promise aux communes qui passeront aux 4,5 jours dès septembre 2013.

    75
    stephmaxx
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:50

    Le problème n'est pas d'être hostile ou pas aux 4,5 jours, le problème c'est ce qui va se passer concrêtement. Les municipalités ont elles les moyens de financer cette réforme ? Le coût estimé a minima c'est 150€/élèves. Si vous répondez oui, vous avez bien de la chance. Si c'est non alors vos élèves feront de la garderie.

    Et ce sera de la garderie pour des milliers de communes, c'est aussi simple que ça. Il suffit pour s'en rendre compte de visiter les sites des journaux de province qui rapporte la fronde des maires. A l'échemlle de la France, ça représente un milliard d'€.

    Alors oui, on peut dire que la journée est trop longue, oui 4,5 jours c'est mieux mais pas dans ces conditions là. Tous ceux qui sont pour et soutiennent ce décret doivent avoir en tête que des dizaines de milliers d'élèves auront 45 minutes de préau ou de cour à la place de 45' de classe. C'est un fait.

    Dans mon département rural avec 80% de communes socialistes, les maires se lancent dans cette réforme alors qu'ils ne sont pas prêts. Résultats de deux réunions DASEN/MAIRES: il y aura harmonisation avec45  minutes d'augmentation de pause méridienne. Il n'y a pas de locaux pour les élèves, il n'y a pas de personnel à embaucher. Dans mon RPI, il faudrait qu'il trouve 17 personnes.

    Il faut arrêter de raisonner sur le papier et penser à l'application concrête.

    76
    sateen
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 13:55

    bah , moi je suis plutôt pour une réforme, une vraie avec des programmes allégés, des vrais moyens .... moi j'aimerais vivre au pays des bisounours ...car je suis une grande optimiste mais.....

    parce que j'enseigne dans le rural....profond (sans être péjorative, car je ne changerais pour rien au monde de poste) , je suis d'accord pour dire que cela creusera les écarts , et que l'égalité des chances, qui n'est d'ailleurs pas respectée, faut pas se voiler la face, le sera encore moins

    chez nous, les enfants seront gardés par des personnes qui aident déjà à la cantine, des emplois précaires qu'on garde 2 ans, me semble -t-il, des emplois kleenex comme je les appelle, car ils ne coûtent pas bien chers à la municipalité, ce sont des personnes non formées pour cela, payées une misère et remplacées dès qu'elles ne rentrent plus dans les critères d'embauche des contrats.....en grros c'est la loterie car on ne tombe pas toujours sur des gens comment dire...compétents et capables de cotoyer des enfants....!

    on a une cour , un ridicule préau et c'est tout.....il n'y a et il n'y aura aucune activité culturelle, éducative .....les enfants seront livrés à eux mêmes ....

    d'ailleurs on ne fait déjà  pas de sorties sur le temps scolaire, on n'a pas de matériel numérique, on ne va pas à la piscine.....bref, ......ma commune a très peu d'habitants, aucun commerce, est éloignée de tout (musée, ciné, piscine.....)

    ça me rend triste pour les élèves , ça me rend triste pour mes propres enfants (j'en ai encore 2 dans le primaire), ça me rend triste pour l'image de l'école en général....et pourtant je suis pour le changement, la nouveauté....mais pas au détriment de l'égalité

    sinon, chari , ça ne m'empêche pas d'adorer ton blog !!!

     

    77
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:00

    Des dizaines de milliers d'élèves auront 45 minutes de préau ou de cour à la place de 45' de classe.

    Si c'est siiii grave, est-ce que tu ne crois pas que les fameux 150€ par enfant pourront finalement être trouvés ? Peut-être que cela conduira à ne pas les dépenser ailleurs. Peut-être qu'il faudra augmenter les impôts... Après, à voir où la collectivité veut mettre ses priorités.

    Ce n'est pas parce que l'année prochaine on démarrera avec une moins-mauvaise solution, du typer "allongement de la pause méridienne" que, les années suivantes, cela ne pourra pas évoluer.

    78
    pouyouyou
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:04

    Et bien chez nous, le maire a déjà annoncé la couleur (sans nous concerter): ce sera: 9h-12- / 14h-16h30 et le mercredi 10h-12h. Evidemment, petite commune, alors pas de structure d'accueil ou de personnel supplémentaire, il n'y a pas beaucoup de solutions. Qu'est-ce que ça va changer concrêtement? Plus d'enfants à la garderie du matin et ce, 5 jours par semaine (eh oui, y a des parents qui ne peuvent arriver à 10h30 au boulot, voire à 11h30 le mercredi...), des gamins en pleine digestion pour seulement 2h30 de cours l'après-midi, pas d'atelier sportif ou culturel de plus sur le temps du midi (non non, les enfants vont continuer de s'exciter dans la cour, car pas de salles supplémentaires...), et leur journée sera tout aussi longue. Il est où, le bénéfice? Côté enfant, un jour de plus, avec ou non les activités sportives et culturelles qui viennent s'y ajouter; côté parents, des frais de garderie supplémentaires; côté prof, moins de temps l'après-midi (c'était déjà pas terrible avec la digestion...); et pour les récréations: elle est obligatoire pour 2h de cours? Ou on la diminue, juste pour la pause pipi? Tout le monde sait qu'après, il faut bien au moins 10 min pour retrouver une classe d'attaque pour travailler. C'est sûr, on va avoir encore moins de temps pour boucler le programme. J'attendais avec optimiste une réforme qui nous permettrait d'avoir au contraire plus de temps, avec des programmes moins chargés, mais  personne ne parle de les alléger, même pas les syndicats. Au contraire, "les programmes de 2008 seront conservés". Qu'est-ce qu'on va encore nous rajouter après l'APER, APS, B2i, histoire des arts et anglais, sans compter le PPMS? Du coup, cela ne va rien changer, on courra toujours, peut-être plus qu'avant... Je suis très déçu... Je ne fais pas grève car encore une fois nous serons noyés dans la masse des fonctionnaires et que les revendications ne sont pas celles que j'attendais, mais franchement, je suis en colère.

    79
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:07

    Je peux comprendre que 'on soit contre cette réforme mais quand j'entends l'argument :

    - il va y avoir des disparités dans l'accueil périscolaire, ou l'accueil périscolaire se limite à de la surveillance de cour de récréation --> moi je réponds, hé bien de 1 la disparité EXISTE DEJA ELLLE SERA LA MEME et de 2 Justement vous déplorez cet état (qui je le conçois n'est franchement pas normal) alors pourquoi ne pas combattre cet accueil qui est loin d'être parfait et l'améliorer (et on peut l'améliorer sans pour autant avoir beaucoup de moyen,, on peut organiser des jeux collectifs par exemple et ça il suffit d'apprendre des règles!!!!).

    - ça va couter trop cher --> heu on paye pour avoir des activités de qualités ou des activités tout court parfois, pour NOS enfants. C'est sur que si on ne veut pas payer pour cela, ça va être très dur, et en meme temps je ne vois donc pas l'interet d'avoir des enfants si c'est  pour ne pas réfléchir à ce qu'ils font de leur journée. je préfère que mon argent ou celui des impots soient dépensés pour l'interet des enfants que pour autre chose, cela doit etre une des premières priorités. Si le périscolaire de ma commune m'annonce une augmentation par rapport à la réforme je la trouverai justifié et je trouverai plutot normale que les parents contribuent au financement d'activités intéressantes pour les enfants. je précise que c'est selon le QF partout, et que donc les familles défavorisées les mairies trouvent toujours des solutions. Et de plus le périscolaire (avant la classe, le midi et après la classe PAS LE MERCREDI ou pendant les vacances) bénéficie de 50% de crédit d'impots au meme titre que les nounous agréées. Et beaucoup d'entreprise (dont l'éducation nationale) donne une participation aux frais de garde (dans l'EN vous avez le droit à 200€ de CESU par enfant, c pas beaucoup mais ça aide quand même). en gros quand vous payez 75€ par mois pour le périscolaire = 37,50 sont de votre poche et 37,50 seront déduit de vos impots (si vous en faite la demande dans votre déclaration d'impots). Le souci c'est que tous les parents ne le savent pas et ne font pas les démarches auprès de leur entreprise pour bénéficier des aides misent en place (manque d'information que je déplore).

    - il n'y a pas de bien etre des enfants dans cette réforme --> comment ça? alléger la journée l'après-midi et donc MOINS de travail intellectuel assis sur une chaise sans pouvoir bouger , ce n'est pas bénéfique pour les enfants? travailler le matin et non pas l'après midi ce n'est pas bénéfique? et moi qui croyait entendre cela de la bouche des enseignants et de syndicats depuis très longtemps, je suis étonnée de voir que les memes aujourd'hui disent que c'est mieux pour un enfant d'être assis sur sa chaise au lieu de jouer avec ses copains .......

    - le mercredi les enfants se reposent --> c'est très contradictoire, d'un cote vous dites ça n'allège pas car ils seront en collectivité de 7h30 à 19h (travail des parents), et de l'autre vous dites le mercredi pas classe donc ils dorment (personne ne travaille le mercredi matin? rooooo on m'aurait menti..... pourtant tout autour de moi je suis la seule à avoir mon mercredi il me semble, je ne dois pas être un bon exemple alors.....). Ensuite, ici que l'on soit dimanche, lundi, mercredi ou autre, mes enfants se lèvent au plus tard à 7h30 (oui oui et ils sont couchés tot). Ils ont juste un rythme biologique fixe. j'ai donc des enfants exceptionnels à ce que je lis, les enfants des autres sont tellement crevés qu'ils font une grasse matinée (bon faudra me donner le mode d'emploi parce que parfois 7h30 le dimanche matin, comment dire, c un peu frustrant....).....

    - le mercredi ils font des activités, cela ne pourra etre reportés dans la semaine --> ba si les clubs, école de musique s'adapteront ne vous inquiétez pas, les enfants sont leur gagne pain donc je ne pense pas qu'ils vont etre rigide autant que nous, ils vont trouver des alternatives intéressantes!!!

    Je n'ai pas tout évoqué, mais les arguments dont je parle c'est ceux que je ne comprends pas. On peut critiquer cette réforme mais la rejeter en bloc pour les arguments évoqués plus haut me parait quand meme un peu injuste.

    80
    aline532
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:08

    Je n'a i pas lu tous les com. Ce que je peux dire, concernant le + de maitres que de classe, c'est que pour mon dpt, ca ne se passera pas : J'ai rencontré le DASEN mercredi dernier et il m'a dit qu'il n'y aurait qu'UN SEUL poste pour le dpt qui serait crée au nom du + de maitres que de classe.

    Quant à a scolarisation des 2 ans (dont l'efficiacité selon les situations parait limitée), il y aura 0 poste crée chez nous. Il a dit qu'il ne fermerait peut-être pas 3 postes. Voilà la réalité!!!

    Il faut arrêter de croire que les belles paroles suffisent.

     

    Je travaille dans une petite ville dans un quartier classé en RRS. Si la pause méridienne est allongée, qui va être sanctionné? : LES ELEVES EN SITUATION DE HANDICAP et leurs familles!! Ces élèves qui ont 2x40 minutes de transport chaque jour, que l'on va laisser dans une salle de classe de 11h30 à 14h30 en faisant payer le surcoût à leurs parents déjà bien dans la difficulté! Les personnels qui s'occupent de ces élèves ont déjà des difficultés à les canaliser, vous pensez sincèrement que 45 minutes de plus seront bénéfiques????

     

    QUI S'interesse réellement à ses enfants? Il faut voir la réalité en face. Cette réforme est faite pour les élèves dont les parents ont besoin d'une garderie. L'école n'est pas une garderie!!

    81
    tristanjeannette
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:17

    Bien sûr on peut dire si il n'y apas la loi les communes ne se lanceront pas........

    Mais avant de faire des travaux  tu budgétises il me semble .

    Prenons ce qu'il ya de positif....mais nous n'oublions pas le négatif ...........................

    Moi aussi ça me rend triste pour les gosses ...

    On a du courage aussi quand on dit que cette réforme n'est pas bonne ......

    Et puis on n' est pas chez les Bisounours . A Neuilly ça sera peut-être bien ...

    Le périscolaire est un gros souci dans les écoles ....bruits ....bagarres.....

    Nous on nous consulte et tout est déjà cadré ......Très déçue ...

     

    82
    ln
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:18

    Avant Sarco, la majorité des écoles travaillaient le samedi matin. Du coup, moi ça m'étonne (qu'à moitié) tous les enseignants qui redoutent ce retour au samedi matin. Perso, je trouve qu'il est plus facile de travailler le samedi matin et de "se reposer"/préparer pendant un jour et demi, plutôt que de se retrouver avec une après-midi le mercredi qui je le rappelle sera très souvent "mangée" par le temps de réunion supplémentaire (qui n'est pas un mal).

    La coupure du mercredi m'est salutaire (oh la grosse égoïste!), après, il est vrai qu'on s'adapte à tout. On ne m'enlèvera pas de la tête, même si cela reste mon opinion et que je n'ai pas toujours raison (même si j'aime bien le croire ! :p ) que les frileux du samedi matin, ça reste pour garder ce grand we (néfaste pour les élèves selon les chronobiologistes). Perso, je n'ai pas les sous pour partir en we et je ne fais pas la fête le vendredi soir (si j'ai des amis!!). Alors, on sort la carte des enfants de familles séparées. Je ne suis pas sans coeur (non, non), seulement tant qu'ils ne représenteront pas plus de la moitié des enfants, je ne vois pas pourquoi il faudrait s'aligner sur eux. En démocratie, ce n'est pas la majorité qui l'emporte? Je me relis et ça sonne sans coeur, mais c'est surtout que je crois que c'est la carte hypocrite. Je me dis que celui qui ne voit son enfant que le we qui ira chercher son gamin à l'école le samedi midi et bien il pourra au moins participer à sa vie d'écolier. Il verra l'enseignant(e). Bon j'oublie certainement le cas de parents vivant loin l'un de l'autre.

    Le mercredi matin, c'est super parce que pour les parents qui travaillent c'est de la garderie en moins à payer (ce que je peux comprendre aussi) et l'école, malheureusement ça reste de la garderie pour les 3/4 des parents. Oui, c'est facile de dire ça pour moi, j'ai les même congés que les élèves, c'est facile de les garder. A part quand on a les animations pédagogiques du mercredi matin et que c'est la galère car pas de nourrice, ni de baby-sitter, pas de famille pour me les garder, heureusement que papa peut prendre au compte goutte une demi-journée de congé pour garder ses enfants. Sinon, un jour je débarquerais avec (là ça va renforcer le côté "animation"!)

    Pour les 3/4 des gens qui ne travaillent pas le samedi, c'est quand même plus pratique de venir chercher leurs enfants à l'école le midi (contrairement au mercredi) et puis ils pouvaient parler avec l'enseignants (enfin pas trop hein!).

    Ah oui, j'oubliais mes supers agents d'entretien, elles vont laver quand la classe?

    Pour les vacances d'été, oui je les trouve trop longues: mi-aout, je m'ennuie et j'ai hâte de mettre en pratique ce que j'ai découvert pendant les vacances. Bon, quand je dis ça à mes amis non enseignants, je me fais lyncher! Mais arrêtons de montrer la France comme le mauvais élève! J'ai trouvé la durée des vacances d'été de nos confrères européens. Bon, forcément, ils en ont moins en tout car avec nos 4 X 2 semaines dans l'année, on bat des records! Je rappelle qu'on en a 8 l'été.

    Finlande (les supers bons d'Europe): mi-mai à mi-aout!

    Allemagne, Grèce et Royaume Unis : 6 semaines (ce qui serait pas mal)

    Norvège: mi-juin à mi-aout

    Suède: 9 à 10 semaines

    Belgique: comme nous

    Espagne: 11 semaines

    Italie : 12 à 13 semaines!!

    cf.    http://www.slate.fr/story/22553/rythmes-scolaires-pourquoi-la-france-tout-faux

    Sinon, moi j'avais cru comprendre qu'on devrait prendre en charge une demi-heure (15h30-16h00) d'aide au devoirs en demi-classe. Qu'en est-il?

    Je suis dans une école où en théorie, il y a de l'argent donc à priori le changement devrait relativement bien se passer pour les élèves. En fait, ce qui me hérisse le poil c'est pas forcément ceux qui ne font jamais grève (quoique :) ) mais ceux qui ne disent jamais rien (ceci dit je devrais peut-être la fermer de temps en temps :p). Je me dis soit ils sont indifférents (aux autres), soit je ne sais pas trop. Je ne vois pas comment on peut rester stoïc face à un tel changement. En tout cas merci Charivari de nous permettre de nous exprimer. Moi, ça me défoule! Désolée! :) Et puis, j'ai tellement envie d'y croire.

     

    LN qui trouve aussi que nos journées sont super chargées et qui malgré elle stresse ses élèves car "allez vite, on a pris du retard"!!

    83
    Manuyoda
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:23

    Une question peut-être un peu naïve:
    Ce serait si grave que ça 45 minutes de garderie ?
    Ca leur ferait pas un peu de bien à nos bambins de se lâcher un peu en fin de journée ?

    Est ce que ce serait pire que de rester à la semaine de 4 jours dont on sait qu'elle est "traumatisante" ?

    84
    Sandlo1
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:24

    Je ne sais pas trop quoi dire quand je lis certains commentaires. Je comprends tout à fait qu'on essaie de positiver en se disant que pour une fois on va dans le bon sens, mais je pense aussi comme beaucoup qu'il va y avoir des inégalités de par les communes, je les vois déjà entre l'école de mes enfants et celle où j'enseigne. La pause du mercredi est primordiale. Je sais que certains enfants vont au centre ce jour-là, mais une journée de centre n'est pas une journée d'école même si le bruit de la collectivité est quand même là. Les samedis matins étaient très bien (c'est ce que pensent d'ailleurs les experts du rythme de l'enfant : et oui deux jours de pause et les enfants sont fatigués car leurs parents leur imposent un rythme de fou le week end où ils se couchent tard etc) et cela permettait aussi de rencontrer certains parents. Je trouve dommageable que certains d'entre nous remettent en cause le droit de grève car notre métier est le même certes mais nous ne travaillons pas tous dans le même environnement. Nous ne sommes plus du tout considérés, et je trouve cela dommage pour ce beau métier. Hier au soir j'en discutais avec des mamans de ma fille qui elles ne sont pas instits et qui ne comprennent pas pourquoi nous faisons encore grève, alors j'ai tâché de leur expliquer, quand je leur ai expliqué que dans beaucoup de communes le temps choisi serait celui de la pause méridienne elles sont tombées de haut car elles ne voyaient pas ça ainsi. Je ne parle pas de nos salaires car lorsque je me suis engagée je savais déjà  à quoi m'en tenir et ce n'est pas ça qui m'avait attirée dans le métier. Mais je dois reconnaître que peu à peu j'ai un peu moins d'enthousiasme face à tant de mépris vis à vis des enseignants. J'en ai assez de travailler comme une malade et qu'on me dise mais tu finis à 16h30! Mais tu es encore en vacances!! Et oui, je me couche tous les soirs à minuit minimum et pendant les vacances (hormis celles d'été), je passe mon temps à préparer la période suivante. Et oui maman d'enfants en bas âge je n'ai pas trop d'autres possibilités. Et juste pour dernière information, j'avais déposé mon préavis de grève pour jeudi, mais suite à un dérèglement interne l'inspectrice l'a reçu une heure en retard (en rapport aux 48h), alors elle nous a refusé notre droit de grève sous peine de sanction disciplinaire, alors que nous avions fait le nécessaire dans le cahier des élèves. Et bien nous sommes passés une nouvelle fois pour des "rigolos" puisque nous avons été obligés de remettre un mot hier dans le cahier des élèves pour expliquer que nous ne faisions plus grève. Alors oui ras le bol... Je comprends celles et ceux qui pensent que cette réforme va dans le bon sens mais comme je l'ai vu aussi dans un commentaire pour ma part je n'y crois plus, je pense que cela relève de l'utopie, mais tout le monde peut se tromper.

    85
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:31

    Merci Niniee d'avoir développé tout ça, moi je n'ai plus le courage...

    Pour ce qui est des moyens en postes, dans notre département il y en peu qui pourront servir aux maîtres surnuméraires, mais c'est important qu'ils existent!

    Et à la rentrée prochaine, pour la première fois, il y a vraiment des postes en plus, donc au moins on pourra discuter en CAPD de quoi qu'on en fait! ça fait 5 ans qu'on se débrouille pour faire le mieux possible avec des postes en moins!

     

    Ce n'est pas le monde des bisounours, loin de là, mais je trouve ça injuste de dire qu'on est est encore en train de se faire avoir: les 6000 ouvertures de postes à la rentrée 2013 (en plus des 20 000 qui ne sont que les remplacements des départs en retraite) ne tombent pas du ciel... et si on en était resté à la politique du dernier gouvernement, on avait pas 26 000 postes mais 20 000/2, soit 10000!Eh bien je pense que ça aurait été bien lus difficile que de travailler le mercredi ou le samedi...

     

    Pour ma part, je ne limite pas mes conditions de travail au nombre de jours où je vais à l'école, je pense aussi à ma journée d'école en elle-même... Je ne suis pas satisfaite de la manière dont elle se déroule aujourd'hui. Souvent, je n'ai plus assez d'énergie après la récré de l'après-midi, je ne dis pas que ce qu'on fait est nul, mais je sens bien que ce pourrait être beaucoup mieux... Mes collègues aussi sont très fatigués à 16h30 (les enfants aussi..), et je veux essayer un autre rythme.

    Si ce rythme n'est pas bien, alors on pourra dire ce qu'il faut améliorer, mais sans l'avoir testé,  je ne peux pas par avance savoir qu'il est nul, surtout quand je vois qu'on est le seul et unique pays en Europe qui est à 4 jours par semaine. ça voudrait dire que tous les autres se trompent, que les enquêtes PISA qui démontrent que le niveau baisse se trompent également, que les rapports de nombreux  chronobiologistes se trompent, et que moi-même qui suis crevée au bout de 5heures de classe, je me trompe, je crois juste être fatiguée, ce n'est qu'une impression...

    86
    gwenou92
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:36

    @niniee : 

    - il va y avoir des disparités dans l'accueil périscolaire, ou l'accueil périscolaire se limite à de la surveillance de cour de récréation --> moi je réponds, hé bien de 1 la disparité EXISTE DEJA ELLLE SERA LA MEME et de 2 Justement vous déplorez cet état (qui je le conçois n'est franchement pas normal) alors pourquoi ne pas combattre cet accueil qui est loin d'être parfait et l'améliorer (et on peut l'améliorer sans pour autant avoir beaucoup de moyen,, on peut organiser des jeux collectifs par exemple et ça il suffit d'apprendre des règles!!!!).

    C'est justement là le "combat" actuel, il n'est jamais trop tard pour bien faire !  Mais je ne pense pas que 45 minutes par jour de balle au prisonnier en école entière soit une réelle amélioration.

    - ça va couter trop cher --> heu on paye pour avoir des activités de qualités ou des activités tout court parfois, pour NOS enfants. C'est sur que si on ne veut pas payer pour cela, ça va être très dur, et en meme temps je ne vois donc pas l'interet d'avoir des enfants si c'est  pour ne pas réfléchir à ce qu'ils font de leur journée. je préfère que mon argent ou celui des impots soient dépensés pour l'interet des enfants que pour autre chose, cela doit etre une des premières priorités. Si le périscolaire de ma commune m'annonce une augmentation par rapport à la réforme je la trouverai justifié et je trouverai plutot normale que les parents contribuent au financement d'activités intéressantes pour les enfants. je précise que c'est selon le QF partout, et que donc les familles défavorisées les mairies trouvent toujours des solutions. Et de plus le périscolaire (avant la classe, le midi et après la classe PAS LE MERCREDI ou pendant les vacances) bénéficie de 50% de crédit d'impots au meme titre que les nounous agréées. Et beaucoup d'entreprise (dont l'éducation nationale) donne une participation aux frais de garde (dans l'EN vous avez le droit à 200€ de CESU par enfant, c pas beaucoup mais ça aide quand même). en gros quand vous payez 75€ par mois pour le périscolaire = 37,50 sont de votre poche et 37,50 seront déduit de vos impots (si vous en faite la demande dans votre déclaration d'impots). Le souci c'est que tous les parents ne le savent pas et ne font pas les démarches auprès de leur entreprise pour bénéficier des aides misent en place (manque d'information que je déplore).

    Alors effectivement l'info ne passe pas je n'étais pas du tout au courant ! Maintenant je n'ose imagine le tollé si les impots augmentent à cause de ça (tout le monde n'a pas votre tolérance qui vous honore !)

    - il n'y a pas de bien etre des enfants dans cette réforme --> comment ça? alléger la journée l'après-midi et donc MOINS de travail intellectuel assis sur une chaise sans pouvoir bouger , ce n'est pas bénéfique pour les enfants? travailler le matin et non pas l'après midi ce n'est pas bénéfique? et moi qui croyait entendre cela de la bouche des enseignants et de syndicats depuis très longtemps, je suis étonnée de voir que les memes aujourd'hui disent que c'est mieux pour un enfant d'être assis sur sa chaise au lieu de jouer avec ses copains .......

    Oula oula, personne ne dit qu'il vaut mieux être assis sur une chaise ! Mais tout le monde dit qu'il n'ai pas bon non plus de rester 2h45 dehors dans la cour (cas parisien). D'où le besoin d'un minimum de reflexion ! 

    - le mercredi les enfants se reposent --> c'est très contradictoire, d'un cote vous dites ça n'allège pas car ils seront en collectivité de 7h30 à 19h (travail des parents), et de l'autre vous dites le mercredi pas classe donc ils dorment (personne ne travaille le mercredi matin? rooooo on m'aurait menti..... pourtant tout autour de moi je suis la seule à avoir mon mercredi il me semble, je ne dois pas être un bon exemple alors.....). Ensuite, ici que l'on soit dimanche, lundi, mercredi ou autre, mes enfants se lèvent au plus tard à 7h30 (oui oui et ils sont couchés tot). Ils ont juste un rythme biologique fixe. j'ai donc des enfants exceptionnels à ce que je lis, les enfants des autres sont tellement crevés qu'ils font une grasse matinée (bon faudra me donner le mode d'emploi parce que parfois 7h30 le dimanche matin, comment dire, c un peu frustrant....).....

    - le mercredi ils font des activités, cela ne pourra etre reportés dans la semaine --> ba si les clubs, école de musique s'adapteront ne vous inquiétez pas, les enfants sont leur gagne pain donc je ne pense pas qu'ils vont etre rigide autant que nous, ils vont trouver des alternatives intéressantes!!!

    Moi mon fils de 6 ans dort jusqu'à 9h environ le mercredi, le samedi et le dimanche (avec 30 minutes de décallage du coucher quand il n'y a pas classe le lendemain, soit 21h au lieu de 20h30)... Malheureusement on n'est pas tous égaux fasse au temps de sommeil de ses enfants ! hihihi

    Les enfants fréquentant les centres de loisirs du mercredi et ils sont nombreux en France sont quand même bien moins nombreux qu'un jour de classe. Leur taux d'encadrement est raisonnable (1 pour 14 en élémentaire, 1 pour 10 en maternelle) et donc les activités proposées sont pensées et organisées par l'équipe d'animation (sorties, sports, ateliers divers et variés...) sur des demi-journées et non sur 45 minutes ! C'est ce qui fait leur qualité, ça et le fait qu'ils sont moins nombreux en tout ! Mais, les surveillants de cantine ne sont pas tous issu du centre de loisir de l'école, il y a beaucoup de petit job d'étudiant donc rien à voir avec les animateurs du mercredi, qui au lieu de venir toute une journée, vont se déplacer pour 45 minutes par jour... well well... je demande à voir (vous me direz de toute façon je vais le voir ! )

    Ah ! je l'ai déjà evoqué plus haut mais le taux d'encadrement va être modifié (1 pour 18 en élémentaire et 1 pour 14 en maternelle)... voilà les solutions qu'on propose pour nos enfants....

     

    87
    Manuyoda
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:42

    Je vous aime Charivari et Gwenou92 !!! (et d'autres)

    Le passage sur le bien-être des enfants et les horaires de lever et de coucher, c'est un bonheur Gwenou92 !!! :)

    88
    segolen
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:42
    segolen
    je suis bien étonnée de lire tous ces temoignages..
    non. je ne suis pas contre le mercredi matin. mais je souris de voir autant d optimisme bisounours (il en faut ! je suis la 1ere a essayer de voir le bon côté des choses...) mais il ne faut pas non plus se leurrer sur la refonte des programmes et le benefice pour les enfants de 3/4 d h de garderie...
    instit a paris, on nous annonce des activites culturelles et sportives MAIS payantes...
    donc ce seront toujours les memes qui tourneront ds la cour 3/4 d h de plus...
    quant au rased, l'ap a bien été mise en place pour supprimer en douceur tous ces instits qui nous aidaient bien... certes l'ap devient apc... moui.. mon inspecteur a déjà annoncé que ceux qui en bénéficieraient seraient les élèves en difficulté... je cherche donc la différence avec l ap...
    je rigole aussi doucement que l on s etonne de ce barouf pour rejoindre un rythme similaire a la belgique.... euh... finir a 15h20 et non a 16h30 c est quand meme LA différence...
    et qu en est il de ces enseignants qui ont choisi ce metier certes par vocation, amour de ce que l on donne aux eleves et ce que l on partage mais AUSSI parce qu en contrepartie de ce metier quand meme usant et difficile et de ce salaire loin d etre mirobolant, on avait aussi de nombreux avantages comme celui de disposer de temps libre...
    pourquoi nous obliger à travailler sur ce temps libre (s il est mis le midi. parce qu a part bosser...) ?
    qui oblige t on dans le privé à travailler 1/2 journée de + mais avec du temps "libre" le midi ?? et tout ça pour soi disant le bien être des élèves ??
    franchement... je suis loin d être convaincue...
    alors oui. carrément oui pour faire changer les choses. mais je voudrais VrAIMENT voir le mieux dans cette réforme...
    89
    aline532
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:43

    oups "ces enfants"

     

    90
    tesla Profil de tesla
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:44

    "Si un vain peuple de pédagogues pensait que la refondation de l'école se résumait à la recherche du bien-être des enfants par la modification des rythmes scolaires, les voilà détrompés. A qui fera-t-on croire que maintenir les élèves à l'école de 8h30 voire 7h30 jusqu'à 17h ou 18h 4 jours par semaine avec en plus le mercredi matin va réduire la fatigue des élèves? Claude ALLEGRE avait déclaré après sa démission du ministère de l'Education nationale en 2000 : "Il faut confier l'Ecole aux collectivités territoriales, bâtiments et personnels compris." Plus près de nous, François FORESTIER qui a piloté le rapport sur les rythmes scolaires en 2010 sous Luc CHATEL et le rapport sur la Refondation de l'école sous Vincent PEILLON en 2012 a déclaré: "Les rythmes scolaires ne sont qu'un levier pour la transformation de l'école." On ne saurait mieux dire que le ministère se moque de savoir si les élèves travaillent le mercredi ou le samedi matin. La question du mercredi matin n'est qu'un faux-nez. Il fallait que cette question soit imposée pour remettre en cause nos obligations de service en en confiant une partie aux collectivités territoriales. Ceci dans le double objectif de détruire le statut de fonctionnaire d'Etat et de transférer les compétences et les coûts aux collectivités territoriales. Le "Ministre des élèves" ne s'intéresse aux PE que pour mieux s'en débarrasser. Tout doit disparaître L'objectif est clair, car il est toujours le même: la destruction du statut de fonctionnaire d'Etat des personnels. Cela a été fait pour France Télécom, pour Air France, pour La Poste, pour les personnels TOS transférés aux régions et les CIO qui vont suivre le même chemin. A qui le tour? "

    Posté par pintade, sur le site les dindons prennent la parole...

    En grève le 12 février pour défendre l'école de la République et dire non aux inégalités inévitables induites par les différents moyens des collectivités territoriales...

    Ouvrons les yeux!!!

    91
    T38
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:49

    D'accord, mais pour ceux qui n'auront pas d'animations peri-scolaire, c'est grave!

    Bien sûr, il y aura encore et toujours des nantis...

    On doit penser à ceux qui auront le moins au lieu de regarder chacun ses avantages!!!

    92
    ln
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:50

    @segolen, rapidement avant de lire la suite, je crois voir la différence entre l'AP et l'APC: tu passes d'un groupe de 4-6 gamins à la moitié de ta classe voir la classe entière!! :(

    93
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:52

    J'avais écrit un commentaire très négatif sur la réforme (l'école sera fermée demain). Pourtant malgré la situation de l'école cette année (68 élèves répartis sur 2 classes de cycle 3, 60 sur 2 classes de cycle 2 et pas d'ouverture après une fusion avec la maternelle, des TPS qui vont disparaître de l'école, de la garderie sans doute après la classe... dans nos salles de classes Yep!, pas de prise en charge Rased avec 15 dossiers déposés...)  et le peu de solutions que nous donne cette refondation j'ose encore croire que ces rythmes pourront faire évoluer l'Ecole vers quelque chose de bien. 

    Les 2 années à venir nous en dirons plus... wait and see... 

    94
    ln
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 14:53

    encore @segolen, j'ai entendu dire que pour les postiers, ils (ce sont toujours les méchants sous ce "ils") voulaient les faire finir plus tard que 14h si je ne dis pas de bêtise car ils n'avaient pas la pause réglementaire pour manger le midi. Enfin, les postiers eux semblaient préférer (et on les comprends) manger plus tard mais finir plus tôt et profiter de quasiment une après-midi complète après s'être réveillés aux aurores! Bref, c'est hors débat mais ça me rappelle nos changements de rythmes! :p

    95
    gwenou92
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:03

    Manuyoda : 


    Pour aller plus loin dans le débat (tu m'excuseras charivari de me lâcher sur les com de ton blog hein ?) nous avons déjà commencé à réflechir à se qu'on pourrait proposer comme autre alternative d'emploi du temps de la semaine. C'est un vrai changement, pas du bricolage comme proposé actuellement.

    Lundi : 8h30-12h30.

    Mardi : 8h30-12h30, 14h30-16h30.

    Mercredi : 8h30-12h30.

    Jeudi : 8h30-12h30, 14h30-16h30

    Vendredi :  8h30-12h30.

    Voilà ça fait 24h par semaine comme maintenant. 3 après-midis dégagées pour un VRAI temps périscolaire (parce qu'il y en aura toujours donc il faut le prendre en considération). Assez de temps pour organiser de vraies visites, des sorties ciné, pourquoi pas la piscine (qui nous fait perdre une après-midi pour 30 minutes dans l'eau), du sport, de vrais projets artistiques sur la longueur, une vraie reconnaissance du métier de l'animation (c'est pas juste des bouches-trous).... Et le vendredi PM pour les parents divorcés qui prennent leurs RTT le plus souvent à ce moment-là.

    Bon c'est pas la panacée, faudrait chiffrer, ça ne marcherait pas partout.... mais bon moi ça me fait rêver, il le faut en ces temps troublés ! 

     

    96
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:08

    @segolen ? "l'ap a bien été mise en place pour supprimer en douceur tous ces instits qui nous aidaient bien.." Tu avais des instits qui t'aidaient, toi ? Nous c'est nous tout seul avec nos petits bras musclés, qui assurons l'AP (d'ailleurs, c'est dans nos heures de service, je ne comprends pas ce que tu veux dire).

     

    97
    evanounet
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:08

    Bonjour

    je ne suis pas syndicaliste, je ne suis qu'une pauvre directrice qui ne s'en sort pas c'est tout ! Et surtout je suis une maman frustrée. Quand j'entends de ma hierarchie que mes enfants ne comptent pas, qu'ils ne sont pas importants, je suis déçue ! Déçue de voir tout le temps que je passe pour ma classe, pour mon école, en vain parce que du temps je n'en ai jamais assez ! Et je ne pense pas qu'une apuse méridienne plus longue, un mercredi matin de plus changera les choses ! Chez nous la pause dure déjà 2h30 et c'est trop long ! Alors que dire de plus ? 

    Oui j'aimerais que l'école soit plus adaptée aux enfants, à tous les enfants, mais des réformes j'en ai déjà vu trop pour toujours plus de travail et toujours moins de temps pour les enfants. Les formations inutiles, les discussions stériles, les réunionites aigues qui ne servent à rien, les demandes qui n'aboutissent jamais, .... La hiérarchie ne nous considère pas, si ce n'est comme de la chair à canon. Je me suis pris de bec avec mon inspecteur pour une formation inutile obligatoire un mercredi après midi, réaction : "je dois m'y habituer ce sera comme ça l'année prochaine. Mon fils doit se priver de son activité pour que je me forme à un réseau informatique" et maintenant : une inspection ! Je dois en penser quoi ? Ne surtout rien dire, toujours courber le dos alors qu'on sait que tout est fait à l'envers ??? 

    Ce n'est pas seulement l'école qu'il faut changer mais notre société. Qui peut venir chercher ses enfants à l'école à 15h30 ? qui a les moyens de payer une nounou pour les récupérer ? Pas nous en tout cas !!! Et encore une fois nos enfants auront des journées à rallonge, des mercredis entiers passés sur les bancs des collèges pour suivre des formations inintéressantes, ... et nous auront encore plus de travail parce que les programmes ne seront pas revus à la baisse ! Les femmes sont poussées gentiment à arrêter de travailler pour s'occuper de leurs enfants, et donc pour faire baisser le chomage ! 

    On se cale sur les allemands : leurs journées commencent plus tard et finissent plus tôt pour tous. Alors oui ils ont moins de jours de congé, mais ils sortent tous les jours du travail à 16h ! Mon assistante allemande hallucine du temps que l'on perd à l'école ! Chez eux les parents récupèrent leurs enfants parce qu'ils ne sont plus au travail ! Tant que chez nous les journées au travail finiront à 18h les choses ne pourront pas changer ! 

    Alors je suis peut être défaitiste, peut être est ce un ras le bol mais j'ai surtout l'impression qu'encore une fois nous serons les laissés pour compte ! Désolée

     

    En tout cas merci pour ton travail j'espère que tu auras toujours le temps et l'envie de partager !

     

     

    98
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:08

    @segolen ? Tu dis : "l'AP a bien été mise en place pour supprimer en douceur tous ces instits qui nous aidaient bien.." Tu avais des instits qui t'aidaient, toi ? Nous c'est nous tout seul avec nos petits bras musclés, qui assurons l'AP (d'ailleurs, c'est dans nos heures de service, je ne comprends pas ce que tu veux dire).

     

    99
    Jesseb Profil de Jesseb
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:11

    Charivari, je te considère déjà comme la meilleure conseillère pédagogique qu'il m'ait été donné d'avoir ! Et maintenant, je te considère en plus comme notre meilleur syndicat !

    Positive et lucide, ambitieuse et réaliste, force de conviction mais également de propositions, où est le buletin d'adhésion ? :-)

    100
    emapi Profil de emapi
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:14

    Elle fait allusion aux maîtres E, non?

    101
    Jesseb Profil de Jesseb
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:14

    Charivari, je te considère déjà comme la meilleure conseillère pédagogique qu'il m'ait été donné d'avoir ! Et maintenant, je te considère en plus comme notre meilleur syndicat !

    Positive et lucide, ambitieuse et réaliste, force de conviction mais également de propositions, où est le bulletin d'adhésion ? :-)

    102
    natalquena
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:19

    Je pense que @segolen faisait allusion au RASED,  je me trompe? Mais évidemment, avec la coupe franche du Rased depuis ces dernières années, il y a de plus en plus d'écoles qui n'ont plus d'enfants en difficulté... Ah, le pays des bisounours !! J'en rêve...

    103
    ces77 Profil de ces77
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:20

    Merci Charivari ! Je partage ton analyse.


    L'allongement de la pause méridienne ne me déplaît pas : tout d'abord, nous pourrons faire des réunions sur ce temps là et de plus, on reconnaît tous qu'à 13h/13h30, les enfants ne sont pas les plus concentrés !


    J'attends cependant de voir ce que les collectivités vont proposer. Il faut vraiment arriver à travail avec ces collectivités sur le Plan Educatif Territorial !


    Je ne serai pas gréviste demain (pour rappel pour certains, la grève de demain n'a pas les rythmes ou la refondation pour mot d'ordre), ni le 12 février.

    104
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:20

    @emapi : ah oui c'est possible (j'avais pô compris).

    105
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:22

    Alors je ne comprends pas pourquoi on se bloque sur une durée de 45minutes!!!

    ces 45 minutes gagnées chaque jour seront fondues dans l'accueil périscolaire (soit le midi soit le soir) tel qu'il existe déjà. Dire que cela sera gratuit ou qu'il y aura forcément des activités extraordinaires est faux. Aucun texte en ce sens n'a été publié actuellement et rien n'est en préparation. De plus c'est certains que beaucoup d'élèves resteront mais pour l'instant rien n'oblige les élèves à rester (meme si je le conçois une grande majorité restera de part les horaires de travail des parents). Donc là il y a un faux débat, le vrai débat est comment les communes vont accueillir le surplus d'élèves à ces heures de 'pointe'.

    Et non ce ne seront pas les enseignants qui feront la garderie (puisqu'on a 24h d'enseignement devant élèves)

     

    qui oblige t on dans le privé à travailler 1/2 journée de + mais avec du temps "libre" le midi ?

    tout les métiers d'usine, les caissières et j'en passe. Et ils ne font pas grève.......

    dans les grandes surfaces, beaucoup ne travaillent que le matin (5 ou 6 jours) et on leur après midi de libre (vers 15h il me semble). ils ne crient pas au scandale non plus....

    106
    amariss Profil de amariss
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:23

    Pas eu le courage de lire tous les comm.... En tout cas, je plussoie Charivari, et je suis contente de lire enfin un autre son de cloche !!!

    Pour tout vous dire, je suis déjà à 4 jours 1/2, dans le trou du c** de la Normandie, donc pas une zone urbaine, ni une grande agglomération. Le midi, nos chères têtes blondes ont 1h45 de pause (on fini à 12h, on reprend à 13h45, au final, une pause moins longue que dans mes anciennes écoles où on finissait à 11h30 et reprenait à 13h30 !!! L'aide perso a lieu après la classe (de 15h45 à 16h30), 3 fois par semaine, ce qui fait que non seulement l'après midi ne dure "que" 2h, mais en plus, le vendredi, on peut plier les gaules à 15h45 ! Byzance !!! Et puis, sans rire, les enfants sont vachements plus dispos pour les apprentissages ! Les temps de midi et d'après midi sont gérés par des animateurs, avec plus ou moins de réussite pour certaines activités, mais bon, ça se construit !)

    Depuis le temps qu'on dit qu'il faut changer les choses, et blablabla, il faut bien commencer par un bout ! Alors certes, tout n'est pas parfait dans cette réforme (rien ne l'est jamais de toute façon), mais bon, au moins les choses bougent ! Alors à tous ces enseignant qui ont crié après la mise en place de la semaine de 4 jours, finalement, c'est quoi le pb ??? 

    107
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:31

    @ evanounet :

    oui les nounous sont chères mais bon en faisant le compte :

    600€ par mois , la caf me rembourse 400€, donc 200€ .

    sur les 200€ je bénéficie d'un crédit d'impot de 50% donc en faite je paye réellement 100€ (et ma fille ne va pas à l'école....)

    Quand aux programmes , désolé mais si ils vont être revus et corrigés pour sept 2014...

    et non on ne se cale pas sur les Allemands car chez eux pas de périscolaire, on se cale plutot sur les nordiques ou les anglo saxons (9h-15h sur 5 jours, 6 semaines de vacances et des élèves avec une meilleure réussite sur PISA, un RASED qui existe aussi mais aussi un partenariat avec les parents très fort....)

    Il n'est pas question que les femmes arrêtent de travailler (pourquoi les femmes d'abord). Encore une fois l'école n'est pas une garderie.....

    108
    segolen
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:36
    segolen

    Oui, j'ai dû mal m'exprimer !! Avant dans les écoles parisiennes que j'ai fréquentées, il y avait un réseau par école (mater + élémentaire) c'est-à-dire un maître E, un maître G et un psy. Certes, tout n'était pas parfait mais ça aidait beaucoup !
    Maintenant, sur ces mêmes écoles, il y a au mieux une maître E pour 5 ou 6 écoles qui se concerte une fois tous les 15 jours avec la psy qui, elle, a 10 écoles...

    Et je suis bien consciente que les écoles parisiennes sont souvent bien loties ! Donc je n'ose pas imaginer l'état des réseaux ailleurs...

    Les élèves en difficulté ? Bah... Les enseignants ont 2h par semaine (bientôt 1) pour les faire progresser... Mais moi, un élève qui en ce1 n'a pas compris que 4 + 1 faisait 5, franchement, je me sais non compétente pour l'aider...

    Et j'attendais un VRAI changement du côté de l'AP / destruction des réseaux pour cette réforme... Il n'en est rien...

    gwenou92 > oui j'ai vu cette proposition aussi mais qu'en est il des PS qui font la sieste ?? 12h30 c'est l'heure où ils vont se coucher APRES avoir mangé... ça semble compliqué à mettre en place pour tout le monde... Peut être finir à 12h et rajouter une après midi... ?

    amariss > encore une fois, comme pour la Belgique, ça n'a rien à voir de finir une heure + tôt !!! On ne râle pas contre le mercredi matin (enfin... pas moi) mais pour ce qui est proposé en contrepartie, ce qu'on ne trouve pas profitable pour les enfants ET pas juste pour nous (enfin... pour moi ;))...

    109
    amariss Profil de amariss
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:42

    @evanounet : en Allemagne, pas d'école maternelle, mais des kindergarten, rien à voir. De plus, beaucoup de femmes arrêtent de travailler quand elles ont des enfants car aucune structure n'existe pour l'accueil péri scolaire, pas de cantine non plus... Tout n'est pas si mal chez nous... Aucun système n'est parfait, je suis moi aussi excédée de toutes ces réunionites comme tu dis (j'utilise la même expression), mais bon, on passe de 18h d'anim pédas à 9 (ce qui soit dit en passant, vu la qualité de la majorité des anims, ne me manquera pas), on passe de 60h d'AP à 36h d'aide que l'on pourra conduire plus librement... Depuis que je bosse à 4 jours 1/2, j'ai plus de temps pour mon fils !!!! 

    Je comprends les réticences des collègues qui bossent loin, qui se font 1h de transport pour aller au boulot, se rajouter 2h dans la semaine, c'est épuisant. Je le sais, je l'ai fait ! J'ai la chance d'avoir pu regagner mon département. Cependant, on ne peut pas tout bloquer pour une poignée d'enseignant, même si on est conscient de leurs difficultés. Aucune réforme ne pourra satisfaire tout le monde... 

    110
    sateen
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:43

    moi je veux bien passer à 5 jours, sans problème....à vrai dire j'adoooorais travailler le samedi matin.....et je le regrette sincèrement, c'était plus cool, on voyait les papas, on savait qu'on finissait à 11h30 et puis basta...l'ambiance était détendue.....personne ne m'a demandé mon avis quand il a été supprimé....!

    ce qui me gêne dans la réforme , c'est surtout l'inégalité quant aux intervenants/animateurs pour occuper les temps morts, pas le fait de bosser autrement....

    quand je vois des villes /villages avec intervenants musique EPS, anglais, et le centre de loisirs attenant à l'école, je me dis , ok c'est tout bénéf pour les élèves , le personnel est formé un minimum, les activités sont variés, les infrastructures sur place

    sauf que parfois il n'y a pas tout cela, et malheureusement certains élèves ne bénéficieront pas de tout cela (que ce soit payant ou non) parce que ce n'est pas possible à mettre en place un tel accompagnement éducatif

    la volonté y est, pas les sous, bah oui , parfois c'est aussi malheureusement une question de budget.....et de priorités dans l'attribution des enveloppes évidemment, mais s'il n'y a pas de sous, il n'y a pas de sous !!

    faut voir les conseils municipaux chez nous, c'est chaud chaud !

     

    111
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:53

    @segolen : rien n'interdit de coucher les PS pendant la pause méridienne (au contraire) on ne va pas attendre 14h30 pour les coucher !

    112
    gwenou92
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:54

    @ segolen : effectivement c'est plus difficile en maternelle... c'est là que la discussion est interressante, il faudrait voir les propositions des collègues... Car personnellement j'y connais rien j'y est mis les pieds 1 fois pendant 3 semaines il y a plus de 10 ans ! 

    Une concertation quoi.... 

    Je suis vraiment contente de cette discussion ouverte via commentaires qui est je trouve très enrichissante ! Je suis ravie de lire les différentes situations d'école partout en France, les expériences de chacuns et chacunes, les organisations déjà différentes dans certaines écoles et les retours que vous en faites ! ^^

    (Et c'est maal, j'avance pas sur mon dossier classe transplantée du coup ! )

    113
    segolen
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 15:59
    segolen

    charivari > décidément on ne se comprend pas !! ;) Je répondais à un autre comm qui proposait des matinées : 8h30 - 12h30 :)

    Oui, les PS seront couchés pendant la pause méridienne selon le rythme annoncé avec grande pause méridienne, ça ne changera pas beaucoup pour eux !

    114
    thom57
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:03

    Crois-tu vraiment que ces 45 min en moins vont améliorer les résultats des élèves? Les maitres supplémentaires seront essentiellement pour les zep donc nous aurons toujours autant d'élèves à gére dans nos classes. Les programmes sont toujours ceux prévus pour les 27h/sem avec le samedi donc ils seront toujours aussi lourds alors que nous ne sommes plus qu'à 24h/sem devant les élèves + les 108h. Alléger les programmes ne doit pas prendre tant de temps que çà. Organiser une réforme cohérente demande en revanche du temps. Les APC remplaçant l'aide perso, çà compense toujours la quasi suppression des rased. Passer à 4,5 j, je ne suis pas contre, si c'est dans l'intérêt des élèves et ce n'est pas le cas telle qu'elle est proposée (je préfèrerai par exemple le samedi). Le temps passé à l'école avec le péricscolaire sans coupure le mercredi ne va pas diminuer leur fatigue. Ok pour le temps hors classe par contre. Pour résumer, je suis pour une refondation mais une vraie refondation qui va dans l'intéret des élèves et améliore leurs conditions de travail, c'est-à-dire refonte des programmes, diminution du nombre d'élèves par classe, remise en place des rased.

    115
    Audélia
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:06

    J'ai travaillé en Belgique, j'ai donc travaillé le mercredi matin et je suis toujours en vie...

    Ne nous leurrons pas, nos élèves n'ont pas tous des parents enseignants et donc leur journée hors de leur foyer n'est pas limitée par les horaires de l'école mais bien par ceux de la garderie. Si ils peuvent bénéficier de temps de pause correctement occupé cela devrait être profitable à tous : enfants d'abord, parents, enseignants...                         Maintenant, j'ai aussi quelques questions : dans notre commune rurale, il n'y a pas quantité de salles disponibles alors est-ce que les activités auront lieu dans la classe ?     Et dans la com-com, un maire souhaite mettre en place des activités demandées par les élèves et les parents, partant ainsi du principe (avoué) de remplir son école au déttiment des communes avoisinnantes... J'ai un peu peur que cela n'arrive en effet.. Ceux qui ont des sous pourront toujours conduire leurs enfants ailleurs, les autres...      Une reflexion d'une collègue aussi : 'moi, je ne suis quasi jamais en arrêt, même si je ne suis pas en forme, je vais travailler en me disant qu'il n'y a que deux jours, je pourrai me reposer ensuite ; mais là... je ne sais pas si je vais tenir aussi bien (elle a encore 4 ans avant sa retraite)...

    116
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:07

    Merci pour cet autre son de cloche. Pour aller plus loin, je suis allé rencontrer des collègues d'une commune sous régime dérogatoire : école le mercredi depuis 1996. L'après-midi, les collègues finissent deux jours à 15h00 et les élèves partent en atelier  et deux autres jours, ils les reprennent à 15h00 jusqu'à 16h30. Personne ne m'a dit que les enfants en souffraient, au contraire! Le mercredi est considéré comme une matinée efficace (un peu comme notre ancien samedi) et tous les matins, il travaillent jusqu'à midi qui est considéré comme aussi un moment utile quand les élèves sont bien lancés. Ca devrait faire réfléchir certains qui ont des positions dogmatiques et qui oublient l'intérêt de l'enfant dans l'histoire. C'est vrai que la réforme est incomplète (calendrier annuel, programmes, ...) mais si on ne commence jamais par un bout, on n'avancera jamais.

    Je ne participerai pas à la grève fourre-tout de demain (où sont les contre-propositions sur les rythmes?, le jour de carence existe depuis un an et on était bien peu à bouger à l'époque, ...). On peut avancer par la négociation (comme les 24 heures déduites de l'APE). Enfin, last but not the least, on ne peut pas mettre tous les syndicats sur le même plan, le Sgen-CFDT n'a pas appelé à cette grève.

    Localement, c'est vrai, ça va tatonner la première année pour les communes. Mais les parents qui sont aussi électeurs n'acccepteront pas non plus n'importe quoi de leur maire.

    Pour finir, un pari : dans 5 ans si on supprime le mercredi matin, même lever de bouclier des mêmes.

    117
    Nath6
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:12

    Ouiiiii changeons d'abord les programmes plutôt que les horaires.... pour le même nombre d'heures de classes nous pouvons faire d'autres activités que les apprentissages COD COI COS.... (en cycle 3), activités qui participent à l'épanouissement des enfants.....


    D'ABORD LES PROGRAMMES !!!!!!! C'est pas 45 min de moins d'apprentissage qui vont faire que nos élèves seront mieux !!!!!

    118
    gwenou92
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:15

    @ tonycathy : 

    Pour avoir beaucoup discuté et beaucoup lu ce que pensent les collègues, la réticence ne vient pas de l'instauration du mercredi matin ! C'est ce que les journaux ont relayés et ce n'est pas vrai !!!!

    Je ne comprends pas bien l'aménagement de l'école dont tu parles : 

    L'après-midi, les collègues finissent deux jours à 15h00 et les élèves partent en atelier  et deux autres jours, ils les reprennent à 15h00 jusqu'à 16h30


    ça donne quoi au niveau des horaires exactement ?

    119
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:16

    Alors si les programmes seront refondés (bon c vrai qu'on aurait pu commencer par là mais personne n'est parfaiit)

    Exit les 108h un accord vient d'être négocier, et mr le ministre vient d'en parler aux questions au gouvernement : donc on passe de 60h à 36h d'AP, de 18h à 9h d'animation pédagogique. Donc au pire 3 après midi de mercredi pour les anims mais après rien n'empeche de les faire sur les temps du soir (j'en ai déjà eu l'année dernière après l'école). Et si temps du midi rallongé j'espère qu'on pourra y faire nos conseil de maitre et de cycle , sinon c'est que l'on quitte plus tot et donc ce sera le soir vers 16h. Mais c'est bizarre cela personne en parle alors que quand meme c'est une vrai avancé!!!!

    Ensuite le principal argument est je cite un des coms : "l'inégalité quant aux intervenants/animateurs pour occuper les temps morts, pas le fait de bosser autrement...."

    c'est un argument qui revient, qui revient, qui revient,.... mais alors vous n'êtes pas contre le decret!!!!! Il faut donc maintenant se mettre autour de la table est faire tout pour améliorer cette situation! et cela relève beaucoup de la municipalité car parfois c'est un vrai manque de moyen (et là je comprends) mais parfois c'est aussi un manque de volonté et d'attribution de moyen aux écoles par les mairies... mais cela ne relève donc pas du décret en soit. C'est aussi aux parents de contraindre les maires à mettre les moyens pour leurs enfants!!!! Je ne voit pas en quoi les enseignants ont leur mot à dire ou à revendiquer pour les parents ... (bon ok on peut être solidaire mais bon c'est aussi eux dans ce cas que l'on devrait entendre non? ce sont leurs interets!)

    120
    anniV
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:20

    Avez vous remarqué combien nous sommes nombeuses un mercredi -jour libre- à être sur un site pédagogique?

    (Merci Charivari, il est génial et me bouste souvent pour essayer de faire encore mieux pour les petits.)

    Ca veut sans doute dire que c'est un métier passion avant tout. Ca veut dire que toutes on prend sur notre temps personnel pour préparer et améliorer le travail. Ca veut peut être dire aussi que l'on accepte des couleuvres dans l'interet des enfants. Ou dans ce que l'on veut nous faire paser pour l'interet des enfants;

    Au départ, j'ai dit génial, 5  matinées, c'est vrai que c'est toujours plus calme pour travailler le matin. J'aimais bien le samedi matin, ça permettait aussi de voir facilement les parents, en particulier les papas. Mais non, c'est le mercredi. Zut ! Qui va prendre en charge mon vieux papa à moi, 87 ans, maintenu difficilement à domicile, à 70 km de chez moi? OK pour aller le mercredi AM ...si il n'y a pas de concertation ou de réunion. Et bien, je vais engager quelqu'un alors pour tout ce qu'on faisait ensemble!

    Que nous propose la mairie (zone rurale périurbaine type banlieu dortoir), ni riche ni pauvre.? Elle nous propose une garderie de 15 h 45 à 16 h 30 , cad les enfants dans la cour ou sous le préau en temps de pluie comme pendant le temps de cantine. Les parents qui le souhaitent peuvent venir à 15h 45. Les enseignant feraient de l'AP dans leur classe (donc dans le bruit) pendant le même temps. Garderie assurée par le personnel municipal non spécialisé. Sans activité bien sur prévue.

    Donc au total, rien de différent pour les enfants, si ce n'est une grande récréation avant l'étude. ... Et un mercredi matin de plus à l'école. J'ai 14 enfants à l'étude le soir, pour eux ça n'allégera pas leur journée. Il y en a deux dont les mères pourront être la à 15h 45. Deux chanceuses

    Il y en a 3 au centre aéré du mercredi, tous les autres ont une organisation familiale qui leur permet une journée sur un rythme d'enfant: grand parent, nounou, mère en 4/5... Ils ont souvent des choses interessantes à raconter le jeudi matin. Après enquête, dans ma classe, 17 resteraient dans une garderie municipale juste pour le mercredi AM. Comment seront ils le jeudi matin? Fatigués. Comme moi!

    Mais je suis sure que charivari va nous proposer de supers idées pour transformer cette réforme mal faite en quelquechose de bien pour les petits...

    121
    gwenou92
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:22

    @ niniee : Mais non ce n'est pas contre le décret ! C'est contre son application ni faite ni à faire ! Et comme tu dis :  Il faut donc maintenant se mettre autour de la table est faire tout pour améliorer cette situation! C'est tout ce qu'on demande ! Mais il faut du temps pour le faire correctement d'où une demande de repport pour 2014...

    (Je précise que je ne fais pas grève demain, elle est trop fourre-tout pour moi, j'aime les grèves ciblées ! ^^)

    122
    Sandlo1
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:22

    désolée, mais je ne vois pas grand chose de constructif dans vos propos à part de vous entêter de part et d'autre dans vos idées ce qui ne fait qu'alimenter l'eau du moulin de certains et je trouve cela très dommageable pour notre profession qui selon moi est malheureusement en train de pérécliter.

    tous les aménagements proposés etc ne sont fait que dans l'intérêt économique du pays et rien d'autre. Les deux jours supplémentaires de la Toussaint pour les locations touristiques et j'en passe... Quant aux mercredis matins et oui pour beaucoup de parents c'est une façon de faire garder ses enfants gratuitement, car ils sont peu nombreux les parents qui souhaitent le samedi matin. 

    Et pour la levée de boucliers, désolée mais je n'étais pas pour l'abrogation des samedis matins d'antan...

     

    123
    emapi Profil de emapi
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:27

    Dans cette réflexion enrichissante que nous avons là, je suis toutefois assez étonnée, quand même, de certains commentaires sur les grévistes potentiels. Perso, je l'ai peut-être déjà dit, j'ai déjà fait grève le 22 alors qu'aucun syndicat de mon département n'avaient donné de mot d'ordre. Je ne souhaite convaincre personne, chacun est libre de faire ce qu'il souhaite selon ce qu'il pense. Mais certains commentaires font apparaître les "contre" dont je fais partie comme des contre tout. Comme si nous passions notre temps à rouspéter par principe, comme si nous n'étions que de vieux grincheux jamais contents. C'est un peu désobligeant quand même. Je ne fais pas grève par habitude, je perds des sous, je fais grève pour quelque chose qui me paraît important à moi, j'ai envie de me faire entendre. Autant je peux très bien comprendre que nous ne soyions pas tous d'accord, mais ça ne donne pas le droit, me semble-t-il, de faire comme si nous étions une bande d'ados attardés tellement centrés sur leurs nombrils qu'ils sauteraient sur la 1ère occas' pour aller faire du bruit dans la rue.

    124
    ces77 Profil de ces77
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 16:54

    Le souci de ce sentiment que tu ressens, vient peut-être des syndicats qui pour certains sont "contre tout".
    Maintenant, comme l'a rappelé Tonycaty, effectivement tous les syndicats n'appellent pas à la grève. Tous n'ont d'ailleurs pas fait le même vote lors de la présentation de la loi au CSE.
    Effectivement, nous sommes nombreux à attendre impatiemment un changement des programmes. Le ministre a souhaité faire les choses en mettant les formes pour ne pas changer les programmes comme ça, en un tour de main.


    Il a choisi de commencer par la loi sur la refondation (qui ne parle d'ailleurs pas que des rythmes).

    Merci à toi Charivari de permettre aux collègues de montrer que tout le monde n'est pas contre ce changement ! Comme vous le disiez plus haut, les contre se font malheureusement bien plus entendre !

    125
    carreaux
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 17:06

    Je n'ai pas pris le temps de lire tous les commentaires... Pour le début de ma lecture, je suis d'accord avec école rurale.

    Il y a un monde entre la ville et la campagne, j'ai l'impression !!!!

    Ici, en campagne, il n'y a pas de garderie, ni de cantine. RIEN pour l'instant : comment ce sera après???? Les parents sont démunis, aucune structure n'existant... Les nounous ne sont pas assez nombreuses (et coûtent cher), et seul fonctionne pour l'instant le système D (arrangements entre parents, intervention des grands-parents (campagne...)) Il existe bien un service périscolaire mais avec une capacité limitée (très) puisqu'il fonctionne pour 18 communes (oui!!!) avec une vingtaine de places maxi. (et est bien sûr payant) Dans mon école (125 élèves, la plus grosse de ces 18 communes) seuls un ou 2 élèves y vont par classe et aucun toute la semaine... Ce service n'est pas communal mais dépend de la communauté des communes.

    Au final je suis très déçue aussi, car je maintiens (expérience personnelle et vécu de mon fils à son entrée en 6e) qu'une pause "cognitive" est nécessaire voire indispensable au cours de la semaine. Bien sûr que beaucoup d'enfants se lèvent le mercredi quand même, mais ils ne sont pas soumis à la même pression scolaire et peuvent se reposer autrement en journée. Quitte à remettre une matinée supplémentaire, j'aurai sans hésité (et uniquement pour le bien des élèves, pas le mien : j'apprécie mes week ends) choisi le samedi.

    J'appréhende beaucoup cette semaine complète (et je suis loin de faire "un mi temps" comme l'a sous entendu une prof de fac) mais surtout parce que je sens que ce sera difficile pour les enfants. Mes filles iront au collège l'année prochaine, et ne seront plus concernées. Eh bien j'en suis soulagée !!!! Mon fils, sans aucun soucis ni scolaire ni pour se lever le matin, ayant un excellent rythme, a eu BEAUCOUP de mal avec ce fameux mercredi matin au collège la première année. Nos élèves sont très jeunes pour avoir un rythme "continu"...

     Par ailleurs nous avons perdu une EVS, TOUT le rased (sauf la psy virtuelle qui ne vient plus vu la taille de son secteur) et bien sûr AUCUN remplaçant disponible. (2 absents (gastro) dans une commune voisine aucun remplacé ; école avec 3 classes seulement : vous imaginez????)

     

    Bref, aucun maître en plus annoncé et donc je fais partie des grandes déçues, désolée...

    126
    AnneKa
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 17:17

    Bonjour,

    J'ajoute un petit commentaire qui a peut-être déjà été évoqué mais dans les écoles rurales, loin des villes, la mise en place est assez compliquée. La commune nous fait déjà comprendre qu'une école, ça coûte cher pour une petite commune (école à 2 classe), mais s'il faut en plus ajouter du personnel communal (le mercredi midi, l'après-midi ...) nous connaissons un peu l'issue de cette affaire! De plus, la garderie, dans notre école a déjà lieu dans la classe de maternelle, pas une autre salle de libre (la salle des fêtes de la commune??) alors les enfants s'excitent, touchent à tout ....

    Bof, je ne vois pas trop l'intérêt! PAs de préau, super les temps calmes rallongés!

    Je ne suis pas contre la réforme en générale mais l'ajout d'un jour supplémentaire, pour nous, c'est sûr, l'école ne tiendra pas longtemps, surtout qu'actuellement, je ne les sents pas si exténués que ça!! On fait déjà du sport à l'heure dite, des fois de la musique ...

    Bof!! et re-bof !!!

    MErci de lancer le débat ici, c'est très intéressant!

     

     

    127
    Foufou973
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 17:34

    Bon je n'ai pas tout lu mais je suis contre cette réforme. 

    Dabord je suis en Gironde et cela fait des années que l'on est en semaine de 4 jours. Avant Sarko, nos vacances étaient moins courtes, et ce rythme était très bien ( à mon goût).

    Maintenant on va devoir bosser le mercredi, donc une demi journée de plus. Concrêtement, avec la même paye, des frais de transport en plus. Deuxièement, mes collègues qui ont des petits en crèche ou nounou vont payer plus de frais de garde, puisque maintenant le mercredi il faudra faire garder les petits. Pour la même paye ( de misère, dois-je le préciser ?)

    Enfin, une pause de midi plus longue ? moi je suis dans le privé, mes enfants dans mon école parce que c'est plus pratique. Les frais sont exhorbitants, à cela ma directrice a déjà calculé qu'avec cette petite réforme c'est 13% de frais en plus pour les parents l'année prochaine.

    Je n'ai jamais fait grève en 12 ans de carrière, là le 12 février je serai de la partie. Mes enfants vont avoir des journées identiques, avec pause plus longue, le mercredi on aura école, l'après-midi je vais courir chez l'orthoptiste, aux activités etc ... alors que là je casais tout le matin pour que l'après midi on respire ... bref ... et on va me faire croire que mes enfants seront plus reposés ? Et moi dans tout ça ? Je vais être en forme  et plus riche ? QUe dalle !

     

    128
    ln
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 17:47

    Foufou, je suis bien d'accord pour les pbs de gardes de nos enfants en bas âge, mais dans l'histoire le fonctonnaire corvéable à merci on s'en fiche.

    Je suis d'accord pour que les enfants passent avant nous, mais y a un moment où si les enseignants ne vont pas bien (fatigue mais là encore on va s'adapter, non reconnaissance...) et bien nos classes vont s'en ressentir. On est quand même souvent oublié dans le débat sur l'école. On ne demande qu'à bien faire notre métier mais faut pas pousser l'instit dans les orties! :)

    129
    Entrechats57
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 17:50

    Bonsoir, je n'ai pas tout lu (mais en diagonale). Moi, j'en parlerai le jour où tout sera mis en place et fonctionnera. En France, il y a toujours de beaux projets et après....sur le terrain rien ne change  mais je m'aperçois que nos conditions de travail empirent! On en reparlera dans deux ans! Le gouvernenement n'a prononcé que des mots. Il faut surtout agir!!!!! Pour l'instant le projet est sur du papier!!!Pourquoi  ne sommes nous pas d'accord entre nous? Tout simplement parce que nous sommes manipulés par les médias, les syndicats, le gouvernement, les rumeurs ....bref pensons concrêt que se passe-t-il dans vos classes depuis 20 ans!Moi je n'écoute plus personne que des promesses et toujours des promesses...Je travaille dans ma classe, le plus souvent  dans la bonne humeur  et c'est tout ce qui compte.

    130
    pelsa5è
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:10

    Quand j'ai débuté, il y a 30 ans on travaillait tous les samedis matins donc 27 heures. Quand il y avait une conférence péda, les enfants étaient libérés.

    Puis est venue la semaine à 26 heures : un samedi sur 4 avait alors été libéré. (les enseignants en faisaient toujours 27 mais l'heure dégagée permettait de caser les conférences péda, les conseils divers sans être obligé de libérer les enfants)

    Enfin on a estimé que la semaine des enfants était trop chargée et on a travaillé sur 4 jours. Avec les aides personnalisées en plus.

    Je n'ai jamais pu terminer le programme avec ou sans la 1/2 journée supplémentaire. Je dis "je" mais mes collègues disaient la même chose. J'ai toujours entendu dire que le programme était trop chargé par contre.
    Mon fils, l'autre jour, en voyant sortir de l'imprimante une fiche sur le complément du nom ou le complément circonstanciel, je ne sais plus trop, me dit : " Typiquement le truc de base qui ne sert à rien" Je me demande s'il n'avait pas un peu raison. (chut faut pas forcément le lui dire)
     On doit tout "balayer" en primaire et c'est sûrement là le problème.  Tout n'est peut être pas à faire du moins en élémentaire.

    Les rythmes de l'enfant sont-ils vraiment pris en compte ?

    Ils étaient aussi fatigués le samedi matin parce que leurs parents étaient déjà en week end et peut être moins vigilants sur l'heure du coucher le vendredi soir. Et puis il n'y avait que trois heures à tenir le samedi matin. L'absentéisme était aussi plus élevé ces jours là.

    J'ai  l'impression qu'il faut surtout adapter l'école à une société dans laquelle les deux parents travaillent dans la plupart des cas. Mais alors dans ce cas, il ne faut parler ni du rythme de l'enfant ni de son bien être. Je crois que tout ce que vous avez dit au sujet de l'accueil des enfants est assez éloquent.

    Par contre une revalorisation de notre métier est nécessaire pas seulement financièrement d'ailleurs. Je n'ai jamais fait grève pour "les sous". Si on était riche dans l'enseignement ça se saurait et il n'y aurait probablement pas de difficulté à recruter des enseignants. Je serai en grève cette fois pour la revalorisation. Je gagne 2120 euros net après 30 ans de service. Après 30 ans j'ai toujours beaucoup de travail personnel à fournir qui n'est pas quantifiable mais qui est bien réel. J'aimerais qu'on le reconnaisse.

    131
    carreaux
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:19

    sandlo1 : je suis bien d'accord avec toi

    Niniee, Chari (notamment) : si j'aime et suis d'accord avec beaucoup de choses que vous dites et faites, là je bondis !!!! Je bondis quans je vous entends dire que nous devons réfléchir pour faire de ce temps de pause / de garderie /de comme en voudra bien l'appeler   quelque chose de bien, et ce même sans grands moyens.... Oui, je bondis : est-ce à NOUS, ENSEIGNANTS de réfléchir à ce qu'on pourrait faire de correct avec nos élèves/enfants hors du temps scolaire???????????

    Non, là je regrette, je ne peux être d'accord. Nous avons beau être polyvalents ( métier multiple au possible je cite dans le désordre et sans être exhaustive : profs de tout (maths, français, histoire, sciences, mais aussi langues, EPS (et tout les monde sait que totues ces disciplines sont bien différentes.....) etc, mais aussi infirmière, psychologue, informaticuenne (enfin très peu), médiatrice, couturière, comptable, secouriste, gestionnaire, médiatrice, femme de ménage (et oui, qui ramasse quand un élève vomit?), animatrice (oui, mais dans ma classe) assistante sociale etc....) nous ne sommes pas politiques.

    Alors je regrette, vu mon salaire, je crois qu'il y a des personnes mieux placées que moi pour faire ce travail de réflexion, de recherche etc.... et j'estime que nous enseignants avons un avis à donner sur les rythmes scolaires ou les programmes, mais n'avons pas à nous occuper de ce qui est fait par les élèves hors temps scolaire : que les parents le fassent et surtout, que les politiques prennent leurs responsabilités !!!! (je dépolore ce qui va se passer pour beaucoup d'élèves)

    Je me suis occupée de mes enfants (et ai du me mettre un temps à mi-temps pour cela, car avec 3 moins de 2 ans pas de nounous chez nous) j'ai assumé (perte financière) et les ai occupés (ils ont eu des activités que j'ai prises en charge). Je ne regrette pas du tout ce choix, qui n'a rien coûté à la société (du coup aussi, je n'ai jamais manqué de jours de travail!!!) Maintenant, je passe le relai : je suis enseignante, je prends mon boulot (trop) à coeur, mais je ne peux pas prendre en charge tous les enfants des autres (ni tous les maux de la société) !!!

    132
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:25

    Merci Chari de permettre à des gens peu entendus de s'exprimer à leur tour !

    C'est courageux de ta part, je te remercie de profiter de ta notoriété pour faire aussi entendre cette voix... et ses réserves ! Et je partage sans état d'âme, et même avec un brin d'espoir ...que cela continue, dans le bon sens bien sûr !

    C'est tout à ton honneur ! :)

     

    133
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:33

    @carreaux :

    Quand je dis 'nous' je perle de la société en général, je ne parle pas de faire des réunions entre enseignants poru décider du périscolaire....

    et donc je suis tout à fait d'accord avec toi sur ce que tu dis.

    134
    gotta
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:34

    Je suis contre cette réforme aussi, pour tout ce qu'on en dit.  Je n'avais pas fait grève depuis 6 ans. Je vais essayer de passer le capes interne, je n'en ai pas marre d'enseigner, j'en ai marre d'en faire autant et aussi de voir moins MES enfants à cause de cette réforme.

    135
    Fred-D
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:36
    Je suis dans une ville de la région parisienne. En ce qui nous concerne, à l'heure actuelle, les enfants auraient classe de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 15h30. L'heure restante, obligatoirement passée à l'école pour les enfants serait prise en charge par la mairie qui devra faire encadrer chaque classe par 2 animateurs minimum (à raison de 1 pour 14) à moins que des enseignants volontaires fassent "la garderie" auquel cas le taux d'encadrement passerait alors à un adulte pour 30 (car professionnel formé) - propos directement rapportés du conseil municipal -. Et pour reprendre ce que disait un prof de Paris suite à leur grève la semaine dernière, faire des activités culturelles ou sportives durant ce temps : très bien, mais quel intérêt et surtout quelle efficacité si l'activité dure moins de 3/4 d'heure. Dans ces conditions, je me demande si cette réforme est vraiment bénéfique pour les enfants. Est-on obligé de garder les enfants à l'école jusque 16h30 ? Ne pourrait-on pas faire classe de 8h30 à 12h puis de 13h45 à 15h15 et mettre en place les activités extra-scolaires dès 15h45 ? Les parents qui le peuvent récupèrent leurs enfants. Pour les autres, la garderie existante prend le relais, on met en place éventuellement des navettes pour les activités extra-scolaires. De toute façon, ça va coûter cher aux communes... et qui va combler ces dépenses ?
    136
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:40

    Je trouve tout de même contradictoire de s'inquiéter pour ces 3/4h de temps que les mairies devront prendre en charge, mais en ne voulant absolument pas y réfléchir car ça ne nous concerne pas!

    De plus, je pense que cette réforme a au moins l'avantage de faire discuter des gens qui parfois ne se rencontraient que 3 fois par an, et j'espère que les conseils d'école deviendront vraiment un lieu où l'on pourra prendre des décisions pour l'école (et pas uniquement demander des trucs à la mairie qui dira peut-être ou peut-être non lors d'un conseil municipal...), avec des voix données aux parents d'élèves, aux équipes enseignantes et aux élus.

    Après il faut aussi "aller" défendre des projets devant le maire et ses adjoints, mais le jeu en vaut la chandelle je pense.

    137
    Nojano75
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:45

    Comment peut-on, en tant qu'enseignant, soutenir une telle "réforme" ? 3/4 d'heures de garderie supplémentaire le midi, pour finir la journée à la même heure. Et avec une matinée supplémentaire. Alors là bravo, vraiment bravo. C'est le pompon. Déjà que les enfants sont fatigués les vendredis, j'imagine à peine ce que ça va donner avec ce merveilleux projet. Et on dit c'est mieux pour eux, c'est pour les enfants. Mais réveillez-vous. Réveillez vous. 1 animateur pour 18 enfants au lieu de 12, c'est un progrès ça ? Un animateur, sous payé, précarisé, mal formé, qui changera tous les 6 mois. Des enfants entassés dans des locaux inadaptés. 3/4 d'heure de galère pour eux. Ne me dites pas que ça va les reposer. La collectivité, ça fatigue. Surtout dans des espaces aussi restreint que des salles de classes, des préaux ou des cours de récréation pleines de grilles et de murs gris.

    Il faut alléger les programmes. Il faut travailler plutôt le samedi matin. Il faut raccourcir la pause méridienne. Il faut plutôt rallonger la matinée et libérer vraiment les après-midi pour des activités épanouissantes, encadrées par des adultes compétents.

    Et si les profs doivent y participer, à ces activités, alors il faut les rémunérer.

    Il faut prendre le temps de réfléchir et d'organiser. Il faut trouver et mettre vraiment les moyens pour vraiment réformer les programmes et les rythmes. Les enfants, comme les profs, en ont besoin !

    Oui à une réforme ambitieuse. Non à ce projet mal foutu. Je serai en grève le 12 février.

    138
    lea28 Profil de lea28
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:48

    Contente de me sentir moins seule je n'ai pas fait grève, la 1er fois depuis très longtemps car je ne me sens pas concernée, j'ai voté pour le changement et on nous propose un changement!

    Les journées scolaires sont trop longues, la semaine de 4 jours est une catastrophe à mes yeux !

    Le mercredi matin pourquoi pas ! Dans l'absolu je préfère le samedi mais bon !

    La pause méridienne, j'attends de voir ! Paris a l'air de vouloir investir, je veux leur faire confiance !

    La journée moins longue, je vote pour.

    Bref, j'ai envie d'essayer, c'est sûr ce n'est pas parfait mais ce que nous vivons actuellement est très fatiguant pour les enfants.

     

    139
    Nojano75
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 18:59

    @  lea28

    Le changement. Quel changement ? La journée ne sera pas moins longue. Elle sera plus fatiguante. Et la semaine encore plus.

    C'est les programmes qui sont une catastrophe.

    Et je suis aussi pour 4 jours et demi si le demi est le samedi.

    Paris va investir. Quelle plaisanterie. C'est pour ça que le taux d'encadrement va passer de 1 pour 12 à 1 pour 18 ? Aujourd'hui on est en réalité à 1 pour 30 ! Et on va trouver en 6 mois des animateurs formés et compétents, en nombre suffisant ? Vraiment, soyez raisonnable. C'est du vent. Des blablas.

    140
    pelsa5è
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:08

    Je viens de voir la proposition de Gwenou92  avec trois après midis libérés ... pas mal !

    Là au moins il y a possibilité de mettre en place autre chose que de la surveillance !!!

    141
    thom57
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:19

    Je rejoins l'avis de Nojano. Le problème n'est pas pris par le bon bout et il parait mal ficelé. Les élèves seront les premières victimes, contrairement à l'idée de départ qui était louable. Il ne faut pas accepter un semblant de mieux sous prétexte que les dernières années ont été sombres pour l'école. Nos élèves méritent mieux que ce bricolage inutile appliqué ainsi!

    142
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:22

    en meme temps si le taux d'encadrement n'est pas respecté, moi je dis où sont les parents?

    et si des animateurs il y en a, le problème évoqué cela à toujours été le cout financier.

    et puis l'argument : le périscolaire est mal géré mal organisé et donc les élèves sont mieux à l'école (ça reste à voir quand même) ..... la valorisation de l'enseignant en prend un coup.... (je sers de garderie quoi tant pis si les élèves ne retiennent rien pourvu qu'ils soient au calme et au chaud cloué sur une chaise....)

    143
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:23

    et puis c sur l'école c gratuit pour tous donc pas de souci financier, c'est vrai le périscolaire le mercredi matin c gratuit....

    144
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:25

    Nonajo : on peut débattre sans s'énerver... ca ne sert à rien de maryriser ton clavier.

    Fred : 1) ce n'est pas possible qu'une heure de périscolaire soit "obligatoirement passée à l'école". Seule l'école est obligatoire, pas le périscolaire.

    2) les activités proposées peuvent très bien durer plus que 45 minutes. Surtout à Paris s'ils maintiennent leur projet de pause méridienne de 2h45 : ça en fait du temps, en dehors du repas, pour faire des activités.

    Nonajo : je pense que même si les activités proposées sont basiques le midi (de toutes façons, les enfants ont surtout besoin de se reposer et décompresser), on ne demande pas la même concentration, la même attention, le même silence (etc) à un enfant pendant 45 minutes de périscolaire que pendant 45 minutes d'école. Donc oui, je pense que cela reste moins fatigant pour les enfants (dans la mesure où on fait en sorte qu'ils aient des lieux relativement paisibles pour cette pause).

    Ta proposition de "libérer vraiment les après-midis pour des activités épanouissantes" est merveilleuse mais un peu contradictoire quand on nous serine que ça va être impossible pour les Mairies d'encadrer les enfants pendant 45 minutes... Tu imagines... Plusieurs après-midi ? Et qui paye ? Je n'ai pas de baguette magique sur moi, là tout de suite.

    Journées moins longues... mais moins longues de quoi ? Et ils vont où les enfants après vos journées moins longues ? Il faut que toutes les mamans arrêtent de travailler ? Il faudrait que les enfants terminent l'école à 15h et voilà, c'est tout, ils mettent leur clef autour du cou et ils rentrent à la maison pour attendre papa et maman ? Oui, il y a des enfants qui ont des journées de collectivité longues. Avant que je sois instit, les miens, dès trois ans, se sont mangé des 9h, 10h, et même 11h certains jours de collectivité. Garderie-école-cantine- école-garderie. Vous trouvez que c'est long ? OK. J'aurais dû faire quoi ? Il faut changer cette vilaine société qui ne prend pas en charge nos enfants ? OK mais il ne faudra plus être malade après 15h30 parce que les infirmières seront à la maison, plus à l'hôpital.

    Et après ça, on me traitre de "bisounours".

    145
    Brianne
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:41

    moi je me pose une question : dans les écoles qui passent à la semaine de 4 jours et demi, les enseignants devront faire 36 heure d'APC alors que dans les écoles qui n'y passent pas, ils devront toujours faire 60h d'AP ?

    146
    Nojano75
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:47

    @ charivari

    Oui, on peut débattre sans s'énerver. C'est toi qui t'énerve. Et on ne te demande pas d'avoir de baguette magique, tu n'es pas au gouvernement que je sache.

    147
    Nojano75
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:52

    Quand on veut trouver les moyens, on peut. Faut juste prendre du temps pour bien faire les choses. Un vrai changement ça se prépare vraiment. Pourquoi une réforme à la va-vite qui mécontente au moins la moitié des gens ? Et pourquoi pas alléger les programmes en 1er ? Les programmes aussi ça joue sur le stress, sur le rythme, non ? 

    148
    Lydie
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 19:52

    Etant Pe, je pense que pour l'enfant une réforme serait plus que nécessaire: diminuer le nombre d'élèves par classe à 15 maximum.

    Personnellement, je ne pense pas que ce soit la journée scolaire de 6 heures qui soit un problème mais la journée scolaire de 6 heures dans des locaux exigus avec une promiscuité très limite (25 enfants dans une classe -ce qui d'ailleurs revient à un peu plus de 2min par heure et par élève pour l'enseignant!).

    J'ai travaillé dans une CLIS grand (de 12 enfants donc) et la journée de 6 heures ne leur semblait pas bien longue puisqu'on avait des activités variées, de l'espace et des partenariats divers avec les structures locales. Par contre, maintenant étant en classe ordinaire, je trouve qu'on a moins de moyens, moins  d'espace, et comme nous sommes moins mobiles et plus nombreux, fini les simples déplacements pour visiter la boulangerie du quartier. Donc, plus de travail sur format papier (même si dès que je peux je les mets à l'informatique et utilise le vidéoprojecteur), qui finit par fatiguer les élèves (notamment les enfants du voyage, avides de grand air, et ceux qui ont du mal à rester assis et concentrés).

    Voilà pourquoi, je suis contre cette réforme qui au final, ne remet pas réellement en cause les effectifs.

     

    Par ailleurs, Charivari, même si je ne suis pas d'accord avec ton point de vue je tiens encore à te féliciter pour ton travail et pour ton geste généreux de partage.

     

     

    149
    kathy33 Profil de kathy33
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 20:25

    Bonjour,

    Je suis contente de vois apparaitre ton avis, que je partage. Ce n'est pas bizance mais c'est un pas vers le mieux. Or ces dernières années, on n'a connu que des dégradations de notre métier, de nos conditions de travail et des atteintes au sens même de ce que nous faisons.

    Alors je suis surprise que beaucoup d'entre nous semble penser que ce qui s'annonce est insuppportable. Ce n'est pas suffisant , on est d'accord, mais c'est plutot  dans le bon sens.

    Alors on maintient la pression mais on ne demande pas le retrait de la loi.

    Kathy33

     

    150
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 20:34

    une réforme à la va vite, tu y vas un peu fort, Nojano75: ça fait 2 ans qu'on en parle de la réforme de l'école, et à mon avis si cette réforme avait été plus loin, il y aurait eu encore plus de grogne... (si par ex on nous avait enlevé un bout de nos grandes vacances...)

    Tu dis aussi "quand on veut trouver les moyens, on peut".. ça veut dire quoi: on attend que toutes les mairies de France budgétisent le temps hors-classe et on fait la réforme après? Autant dire qu'on ne la fait jamais, car il y a des mairies sans moyen qu'il faudra aider, ça c'est certain (et peut-être que les 90€ par élève ne sont pas suffisants, je ne sais pas..) mais il y a aussi des mairies qui font le choix de ne pas mettre d'argent dans l'éducation alors qu'elles le pourraient, et ces mairies seront face à leur responsabilités. Moi je regarde attentivement les bulletins municipaux, et je sais où va l'argent dans ma commune... Des choix sont faits, toutes les communes ne sont pas dans l'impasse.

    Si on attend le moment idéal, là on ne fait plus rien. 

     

     

    151
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 20:38

    @ brianne

    ta question sur l'aide perso ou les APC: C'est le décret des 108h a changé et tout le monde en "profitera", écoles à 4 jours ou à 4jours et demi.

    152
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 20:38

    Merci cancoillotte.

    153
    Manuyoda
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 20:48

    Tu as raison Lydie concernant les effectifs.
    C'est une des raison pour laquelle il faut accepter cette réforme même avec ses défauts et ce battre mois après mois, années après années pour améliorer le dispositif.
    N'oubliez pas qu'avant l'arrivée de Peillon, on supprimait des postes et on ne formait plus les nouveaux PE.
    Pour réduire le nombre d'enfants dans les classes, il faut recruter, c'est long et former, c'est long.
    15 élèves par classe ? Pourquoi pas mais dans quelle classe ? Vous dites que les locaux sont saturés, exigus et qu'il va falloir réquisitionner vos classes pour le périscolaire.
    15 élèves par classe ? Pourquoi pas mais avec quels profs ? Ca suppose environ 100000 postes supplémentaires et des PE veulent faire grève le 12 février pour l'abandon de la loi qui prévoit la crétion de 60000 postes en 5 ans.

    Et sinon ? Pourquoi ce catastrophisme ? Pourquoi tous ces scénarios apocalyptiques de la part des opposants ?
    Comment savez-vous que cette réforme sera mauvaise pour les enfants ?
    La seule chose que vous pouvez mesurer à ce jour, c'est la nouvelle contrainte de venir travailler un jour de plus avec ce que ça coûte en frais supplémentaire.
    Pour les enfants, on verra à l'usage même si les spécialistes de l'enfance ont l'air sur eux que c'est mieux pour eux de répartir la charge de travail sur une demi-journée supplémentaire.
    Moi aussi je pense à mon enfants. Ils me semblent évident (mais peut-être que je me trompe) que 45 minutes d'école en moins sera beaucoup moins fatigant. Et même s'il doit rester beaucoup plus longtemps en collectivité.

    Comment pouvez-vous avoir la certitude qu'ils seront moins fatigué ?
    Les 24 heures de scolarité sont obligatoires. Nous ne pouvons que nous en remettre au talent des instits pour instruire au mieux nos enfants. Je met toute ma confiance dans les enseignants et je pense que ces journées plus courtes (pas assez encore, j'espère que 2014 sera une occasion d'en remettre une couche en rétrécissant les vacances) seront un énorme bénéfice pour les élèves.
    Pour le temps périscolaire, nous ne parlons que de 45 minutes qui s'ajouteront ou pas à ce qui fonctionne déjà très bien.
    Nous devrons prendre nos responsabilités de parents sur les choix que nous voulons pour nos enfants.
    Les enfants qui sortaient déjà de l'école à 16h30 n'auront pas longtemps à attendre et ce petit temps de détente ne peut pas leur faire de mal après une journée d'école.
    Pour les autres bien sur, c'est du temps de garderie ou de périscolaire en plus. Mais c'est parce qu'il y aura moins d'école les jours pleins qu'il y aura plus de périscolaire. Les journées seront donc moins fatigantes (à moins qu'on ne fasse rien à l'école).
    Ce temps "gagné" sera rattrapé le mercredi. Mercredi qui ne devrait pas non plus être épuisant si les enfants se couchent tôt le mardi soir. Beaucoup de spécialistes disent que cette grasse matinée que certains parents autorisent à leurs enfants est nocive au rythme de la semaine. Beuacoup de profs témoignent d'une certaine démobilisation le jeudi matin comparable à celle du lundi matin.
    Avec 5 jours en continu, les enfants devraient être plus aptes tout de suite aux apprentissages.

    Alors bien sur il y a beaucoup de difficultés. Difficultés d'organisations ici ou là, nouvelles contraintes pour les uns et les autres. Mais est-ce que ça ne vaut pas le coup d'essayer ?
    C'est en ce mettant le nez dedans qu'on verra vraiment les obstacles et qu'on trouvera les solutions pour les contourner.

    On a une chance sans doute unique de faire changer les choses. On la laisse passer ?

    154
    Nojano75
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 20:49

    @ cancoillote

    Bien sûr qu'il faut aider les mairies et bien sûr que cette réforme peut attendre. La vraie réforme à faire rapidement c'est celle des programmes (celle là elle coûterait rien). Mais pour réformer les rythmes, il faut avant tout se donner les moyens de développer un périscolaire de qualité !

    155
    Manuyoda
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 20:52

    Dans mon commentaire n°153 il faut bien sur lire:
    "Comment pouvez vous être sur qu'ils seront PLUS fatigués"
    Sans compter les inombrables fautes de frappe et d'orthographe, désolé, j'ai validé un peu vite.

    156
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:09

    Il me semble aussi que le point de blocage vient du travail le mercredi, alors que pour l'instant on a 3 jours entiers sans élèves.

    Je ne vois pas pourquoi le fait de passer à 4j1/2 empêcherait de revendiquer d'être mieux reconnus au niveau salaire. ça n'a aucun rapport. On ne peut pas aller manifester pour tout en même temps.

    La semaine à 4 jours n'est pas bonne pour les enfants. tous les enseignants que je connais le disent.

    Alors on fait quoi?

    Si le but est que les enfants se reposent chez eux, on a qu'à faire 3 journées de 8 heures de classe, bien crevantes, avec un long week-end de 4 jours!!! Les parents n'auront qu'à se débrouiller.

    Comme ça au lieu des 144jours de classe on en aura plus que 108! C'est vrai quoi, on est mal payés, autant mal travailler!

    quoi, je caricature? Ah bon... Je rappelle juste que même avec la réforme on est encore en-dessous des autres pays pour ce qui est du nombre de jours travaillés.

    157
    smenut Profil de smenut
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:13

    Je persiste et je signe !!!

    Oui l'école a besoin d'une (grande, très grande ) réforme. Personne ne peut être satisfait de la situation. Alors effectivement ce n'est peut être pas la réforme de rêve mais c'est un bon début. Personnellement j'aurai été un peu plus trash encore !!!

    Ne nous trompons pas de débat, ni d'ennemi, on aurait pu penser au réél développement et rythme de l'enfant  en respectant les 7 semaines d'enseignement et les 2 semaines de pause et bouger ces bonnes vieilles vacances d'été ... mais certains n'étaient pas d'accord ... pas nous, les autres !

    On pense tous à nos petits soucis, notre organisation. On a tous des soucis et des contraintes familiales mais arrêtons de nous mentir. Cette réforme ça fait bien 2 ans qu'on en parle, on sait qu'elle va arriver, les maires le savent, les enseignants, les parents , tous !

    Le salaire, la revalorisation, le temps de travail perso on est tous d'accord, mais juste un peu de décence, la paie tombe tous les mois, et demain on aura du travail ... Certes ça pourrait être mieux, mais compte tenu des circonstances ça pourrait être nettement pire...

    Et puis il y a la question des effectifs, et là je suis très perplexe. Tous les ans j'ai entre 27 et 32 élèves en double niveau CM1/CM2. Directrice d'école primaire dans un village isolé, 5 classes, 11 villages, pas de RASED;  tous les ans il nous manque entre environ 5 élèves pour ouvrir une classe et changer la donne de l'école. Sauf que avec le recul c'est exactement cette configuration d'école qui nous a obligées à évoluer, à remettre en cause notre pratique, à innover. Que dire de ces écoles proches de la notre qui ont tout eu , bénéficié de tous les plans possibles et imaginables (Classes à 15, classes dédoublées, maître supplémentaire etc ...), et rien au niveau du bilan pas d'amélioration pour les élèves, juste moins de travail pour les enseignants ... Alors oui je suis perplexe sur ce sujet.

    Je sais que je vais sans doute me faire lyncher , mais tant pis c'est dit !

    On sait dire quand on n'est pas d'accord (ah oui ça on sait le faire !!), mais laissez nous aussi dire qu'on est d'accord.

    On est tous et toutes en train de se prendre le chou sur quelquechose qui n'existe pas encore...

    Et si c'était la bonne ...

    Et si on essayait, juste pour voir ... après on en reparle...

     

     

    158
    géraldingue
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:23

    moi aussi, j'aime bien! on va enfin essayer de suivre les rythmes chronobiologiques des élèves et donc être plus efficaces!!

    159
    Sobelle06 Profil de Sobelle06
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:25

    Alors moi, je ne vais pas faire un roman, juste :

    - je suis contre le mercredi, j'ai besoin de dormir... Egoïste je suis, je sais, mais si je suis crevée, je ne serai pas bien à l'école... D'autre part, les enfants qui ne sont pas en centre aéré, et il y en a beaucoup, ont besoin de se reposer... De tout temps, même à l'école d'autrefois, il y avait une coupure au milieu de la semaine...

    - je suis contre 4,5 jours

    - je suis contre la pause méridienne allongée (où ma fille va rester dehors quelque soit le temps qu'il fait, vu que nous n'avons pas de locaux pour accueillir tous les enfants en intérieur, où elle va attraper froid, je vais donc devoir m'arrêter pour la garder étouétou...)

    J'oublie certainement des choses pour lesquelles je suis contre aussi...

    Bref, je suis contre cette réforme. Voilà.

    Et un p'tit bisou à ma Chari préférée quand même !

    160
    Emilie G
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:27

    Je partage entièrement ton avis. Je ne ferai pas grève non plus.

     

    161
    ln
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:29

    ManueyodaJ'ai pas fini de lire ton com mais déjà ça m'agace. Arrêtez de faire passer les soit disant "contre" pour des gros égoïste qui ne veulent pas d'une demi-journée en plus. Moi je n'ai rien contre le samedi matin, on faisait bien avant, mais visiblement c'est sacré pour les parents et les 3/4 des enseignants qui tiennent à ce we de deux jours. Je ne trouve pas que ce soit penser aux élèves. La pause du mercredi est nécessaire pour les élèves comme pour les enseignants (et les mairies). Enfin bon, c'est mon avis. Et j'espère me tromper. Mais bref, on peut être contre cette réforme à la va vite sans tout rejeter en bloc. Oui, je n'aime pas que les syndicats évoquent cette demi-journée supplémentaire sans contrepartie finacière, puisque de toute façon on la faisait avant.

    Bon, je vais continuer à lire.

    162
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:30

    merci smenut pour ton intervention, ça fait plaisir 

    je me sens moins , j'ai l'impression que dire qu'on est pour c'est dire qu'on est pour le gouvernement dans sa globalité, ce qui n'est pas vrai, mais quand même, c'est ma 11ème rentrée, et c'est la première fois que je trouve qu'on a un ministre qui veut faire qqch d'ambitieux, après c'est pas mon copain, et c'est pas ce que je veux...

    J'ai toujours manifesté mon mécontentement, et j'estime que je peux aussi penser que quelque chose va dans le mieux (surtout que c'est pas dur vu d'où on part!)

    Et je voudrais dire à tous ceux qui sont contre que je voudrais qu'ils montent leur projet, et pas uniquement qu'il démontent celui qu'on nous propose...

    163
    PE
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:40

    Cancoillote : On ne doit pas côtoyer les mêmes enseignants alors. Je suis pour une réforme mais pas celle-ci. Je ne suis pas contre les 4,5j mais aucun enseignant autour de moi ne se plaint comme tu le l'affirmes de cette journée de 4j. Elle est longue certes mais l'après-midi, les enseignants font déjà des activités plus 'lights" et s'adaptent. Les élèves que je cotoie ne se plaignent pas de la longueur des journées. Il faut trouver des activités motivantes. Les 4,5j seraient sûrement meilleurs pour eux (si c'est le samedi) mais il ne faut pas rêver non plus : les résultats ne s'amélioreront pas par miracle grâce à cela uniquement. Les enseignants avec qui je discute se plaignent davantage du manque de moyens pour aider les élèves en difficulté : absence ou presque de rased, grand nombre d'élèves, programmes trop lourds. Ca me semble logique qu'avec du personnel pour nous aider (rased), un effectif plus petit (15 est impossible mais arriver à 20 serait déjà énorme) et un allègement des programmes, on a plus de temps à accorder à ses élèves et notamment les plus fragiles. Modifier les rythmes? Ok, mais le bénéfice sera à l'évidence moins important pour les élèves.

    Manu : Les opposants ne rejette pas la réforme en bloc. Ce sont les rythmes tels qu'ils sont proposés avec le flou qui l'entoure qui inquiète beaucoup. Bien évidemment, les enseignants ne sont pas contre la création de postes et le retour d'une formation, il ne faut pas tout mélanger. Prendre le temps de mettre en place une réforme de qualité me semble indispensable car celle-ci, malgré les soit-disantes concertations qui ne me sont pas parvenues (hormis le sondage d'un syndicat), n'ont visiblement pas été assez poussées vu les problèmes qui apparaissent. Je pense aussi qu'il aurait fallu aller plus loin et suis déçu que cette grande réforme accouche d'un si petit changement pour les élèves (je mets de côté ce qui concerne les enseignants).Je te renvoie la question Manu, comment peux-tu être persuadé que cette modification des rythmes soit si bénéfique pour les élèves et les fatiguent moins (5j d'affilée sont mieux d'après toi alors que les chronobiologistes dénoncent la coupure du WE, donc lundi enfants pas réceptifs et vendredi, je n'ose pas imaginer après 4j d'affilée + activités sportives mercredi aprem ou rendez-vous médicaux...) ?

    Je suis sceptique...

    164
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:40

    Sobelle ( ) tu sais, c'est vrai qu'il y a toujours eu une coupure pour les écoliers en France (et rien qu'en France), le jeudi puis le mercredi, mais pas pour qu'ils se reposent : non, la coupure, elle était demandée par le Clergé pour que les petits de l'école laïque puissent aller au Caté.

    L'historique ne vient pas du tout d'un souci de repos pour nos petites têtes blondes.

    165
    anniV
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:42

    Pour le 153:

     

    Comment on sait qu'ils seront plus fatigués?

    parce qu'on a déjà donné!

    J'ai travaillé deux ans le mercredi matin, dans deux école différentes, une année en cycle 2 une année en cycle 3. Très bien du lundi au mercredi midi. Puis la moitié de la classe passait directement au centre aéré. Dans l'école. Ceux là, ils étaient énervés le jeudi et le vendredi.

    Dans cette école par contre, un bon rythme: de 8h 30 à midi puis de 13h 30 à 16h. On avait du temps sur les moment d'attention des enfants. Les 3 premiers jours de la semaine!

    J'ai quand même eu  une bonne expérience du mercredi matin: un CM1 dans une école en semaine "Guy Dru" il y a une quinzaine d'année. Du très bon peri scolaire avec des intevenants des clubs sportifs et artistiques de la ville( 50 000 Hab) et le mardi AM libéré pour les enseignants. nous faisions de très bonnes réunions cette AM là ou ça compensait en temps libre le ME.

    Pour charivari, les infirmières, c'est pas le bon exemple. Elles sont souvent en 12 heures, donc 3 jours de travail, 4 de repos. Et elles sont donc présente de 7h à 19h puis remplacées par l'équipe de nuit. Sinon elles font les 3X8. et donc l'équipe du matin, si elle finit à 15h est relayéé par celle d'AM puis celle de nuit. Et les infirmières  parents d'élève, des hopitaux ou du libèral ont souvent le temps de bien s'occuper des enfants. Elles gerent en general très bien leurs emploi du temps et accompagnet volontiers les sorties (enfin celle de l'année, budget oblige). C'est pas elles qui poseront problème.

    Pour celles qui veulent raccourcir les vacances: vous habitez au nord de la loire ou vous avez la clim dans la classe? Moi j'ai 35 ° C dans la mienne fin juin. Je n'Ose imaginer le 15 juillet ou le 15 aout!

    166
    Sobelle06 Profil de Sobelle06
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:43

    Ah oui ??? ah ben je savais pas ça...

    167
    Maicresse paris
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:56

    Moi aussi, je suis pour cette réforme !

    C'est vrai qu'à Paris on n'est pas du tout consultés, et la perspective d'avoir 2h45 de pause méridienne fait un peu peur quand même ( ). Mais en même temps, quand je lis ici le témoignage des toutes petites communes, je pense que les enfants parisiens ne sont pas les plus mal lotis. Chez nous, il va y avoir des propositions d'activités dans cette pause méridienne, et même si c'est scoubidous et jeux de société, franchement, je trouve qu'on peut très bien inventer quelque chose de convivial et paisible, sans moyens démesurés.

    Et qu'on ne me dise pas que la journée sera "aussi fatigante". Faire des scoubidous ou une partie de Monopoly en papotant avec son voisin, ça n'a rien à voir avec une séance de grammaire.

    Le souci, un peu spécifique de Paris, c'est qu'on habite tous en banlieue, souvent éloignée (je fais 45 minutes de RER et métro et je ne suis pas dans les plus mal loties) donc forcément, on ne court pas après un aller-retour supplémentaire.  Pour la plupart d'entre nous, faire deux heures de trajet pour 3 heures de classe, forcément, ça ne réjouit personne.

    Je suis un peu effarée de lire certains commentaires ci-dessus : untel voudrait des classes de 15... untel pense qu'il faudrait libérer tous les après-midis... ah c'est sûr, si on descend dans la rue tant qu'on n'a pas une réforme dans ce gout là, on va la garder longtemps, notre semaine ultra-condensée. Ca fait un peu peur, quand même. Ohé, les instits, c'est la crise, vous savez ? la Crise ! Alors déjà, pour la première année, on nomme de snouveaux profs, on investit pour l'école, l'Etat met des sous (qu'il prend forcément ailleurs) pour le Primaire, et ça n'était pas arrivé depuis des années, et on dit "heu, c'est trop nul, on veut des classes de 15 élèves" ?

    Quant à souhaiter des journées de collectivité "plus courtes" qui se terminent à 15h, sans périscolaire pour ne pas fatiguer nos enfants, je n'en parle même pas. Je comprends que Chari se soit un peu énervée (t'inquiète Chari, on t'en veut pas) parce que là, c'est, je ne sais pas... J'imagine la tête des mamans non-profs qui travaillent et qui vous lisent. Elles doivent se dire "dans quels monde ils habitent, ces instits ? je fais quoi si on raccourcit l'accueil de mes enfants, moi ?"

    168
    stephmaxx
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 21:58

    On peut être d'accord pour une réforme des rythmes et le passage à 4,5 jours tout en étant opposé à CETTE réforme.

    Je n'ai pas envie d'essayer cette réforme car je ne suis pas là pour jour aux apprentis sorciers avec les élèves de mon école. Il n'y a aucune garantie. Les municipalités sont toutes puissantes et c'est l'argent qui va décider de tout. J'ai pas l'impression que chacun a bien conscience du coût faramineux. A l'échelle de la France, ça représente UN MILLIARD d'€ (150€ x 6,7 millions d'élèves). Et sincèrement je ne comprends pas comment un enseignant peut être POUR en ayant en tête toutes les conéquences néfastes.

    Comment balayer d'un revers de la main tous ces centaines de milliers d'élèves qui auront garderie à la place d'ateliers périscolaires.

    Je lis que le périscolaire n'est pas obligatoire MAIS lorsqu'il sera placé sur la pause méridienne, quels parents pourront venir chercher leur enfant s'ils n'ont pas les moyens de payer. Et toujours s'ils n'ont pas les moyens de payer, lorsque ce périsco sera à 15h45, les parents n'auront qu'à dire à leur enfant de l'attendre bien sagement sur le parking de l'école.

    Charivari, je sais où ma mairie va trouver les 150€ (fois les 333 élèves de mon RPI, soit 50 000€), sur le budget des écoles. Les trois mairies en sont déjà à 40% de leur budget dédié au scolaire. Déjà que les ATSEM ne sont pas remplacées en cas de maladie ou qu'ils refusent aux animatrices de nous accompagner lors de sorties scolaires.

    Sur la pause méridienne, Claire Lecomte, la spécialiste des rythmes nous dit que les activités à ce moment là sont deux fois plus couteuses en énergie. Comment va-t-on récupérer nos élèves après 2h30 de préau ou même d'activités couteuses en énergie ?

    On nous dit qu'il faut alléger la semaine. Mais en quoi va-t-elle être allégée ? Fin de la journée à la MEME heure ET classe le mercredi matin !

    L'idée est peut être belle mais la mise en oeuvre catastrophique.

    Je termine par une revendication catégorielle (et oui). Cette réforme va me coûter 800€ en déplacements. Les collègues de ma femme montent à 1 200 € et pour une de mes collègues ça sera 2 000 €. Calcul sur la base des impôts.

     

     

    169
    ln
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:03

    Moi je croyais que c'était pour aider aux champs le jeudi libéré.

    Et même si je trouve qu'on pourrait passer de 8 à 6 semianes l'été, relisez mon post plus haut (il est haut maintenant!), la Finlande champion d'Europe en réussite (cf.encore le post plus haut) est en vacances l'été de mi-juin à mi-aout!

    C'est aussi les petites vacances qu'il faut allégée (si on allège la journée de classe). Dans je ne sais plus quel pays, ils n'ont pas de vacances en février. Bah ils vont comment pour aller au ski? M'en fiche j'aime pas! :p

    Et oui au samedi matin!! :p

    Bon les enseignants qui bossent demain, va falloir aller se coucher pour être en forme devant les élèves!! :p

    170
    anniV
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:06

    Un truc m'étonne. Dans ma classe, les élèves sont le plus attentifs le lundi et le jeudi matin. Sauf ceux qui reviennent d'un WE ski. Mais cas très rares, Par contre, impossible de rien faire demandant une vraie attention le vendredi AM.

    y a  t il "pour de vrai" des difficultés d'attention au retour du WE chez la majorité des enfants? Je ne l'ai jamais constaté quelque soit le milieu social  de l'école. Et vous? Est ce un mythe des chronobiologistes?

    171
    tesla Profil de tesla
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:09

    Et de passer sous la coupe des collectivités territoriales ça ne vous inquiète pas, vous trouvez cela normal de devoir faire ce Projet territorial???

    Moi ça me déplait, je suis à l'éducation Nationale et non Territoriale...

     

    172
    ln
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:11

    Stephmaxx, enceinte en croisant les doigts pour que tout se passe bien, ça me fait aussi chi.. de devoir faire garder mon futur bébé le mercreid matin en plus. Mais pour ce qui est des déplacements, à moins que tu n'es commencé le métier d'instit qu'il y a trois-quatre ans (je ne me rappelle plus), tu as dû connaitre les 4 jours et demi et on avait donc 5 déplacements par semaine. J'ai signé pour ça. Enfin,, j'ai rien signé puisqu'on n'a pas de contrat de travail! :p

    Les chronobiologistes s'insurgent de la pause de deux jours le we! Je remets le couvert: cours le samedi matin!! Quand est-ce qu'on va les caser nos rendez-vous médicaux si on nous enlève une matinée. Et même si ce n'est que 3 mercredis dans l'année avec la réforme, je tiens à mon temps personnel du mercredi après-midi!

    173
    ln
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:14

    tesla: Bah sachant que bientôt on sera recruté par les maires. Ca suit la logique de démantèlement de l'école publique. Vive le modèle américain!! :(

    174
    Brianne
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:16

    In, je te suis, le ski j'aime bien mais pas pendant les vacances scolaires.

    et pour les travaux des champs c'est les grandes vacances qui ont été faites pour ça (à l'époque du 15 juin au 15 septembre au moins...)

    175
    tesla Profil de tesla
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:17

    @ln: Alors vive l'égalité sociale ;))

    176
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:19

    @stephmaxx

    Le budget de l'éducation = 45 milliards (pour 2013).

    Si tu réduis de 1 milliard les dépenses d'un ministère, tu peux mettre ce milliard dans l'éducation. ça s'appelle le budget de l'état, qui s'élève environ à  370 milliards d'euros (dépenses publiques). Ce sont des choix politiques, ce n'est pas que de l'argent qui tombe du ciel ou qu'on fabrique!

    On dirait, quand tu parles de 1 milliard que ça va doubler le coût de l'éducation, mais l'éducation ça coûte cher, et une réforme qui coûte 150 euros par tête d'élève, ce n'est pas complètement démesuré. 

    Cette réforme, si elle était encore plus ambitieuse, coûterait encore plus...

    Quant aux programmes trop lourds, ils vont être changés.. 

    Quel rapport avec les 4 jours et demi? On aura plus de mal à boucler les programmes à 4 jours et demi qu'à 4???

    177
    gwenou92
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:21
    @maicresseparis :
    Je suis un peu mal à l'aise avec ton post :
    Déjà tu es pour quelque chose qui te fait un peu peur... Bon.
    Tu trouves qu'à Paris on est bien loti par rapport aux autres... ouf pour nous et tant pis pour les autres !
    Personne n'a parlé de supprimer le périscolaire tu as vu ça où ? On est pas débile quand même de proposer une chose pareille.
    Quand à la crise... mon compte en banque s'en rend bien compte je te rassure...
    178
    Manuyoda
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:30

    @PE

    Relis bien l'appel des syndicats pour la grève du 12.
    Ce n'est pas seulement contre cette réforme des rythmes.
    C'est aussi pour l'abandon de la loi de programmation.
    C'est pour ça que les 2 syndicats majoritaires n'ont pas appelé à la grève pour le 12.

     

    179
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:32

    @ Tesla :

    Le projet Educatif Territorial existe déjà en parti mais sous un autre nom le Contrat Educatif Local.

    Il est élaboré par le maire et les collectivités en partenariat pour harmoniser le parcours de l'élève et proposer des activités périscolaires dans le cadre de partenariat.

    Nous on a rien à faire juste à faire classe pendant 24h. Ce qui m'étonne c'est que vous lutter en lieu et place des maires, ba oui, ce sont eux qui vont devoir faire le plus gros du boulot, ce sont eux qui vont proposer aux DASEN par le biais de l'inspecteur de circonscription et puis c'est le DASEN qui arbitrera en validant les projets Educatifs territoriaux (ou non). Le DASEN refondera aussi le réglement type départemental précisant les horaires des écoles, et c'est monsieur le maire qui nous en informera courant avril.

    Je me permet de mettre un lien précisant tous cela:

    pour le planning tout en bas (vraiment regardez c'est riche d'informations) :

    http://www.education.gouv.fr/ cid66696/ la-reforme-des-rythmes-a-l-ecol e-primaire.html
    pour le Projet Educatif Territorial :

    http://www.ozp.fr/spip.php?article13085

    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis%2FLOCActu%2FArticleActualite&cid=1250264680458

    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis%2FLOCActu%2FArticleActualite&jid=1250264752006&cid=1250264752078

     

    180
    djenny.99
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:38

    Je suis pour la réforme mais je serai en grève le 12 car j'estime que les conditions ne sont pas vraiment favorables pour les enfants. Car si on écoutait les biologiste la demi journée serait le samedi et non le mercredi .


     


    Oui pour des aprem plus courte mais sans allongement de la pause méridienne car l'encadrement de qualité ne suivra pas et il manquera des locaux et il y aura aussi une forme d'injustice vis à vis des élèves qui rentreront chez eux car eux ne bénificieraient pas de ces activités !!


     


    Oui pour le plus de maître, nous en avons une pour....32 classes (un groupe scolaire de 2 grosses écoles de 16 classe plus une CLIN)!! Du coup elle n'intervient qu'au cycle 2. Mais surtout dans ma commune et dans mon département 93, il faut des enseignants devant les élèves. Rien que sur ma ville sur les 23 ZIL 11sont sur des postes vacants et il n'y a donc plus de replacement possible sur notre ville.


     


    Je trouve génial que certaines écoles aient des ipad, tbi, des atsem...Mais je ne trouve pas cela normal que justement qu'il n'ait que quelques écoles. Oui les inégalités ont toujours existé mais là tel que s'est présenté ces inégalités vont s'accentuer. Je rappelle juste que nous travaillons  pour L 'EDUCATION NATIONALE  et que par conséquent les élèves doivent avoir TOUS les même chances ce n'est pas les 90€ que recevront ma ville pour 2 ans qui réduiront cette fracture car après comment financer ses activités périscolaires. Ma ville Aubervilliers 93 fait partie des villes les plus pauvres de France où seule 30% de la population paie des impôts. Alors oui pour l'augmentation des impots pour l'éducation mais je sais pertinament que le budget sera vite détourné pour boucher les trous.


     


    Je suis pour la réforme mais déjà mettons les moyens pour qu'il y ait des enseignants dans chaque classe et des programmes repensés et intéressants.

    181
    PE
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:40

    Ils ne peuvent pas être contre le retour d'une formation et de nouveaux recrutements et ils ne le demanderont pas. Ils souhaitent je crois revoir la réforme telle qu'elle est proposée et abandonner cette histoire de rythmes qui n'est pas prioritaire à leur yeux. Après, il faudra discuter d'une vraie réforme cohérente, je pense plutôt à ce type de revendications. Aux professeurs grévistes de faire entendre qu'ils ne sont pas contre les mesures du ministre mais seulement contre ces rythmes. Un des syndicats majoritaires a déjà appelé à la grève dans certains départements et il attend de voir ce que donne la grève du 31 envisager la suite. Tout n'est pas à rejeter dans les nouvelles mesures, loin de là, c'est sans doute pour cela qu'ils n'agissent pas davantage. On peut être contre ces rythmes mais pour tout le reste, et même contre ces rythmes mais pour les 4,5 jours. Chacun voyant la priorité des élèves à son niveau. Rythmes ou ailleurs (programmes, rased, ...)

    182
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:47

    C'est ça je pense que certains n'ont pas pris la mesure de la grève:

    ils sont entrain de faire grève non seulement contre la semaine de 4 jours et demi et le retrait du décret (mais après tout c'est leur droit de penser cela, on essaye juste d'argumenter pour montrer que nous pensons le contraire)

    Mais aussi pour un tas d'autres mesures :

    La mobilisation pour l'emploi (goodyear, psa, renault)

    l’amélioration des conditions de travail et du pouvoir d’achat

    la fin de la journée de carence

    183
    Niniee
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:50

    Pour l'instant les estimations (des syndicats) donne 30% de grévistes au national à voir demain si c'est vérifié. Mais si c'est le cas , c'est très peu.....

    184
    Lydie
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 22:52

     pour maicresse paris (juste le premier paragraphe qui est une petite précision de mes propos. Donc, à ne pas prendre comme un contre message à ton encontre. ): oui untel (c'est à dire moi) pense que des classes plus allégées bénéficieraient plus aux élèves (j'ai donné le chiffre de 15 élèves parce que ce serait l'idéal, mais 20 serait déjà un avancement). On nous promet plus de profs que de classes, il me semble préférable qu'il y ait plus de classes et moins d'élèves dans les classes.

    Il y a je trouve un paradoxe dans l'éducation Nationale: on demande de faire plus de différencié pour suivre l'évolution de la société (puisqu'au départ l'école était faite pour favoriser le collectif, et donc pour instruire les masses), mais on n'en donne pas complètement les moyens.  Les comparaisons avec les pays scandinaves sont elles aussi peu appropriées puisqu'ils n'ont absolument pas le même fonctionnement de structure scolaire. (voir sur www.meirieu.com/ECHANGES/robertfinlande.pdf, ils n'ont pas d'école maternelle mais des jardins d'enfants. est ce que les enseignants de maternelle sont prêts en France à ce changement?)

     Je serais même pour travailler 5 jours entiers, si on réforme les effectifs de classe et donne ainsi des conditions favorables aux élèves pour s'en sortir. Réellement comment être efficace quand on ne peut consacrer que 12 minutes sur 6 heures par jour pour chaque élève (je reprends mon calcul 2min par heure multiplié par 6)? En soutien, certains élèves fournissent casiment plus de travail qu'en toute une journée parce qu'on leur consacre plus de temps et qu'ils ne subissent plus la loi du grand collectif.

     Franchement puisque, de toute façon, nos impôts vont augmenter pour financer une quelconque réforme autant qu'elle bénéficie aux élèves. On est en crise, oui... mais je ne pense pas que ce soit pour autant une occasion de tout faire passer. (notamment agraver dans l'opinion public -comme le journal du monde- le mythe des enseignants  fainéants qui ne veulent pas de réformes alors qu'enseigner c'est se remettre en cause tous les jours)

    ps: dans notre département moins 13 postes à la rentrée 2013

    185
    Manuyoda
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 23:05

    @PE

    Il n'empêche que les appels pour la grève du 12 fécrier sont très clairs.
    - Retrait du décret
    - Abandon du projet de loi

    Si vous obtenez ces 2 points, Vincent Peillon sautera et aucun autre ministre ne prendra le risque de réformer l'école avant 10 ou 20 ans.
    Vous direz donc adieu à la formation et aux recrutements.

    Et si la droite revient en 2017, alors l'école telle que vous la rêvez sera morte pour de très longues années.

    186
    Timis
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 23:08

    J'invite juste les opposants à cette réforme qui disent non à cette réforme et pas à toute réforme, à lire les avis des autres personnes qui disent non à cette réforme mais pas à toute réforme. 
    Je n'ai à ce jour, pas trouvé un seul opposant à cette réforme d'accord avec un autre opposant à cette réforme sur une autre solution. Du coup ce n'est pas crédible de dire que e camp du "non à cette réforme" a d'autres projets et ne renie pas tout (c'est le problème des dindons par exemple)

     

    Et juste est-ce qu'on pourrait arrêter avec les arguments du type "y'a mieux à faire avant : programmes, moins d'élèves dans les classes, RASED, retour d'une formation pour les PE..." : puisque tout ça est déjà pris en compte donc c'est légitime qu'on parle aussi des rythmes. 

    De même si on a été consulté par le biais du site internet. Je dis pas que ça a été grandement  écouté, franchement j'en sais rien. Mais on a tous eu la possibilité de s'exprimer. Et comme je l'ai dit au début de ce post, tous les PE sont tellement d'avis contradictoires que de toute façon c'est pas possible de tous nous écouter ! 

    Dernière chose, pour les chronobiologistes, oui la plupart (et pas tous) disent qu'il faut mieux le samedi matin que le mercredi SAUF que ils disent aussi qu'il vaut largement mieux le mercredi matin que de rester à 4 jours. Or, pour tout un tas de raison, je ne crois pas du tout au retour au samedi, on ne va donc pas vers le top mais on va quand même vers le mieux.

    187
    stephmaxx
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 23:16

    Ça fait 22 ans que les 4 jours sont en vigueur dans 25% de la France (et pour 30% des écoliers). Trois générations d'écoliers du Primaire !

    A-t-on constaté de moins bons résultats aux évaluations nationales dans ces 25% de la France ? NON.

    A-t-on constaté des élèves plus absents car plus malades ou plus fatigués ? NON.

     

    Si quelqu'un a une once d'explication, je suis preneur.

    188
    PE
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 23:19

    Je n'y crois pas une seule seconde. Il y aura une réforme quoiqu'il arrive vu l'avancement des discussions. Après, sur le contenu, cest là qu'il faudrait pouvoir donner son avis, avec des personnes qui connaissent le terrain notamment (si tout n'est pas déjà joué...) : mercredi/samedi, pause méridienne, ... Le gros point concerne les rythmes. Je crois que pour le reste, la grande majorité l'aprouve. Il n'y a pas d'école rêvée. Elle ne va pas très bien, on sait qu'elle se dégrade donc à partir de là, il y aura du changement comme à chaque nouveau ministre. Souhaitons un changement bénéfique et efficace, pour une fois . Ceux qui se sentent concernés se battent pour obtenir la meilleure possible dans les conditions actuelles.

    189
    sl
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 23:36

    Je n'ai absolument pas envie de passer à la semaine de 4 jours et demi.

    Je suis bien contente de pouvoir dormir un peu le mercredi matin pour récupérer au lieu de me lever à 6h15. Les we dès le vendredi soir sont bien agréables même si je bosse beaucoup.

    Tous les jours je perds 2h dans les transports (et oui, la loterie du mouvement).

    En finissant au mieux à 11h30 le mercredi, je ne serai pas prête pour bosser chez moi avant 14h. Plus de coupure ou  temps libres possibles. Cela ne sera pas avant 17h30 en cas d'anim péda.

    Vive les 5 journées consécutives au rythme 6h30/18h ! ;-((( 

    Perdre plus d'une demie journée pour ne rien gagner les autres jours, à quoi cela sert ? Nous sommes perdants de tous les côtés...

    Jusqu'à maintenant, je m'investissais pour les écoles dans lesquelles je suis passée. Vente de livres le soir, kermesse, loto, portes ouvertes, diaporamas, appels pour l'organisation des sorties, couvrir des livres, ranger la bibliothèque... je ne le ferai plus. J'oubliais aussi tout l'argent perso dépensé pour le boulot : ordinateur, imprimante, cartouches, photocopies, livres pédas, livres de littérature, jeux, classeurs, feuilles, stylos alors que nos salaires ne font que diminuer. 

    Je suis aussi contre le raccourcissement des vacances. Je passe une bonne partie des vacances à bosser et je suis bien contente d'en avoir une autre pour profiter. 

    Au lieu de vouloir tout chambouler niveau horaires/journées, il faudrait d'abord :

    - réduire les effectifs de classes ce qui permettrait aussi de limiter les doubles niveaux

    - alléger les programmes

    - que tous les parents contrôlent l'heure de coucher de leurs enfants en n'oubliant pas de supprimer les télés dans les chambres

     

     

     

     

     

     

     

     

    190
    maarotte
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 23:41

    Je trouve cette discution tres interressante, c'est super de pouvoir échanger nos avis et nos expériences (merci beaucoup à Charivari). C'est très constructif. J'aime bien la proposition de gwenou92 :

    Lundi 8h30-12h30

    Mardi 8h30-12h30 /14h30-16h30

    Mercredi 8h30-12h30

    Jeudi 8h30-12h30 / 14h30-16h30

    Vendredi 8h30-12h30

    effectivement reste toujours et encore les problèmes de moyens mais...

    il me semble que ces aprés-midi libérées auraient moins tendance à être considérées par les communes comme une grande récrée dans la cour ou sous le préau( pour les jours de pluie). Peut-être seraient-elles amenées à imaginer des solutions plus ambitieuses.

    Le personnel mairie aurait des emplois du temps plus groupés.

    Et les parents (qui le peuvent )pourraient plus facilement poser un rtt de temps en temps ou prendre un temps partiel (un 90% suffirait) car tout ne se concentrerait pas sur le mercredi comme actuellement. Chic une petite aprèm tranquilou ou chouette un rendez vous chez l'orl.

    Du coup je me demande si l'on ne pourrait pas envisager également une autre proposition:

    5 matinées de 8h30 à 12h30

    avec 7 semaines de vacances en moins...c'est sûr qu'il n'en reste pas des masses (genre 5 semaines l'été et 1 semaine toutes les huit semaines de travail) ...à réfléchir...

    Je tiens à préciser par ailleurs, qu'étant très inquiète par la tournure que prend cette réforme, en tout cas dans ma commune (40 000 habitants) pour des raisons que j'ai déjà évoquées plus haut, je serai gréviste. Et pour autant, je ne suis pas contre une demi-journée supplémentaire, je ne demande pas de revalorisation salariale, je ne suis pas arc-boutée sur mes vacances...alors s'il vous plait, il serait agréable de ne pas s'entendre dire que les gens qui sont contre cette réforme sont contre tout par principe et égoïsme. (cette remarque ne concerne évidemment que quelques personnes intervenant ici mais est tellement répandue ailleurs que j'ai du mal à le supporter...)

     

     

    191
    Mercredi 30 Janvier 2013 à 23:54

    J'ai lu tous les commentaires, je peux me permettre je serai gréviste demain et le 12 février. Suis irresponsable non... Je défend maes conviction comme j'en ai encore le droit.  J'ai choisi il y a13 ans la ville où je bosse encore actuellement, parce que c'était une ville en semaine de 4 jours (ça doit bien faire 20 ans qu'il n'y a pas eu école le samedi dans cette ville). Nous avions donc 4 jours à travailler et moins de vacances et ça me convenait tout à fait... Je trouvais que tout le monde était beaucoup moins fatigués. ce qui a rendu les choses insupportables c'est l'augmentation du nombre d'élève par classe et je vois bien cette année que c'est ça qui cloche parce que j'ai la chance de n'avoir que 20 élèves en simple niveau. Les programmes sont trop lourds alors revoyons les programmes... Ce que je souhaiterais c'est rester à 4 jours en enlevant des vacances... Et en ayant pas plus de 24 élèves par classe. Dans ma classe peu d'enfant va au centre le mercredi (ils sont privilégiés) et eux ne cveulent pas entendre de venir à l'école le mercredi...

    192
    institt
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 00:06

    @ Timis : C'est aussi constructif d'entendre les avis des uns et des autres. Si l'intérêt de l'enfant était au coeur du débat, le samedi ne serait pas exclu (les dérogations seront très rares). Avant il existait bien et de nombreux profs le regrette. Lorsque tu dis que certains arguments des "opposants" (qui ne le sont pas forcément d'ailleurs) sont déjà pris en compte, je suis désolé mais les rased sont tombés aux oubliettes, les programmes sont apparemment seulement pour 2015 et le nombre d'élèves par classe, j'attends de voir. Nous perdons par exemple 50 postes dans mon académie alors que nous avions bénéficié de 7 postes d'urgence à la rentrée et qu'il n'y a quasiment plus de remplaçants disponibles lorsqu'il y a des absences courtes... Pour la formation, elle revient et tant mieux pour les ptits nouveaux!

    193
    Csanyi
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 00:17

    Coucou,

     

    merci Charivari pour cet article, je partage complètement ton analyse et la même inquiétude au sujet de la pause méridienne.

    Avant de me reconvertir en PE il y a 2 ans, je travaillais en Hongrie et mes enfants étaient scolarisés à l'école locale : 5 jours du lundi au vendredi de 8h à 12 ou 13 h en fonction de leur âge; puis devoirs et activités manuelles ou sportives à l'école (avec inscription à la carte) ou possibilité de rentrer à la maison. Moins de vacances.

    Bilan : mes enfants ont eu beaucoup de mal à se réadpater au rythme français en rentrant en France; ils trouvaient les journées bien trop longues et fatiguantes... Rien ne vaut un rythme régulier et léger (sans à-coups du mercredi).

     

    Au plaisir de lire tes prochains articles

     

    Csanyi

    194
    ratat
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 00:57

    Cette réforme c'est vous citoyen de France qui allait la payer avec vos impôts ! Pour quels résultats ? On est en droit de se poser la question. Les rythmes vont tout changer selon Peillon, les performances vont remontées parce que les élèves feront 1/2 heures de moins par jour, reportées le mercredi matin. C'est d'une hypocrisie insoutenable. L'enfant ne quittera pas l'école avant 16 h 30, il aura 45 minutes de soit disant activités périscolaires. Je ne sais pas si vous avez déjà observé la qualité des activités périscolaires mises en place entre midi et deux mais il s'agit tout bonnement de garderies dans lesquelles le niveau sonore atteint les 110 décibels. Quel repos pour l'enfant ? Plus de coupure dans la semaine. Je ne vous dit pas comment vous allez le retrouver le jeudi et le vendredi !!! Cette mesure est complètement bidon, une apothéose de la dépense dans l'inefficacité. Je rappelle qu'à ce jour aucune étude n'a montré que les élèves travaillant sur 4 jours étaient moins performants que ceux travaillant sur 4 jours et demi. Pour information, les élèves des pays asiatiques sont devenus premiers en terme de résultats, les élèves ont environ 2 à 3 ans d'avance, en termes de connaissances et de niveau sur les européens. Alors oui, il y a lieu de faire grève et de changer radicalement de système car dans 20 ans vos enfants risquent d'être les parents pauvres de ce monde ! Réveillons-nous !!!

    195
    Crayons de Soleil Profil de Crayons de Soleil
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 01:07

    Petit partage de ce qui se passe chez nous. En Polynésie française, nous avons des semaines de 5 jours : 3 longues journées (lundi, mardi et jeudi) et deux demi-journées (mercredi, vendredi). Ca me convient mais bon, après je ne peux pas faire de comparaison avec une semaine de 4 jours vu que je ne l'ai jamais expérimentée ... Je ne sais pas ce que cela donne.

    Par contre, ce qui m'intéresse ce sont les programmes. J'attends de voir ce que l'on nous réserve.

    196
    ln
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 07:48

    Je reviens (encore) à la charge pour mon samedi matin. C'était quand même pratique pour le spectacle d'école, le carnaval (bon même si c'est pas une fin en soi!). Les parents pouvaient vraiment venir à l'école.

    Ah oui, mon compagnon m'a dit hier :"oui, toi, tu veux le samedi matin pour rentrer à midi te mettre les pieds sous la table!" Bah, ça peut le faire aussi! :p

    197
    Mirobolande Profil de Mirobolande
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 09:25

    Pas de pognon, pas de refondation.

    J'étais pour travailler le mercredi matin si les journées étaient plus courtes pour moi aussi; or, si la "refondation" = on rallonge la pause méridienne, et que l'accueil se fait dans les classes (dans nos écoles de campagne, il n'y aura pas ou guère d'autres choix), il nous restera donc la possibilité de corriger nos cahier sur ce temps: aux chiottes, peut-être. 

    Sans moyens, on ne changera rien dans le bon sens. Moyens financiers, oui, mais les locaux? 

    Franchement les rytmes imposés sont épuisants, mais pas seulement pour les enfants, pour nous aussi. 

    Mais je vois simplement qu'on nous en demande toujours plus, sans aucune contrepartie, et qu'en plus on se fait tirer à boulets rouges dessus. Mais qui acepterait de venir travailler une demi-journée supplémentaire sans contrepartie aucune (ni salariale, malgré les frais nouveaux, ni donc concenrant les heures, si on passe toujours autant de temps à l'école?).

    Et puis il y avait plus urgent à faire. Le gouvernement n'a fait aucun geste vers les PE. Et pourtant, pour certains la pause du mercredi est une nécessité. J'ai craqué devant une classe difficile mardi après-midi, je suis sortie et je suis allée pleurer sur le banc des maternelles. J'aurais aimé un geste du nouveau gouvernement. On n'a eu que des belles paroles. 

    Alor l'intérêt de l'enfant, oui; mais il passe aussi par l'intérêt du maître, mais celui-là tout le monde s'en fout. On est entrés dans une culture du discount, et nous en faisons les frais, peut-être parce que, après tout, notre métier est largement féminisé, et bah notre salaire n'est que "d'appoint". bref, tout le monde a son mot à dire sur la "refondation", sauf nous quoi. 

    L'an dernier, avec 4 niveaux, je partais de chez moi à 7h pour y revenir à 19h.  Ma pause du mercredi n'était pas un luxe, quoi qu'on en dise. 

     

     

     

    198
    clairobscur
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 09:49

    Oh Non Charivari ! comme je suis deçue, dépitée, énervée devant tes propos... Cette réforme n'a rien de bon et elle n'est ni pour nous enseignants, ni pour nous parents et encore moins pour les enfants... D'après les différentes statistiques elle ne profiterai qu'aux cols blancs et enfants de cadre de Paris...


    De nombreux courriel abondent dans ce sens ! Bravo à vous ! Il faut lutter et construire une école pour tous !


    Oui la pause du mercredi est vitale : repos de tous (enseignants et élèves) Prendre le temps de vivre avec ses enfants. Un grand nombre de parents choisissent de prendre un temps partiel (77% dans mon école d'une très grande agglomération ) pour être avec leur enfants. Pourront-ils sortir plus tôt ? Prendre la pause du midi ? Très probablement pas....


    Alors oui, je suis pour le samedi matin (avec 1 libéré tous les mois !)


    Et puis surtout moins d'élèves par classe, des programmes repensés. Cela serai certainement la meilleure façon d'améliorer les résulats de chacun.


    Et je ne parle pas de notre statut de professeur des écoles ! Nous sommes quand même les cadres de France les plus mal considérés... Mais pourquoi s'en faire, car nous sommes de vaillant petits soldats prêts à tout pour nos élèves !!! On nous prend pour des dindons ! (Bravo aux collectifs !)


    Grrr je pars battre le pavé et on se retrouve le 12 !


    Car si on ne change rien maintenant après il sera trop tard ! Ne te contente jamais d'un "pas si mal" Charivari (toi qui est perfectionniste  dans tes documents !)

    199
    sweetandsax
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 09:52
    sweetandsax

    Ah tu provoques bien des échanges ! Le problème numéro 1 de toutes les réformes dans l'éducation nationale, tous les changements de programmes, c'est que les personnes sur le terrain ne sont pas consultées (ou si peu). Les plus anciens dans la profession peuvent témoigner je pense que ce n'est pas mieux qu'avant (et peut être pire) : toujours plus à enseigner avec moins de temps. S'il y avait une solution idéale qui convienne à tous ça se saurait. La plupart des enseignants en grève veulent aussi manifester leur ras le bol du grand manque de considération à notre égard, du manque de confiance que l'on a envers nous.Ce n'est pas parce qu'ils sont grévistes qu'ils sont opposés à toute réforme mais à force de ne pas entendre ce que les gens de terrain ont à proposer les différents réformateurs créent ce sentiment général et alors il est parfois difficile de prendre du recul.

    200
    matifaya
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 09:58
    je suis d'accord avec toi. dans mon ecole 0 gréviste sur 5. à Toulouse on a tjs eu cours le mercredi et c'est une matinee très profitable. moi je prends aussi une pause méridienne plus longue avec plaisir, à ce jour j'ai 1h15 et c'est très court, meme pour les enfants qui n'ont pas le temps de jouer 5 minutes après le 2ème service de cantine. dans toute réforme il y a du pour et du contre. des chose sont à revoir mais globalement ça tient la route je trouve.
    201
    Ro
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 11:51

    Eh bien je ne suis pas d'accord avec toi Charivari,

    Cette réforme est néfaste pour tout le monde.

    Les elèves n'auront pas des journées plus courtes mais auront des semaines plus denses.

    Les enseignants travailleront plus en gagnant moins.

    Les communes devront augmenter les impôts ou faire de la garderie.

    Même si en théorie ça peut marcher, c'est très injuste et très mal pensé au niveau de l'application réelle.

    202
    Manuyoda
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 11:53

    @claiobscur:
    Tu peux s'il te plait publier les statistique dont tu parles ?
    Et qui sont les "cols blancs" et "cadre de Paris" ? Pourquoi c'est bon pour eux et pas pour les autres ? Les autres sont plus robustes (génétiquement ? Sociétalement ?) pour encaisser la compression des enseignements sur 4 jours ?

    203
    Joe2
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 11:55

    Ce que Charivari ne voit pas, c'est le long terme. Cette réforme est mauvaise aussi car elle prépare la suite c'est à dire la décentralisation de l'EN. Bientôt les PE ne seront plus fonctionnaires d'état.

    Cette réforme n'a qu'un but : offrir aux parents le mercredi matin gratuit. La FCPE ne s'en cache même pas.

    204
    evanounet
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 12:10

    Chez nous l'école a toujours été de 4 jours depuis bien longtemps. Mais mairie socialiste on pousse pour la réforme, alors ... Nos élèves réussissent mieux que ceux de Marseille à côté, pas de quoi s'en gausser, mais quand même ! Seulement depuis quelques années on marche sur la tête ! Dans la maternelle a côté il y a 32 PS !! 31 GS Et nous ? Ecole élémentaire de 6 classes donc double niveau ! Depuis 3 ans je n'ai pas soufflé, 31 élèves de CM2, 30 en double niveau, cette année 25 double niveau ! Résultats : moins de temps pour ceux qui en ont besoin, moins de temps pour la direction et même si mes élèves sont sympas une blessure de fatugue qui m'handicape maintenant. 

    Oui il faut revoir l'école, mais pas n'importe comment. Le MEN se plaint que l'on coute trop cher ! Allez voir dans les IA ou les Rectorat et faites le ménage ! Arrêtons de payer des gens qui ne travaillent pas vraiment et prennent des RTT comme tous les salariés du privés là où nous n'avons que les vacances scolaires !

    Pour les gardes des enfants, certes quand son enfant est petit on a des aides, mais à partir de 6 ans plus d'aide ! Mais je suis désolée, à 10 ans un enfant n'a pas à rentrer seul ou à rester seul à la maison. Une petite fille a failli être enlevée il y a quelques semaines en rentrant seule du collège, elle avait 11 ans ! 

    Je ne suis pas pour moins bosser mais pour bosser mieux ! Une pause méridienne pour des enfants avec une infrastructure adaptée ok ! Mais chez nous c'ets un vieux bâtiment, quand il pleut ils s'entassent à 60 dans une seule salle pour regarder la télé ! Faire une pause plus longue ne fera pas revenir les parents qui eux bossent ! Les jours de pluie on retrouve les élèves dans un état .... La plupart du temps, j'ai pitié d'eux et je laisse mes élèves revenir dans ma classe avec moi pendant la pause. Stupide direz vous ? Non, humaine ! mais stupide parce que non rémunérée ! Il n'empèche ! 

    L'iEN va venir m'inspecter, pour me dire que ma note est trop haute et qu'il ne peut pas l'augmenter, pour me faire des discours de pédagogues qui n'a pas vu d'enfants depuis 20 ans, pour critiquer gratuitement ce que je fais et finalement faire un rapport qu in'intéresse personne ??? Et nous devons nous comporter en professionnels quand en face on nous traite plus mal que nos élèves ? Je ne comprends pas cette réforme, je ne comprends pas ce que l'on attend de nous, je ne vois pas comment cette réorganisation mal ficelée pourra permettre aux élèves (à tous les élèves) de réussir ! Désolée

    205
    ln
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 12:13

    Je suis d'accord avec Joe2 par rapport au mercredi. Et j'ai bien peur qu'effectivement, l'école revienne entièrement aux communes. Pour moi ça veut dire pas les mêmes programmes pour tous et au final augmentation des impots si c'est aux collectivités de tout gérer (dont nos rémunérations).

    206
    fredfle
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 12:42

     Dans ma commune, ville de 35 000 hab, nous travaillons à 4 jours depuis plus de 20 ans avec une pause méridienne de 2h00. Les enfants reviennent en classe à 14h00 énervés, trempés de pluie ou de sueur, et nous perdons beaucoup de temps à ramener le calme. Depuis plusieurs années nous demandons à la mairie de décaler l’heure de l’après-midi : 13h30-16h30 au lieu de 14h00-17h00. Cela nous a toujours été refusé pour des excuses fallacieuses en réalité pour des raisons financières (les animateurs faisaient pression et qui pourrait leur en vouloir…). Seulement nous sommes dans un milieu défavorisé, les parents ne travaillent pas majoritairement, mais ne veulent ou ne peuvent s’occuper de leurs enfants, de leur travail à la maison et un service d’aide aux devoirs a été mis en place (gratuit) par la MJC du quartier. Cela a lieu dans l’école de 17h00 à 18h00 pour les cycles 2 et de 18h00 à 19h00 pour les cycles3. C’est très tard !!!Mais nous n’avons rien à dire encore une fois.
    Avec la réforme, la mairie a choisi de ne rien faire cette année et donc il n’y aura aucun changement. D’autre part, la semaine de 4 jours fait l’unanimité chez nous et si les enfants sont fatigués le lundi ou tous les autres matins c’est à cause des longues soirées télé ou jeux vidéo qu’ils s’octroient.

     

    Je suis pour une réforme en profondeur qui doit tout réformer en même temps et pas faire des bouts de réforme par ci par par là qui n’aboutiront qu’à des solutions de pis-aller pour faire des économies.
    Encore une fois le gouvernement s’appuie sur les communes et les enseignants pour se débrouiller et lui n’assume rien !

    207
    Manuyoda
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 12:45

    On dirait que certains prennent vraiment en grand plaisir à de faire peur.
    L'EN dans la plupart des pays, au même titre que son armée, son patrimoine historique ou culturel est un fleuron du pays.
    Il n'est pas du tout question dans la réforme ou dans le projet de loi d'offrir aux communes ce trésor national.
    Les personnels et les programmes sont et resteront de la responsabilité de l'état.
    Maintenant, l'école se fait dans les communes, avec leurs moyens en immobilier, leur budget, leus forces vives. Il faut onc bien qu'il y est des passerelles et qu'elles aient des responsabilités nécessaires.
    Donc cessez d'agiter ce sinistre spectre. Vous resterez des agents de l'état, les programmes seront toujours les mêmes pour tous ainsi que les diplomes.

    208
    tristanjeannette
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 12:59

    Manuyoda 

    On est pas entrain d'afficher des chiffons rouge .............................................

    Moi mes petits enfants ne resteront jamais  près de 3 h pour une pause méridienne de près de 3 h.....Mes enfants paieront pour un autre service   ....C'est une IRREPONSABILITE TOTALE  .

    Quelle qualité pour ce service mince on le voit tous les jours . Alors mince du bon sens ....

    209
    Manuyoda
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 13:06

    Ben ecoute Jeannette, libre à toi de préférer que tes petits enfants soient broyés par des journées jugées beuacoup trop fatigante par tous (y compris les opposants à la réforme).
    Libre à toi de préferer que l'école française continue d'être la risée du monde en dégringolant dans tous les classements.
    Ne faisons rien. Que voulez vous que je vous dise ?

    210
    Delphyne
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 13:44

    Je suis dans une école de région parisienne qui est à 4 jours et demi, avec école le mercredi depuis très longtemps. Nous avons une très longue pause méridienne (2h15, pendant laquelle je vous écris en ce moment) et une après-midi courte (1h45, sans récré).

    Honnêtement c'est SUPER ! Avec des journées raccourcies, les enfants n'ont pas besoin de pause le mercredi, pas plus que les petits européens : ce n'est pas vrai.

    Bien sur les journées ont longues pour ceux qui arrivent tot à la garderie et repartent tard, mais c'est un aujtre débat.

    211
    tristanjeannette
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 14:55

    Si tout est bien rebdez-vous dans 5 ans

    212
    maarotte
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 15:52

    @ evanounet

    Je suis tout à fait d'accord avec toi: un des facteurs de fatigue (tant pour l'enseinant que pour les élves) reste les effectifs des classes qui sont trop souvent trop importants ( je suis en clis max 12 élèves , j'en ai 15...)

    Par contre, je ne te suis pas sur tes remarques sur le personnel des rectorats et des IA, ils font un travail différent du notre que je ne leur envie pas. Je ne crois pas qu'il soit très  juste de les pointer du doigt comme un nid de planqués; je suis toujours génée par les généralisations...

    Quand à ton analyse de l'utilité d'une inspection, je te suis totalement, mon inspectrice actuelle n'étant pas dans une position très constructive. Sache que tu peux par une simple lettre refuser ton inspection et le ciel ne te tombera pas sur la tête!

     

    213
    maarotte
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 16:17

    coquilles et fautes d'orthographe...

    enseignants

    élèves

    quant à

    saches

    ...désolée

    214
    tristanjeannette
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 17:21

    Problème de l'informatique on a tendance à ne pas se relire .

    Je ne suis pas contre la réforme mais j'écoute Claire Leconte chronobio qui écrit que la pause méridienne c'est la plus difficile à réussir .....

    Alors moi ça me rend triste pour les gosses.....

    Le préau n'est pas ma tasse de thé...

     

    215
    evanounet
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 17:35

    Merci maarote, je suis actuellement avec mon fils malade et il en profite pour m'inspecter dès que je rentre ! Je me suis déjà expliquée vivement avec lui sur un autre sujet, je ne vais pas en plus contester cette inspection ! Je ne crains pas son jugement mais plus de pouvoir me contenir face à des attaques non justifiées ! 

    Bref, chez nous l'IA n'est pas très efficace ! Je me suis heurtée à leurs servcies défaillants depuis mon entrée dans le département. On m'a laissé 4 mois sans poste et sans salaire en embauchant 85 listes complémentaires dans le même temps. Même si je comprends l'intérêt de pouvoir embaucher d'autres enseignants nécessaires, j'aurais préféré ne pas rester tout ce temps sans salaire, puis être placé comme un pion dans une classe qui n'avait pas eu d'enseignant depuis septembre puis encore ballotée dans une classe la rentrée d'après ! Et je en généralise pas mais quand je vois qu'un parent de l'IA se permet de ne pas mettre sa fille le vendredi après midi pour aller au ski, je ne peux que réagir (même si je comprends !)

    Je pense qu'une réforme qui ne passe pas par les enseignants ne servira à rien. Depuis 15 ans que j'enseigne je me heurte à des enseignants de plus en plus déçus, qui se sentent maltraités et qui n'ont plus envie de faire les efforts nécessaires pour faire leur travail ! Il faut reconsidérer le métier et repenser clairement le rôle de chacun. MAis là on est comme disent certains dans le pays des bisounours ! 

    216
    AnSoLL
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 17:37

    Alors, perso, je ne suis pas contre une réforme du rythme, mais ce n'est effectivement pas la priorité!

     

    Priorités : redonner un temps honnête pour faire le programme (ou alléger le programme), alléger les classes, en particulier en zone "sensible", dans les multiples niveaux..., proposer des intervenants pour certaines matières où notre formation est un peu "légère" (langues, par exemple), pérenniser tous les postes d'AVS-EVS pour un véritable accueil de qualité des enfants en situation d'handicap, donner une vraie formation initiale aux jeunes PE, décharger TOUS les directeurs...


    Sinon, Charivari, petite remarque : pourquoi n'y aurait-il que les "mamies" et pas les "papis" qui pourraient venir filer un coup de main?
    Et pourquoi ce serait les femmes qui arrêteraient de travail?
    Ici, je travaille à mi-temps, mon homme à 3/4 (pas instit), les enfants peuvent donc être récupérés tous les jours d'école par un des parents !

    Sacré boulet de société patriarchale qu'on se traine et que même les instits, inconsciemment, continuent de favoriser!!! ;-P

    217
    kawachacha
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 17:40

    Bonjour à tous

    Tous ces commentaires sont trés interressants mais augmenter la pause meridienne, c'est prendre les enseignants en otage... car la plupart habite loin de leur école. Venir tous les jours à un coût: essence, fatigue... Dans notre école nous avons une cour trés petite pour les maternelles, le primaire et deux 6° , pas de grande salle à part le hall d'accueil ... Qu allons nous faire des enfants, surtout qu'ils mangent pratiquement tous à la cantine.Déjà avec 1h30 c'est tres violent .. alors plus ..... La plupart des enfants arrivent à 7h30 et partent le soir à 17h 30.... qu'est ce qui va changer pour eux à part le mercredi matin en plus .... Une réforme bien sûr mais celle ci ne semble pas avoir été bien pensée .....

    J en profite pour remercier Charivari pour son site ...

    218
    tristanjeannette
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 17:47

    Pas de pognon, pas de refondation. SERIEUSE..............

    Et nos jeunes collègues oui qui ne pourront pas rentrer chez eux ..

    Pensons à tout pour beaucoup c'est 35 KM matin et soir.....................et pause à l'école...

     

    219
    oyapock37
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 18:24

    Trop fort ... tu as tout dit .... comme je pense !

    Les mêmes espoirs, les mêmes doutes et la même envie d'essayer plutôt que de toujours trainer des pieds,  s'opposer et raler !

    Merci, t'es trop trop forte !

    220
    Gribouillette*
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 18:30

    J'avoue ne pas avoir lu tous les commentaires, mais pour moi nous n'avons pas les moyens de mettre en place une telle réforme.

    Oui, les communes favorisées vont faire terminer les enfants plus tôt, et instaurer des activités culturelles, sportives, pas de problèmes, c'est très bien.

    Mais que va-t-il se passer pour toutes ces écoles de campagne, avec des maries sans moyens? On va juste rallonger la pause méridienne (jusqu'à 2h30 ou 3h!!!) où il ne sera question que de garderie, pas d'activités. Et à celà on va ajouter le mercredi matin. Bilan, les gamins seront encore plus fatigués...

    Et vive l'égalité des chances...

    221
    lea28 Profil de lea28
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 18:31

    Lorsque je parlais de journées trop longues, il s'ahissait de la journée scolaire, il est évident que compte tenu de notre société, les enfants subissent la journée de leurs parents !

     

    222
    Manuyoda
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 18:32

    Ma femme est instit Jeanette et elle travaille à 53 kms de la maison donc pour elle, ce sera pause à l'école aussi.
    Et pourtant, elle est favorable à la semaine de 4 jours et demi (avec le mercredi).

    @AnSoLL: je ne pense pas que Charivari soit dans le sexisme que tu décris.
    Je suis papa au foyer et je n'ai pas eu du tout cette lecture.

    Concernant les inspections, il faudrait aussi une réforme. Je peux vous dire que lorsqu'on voit ça de l'extérieur, on se marre bien !
    Autant de pression pour les instits pour un truc qui sert à rien et qui est faussé par la méthode, c'est ridicule.
    Par définition, une inspection devrait être surprise.

    223
    ferdinand33
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 18:57

    bravo chari

    c'est dit, bien dit, cochon qui s'en dédit!

    224
    tristanjeannette
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 19:15

    @Manuyoda

    Chez nous dans notre ville c'est le point de blocage:

    _laqualité du périscolaire et 2h45 de pause 

    Sinon nous sommes pour la semaine de 4 jours et demi avec une grande préférence pour le samedi  (c'était un réel temps d'échange et de rencontre avec les familles )

    Notre IEN a déjà dit non au samedi .

    Dans qqs années nous verrons si les résultats sonts meilleurs...

    225
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 19:18

    Elle est belle la réforme présentée par Charivari..... Mais on ne vit pas dans un monde de bisounours, alors est ce un trop plein d'optimisme ? un manque d'expérience ?

    Dans le monde réel, je ne suis pas certain que cela se passe comme tu le dis .

    Dans notre commune, cela va être garderie pour tout le monde avec les "dames de cantine" qui font la garderie, le ménage, le bus et la cantine.

     

    Pourquoi se précipiter ? Pourquoi ne pas se concerter ? Pourquoi n'avoir pas solicité les associations locales qui font faire de la musique et du sport aux enfants le mercredi matin ?  Beaucoup de questions sans réponse !!!

    En tous les cas, cette réforme fait parler, ce qui prouve qu'il y a une grande attente, pour le moment non satisfaite.

    PS1 : Dans notre école, tout le monde fera grêve.

    PS2 : Cela fait plus de 20 ans que j'enseigne, les réformes passent, les élèves restent.

    PS3 : Merci à Charivari pour cet espace de parole et pour ce site très riche.

    226
    xy
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 19:28

    Bravo! Travaillons plus pour gagner moins! Et dire que des moutons vont suivre la belle réforme de notre beau ministre....On verra quand tu auras 25 ans de carrière derrière toi!

    227
    Manuyoda
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 20:17

    C'est une jeunette Charivari ?
    Je crois surtout que c'est le reflet d'un état d'esprit.
    Je ne pense pas que son discours serait différent après 25 ans de carrière.

    Et puis s'il vous plait, arrêter de dire n'importe quoi aux gens pour défendre vos intérêts.
    Vous avez raison de les défendre mais faites le avec honnêteté.

    Aujourd'hui vous devez 27 heures de service et demain avec la réforme, ce sera encore 27 heures.
    N'oubliez pas non plus que sur les 108 heures, vous allez avoir la reconnaissance de votre temps de réunion doublée. 48 heures versus 24 heures.

    228
    maarotte
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 20:19

    @xy

    message agréable et constructif... il me semble justement qu'il est interessant de discuter avec des personnes dont l'avis diverge du mien pour partager nos expériences et réfléchir ensemble à d'autres propositions. Evidemment il est difficile d'échanger quand l'interlocuteur n'est qu'animal laineux!

    229
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 20:25

    bravo ferdinand33

    j'adore tes formules!

    ce sujet anime vraiment les passions! C'est déjà ça...

    Bon ce soir j'ai décidé de ne pas trop mettre le nez dans ce sujet, j'aimerais bien en discuter avec certains autour d'un bon verre, je suis sûre qu'on "s'entendrait mieux"!

    Bonne soirée à tous les gens qui croient en la semaine de 4 jours et demie, et bonne soirée aussi à ceux qui n'y croient pas!

    230
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 20:30

    dites donc, c'est pas parce qu'on croit qu'une réforme est possible et sera mieux que les rythmes actuels qu'on est au pays des bisounours!

    Comme Manuyoda, je pense que ce n'est pas une question d'âge, mes collègues "jeunettes" qui n'ont pas connu le mercredi sont plus inquiètes (ce sont des filles) que mes collègues moins jeunots (mixte)!!

    Surtout que mes collègues moins jeunots et moi-même avons connu les 7 demi-journées de 3h devant classe entière!

    On en aura pas autant avec cette réforme!

    231
    clairobscur
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 21:40

    Voilà les statistiques nationales sur le temps périscolaire.


    http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1370

    232
    la directrice masqu
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 22:30

    pas taper... je comprends...


    merci ! je me reconnais enfin dans une lettre d'enseignante. Tous les témoignages me rendaient malade. On n'ose même plus dire ce qu'on pense par peur de se faire lyncher...


    Merci d'avoir été concise et directe, je suis enseignante, directrice d'une petite école rurale sans moyens mais la mairie se retourne les manches et on attend 2014 pour prendre le temps l'année prochaine de trouver tous les moyens de la mettre correctement en place le mercredi matin. Et à 200% d'accord avec toi.

    233
    Christellemars
    Jeudi 31 Janvier 2013 à 23:06

    Je me sens moins seule, moi aussi je pense que la réforme va dans le bon sens.

    Pour les communes qui ne souhaitent/peuvent pas mettre en place un accueil de qualité après l'école, je pense que ce n'est pas  notre problème en tant qu'enseignants, même si je me sens concernée en tant que parent et citoyenne. Au lieu de baisser les bras en s'opposant tout net à la réforme, pourquoi pas s'investir et s'organiser pour trouver des idées pour améliorer les conditions du péri-scolaire ? ( Si on en a le temps, bien sur. )

    Les 5 matinées de classe, je pense qu'elles seront bénéfiques pour les apprentissages en français et en maths. Mais peut-être que je pense ça parce que je suis moi-même plus efficace le matin, contrairement aux gens qui sont plutôt du soir.

    La réforme des programmes, euh... j'avoue que je connais vraiment par coeur l'absurde  programme du CE1 et ça fait longtemps que j'en supprime une bonne partie pour me concentrer sur l'essentiel et surtout le plaisir d'apprendre. Même chose avec les CP ou les CE2, je connais peu les autres niveaux. Je comprends que c'est plus difficile quand on débute mais après une dizaine d'années, quand même, il faut se déstresser et revenir vers un peu de simplicité. Le partage des ressources sur le net ( merci, merci, merci, Charivari ) allège bien mon travail perso.

    J'attends quand même une vraie réforme des programme, j'espère que celle annoncée pour 2014 sera plus intelligente que la précédente.

     

    234
    Calf
    Vendredi 1er Février 2013 à 00:34

    J'invite juste les opposants à cette réforme qui disent non à cette réforme et pas à toute réforme, à lire les avis des autres personnes qui disent non à cette réforme mais pas à toute réforme. 
    Je n'ai à ce jour, pas trouvé un seul opposant à cette réforme d'accord avec un autre opposant à cette réforme sur une autre solution.

     

    Révision des programmes

    Baisse des effectifs - 20 par classe comme en Finlande il me semble

    Rétablissement du RASED

    Des avs formés en nombre suffisant

    Commençons par là.

     

     

     

     

     

    235
    Vendredi 1er Février 2013 à 00:36

    Oui je suis pour une réforme, mais certainement pas celle-là! Quelle déception! Je n'étais pas gréviste aujourd'hui, mais le 12 je ne la manquerai pas!

    Pour toutes les raisons énoncées ci-dessus et de plus,

    - je suis pour les vacances d'été plus courtes afin d'avoir des journées vraiment plus courtes ; maislobby du tourisme !

    - je suis pour le samedi travaillé  cela permettait de voir les parents, de finir la semaine, de se reposer le mercredi ...

    - je suis pour des activité périscolaire, mais gratuites, réfléchies, culturelles et/ou sportives et si possible ailleurs qu'à l'école pour que les enfants changent de lieu, s'aèrent 

    - je ne dis rien sur notre temps qui ne changera pas en quantité, corrigé à midi ou à 4h de toute façon je reste toujours tard (mais ça c'est personnel)

    - je ne vois aucune refondation sur : les programmes, la pédagogie, la formation, l'accueil des petits. Il n'y qu'un vaste raffistolage des horaires qui prend toute la place.

    - pour être fait intelligemment et avec réflexion il faut du temps : prendre le temps de consulter les gens sur le terrain (mais avant d'avoir bouclé les choses! si possible)

    J'en oublie certainement, mais il est tard et je suis si déçue!

    Merci au collectif des dindons que je soutiens

    Refondation de l'école

    sur Facebook : http://www.facebook.com/ecoleintelligente

    sur le blog des dindons : http://paroleauxdindons.canalblog.com/

     

    236
    globulo
    Vendredi 1er Février 2013 à 07:42

    Ah, c'était super, cette réforme!!! avec moins d'heures de classe et des activités culturelles et sportives à partir de 15h30 - 16h... Mais à l'arrivée, c'est:

    - Davantage de maths et français, car peu nombreux seront les instits qui feront arts visuels, musique et EPS le mercredi...Ces matières vont donc passer à la trappe, traditionnellment faites en fin d'après midi, ce qui était fort louable si les enfants sortaient de l'école pour être pris en charge par des intervenants sportifs et culturels mais...

    - Une prise en charge rendue possible par les normes d'encadrement que notre gourvernement (de gauche parait-il!!) a assouplies; 40% d'enfants de plus par adulte!!! uen honte...

    - Dans nos campagnes, une prise en charge de l'enfant dans des accueils périscolaires où le personnel est, on le sait, en partie pourvu par des contrats aidés sans aucune formation, avec très peu de moyens.

    Ne parlons pas des 5 demi-journées consécutives dans des écoles qui accueillent des enfants un peu difficiles.(c'est un euphémisme).. la pause du mercredi matin est vitale, pour eux comme pour nous!!!

    Bref, tout a été réfléchi pour des petits urbains, sans grosses difficultés puisque l'APE est allégé, faisant des activités payantes dans des clubs, se levant quand même le mercredi pour aller au centre aéré... mais l'école française, ce n'est pas que ça et moi qui trouvais la réforme louable et bienvenue, j'en suis revenue...

    237
    Vendredi 1er Février 2013 à 07:47

    Venie, ce n'est vraiment pas très élégant de profiter de cet article pour mettre une bannière sur le collectif des dindons (pas très élégant = euphémisme).

    238
    Manuyoda
    Vendredi 1er Février 2013 à 09:32

    @Venie73 SA - Entreprise de publicité

    Les représentants des professionnels du tourisme ont exprimés il y a quelques semaines leurs regrets sur le fait que le calendrier 2013/2014 ne prévoit pas le raccourcissement et le zonage des vacances d'été qu'ils réclamaient.
    C'est pour ne pas se mettre encore plus les PE à dos que le MEN a différé cette mesure.

    Des activités périscolaire gratuite ? Ca fait combien de temps que tu enseignes ? Ca fait combien d'années que tu le réclames ? Je n'ai jamais entendu cette demande dans les 20 dernières années !

    Tu ne vois aucune refondation ? Tu as bien lu le projet de loi ?
    Ca m'étonnerait parce que le retour de la formation, le recrutement de PE supplémentaire et la refonte complète des programmes, tout est dans la loi.

    Tu n'as donc pas participé à la concertation (lancée sous le gouvernement précédent et continuée par différent moyens simples mis à disposition des PE) ?
    C'est dommage !

    @ globulo: La pause du mercredi matin est peut-être vitale pour toi mais il semble que les témoignanges de tous ceux qui travaillent déjà le mercredi matin prouve qu'elle n'est pas vitale pour le enfants. Au contraire !

     

    239
    Timis
    Vendredi 1er Février 2013 à 09:35

    @ Calf : vous citez mes propos mais vous n'y répondez pas. 
    Je parle d'opposants à cette réforme des rythmes, et qui disent qu'ils ne s'opposent pas à toute réforme des rythmes. Sauf que personne n'arrive à se mettre d'accord pour autre chose. 
    Et pour les 20 élèves en Finlande, ok ça serait super cool, dans un monde où la France serait richissime et pas en crise. Sauf qu'il ne faut pas oublier non plus : qu'il y a une sélection de fous pour les "nouveaux enseignants" qui ne sont pas payés durant leur 5 années de formation, qui doivent faire au moins 3 ans d'assistant dans les classes payés au lance-pierre, qu'ensuite ils n'ont aucune garantie d'emploi : chaque école (directeur purement administratif) recrute son personnel et peut le virer si pas satisfaisant, etc... Mais si on est prêt à tout ça : why not ?
    Sauf que je suis de plus en plus sceptique sur la possibilité de réformer quoique ce soit en France. Alors que dans les années 70 en Finlande, toute l'éducation a été remise en question, et on voit le résultat.

     

    @venie73 : Je ne dis pas que les "opposants" n'ont pas d'idée sauf que :
    - le samedi matin : une majorité des PE est contre ce retour au samedi matin (et je ne parle même pas des parents)
    - le raccourcissement des vacances d'été : dans les conditions actuelles, pour moi c'est hors de question : les conditions de travail des enfants tout le mois de juin (et pourtant je ne suis pas sur la côte d'azur) sont horribles parce qu'il fait trop chaud dans les écoles. Donc travailler jusqu'à mi juillet et/ou reprendre mi-août çe sera sans moi. Surtout que ça impliquerait de rajouter une période de vacances vers mai sinon tout le monde aura une dernière période entre 12 et 15 semaines ce qui est juste n'importe quoi. Donc au final aucun gain sur la journée des élèves. 
    - Pour les activités périscolaires obligatoires, gratuites, en dehors de l'école, etc... : je ne sais même pas quoi répondre, et après c'est moi qu'on traite de bisounours....
    - Encore une fois toute personne qui le voulait pouvait s'exprimer sur le sujet durant de nombreux mois. 
    - Et bien sûr que si y'a une "refondation" sur autre chose : hausse du nombre de recrutement pour diminuer justement les effectifs, nouveaux programmes d'ores et déjà prévu (et justement pas prévus tout de suite pour faire une concertation), et surtout retour de la formation pour les nouvelles recrues ce qui n'est pas rien !!

     

    @globulo : sur le d'avantages de français / maths : je ne le vois pas ainsi. 
    Actuellement on est obligés de faire du français et des maths les après midi car en 4 matins on n'a pas le temps de tout faire. Ces séances de grammaire, de production d'écrit ou de numération sont très difficiles à faire l'après midi. 
    Là au contraire on va avoir 5 matinées pour faire ces apprentissages : ce qui laissera donc la possibilité (que je trouve géniale) de ne plus faire français et maths lors des après-midi lorsque les élèves ne sont pas disponibles pour cela, mais de ne plus faire que des matières d'éveil et artistiques.

    240
    Lala78 Profil de Lala78
    Vendredi 1er Février 2013 à 12:10

    Je m'exprime juste pour vous faire connaître les aménagements de notre semaine depuis de longues années dans les écoles d'une commune riche dans le 78 :

    Matin : 8h30 à 12h  

    reprise classe AM lundi / mardi : 14h45 à 16h30

    reprise classe AM jeudi/vendrdi : 13h30 à 15h15

    Classe le mercredi de 8H30 à 11h30

    Les enfants sont en ateliers périscolaires soit de 13h30 à 14h45 (lundi/mardi) , soit de 15h15 à 16h30. Chaque trimestre, nous leur proposons de choisir des ateliers (choix par cycle) : on en a 3 à 4 différents/jour. Il y a 15 places/atelier pour le cycle. Ce qui fait que les enfants ont en moyenne 2 ateliers/semaine. Le jour où il n'y a pas d'atelier, ils peuvent s'orienter sur ce qu'on appelle les ateliers libres : cour, préau avec les babyfoot ou jeux avec animateurs qui s'occupent du préau ou de la cour, BCD, coin repos/BD, ludothèque ( nous avions constaté que les plus jeunes avaient besoin de jouer en libre avec des jouets, pas de consigne...pour laisser place à un besoin d'imaginaire...). Nous voulions que les plus jeunes aient moins d'activités ateliers pour ces raisons (cycle 2). Activités proposées : poney, rollers, escalade, bracelets brésiliens, dessins polynésiens, mosaïque...etc...

    Pourquoi un périscolaire avec 2 horaires différents entre le début et la fin de semaine :

    Au début du projet, il était question d'alléger l'attention des enfants en début d'après midi. tous les ateliers étaient donc sur 13H30/14h45. Mais la commune ayant du mal à trouver des animateurs avec un contrat d'une heure a réaménagé le contrat éducatif local en groupant les écoles 2 par 2. De ce fait, les animateurs quittent une école pour aller en retrouver une autre...

    Les avantages de cette longue pause ou de finir plus tôt :

    - faire les réunions de cycle, l'APE...préparer sa classe

    - 5 matinées au lieu de 4  pour maths et francais..sachant qu'on évite ces matières l'après-midi, quand on peut....

    - Les parents qui le souhaitent récupèrent les enfants à 15h15 ou les gardent plus longtemps le midi... c'est au choix.. dans ce cas, ils ne participent pas aux ateliers... Certains allaient également chez l'orthophoniste...

    Inconvénient :

    - une école ouverte.... (avec des allers et venues...attention aux vols : voiture volée!! ),

    - des enfants un peu plus dispersés qui perdent un peu le respect de l'adulte, surtout quand ils retrouvent l'enseignant après l'atelier...

    - enfants agités le vendredi après-midi...

    Voilà, c'était juste mon expérience de plus 10 ans d'aménagement des rythmes scolaires...

     

    241
    ln
    Vendredi 1er Février 2013 à 12:19

    Alors, moi je dois débarquer, mais je n'ai jamais vu cette fameuse concertation qui se serait déroulée en fin d'année dernière? C'était sous quelle forme? C'était syndicale ou "officielle"?

    Sur les programmes, si je me rappelle bien en 2002, on a été consulté sauf que les programmes étaient déjà édités alors c'était un peu du fouta... de gueu... Mais après tout, soyons optimiste, je ne demande qu'à ce qu'enfin on s'intéresse à notre avis de professionnels du terrain.

    Sincèrement, j'aimerais bien que les PE contre le samedi matin m'explique pourquoi. Je trouve que c'était un moment privilégié (sans y passer des heures) avec les parents. Ceci dit, il est vrai que les autres pays sont à 5 jours continus.

    Sur ce, je m'en vais lire les 25 mesures clés du projet de loi.

    242
    papagateu
    Vendredi 1er Février 2013 à 12:52

    Un petit coup d'oeil sur quelques les factuels toujours incontournables,

    En Allemagne.

    Semaine de 5 ou 6 j avec 1 ou 2 samedis libres par mois.

    Horaires : 7h 30 ou 8h30  jusqu'à 11h30 ou 13h30.

    Pas de cantine -comme on l'entend en France-car  les parents doivent préparer un repas chaque matin pour leurs enfants ( "les tartines" comme ils disent) qu'ils prennent ensemble en milieu de matinée (possiblités de réchauffer si besoin était).

    Nos voisns allemands mangent très peu le midi, adultes, ados ou enfants mais plutôt le matin et le soir.

    A 13 h les petits écoliers retournent seuls à la maison, on les appelle les "enfants à la clef" car la plupart d'entre eux -pour ne pas dire plus- portent la clef de la maison au bout d'une chaînette autour du cou. Les ateliers qu'on imagine n'existent pas.

    A chaque nouvelle rentrée, pour les petits qui entrent à l'école, une cérémonie festive religieuse et laïque est prévue à la mairie .

    Les vacances d'été sont de 6 semaines comme aux Pays-Bas et au Royaume Uni ( 9 semaines en France). Et nos petits élèves rentrent à l'école... début aôut.

    Mes nièces et neveux sont parfaitement bilingues...ce qui n'a eu aucune incidence sur leurs choix professionnels. En Allemagne, on choisit le Français comme seconde langue à 6% environ. La plupart, comme en France, choisissent encore et toujours l'Espagnol...il y a environ 4% d'élèves qui choisissent l'Allemand en France ...

    En Finlande.

    Les médias rappellent toujours le classement PISA de la Finlande,: prix d'excellence puisque classée 1ère de la classe.

    190 j de classe (175 en France).

    Semaine du lundi au vendredi

    Horaires : 8 h jusqu'à 13h ou 14 h.

    Récréation : 15 mn  et Pause-déjeuner de 30 mn.

    Vacances d'été : fin mai à mi-août (10-11 semaines).

    Quand j'ai choisi ce métier (maintenant le vôtre), les Chronobiologistes me disaient qu'une classe transplantée ( en montagne ou à la mer) devait prévoir un séjour de 3 semaines mini pour des raisons de bioéthique et psychomédicales pour respecter l'horloge interne des enfants ( et l'horloge externe des commerciaux)... Je n'ai donc jamais pu "profitér" de ces havres touristiques éducatifs, faute de myens financiers... Bien entendu, je renonçais alors aux "quêtes" et "ventes coopératives" établies et parfois institutionnelles puisqu'il me semblait que les Municipalités devaient, non pas nous aider dans ces projets, mais prendre en charge leurs familles.

    Plus tard, les séjours de 3 semaines se sont métamorphosés avec les mêmes chronobiologistes...qui préconsaient alors une dizaine de jours plutôt que les 3 semaines incontournables... Comme le temps passe pour tout nos spécialistes en éducation, parfois enseignement...

    Evitons les polémiques dans les cafés du Commerce ou les Auberges espagnoles (sans jeu de mots, merci) qui risuent fort de diviser les enseignants...Mais peut-être est-ce finalement le but ? ...

    Peut-être serai-je censuré pour rappeler ( réalités et factuels) que nos ministres de l'Education Nationale que tous les observateurs plaignent et congratulent à chaque fois devant leur tâche qui reste néanmoins supportable alors que la vôtre ne l'est plus.

    Et c'est bien là, la réforme... un terme ambigü, un fourre-tout médiatico-politique.

    "Les maîtres d'école sont des jardiniers en intelligences humaines" disait Victor Hugo.

                            Evitez la division...sinon, ce sera du "chacun pour soi"...

                            Bon vent (ça dépend de la girouette en haut du vieux clocher).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    243
    Manuyoda
    Vendredi 1er Février 2013 à 12:53

    Cette concertation s'est déroulée (entre autre) sur un site internet créé spécialement pour ça par le ministère. L'adresse du site a été envoyé à toute les écoles par mail.
    Ce site pouvait aussi recueillir les avis des parents et il était demandé que tout le monde soit informé par un affichage dans les écoles.

    244
    ln
    Vendredi 1er Février 2013 à 13:06

    papagateu

    Je ne vois que 8 semaines en été vu qu'on travaille début juillet.

    245
    ln
    Vendredi 1er Février 2013 à 13:11

    Merci Manuyoda. Bah dans mon école cela n'a jamais été affiché. A moins que je sois passée à côté. En tout cas, y a pas d'équipe (enfin on est quand même plusieurs!) dans mon école donc on n'en a pas parlé. C'est franchement dommage.

     

    re papagateu: oui, je crois que diviser pour mieux régner, ils l'ont bien compris depuis un moment en haut.

    246
    Vendredi 1er Février 2013 à 13:22

    De mon côté j'ai participé à la concertation sur internet. Ce n'était peut-être pas parfait comme dispositif, mais en même temps on est nombreux donc je ne sais pas quel dispositif serait plus approprié.

    247
    Manuyoda
    Vendredi 1er Février 2013 à 13:56

    Enfin bref, la concertation a bien eu lieu pour ceux qui ont bien voulu s'en préoccuper (même si certaines écoles n'ont pas relayé l'info, on en a beaucoup parlé dans les médias).

    En tout cas, ce lieu de discussion fait un bien fou comparé à d'autres pages où on essaie de faire croire aux parents qu'il n'y a aucun débats chez les enseignants et que tous les parents seraient terrorisés à l'idée de cette réforme.

    La vérité est tout autre, les avis sont très partagés et il n'est même pas certain que les opposants soient majoritaires.

    En tout cas, notre école a un besoin urgent de changement. Nous avons aujourd'hui une chance unique de démarrer ce changement.
    Les semaines à venir vont être très importantes. Si Peillon est poussé à retirer son projet de refondation, il sera contraint de démissionner et il faudra attendre 10 ou 20 ans comme toujours avant qu'un autre ait la volonté et le courage de faire bouger le mammouh (et les dindons maintenant aussi lol)
    Autre inquiétude, si les instis arrivent à bloquer la réforme, nous assisteront à un très long divorce entre les enseignants et le peuple. Ce serait sans doute le plus triste dans cette histoire.

    248
    Timis
    Vendredi 1er Février 2013 à 14:52

    @Lala 78 : je trouve ça super ce système d'ateliers. C'est pas top de ne pas avoir les mêmes horaires sur toute la semaine, mais super malin pour la mairie qui peut avoir de vraies propositions d'ateliers en permettant de meilleurs horaires pour les animateurs. Pareil, je trouve très malin de ne pas faire faire aux enfants 4 ateliers par semaine mais simplement 2.
    Enfin bref, j'adore cette organisation.

     

    @ln : En soit je ne suis pas contre le samedi, si ma commune décide de demander une dérogation j'irai volontiers. Sauf que ça a pour moi plusieurs inconvénients dans ce que j'ai lu : 
    - concrètement je ne pourrais plus jamais aller voir ma famille entre les vacances (le mouvement m'ayant éloignés d'eux) et franchement ça me soule, et je pense que je ne suis pas la seule à avoir besoin de deux jours pour bouger un peu le week end.
    - fort taux d'absence des maternelles le samedi matin
    - Et surtout à l'heure où les parents ont de plus en plus de pression au travail, où les enfants restent de plus en plus gardés par d'autres personnes, certes les parents pourraient venir à l'école, mais je trouve préférable que les enfants restent avec leurs parents le week end, pour une fois qu'ils peuvent le faire. 
    - Et ça pose aussi de gros problèmes pour les parents divorcés (certes ça peut aussi faire venir les parents divorcés à l'école, mais c'est pas toujours aussi simple loin de là)

    249
    papagateu
    Vendredi 1er Février 2013 à 16:12

    L'enquête PISA s'appuie uniquement sur des statistiques ( un métier, une profession qui a accouché des sondages...)

    Quelques données encore :

    Il y a environ 200 pays dans le Monde. 75 ont fait l'objet de l'enquête PISA avec pour résultats :

    1er la Chine (pas dans l'OCDE)

    2ème La Corée (non plus)

    3ème La Finlande...l'Allemagne 20ème, la France se classant 22ème et le Royaume Uni 25ème.

    La Chine et la Corée... sociétés modèles ?

    "Rallonger de 36 j la présence des enfants à l'école primaire...des écoliers qui passeraient moins de temps sur les bancs entraînerait forcément un encadrement différent des activités extra-scolaires...les centres de loisirs et établissements scolaires devraient adapter les activités scolaires..." dit le projet...au conditionnel...Scolaire ou extra-scolaire ? Quelles différences ? Avec quels moyens financiers et structures d'accueil actuellement déficientes ?

    En Allemagne, Angleterre, Italie, Finlande...ces activités qui sont pour la plupart facultatives sont payantes...

    Loin de tout corporatisme, pourquoi ne pas envisager une enquête PISA concernant les Enseignants car il semble bien que cette profession est de plus en plus délaissée et attire de moins en moins de candidats... Un hasard ? Non, une réalité dont ne peuvent que souffrir les écoliers.

    En 68, on nous disait "Sous les pavés, la plage", c'était pas une Réforme mais une Révolution dit-on encore avec les mêmes gouvernants... J'ai battu les pavés des cours d'école pendant une trentaine d'années... jamais vu la plage...

    En vous souhaitant à tous et à  toutes, une retraite méritée et...reconnue sauf carrière politique...

     

     

     

     

     

     

     

     

    250
    ln
    Vendredi 1er Février 2013 à 18:12

    Il y a eu une enquête avec avis des parents sous Sarco en 2010-2011. Les parents n'étaient pas pour le retour à 4 jours et demi. C'est marrant comme ce genre d'info ne circule pas et est vite oubliée...

    251
    Vendredi 1er Février 2013 à 20:06

    Charivari a dit: "Venie, ce n'est vraiment pas très élégant de profiter de cet article pour mettre une bannière sur le collectif des dindons (pas très élégant = euphémisme)."

    Je ne pensais pas que cette info aurait était prise pour de la propagande, alors je tiens à m'excuser si tu l'as reçue comme cela. Ce n'était pas mon intention.

    Touts les points de vue qui sont exprimés ici se valent et on voit bien qu'à la lecture d'un même texte, les interprétations peuvent être différentes.

    Merci d'avoir ouvert ce lieu de discussion, sujet qui prête certes à polémique, mais l'on voit bien toute la difficulté de mettre tous les différents acteurs autour d'une table pour se mettre d'accord, quand nous, enseignants, sommes déjà un peu partagés.

    Bon WE à tous.

    252
    Alix60
    Vendredi 1er Février 2013 à 21:31

    Je rentre tout juste de notre conseil d'école, alors petit moral : je ne suis pas contre la réforme non plus dans l'absolu, mais je pense que tout cela est précipité. Nous (les enseignants) avons donc demandé le report à 2014 de la mise en place de la réforme. Réponse du maire : 50€ par élève cela ne se refuse pas!!!!!! L'intérêt des enfants dans tout ça? Les maires voient des chiffres et nous ...des enfants, alors gros problème de communication!

    En plus, nous perdons une classe à la prochaine rentrée avec une moyenne de 22 élèves par classe (ce qui ne me paraît pas indécent!). Alors le "plus d'enseignants que de classes", je ne sais pas...

    Bref, retour à la réalité un peu difficile!

    Bon week-end à tous malgré tout!!!     

    253
    PE
    Vendredi 1er Février 2013 à 21:32

    Timis : la coupure du WE est néfaste pour les élèves, si la réforme se fait effectivement dans leur intérêt, ce serait la meilleure solution, bien qu'elle ne soit pas parfaite. Je crains que les dérogations soient malheureusement extrêmement rares...

    Manu : autant je te rejoins sur le fait que nous sommes à un moment important qui peut faire évoluer l'école favorablement (ou non) et que les avis sont probablement paratagés sur le changement à adopter, autant je trouve exagéré de présenter cette réforme comme une chance unique , etc alors qu'elle ne va pas transformer les résultats des élèves, ne rêvons pas. Elle ne sera pas si catastrophique que certains l'affirment si elle passe d'accord (même si je ne crois pas au bénéfice des rythmes ainsi appliqués), mais l'inverse est juste aussi, elle ne fera pas de miracle. Pourquoi attendre 10 ou 20 ans? Il faut du changement, presque tout le monde est d'accord mais commencer pas les rythmes de cette façon ne me parait pas être prioritaire face à la réalité de ce que constatent les profs sur le terrain.

    254
    papagateu
    Vendredi 1er Février 2013 à 21:54

    Pour être journaliste, donc chargé de l'Information sans être véritablement responsable des articles adaptés au quotidien mais qu'on rectifie après demain- c'est BAC + 2 en moyenne dans les 13 écoles de formation.

    Pour être Prof des Ecoles, c'est BAC + 5 et sans ces pouvoirs médiatiques d'information pour tous (lecteurs, abonnés, téléspectateurs, auditeurs etc.)

    90% des journalistes ne sont jamais passés par une école.

    Quant aux salaires respectifs et comparatifs... Y'a pas photo.

    Allons bon, voilà que je confonds les réactions corporatistes.

     

     

     

     

    255
    Vendredi 1er Février 2013 à 22:17
    Ouh la comme c'est hasardeux de comparer avec le métier de journaliste. Tous ne sont pas PPDA Et il y en a plein qui peinent à gagner le SMIC.
    256
    papagateu
    Vendredi 1er Février 2013 à 22:35

    Evitons ce genre de polémique .Non, pas hasardeux...chacun chacune a des journalistes dans sa famille ou ses amis ( vous aussi ppourrait-on le supposer). Laissons vos références journalistiques que je ne me serais jamais permis de citer, désolé. 

    90% des journalistes ne sont jamais passés par une école : c'est une réalité.

    Tous les PE ont Bac + 5. C'est tout ce que j'indique.

    Pour le reste, consulter les barèmes... Et ne rentrons pas dans ce genre de comparaisons car bien des enseignants et leurs familles ont des difficultés financières au quotidien...Restons-en là, merci de ne pas polémiquer.

    Par contre, vous pouvez toujours afficher les salaires considérés.

    Merci pour nous tous, vacataires, PE et autres,  retraités ou pas.

    Bonsoir.

     

     

    257
    papagateu
    Vendredi 1er Février 2013 à 22:43

    Mais peut-être n'aviez-vous pas remarqué que je voulais faire référence au monopole des  professionnels de l'Information que sont les médias (journalistes évidemment)... et pas du tout les enseignants qui, eux, sont consultés (pas par les journalistes mais par le Corps professoral et politique), c'est vrai, mais rien de plus, comme d'habitude...

     

     

    258
    papagateu
    Vendredi 1er Février 2013 à 22:45

    Communication ? Information ? Ah bon ? C'est comme " sous les pavés, la plage"...

     

    259
    Suzanne-Pascale
    Vendredi 1er Février 2013 à 22:45

    Et parce que les mairies vont faire n'importe quoi, on devrait refuser une réforme qui nous donnera le temps et les moyens demandés depuis des années et qui allègera enfin la journée en classe de nos élèves ? Ne nous trompons pas d'adversaire. Négocions, discutons avec nos mairies pour que ce temps gagné soit du temps intelligent pour tous.

    260
    Aud-55
    Vendredi 1er Février 2013 à 22:56

    Je découvre le topic donc désolée si je ne lis pas tout... J'allais dire vous êtes trop nombreux à avoir le temps de converser ! :-)

    Voilà mon avis (suite aux discussions que j'ai pu avoir dans des écoles)

    - Le retour au samedi serait plus profitable, avant tout pour les enfants mais aussi pour nous. Trop compliqué en plein milieu de la semaine... pensons aux activités sportives ou de loisirs des enfants... une coupure indispensable... Après cela peut se discuter entre un élève de GS ou de CM... En 6ème il y a bien les 5 jours... Il est clair que la coupure de 2 jours n'est pas bonne, quel que soit l'âge de l'enfant...

    - Des nouveaux programmes sont prévus : tant mieux, s'ils prennent en compte un allégement...

    - Frais de déplacement : les ZIL vont en profiter ! C'est le bon plan du coup (déjà financièrement intéressant)... Au final, pourquoi se "prendre la tête" avec une classe à l'année, alors qu'en bossant relativement moins on gagne beaucoup plus ??? Tout en ayant du plaisir dans l'enseignement et la découverte de classes différentes !

    - Au final nous resterons le pays d'Europe qui a le nombre d'heures de cours le plus élevé... puisque Peillon les déplace tout simplement... Et nous aurons toujours un nombre de semaines de vacances le plus élevé...

    - Pour les gens mal informés, nous chipotons... car nous sommes fonctionnaires avec un travail à vie, un niveau de vie à jalouser (vacances) avec un salaire "suffisant" même si nous restons le prolétariat de l'Etat... On nous paye même pas nos stylos (je pense aux policiers), même si l'on peut passer par la coopérative, comme pour les feuilles... En même temps, quel intéret à faire maintenant BAC+5 pour "juste" faire prof ? un petit salaire, des prises de tête et du stress... On comprend la crise de vocation...

    - En restant à midi à l'école, cela évite d'emmener des cahiers à la maison car le soir il est bon de souffler aussi... En plus si l'on doit finir plus tôt c'est pas plus mal... Nous serons peut-être moins fatigués pour enchainer les 5 jours

    - Espérons que les mairies ne demandent pas aux enseignants de faire des heures (payées par la commune) le soir en périscolaire. Ce n'est pas NOTRE rôle, nous travaillons pour l'Etat... La mairie pourrait en profiter pour nous avoir sous son coude pour des projets en partenariat ou autre...

    - Enfin, il est temps qu'on obtienne la prime SIOE (que les profs principals ont...), une espèce de bout de 13ème mois, qui nous aiderait bien lors du paiement des impots par exemple...

    261
    maarotte
    Vendredi 1er Février 2013 à 23:09

    @PE

    "la coupure du week end est néfaste"...à voir. C'est quelque chose que l'on entend souvent mais  j'ai un peu du mal à comprendre. Déjà, néfaste à quoi, je suppose que l'on pense aux apprentissages.

    Pour ma part, je trouve les enfants beaucoup calmes et receptifs le lundi matin que le vendredi matin (pour garder les mêmes horaires de journée); et même je les trouve encore plus disponibles après une longue coupure de 15 jours de vacances qu'en fin de période. Alors mes sources ne sont certes pas des chronobiologistes patentés mais seulement mes 15 ans d'enseignement et l'avis de l'ensemble de mes collègues avec qui j'en discutais durant notre pause méridienne.

    D'autre part, il me semble que les résultats en terme d'apprentissages ne peuvent justifier à eux seuls tous les choix:  le bien-être des enfants au sens large me semble également plus qu'important.

     

     

    262
    maarotte
    Vendredi 1er Février 2013 à 23:16

    "le prolétariat de l'état".... j'espère qu'aucun catégorie B, C, vacataire ou contractuel, Assistant d'éducation, CAE ou autre contrat kleenex ne vous lise!!!

    263
    Manuyoda
    Vendredi 1er Février 2013 à 23:28

    D'accord avec toi maarotte sur la pause du week-end. C'est d'ailleurs valable pour les adultes.
    J'ai travaillé 3 ans dans le commerce avec comme jours de congé le dimanche et le jeudi, ne jamais avoir 2 jours consécutifs, c'est un cauchemar.

    264
    Timis
    Vendredi 1er Février 2013 à 23:34

    @Aud-55

    Je ne réagis pas sur le reste car trop fatiguée ce soir, mais juste parce que ça m'a fait bondir ! 
    C'est quoi ce montage de tête contre les ZIL ? Mais je vous en prie, devenez ZIL. A vous entendre c'est si agréable et bourré d'vaantage d'être un bouche-trou toujours sur la route ! Vous libérerez un poste pour justement un ZIL qui n'aspire qu'à un peu de stabilité et de reconnaissance ! 
    Et de toute manière c'est quoi le rapport avec la réforme ??

    265
    PE
    Samedi 2 Février 2013 à 00:16

    Manu : ne pas avoir 2j de congés de suite est un cauchemar mais les élèves devraient travailler 5j d'affilée sans pause et ce serait mieux ainsi? Là, quelque chose m'échappe...

    Maarotte : je faisais référence aux fameux chronobiologistes pour la coupure du week-end mais selon les rapports que l'on veut bien trouver, la coupure du mercredi peut paraitre également néfaste (dans une moindre mesure à mon avis et cela est partagé par de nombreux collègues et parents d'élèves mais pas ceux qui partent en week-end).

    Je ne connais pas l'organisation idéale mais j'ai bien peur que les moyens nécessaires ne soient pas réunis pour que l'intérêt de l'élève soit suffisamment pris en compte et que l'on se retrouve dans le "moins pire" malheureusement... A partir de là, pourquoi ne pas focaliser les moyens de cette refondation sur de réelles évolutions concrètes pour les élèves (rased, intervenants, formation des enseignants, baisse des effectifs, programmes, avs, notamment) plutôt que sur des supposés bénéfices au niveau des rythmes?

    266
    Samedi 2 Février 2013 à 00:18
    Je n'ai pas vu l'agression contre les ZIL, c'était où ?
    267
    maarotte
    Samedi 2 Février 2013 à 01:26

    @ PE

    J'avais bien compris que tu parlais des chronobiologistes mais malgrè tous les rapports, aussi étayés de belles statistiques soit-ils, je continue de penser que le lundi mes élèves sont plus disponibles que le vendredi et en début de période qu'en fin de période: les coupures ne semblent pas nuirent au travail de mes élèves au contraire. Comme je ne suis pas statistitiennne je ne me permettrais pas de généraliser aux autres élèves.

     Mais si tu aimes les rapports il me semble qu'il y en a qui montrent, encore grâce aux chiffres, que la réduction des effectifs (puisque tu en parles) n'a pas de conséquence notable sur l'apprentissage des élèves. Là aussi, je me dis que l'on ne doit pas parler des mêmes élèves...

    "selon une note du haut conseil de l'évaluation de l'école, de 1966 à 1999, la taille des effectifs a diminué de 26% en primaire, sans que des effets positifs n'aient été constatés..." Et voilà, les statisticiens t'ont coincé, tu ne peux plus objectivement demander une baisse d'effectif!!!

    Juste parce que ça m'amuse, je rajoute en passant que l'on peut faire la même chose pour dire que l'achat répété de briquet augmente les chances de développer un cancer du poumon!!!

    Et de toute façon, encore une fois et c'est le plus important un enfant, n'est pas qu'un élève. Pour grandir et devenir un adulte heureux, responsable, autonome... il ne lui suffit d'avoir été un bon élève (et ce n'est même pas nécessaire!). Le rôle de l'école est bien évidemment d'amener chaque élève au meilleur de lui-même en terme d'apprentissage mais, et c'est très important pour moi, cet objectif ne doit pas toujours primer sur tous les autres aspects du développement d'un enfant. Pour caricaturer:Le jour où les chronobiologistes expliqueront que pour avoir les meilleurs apprenants, il faut tous les mettre en internat 7j/7 et retour en famille à Noël pour un jour et demi, devrons-nous suivre leur préconisations?

    Un enfant c'est bien plus qu'un élève.

    268
    ln
    Samedi 2 Février 2013 à 08:29

    @Aud-55, j'ai fait ZIL 3 ans, franchement, j'ai pas pris mon pied avec des remplacments sur une ou deux journées (la vraie mission des ZIL). Et le matin, mon ventre se nouait dès que j'entendais le tel. J'étais en ZEP la plupart du temps et les gamins là-bas si tu n'es que de passage, ils ne te loupent pas. Oui, j'avais moins de prép (mais bon faut être réactif face aux niveaux et tout et tout) et je gérais mon boulot pour les corrections, mais c'est autre chose. Ceci dit, je ne dis pas qu'à la longue quand j'aurai bien été dégoutée du métier ou trop fatiguée, que je n'y retournerai pas.

    269
    ln
    Samedi 2 Février 2013 à 08:30

    Moi je dis que je reconnais ceux qui ne veulent pas bosser le samedi matin, ils sont encore au lit! :p

     

    ps: merci à mes filles de brailler si tôt le matin! :(

    270
    ln
    Samedi 2 Février 2013 à 08:33

    @Marotte: les catégories B ne nous en tiendront pas rigueur, en milieu de carrière, ils gagnent plus que nous visiblement. :)

    271
    ln
    Samedi 2 Février 2013 à 08:36

    J'ai relu ma réponse à Aud-55 sur les ZIL. Si je dis que j'y retournerais peut-être parce que je serais fatiguée, ce sera pas fatiguée de bosser (on va croire que je dis que les ZIL ne bosse pas!) mais fatiguée de la paperasse pour la classe, des bulletins+LPC qu'il faudrait fondre en un, des parents qui peuvent être chi... !

    272
    maarotte
    Samedi 2 Février 2013 à 09:01

    Je ne suis pas pour le samedi ...et pourtant je suis réveillée depuis un moment..

    273
    tristanjeannette
    Samedi 2 Février 2013 à 09:08

    http://75.snuipp.fr/?La-pause-meridienne-est-une#.UQzIYPnfFw8.facebook

    Lire les travaux de Claire Leconte 

    Après dialoguons moi c'est le seul point "la pause méridienne" que j'espère pouvoir refuser (démocratie...)

     

    274
    maarotte
    Samedi 2 Février 2013 à 09:49

    Je pense effectivement que le choix d'un temps de périscolaire saucissonné en 4x45',  n'incite pas les communes à mettre en place des activités périscolaires de qualité, soucieuses de l'enfant.

    L'article de Claire Leconte propose le même emploi du temps que celui évoqué ici par gwenou92:

    L 8h30-12h30

    M 8h30-12h30    14h30-16h30

    M  8h30-12h30

    J 8h30-12h30      14h30-16h30

    V 8h30-12h30

    Deux après-midi libérées pour la mise en place de réelles activités périscolaires, dans les grandes communes on peut même imaginer que les après-midi libérées ne soient pas les mêmes dans chaque école de façon à pouvoir employer les mêmes intervenants et répartir au mieux les ressources de la ville (piscine, médiathèque, musée....)

    Moi, je l'aime bien cette solution, ....mais elle n'est pas légale deux journées à 6h: interdit par le texte actuel. Dommage!!!

    Alors on peut complètement supprimer les après-midi: soit en raccourcissant les vacances de 7 semaines....ou en travaillan tsur  6 matinées....

    Sinon il y a lala78 qui a expliqué le fonctionnement de son école

    Matin : 8h30 à 12h  

    reprise classe AM lundi / mardi : 14h45 à 16h30

    reprise classe AM jeudi/vendrdi : 13h30 à 15h15

    Classe le mercredi de 8H30 à 11h30

    Là aussi les différentes écoles de la communes ne sont pas sur le même emploi du temps et les animateurs sont dans une école en début d'après-midi et vont dans une autre école en fin d'après-midi.

    L'avantage de cette solution c'est que c'est autorisé par la loi, mais personnellement, ma préférence va à la première.

    Voilà si vous avez d'autres idées, je suis preneuse...

     

     

     

     

     

    275
    Manuyoda
    Samedi 2 Février 2013 à 10:13

    Mon idée, si on doit ce contenter pour cette année de seulement 45 minutes de moins par jour serait de ne pas mettre en place d'activités périscolaires avec toutes les difficultés induites.
    On veut raccourcir les journées de nos enfants ? Alors laissons les un peu tranquille.
    Soit quand c'est possible, ils rentrent chez eux soit de 15h45 à 16h30 faisons donc de la garderie avec activités libre.

    276
    ln
    Samedi 2 Février 2013 à 10:37

    J'aime beaucoup l'article de Claire Leconte. J'ai mon conseil d'école cette semaine. La mairie va surement nous présenter le programme de l'année prochaine. Je regrette qu'ils ne nous aient  pas demandé notre avis. Aucune consultation ou alors par le biai de notre direction qui n'a pas jugé utile de nous le faire savoir.

    277
    Aud-55
    Samedi 2 Février 2013 à 10:50

    De la garderie pour nous, payée par la mairie ? Je pense que tu ironises^^ Nous n'avons pas à accepter cela...

    Pour le prolétariat de l'Etat, d'abord car nous sommes en catégorie A et d'autres catégories sont mieux rémunérés au bout d'un moment, et d'autre part car même un contractuel (comme tu as dit) peut gagner plus que nous, même après 5 ans d'ancienneté... (en tournant à 18h + peut-être 2h ou 3h en HSE, sans compter le fait d'être professeur principal)... Et je ne parle même pas du salaire de l'instit en Allemagne ou au Luxembourg...

    Pour les ZIL, en travaillant le mercredi matin, ils auront forcément davantage d'argent pour les frais de déplacement. Il faudra alors expliquer pourquoi parmi les ZIL se trouvent des instits qui ont 20, 30 ou même 35 ans d'ancienneté ?? Il y a beaucoup moins de paperasse à long terme à faire, et c'est vrai la contrepartie est de se déplacer tout le temps et de pouvoir s'adapter. Cela peut aussi être une force : s'imposer dans une classe nouvelle, forger son rôle et son adaptabilité. Finalement avec du recul, avoir sa classe, s'est s'installé et être plus tranquille même s'il y a du boulot aussi... mais au final ce sera toujours le ZIL qui gagnera plus d'argent. On quitte le débat... car sinon il va falloir comparer le travail d'un instit de PS et celui de CM à ancienneté équivalente...

    Globalement, notre métier DOIT être mieux rémunéré... rien qu'en comparant déjà avec celui des professeurs de collège... et celui des autres pays européens...

    278
    annedeb
    Samedi 2 Février 2013 à 11:48

    J'ai lu avec intérêt la plupart de vos commentaires ; je voudrais juste en tant que directrice apporter quelques éléments de réflexion sur la forme et non pas sur le fond : que va-t-on faire des enfants en situation de handicap ? (et bien oui ... leur AVS ne sera pas là sur ces temps supplémentaires) des élèves de CLIS ? là non plus pas d'AVS Co , (parfois de gros troubles du comportement) et de surcroît des transports en taxi à gérer .Que se passera-t-il lorsque le personnel de la mairie sera absent ? Nous constatons tous les difficultés lorsqu'il s'agit ne serait-ce que de remplacer une ATSEM, alors imaginons la situation multiplée par X classes et écoles. Où allons nous mettre ces enfants sur ce temps supplémentaire ?Nous travaillons dans nos classes ( corrections , APC etc..) alors il faudra bien des lieux dans l'école : lesquels ? Dans beaucoup de mairies ce temps supplémentaire sera payant ( il faudra bien payer ce personnel supplémentaire ) Dans ma commune , le centre de loisir n'est pas accessible aux familles dont les deux parents ne travaillent pas ( pas assez d'animateurs) , en sera-t-il de même sur ce temps ? est-ce juste ?

     Voilà : je n'ai que des questions , pas de réponses .... mais lorsque j'aurai à gérer tout cela , la question de fond ne sera pas mon unique préoccupation...... dommage !!!!

    279
    maarotte
    Samedi 2 Février 2013 à 11:58

    @aud-55

    Je ne pense pas que Manuyoda envisageait de surveiller la garderie, je pense qu'il veut simplement dire que si c'est la solution de 45' de moins par jour qui est adoptée alors il ne faut pas chercher à faire des activités très construites mais plutôt laisser les élèves en activité libre sous la responsabilité du personnel mairie.

    Pour ton discours sur les contractuels je ne comprends pas bien:

      "même un contractuel (comme tu as dit) peut gagner plus que nous, même après 5 ans d'ancienneté... (en tournant à 18h + peut-être 2h ou 3h en HSE, sans compter le fait d'être professeur principal).."

    la grille indiciaire d'un contractuel est toujours en dessous de celle d'un certifié quelle que soit l'ancienneté, d'autre part tu ne peux pas comparer le salaire de quelqu'un qui fait un plein temps et celui de quelqu'un qui fait un plein temps + 3h sup. Si toi aussi tu fais 3h sup (cantine, étude du soir, coup de pouce, ou des colos l'été,...) tu verras toi aussi ton salaire augmenter. Quand à la prime ISOE des profs principaux c'est encore un autre débat, mais toi aussi tu peux accéder à des primes dans le premier degrès: zep, enseignant spécialisé, direction d'école...

    Pour être honnête il faut comparer des situations comparables.

    As-tu des exemples de catégorie B ayant une meilleur grille indiciaire que la notre?

    280
    maarotte
    Samedi 2 Février 2013 à 12:30

    @annedeb

    Tu as tout à fait raison de soulever cette question des élèves handicapés, j'y suis sensible car je suis enseignante en clis. En tout cas c'est une question à aborder avec les mairies.

    Dans mon école, il y a 15 élèves sur la clis (oui je sais c'est trop!!!), une petite dizaine mangent à la cantine. Sur le reste de l'école (6 classes), il y a également une petite dizaine d'élèves inscrits à la cantine car en Zep quasiment tous les élèves rentrent chez eux le midi. Donc effectivement la personne qui prend en charge les élèves peut se retrouver seule (nouvel encadrement 18) avec 18 élèves dont dix élèves de ma clis et sans avs. Deux d'entre eux ont des troubles du comportement très importants (mise en danger d'eux-même et des autres, non respect des règles...) et un de mes élèves a besoin d'aide pour manger, couper les morceaux... Alors la solution actuelle est très simple lorsque le comportement des élèves difficiles est insupportable (ce que je conçois très bien) il y a signalement à la mairie. Au bout de trois signalements: exclusion de trois jours et ensuite définitive. C'est ce qui s'est passé pour un de mes élèves: il est en clis pour des troubles du comportement très importants. Il mange à la cantine car comme il n'y a pas de clis dans l'école de son village, sa maman ne peut venir le chercher n'étant pas motorisée. Dès septembre il est exclu de la cantine (du fait donc de son handicap). Résultat sa maman descend tous les jours à pieds (10kkm environ) mange avec lui dans le quartier sur le trottoir ( car il n'y a pas un banc ni un coin d'herbe...) puis remonte chez elle....Et je me bats depuis pour essayer de trouver une solution...

    281
    papagateu
    Samedi 2 Février 2013 à 12:50

    Je constate que la plupart observent une certaine retenue comme un principe de précaution face à des propositions qui agitent d'abord les rythmes scolaires mais pas celui des familles, de toutes les familles...c'est l'arbre qui cache la forêt, une fois n'est pas coutume...au point d' alimenter des pommes de discorde entre vous... car, l'analyse des rythmes scolaires restent encore celle des chronobiologistes et des psy en tous genres adaptés (ou non) au quotidien des familles...avant celui des enseignants.

    "Ils" auraient peut-être dû commencer par là...et se pencher sur les conditions de travail des enseignants..simple bon sens ? Les médiatisations laissent encore penser que les enseignants n'ont pas de famille, pas d'enfants, pas d'époux, pas de problèmes pour vivre...comme les autres familles.

    Y'a un proverbe qui dit "Les cordonniers sont les plus mal chaussés". Ces projets risquent fort de vous proposer des godillots...

    Vous faites un métier hautement qualifié et respectable (de moins en moins mais passons...). Corvéables à merci...

    Alors, pour polémiquer, simple rappel d'une réalité contribuable qu'on ne propose pas à l'échange, la concertation, le colloque, l'information réactive et j'en passe:

    Nos Impôts : combien allez-vous payer en 2013 ? ...Les mesures fiscales pourront augmenter vos impôts jusqu'à 18%...(consulter les nouveaux barêmes de Solidarité Nationale ...sur les sites officiels).

    Sans polémique , faut-il rappeler qu'il est prévu "un coup de pouce de 50 € par enfant etc.. etc...) par les TEXTES...pour la rentrée prochaine ... Ici, au Conseil Municipal, aucun conseiller n'a Bac+5...aucun mépris de ma part, simple constatation.

         Quand on vote le budget, aucun d'entre eux ne comprend le Ratio des communes... le percepteur a l'habitude... Nul doute, que pour se "compliquer la réflexion", ils vont voter Pour ... Ensuite, on verra bien...après... comme avant ... Un autre problème...en effet... celui des compétences...qui vous gouvernent jusque dans votre commune...Comme ils disent ( sont tous bien sympas!) : "Bof, 50 €, c'est toujours bon à prendre, tu trouves pas ?...".

    -Non, je ne trouve pas.

    Mais bon, c'est mon avis... sans pouvoir décider...

     

     

     

     

     

     

    282
    Entrechats57
    Samedi 2 Février 2013 à 13:40

    J'ai l'impression, que pour beaucoup, l'école n'est qu'un problème d'horaire? Je pense que les vacances devraient être répartis autrement en été et sur l'année. Les enseignants devraient avoir une formation de qualité tous les ans (obligatoire pour certains), être respectés par leurs supérieurs, les parents, les médias...Mais malheuruesement, ces manques ne seront jamais comblés et ça craint vraiment! Oups, il faudrait alléger les programmes aussi, c'est sûr! Après quoi, ça pourrait être pas mal. En ce qui concerne le salaire nous n'avons pas le droit de nous plaindre (comme dirait beaucoup de personnes )puisque nous avons la sécurité de l'emploi!!Je plaisante! Je crois que c'est un débat sans fin...........

    283
    ln
    Samedi 2 Février 2013 à 13:44
     
    J'avais trouvé la grille qui montrait bien qu'avec les heures supp et les primes les agents de la paix en milieu et fin de carrière gagnaient plus que nous, soit disant catégorie A.
     
    Les professeurs des écoles, en grève notamment à Paris contre la réforme des rythmes scolaires, se sentent déclassés. A juste titre: primes comprises, ils sont moins bien rémunérés que les gardiens de la paix, selon les statistiques officielles
    Sur le même sujet
    Les professeurs des écoles suivent massivement le mouvement de grève lancé à Paris, contre la semaine de quatre jours et demi. Revendication catégorielle, assurément, qui est largement incomprise. Mais derrière le refus de travailler quelques heures de plus, il y a aussi le malaise lié au sentiment de déclassement des ex instituteurs. Un sentiment qui repose sur une réalité bien concrète : les professeurs des écoles sont aujourd'hui moins bien rémunérés que les agents de police. Ce sont les syndicats qui l'affirment, et les chiffres officiels du ministère de la fonction publique le confirment: les professeurs des écoles sont très mal rémunérés. En moyenne, leur rémunération est moins élevée que celle des agents police de niveau gardien de la paix ou brigadiers, théoriquement de rang bien inférieur dans la hiérarchie de la fonction publique, selon le dernier rapport annuel sur l'état de la fonction publique.

    Seuls les empoyés et ouvriers de catégorie C sont moins bien payés
    Comment est-ce possible ? Les professeurs des écoles, qui relèvent de la catégorie A de la fonction publique, disposent a priori d'un traitement brut, avant primes et heures supplémentaires, bien supérieur à celui des gardiens de la paix. En moyenne, ils touchent 28.319 euros brut par an, selon le dernier rapport annuel sur la fonction publique, qui fait état de données pour l'année 2010, contre 21.444 euros pour ces derniers. Un écart conséquent. Mais, tandis que les ex-instituteurs n'ont droit à quasiment aucune prime ni heures supplémentaires, les agents de police, brigadiers... les cumulent. La rémunération totale de ces derniers, primes et heures sup' comprises, atteint 33.701 euros par an, contre 30.561 euros pour les professeurs des écoles. Cela correspond à des salaires nets mensuels (une fois les prélèvements déduits) de 2.328 euros pour les policiers contre 2.132 euros pour les ex-instituteurs (sur 12 mois).
    En fait, seuls les personnels de catégorie C (employés et ouvriers, tout en bas de la hiérarchie) disposent d'une rémunération globale inférieure à celle des professeurs des écoles.

    284
    ln
    Samedi 2 Février 2013 à 13:49

    Pour ce qui est de la sécurité de l'emploi, c'est vrai. Sauf que dans le privé, il ne faut pas se leurer, à part pour le licenciement pour motif économique (on est en plein dedans avec la crise), un employeur ne peut pas virer un employer  comme ça. Déjà les Prud'homme donne presque toujours raison à l'employé (c'est pas comme le tribunal administratif!) parce qu'il faut prouver par A + B que c'est un tachon, et puis ça coute des sous à l'employeur, alors il réfléchit à deux fois. Je parle bien sûr du cas d'un CDI.

    Y a 20 ans, c'était pas pas la crise et le privé nous emmerdait quand même avec ce mythe que eux pouvaient se faire virer n'importe quand. Bref, c'est hors débat concernant les rythmes mais bon. :)

    285
    Samedi 2 Février 2013 à 14:20

    Coucou Chari, suis plutôt d'accord avec toi... et cela est difficile à faire entendre dans mon entourage.

    Cependant, je mets un bémol à ton idée que "c'est ça aussi la démocratie"... ce serait parfaitement démocratique que si on avait le droit alors de mettre son enfant à l'école où on veut. Ce n'est pas le cas. Et ce n'est pas une petite inégalité pour le coup. 

    Je passais surtout relire une deuxième fois ton article, parce que oui, suis d'accord, et que j'ai lu depuis le dernier numéro de Marianne sur les "12 tabous" sur l'école. Rien de tabou dans les lièvres qu'ils soulèvent, mais que du vrai , si tu as l'occasion d'y jeter un oeil .

    A bientôt.

    286
    PE
    Samedi 2 Février 2013 à 14:27

    @ Marrotte : Je suis tout-à-fait d'accord avec toi! Les différents rapports et études, on leur fait dire ce que l'on veut, ou bien on pioche ceux qui nous arrangent. (Par contre, en diminuant les effectifs, on a mathématiquement plus de temps à consacrer à chaque élève, notamment ceux qui en ont le plus besoin et qui ne peuvent plus bénéficier du rased.) Nos expériences personnelles sont également bien diverses. Par exemple, je ne constate pas de fatigue aussi importante qu'on le dit avec mes élèves en fin de journée depuis la semaine de 4j. Ce n'est pas pour cela que c'est le cas partout, je sais bien que ces journées fatiguent certains élèves. Mais je ne pense pas qu'en leur faisant passer pour la plupart d'entre eux plus de temps dans la semaine à l'école sans coupure soit meilleur pour eux... Je partagerai l'avis de certains préconisant d'étaler un peu plus l'année scolaire sur l'année plutôt que sur la semaine. Mais un élève n'est pas un rythme, je ne vois pas comment le fait de venir 4,5j dans ces conditions au lieu de 4j va réellement aider mes élèves en difficuté?

    287
    Samedi 2 Février 2013 à 14:47

    @Maarote : la solution de Claire lecomte n'est surement pas interdite, elle est juste soumise à dérogation. Avec uin projet bien ficelé, je suis sure que ça passe très bien. Le pb est plus celui du cout pour la commune.

    288
    papagateu
    Samedi 2 Février 2013 à 14:52

    A propos de DEMOCRATIE pour polémiquer et mon commentaire s'arrêtera là.

    Un ami prof d'Hist-Géo me disait souvent "Mais, c'est la rançon de la Démocratie, qu'est-ce que tu veux !"

       Ah bon, pourquoi pas ?

      . Resterait  à rappeler l'idée et les fondements de la Démocratie (c'est quoi au fait ?).  

     La réalité, ce sont les faits.

    Exemple : le dernier vote à l'Assemblée, un vote qui en rappelle bien d'autres, mais là aussi, évitons la polémique encore une fois pour ne constater que les faits.

    Vote Pour = 249     Vote Contre = 97   Total = 346 votants sur 577 députés élus démocratiquement.

    577 - 346 = 231 et  231/577=  40 % de députés absents.

    Pour enfoncer le clou de l'Opposition (qui change  après chaque élection, normal, c'est démocratique), on peut lire ce calcul médiatique sur le Web:

    Hollande a été élu avec 38%... 60% des députés ont voté...Donc 38x60% = 22,8 %

    Cherchez l'erreur...s'il y en a une ...

    Démocratiquement vôtre...

     

     

     

     

     

    289
    papagateu
    Samedi 2 Février 2013 à 14:58

    J'oubliais ...Qui va payer ?

    A part les 50 € prévus sur le Budget d'un Ministère qu'on alimente comme les autres, pas de problème : ce sont bien les contribuables qui vont équilibrer  le Budget Municipal de chaque Commune et personne d'autre.

     

     

     

    290
    maarotte
    Samedi 2 Février 2013 à 14:58

    Si je me suis mal exprimée , je le redis : je pense qu'un des leviers le plus efficace pour le bien-être des enfants et les apprentissages des élèves et une baisse significative des effectifs.

    C'est pourquoi dans mon premier post je disais que si je pouvais me mettre à rêver ( j'espère que tout le monde comprendra que ce n'est qu'un rêve et non une revendication du style ça ou rien) d'une autre école, d'une autre sociét;, une école  à trois heures par jour à effectifs divisés par deux (donc même coût enseignants) me conviendrais assez. Et si je peux me laisser aller: pourquoi pas tout le monde à mi-temps, payé à mi-temps histoire que tous ceux qui veulent un boulot puissent en avoir un. (alors pour limiter les réactions: je sais ce que c'est je suis à mi-temps et le seul revenu de mon foyer de 3 personnes.)

    291
    Calf
    Samedi 2 Février 2013 à 15:04

    Timis

     Oui il n'y ne se dégage aucun concensus entre les opposants à la réforme - hormis leur opposition.  Personne n'arrive à se mettre d'accord pour autre chose.     Et c'est normal.
    Une réelle concertation demande du temps, de l'écoute et des échanges.

    Changer pour pire, non.

    Pour moi avec des effectifs corrects et des programmes réalistes, un rased et de vraies avs,  la semaine de 4 jours est tout à fait vivable.
    Travail plus soutenu le matin, activités plus "ludiques" en début d'après-midi, et retour au "travail" en fin d'après-midi.
    Si en plus les 250 millions octroyes aux mairies servent à embaucher de vrais animateurs qui interviendraient ponctuellement dans la classe avec moi, un peu comme à Paris, ce serait l'idéal.

    PS Si j'ai cité la Finlande, c'est uniquement pour leurs effectifs Le reste, je n'en veux pas
    Comme exemple de réussite éducative on peut regarder du côté de la Bretagne : 4 jours depuis bien des années et bons résultats au pisa ce qui prouve que la coupure du mercredi n'est pas si néfaste.

    Les 250 millions offerts aux mairies seraient bien mieux employés ailleurs


    Charivari

    La journée scolaire sera  plus courte       d'accord

    Mais elle sera surtout plombée par une pause méridienne élargie sans moyens et sans surtout locaux

    Les inégalités des communes existent dejà     toujours d'accord

    Mais les dernières innovations de Peillon ouvrent grand la porte à davantage d'inégalités: taux d'encadrement des animateurs revus à la baisse et maintenant possibilité de ne proposer aucune animation ( ce qui signifie aucune limitation : chez moi la pause méridienne qui n'a de pause que le nom c'est 1 adulte pour 30 gamins en mat et pour 60 en primaire)

    C'est le problème des parents  peut être

    Mais à 1 heure et demie,quand je récupère les gamins surexcités, c'est avant tout le mien.

    Et en 2014, si on ne met pas un terme à cette vaste peillonnerie, ce sera encore le mien avec davantage de gamins concernés et davantage de"pause"

    Ce qui était pénible va devenir insupportable.

    "N'importe quel élu local aurait pu dire au ministre que l'application de ce texte pose des problèmes colossaux pour les ressources humaines et les locaux.' 

    Ce n'est pas un enseignant qui le dit mais le maire de Blois élu PS

    http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2013/02/01022013Article634953010526655894.aspx


    Minimiser les frais pour les communes

    Ménager l'industrie du tourisme

    Revoir les taux d'encadrement à la baisse

    L'INTERET DE L'ENFANT N'EST PAS LA PRIORITE



    Et en prime, c'est le cas de le dire,  une promesse de prime qui tombe du ciel pile poil le jour ou le snuipp écoute enfin sa base et se joint à la grève du 12.

    A un autre moment j'aurais pu voir ça comme un effort envers les enseignants

    Aujourd'hui je le prends comme un chantage  et un joli tour de passe-passe pour  faire passer le futurs grévistes pour des nantis éternels insatisfaits.

     

    Je rappelle que le Conseil Supérieur de l'Education - syndicats et fédérations de parents confondus - ont rejeté cette réforme.

    292
    tristanjeannette
    Samedi 2 Février 2013 à 15:07

    Sagebooker Tu veux dire qu'il y ades écoles meilleures que d'autres ...

     

    293
    cbo84
    Samedi 2 Février 2013 à 15:07

    .... parce que vous croyez sincèrement que nos journées seront raccourcies ?!! qu'on nous laissera sortir à 15h30 ou 15h45 ??? nous ne sortirons pas avant 16h30 et en plus il faudra venir le mercredi matin. travailler plus pour gagner moins (augmentation des cotisations et surtout journée de carence , paye amputée d'un jour quand on a le malheur d'attrapper les virus apportés en classe par les enfants que les parents ne peuvent pas garder à la maison même malades. Zut alors ! Clara

    294
    PE
    Samedi 2 Février 2013 à 15:09

    C'est moi ai mal compris ton message, je viens de le relire désolé. Ca relève du rêve, oui mais baisser de quelques élèves serait déjà bien. Le "plus de maitres que de classe", je n'y crois pas, quand je vois que l'on manque déjà de remplaçants et que ces maitres supplémentaires iront en priorité dans les zones difficiles, nous ne le ressentirons pas à mon avis.

    Ton rêve m'a plu en tout cas

    295
    Samedi 2 Février 2013 à 16:23

    tristanjeannette : je n'ai pas dit "meilleure", et d'ailleurs que signifie meilleure de votre point de vue ? Est-ce une question de résultats ? De bien-être de l'enfant ? De conditions matérielles ?, Autre chose encore ?

    Je compare juste entre celle de mon village, et celle de la (toute petite) ville d'à-côté... j'ai dû pour des raisons pratiques mettre ma louloute dans celle de la ville... il a fallu batailler des mois (arguments en face, où pourtant on cherche à éviter des fermetures, mais où on ne voulait pas d'une "hors-commune" : mettez-la dans le privé, ou restez à la maison). Bref : ma fille est dans celle de la ville arrosée par une très très grande entreprise, et son école bénéficie d'intervenants en musique du conservatoire, d'intervenants en EPS, d'intervenants en TICE, de piscine dès le CP, et de cours de voile en CM2, de sorties théâtre deux à trois  fois par an, d'animations à la médiathèque deux fois par mois, de spectacle à l'école 2 fois par an, de volontaires bénévoles pour lire des histoires, enseigner les échecs, de vidéo conférences avec des classes en Angleterre, de projets musique, de projets arts plastiques, de projets etc. etc., et avec la possibilité peut-être d'avoir une classe orchestre dès le CE2 ou CM1... je n'ajoute pas là la liste de matériel pédagogique incroyable, le personnel (une ATSEM par classe maternelle, deux contrats aidés pour les classes élémentaires, une personne affectée à la gestion de l'école, etc.) et les divers locaux adaptés (salle de motricité, gymnases, salle info...) à disposition.

    Dans l'école du village, rien. Il n'y a même pas une bibliothèque dans le village. Le budget est serré, les photocopies quasi impossibles, les livres peut nombreux, etc. etc.

    Alors côté bien-être, pour connaitre les collègues des deux écoles : ma fille serait bien partout.

    Côté ouverture culturelle, sportive, au monde, etc... il n'y a pas photo.

    Côté conditions matérielles, pas photo.

    Côté encadrement des moments libres, pas photo.

    Côté résultats, et ben, c'est étrange, mais j'ai été maitre E dans les deux écoles, et il n'y a pas photo non plus. Les collègues font un excellent boulot dans les deux... mais les difficultés sont plus prégnantes dans l'une, et la population dite socialement défavorisée est pourtant plus présente dans celle de la ville.... mais le nombre de fois où le maitre peut se consacrer à un plus petit groupe est bien plus grand !

    L'école est déjà à deux vitesses, et déjà très inégalitaire. Peut-on traduire ça par "il y a des écoles meilleures que d'autres"... ? Aucune idée. 

    Mon commentaire voulait seulement dire, que soit, si la démocratie est de laisser les choses évoluer différemment partout, alors laissons les gens choisir. Aujourd'hui, on ne peut pas. 

    La réforme me semble pas mal "sur le papier"... et on a une marge de manoeuvre dans les écoles a priori pour faire les choses... c'est déjà ça.

    La seule chose qui m'ennuie, c'est qu'on parle de "refondation" pour une réformette ^^

    296
    tristanjeannette
    Samedi 2 Février 2013 à 17:39

    Sagebooker

    Dans notre ville on "cherche" des tas d'astuces pour mettre ses enfants dans notre école parce que dit-on le niveau est meilleur . Je suis en ZEP mais sur un versant "luxueux "(comme toute la ville y est -nous y sommes ).

    Je m'estime pas meilleure instit qu'une autre mais j'ai la chance d'avoir "un bon public" 

    plus réceptif même si il y a d'autres pbs .

    Et ça me gêne toujours vis à vis de collègues d'autres écoles quant il ya des dérogations ...OU quand l'administration tient compte de certains résultats .

    Pour moi la réforme sur le papier me semble bien mais la réalité de terrain est cruelle .

    Merci pour ton blog.

    297
    Samedi 2 Février 2013 à 17:49

    J'ai bossé en Segpa "de ville" et en segpa rurale désormais... mes élèves vont beaucoup plus loin, dans le cadre calme et avec les moyens que j'ai... j'obtiens plus d'eux, eux sont plus réceptifs. Les résultats sont meilleures. Je ne me sens pas meilleure. Mais à choisir comme parent, je sais où je mettrais hélas mon gamin ^^

    298
    tristanjeannette
    Samedi 2 Février 2013 à 18:01

    J eme souviens d'un copain d'école qui était secrétaire de mairie à   Roissy et qui me disait que la ville ne savait plus quoi faire de l'argent ....C'était il y a 30 ans .......

     

    299
    Aurelie29
    Samedi 2 Février 2013 à 18:29

    Merci Charivari!

    Je pense qu'il faut y aller, même avec des imperfections, des "improvisations" , au moins on lance une réforme, ça n'est qu'un début. Essayons avant de nous mettre en grève et de dire non premier essai

    300
    marremarre
    Dimanche 3 Février 2013 à 10:05

    Merci pour ton avis, ça me rassure car dans mon école de 7 professeurs,je suis la seule à accepter cette réforme. Il y a 3 ans tout le monde hurlait contre ces journées trop longues, ces heures en moins pour les élèves ... Et maintenant que quelque chose va être fait j'entends : il faudra me lever, ça me fait un aller-retour en plus au prix de l'essence , arriver un quart d'heure avant c'est impossible ... On se demande où est l'élève dans tous ces arguments ?  En plus cet argument "travailler plus pour gagner moins" il faut vraiment arrêter et réfléchir un peu : même quota horaire donc même salaire !

    Pour une fois, allons-y et voyons ce que ça donne !

    301
    Calf
    Dimanche 3 Février 2013 à 14:06

    Même horaire , même salaire.

    Mais des frais supplémentaires.   Et 10 minutes d'accueil en plus le mercredi.

    Et des horaires soumis aux mairies .

    Quel est l'intérêt de l'enfant à rester dans la cour pendant près de 3 heures?

    302
    Manuyoda
    Dimanche 3 Février 2013 à 14:15

    3 heures réparties sur 4 jours Calf, ça fait en moyenne 45 minutes par jour.
    45 minutes de détente bien nécessaire après 5h15 de concentration (mieux que 6 heures, mais encore beaucoup).

    Je coris qu'il faudrait vraiment qu'on se concentre tous ensemble sur une révision du décret pour que ces 45 minutes soient obligatoirement placées en fin de journée.

    303
    anne laure
    Dimanche 3 Février 2013 à 14:39

    Le débat est animé c'est intéressant !

    Pour ma part cette réforme me parait être un début. évidemment ça me fera des km supplémentaires, des frais de crèche de garderie et de cantine en plus. sans contrepartie. groumf.

    Bon. Mais est ce que je serais remplacée quand moi ou mes enfants seront malades? Est ce que le personnel du rased aura plus de temps (comprenez une zone d'intervention moins grande)  pour venir voir les élèves en difficulté? Est ce que ma classe sera un peu moins chargée?  Il me semble que c'est là que le bât blesse tout d'abord. Ensuite je m'inquiète de voir passer doucement mais sûrement le dossier "école" aux mains des collectivités territoriales... J'ai l'impression que l'état refourgue gentiment la patate... 

    Pour ce qui est de mon école je ne vois pas trop comment on va pouvoir faire quelque chose de cette réforme... En RPI, 3 villages, 3 classes, 3 écoles, 3 enseignants. Moi j'ai de la chance la garderie est dans ma commune, il y a donc des locaux. Mais les 2 collègues, tous seuls? pas de salle dispo pour accueillir les enfants, ils viennent en car à la cantine. Et le conseil général refuse de modifier les horaires de transport. ben oui après nous y a le circuit de la commune d'à côté et puis ensuite le collège. Il faudra donc créer des salles de garderies dans les 2 communes? et embaucher du personnel dans les 2 communes? au moins 2 personnes par commune? on aura donc pour un effectif global de 65 élèves 3 garderies, 6 employés communaux supplémentaires (embauchés pour 45min / jour, euh on va les trouver où??) ... quel coût pour des communes de 200 hab! et qui va payer? les impots locaux... à tel point que les communes ne le feront pas. La garderie sera donc la classe et mes collègues devront donc gérer leur aide personnalisée, leur groupe restreint... avec les enfants en garderie autour! à qui on ne pourra décemment pas demander de se tenir tranquilles et silencieux, puisque la classe est finie :s 

    je pense que je serais en grève le 12, je voudrais qu'on nous donne véritablement les moyens de réformer l'école, je voudrais plus d'enseignants, des programmes plus adaptés. changer les rythmes pourquoi pas mais ça me parait plus "bordelique" qu'autre chose (vu de ma fenêtre).

     

    Merci encore Charivari pour le travail formidable que tu consens à partager ici.

    304
    izno
    Dimanche 3 Février 2013 à 14:45

    Bonjour à tous,

    Un grand merci à Charivari pour avoir ouvert cette discussion sur son excellent blog.

    Je pense bien que je ferai ma 1ère grève le 12 et cette idée m'attriste. Ce qui est navrant, Sagebooker le dit bien, c'est qu'une réformette soit nommée refondation. Tant d'espoir pour ça... Pour travailler en Segpa depuis 3 ans, j'ai connu le passage de la pause méridienne de 2 heures à 1 heure : la reprise des cours l'après-midi a tout de suite était beaucoup plus agréable (euphémisme). 2h30 de préau, je n'ose même pas imaginer l'état des gamins après ça.

    Travailler le mercredi matin ne me dérange pas. Je signerai sans hésiter pour venir du lundi au samedi de 8h00 à 12h30. Mais là ce qui est proposé c'est un peu se moquer de nous. Finir plus tôt aurait été la moindre des choses et beaucoup plus censé. On a vraiment l'impression de passer après les exigences/volontés/désirs des parents et des professionnels du tourisme.

    Dans mon pays des Bisounours, les apprentissages s'effectueraient uniquement le matin. Les après-midis ? Les enseignants volontaires pourraient organiser des clubs/ateliers en parallèle de ceux organisés par des éducateurs, ce qui nous permettrait de mettre un peu de beurre dans les épinards (vous avez compris, moi j'suis partant pour faire un atelier potager )

    Oui avec cette réformette, les gamins défavorisés seront en face d'un enseignant une matinée de plus par semaine et c'est une avancée. Mais pourquoi est-elle si petite ? Pourquoi j'ai la désagréable impression qu'on va nous en demander encore plus et ce pour 3 cacahouètes (et encore si on les voit) ? Quitte à sacrifier les après-midis au profit des matinées autant le faire franchement, nan ?

    Un bon dimance à tous ! 

    305
    Dimanche 3 Février 2013 à 15:03

    Manuyoda, j'espère aussi que cette option de fin de journée sera retenue chez nous. On a quand même un certain nombre d'enfants qui pourront sortir de l'école à 15h30 (un parent ne travaille pas, ou un parent travaille "en équipe", ou bien un grand parent est dispo, ou encore une assistante maternelle). Pour ces enfants-là, ce sera un vrai progrès, et ils ne sont pas du tout minoritaires dans notre campagne.

    Si la Mairie consent à faire cet effort de ne pas allonger la pause méridienne, je pense que ,nous instits, on essaiera de faire un effort de notre côté, pour alléger sa charge, en choisissant des APC de type "projet" ou "étude surveillée", qui permettent d'accueillir plus de monde que l'aide perso : chorale, club informatique...

    J'aimerais qu'on conserve quand même de l'aide perso au moins en cycle II, on devrait panacher les deux.

    306
    Manuyoda
    Dimanche 3 Février 2013 à 16:08

    Réformette ? Refondation ?
    La vérité est peut-être entre les 2.
    On est tous d'accord je crois pour dire qu'on aimerait plus et mieux, que tout ça manque d'ambition. 
    Mais le contexte est difficile.

    De là à parler de réformette ?????
    -Reprise de la formation abandonnée des PE.
    -Fin des suppréssion de postes et création de 60000 nouveaux postes en 5 ans.
    -Amorce de réfexion à un changement de rythmes.
    -Refonte totale des programmes.

    Ca ressemble quand même plus à de nouvelles fondations qu'à une réformette.

    307
    la directrice masqu
    Dimanche 3 Février 2013 à 16:15
    ln  dit :" Il y a eu une enquête avec avis des parents sous Sarco en 2010-2011. Les parents n'étaient pas pour le retour à 4 jours et demi. C'est marrant comme ce genre d'info ne circule pas et est vite oubliée..."

     

    c'est faux. les parents étaient contre les 4 jours et demi avec le samedi matin. Mais POUR 4 jours et demi avec mercredi matin..

    Concernant la pause du mercredi et celle du samedi, il existe de nombeux raports de l'INSERM expliquant que oui, les deux pauses sont néfastes et que si l'on devait vraiment s'occuper des rythmes scolaires, il faudrait travailler 6 jours du lundi au samedi inclus. Donc qui ici est d'accord pour le faire ?

     

    tout le monde parle des rythmes de l'enfant sans finalement n'y connaître grand chose... Je ne prétends pas m'y connaitre davantage mais pour avoir rédigé deux mémoires universitaires et assisté à deux colloques départementaux, il semble que le mercredi, beaucoup d'enfants se lèvent déjà (donc impact peu important pour eux si classe ce jour); il semble aussi que faire classe le mercredi permet de lier les activités. Les enfants ne seront pas fatigués à ce moment là mais plutôt levendredi après-midi : il serait profitable que cet après-midi soit plus léger voire totalement réduit comme dans l'un des emplois du temps proposé dans un post plus haut (dommage, ça enlève une 1/2 journée supplémentaire et ça n'est pas possible selon le écret)...

     

    en revanche conserver le samedi matin (bien qu'avec les réserves dites plus haut) permet aux familles d'avoir un emploi du temps commun (surtout si des fratries sont au collège), et permet à l'enfant d'avoir deux matinées consécutives de sommeil : selon les médecins spécialistes du sommeil, deux matinées consécutives permettent à l'enfant et l'adolescent de récupérer un éventuel déficit de sommeil de la semaine (ce qui ne veut pas dire les laisser se coucher à 22h le vendredi).

     

    En fin, de nombreux pays travaillent le mercredi matin : Belgique, Québec, allemagne... Pourquoi les petits français ne le pourraient-ils pas ? De nombreuses écoles, rurales comme urbaines, ont testé cette formule en allégeant la semaine depuis 2008, elles en sont très satisfaites.

     
    308
    Dimanche 3 Février 2013 à 16:52

    bravo manuyoda!

    bravo la directrice masquée!

    pour vos deux dernières interventions en tout cas!

    309
    Dimanche 3 Février 2013 à 17:02

    Création de 60000 postes ? Ahem... il faut lire jusqu'au bout : c'est bien précisé "à moyens égaux dans la fonction publique", ce qui signifie surtout conservation des postes lorsque les gens partent à la retraite, et retraits de postes ailleurs dans la fonction publique.

    310
    izno
    Dimanche 3 Février 2013 à 17:06

    -Reprise de la formation abandonnée des PE.
    -Fin des suppressions de postes et création de 60000 nouveaux postes en 5 ans.

    D'accord avec toi. Ce sont des bonnes mesures, mais bon, depuis qu'on nous en parle je les considérais comme acquises. C'est peut-être un tort de ma part. Je te le concède.

    -Amorce de réflexion à un changement de rythmes. -->  Pour moi une amorce, ça reste léger, d'où le terme "réformette" (que j'emploie uniquement pour qualifier le changement des rythmes scolaires). J'attendais plus sur ce plan. Nous remettre la demi-journée (qui existait il n'y a pas si longtemps), on a déjà vu mieux en terme de réforme (enfin, c'est mon point de vue). Et puis, si ce n'est que le début, pourquoi attendre avant de passer à la suite ? J'avais l'impression que certaines conditions étaient réunies pour que les avancées soient plus significatives. Ils ne vont pas réformer les rythmes tous les 2 ans non plus... Je cherche encore le nouveau modèle qui se faisait tant désirer.

    Quant aux nouveaux programmes (ou encore l'Ecole numérique) ce sont des beaux discours mais de là à parler de fondations, j'attends d'en savoir (et d'en voir) un peu plus. Je ne suis ni optimiste, ni pessimiste, juste dans l'attente.

    Maintenant, s'il y a bien une chose que je déteste, c'est cracher dans la soupe. Etre dans le camp de ceux qui s'opposent me déplait car je ne pense pas être contre le changement et je suis prêt à changer mes habitudes. Ce que propose le gouvernement sera peut-être bénéfique pour les enfants, mais ce n'est pas mon avis aujourd'hui. Enfin, l'avenir nous le dira... Après tout je ne suis qu'un simple padawan qui saura reconnaitre ses erreurs de jugement le temps voulu. 

     

    311
    Dimanche 3 Février 2013 à 17:07

    Voici une intervention de Pierre Frakowiack, inspecteur honoraire de l'EN entre autres, au sujet de la réforme. Je l'avais rencontré pour un colloque lors d'un stage Freinet.

    Je partage son point de vue sur ce sujet (et bien d'autres), mais il le dit tellement mieux que moi ...

    http://www.meirieu.com/FORUM/fracko_refonder.pdf

     

    312
    Dimanche 3 Février 2013 à 17:10

    Cette réforme(tte) ne me déplait pas, mais  elle ne "refonde" rien... c'est tout ce que je voulais signifier avec cette expression.

    On a besoin de grands changements sur le fond, mais ce n'est pas possible de les faire sans se mettre d'abord dans la poche ceux qui ont la main mise sur l'Education, genre le lobby du tourisme  pour les rythmes et les vacances, mais ce ne sont pas les seuls. Côté programmes, ils sont prévus à l'horizon 2015, on a le temps de voir venir. Ou pas venir, justement.

    313
    si
    Dimanche 3 Février 2013 à 17:21

    Oui, avec des "si", çà peut marcher. J'aimerais être aussi optimiste que certains et certaines d'entre vous mais je ne le suis pas car il y a trop de "si" : si la pause méridienne n'est pas rallongée, si les activités périscolaires sont de qualité, si les parents peuvent récupérer leurs enfants plus tôt, si l'EN et les collectivités avaient davantage d'argent à consacrer à cette refondation,... je pourrais continuer longtemps.

    Et si on prenait le temps de réfléchir à tout cela 1 année de plus au lieu de se jeter dans le brouillard ?

    314
    Dimanche 3 Février 2013 à 17:28

    Sage, il a bon dos le lobby du tourisme. Moi j'ai l'impression que ce sont les enseignants qui bloqueront toute grande réforme, vu comment ils freinent déjà des 4 fers devant une petite.

    Honnêtement, j'étais très déçue qu'on n'aie pas raccourci les vacances d'été pour raccourcir un peu plus les journées de classe, mais quand je vois la levée de bouclier des instits pour cette petite réforme, je comprends que le gouvernement n'aie pas osé réformer plus.

    315
    Dimanche 3 Février 2013 à 17:30

    Personnellement j'ai toujours trouvé la journée trop longue pour les enfants, et je pense qu'un équilibre sur 5 journées serait le mieux à faire...

       Mais j'ai peur que l'an prochain soit chez nous un retour du samedi matin, et des pauses méridiennes de plus de 2 heures pour les enfants dans la cour, sans occupation, le soir posant beaucoup de problèmes liés au transport des cars et nos petites communes auront bien du mal à trouver le personnel pour ces 45 minutes...mais bon laissons faire le temps et l'évolution des idées des personnes concernées (enfants, parents, enseignants et communes...) après on jugera peut-être.

    Il faut un début à chaque chose...

    316
    Dimanche 3 Février 2013 à 18:10

    Charivari : je suis bien d'accord avec toi : de vraies pauses dans l'année, et des journées plus courtes, contre moins de vacances d'été, ça m'irait, mais les collègues freinent des 4 fers... cependant les histoires de zonage, c'est bien le tourisme ^^, et si les parents freinent pour l'été (en tous cas certains) c'est pour éviter les 5/6 semaines de vacances avec zonage, quand ils sont en famille recomposée à cheval sur deux ou trois zones...

    Quant à lever le bouclier, euh, on ne m'a demandé mon avis qu'après. Ce ne sont pas les enseignants du terrain qui ont protesté, mais les syndicats en leur nom, et crois-moi, on est quand même nombreux à pester contre les collègues qui nous représentent et ont oublié notre avis au passage 

    317
    Nialdo
    Dimanche 3 Février 2013 à 18:15

    Bonjour

     

    Nous serons tous en grève le 12 ( 3 classes maternette et 6 élémentaire).
    Nous sommes en Gironde où la grève sera sûrement très suivie!

    Nous organisons pour les parents, une réunion d'information, le samedi matin 9 février.

    Je ne reviens pas sur toutes les raisons décrites plus haut.

    Notre commune n'a absolument pas les moyens de mettre en place du péri scolaire de qualité, d'ici le mois de septembre!


    J'entends bien les arguments de ceux qui disent que, même imparfaite, cette réforme est une avancée.
    Mais pourquoi alors précipiter les choses puisque prêts ou pas, il faudra du temps et de multiples réunions pour la finaliser?
    Les autres tâches qui nous incombent ne vont pas nous être enlevées!
    Ce sera donc, DES  cette année, beaucoup de travail en plus!
    En repoussant à 2014, on se donne partout le temps de faire un vrai projet et peut être aussi d'y rajouter un allègement des programmes et une redistribution des vacances sur l'année!
    Cette réforme est loin de faire l'unanimité et pas que chez les enseignants!
    Pourquoi passer en force, alors que sa réussite dépend de l'implication de tous?

     

    D Moine

    318
    Dimanche 3 Février 2013 à 18:17

    Le zonage, c'est un peu le casse-tête, la quadrature du cercle... Les collègues parlent aussi des classes où il fait très chaud en été (mais on commence à voir des appareils de clims dans les écoles, ce n'est pas du luxe dans le sud). J'imaginais qu'on pourrait conserver 4 semaines communes à toutes les zones (de mi juillet à mi-aout) et zoner le reste, pour que les professionnels du tourisme ne souffrent pas trop (il y aurait toujours des zones en vacances début juillet et fin aout).

    Pour ce qui est de la protestation, je vois plus les dindons protester que les syndicats, qui reconnaissent, dans leur majorité, qu'ils ont eu beaucoup de ce qu'ils ont demandé (plus de maitres, plus de sous, refonte des programmes, fin de la semaine de 4 jours, école pour les 2 ans...)

    Les dindons râlent, et pas tous dans le même sens : par exemple ceux qui disent qu'ils veulent une revalorisation (moi aussi !) et ceux qui disent qu'ils ne veulent pas de la prime de 400 €...

    319
    Dimanche 3 Février 2013 à 18:21

    Je n'ai pas dit que c'était nul le zonage, hein... ne serait-ce que pour la sécurité routière. Je me faisais l'avocat du diable pour le coup. Les copains allemands fonctionnent comme ça, d'un Land à l'autre, puisqu'ils ont chacun leur propre ministre de l'Education, leurs vacances et leurs horaires... et le pays s'en sort quand même, donc c'est faisable. Et chez eux, il n'y a parfois pas une seule semaine en commun. 

    Quant aux syndicats, suis syndiqué depuis le début, mais je n'ai pas vu ces mêmes revendications affichées en premier, et c'est bien ce qui me désole... on sait qu'il n'y a pas vraiment d'argent et on commence par demander des salaires augmentés... ben, ça me parait difficile, et du coup, plus délicat de faire entendre les revendications suivantes... bref.

    320
    Dimanche 3 Février 2013 à 18:23

    Nialdo, si tu penses que ta commune a besoin de temps, pourquoi ne pas demander une dérogation ? Pas besoin de faire la grève pour ça, puisque la dérogation est prévue dans le décret...

    321
    Nialdo
    Dimanche 3 Février 2013 à 18:28

    C'est ce que la commune va faire mais ce qui les dérange c'est que la subvention va leur passer sous le nez...

    En reportant pour tous en 2014, on redistribue les cartes au niveau financier et on peut améliorer le projet, en particulier pour les programmes!

    322
    Dimanche 3 Février 2013 à 18:41

    Les programmes n'ont pas besoin d'être corrélés aux rythmes.

    Pour la subvention, le problème c'est que l''Etat n'a surement pas les sous pour la donner à tous.

    323
    Nanouclm
    Dimanche 3 Février 2013 à 19:10

    D'abord, un grand merci à toi Charivari pour ton site (et à tous les autres aussi...). J'ai 52 ans et j'ai trouvé en le parcourant un nouveau souffle et un nouvel enthousiasme pour continuer ce métier passionnant mais aussi épuisant...

    J'ai lu vos différents commentaires. C'est vrai qu'une matinée de + ne sera pas de trop pour les apprentissages fondamentaux. Mais j'avoue que l'idée de 5 jours sans pose pour se ressourcer m'effraie. Les semaines où nous avons une animation pédagogique le mercredi matin me paraissent bien longues...Et nous n'avons pas les enfants...La fatigue, le manque de patience se font plus sentir après 50 ans...D'où le besoin de la coupure du mercredi. Mieux vaudrait encore retravailler le samedi matin.

    Et pour les 45 minutes d'APC par jour, je partage les inquiétudes soulevées plus haut!

    En ce qui concerne le raccourcissement des vacances d'été, je vais répéter ce qui a été  dit: c'est de la folie dans le sud. C'est déjà très dur en juin et en septembre! Pour la clim, il ne faut pas rêver!!! Et on a des familles qui partent dès fin juin!

    La solution miracle serait d'arrêter les cours à 15h. Mais l'argent manque...

    Bref, moi aussi je suis très sceptique sur cette réforme qui a été pensée "en haut"sans réelle consultation avec la base c'est à dire nous!

     

    324
    janelem
    Dimanche 3 Février 2013 à 19:11

    Quel débat! Je trouve normal que le changement fasse peur (c'est humain), en tant que maman j'appréhende l'entrée au CP de ma petite dernière qui ne pourra plus profiter de son mercredi plutôt cool (mais là j'avoue qu'elle a la chance que je sois instit et qu'on puisse rester à la maison) et en tant qu'enseignante (Cm1/Cm2) de ne pas y trouver mon compte pour préparer cette semaine qui pourrait sembler plus lourde avec 5 jours travaillés.... Et toujours entendre ou lire que chez nos voisins européens ça se passe bien m'agace un peu... Il me semble que les conditions de travail n'y  sont pas forcément les mêmes et il est difficile de comparer des pays qui n'ont pas le même contexte social (exemple des pays nordiques qui permettent à un parent de rester plus longtemps en congé parental pour s'occuper des enfants). De plus, je ne sais pas si c'est parce que je travaille avec des grands, mais les après-midis ne me semblent pas si lourds que ça. Dans ma classe je propose des ateliers en AP et je dois refuser des élèves car ils voudraient presque tous rester...

    Cependant avouons que nous sommes particulièrement râleurs et de mauvaise foi... Le changement ne peut se faire radicalement sur une rentrée mais se dire sans cesse qu'il faut prendre le temps, ne fait pas changer grand chose alors que de nombreux enseignants sont conscients de la nécessité de faire évoluer l'Ecole. La réforme se fera petit à petit avec peut-être des retours en arrière et peut être aussi des grands pas en avant.

    Le fait est qu'il est difficile de se projeter dans une nouvelle définition de la semaine des élèves mais de nombreux bénéfices ont déjà été cités plus haut et au risque de passer pour une "bisounours" (ce qui semble être une grosse insulte ;-) ) je ne pense pas que l'intérêt des personnes qui travaillent à cette réforme soit de nous léser ou de nous faire plier à n'importe quel prix.  Et comme vous êtes déjà nombreux à l'avoir dit quand on voit la réaction pour le changement de ryhme sur la semaine, que se passerait-il en cas de changement de calendrier des vacances scolaires??? De plus, quel exemple pour nos enfants et nos élèves! Nous leur disons qu'il faut s'adapter à notre nouvelle société en constante évolution et que l'école est un tremplin pour l'avenir. Oui, notre métier est particulier, il ressemble parfois à un sacerdoce et demande de grandes capacités d'adaptation mais nous avons toujours fait face à tous les changements. A chacun d'en tirer le meilleur et de trouver des façons de s'adapter au mieux au sein de son école et de sa commune. C'est vrai que je m'interroge sur le fait que l'état semble se décharger sur les mairies ce qui pourrait créer des inégalités mais cela pourrait aussi permettre de gérer le changement avec plus de souplesse. J'ajoute que les rapports avec notre commune sont généralement tendus et que suite à cette réforme nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises avec pour une fois de vrais dialogues et une envie commune de ne parler que de l'intérêt des enfants...

    J'avais peur de ce changement mais à force d'en parler et d'en débattre je suis plus détendue car je me rends compte qu'il y a des enseignants qui se battront pour ne pas laisser passer n'importe quoi et que d'autres grâce à leur attitude réaliste et positive nous permettent de voir le bien fondé de  certains changements .

    J'en profite d'ailleurs pour te remercier Charivari ainsi que toutes mes collègues que je connais et qui ont eu une "autre vie" avant d'enseigner (ce qui n'est pas mon cas) car même si j'ai eu la chance d'exercer tout de suite le métier dont je rêvais je me rends compte que je n'ai pas toujours le recul que vous pouvez parfois avoir et que vous êtes souvent plus positives et plus constructives que moi. Cela fait beaucoup de bien d'avoir un point de vue différent et j'adore ça aussi dans notre métier, avoir la possibilité de pouvoir se remettre en question pour évoluer.

    325
    la directrice masqu
    Dimanche 3 Février 2013 à 20:52

    s les Belges ne sont pas des pays nordiques et ont les mêmes conditions que nous... une instit belge a d'ailleurs témoigné sur le site des dindons. Ensuite, de nombreuses écoles (Toulouse, Gironde, Brest) ont testé le mercredi matin travaillé et elles ne veulent changer pour rien au monde : enfants et instits moins fatigués.


    Plutôt que des "ils seront fatigués sans la coupure" qui est un aurgument de voyante-marabout (perso, je ne suis pas voyante, juste instit), je préfère me fier à ceux qui ont testé en France et ailleurs  et qui disent que c'est largement faisable.


    Pour le samedi travaillé : sympa pour les familles ayant un enfant au collège : on lève le petit pour amener le grand et on recommence le samedi matin... 6 jours sur 7 debout. sympa comme prévision . sans compter les familles séparées, le week-end amputé (et je ne parle pas de partir : juste de se voir !). il restera le dimanche matin pour déjeuner en famille tranquillement sans avoir la montre sous le nez.


    autant faire pression sur les mairies pour finir plus tôt vers 15h30 que de proposer le retour du samedi dont plus personne ne voulait.


    et auparavant : un samedi sur 3 était libéré donc les familles avaient la possibilité de se voir, d'aller chez papi et mamie, d'aller fêter l'anniv du cousin éloigné... là, il n'y en aura aucun. bonjour les semaines marathon pour les petits qui se lèvent quand même tôt le mercredi matin : la plupart de nos élèves.

    326
    Dimanche 3 Février 2013 à 20:56

    Je retiens 2 arguments "contre" le samedi que je n'avais plus en tête mais qui sont ultra vrais :

    Le collège, c'est le mercredi, donc dès qu'on a un grand au collège, on se retrouverait avec un rythme ultra batard où il faut lever tout le monde pendant 6 jours (sauf l'ado qui reste au lit le samedi matin pendant qu'on emmènerait le(s) petit(s) à l'école).

    Et surtout, l'école le samedi, ça veut dire 6 jours de collectivité pour tous ceux dont les parents travaillent le mercredi. Bien sur, c'est faisable (c'est ce qu'on faisait avant), mais c'est quand même moins sympa que d'avoir une vraie coupure de deux jours pour tous.

    327
    miloub
    Dimanche 3 Février 2013 à 21:49

    Prof dans une école en ZEP -zone violence, avec une mairie en faillite (31 école, dont la majorité des élémentaires à 8-10 classes), c'est une pause méridienne plus longue qui s'annonce. Bref, ça va être pire, pour nous, mais aussi, et surtout, pour nos élèves, dont plus de la moitié mange à la cantine. Enfin, le gouvernement Hollande innove : il invente le "travailler plus pour gagner moins" : hé oui, regardez bien votre fiche de paye : après avoir perdu (environ) 13% de pouvoir d'achat depuis 2000, maintenant notre salaire baisse en valeur absolu e! Alors, faut devenir prof des écoles comme on devient religieuse, pour la beauté du geste ? Je crois que c'est pour ça qu'il y a des problèmes de recrutement.

    Moi, j'en ai marre, comme tous les instits de mon école, je serai grèviste mardi 12, parce que y en a vraiment assez !

    328
    ln
    Dimanche 3 Février 2013 à 22:16

    @la directrice masqu: arrêtez avec le modèle allemand (heureusement décrié aujourd'hui), et les enfants clefs! Ils finissent à 13h30, ils peuvent bien aller le mercredi à l'école!

    Et vous ne me ferez pas croire que les enfants qui se lèvent pour aller au centre aéré ne seront pas plus fatigués après une matinée de classe le mercredi matin. Mes filles se lèvent le mercredi à la même heure ou à 1/4 d'heure près que les autres jours et bizarrement , elles sont beaucoup moins fatiguées qu'un jour de classe.

    Forcément que les parents sont contents du mercredi matin, ça fait toujours ça de moins à payer en garderie. Après tout, bientôt c'est nous qui leur ferons faire leurs devoirs. Que demande le peuple: des enfants sans avoir à s'en occuper, mais tout de suite messieurs dames!

    329
    ln
    Dimanche 3 Février 2013 à 22:28

    @la directrice masque: dans le Cher, ça fait 20 ans qu'ils sont à 4 jours avec moins de vacances dans l'année et deux semaines de moins en été et franchement leurs résultats ne sont pas moins bons. Enfin, en CM2, je fais déjà maths français le matin avec des fois la littérature/rédaction l'après-midi. Le reste c'est sports, sciences, h-g, anglais... et bien du coup, j'ai pas forcément besoin d'une autre matinée (enfin si, vu la longueur des programmes!). Je ne suis pas sure que ma classe sera plus cool même avec une matinée en plus si les programmes sont les mêmes. Enfin, c'est mon avis et j'espère me tromper.

    330
    pianto
    Dimanche 3 Février 2013 à 22:41

    bonjour, je viens de découvrir cette page avec plaisir.
    Je ne suis pas satisfait de cette réforme très perfectible mais je pense qu'il vaut mieux la faire que ne rien faire.

    Dans l'idéal, j'aimerais une journée d'école plus courte encore et donc davantage de jours d'enseignement. Je voudrais que les parents puissent aller chercher leurs enfants à l'école plus tôt. que les activités extrascolaires (sport, musique, etc.) se passent dès la fin de la classe. Ainsi les enfants finiraient par exemple à 15h et auraient des activites deux à trois fois par semaine jusqu'à 16h30 environ.

    Pour cela, il faudrait que la société (employeurs) laisse les gens qui ont des enfants ou les gens qui sont bénévoles dans des assos (entraîneurs de foot, etc. ) rentrer plus tôt un à deux jours par semaine (pas plus, ça suffirait, et ils pourraient compenser les autres jours), il faudrait aussi qu'on soit moins individualiste (je rentre plus tôt chez moi le lundi, je prends mes gamins et ceux de mes voisins à la maison, à charge de revanche) ...

    Cette évolution de la société est-elle possible ? Oui, bien sûr, aménager les horaires de travail pour qu'on puisse quitter 1 à 2 fois par semaine à l'heure où son enfant finit sa journée est faisable si on compense d'autres jours. C'est une question d'évolution des mentalités et d'humanisation des gestions de ressources humaines.

    Cette évolution peut-elle avoir lieu si l'école ne change pas ? Non je ne pense pas. Le changement de l'école peut tirer la société mais si l'école attend que la société évolue pour changer à son tour, on n'y arrivera jamais.

     

    Les municipalités vont proposer à peu près n'importe quoi comme occupations sur ces 45 minutes, voire rien. C'est certain. Mais elles vont probablement évoluer. dans un an, dans deux ans, dans trois ans, des démarches vont éclore, des idées vont arriver. Si on attend ces idées pour changer, elles ne viendront jamais. Seule la nécessité est moteur. Les parenst doivent s'emparer de cette problématique, pousser les municipalités pour que ce ne soit pas de la garderie plus longue et ça viendra, avec le temps.

    merci en tous cas de préférer l'optimisme à l'immobilisme insatisfait.

    331
    Dimanche 3 Février 2013 à 22:59

    Il me semble que les gens qui conteste cette réforme sont loin d'être immobiles. Ils propose d'autres choses. Ce n'est pas parce qu'ils ne sont pas entendus qu'ils ne disent rien!

    332
    la directrice masqu
    Dimanche 3 Février 2013 à 23:13

    ln : mon modèle est essentiellemnt celui des écoles toulousaines et girondines qui l'ont testé.


    bien sûr, rien n'est beau mais en France, 5 ème puissance mondiale, on a des résultats proches des enfants mexicains (qui n'ont pas les mêmes moyens vous en conviendrez).


    alors on peut se dire que c'est la faute aux effectifs, aux programmes et tout et tout... ou alors on peut se dire aussi que tout concentré sur 4 jours c'est aussi un facteur. pour ma part, enfant j'ai connu le samedi matin travaillé (la moitié de la classe était là... on n'avançait pas); enseignante, je n'ai connu que la semaine à 4 jours (je suis crevée le mardi soir, éreintée le vendredi et malade durant les vacances... immanquablement). mais des collègues à moi ont testé la semaine à 5 jours avec mercredi. elles en sont ravies et je veux bien les croire : je les ai vues de mes yeux.


    alors moi aussi, je veux bien tester. et oui, je suis d'accord avec Charivari : on peut avancer.


    j'aime aussi lire le post de Pianto juste au-dessus : parler d'immobilisme et d'optimisme, ça me convient et me résume parfaitement. est-ce que les mairies feront n'importe-quoi ? certaines sans doute MAIS :


    -les parents sont électeurs


    -les mairies s'inspireront peut-être aussi d'expériences qui se mettent à fonctionner, de choix qui sont faits et qui marchent... et petit à petit....


    seulement pour ça, il faut s'emparer des opportunités, dialoguer, travailler, proposer, pour mieux accompagner nos élèves. Notre mairie avait envisagé la pause méridienne : conseil d'école / avis de parents / proposition des enseignants de travailler autour des jeux de société (moindre coût) / proposition de développer les moyens (pauvres car ruraux mais existants) La mairie a dit "bongo",on repousse d'un an et on monte un projet pour essayer de finir plus tôt. parallèlement, l'inspection a dit "bon, pas de réunions péda le mercredi après-midi, faut le laisser pour les prep; voyons si en sortant plus tôt, on peut en faire le soir d'une durée de 2h. en sortant à 15h30, ça doit pouvoir se faire.


    moi, tout ça, ça me va. j'achète !

    333
    Armelle5
    Dimanche 3 Février 2013 à 23:13
    Il va bien falloir "faire avec". Je ne suis pas résignée, pessimiste... mais nous n'en sommes plus au temps des revendications. On s'adaptera encore :-)
    334
    la directrice masqu
    Dimanche 3 Février 2013 à 23:19

    dernière chose : l'école allemande et les "enfants clefs".


    celle-ci a bien changé : les horaires ont été allongés exprès suite aux évals pisa catastrophiques. et bizarrement depuis que certains enfants sont à l'école l'après-midi, leurs évaluations pisa ont bien augmenté.


    http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/L-ecole-allemande-rallonge-ses-horaires-_NG_-2009-09-23-539593


    elle reste tout de même basée sur une vision de la femme au foyer. il y a à faire mais... commençons par ici ! je préfère regarder le modèle belge.

    335
    Calf
    Dimanche 3 Février 2013 à 23:39
    Déjà dotée d'un projet éducatif local, avec une municipalité de gauche, la ville de Blois optera très probablement pour l'attente. En novembre 2012, nous avions rencontré Yann Bourseguin, maire adjoint à l'éducation. Il attendait avec impatience les textes. Deux mois plus tard, après la publication du décret sur les rythmes, il oscille entre déception et irritation. Le doute s'est installé sur la faisabilité de la réforme des rythmes. Il soulève aussi la question des obligations légales pour les communes. Rien dans le décret ne semble obliger les villes à développer des activités périscolaires. Alors, à l'impossible nul n'est tenu ?

    "Le seul fait de mettre en place une restauration le mercredi matin représente 350 000 euros. Chauffer et éclairer les écoles un jour de plus c'est 40 000 euros. On est entre 600 000 à 1,2 million d'euros de dépense supplémentaire pour la ville ce qui est considérable. "

    "On avait réfléchi à la question de la tranche 15h45-16h30. Et on était arrivé à quelque chose de simplement impossible : tripler le nombre d'animateurs, recruter 175 animateurs supplémentaires. A Blois cette ressource humaine n'existe pas. Il y a un autre problème : celui de l'espace. Aujourd'hui on accueille environ mille élèves après 16h30. Si je dois prendre en charge 4 500 enfants je n'ai que les salles de classe pour les accueillir. Or c'est un espace qui est déjà partagé. Ces problèmes les autres communes de l'agglomération me disent les connaitre également. Je verrai donc ce que me dira le préfet et s'il me confirme que j'ai le droit de ne rien faire."

    "En ce qui concerne la pause méridienne, à Blois elle est déjà d'1h45 avec un encadrement d'un animateur pour 15 enfants en maternelle et 1 pour 25 en élémentaire. Mais ce temps n'est pas réglementé Jeunesse et sports et donc le taux d'encadrement varie fortement selon les communes de l'agglomération. Pour nous à Blois le faire passer à 2 heures ce n'est pas un problème. Mais augmenter ainsi ce temps de pause méridienne, le faire passer comme on l'envisage à Paris à 2h45, est-ce souhaitable ? Dans quel état seront les enfants à l'issue de ce temps ?"

    Si même les mairies qui s'investissent dans l'éducation ne peuvent faire face, que pouvons nous attendre de celles qui , comme la mienne, s'en fichent royalement?


    L'argent débloqué pour les mairies, c'est ponctuel, après 2014 c'est fini.

    Peillon l'a dit "L'Etat prend ses responsabilités, certaines collectivités locales ont aussi à le faire", a-t-il dit. "Il y a des choix à faire dans les politiques communales (...) chacun va devoir faire le choix entre un rond-point et une école".

    Combien vont choisir le rond-point?

    Faire pression ?
    Le bulletin de vote des parents ne compte pas double et augmenter les impôts locaux pas très populaire.

    Dans 2 ans, dans 3 ans, ça n'ira pas mieux au contraire.
    336
    ln
    Lundi 4 Février 2013 à 08:11

    Je ne suis pas quelqu'un de très patiente, peut-être est-ce pour cela que cette réforme ne me satisfait pas. Pour moi, les programmes, c'était tout de suite qu'il fallait les revoir et pas en 2015.J'ai effectué mon deuxième semestre de licence d'anglais aux Etats-Unis (ouh, elle se la pète :p). En France, on avait un cours de grammaire niveau licence du coup et aux US, j'ai pris un cours niveau Deug 1 (oh la vieille ça existe plus le deug!!). Bref, avec une copine française, on était des vraies bêtes en cours parce qu'on savait reconnaitre le sujet, le verbe et le COD! Du coup, le prof pour rassurer les élèves américains, ils dit "mais vous savez on n'apprend pas une langue étrangère comme on apprend sa langue maternelle." Surement, en attendant depuis le CE2, en France, on sait reconnaitre le sujet le verbe et le ... Bon peut-être pas le COD pour tous les élèves. Mais tout ça pour dire comme je ne sais plus qui plus haut, qu'en France peut-être qu'on pousse un peu trop l'analyse grammaticale entre autre chose. Ont-ils vraiment besoin de savoir quelle proposition est la principale et la subordonnée (parce que les miens c'est dur en ce moment :p) en fin de primaire?

    Allégez ces programmes! Déjà que comparé à nos voisins anglais avec une conjugaison quasiment inexistante et nos voisins espagnols dont toutes les lettres du mot se prononcent on a du mal avec notre conjugaison, nos accords des adjectifs et nos lettres qui sont là mais qui se prononcent pas! Oui, ça fait partie de la beauté de notre langue (soyons chauvin!) mais nos petites têtes blondes ont bien du mérite. :p N'en rajoutons pas avec ces propositions subordonnées relatives, complétives et autre! :)

    337
    Timis
    Lundi 4 Février 2013 à 09:33

    Déjà encore merci à Charivari d'avoir lancé ce vrai débat où les deux points de vue s'affrontent réellement...

    Merci aussi à elle et directrice masquée qui donnent de très bons arguments auxquels j'adhère totalement (et super argument effectivement de dire qu'avec le mercredi au collège c'est très compliqué nous de retourner au samedi).

    @ln : pour les programmes : sincèrement j'aurai préféré aussi que les programmes arrivent plus tôt. Sauf que ils ont annoncé que dans leur forme ça sera plus proche de ceux de 2002 que 2008. Je comprends ça comme un véritable outil, avec pourquoi pas des pistes d'application comme on avait en 2002. On ne peut pas leur demander de faire ça en 6 mois. 
    Ensuite pour l'allègement des programmes, oui il faut le réduire, mais là encore personne n'est d'accord sur que réduire. 
    Entre ceux qui veulent enlever un maximum d'EPS/ Arts visuels ; ceux qui veulent enlever des notions de la primaire en français et en maths ; ceux qui ne veulent plus faire d'anglais etc...  C'est quand même un sacré casse-tête ! Donc y'a forcément besoin de temps pour se mettre d'accord, pour recréer le comité national des programmes etc...
    Après d'un point de vue plus personnel, je suis franchement sceptique de l'importance qu'on accorde aux programmes. Certes, de rares PE court à tout prix après les programmes pour pouvoir dire en premier "j'ai fini le programme"  alors qu'au final tout est bâclé et que les élèves n'ont rien acquis. Mais ça reste quand même une immense minorité des collègues. Tout collègue censé fait ce dont sont capables ses élèves et tant pis si le programme n'est pas fini. 

     

    Ce qui me surprend aussi dans les derniers commentaires, c'est des gens qui disent je ferai grève mais je suis pour cette réforme, je veux juste qu'elle soit reportée. Je comprends les arguments pour dire cela (notamment la "prime") mais le "problème" c'est que ce ne sont pas du tout les mots d'ordre des différents syndicats. Certains syndicats appellent une réécriture (SNUIPP je crois), mais la majorité veulent le retrait complet du décret et même le retrai de la loi de refondation (celle qui remet la formation, les postes supplémentaires, le plus de maitre que de classe etc...).

    J'ai super peur de cette grève, pas que j'aille contre le droit de grève que je respecte énormément, mais si elle est vraiment massive, Peillon est viré du gouvernement et plus aucune réforme de l'EN n'est à prévoir avant bien longtemps je pense, car tous les ministres auront trop peur.
    J'ai de plus en plus peur que le "mammouth" soit une réalité et qu'on ne puisse absolument rien changer à l'école.

    338
    la directrice masqu
    Lundi 4 Février 2013 à 10:35

    actuellement en pause, je me permets de donner un autre argument contre le samedi travaillé : les transporteurs ont une obligation de deux jours de pause (ben oui, il n'y a pas que nous qui avons besoin d'un WE :) ). Pour les écoles situées en RPI et bénéficiant d'un ramassage scolaire, il est très compliqué et plus coûteux de mettre en place ce ramassage le samedi alors qu'il est déjà en place le mercredi (il est néanmoins possible qu'il y ait une nécessaire adaptation des horaires puisque ceux-ci gèrent aussi le collège : 9h-12h30 ou 8h30-11h30 par exemple.)


    en tout cas, merci pour vos encouragements...

    339
    Lundi 4 Février 2013 à 11:10

    Ce qui est appréciable, c'est que nous discutons tous, ici, en nous écoutant/lisant... je crois qu'au départ, on n'en demandait pas plus : être entendus !

    340
    Manuyoda
    Lundi 4 Février 2013 à 11:30

    Et c'est un des seuls lieux sur le web qui a réussi cette grande discussion passionnée, de qualité et pleine de sérénité.

    Bravo et merci Charivari.

    341
    ln
    Lundi 4 Février 2013 à 11:39

    Oui, c'est vraiment intéressant de lire/partager ses points de vues. Du coup, moi ça me fait aussi déprimer parce qu'on n'en a pas parlé dans mon école vu qu'on n'est pas une équipe (c'est ma deuxième année là-bas). Flute qu'est-ce que j'aimerais être dans une école qui communique! :(

    342
    ln
    Lundi 4 Février 2013 à 11:40

    Dis donc pour répondre à la pause, vous avez internet dans la classe? Ce serait franchement bien pour vraiment utiliser le pc de la classe.

    343
    Lundi 4 Février 2013 à 12:05
    J'ai plein de suggestions d'allègements aussi ! Je suis sûre que les élèves peuvent sortir de l'ecole sans connaitre les philosophes des lumières (la tête de fiston quand il a dû faire un exposé sur Rousseau et le contrat social en CM2...), idem pour les différents régimes politiques du XIEme siècle... Idem pour le futur antérieur, le passé composé au CE1, l'attribution du sujet, les propositions subordonnées....
    344
    pianto
    Lundi 4 Février 2013 à 12:30

    Effectivement, il y a des propositions parmi les gens qui s'opposent, effctivement des intéressantes, mais aussi beaucoup (là où j'ai un peu participé aux discussions) d'opposition pure et simple.

    C'est de la décharge émotionnelle, je peux le comprendre, les instits se sentent pressés comme des citrons par les différentes évolutions des dernières années (réduction des remplaçants, du RASED, augmentation des programmes, réduction du temps, augmentation du nombre d'élèves par classe, augmentation de la paperasse, ...) du coup ils ne peuvent plus entendre une évolution tant qu'on ne se sera pas occupé de l'amélioration de leurs conditions de travail.

    Il faut réparer avant de refonder, pensent-ils.

    Moi je pense qu'on peut faire les deux et même si c'est dans l'ordre inverse, c'est quand même un progrés. 

    j'ai essayé de discuter avec ces "opposants" épuisés, de leur dire qu'il fallait s'emparer de cette refondation, proposer nous-mêmes des évolutions qui nous paraissent positives mais poru beaucoup, la coupe est trop pleine, c'est dommage.

    D'accord avec Charivari pour les réductions du programme. En cycle 3, il y a de l'histoire, de la géographie qui vont trop loin, de l'étude de la langue sans trop d'intérêt pour leur utilisation de la langue. J'espère que ça commencera par là et pas des réductions sur les arts ou le sport ou même la sécurité routière ou les gestes de premier secours qui me paraissent plus importants que la proposition subordonnée relative, l'attribut du sujet ou l'étude du réseau routier d'une station balnéaire...

    346
    ln
    Lundi 4 Février 2013 à 13:49

    Pour ces histoires de 45 minutes. Honnêtement vous êtes combien ici à lâcher vos élèves à 16h30? Perso, à 16h33, ils sont dans le couloir (la plupart du temps) parce que les parents râlent, parce que j'ai aussi envie d'aller chercher mes filles à la maternelle de l'autre côté de la rue et parce que ça me saoule déjà ces deux fois 10 minutes d'accueil bénévole qu'il faut pas charier.

    Du coup, les 45min vont plutôt se transformer en 30minutes. Ca va faire court pour faire des ateliers.

    347
    la directrice masqu
    Lundi 4 Février 2013 à 16:51

    ln : oui, internet dans l'école en wi-fi et pourtant école rurale sans moyens mais ça, on l'a. Quant au PC de direction: c'est le mien, je l'ai acheté sur mes deniers. celui de l'école rame trop. je le prête également à mes élèves de temps en temps...

    348
    clairobscur
    Lundi 4 Février 2013 à 16:58

    Attention : revalorisation et prime ... ce n'est pas la même chose !


    La prime ils peuvent la donner 1 fois et puis basta ! (avec les sous des evas et des stages de remise à niveau : le budget est déjà là...)


    Alors oui à une vraie revalorisation !


     

    349
    Lundi 4 Février 2013 à 18:36

    ln, les APC, ce n'est pas 45 minutes, mais une heure. Et en effet, si on les met en fin de journée, l'heure comprendra chez nous un petit temps de récré-gouter, ne serait-ce que pour amener à la grille les élèves qui ne feront pas d'APC. Il restera environ 45 minutes d'APC, ce que je trouve très sympa.

    Dans mon école, on va proposer au Maire le rythme suivant :

    Ecole : 8h45-12h15  puis 13h45-15h30 + 3 heures de classe le mercredi matin.

    La fin de l'école  serait donc à 15h30 pour tous. Une fois par semaine, chaque maitre assurera son heure d'APC jusqu'à 16h30 (aide perso, ou étude surveillée, ou projet d'école, ce sera "selon" ). Nous avons fait le point, les trois quart des élèves devraient pouvoir effectivement quitter l'école à 15h30 sans garderie (soit un parent ne travaille pas, soit un parent a des horaires décalés, soit un grand parent est disponible, soit une nounou...). Pour trois quart des élèves, la journée sera VRAIMENT raccourcie.

     

    350
    Lala78 Profil de Lala78
    Lundi 4 Février 2013 à 18:45

    C'est une solution intéressante qui ressemble à ce qui est pratiqué dans ma commune (voir post plus haut) : la pause méridienne est plutôt courte, la journée est vraiment allégée...surtout si ils partent tous, et encore du temps à 15H15 pour les réunions de cycle ...

    351
    la directrice masqu
    Lundi 4 Février 2013 à 18:45

    charivari : j'aime bien vos horaires, je vais m'en inspirer et proposer ça à la mairie... merci !

    352
    Lala78 Profil de Lala78
    Lundi 4 Février 2013 à 18:47

    euh, je voulais corriger le 15h15...pas eu le temps, désolée..

    353
    la directrice masqu
    Lundi 4 Février 2013 à 19:24

    si on sort vers cette heure-là (maxi 16h) l'équipe de circo souhaiterait faire des animations de 2h le soir pour ne jamais en faire le mercredi après-midi.


    Lala78, merci de nous faire partager votre expérience qui donne une image de ce qui est possible, bien sûr en mettant les bémols quant aux richesses des communes. Ici, en milieu rural pauvre (commune elligible aux deux aides 50 + 45 euros à la rentrée 2013 si dans la réforme), le maire souhaite pourtant le report pour concerter les parents et les enseignants et les associer aux projets. Nous avons de la chance, il semblerait que le respect des élèves soit au centre de leurs préoccupations...

    354
    Lundi 4 Février 2013 à 19:25

    Oui franchement ça fait envie. Finir à 15h30 trois fois par semaine, ouaouh. On a pas mal d'idées d'APC vraiment sympas, avec des "clubs lecture", des jeux de société "de révision", un club théatre...

    Le pb c'est pour les maternelles parce que c'est un peu long pour leur matinée; Mais comme on a toujours un décalage de 15 minutes avec eux (le temps d'aller d'une école à l'autre à pieds), ils vont peut-être en profiter pour faire passer une demi-heure du matin l'après-midi (en démarrant la matinée 15 minutes après nous et en la terminant 15 minutes avant, ou un truc dans ce gout là).

    355
    Lala78 Profil de Lala78
    Lundi 4 Février 2013 à 19:40

    Pour notre cas, la maternelle ne s'alignait pas sur tous nos horaires.. Elle reprenait avant (notamment pour la sieste des plus petits).. Mais, là, il faut qu'elle entre complètement dans le projet des rythmes.. donc...ça se complique...

    356
    Lundi 4 Février 2013 à 19:40

    petite question charivari: tu arrives à lire toutes les réactions à ton article????

    autre chose: dans ma commune, le maire nous a demandé notre avis, on lui a fait une proposition de semaine à 4 jours et demi... qui nous plaisait bien, et finalement il semblerait que la mairie demande une dérogation... je suis dégoûtée!

    357
    Lundi 4 Février 2013 à 19:45

    Pour la question 1, non :D

    C'est vrai que notre proposition, on a hâte qu'elle entre en action. Mais vu le temps perdu en Négatron (j'ai encore des collègues de mater qui ne connaissent pas du tout le décret, qui soutiennent mordicus que la loi nous impose de garder les élèves jusqu'à 16h30, et qui feront grève le 12... ça m'éneeerve* !) bref, vu le temps perdu en Négatron, je comprends que ça fasse flipper les Maires.

    (*) pas qu'elles fassent grève, mais qu'elles critiquent la réforme sans prendre le temps de la connaitre.

    358
    PE
    Lundi 4 Février 2013 à 20:10

    Il me semble que lorsqu'il y a un transport scolaire, il faut 2h de pause méridiene (je dis çà en rapport à la proposition de ton école qui ne pourrait donc pas être proposée partout si je ne fais pas d'erreur).

    359
    Lundi 4 Février 2013 à 21:00
    Tu as vu ça dans quel texte ? J'ai le décret sous les yeux : rien de tel n'est écrit. Donc pas question.
    360
    miloub
    Lundi 4 Février 2013 à 21:21

    Comment vont faire les mairies urbaines déjà en faillite, et qui n'arrivent déjà pas à recruter des animateurs compétents sur les temps déjà existants ?! je pense que cette réforme risque, en l'état, juste d'aggraver les inégalités sociales. J'ai peur aussi que les profs des écoles de ces milieux là finissent par baisser les bras, et aillent voir dans des coins plus tranquilles, si l'herbe y est plus verte.                                                                           Oui, je peux dire que je deviens pessimiste avec l'âge, peut-être (j'ai 36 ans). Pour l'instant, sur ma commune, il y aura déjà sures 8 écoles de fermées mardi 12 : d'autres infos demain..!

    361
    redaz
    Lundi 4 Février 2013 à 21:21

    C'est bien d'être optimiste mais des parents ou proches dispos dès 15h30: je ne sais comment vous faites. Vos parents travaillent chez goodyear?

    De plus, on peut proposer au Maire, mais c'est le DASEN qui aura le dernier mot. Il faut qu'il y ait une harmonisation entre communes d'un même secteur.

    De plus, pas de sortie d'élève avant 16h30 c'est Peillon qui dit "À la prochaine rentrée, "nous aurons revu l'organisation du temps scolaire et du temps éducatif", a-t-il ajouté. Pour répondre à la crainte des parents, il a précisé : "Les devoirs devront se faire à l'école et aucun enfant ne sera laissé dehors avant 16 h 30."

     

    362
    Lundi 4 Février 2013 à 21:34

    redaz, tu dis : "C'est bien d'être optimiste mais des parents ou proches dispos dès 15h30: je ne sais comment vous faites. Vos parents travaillent chez goodyear ?"

    Aujourd'hui, nous avons 2 à 5 élèves par classe qui vont au périscolaire à 16h30. Tous les autres ont quelqu'un qui les attend à la grille. Dans la plupart des cas, les adultes qui peuvent être là à 16h30 pourront aussi y être à 15h30. Ils ne travaillent pas chez Goodyear. Nous avons pas mal de parents au foyer, + des ouvriers qui travaillent en horaire décalé (commencent très tôt mais finissent très tôt aussi) + des grands-parents + plein d'assistantes maternelles.

    redaz, tu dis : "Il faut qu'il y ait une harmonisation entre communes d'un même secteur" : pas du tout. La seule harmonisation, c'est sur le passage, ou non, à 4,5 jours dès 2013 et au choix mercredi/samedi. Il ne faut pas inventer des "bâtons dans les roues".

    redaz, tu dis : "De plus, pas de sortie d'élève avant 16h30 c'est Peillon qui dit "À la prochaine rentrée, "nous aurons revu l'organisation du temps scolaire et du temps éducatif", a-t-il ajouté. Pour répondre à la crainte des parents, il a précisé : "Les devoirs devront se faire à l'école et aucun enfant ne sera laissé dehors avant 16 h 30.""

    En effet, cela a été dit, mais finalement, cela n'est pas dans le décret. Lis-le, c'est très court. Nous n'avons aucune obligation de garder les élèves jusqu'à 16h30, et la Mairie non plus, même si, de son côté, elle va au moins avancer l'heure d'accueil du périscolaire du soir (pas sur qu'elle la prolonge aussi tard qu'avant, pour des raisons de cout, ce qui en l'occurrence, réduirait vraiment la journée de collectivité des élèves qui allaient jusqu'au bout à la garderie). Donc les enfants pourront aller au périscolaire après l'école, comme aujourd'hui. Au pire, pour les parents qui pouvaient être là à 16h30 mais ne peuvent pas à 15h30, ça fera une heure de périscolaire pour leurs enfants, et il me semble que ce n'est pas non plus insurmontable de faire une heure de garderie et de quitter le périscolaire à 16h30.

    363
    Lala78 Profil de Lala78
    Lundi 4 Février 2013 à 21:38

    Pour mon cas d'école, j'ajoute que nos élèves qui ne veulent pas participer aux ateliers quittent déjà l'école à 15H15...et ce depuis de nombreuses années!!!

    364
    redaz
    Lundi 4 Février 2013 à 21:45

    Je ne suis pas du tout sur qu'une sortie avant 16:30 soit possible. Le decret indique que des activités devront être proposées aux élèves.

    Le ministre souhaite par là éviter ce qui se passe en Allemagne et les problèmes liés à une sortie trop tot de l'école.

    Il y aurait aussi des inégalités entre les élèves qui rentrerait chez eux pour finir devant la télé et ceux à qui des activités culturelles et sportives seraient proposées.

    C'est clair qu'il faut qu'il y ait une réforme, et j'en suis convaincu; Mais celle ci n'est pas parfaite. Elle  creuse davantage  les inégalités.

    Mais peut être faut il essayer pour progresser...

    365
    Lundi 4 Février 2013 à 21:57

    Redaz, je suis sure à 100% de ce que j'avance. Il ne faut rien "inventer" de plus que ce qui est écrit dans le décret.

    Voir par exemple l'article sur la ville de Blois qui attendra 2014 : "

    Allez-vous opter pour un allongement de la pause méridienne ou pour un temps périscolaire de fin de journée ?

    On s'attendait à ce que le décret instaure 3 quarts d'heure de périscolaire le soir de 15h45 à 16h30. Or ce n'est pas le cas. Il définit le temps scolaire et les APC. Mais il ne dit rien des obligations des communes sur le périscolaire.  Il laisse la possibilité aux communes de faire quelque chose, rien de plus. Le décret ne contient aucune demande claire et formelle. Quand je lis le décret j'en arrive à la conclusion que nous n'avons pas l'obligation de mettre en place du périscolaire."

    Source : Café Pédagogique

    Bien sûr, de 15h30 à 16h30 nous proposerons notre heure d'APC, mais pour 8 classes, cela fera deux maitres par soir, et même si nous proposons des activités en assez grand groupe, cela ne fera jamais plus d'une trentaine d'enfants en APC chaque soir, pour les 200 de l'école élémentaire.

    366
    ln
    Lundi 4 Février 2013 à 22:41

    Charivari, je ne comprends pas. Les élèves finiraient à 15h45 pour les chanceux qui n'ont pas la pause de midi de rallongée et après tu parles de l'APC de 15h30 à 16h30. Du coup, on finit à 15h45 ou 15h30? Ou ça dépend du jour où tu fais l'APC? Du coup, si tu fais par exemple un club info et bien tu ne fais plus d'aide perso? Mais le RASED ne semble pas prêt de renaitre de ses cendres. :(

    367
    Lundi 4 Février 2013 à 22:57

    Non, la classe finirait à 15h30 (où tu as vu 15h45, j'ai fait une coquille ?)

    On ne rallongerait pas la pause de midi, au contraire, elle serait raccourcie (aujourd'hui elle fait deux heures parce qu'on y a mis l'aide perso) pour passer de 2h à 1h30.

    Du coup, la mairie économise du temps d'animateurs le midi et on table sur le fait que la plupart des enfants qui sont récupérés à la grille à 16h30 pourront l'être aussi à 15h30. Du coup, il n'y a aucune raison qu'il y ait explosion du périscolaire pendant une heure, et aucune raison que le budget de la Mairtie explose. Surtout que pendant cette heure-là on prendra quelques élèves en charge avec les APC.

    Pour les APC, il y aura 2 maitres par soir (c'est une école de 8 classes). Il y aura surempent une séance d'aide perso (pour environ 4-6 élèves) et une séance "projet" (théatre, chorale, club informatique, jeux mathématiques...) pour 15 à 30 élèves selon les projets. Bref, on prendrait en charge entre 20 et 30 élèves par soir.

    368
    Calf
    Lundi 4 Février 2013 à 23:13

    Chez moi No negatron pas de temps perdu, le dasen a déjà décidé

    Grande ville , aucune contrainte de transports scolaires, école en zep, un seul service de cantine.

    On passe de

    9h 12h       13h 30 16 h 30

    à

    8h30 11h 30  13 h 30 16 h

    mercredi   8h30 11h 30

    APC 13h30 à 14h mardi et jeudi

    Même amplitude horaire + mercredi

    Personne n'a été consulté ni parents, ni conseil des maitres. Ce sera comme ça et c'est tout. C'est légal,tout est dans le décret,  les volontes de Peillon sont respectées . Amen.

    Les enfants se lèveront plus tôt et auront une demi heure suppléméntaire dans la cour avec le personnel communal (1 adulte pour 30 en mat, 1 pour 60 en prim)

    "Rien ne sera mis en place concernant l'APC "

    "Dans tous les cas, le choix des élèves et des activités des APC sera laissé à l'appréciation des enseignants."

    Génial! on a le choix.

    Qui seront les sacrifiés? Qui ira en apc avec la maitresse et qui restera dans la cour?C'est moi qui choisis. A pile ou face? à la tête du client? je fais tourner les groupes pour ne léser personne?

     

    Unique point positif : le seul qui a son mot à dire, le maire de droite reporte à 2014. Mais si cette vaste fumisterie avait été signée Chatel ou Darcos, il aurait signé des 2 mains.

    369
    ln
    Mardi 5 Février 2013 à 07:05

    En fait c'est une des anims du périscolaire à qui j'ai demandé si ils avaient des nouvelles de la mairie concernant la réforme vue qu'à nous ils n'ont rien dit. Elle m'a parlé de 3/4 d'heure de périscolaire en plus comme on finirait à 15h45. Elle a dû se tromper.

    370
    Mardi 5 Février 2013 à 07:11
    Calf : quelle ville ?
    371
    Timis
    Mardi 5 Février 2013 à 09:41

    @ ln : Ton amie ne s'est pas trompée. 
    On alllège effectivement la journée de 3/4 d'heure. Donc si on retire 3/4 d'heure à la fin de la journée ça fait effectivement 15h45 pour obtenir une journée de 5h15. 
    L'"astuce" c'est que dans l'école de Charivari ils ne font pas 3 heures le matin mais 3 heures et quart (8h45 - 12h si ma mémoire est bonne) du coup, ils n'ont plus que deux heures piles à faire l'après midi d'où le 13h30-15h30 et non 15h45.

    @clag : vraiment pas cool de ne pas vous consulter. 
    Juste deux petites choses : dans votre "malheur", je trouve que deux heures de pause dans la plupart des cas c'est pas non plus insurmontable (c'est trop dans votre cas cependant, surtout si y'a vraiment aussi peu de personnels que ça).
    Et surtout t'as une heure en trop dans tes horaires pour la semaine. 
    Du coup, je pense que tu finis vers 15h45 mais dans ce cas je ne pige pas du tout ce choix de la mairie, parce que ça n'empêche nullement de commencer à 9heures, de garder la même pause méridienne, vu que de toute façon pour alléger la journée le choix est décidé d'arrêter l'école le soir plus tôt donc que le coût supplémentaire sera le soir et non à midi... 

    372
    Bibibe
    Mardi 5 Février 2013 à 11:07

    Au lieu de déformer les horaires proposés dans l'école de notre blogueuse adorée, remontez tout en haut de la page dans l'article d'origine et vous trouverez ceci :

    Dans mon école, on va proposer au Maire le rythme suivant :

    Ecole : 8h45-12h15 puis 13h45-15h30 + 3 heures de classe le mercredi matin.

    La fin de l'école serait donc à 15h30 pour tous. Une fois par semaine, chaque maitre assurera son heure d'APC jusqu'à 16h30 (aide perso, ou étude surveillée, ou projet d'école, ce sera "selon" ).

     

    373
    Papagateu
    Mardi 5 Février 2013 à 12:55

        Prochaines élections municipales : 2014 avec ou sans Bac+5 ( je vais avoir droit au couperet de la censure du blog pour ce genre de plaisanterie mal placée... ).

        Les faits sont "têtus"comme tous nos élèves -sans animosité ou jugement de valeur..d'ailleurs pour les élèves...

          A consulter ce site comme d'autres,je n'entrerai pas dans l'analyse des échanges honnêtes et responsables qui, hélas, risquent de laisser quelques-uns, quelques-unes sur le bord du chemin...un chemin du "chacun-pour-soi" là où il-elle a posé sa valise familiale...pour y vivre et travailler.

    ... pour peut-être (? )400 € "d'indemnités" après avis de conseils municipaux qui ne maîtrisent pas toujours leur fonction (et rôle) administrative et budgétaire quoique vous en pensiez....je dérape peut-être pour être ... La balle n'est pas du tout dans votre camp, j'entends celui des ENSEIGNANTS qui ont une autre idée de leur métier que celle qui consiste à les gratifier comme de simples fonctionnaires...qui ne connaissent pas les mêmes difficultés relationnelles et sociales qu'ils-elles peuvent subir et encaisser parfois, mais certainement pas comme les vôtres... 

         En espérant (?) l'inutile et scabreuse division du "chacun-pour-soi" là où vit...avec les siens.

    Bon courage.

     

    374
    papagateu
    Mardi 5 Février 2013 à 14:08

    où on vit avec les siens.

    375
    Mardi 5 Février 2013 à 17:29

    Ils sont tops les horaires que vous allez proposer dans votre école! J'espère pour toi qu'ils seront acceptés par la municipalité. Si seulement ce pouvait être le cas de toutes les écoles françaises. J'ai vraiment peur de la pause méridienne rallongée. Avec deux heures, on récupère déjà les élèves très excités parfois et peu enclins au travail sans compter les conflits non réglés par le personnel municipal débordé qui viennent polluer les débuts d'après-midis!Alors avec presque 3 heures, je n'ose pas imaginer...

    En tout cas, je croise les doigts pour toi!

    376
    Mardi 5 Février 2013 à 17:56

    @Papagateu... je n'ai rien compris à votre com.

    @Mallotine : en fait dans mon école la pause est aujourd'hui de deux heures et, comme tu le décris, c'est la catastrophe. Non seulement les élèves sont très excités, pas du tout reposés, mais on a pas mal de bobologie voire fractures, points de suture (quand les pompiers viennent, c'est toujours sur le temps de midi),  et de bagarres . Bref, le maire a vraiment la pression des parents pour que cela s'améliore, c'est pourquoi de lui même il nous a proposé de mettre les APC en fin de journée.

    377
    letroll
    Mardi 5 Février 2013 à 19:30

    Meudon, école maternelle, horaires décidés par la mairie:

    lundi-mardi-jeudi-vendredi: 8h30-12h / 14h-16h

    mercredi: 9h-11h + aide perso de 11h à 12h

    Whouhou!! En route pour la réforme!!

    Il est illusoire de penser que dans les "grandes villes", les horaires vont être décidés par les conseils d'école... (cf guide pratique de la réforme des rythmes scolaires envoyé par notre cher ministre) C'est le maire qui dispose!

    Je pourrais lister tous les désagréments que vont provoquer cette réforme sur mes conditions de travail : frais de transport, possible disparition de l'étude (la seule chose qui me donne l'impression d'avoir une vrai paye en région parisienne avec le prix du logement), moins de repos, moins de temps pour préparer (c'est pas une demi heure le soir quand je suis épuisé qui va me permettre de fournir un travail efficace), me voir imposer un plus grand temps de latence le midi, un personnel compétent déjà inexistant sur les temps hors scolaires que l'on ne trouvera toujours pas après cette réforme , ..... mais apparemment il n'est pas de bon ton de le faire puisque c'est pour le bien des enfants et qu'il apparait mesquin de notre part de parler de notre situation. En tout cas , c'est ce que l'on vend à  l'opinion publique actuellemment.... 

    Parlons du bénéfice pour les enfants.... Ben je ne vois pas.... 30mn de classe en moins, c'est ça la révolution?? Parce que la dernière demi heure c'est pas la plus dure chez moi... A croire les chronobiologistes, il y aurai même un pic d'attention de 15 à 17, enfin ptet que je me trompe....

    Bref, je ne suis pas du tout d'accord avec les arguments favorables à cette réforme et elle ne correspond pas à la réalité de mon école (ZEP zone violence), beaucoup d'élèves sont mieux à l'école que chez eux et les temps hors classe ne sont que des sources d'ennuis. Quand au pseudo activités prévues qui sont un point phare de cette réforme, on a aucune garantie de rien.... on nous promet ben.... on sait pas quoi....

    Bref, nul...

    378
    letroll
    Mardi 5 Février 2013 à 19:34

    Pas contre le blog, top!! 

    Quand y a des choses bien, faut le dire aussi !

    379
    papagateu
    Mardi 5 Février 2013 à 20:05

    C'était simplement pour rappeler que la décision "refilée" aux Conseils Municipaux sera électoraliste et budgétaire  alors que les observations et analyses - sur votre blog honnête dans son dialogue- de la quasi-totalité des enseignants s'échinent sur la gestion pédagogique qui vous honore mais qui risque fort de passer à la trappe, le moment venu compte-tenu des niveaux culturels des conseillers municipaux à quelques exceptions près (sauf dans les grandes agglomérations bien entendu où siègent des commissions adaptées).

    Comme d'hab, "on" jette le bébé avec l'eau du bain" (on= le ministère).

    Espérons qu'il saura vous donner les moyens en s'adressant plus particulièrement aux Municipalités , Communautés de Communes,Régions, et Départements avec des arguments que vous, enseignants, ne possédez pas.

    Cette modification (et non cette réforme) est de leur responsabilité et ce n'est pas aux profs de se couler dans les labyrinthes qu'ils découvriront demain avec des interlocuteurs (municipalités) qui décideront après consultations c'est vrai, mais qui décideront en fonction d'autres critères que ceux de la pédagogie...

    Je ne me permettrai pas de donner un avis sur les avis consensuels d'organisation pédagogique qu'on peut lire sur votre blog car les temps ont bien changé...les élèves aussi.

    Merci pour votre écoute existentialiste et pédagogique.

     

     

     

    380
    finoub
    Mardi 5 Février 2013 à 20:07

    Alors concernant cette fameuse réforme, nous la mairie a décidé de rallonger la pause méridienne et pendant ce temps les élèves serons pris en charge dans nos classes!!  J'imagine bien dans quel état d'excitation je vais les retrouver à 14h15 sans parler de l'état de ma classe car les animateurs n'ont pas pour travail de faire le ménage( d'après leur propos). Et pour avoir tester de manière expérimentale dans notre école le "plus de maitre" avec un moyen supp, eh beh c'était loin très loin d'être une réussite, le dispositif était d'ailleurs tellement bancal qu'il n'a durait qu'à peine 2 mois. Car là aussi c'est assez flou et quand la personne qui est mise d'office en moyen supp sur une école, n'a pas du tout envi de travailler....Alors vous allez me dire que c'est un cas isolé, eh beh non, chez nous ils se sont servi de ce dispositif pour "caser" les remplaçants qui n'était pas très "vaillants" (on va dire çà comme çà) dans leur école de rattachement. Alors en plus d'une aide non éfficace, nous avons un moyen supp qui n'avait pas envi d'être là et qui était incapable de gérer un groupe classe. D'autant qu'il était interdit que des élèves soient sortis de la classe....

    Cette réforme est encore bien floue, bien loin de remplir les sois disants objectifs visés! Grosse déception!

    Il ne faut pas être naif, dans très peu de commune ce seront les conseils de maitres qui vont décider....

    Sans voir vraiment le bénéfice que celà va apporter à nos élèves, je vois par contre le coût énorme qui va y avoir en plus pour les mairies (+4% d'impôts dans notre ville).

    alors oui j'étais pour une réforme des rythmes scolaires mais je déplore la précipitation de celle ci et la non consultation des principaux concernés.

    381
    Calf
    Mardi 5 Février 2013 à 21:45

    Charivari

    Je travaille à Marseille

    Les horaires concernent toute l'académie

    http://sections.se-unsa.org/13/spip.php?article770

    382
    Mardi 5 Février 2013 à 22:09

    C'est sûr que sur des grandes villes comme ça, c'est moins facile de convaincre le Maire que dans la ville de 2000 habts et 1 école où je bosse...

    C'est fou qu'il y ait tant de différences d'une région à l'autre. Notre DASEN a déclaré, au contraire, que deux écoles toutes proches pourraient très bien avoir des horaires différents pour qu'elles puissent mutualiser les ressources (intervenants par exemple, qui passera d'une ville à l'autre ou d'une école à l'autre).

    Même dans le doc des maires (le truc publié aujourd'hui par le ministere), il est bien stipulé que chaque Maire peut changer les horaires de son école pour répondre à des contraintes locales, type car scolaire etc... : Comment votre DASEN peut-il imposer un emploi du temps à toute l'Académie ? Toutes les villes ? C'est du délire... J'ai été voir le lien que tu as mis : c'est l'emploi du temps "projeté", mais tu es sûr qu'il sera imposé ? Je comprends que tu sois colère...

    383
    Calf
    Mardi 5 Février 2013 à 23:20

    C'est sensiblement le m^me emploi du temps que de nombreuses autres villes

    http://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/291350-les-villes-avec-une-longue-pause-meridienne/page__st__20

    A Paris ce sera pire.

    Il y a de grandes chances qu'il soit imposé, c'est le plus économique pour les mairies.

    Et il va dans le sens des changements prévus par Peillon and co

     -- réduction des taux d'encadrement des animateurs

    -- possibilité de rendre les animations payantes

    -- possibilité de ne pas faire d'animations du tout

    -- possibilité d'utilser les classes pour les animations (pas besoin de construire de locaux supplémenaires) 

    La porte est largement ouverte pour faire passer l'intérêt de l'enfant après les économies.

    Si notre avis était important, le décret aurait prévu l'obligation de consultation des conseils d'école pour toute modification du temps scolaire .  Je ne parle même pas de pouvoir décisionnaire mais de consultation . On ne fait même plus semblant de nous demander notre avis.

    Lutter, négocier mais comment?

    J'aimerais bien être optimiste mais les faits sont là .

    Tout est fait en direction des mairies  même au détriment des enfants.

    La variable d'ajustement , c'est nous: frais de trajets supplémentaires, amplitude horaire accrue, occupation de nos classe - où faire nos preps pendant la pause ?

    Seule concession, la promesse de prime de 400 euros ....

     

    Quelques écoles bénéficieront de la réforme

    Beaucoup d'autres verront les conditions de travail des enfants et des enseignants se dégrader et le inégalités se creuser encore davantage.

     

     

    384
    miloub
    Mardi 5 Février 2013 à 23:36

    D'accord avec Letroll : dans les mairies pauvres (la mienne, c'est Grigny, dans l'essonne), c'est une réforme qui ne sert qu'à aggraver nos conditions de travail, et celles de nos élèves : l'allongement de la pause méridienne (avec, je vous le rapelle, la nouvelle norme d'un animateur pour 60 élémentaires) ne va pas faire que nos élèves aient le temps de souffler,  mais va bien leur permettre de se battre, et autres distractions fort préjudiciables..! Nous, on va travailler plus longtemps, être plus crevés, et donc plus souvent malades !

    Dans ma ville, toutes les écoles sont d'accord sur ces constats : il y aura 30 écoles fermées sur 31 (la dernière essaye de négocier avec l'usep pour reporter une sortie sportive prévue ce jour). Ce n'est pas que nous sommes tous des crétins bornés, mais nous sommes contre la réforme actuelle qui n'apportera rien de positif.

    385
    miloub
    Mardi 5 Février 2013 à 23:44

    Nous, on pense que se battre, c'est le seul moyen : on ne va pas abandonner nos élèves dans cette galère en partant dans des zones plus tranquilles : on est en zep depuis le début de notre carrière pour la majorité, et on veut tous que ces gamins aient une chance de s'en sortir eux aussi : c'est vrai qu'il vaut mieux être scolarisé à Neuilly qu'à Grigny, et que l'ascenseur social à des loupés pour ces gamins, mais si en plus on enlève l'escalier..!

    386
    clairobscur
    Mardi 5 Février 2013 à 23:56

    Réveille toi Charivari ! Regarde ce qui se passe dans les autres écoles.


    Cette réforme lance la territorialisation de l'école... Et bientôt la  privatisation... L'école n'est pas une marchandise, encore moins nous et nos élèves !


    Lorsque je me suis lancée de ce métier j'étais fonctionnaire de l'état, mais j'étais surtout là pour aider l'enfant à  construire ses apprentissages et l'aider à devenir citoyen de demain...


    On s'en éloigne...


    On évalue à tout va, ils remplissent des fiches, en colle, ont des petits tampons en récompense (!) ... et demain ? Ils deviendront de bons petits soldats...


    Et nous... ?


    Tristesse ? Non, on ne peut vraiment pas accepter ce qu'on nous propose...


     

    387
    amariss Profil de amariss
    Mercredi 6 Février 2013 à 07:38

    La territorialisation ? Mais on y est déjà ma brave dame ! Les inégalités, tout pareil !!!

    Quand on est dans une école où le budget par élève et de 12€/an par enfant, qu'en conséquence on n'a pas de manuels scolaire, et qu'en contrepartie on n'a même pas, un crédit photocopie "illimité", ben je peux vous dire qu'on offre carrément moins de chance aux élèves que dans une école à 40€/par an par enfant, avec manuel de lecture, de maths, d'histoire-géo, de sciences... et TBI pour courronner le tout ! 

    Est ce une raison pour ne rien faire, non, je ne dis pas ça, mais par contre je pense que si cette réforme ne passe pas, on n'est pas prêt d'en voir une autre ! Décidemment, le mammouth existe bel et bien !!!

    388
    ln
    Mercredi 6 Février 2013 à 08:06

    Moi je pense que si cette grève a un impact ce sera celui d'enfin nous écouter. Oui, je peux toujours rêver. L'humain d'abord, c'est pour ça que j'ai voté aux présidentielles. Faudrait juste que les parents et les enseignants (du coup ça fait pas mal d'électeurs ça) marchent ensemble pour une réforme digne de ce nom. Changement de programmes, baisse des effectifs (parce que faut bien aussi que NOUS enseignants on puisse respirer et avoir assez d'énergie et de temps pour les aider les élèves).

    Dans ma commune qui n'a pas à se plaindre côté budget, on finira à 15h45 si la mairie ne nous écoute pas pour finir à 15h30. Ils vont même ouvrir la cantine le mercredi midi. Ils sont en train de faire des devis visiblement pour des intervenants culturels et sportifs. Pourquoi fera-t-elle grève alors? Bah pour les autres. J'aimerais croire que les enseignants soient un peu moins chacun pour sa gueule que dans le privé. Désolée d'être vulgaire mais je le ressens comme ça. Et désolée pour ceux du privé qui ne pensent pas qu'à eux.

    Oui, pour les rythmes de mon école, je ne devrais pas me plaindre (même si j'aurai préféré le samedi matin), mais je réalise que je ne suis pas seule et que dans la plupart des cas, les horaires vont être catastrophiques.

    Oui, le changement je l'attends, mais je vais pas sauter sur le premier truc pourri qu'ils proposent. Merde c'est pas de notre faute s'ils sont tous incompétents en ministre de l'éducation. Oui, Peillon a le courage de s'attaquer au mammouth mais le mammouth c'est pas nous amariss, c'est l'administration! Mais Peillon, faut qu'il apprenne ce que c'est que l'école primaire en dehors de Paris, qu'enfin tous ces politiques ne voient pas que par la réélection et le fric. Ma fierté d'être française, c'est l'école gratuite et égalitaire pour TOUS! (on s'en éloigne) et la santé gratuite (bon là c'est encore pire). Si tout ça se perd bah je crois que j'aurais plus rien à faire en France.

    Et la prime de 400 euros, c'est pour nous acheter, pour qu'on la ferme? Merde, on n'est pas comme eux à ramasser les pots de vin. J'ose croire qu'on ne nous achètera pas. Oui à une rémunération calquée sur nos "collègues" du secondaire, mais ne nou sprenez pas pour des égoïste qui ne fontionnont qu'à l'argent.

    @clairobscur: moi les tampons de charivari j'adore! :p

    389
    Mercredi 6 Février 2013 à 08:56

    @clairobscur : c'est bon, je suis bien réveillée, merci.

    @ln : "Faudrait que les enseignants et les parents marchent ensemble pour une réforme digne de ce nom".

    Sur ce coup là, les parents ne sont pas du tout au côté des enseignants. En rejetant tout changement en bloc, en mélangeant toutes les revendications (salaires, effectifs, programmes, 4 jours, 4,5 jours...), en hurlant à l'apocalypse ("privatisation de l'école", "inégalités"), on n'est pas du tout lisibles pour le grand public. 

    Voir : Les enseignants ont perdu la bataille de l'opinion.

    Je comprends très bien les inquiétudes des enseignants qui se voient imposer 2h45 de pause méridienne, sans activités pour les enfants. Mais qui en a parlé, de ce problème d'allongement de la pause méridienne jusque là ? Qui a su expliquer ce qui n'allait pas ?

    On n'a jamais entendu cela, ou alors ultra noyé dans des tas de revendications diverses.

    Je vois des enseignants qui s'inquiètent de la qualité de l'offre périscolaire aujourd'hui, ou de sa non gratuité. Avant la réforme des rythmes, quel enseignant s'en était alarmé ? Qui avait fait grève ou manifesté dans la rue pour ça ? D'ailleurs, est-ce à nous, enseignants, de grimper aux rideaux quand la mairie n'offre pas assez d'activités culturelles pendant sa "garderie" ? Ca sonne faux. Le grand public peut peut-être entendre que oui, ce serait bien que les enfants puissent faire piano, poterie, volley gratuitement tous les jours, que ce serait mieux pour l'égalité, mais ils ne nous suivent pas quand on leur dit qu'on rejette la réforme des rythmes pour ça. Elles ont bon dos, les activités périscolaires.

    On a réclamé le retour à la semaine de 4,5 jours. On l'a eu.
    On a réclamé plus de postes pour le primaire. On les a eus.
    On réclame une refonte des programmes. Elle est en cours.
    On a réclamé que la priorité budgétaire soit enfin mise sur l'école. C'est le cas.
    On a réclamé que la journée d'école soit plus courte. On l'a eue.
    On a réclamé d'arrêter de mettre les maitres devant une classe sans formation. C'est acquis aussi.

    ... et même, on réclame depuis longtemps une revalorisation de nos salaires, de toucher l'ISOE comme nos collègues de collège, et, même si elle n'est pas aussi importante que celle des profs de collège, une prime se profile.

    Comment voulez-vous que les parents comprennent un discours du type "stop, on n'arrête tout tant qu'on n'aura pas des nouveaux programmes" ? ou "stop on arrête tout tant qu'on n'aura pas moins d'élèves" ?

    390
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 09:28

    C'est sûr, de quoi se plaint-on ? Sécurité de l'emploi + plein de vacances à rien faire + seulement 24 heures devant les élèves + une super prime +  enfin la réforme que tout le monde attendait ! Elle n'est pas belle la vie d'enseignant ? Oui, il faut se réveiller !

     

    391
    Mercredi 6 Février 2013 à 09:39

    Pour avoir eu une autre vie avant, je peux t'assurer que la vie d'enseignant a beaucoup de très bons côtés. Les sarcasmes ne convaincront pas grand monde si tu as envie que des choses changent (car oui, il y aurait des choses à changer, pour "la vie d'enseignant" et pour les enfants aussi).

    392
    ln
    Mercredi 6 Février 2013 à 10:00

    @frisette14: tu me fais peur là. J'ose espérer qu'il y a de l'ironie dans ton discours, parce que les vacances à ne rien fait, je ne connais pas. Mais peut-être ai-je du mal à décrocher, c'est de ma faute.

    393
    Mercredi 6 Février 2013 à 10:14

    Je trouve que dans les commentaires, il y a des arguments contre les 4j 1/2 qui n'ont rien à voir. Je ne vois pas en quoi le retour à une semaine de 5 jours au lieu de 4 empêcherait les nouveaux programmes ou une revalorisation de nos salaires...

    J'ai l'impression que les 3/4 des insatisfaits se plaignent d'autre chose....

    Alors c'est sûr que notre situation n'est pas la meilleure qui soit, mais ce n'est pas une raison pour bloquer toute évolution...

    Ceux qui veulent le report à la rentrée 2014 de la réforme de rythmes savent très bien que c'est une façon de l'enterrer sans avoir le courage de le dire!

    Si on ne la fait pas maintenant, on ne la fera pas et on continuera à dire que ces 4 journées de 6 heures, voire 6h30 sont inhumaines (pour les enfants et nous-même), qu'il faut que ça change, etc.

    Demander l’abandon du projet de loi, c’est en fait demander l’abandon de la création des ESPE (Ecole Supérieure de Professorat et d’Education), c’est à dire laisser la formation initiale et continue des enseignants en l’état actuel, donc à néant. C'est aussi demander l’abandon de la programmation budgétaire de 60 000 postes sur 5 ans car la loi est une loi d’Orientation et de Programmation.

    Alors, oui, cette réforme est incomplète, mais il me semble qu'elle va dans le bon sens!

    Pour avoir moins d'élèves par classe, il faut recruter non?

    Pour avoir des enseignants formés et qui démarrent ce métier dans des bonnes conditions, il faut une formation, non?

    ça fait 10 ans qu'on galère... et moi je ne me sens pas la "dinde de Peillon" comme certains le disent. Je me sentais plus pousser des plumes les années précédentes.

    394
    Mercredi 6 Février 2013 à 10:26

    Oui oui, ln, ne t'inquiète pas, c'était de l'ironie contre Charivari-bisounours

    "et moi je ne me sens pas la "dinde de Peillon" comme certains le disent. Je me sentais plus pousser des plumes les années précédentes." +1

    395
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 10:34

    In : Rassure-toi. C'est bien évidemment de l'ironie ! Comme beaucoup d'enseignants, je passe une partie de mes vacances à élaborer mes projets pour la période suivante, à faire des prép pour être un petit peu moins débordée pendant les semaines de boulot et à récupérer aussi un peu de toute la fatigue accumulée. Tout cela pour dire qu'il faut arrêter de penser que sous prétexte de vacances et de sécurité de l'emploi, on peut tout nous faire avaler.

    Moi, je clame haut et fort que je veux une vraie revalorisation de mon salaire. Au bout de 25 ans de métier j'ai 2080 E net et je trouve vraiment que ce n'est pas cher payé. Les 35 heures par semaine, je ne connais pas !

    La crise a bon dos, il n'y a jamais eu d'argent pour nous revaloriser et il n'y en aura jamais !Peillon prend des mesurettes : 400 E ! Vu tout le pouvoir d'achat que l'on perd depuis des années, c'est ridicule. Il faut arrêter d'avoir honte, nous les enseignants de demander une augmentation. Tous les rapports le disent, on est très mal payés. Alors qu'attend-on ?

    J'aime mon métier mais là j'en ai marre ! Il ne faut pas parler d'argent, ça ne se fait pas chez les enseignants car on se ferait mal voir des parents et du reste de la population, mais que croyez-vous ? De toute façon, on est mal considérés !

    Voilà c'est mon coup de gueule du jour, trop, c'est trop, la  coupe est pleine et déborde.

    396
    christellemars
    Mercredi 6 Février 2013 à 10:34

    J'ai l'impression que beaucoup de "contre" ont surtout peur du changement ( et ne se rendent pas compte à quel point ! ) et mélangent toutes leurs revendications sans voir les avancées.

    ça me fait tout drôle d'être à peu près d'accord avec mon ministre, pour une fois !!! J'ai tellement l'habitude d'être en colère contre les réformes qui tombent que je n'ai pas réalisé tout de suite que, comme dit Charivari, finalement elle n'est pas si mal, cette réforme. Elle n'est pas parfaite, on peut encore avancer, mais il ne faut pas tout bloquer, on va dans le bon sens.

    Hier, notre mairie (petite commune) avait organisé une réunion informations/questions pour les parents. Je note que:

    - on attend 2014, on se donne le temps de s'organiser

    - les parents sont venus nombreux, avec des questions intelligentes

    - il y a des inquiétudes au niveau du budget mais l'intérêt des enfants est vraiment pris en compte

    - une maman voulait conserver la sortie à 16h45, pour ne pas trop changer les habitudes: là je sens bien la peur du changement ( elle ne travaille pas ! )

    - j'ai senti de la bonne volonté chez tout le monde et c'est réconfortant.

    On peut penser que la réforme se mettra en place dans de bonnes conditions dans un certains nombres de communes, ce qui pourra donner des exemples et des arguments aux enseignants et aux parents des écoles dont l'organisation ne sera pas satisfaisante.

     

    397
    Claire, de Paris
    Mercredi 6 Février 2013 à 11:10

    Charivari, je suis très étonnée de tes propos sur l'absence d'interêt des enseignants pour le périscolaire. Instit depuis 20 ans à Paris, je peux te dire qu'une bonne partie des rencontres avec les parents, des conseils d'école a toujours été consacré à ce fameux "périscolaire". Je parle des deux heures du midi (11h30-13h30) qui concernent environ 160 enfants dans mon école. A l'initiative des parents, certes, souvent, mais nous, enseignants, nous sommes toujours sentis concernés car c'est nous qui récupérions les enfants après ces deux heures : excités, fatigués, accidentés.. C'est toujours pendant cette période qu'ont lieu les accidents, les violences. Et on va la rallonger de 45 minutes... (à Paris, c'est ce qui se dessine.)

    Il faudrait alors au minimum embaucher du personnel formé et compétent : ce n'est malheureusement pas le cas à Paris. Qui n'a pas entendu les plaintes des enfants: personne n'intervient, les animateurs parlent mal (grossièretés, voire insultes), quand je vais les voir ils ne m'écoutent pas et se moquent de moi, je m'ennuie, je rentre en classe avec toi...

    Juste une petite et modeste contribution. Je serai en grève.

    398
    Nialdo
    Mercredi 6 Février 2013 à 11:34

    Vouloir faire repousser l'application de ce décret pour tous en 2014 pour avoir le temps de se préparer et de l'améliorer ne veut pas dire que l'on est contre la refondation de l'école!

    Le ministre lui même a voulu dissocier puisque, les rythmes seuls, font l'objet d'un décret.

    Quelqu'un sait il pourquoi?

     

    399
    papagateu
    Mercredi 6 Février 2013 à 11:36

    Ne pas croire que les instits et PE sont des "ringards passéistes" qui seraient systématiquement opposés à toute réforme, soyons sérieux quand même.

    Force est de constater que le ministre a réussi à se mettre à dos une profession qui est favorable aux orientations politiques de son parti, le comble de l'ambiguïté.

    Les parents favorables au repos du mercredi (pourquoi pas après tout ?) sont dubitatifs.

    Quant aux municipalités, bon nombre d'entre elles sont inquits de devoir financer le péri- et post-scolaire ...après les cours, des phases de travail qui peuvent aussi prenantes et fatigantes pour les enfants qu'une séquence de travail dite scolaire.

    Un instit allemand commence sa carrière à 2.500 € nets , un instit en France est à 1.660 € et Frisette 14 (post 395)  gagne 2.080 € au bout de 25 ans.

    Selon le rapport annuel de l'Etat de la Fonction Publique, à ancienneté égale, un prof des écoles (recruté à Bac+5) est moins bien payé qu'un gardien de la paix (recruté à Bac+2)

     

     

     

    400
    Mercredi 6 Février 2013 à 11:50

    @papagateu: Je ne vois tjrs pas le rapport entre notre salaire et les 4jours et demi.

    401
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 12:10

    A travers cette grève, c'est aussi le raz-le-bol des enseignants qui éclate. On nous en demande toujours plus, on doit encaisser les réformes à chaque nouveau ministre mais la seule chose qui ne bouge pas c'est les salaires. Un moment ça va bien ! La reconnaissance passe aussi par la rémunération.

    402
    Mercredi 6 Février 2013 à 12:13

    @Claire : Vu ce qui se profile à Päris, je ne peux pas ne pas comprendre ta grève, mais je pense qu'il faudra veiller à communiquer (à tous : parents, presse..) pourquoi tu la fais, c'est à dire contre 2h45 de pause méridienne désoeuvrée (ce que tu décris correspond exactement à la pause méridienne chez nous, sauf que le prsonnel ne parle pas mal, il est juste dépassé) : bagarres, accidents, ennui, enfants qui réclament d'aller en classe...

    Quel adulte accepterait de passer plus de deux heures debout dehors pendant le temps de midi ? Et quand il pleut, c'est pire, les mêmes enfants s'entassent sous un préau de 30 m². ils sont 150...

    Autant dans les petits villes et villages autour de chez moi, je comprends que ce soit difficile de recruter des personnes correctement formées et d'attendre un minimum d'animations et d'activités organisées, autant à Paris, ils n'ont pas cette excuse.

    403
    Mercredi 6 Février 2013 à 12:17

    Ce que je crains, c'est qu'il soit contre-productif, le ras-le-bol. Si on se met l'opinion publique à dos, même Peillon aura du mal à justifier qu'il nous attribue 400€ par prof (400€ qu'il faudra bien prendre quelque part). 

    "A faire l'âne, il ne faut pas s'étonner que les autres nous montent dessus".

    404
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 12:30

    Les enseignants ont de toute façon l'opinion publique à dos même avec des salaires bien bas.

    Si on baissait nos salaires, elle crierait " bravo, encore !"

    405
    miloub
    Mercredi 6 Février 2013 à 12:32

    oui, il y a un gros ras-le-bol chez les enseignants du primaire : de plus en plus mal payés (13% de baisse de pouvoir d'achat en 10 ans..!), corvéables à merci avec des réformes bazardées du haut qui ne correspondent pas à notre réalité et à celle de nos élèves, etc...

    Faut faire attention, un mammouth énervé, ça charge ! :-)

    406
    papagateu
    Mercredi 6 Février 2013 à 12:37

    Quand on propose une réforme ( ou une modification d'horaires, soyons clairs), il est honnête et réaliste de mettre tout-à-plat sur la table, sans discrimination positive ou pas, mais surtout chercher à correspondre aux réalités et pratiques qu'on veut mettre en place. En Allemagne, les profs et élèves quittent l'école à 13 h30 environ (pas de cantine etc. voir mes posts précédents). Or, il semblerait que nos collègues outre-Rhin (qu'on envie ?) gagnent plus que vous dont les conditions de travail ne vont plus correspondre à des pratiques dont on ignore encore le véritable impact.

    A "mon" époque, les parents pensaient qu'être instit enmaternelle était un peu dévalorisant par rapport aux collègues du primaire. Combien de fois n'avons-nous pas entendu " Mais, pour travailler en maternelle, vous avez quels diplômes ? Pourquoi vous ne pouvez pas aller en primaire ?"

    Les mêmes ( ils sont toujours là) pourraient vous poser la question : "Au fait, quand vous faites vos ateliers "décontractés"... C'est pas pareil que de "faire la classe", déjà que le mien, il a du mal à apprendre... Alors, avec vot' nouvel emploi du temps, puisque vous êtes pas en classe, vous quand même payé pareil ?"

    Fiction de ma part ?...

    Travailler plus pour gagner plus, travailler moins pour faire la même chose, travailler moins pour creuser son trou, travailler moins pour gagner moins et j'en passe.

    L'Enfant ne doit pas être un alibi dans un projet (et non une réforme) qui fait, une nouvelle fois, ressortir un profond sentiment de dévalorisation. 

    Il est de bon ton de souligner le score de la France (score, c'est bien le mot, comme au Foot) au niveau éducatif ou culturel ?

    80% d'une classe d'âge au bac... fermetures des centres de formation pédagogique (Ecoles Normales), suppression des logements de fonction ( certains sont toujours vacants, vides), carte blanche aux Universités... et la moitié des étudiants qui "lâchent" leur première année et s'en vont... quittent le "circuit" qu'on a mis en place... Bac + pour être instit, pardon PE en référence au Plan Langevin-Wallon sous prétexte d'une harmonisation professionnelle comme si les instits faisaient un complexe d'infériorité par rapport à leurs collègues et ami(e)s qui enseignaient dans les collèges...

    C'était, il y a 10 ans ... Moi, ça va... question retraite...par répartition (elle échappe au ministre de l'Education)... Il faut savoir ce que l'on veut.

    Comme disait un philosophe ( Jankélévitch, pas sûr, j'sais plus) à un candidat qui venait de répondre à l'oral de son exam en parlant du sujet proposé : " Bien ! C'est bien ! Mais maintenant, Vous , Martin ! qu'est-ce que vous pensez ?"

    Il ne s'appelait pas Martin, mon copain, bien sûr.

    A l'Ouest, rien de nouveau.

     

     

     

     

    407
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 12:38

    Il y a des réformes qui passent plus vite que d'autres ! Et la fin du cumul des mandats pour les députés ? C'est pour quand ? On justifie ce cumul comment ? Il ne faut surtout pas toucher à rémunérations bien grasses !

    408
    miloub
    Mercredi 6 Février 2013 à 12:38

    moi, l'opinion défavorable, c'est surtout dans les médias que je la vois et l'entends : les parents de nos élèves me paraissent beaucoup plus intelligents : demandez donc aux parents autour de vous, vous verrez que majoritairement, ils comprennent notre lassitude, voir notre colère : c'est en tout cas le cas dans ma ville (ZEP /zone violence).

    409
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 13:02

    L'argent, il y en a pour nous payer plus, faut juste avoir la volonté de le prendre là où il se trouve ! Ah, oui, il faudrait juste toucher aux avantages des petits copains en place ( Assemblée, Sénat... ) ! Taper sur les enseignants, c'est plus facile ! A force de courber le dos, on va finir par  terre !

    410
    Mercredi 6 Février 2013 à 13:56

    Peut-on revenir aux rythmes scolaires ?

    411
    Timis
    Mercredi 6 Février 2013 à 14:01
    Pour le commentaire 398 : je suis d'accord avec toi qu'être contre cette réforme ne veut pas dire qu'on s'oppose à tout ce que propose le gouvernement SAUF que si beaucoup de grévistes comme ça s'annonce : que va faire le gouvernement ? Regarder ce que disent les mots d'ordre des syndicats pour connaître les souhaits des grévistes. Et dans les revendications il y a le retrait total du décret et de la refondation.

    Mais bon à la lecture des derniers commentaires, on pourrait croire que pour certains il n'y a que le problème de notre salaire. Aucun problème dans l'EN.
    412
    letroll
    Mercredi 6 Février 2013 à 14:02

    @Cancoillotte

    semaine de 4j : 144 journées de présence à l'école

    semaine 4j et demi : 180 journées de présence à l'école

    C'est vrai, je vois pas le rapport avec le salaire... En plus, tu dois avoir la chance de te rendre gratuitement à ton école et de ne pas mettre 1h.... 

    413
    letroll
    Mercredi 6 Février 2013 à 14:05

    revenir aux rythmes scolaires.... 30 mn de classe en moins par jour, je vois pas la révolution... autre conclusion?

    414
    ln
    Mercredi 6 Février 2013 à 14:15

    en fait c'est 45minutes de moins, mais c'est vrai que c'est pas ces 45 minutes qui vont me faire mieux préparer mes cours que le mercredi matin.

    415
    patou80
    Mercredi 6 Février 2013 à 14:47

    Du changement oui mais pas n'importe quoi, pas n'importe comment!!! 

    Le projet de loi de refondation de l'école contient 53 articles et de nombreuses dispositions du projet ne sont pas précisées. Après chaque article, on peut lire " est/sont fixé(e)(s) par décrt." Il va falloir attendre la pochette surprise des décrets pour y voir clair concernant les éléments du socle commun, les cycles à l'école prmaire, le recrutement et les fonctions du directeur d'école, les attributions et la composition des conseils d'école, les comités de parents, les conseils école-colège...

    Le décret sur les rythmes scolaires paru le 26 janvier qui permet une soit disant liberté amène finallement à l'anarchie. Chaque mairie se débrouille avec la "patate chaude". Avec Peillon c'est "A mort l'Education Nationale, vive l'Education Municipale". Les équipes pédagogiques et les parents via le conseil d'école n'étant pas invités par ce décrêt à prendre part à la mise en place de l'organisation des rythmes scolaires, les raisons pratiques et budgétaires seront les priorités de beaucoup de communes (le bien être de l'enfant et les besoins pédagogiques relégués au second plan).

    Les 60 000 postes c'est de la poudre aux yeux! Depuis 2007, 80 000 postes ont été supprimés dans l'Education Nationale. L'annexe du projet de loi détaille précisément comment vont être utilisés les 60 000 postes créés en 5 ans, qui ne compensent pas les suppressions du dernier quinquennat.

    Sur les 60 000 postes,  5000 vont au ministère de l'enseignement supérieur et 1000 au ministère de l'agriculture, reste donc 54 000 postes.

    7000 postes sont prévus pour tenir compte des évolutions démographiques dans le 1er (4000) et le 2nd (3000) restent donc 47 000 postes.

    26 000 postes sont consacrés au rétablissement de la formation initiale pour les enseignants, reste donc 21 000 postes.

    Ces 21 000 postes sont répartis ainsi: 14 000 postes dans le 1er et 7000 dans le 2nd degré.

    Sur 14 000 postes consacrés au 1er degré: 3000 seront utilisés pour l'accueil des enfants de moins de 3 ans dans les zones d'éducation prioriataire et 7 000 postes seront mobilisés pour l'évolution des pratiques pédagogiques, via l'objectif du "plus de maîtres que de classes".

    Restent donc 4000 postes dans le 1er degré en 5 ans pour l'ouverture de classes et de postes.

    Pour nous, dans la Somme, le projet de carte scolaire a été dévoilé, malgré les 15 postes attribués au département, il y aura à la rentrée 2013 plus de fermetures de classes que d'ouvertures de prévues!!!

    Plutôt qu'un maître surnuméraire 1 h de temps en temps, il serait préférable qu'il n'ya it plus de fermetures de classe et que les élèves soient 25 élèves par classe toute la journée. Non?

    C'était long. Mais voilà la réalité des textes!!!

    416
    Calf
    Mercredi 6 Février 2013 à 14:53

    Charivari

    Tu ne peux pas nier que les efforts de Peillon vers les mairies vont dans le sens des économies sur le dos des gamins..

     

    417
    papagateu
    Mercredi 6 Février 2013 à 15:01

    Voilà au moins le mérite d'exposer clairement les analyses du projet de loi.

    Sauf erreur, je doute que pareils argumentations et analyses soient présentées dans toutes les communes de France...

    Pourtant, non, ce n'était pas si long à lire... quand on fait référence à la durée des concertations dans les milieux concernés.

     

    418
    Calf
    Mercredi 6 Février 2013 à 15:03

    Charivari

    Tu ne peux pas nier que les efforts de Peillon vers les mairies vont dans le sens des économies sur le dos des gamins..

     

    Entierement d'accord avec patou80 ci dessus

    beaucoup de poudre aux yeux dans les 60 000 postes dont finalement une faible partie reviendra concretement sur le terrain de l'ecole primaire.

    Fermer des classes pour avoir un maitre surnuméraire ....

    Trop de points obscurs dans le décret,, je n'ai pas confiance

    Oui je crache dans la soupe mais elle n'est vraiment pas bonne.

     

    419
    Mercredi 6 Février 2013 à 15:09

    Si, je nie. Peillon fait avec les sous qu'il a, et il en a peu. Il a donné aux Mairies parce qu'on leur demande de faire un vrai effort pour l'école en leur donnant peu de sous.

    Le fond de notre désaccord, je pense, repose sur le fait que j'ai vraiment espoir de mieux apprendre aux enfants à lire, écrire, compter (...) avec 5 matinées de classe qu'avec 4. Et ça, ça va dans le sens de l'intérêt des enfants, en particulier l'intérêt des élèves en difficultés, de ceux qui n'ont pas de répétiteur à la maison. C'est pourquoi je trouve que cette réforme va dans le bon sens.

    420
    Mercredi 6 Février 2013 à 15:16

    Le problème de fermeture de classes ne se regarde qu'en parallèle de l'évolution des effectifs. Et cela ne me choque pas plus que cela qu'on attribue un maitre surnuméraire ici et qu'on ferme une classe là, si ici le public est très défavorisé et que là les effectifs justifient une fermeture de classe.

    J'aimerais bien qu'on "descende" au moins d'un ou deux le nombre maximum d'élèves par classe. Qu'on ne puisse pas monter au dessus de 30 élèves par classe, ce serait déjà bien. 29, idéalement. En 5 ans d'enseignement, j'ai déjà eu deux fois des classes à 31, ça déborde un peu, quand même). Mais l'effectif ne fait pas tout, j'aurais plein d'autres améliorations à proposer...

    En attendant je fais comme tout le monde, je prends les bonnes choses et pour le reste, j'attends des jours meilleurs.

    421
    natty75
    Mercredi 6 Février 2013 à 16:09

    Tout d'abord, bravo pour ton optimisme. Je respecte ton opinion et celle d'autres mais si je ne suis pas d'accord avec le changement de rythmes.

    Pour ma part, je pense qu'on aura beau changer l'étiquette, on ne changera pas le contenu...

    Je suis instit à Paris dans une école de ZEP ultra-violente (le genre où les adultes se font frapper tous les 2 jours, où ceinturer un gamin violent à 4 est normal, et s'entendre dire "tu me casses les c.. " par un enfant de 7 ans est tout à fait ordinaire). Une école où est plus "flic-gardien de prison-vigile" qu'instit...

    Une école où l'on part de chez soi le matin avec la boule au ventre et où l'on rentre chez soi déprimé et exténué....

    On n'en veut pas du mercredi, on voudrait le samedi... C'est simple, si ça passe, la plupart de mes collègues et moi nous demanderons à changer d'école..

    5 jours d'affilée à subir ça, c'est au-dessus de nos forces. Si en plus, on doit essayer de les récupérer après 2h45 de pause "baston-cris-insultes", on préfère aller enseigner ailleurs... dans des écoles plus tranquilles.

    90 % de nos élèves sont à la maison le mercredi et pourtant, les vendredis sont déjà sportifs pour nous. Je n'ose imaginer ce que ça sera avec le mercredi travaillé...

    Je suis par contre assez surprise de constater que certains enseignants qui se réjouissent de cette réforme n'y relèvent pas quelques incohérences.

     - Encore une fois, on propose un rythme identique de la PS au CM2 (ce qui est contraire au préconisations des chronobiologistes). C'est bien dommage, on sait que les capacités d'attention varient en fonction des âges.

    - Le ministre déclare partout que nous sommes une exception car nous avons moins de jours de classe que les autres... Soit.

    Mais à aucun moment il ne dit que nous sommes ceux qui avons le plus d'heures à l'année. (100 à 200h de plus selon les âges) Et ça, personne n'en parle...

    - On nous bassine avec les vacances d'été trop longues alors que nous sommes dans la moyenne européenne.

     

     Pour les opposants au samedi, je rappelle qu'avant il y avait 1 samedi sur 3 libéré, ce qui fait que l'on pouvait partir de temps à autre en week-end.

    Je suis assez perplexe quand j'entends des instits déclarer que les 6 h de classe sont épuisantes pour les enfants. Sur ces 6h, il y a 30 à 40 min de récré. Retirez tous les temps morts, déplacements, transitions etc, il doit rester à tout casser 4h30 d'apprentissage. A mes yeux, il n'y a pas de quoi fouetter un chat.

    En principe, les exercices ne se succèdent pas sans temps morts. Les formes d'activités sont, en principe, variées. Je pense que tout instit qui se respecte sait adapter ses séances et ses activités à l'état de réceptivité de sa classe. En tout cas, chez moi, en CP/CE1, mes élèves ne sont pas vissés à leur chaise en continu et ils ont très souvent la possibilité de souffler ce qui ne m'empêche pas d'être exigeante.

    Maintenant, si on fait du bourrage de crâne en permanence, c'est sûr que même 4h c'est encore beaucoup trop.

    Je suis étonnée d'apprendre que certains font de la grammaire, de la conjugaison ou de la résolutions de problèmes l'après-midi... En 10 ans de carriètre, je ne l'ai jamais fait. Je me suis toujours organisée pour que les matières exigeantes tiennent sur la matinée.

    Je note qu'encore une fois, on ne s'est pas penché sur les méthodes pédagogiques efficaces qui fonctionnent, sur ce qui serait bon à prendre chez Freinet, Montessori et consorts.

    On ne s'est pas penché sur tous ces élèves "empêchés d'apprendre" pour une raison ou une autre.

    Ni sur l'accueil déplorable des enfants relevant de la MDPH.

    Aucun bilan des diverses réformes qui se sont empilées n'a été fait. Aucune réforme n'a le temps de s'installer, d'être remaniée, discutée, aménagée. Elles sont sans détricotées.

    Que d'argent gaspillé, de manuels inutilisables, d'heures de travail à refaire pour les instits, d'injonctions contradictoires parce qu'à chaque fois, un nouveau ministre arrive et veut tout changer. 

    Puis il s'en va et personne ne lui demandera de comptes sur ces décisions aussi néfastes soient-elles...

    Or, les effets d'une réforme de l'école se mesurent au moins au bout de 5-10 ans.

    De la même façon que le temps que l'on a pris en cycle I et cycle II pour mettre en place des apprentissages porte ses fruits en cycle III et au collège.

    Alors, je sais que certains espèrent beaucoup de ces réformes, mais il n'en sortira rien d'exceptionnel tant que l'Education sera une affaire de politique et sera soumise aux aléas des élections.

    422
    Marie-Marinette
    Mercredi 6 Février 2013 à 16:16

    Coucou !

    Idéalement, le nouveau rythme peut faire rêver...

    Mais dans ma commune et celles environnantes le rythme déjà "imposé" est celui de la pause méridienne rallongée... 12h00 / 14h30... dont personne ne sait comment elle pourra être occupée "utilement"... (locaux ? personnel ?).

    Les enfants sortiront donc de l'école à l'heure habituelle, et les habitués de la garderie auront eu droit à quasiment autant d'"occupationnel" / collectif non-instructif que de classe sur leurs 10 ou 11 heures de présence à l'école...

    Mais il ne faut pas perdre espoir...

    423
    Calf
    Mercredi 6 Février 2013 à 16:56

    Le taux d'encadrement des animateurs à la baisse

    La possibilité de faire payer les animations

    La possibilité de ne pas faire d'animations du tout

    Je comprends tout à fait les difficultés des mairies

    Je pense que tu as lu l"article du Café sur la ville de Blois

    Même un maire favorable à la réforme et investi reconnait les difficultés

    "N'importe quel élu local aurait pu dire au ministre que l'application de ce texte pose des problèmes colossaux pour les ressources humaines et les locaux. A Blois aujourd'hui on accueille 10% des enfants scolarisés dans les centres de loisir soit 400 enfants. Nous demander de passer à 4 500 enfants ce n'est pas possible. Le cabinet du ministre nous semble un peu éloigné des réalités locales."

    Peillon ne demande pas aux mairies de faire un vrai effort avec peu de sous

    Il leur demande de passer au plus vite a la semaine de 4 jours et demi, c'est tout.

    Il attends des animations, il espère leur gratuité, mais rien n'est obligatoire.

    Il leur donne relativement peu d'argent mais ne leur demande aucune garantie en échange. Il n'y a aucun garde-fou pour les dérives

    Imagine ce que ça va donner avec des mairies qui s'en fichent.

    La majorité des mairies va opter pour la pause méridienne étendue.

    Il y a de fortes "chances" pour que davantage de gamins mangent à la cantine parce que les parents ou la nounou ne pourra pas les ramener plus tard.

    Personnellement je ne pense pas qu'une matinée de classe supplémentaire fasse des miracles surtout en milieu de semaine Les rares fois où j'ai vécu le mercredi matin - en échange d'un pont- les gamins étaient crevés des le jeudi matin,

    Dans ton cas, les élèves bénéficieront d'un emploi du temps plus favorable. Dans le mien, on va vers le pire, les enfants se lèveront plus tôt pour plus de garderie.

    De temps en temps, le centre aéré les sortait un peu du quartier le mercredi mais les sorties à la journée ne seront plus possible.

    En accord avec mon inspecteur - parce que jusque là il avait son mot à dire - je prenais mes ps non francophones en soutien le matin avant l'arrivée en classe des autres enfants .Ce n'était pas l'idéal de faire lever plus tôt que les autres mais ils progressaient un peu plus vite. C'est fini, pendant l'apc ils dormiront.

    L'ouverture de classe dans les quartiers défavorisés, c'est très joli en théorie, concrètement il faut que la mairie finance les locaux. Chez nous, elle gère les inscriptions et dispache les gamins dans les écoles environnantes, ça revient moins cher que de financer une classe , un dortoir et l'atsem qui va avec. 

    Ce n'est pas exceptionnel, d'autres école dans les grandes villes ont les mêmes problèmes.

    Les communes rurales avec les rpi et les transports scolaires ont d'autres contraintes..

    Mais quel que soit le cas de figure, rien vient contrebalancer le pouvoir accru des collectivites locales.

    424
    tristanjeannette
    Mercredi 6 Février 2013 à 17:21

    CONTRE LA PAUSE MERIDIENNE RALLONGEE 

     

    425
    Mercredi 6 Février 2013 à 17:26

    @Natty75 ,  Je suis d'accord avec toi sur ce:

    "Alors, je sais que certains espèrent beaucoup de ces réformes, mais il n'en sortira rien d'exceptionnel tant que l'Education sera une affaire de politique et sera soumise aux aléas des élections."

    Je milite pour un ministère sanctuarisé pendant une plus longue période (10 ans par exemple) avec un collectif de pédagogues reconnus et experts pour qu'il n'y ait pas une réforme à chaque élection ou chaque ministre.

    Ce qui me déplait dans le fait de faire la grève, c'est que l'on ne mesure pas les conséquences que cela va engendrer : une possibilité de changement de ministre (si c'est pour retrouver un Chatel, non merci!), une moins forte volonté de faire bouger les choses (même si je vous accorde qu'elles ne sont pas parfaites), renforcer l'idée qu'ont beaucoup du corporatisme des enseignants.

    J'ai envie de dire : "Soyons plus fins" et proposons des actions plus fortes, avec les parents en les renseignant de la situation de notre école, en faisant du lobbying auprès des députés de nos circonscriptions, des maires...

    A nous d'imaginer d'autres solutions de pression !!!!

    426
    letroll
    Mercredi 6 Février 2013 à 17:29

    En fait, je crois que cette réforme te convient à toi (et à quelques autres), c'est à dire à ton rythme de vie et à tes conditions de travail parce que tu as l'air d'avoir du mal à admettre que 5 jours de suite c'est loin d'être bien pour les enfants et que dans beaucoup d'écoles difficiles c'est une catastrophe...

    Prendre ce qui est bien, d'accord (j'ai pas encore trouvé moi...) mais quand c'est si infime par rapport aux désagréments, c'est injustifiable...

    427
    letroll
    Mercredi 6 Février 2013 à 17:31

    ton avis sur la pause de 12h à 14h30?? 

    428
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 17:48

    Tout à fait d'accord avec toi letroll cette pose méridienne de 2H30 voire 2H45 dans certaines communes comme à Paris n'est pas acceptable, c'est une dégradation de nos conditions de travail ! On va se retrouver comme les hôtesses de caisse en supermarché, on aura des horaires à la noix !

    Malgré tout cela certains font l'apologie de la réforme Peillon !

    429
    Calf
    Mercredi 6 Février 2013 à 17:50

    Le changement de ministre m'inquiète beaucoup moins que les changements du ministre.

     

     

    430
    Mercredi 6 Février 2013 à 17:54

    "ton avis sur la pause de 12h à 14h30??"

    C'est à moi que tu parles ? Je n'ai pas été claire ? Bon je copie-colle l'article parce qu'apparemment, tu ne l'as pas lu.

    "Maintenant, c'est sûr qu'il reste des points d'ombre. Un truc qui m'inquiète c'est la pause méridienne. Cela m'inquiète que tous les ministres nous bassinent sur le fait qu'elle doit être longue alors qu'on voit bien dans nos écoles qu'on récupère des élèves surexcités après deux heures de cour de récréation. La longue pause méridienne, ça va si les élèves rentrent chez eux, ou s'ils peuvent vraiment se reposer, paisiblement. Je ne sais pas... bouquiner, paresser à l'intérieur (quand il fait -10° ou 35° dehors), papoter tranquillement, se reposer... Mais dans les écoles où j'enseigne, la pause méridienne n'a rien d'une pause. C'est plutôt le modèle cocotte-minute-sous-préau... Alors si les mairies décident, pour ne pas dépenser trop de sous, de l'allonger encore, fouyouyou, ça va être dur."

    Voir aussi le commentaire 402.

    431
    Mercredi 6 Février 2013 à 17:57

    En revanche, frisette dit que c'est "une dégradation de nos conditions de travail". Alors que de mon côté je pensais plus aux enfants.

    Je n'aurai aucun mal à occuper ces 2h45 en temps de déjeuner + corrections + préparations + concertations avec les collègues, et ce sera toujours cela de moins à faire chez moi. + le bénéfice de ne pas transporter les cahiers.

    432
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:12

    Il y en a qui sont formidables ! Moi je n'ai pas prononcé des voeux d'abnégation en devenant enseignante. Où j'enseigne, il n'y a pas d'ordi pour faire les prép, pas de salle des maîtres pour se réunir dans de bonnes conditions...

    Peillon devrait en recruter certains comme experts en communication car lui même ne réussit pas aussi bien à vanter les mérites de sa réforme !

    433
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:15

    ...là où tu enseignes, il n'y a pas de cahier à corriger, pas une seule salle (classe...) où 5 instits peuvent se réunir, et les preps sont forcément informatisées ?

    434
    Calf
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:22

    La longue pause méridienne dégrade les conditions de traval des enfants.

    Mais il dégrade aussi les miennes.

    Si la mairie réquisitionne ma classe - ce qui est tout à fait légal comme le précise la lettre aux maires de Peillon, je prépare où ?

    435
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:22

    Je ne crois pas avoir fait voeu de quoique ce soit en entrant dans l'éducation nationale, je ne vis pas que pour ça même si j'aime beaucoup ce métier...  On ne peut pas dans le même temps dire qu'on a plein de boulot le soir, et faire croire qu'on va s'ennuyer comme un rat mort pendant une pause de 2h30...

    Pour ma part, je n'arrive jamais à corriger les travaux faits le matin en maths, lecture, phono... et je me retrouve à les corriger jusqu'à 17h-17h30... Je suis donc sûre de ne pas m'ennuyer si jamais j'ai une pause jusqu'à 14h30.

    Finalement, on aurait du revenir à la semaine de 2007-2008: 6 heures de classe par jour et 3h le samedi, comme ça on serait sûr de ne pas s'ennuyer 1 heure!

    436
    miloub
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:29

    "travailler plus pour gagner moins" : c'est pas beau la vie ?!

    En plus, avec le jour de carence, des instits exténués par l'ampltude horaire, et les élèves "difficiles" (violents, dans les propos et dans les actes),+ moins de Zil, je sens qu'il va y avoir pas mal de changement d'équipes dans notre ZEP/zone violence. Il parait qu'il faut "des instits compétents et expérimentés" (dixit notre ministre) : il y sont déjà ! Mais si on charge trop la barque, ils vont partit.

    437
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:38

    La longue pause méridienne est préjudiciable pour les enfants, pas pour les enseignants qui ont toujours des choses à faire, corrections, prep, etc...

    Mais si on est mis dehors de nos classes, c'est franchement moins pratique !

    Les politiciens, ministres et maires ne sont pas non plus propriétaires des murs de leur bureau, mais je ne pense pas qu'ils aimeraient que d'autres viennent s'installer dedans et tripoter leurs affaires.

    Comme nos élèves qui n'aiment pas quand d'autres s'installent à leur table et touchent à leur casier.

    Ce qui se profile chez nous, c'est que la mairie va nous demander à nous de faire les activités périscolaires. (donc ni corrections, ni prep pour ceux qui acceptent), ça leur coûterait moins cher de nous payer que de mettre un animateur pour 18, c'est à dire 2 par classe, et comme ça, on reste dans nos classe et on a un gros salaire. C'est pas beau cà?

    Je crois qu'ils n'ont pas encore pensé à 1 pour 60 dans la cour...

    438
    ces77 Profil de ces77
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:38

    letroll, je te trouve super dur quand tu dis "En fait, je crois que cette réforme te convient à toi (et à quelques autres), c'est à dire à ton rythme de vie et à tes conditions de travail parce que tu as l'air d'avoir du mal à admettre que 5 jours de suite c'est loin d'être bien pour les enfants et que dans beaucoup d'écoles difficiles c'est une catastrophe..."


    Je pense que les personnes qui essaient de trouver et de montrer les points positifs, pourraient se complaire dans la semaine de 4 jours (pour leur rythme de vie)...  Mais force est de constater que ce n'est pas le mieux pour les élèves !
    Je n'arrive pas à caser le français et maths sur mes 4 matinées tout simplement parce que je ne choisis pas certains créneaux (comme piscine, gymnase). Il faut donc en mettre l'après-midi. En cycle 2, il y a 10h de français et 5h de mathématiques préconisés soit 15h, donc il faudra m'expliquer comment on peut ne pas en mettre du tout l'après-midi !


    Je trouve positif le passage à 5 matinées. Je te félicite encore Charivari car c'est très dur de ne pas être contre cette réforme en ce moment !!

    439
    Clau
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:43

    Moi aussi je suis tout a fait d'accord avec toi Charivari!

    Incroyable de voir à quel point le sujet est polémique!

    440
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:45

    Ces 77, moi aussi je suis pour 5 matinées, mais contre cette réforme qui ne réduit pas vraiment la journée car elle n'a pas osé réduire les vacances. Il y a un super emploi du temps plus haut avec des après-midi libérés dans la semaine, mais on n'a pas le droit...

    J'ai lu plus haut que ceux qui sont contre la réforme sont contre tout changement. Pas du tout, mais la semaine de 4,5 jours n'avait de sens que mieux étalée sur l'année me semble -t-il.

    441
    ces77 Profil de ces77
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:57

    Je suis d'accord pour dire que ce n'est pas parfait ! Moi aussi, j'aurais aimé avoir des journées encore plus allégées, pouvoir garantir à tous les élèves un super accueil avec des animateurs au TOP ... mais je trouve que la réforme va quand même dans le bon sens...


    Charivari disait plus haut qu'elle comprenait pourquoi le ministre n'était pas allé plus loin, et je comprends aussi ! C'est dur de réformer l'Education Nationale !

    442
    Calf
    Mercredi 6 Février 2013 à 18:58

    Un des avantages de notre métier, c'est de la liberté d'aménager une partie de notre temps de travail - celui des préparations.Le mercredi (..), le week-end, les vacances. un peu tous les soirs, chacun s'organise comme il veut.

    Chez moi, j'ai un pc, une imprimante, une plastifieuse et une connexion internet correcte. Mes docs, mes bouquins etc

    C'est du confort mais pas du luxe.

    Je ne me plains pas de mes préparations mais qu'on ne me dise pas que je les ferais mieux à l'école.  Surtout je le répète si ma classe est réquisitionnée.

    La pause à rallonge n'améliorera pas plus mes conditions de travail que celles de mes élèves.

     

     

     

    443
    Mercredi 6 Février 2013 à 19:12

    Merci Cancoillote, ces77, Clau...

    444
    letroll
    Mercredi 6 Février 2013 à 19:32

    @cancoillotte: je ne vois pas le rapport avec la semaine de 2007-2008...? surement une ironie mais en rouge ce n'en est plus une... donc comme c'était pire avant, il ne faut rien dire...?  comprends pas....

    @charivari: c'est ce que je disais, ça te convient à toi, qui aime te réunir tous les midis avec tes collègues et travailler à l'école...  les conditions matérielles et l'environnement de mon école ne me conviennent absolument pas pour travailler! Chez on ne s'ennuie pas le midi, on règle les histoires de la cantine! Donc c'est vrai, on ne s'ennuiera surement pas en 2h45....

    Bref discussion sans fin....

    De toute façon, la réforme passera quoiqu'on dise, quoiqu'on fasse, et certains d'entre nous s'épanouieront en donnant encore plus...

    Proverbe : Si on te donne 400 euros en période de crise alors que t'avais rien demandé, c'est que tu t'fais bien enfler.

    445
    patou80
    Mercredi 6 Février 2013 à 19:40

    Bien sûr moi aussi j'ai commencé il y a 10 ans en pensant "Mon métier passe avant tout. L'Ecole de la République doit permettre à tous les enfants de devenir des personnes épanouies, cultivées, responsables."

    Aujourd'hui je suis lassée de tous ces changements, du peu de reconnaissance que l'on a en retour. J'en ai assez de "prendre les bonnes choses et pour le reste d'attendre les jours meilleurs". Alors tout en faisant correctement mon travail, je commence à penser aussi un peu à moi, à mes enfants et à ma famille. Je ne suis pas rentrée dans les ordres

    Alors oui frisette14 a raison, il faut lire le projet de loi.

    Il y a "dégradation de nos conditions de travail".

    - Financièrement : une demi journée de plus c'est un aller retour de plus;  c'est prêter ta classe, tes affaires en espérant les retrouver en bon état (eh oui comme beaucoup d'entre nous, j'ai équipé ma classe sur mes deniers... ) ; investir à nouveaux pour remettre à jours nos documents maîtres...

    - Moralement: retrouver chaque après midi les élèves à cause d'une pause méridienne ralongée plus énervés et avec encore plus de conflits à régler; un mercredi matin, après midi et de soirées (oui je dis bien mercredi après midi et des soirées j'y reviendrai) que je ne passerais pas avec mes enfants...

    Pour ceux qui aiment la réunionite aigue, vous allez être servis!!!! Même si on passe de 24h à 48h de concertation au sein de l'équipe, vu le nombre de partenaires et la charge de paperasses qui nous attend, nous devons prévoir de nombreuses heures supplémentaires non rémunérées...

    Je m'explique. En plus des projets d'école, des PPRE, des PPS, des PAi, du LPC ... reconduits dans le projet, il y a :

    - l'instauration  d'un parcours d'éducation artistique et culturel en partenariat avec les collectivités territoriales et les organismes oeuvrant dans le domaine artistique et culturel (article 9) On en saura davantage avec le décret "Kinder surprise".

    - l'institution d'un conseil école-collège (article 36) En annexe du projet, il est écrit que chaque collège et les écoles relevant de son secteur doivent déterminer conjointement des modalités de coopération et d'échanges qui dervront être inscrites dans le projet des écoles concernées et le projet d'établissement du collège.

    - l'institution d'un Projet Educatif Territorial (PET) : "Des activités périscolaires prolongeant le service public de l'éducation, et en complémentarité avec lui, peuvent être organisées dans le cadre d'un projet éducatif territorial associant notamment aux services et établissements relevant du ministre chargé de l'éducation nationale d'autres administrations, des collectivités territoriales, des associations, et des fondations (...)" (article 40)

    - L'organisation des APC

    - la mise en place des projets particuliers pour organiser le service du maitre supplémentaire, l'accueil des moins de 3 ans.

    Sans compter qu'avec les changements de cycles et de programmes, toutes nos programmations de cycles sont à revoir, encore une fois !

    Comment réunir toutes ces personnes (collectivités territoriales, assos...) à part en soirée. Comment se voir après la classe, si chacun place son APC, si des enseignants choisissent (ou sont contraints financièrement) de surveiller l'étude du soir? le mercredi après midi? Et les animations péda?

    Oui il y a  dégradations des conditions de travail!

    Et surtout, ce ne sont pas tous ces nouveaux conseils (ces palabres), ces nouveaux projets (ces paperasses administratives) qui feront la réussite de nos élèves.

    Pour toutes ces raisons, je fais grève le 12 Février.

    446
    Calf
    Mercredi 6 Février 2013 à 19:42
    J'ai encore espoir en la grève du 12

    La menace sur les impôts locaux fera peut être réagir les contribuables

    http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20130206.OBS7855/rythmes-scolaires-une-facture-de-600-millions-d-euros.html

    Un peu cher pour de la garderie.
    447
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 19:46

    Chez nous aussi, sur le temps de midi on règle les problèmes de cantine, d'indiscipline sur la cour, les petits bobos, appeler les parents, on est sans cesse dérangé, on ne peut même pas manger tranquille. C'est vrai qu'il y a les cahiers à corriger, une salle de classe pour réunir 7 collègues... . Mais contrairement à ce que tu crois Charivari, je ne pense pas qu'à moi. Dans notre école, la salle de motricité est excentrée des classes, il n'y a pas de préau, pas de salle couverte pour faire le sport, du matériel en mauvaise état, des toilettes sur la cour comme dans les années 50 ( et oui, cela existe encore ) et cerise sur la gâteau, la Mairie est surrendettée. Alors accueillir des élèves dans ces conditions pendant 2h30 le midi, où est le progrès ? Mais continue à vénérer Peillon et sa belle réforme !

    448
    frisette14
    Mercredi 6 Février 2013 à 20:22

    Super reportage dans le journal de France 2 ce soir, avec les salaires incroyables des fonctionnaires de l'Assemblée Nationale, primes, heures sup payées à prix d'or !  Charivari, tu nous dis que ce pauvre Peillon fait ce qu'il peut avec ce qu'il a, qu'il va falloir justifier auprès de l'opinion publique la belle prime de 400 E qu'il va nous donner ! Et ces salaires et ces primes opaques, ils sont justifiés comment ?

    449
    audreynoon
    Mercredi 6 Février 2013 à 20:25

    alors là chari, je ne suis pas du tout. Autant j'adore ton travail sur ce blog, autant là, je pense que tu passes à côté de l'essentiel de cette réforme qu'on nous vend comme "La réforme des rythmes scolaires" (en même temps les médias ont parfaitement joué leur rôle, comme d'hab). C'est une réforme qui vise à la régionalisation du service public. C'est çà qui est dangereux car c'est la cause d'inégalité entre les élèves (beaucoup plus que maintenant) et les enseignants seront mis à dispositon des régions et perdront donc sur ces heures leur statut d'agent d'état. Aujourd'hui, ce serait pour quelques heures que l'Etat se déchargerait sur les communes, et demain ? le mercredi en plus ? Les activités de l'après-midi ?

    Alors après, cours de telle heure à telle heure ou pas, le débat n'est vraiment pas là.

     

    Là où je suis dégoutée, c'est que le gouvernement va trouver des instits de bonne volonté pour se démener à rendre possible le casse-tête de ce réaménagement des rythmes scolaires, et toute l'attention qui devrait se porter sur la régionalisation des services publics sera en fait portée sur la mise en oeuvre d'activités périscolaires, qui n'ont en plus absolument pas leur place sur un temps scolaire.

     

    Audrey

    450
    Mercredi 6 Février 2013 à 21:02
    Pourquoi la Régionalisation du service public ? (c'est pas une agression, hein, toi je te connais je sais que tu répondras gentiment )
    451
    Belgique instit
    Mercredi 6 Février 2013 à 21:31

    Bonjour à tous,

    Je viens de lire avec intérêt tous les commentaires postés sur cette nouvelle réforme. Je travaille en Belgique et notre système est assez différent du votre.

    Nous travaillons depuis de nombreuses années 4,5 jours/semaine.  En ce qui concerne notre rythme scolaire (dans ma commune en tous les cas), nous commençons notre journée à 8H30 jusqu'à 12H20 (avec une pause de 10H10 à 10H40) puis nous reprenons à 13H45 jusqu'à 15H50. Et terminons en beauté avec une étude de 16H00 à 17H00 pour les enfants qui désirent y rester. Quant au mercredi, nous travaillons de 8H30 à 12H20. Un total de 28 périodes/semaine dont 2 périodes de gymnastique, 2 périodes de religion/morale et pour les plus grands, 2 périodes de langue étrangère. Bref "officiellement" nous prestons 24 périodes. L'après-midi, nous n'avons que 2 périodes avec les enfants ce qui nous permet de faire des activités plus ludique (éveil,...) ¨Peut-être fonctionnez-vous déjà comme cela ?

    J'avais juste envie de prendre part au début en vous exposant notre façon de procéder de l'autre côté

     

    452
    Belgique instit
    Mercredi 6 Février 2013 à 21:33

    je voulais écrire "prendre part au débat"

    453
    Belgique instit
    Mercredi 6 Février 2013 à 21:35

    mais aussi: "activités plus ludiqueS"!!!!!! Vite les vacances!

    454
    Mercredi 6 Février 2013 à 21:44

    @ belgique insti: C'est quoi une "période"?

    455
    oiulo
    Mercredi 6 Février 2013 à 21:49

    Je regrette que l'on ne parle pas des enfants en grosse difficulté et des prises en charge à effectuer le MERCREDI MATIN , maman d'une enfant dysphasique en cm1 qui

    cumule journée de classe fatiguante, orthophonie, orthoptie ergothérapie , 3 avs en 2 ans soutien..... Que lui restera t'il si l'année prochaine après les devoirs du mercredi après-midi et du week-end, le samedi matin nous irons chez ces spécialistes.

    A quand le burn-out pour les enfants qui s'accrochent et à qui on demande toujours plus.... je m'interroge et les activités du mercredi le sport, la musique .....

    Il y aura t'il encore du temps pour l'enfance ?

    456
    Belgique instit
    Mercredi 6 Février 2013 à 21:50

    une période c'est 50', une journée en compte 6: 4 le matin et 2 l'après-midi

    457
    ln
    Mercredi 6 Février 2013 à 22:05

    @letroll: moi qui aime bien les petits papiers de Charivari, tu crois que je peux mettre ton proverbe dedans pour le faire découvrir aux élèves? :p

    458
    sweetandsax
    Mercredi 6 Février 2013 à 22:32
    sweetandsax

    Je vois que la discussion continue bon train depuis mon premier apssage sur ce post. A mon avis cela s'explique par une petite chose toute simple. L'éducation nationale n'a de nationale que le nom : des dotations communales très variables pour les achats de manuels etc, idem pour les conditions matérielles (certains ont de supers locaux pour d'autres c'est la misère, les installations sportives, l'offre culturelle, je pourrais continuer la liste), notre population scolaire, ... tout un tas de variables qui expliqunte des réactions contrastées. Cela me fait penser à un scketch de Coluche : on est tous égaux, certains sont plus égaux que d'autres.Merci d'avoir ouvert ce débat. au final personne ne tombera d'accord et quelque part chacun aura raison.

    459
    maarotte
    Mercredi 6 Février 2013 à 23:09

    Je serai en grève le 12 février pour des raisons que j'ai déjà pu exposer dans mes précédents messages:

    pause méridienne rallongée (je ne développe pas ...),

    inégalité de l'éducation qui ne cesse de s'aggraver (alors que pour moi si elle est nationale c'est justement pour mutualiser les ressources et les redistribuer de manière à atténuer les inégalités = plus à ceux qui ont moins.

    C'est tout le problème: dans mon école, une mère m'a ramené un revolver trouvé dans le sac de son fils, son voisin de classe lui ayant prété...on confisque de la drogue, des balles d'arme à feu; devant la maternelle: trafic de drogue et tir à l'arme à feu en pleine journée; hier j'ai viré un ado de la cour pendant que j'étais en classe: il venait chercher son schit qu'il avait planqué, certains gamins font le guet pour les grands, d'autres sont cloitrés chez eux car les parents ont peur pour eux. Dans chaque classe il y a régulièrement un ou deux parents en prison. Et pour toutes ces personnes il n'y a pas d'issus: trouver du boulot et pouvoir se loger ailleurs est quasi mission impossible, ils sont obligés d'imposer cette situation à leurs enfants....alors oui je me dis qu'à chaque fois que les moyens sont municipaux et non nationnaux on fait un pas vers plus d'inégalités. Les moyens pourraient très bien être gérés nationalement au lieu d'avoir 12 euros ou 40 euros de budget de classe on pourrait tous avoir 30 euros, au lieu d'avoir 3 intervenants musique, poterie et sportif ou zéro on pourrait tous en avoir un...Oui, je suis souvent triste, en colère de ce que la société impose à ces enfants...

    ...et pourtant, je remercie de tout coeur Charivari et tous les intervenants (quelques soit les points de vue) de cette discussion de nous faire partager leur point de vue de façon claire, argumentée et respectueuse. Je trouve cette discution constructive, j'ai appris plein de choses, j'ai mieux compris certaines positions. J'étais même fière (bon je le suis toujours), je me disais chouette quand des instits discutent, même dans l'anonymat d'internet, ils peuvent débattre, parfois de façon âpre, arguments à l'appui sur un sujet qui les touchen tpourtant  intimement Je regrette que dans les derniers messages certains se permettent d'être méprisants... dommage

    460
    tristanjeannette
    Jeudi 7 Février 2013 à 06:07

    pause méridienne 

    Dur pour les mômes quoique l'on dise -donc dure pour les enseignants 

    Il y une chose dont je suis sûre c'est que celle de s gosses et les nôtres sont liées.

    Il ne faut pas faire de l'angélisme ....

     

    461
    papagateu
    Jeudi 7 Février 2013 à 12:47

    446.  "les bonnes volontés" dont vous parlez portent le même attentisme et finalement désintérêt que les commentaires de 458...  caméléons (sans polémique merci)...Il en faut et leur absence d'analyse argumentée se doit d'être respectée puisqu'elle n'est pas convaincante, ce qu'ils recherchent pas d'ailleurs. Passons.

    Néanmoins, votre conclusion rappelle les principes d'une laïcité originelle dont on s'éloigne de plus et qui , insidieusement, alimente la dévalorisation des enseignants (désolé, je rappelle quand même bac+5) bientôt mis en concurrence , sur le terrain (j'aime pas le mot, mais c'est une des réalités vécues) avec des personnels administratifs mais certainement pas pédagogues et ne parlons pas de psychologie de l'enfant que vous connaissez encore mieux.

    La dévalorisation de votre profession, que vous soulevez, reste encore une réelle question de psycho-pédagogie pratique adaptée aux conditions structurelles de fonctionnement des établissements scolaires.

    Fiction: Peut-on imaginer une Réforme qui, finalement, ne ferait appel qu'aux Intervenants Polyvalents en tous genres et toutes disciplines pour occulter définitivement la nécessité d'employer des personnels fonctionnaires de l'Education Nationale qu'il ne serait plus nécessaire de former ? On a déjà supprimé la Formation Pédagogique, on dit aussi qu'on va la revivifier, la ré-adapter... Pour ma part, le doute demeure...

     

     

     

    462
    papagateu
    Jeudi 7 Février 2013 à 12:48

    Fiction ou risque...

    463
    papagateu
    Jeudi 7 Février 2013 à 14:49

    J'ai constaté avoir fait bien de fautes de syntaxe en voulant faire administrativement clairement exposé mais  c'est plutôt "foiré".

    Donc, pour résumer et faire quelque peu trivial :

    Vous ne pensez pas (moi, oui) que les enseignants se font bouffer la laine sur le dos pour être de plus en plus remplacés (et non "épaulés") par des Intervenants de tous azimuts et formations diverses qui sauront, eux, vous faire rentrer vite fait bien fait dans vos classes après la récré ?...

    Etre prof, après tous ces ministres qui ne le sont pas, est-ce encore une profession ou une équivalence de diplôme ? Savez-vous que l'on peut très bien s'installer psychologue, pédo-pédagogue, référent pédagogue, psych-pédagogue et j'en passe en faisant référence uniquement à ses diplômes et formations adaptées... A quand les start-up enseignantes ? Pourquoi pas...vu les documents de travail et propositions de soutien (ou pas soutien mais formation authentifiée)qui fleurissent sur le Web ?

    Une anecdote (y'en a beaucoup de relatées ici) :

    Ma nièce ne voulait plus fréquenter le collège (classe de 4ème en zone rurale).  Sa mamie est instit, dans la famille on en trouve encore 2...Bref, demande est faite par la maman pour la déscolariser...Nous, on n'y croyait pas... Mais on a découvert que "Si l'Instruction est OBLIGATOIRE en France, la SCOLARISATION ne l'était pas !"

    Le dossier fut déposé  à la Mairie (pas du tout à L'inspection Académique !)... Le maire signé la déscolarisation sans difficultés aucune (on se demande d'ailleurs s'il aurait pu avoir des arguments...) Pour ce genre de récréation officiellement reconnue, vous pourrez toujours consulter les Textes en vigueur (votés par l'Assemblée Nationale je suppose) avec un contrôle annuel qui est supposé constater le "suivi" de l'Instruction (par correspondance, aide familial, cours particuliers etc) mais surtout pas un niveau de l'élève comparé avec celui du collège de secteur . ça, c'est pas prévu de comparer la récré avec les profs du collège ... Eux, ils font ce qu'il veulent, nous, à la maison, on fait ce qu'on peut...

    Cerise sur la gateau : Maintenant, la petite nièce a finalement envie de retourner au Collège... Elle en a un peu marre de rester à la maison... Mais sa Maman, elle, ne veut pas qu'elle le fasse parce que "Je lui ai quand même payé un abonnement aux cours du CNED ! Aors, elle attendra dis donc !"

    C'est ça, elle attendra...mais les profs, eux, là dedans ... z'avaient bien été "consultés" évidemment, service social partagé oblige,mais au bout du compte : aucun pouvoir de décision, z'ont eu juste à entériner la décision municipale..Séparation et respect des Pouvoirs que ça s'appelle dans les Textes.

    Et à la rentrée prochaine, XL..., la petite nièce, retournera au collège comme si de rien n'était...

    Merci Monsieur le Maire qui applique les décisions ministérielles....

    Vont être contents les profs...déjà qu'elle a toujours refusé d'entrer dans l'eau à la piscine...comme d'autres copines qu'un personnel municipal gardait en perm, dans une classe, au collège. Le maire aurait leur proposer de faire un stage à la mairie pendant ces heures "creuses", pour leur faire découvrir un  milieu professionnel, pourquoi pas ?

    Je ne sais pas où on va, mais vous, vous y allez... Je croise les doigts.

    Tous mes voeux vous accompagnent.

     

    464
    Jenny59
    Jeudi 7 Février 2013 à 15:30

    Bonjour à tous et merci pour cet échange fort interessant permettant d'alimenter la reflexion de tous et d'exposer les diverses façons de pratiquer notre métier en fonction du public et de l'endroit d'exercice, vraiment très riche.

    Une petite question pratique pour un cas tout particulier, il me semble avoir la réponse mais j'aimerais confirmation et certains d'entre vous semblent particulièrement calés d'un point de vu légal: la commune est-elle dans l'obligation d'organiser le péri-scolaire pendant les 3 heures réaménagées (je ne parle pas d'activités culturelles ou sportives mais tout simplement d'une garderie...)?

    Je pose cette question car dans ma commune, l'amicale laïque organise toutes sortes d'activités dans l'année pour rassembler suffisamment d'argent et embaucher un employé pour assurer la cantine et la garderie. J'ai bien peur que les parents investit  aient à assurer encore un peu plus pour que l'école survive...

    Merci pour vos réponses

     

     

    465
    Manuyoda
    Jeudi 7 Février 2013 à 19:07

    C'est pas super clair Jenny59

    Dans un courrier, le premier ministre avait assuré qu'aucun enfant ne serait à la rue avant 16h30.
    Celà tant à penser qu'il y aurait au moins une obligation morale en ce sens.
    Dans les textes, c'est pas clair.

    466
    frisette14
    Jeudi 7 Février 2013 à 19:10

    Certaines communes proposent des pauses méridiennes de 3h !!!! Qui dit mieux ?

    Mais on ne peut bien sûr pas parler de dégradations des conditions de travail ! Bientôt, nous aurons des emplois du temps dignes des employés du MacDo !

    467
    papagateu
    Jeudi 7 Février 2013 à 19:50

    Question de fond :

    1° la semaine de 4, 4j1/2, 5 j...c'est pas si loin tout ça... Dans ces années-là, le niveau de nos élèves était-il aussi suspect pour ne pas dire aussi bas qu'aujourd'hui ? Il serait souhaitable de lire les réponses des analystes...

    2° Si les élèves en sont " à ce point-là", est-ce réellement la "faute" de l'emploi du temps quotidien pour faire simple...... les modifs ou ré-organisations horaires seraient-elles LA PREMIERE solution à l'échec scolaire ? 

    3° ... l'argumentation spécieuse (chantage) : si vous n'obtempérez pas... alors... qui est responsable du niveau des élèves ?..

    4° Tous les instits sont conscients - autant que les autres, faut pas exagérer- et leur premier réflexe est bien celui de chercher une solution pour défendre leurs élèves... mais comme ils n'ont pas toutes les cartes en main... alors, on pourra jouer aux cartes pendant ces longues pauses méridiennes... sous les pavés, la plage... il est vrai qu'à Paris, le maire a bien sablé chaque année...

    à 464 : Une assoce peut très bien emaucher et créer un emploi. Dans l'état actuel des choses, rien n'empêche un conseil municipal de passer une convention avec une assoce ou d'opérer un transfert de compétences qu'il faudra alors lire entre les lignes au niveau de l'assurance RC, des démissions, des CDD (dans la plupart des cas) et ruptures de contrats (ça existe)...Quant aux cotisations des personnels employés ( s'ils ne sont pas municipaux)... soyez très vigilants car les Assurances ne s'en tiendront qu'aux contrats d'emplois temporaires signés. Rapprochez-vous de la MAIF Assurance à ce sujet, la RC municipale relevant, elle, de la Préfecture... Je ne m'étends pas, excusez du peu.

     

     

    468
    sweetandsax
    Jeudi 7 Février 2013 à 20:03
    sweetandsax

    @papagateu : Dans votre post n°461 vous faites référence à un certain post 458. Je vous cite "les bonnes volontés dont vous parlez portent le même attentisme et finalement le même désintérêt que les commentaires de 458... caméléons. Il en faut et leur absence d'analyse argumentée se doit d'être respectée puisqu'elle n'est pas convaincante" (fin de citation).

    Je suis l'auteur du post 458. Tout d'abord permettez moi de vous dire qu'il serait plus sympathique de citer le nom des auteurs plutôt qu'un simple numéro. Ensuite il serait peut-être bon de préciser ce que cache pour vous le terme caméléon : signifie-t-il pour vous qui se fond dans la masse ou qui change au gré du temps?

    Si vous relisez avec attention le texte de mon post vous comprendrez sans nul doute qu'il s'agit d'un constat bien réel de ce qui ressort des différents post. Ce qui m'amène à la conclusion qu'il sera difficile que tous les participants soient d'accord. Le but n'est donc pas de convaincre qui que ce soit .Nul besoin donc d'une analyse argumentée. Cela ne signifie pas pour autant un désintérêt pour le débat ni d'un attentisme. Est-il nécessaire de donner un avis sur cette réforme pour poster un commentaire ? Je ne le pense pas. Prendre un peu de recul n'est jamais néfaste.

     

    469
    frisette14
    Jeudi 7 Février 2013 à 20:10

    Chez nous l'école sera fermée et toutes les autres écoles des communes limitrophes, et chez vous qu'en est-il ?

    470
    jan38
    Jeudi 7 Février 2013 à 20:43

    Je serai gréviste, le point de vue de Charivari m'a certe fait réfléchir mais le pb de la pause méridienne est un réel problème et il va se poser ds de TRES NOMBREUSES communes

    Chez nous la pause méridienne sera de 11:30 à 14:15...

    Ce midi j'ai regardé le personnel ( composé de titulaire et de contrat type interim ) essayer de gérer tant bien que mal des élèves qui n'écoutent pas, qui n'obéissent pas...

    Le pb de ce tps de cantine (qui durait 2h)  je l'ai vu dans toutes les écoles où je suis passée : les enfants ne se comportent pas du tout pareil avec nous  sur le tps "scolaire", qu'avec le personnel municipal ; qui n'a pas réellemnt de moyens de "sanction" ou de "pression".

    Mon école n'est pas une école difficile. la mairie ne délaisse pas l'école, elle a meme fait des formations de son personnel pour qu'ils organisent des jeux sur le tps de cantine.

    Mais ce midi, j'ai vu des élèves insolents et moqueurs , beaucoup d'antre eux n'étant pas des élèves qui nous posent pb d'habitude. Et j'ai du réglé en rentrant à 13:30 le pb d'un élève griffé au visage jusqu'au sang par une autre... sur le tps de cantine...

    Cet allongement de pause méridienne que nous impose notre IA, M'INQUIETE REELLEMENT !!! Financièrement, il ne sera pas possible à la mairie de faire bien plus. Et je pense à tous ceux qui travaillent dans des écoles difficiles... Je vous plains vraiment et c'est aussi en pensant à vous et vos élèves que je ferai grève et manifesterai  mardi.

    471
    Timis
    Jeudi 7 Février 2013 à 20:52

    Jan38 : je pense que tu viens de l'Isère, la DASEN a dit récemment qu'elle acceptait d'autres solutions que le rallongement de la pause méridienne. Des communes ont déjà choisi de finir la journée plutôt avec le soutien de leur IEN et à priori ça ne sera pas refusé. 
    Juste pour dire que ce n'est pas une solution "imposée". 
    Pour tous les arguments qu'a annoncé Charivari je suis pour cette réforme, et je suis également inquiète du rallongement de la pause méridienne. C'est pourquoi même là où la DASEN veut favoriser ce rallongement, il faut lutter et proposer autre chose. Mais demander le retrait complet du décret ou (au plus soft) la réécriture, ça me paraît trop fort sans avoir testé avant.

    472
    GROGNON DU SOIR ESPO
    Jeudi 7 Février 2013 à 21:00

    Merci, merci, merci Charivari! Tu clôtures ma journée avec un brin d'optimiste et de soleil ! Et merci à tous les blogueurs optimistes !

    Et bien moi je suis responsable d'un service scolaire depuis plus de 20 ans dans une ville et oui une épouvantable collectivité locale qui n'a jamais, au grand jamais réflechi au bien être des enfants de ses écoles. Qui ne recrute que des animateurs incompétents et des ATSEMS sans cervelle....STOP et on arrête le film !!!!

    Vous voulez que je vous explique la moyenne départementale Education Nationale qui autorise dans mon département l'accueil de 32, 5 enfants par classe en maternelle avant ouverture et de 28 par classe en élémentaire avant ouverture ! Vous voulez que je vous explique les bagarres incessantes menée par les parents et les élus (et oui) pour obtenir des postes supplémentaires ! Vous voulez que je vous explique que dans toutes les professions, et oui même chez les animateurs et les ATSEMs,  il y a des gens très compétents et très investis et des gens très incompétents et peu motivés et oui même chez les enseignants.Et même des élus qui ont une réflexion sur l'école publique et l'éducation !!! Et que l'Education dépasse le simple cadre de l'école !!!

    Vous voulez que je vous explique que sans l'effort financier des collectivités locales il n'y aurait pas d'écoles, pas d'argent pour les fournitures scolaires, pas d'agents de service pour nettoyer, pas d'agent des services technique pour les travaux, pas d'ATSEM, pas de travaux pour aménager les salles de CLIS, pas d'animateurs pour encadrer les repas, les centres de loisirs, les accueils avant la classe, pas de policiers municipaux pour faire traverser les enfants, pas de DUMISTE pour la musique, pas d'action culturelle avec la salle municipale d'exposition, le théâtre et la médiathèque et etc....etc....Et que tout cela est payé par l'impôt local et mis en place grâce aux orientations des élus locaux ! Ils n'ont pas attendus les enseignants qui eux ne sont pas élus mais payés par l'Etat (et oui que cela) !

    Un peu d'humilité que diable et croyez bien que nous savons nous aussi nous poser les bonnes questions !!! Ni plus ni moins que les enseignants que je respecte (mais dont un certain nombre m'énerve en ce moment) dont je reconnais l'importance et la complexité du métier !!!

     

    Mais au nom de l'école publique reconnaissez (et grand merci à ceux qui s'exprime dans ce sens dans ce blog) que si on loupe le coche vous n'êtes pas près de voir quelque réforme que ce soit pointer son nez avant longtemps !Et s'il n'y a pas réforme ou de refondation c'est la mort garantie car les écoles confessionnelles et le secteur marchand n'attend que cela !!!

    C'est drôle finalement il valait mieux être dans le gouvernement précédent qui a cassé l'école et montré le plus grand des mépris pour l'école publique et ses enseignants (dois-je vous rappeler les couches de la maternelle) parceque là dans mes souvenirs de responsable de service, il y avait moins de gréviste et d'école fermée qui ce qui se profile pour le 12/2/13 !!!

     

    C'est vrai qu'il faut vraiment instaurer de nouveau l'instruction civique pour expliquer le temps qu'il faut pour mettre en oeuvre une réforme !

    Pour conclure je voulais tout de même vous rappeler qu'il y a eu de la concertation et de l'échange autour de cette REFONDATION DE L'ECOLE durant tout l'été de juillet à octobre et que toutes les composantes attachées à l'école ont été sollicitées, associées et entendues. C'est ainsi qu'est né le rapport remis à la SORBONNE a François HOLLANDE !!! Tous les syndicats enseignants étaient associés et présents ! MAis certains sont devenus amnésiques !!!

     

    Vive l'école publique et merci aux enseignants qui font l'un des plus importants métiers du monde

    473
    frisette14
    Jeudi 7 Février 2013 à 21:01

    Tester avant ? Les enfants ne doivent pas être des cobayes !

    474
    Jeudi 7 Février 2013 à 21:05

    frisette, les enfants ne sont bien-sûr pas des cobayes! la semaine à 4 jours et demie n'est pas un nouveau protocole que nous allons essayer dans nos écoles de pointe françaises!

    Nous sommes les seuls à 4 jours, c'est bien là le pb!

    475
    Jeudi 7 Février 2013 à 21:06

    Pas trop le temps là... journée pas encore prête pour demain... pile de corrections pas finie... mais merci à Grognon-du-soir-espoir pour son point de vue éclairé. Vous avez bien fait de rmettre les pendules à l'heure.

    476
    la directrice masqu
    Jeudi 7 Février 2013 à 21:37

    et bien pour ma part je suis pour et je ferai grève quand même... exceptionnelemtn. Pourquoi ?


    je suis pour pour toutes les raisons expliquées par charivari. Oui je veux bien travailler le mercredi / oui je vaus alléger mes journées... mais tout ça je l'ai déjà dit plus haut.


    sauf que je vais travailler le mercredi mais... ma fille le samedi. sauf que les denfants de ma voisine en famille recomposée vont travailler le mercredi mais les enfants de son compagnon... le samedi. et que comme ils ne les ont ensemble en WE qu'un WE sur deux, bonjour le reste de temps à "composer" une famille... il ne reste que le dimanche.


    il me faut donc trouver : une personne pour garder ma fille le mercredi + dire à mon fils qu'il arrête le foot (et oui, les matchs à 13h à 30 km, c'est fini : ma fille sortira entre 12h et 12h30). Mais ça aurait pu être pire ; j'aurais pu bosser le samedi (plus de foot et une garde à trouver pour ma fille) et elle le mercredi (quand je suis en réunion péda et que je ne peux pas la récupérer de toutes façons à midi).


    je pourrais la changer d'école : elle perdrait toutes ses amies qu'elle a depuis la PS... sympa !


    moi, je voulais bosser le mercredi pour apprendre à mes élèves qu'il y a un temps pour le travail et un pour la détente.


    j'ai donc rédigé une missive pour l'expliquer à mes parents d'élèves : oui je suis pour la réforme mais non, je ne pense pas que les mairies puissent faire tout et n'importe quoi. ensemble, parents nous allons nous mobiliser pour qu'il y ait une harmonisation. parce que sinon, la schizophrénie me guette...

    477
    maarotte
    Jeudi 7 Février 2013 à 22:24

    nouvelle du front:

    il semblerait que dans le Gard le Dasen opte pour une solution à laquelle je n'avais pas pensé: ouf on ne rallonge pas la pause méridienne!!!...ce devrait être:

    9h-12h30 14h30-16h30

    9h-11h le mercredi

    Et oui c'est pas malin ça, c'est encore le matin qu'il y a le moins d'élèves à prendre en charge en périscolaire et nous dans notre quartier de l'accueil du matin que ce soit à la maternelle ou à l'élémentaire: il n'y en a jamais eu!!! et voilà le tour est joué: coût mairie= 0 euro!!!!

    Personnellement je suis pour le rajout d'une matinée dans l'emploi du temps des élèves mais bon si c'est juste  pour 2h moins un accueil et une récrée, je trouve le gain trop faible par rapport à ce que ça va me couter personnellement!!!Qui peut imaginer ça des matinées de 3h30 quand c'est une journée pleine et 2h quand c'est une demi-journée? Je suis dégoutée, il va être difficile de me convaincre que ce qui a prévalu c'est d'engendrer le moins de coûtpossible aux collectivités tout en restant dans le cadre de la loi.

    Dégoutée....

    478
    jan38
    Jeudi 7 Février 2013 à 22:24

    @ GROGNON DU SOIR ESPOir

    Je comprends votre coup de colère. Mais je ne crois pas que bcp soit "contre" les mairies et/ou personnel et/ou animateurs. Mais nous avons souvent à faire à des maires qui mettent déjà un gros budget dans l'école et son fonctionnementet qui NE POURRONT PAS investir plus. Ce n'est pas une critique, c'est un  constat.

    @ timis : Pourquoi la dasen 38 nuance depuis peu ? Parce que ça bouge en bas... C'est pas son genre de nous faire des fleurs...

    479
    Jeudi 7 Février 2013 à 22:28

    Maarote : c'est vrai que c'est dommage de venir pour deux heures le mercredi ! Je pense aux collègues qui ont une heure de route, roh la la... (deux heures de voiture, deux heures de classe, c'est la fête)

    Seul rayon de soleil : dans deux heures de classe, tu n'es pas obligé de mettre une récré (tu économises celle du mercredi et les 4 de l'après-midi).

    Quant les matinées de 3h30, je pense que c'est pas mal.

    480
    maarotte
    Jeudi 7 Février 2013 à 22:39

    oui, oui tu as sûrement raison pour les récrés, mais en l'occurence je suis en clis et je crois que 2h d'affilée ça va être trop long sans récré.

    481
    Jeudi 7 Février 2013 à 22:40

    papagateur : ça y est, j'ai compris; J'efface ce qui concerne ce malentendu.

    maarote : ah oui, en clis, heu, bof (et payer les taxis des élèves pour deux heures, bof aussi).

    482
    Jessyjess
    Jeudi 7 Février 2013 à 23:17

    Très très dommage... On avait mis tant d'espoir dans cette réforme mais pour nous, parents, enseignants en écoles rurales isolées (sans structures nécessaires ni locaux, sans personnel qui se déplacera jusque là pour un salaire précaire sur 45 minutes), c'est mission impossible même en gardant votre incroyable ouverture d'esprit chère charivari...

        Un mot m'effraie, c'est "territorialisation" qui revient sournoisement sur le tapis. Et EREA, ça vous évoque quelquechose, depuis dix ans dans les bacs??? Sans rire, à terme, je ne vois pas d'autre intérêt que de délester  l'Etat des coûts de l'Ecole envers les collectivités locales. Une réforme qui coûterait CHER aux familles soit près de 20% d'impôts en plus. C'est SOCIAL, çà? Et puis très chère, vous vous placez du point de vue des enseignants où nous pourrons ramener nos chères têtes blondes en milieu d'après-midi confortablement à la maison... Mais on ne parle pas de tous les autres enfants!

       Dans notre école, la plupart des enfants restent jusqu'à 18h15 vu que les horaires de travail et les trajets depuis la ville restent incompressibles. ET notez bien, tous les âges confondus partagent la même salle de garderie et le même niveau sonore et stress.Au lieu d'une heure de classe bien gérée, ils se retrouveront donc en garderie une heure de plus! Comme tous, je ne compte pas mes heures et je constate chaque soir ce nombre d'enfants parqués en garderie. Et après? Ce sera pire? Nous aurons mis la tête dans le sac! Cette réforme ne devarit s'appliquer qu'aux écoles qui en ont les moyens.

        A juste titre, vous parlez des inégalités, vous avez le bon bout: il faut continuer de les accroître sur le territoire... je dirai même plus: "toutes les écoles possédant déjà des TBI devraient se voir dotées d' ordinateurs supplémentaires" si vous tenez à raisonner par l'ABSURDE! Cessons un peu ce nombrilisme enseignant et mettons-nous quelque-peu à la place des familles, des élèves... A près en avoir discuté avec eux, ceux le plus en difficulté ressentent cette matinée comme une punition et c'est ceux-là même qui n'accèderont pas à des activités culturalo-pédago-bobo et décompteront le temps de garderie additionnel!

    Moi qui pensait que votre formidable énergie vous permettait de vous mettre à la portée de chacun, de nos enfants, nos élèves, suis teintée d'une grande déception ce soir...

       Bien confraternellement, Jessica

     

     

    483
    frisette14
    Jeudi 7 Février 2013 à 23:30

    Je suis enseignante et mon fils de 8 ans n'aime pas l'école et oui cela arrive même chez les enfants d'enseignant. Lui, ce qu'il voit, c'est qu'il devra aller un jour de plus à l'école et que le mardi soir, il aura des devoirs pour le mercredi et le mercredi midi des devoirs pour le jeudi... Ils décrocheront quand nos pauvres enfants ?

    Mais Mme Charivari qui a réponse à tout va sans doute trouver ce que je peux lui répondre pour qu'il voit le bon côté de cette réforme !

    484
    maarotte
    Jeudi 7 Février 2013 à 23:35

    Pourquoi cette agressivité, il me semble que si la discussion est interessante c'est justement parce que l'on n'a pas le même avis.

    485
    Lilou40
    Jeudi 7 Février 2013 à 23:42

    La semaine de 4 jours est pratiquée depuis plus de 20 ans dans les Landes ... pour le plus grand bonheur de tous ... Les résultats des évaluations montrent bien que notre département est "bien" placé ... oui il faut modifier les programmes et laisser le temps aux enfants de profiter de leur enfance. NON pour toucher aux rythmes scolaires qui ne feront qu'augmenter le temps de la collectivité au détriment du temps dans les familles.


    Je serai en grève ! OUI je suis révoltée contre cette réforme ... Je suis maîtresse et directrice  mais aussi maman de 3 enfants qui pratiquent des activités culturelles/sportives et qui bénéficient avec joie du temps que la coupure du mercredi leur procure ... du temps qui est compté malheureusement. Je rejoins ainsi le commentaire précédent de frisette14

    486
    phillys
    Jeudi 7 Février 2013 à 23:49

    Je suis assez étonnée de voir que beaucoup ne semblent pas se poser de questions quant aux gains pour les enfants. Personnellement, je ne suis pas emballée par l'idée que mes enfants vont passer 2h15 dans la cour le midi à ne rien faire, plutôt que de pratiquer des activités structurées et intéressantes le mercredi matin.

    Si je fais grève mardi, ce ne sera absolument pas contre une réforme, au contraire, je suis pour !! Mais pour une réforme aboutie. Là, tout est fait dans la précipitation, sans donner le temps aux collectivités de s'organiser.

    Qu'on rétablisse le samedi matin et qu'on réduise les grandes vacances. Là, ce sera vraiment utile à nos enfants. Mais pour cela, il faudrait accepter de se frotter au lobby du tourisme qui a beaucoup plus de poids que nous, pauvres enseignants !!!

    Et le passage à une éducation territoriale est bien engagé! C'est vrai qu'il y a et qu'il y aura toujours des disparités entre des écoles, des communes, mais là tout sera différent! Et même au sein d'une même école, il y aura ceux qui pourront payer et les autres!

    J'invite ceux qui se posent des questions à lire les doc des dindons qui décortiquent le décret. Et rien qu'à voir les exemples d'aménagement proposés dans les documents du ministère, je rigole : finir tous les jours à des heures différentes me semble tout à fait réaliste!!!

    487
    qat Profil de qat
    Vendredi 8 Février 2013 à 00:25

    ça fait quelques jours que je suis avec intérêt les divers commentaires et divers avis...

    J'avoue que ça m'a fait réfléchir, mais néanmoins je serai en grève mardi. Pourtant, je n'ai pas l'impression d'être un "negatron" - si tant est que j'aie compris ce que ça voulait dire -.

    Depuis 20 ans, j'en ai vu passer des réformes et des indignations, des révoltes et des colères, et des grèves aussi, auxquelles j'avoue avoir souvent participé. Alors peut-être que c'est de l'immobilisme de ma part (quoique, pédagogiquement, j'ai bien l'impression d'avoir évolué), mais ce que l'école devient ne me plaît guère.

    Je n'évoquerai pas nos propres conditions de travail (même si il y en aurait à dire), mais le fait de  se délester du problème sur les mairies (tant du point de vue financier que du point de vue organisationnel) me laisse perplexe sur l'aspect "national" de notre éducation.

    ça me rappelle l'anglais à l'école, tiens : une grande idée... Comment? les petits Français parlent mal l'anglais? C'est qu'ils l'apprennent trop tard !apprenons l'anglais dès le CP... Les instits (oui, ça se passait à cette époque là) ne sont pas formés ? pas grave ! (perso, mon anglais date du bac, et c'était pas brillant à l'époque, alors maintenant)... et on se retrouve avec des gamins qui en 5 ans d'école ont appris les couleurs, I like I don't like, et ont lu 5 fois the very hungry caterpillar (je ne compte pas la maternelle, où ils ont travaillé sur la chenille qui fait des trous...)

    Alors des réformes, moi je suis pas contre, mais le coup du "on y va et ça va marcher", je reste dubitative...tout en étant respectueuses des opinions des un(e)s et des autres.

    Je serai en grève, pas plus convaincue que cela, avant de reprendre ma classe et d'y faire ce que je fais depuis 20 ans, tenter avec tous les petits bouts de ficelle que je trouve de faire progresser mes élèves dans leurs apprentissages...

    488
    Calf
    Vendredi 8 Février 2013 à 01:21
    Inégalités

    les Atsems devront aider à l'encadrement des ateliers de la pause méridienne: du coup, afin de ne pas dépasser leurs heures, elle ne reviendront pas sur les heures de classe l'après midi dans les classes de MS/GS

    http://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/291482-6-regroupons-nous-ne-soyons-pas-les-dindons-de-la-refondation/page__st__480


    si on finit l'école à 15h30, la mairie prendra en charge les enfants à qui ne peuvent pas être récupéré à 15h30 et fera payer aux parents la "garderie" de 15h30 à 16h30.

    Là où est la perversion, c'est que le service de car (qui chez nous en RPI prend environ 75% des élèves de l'école) ne passera qu'à 16h30.nos budgets pour l'année prochaine sont réduits de 25% et on devra fournir aux intervenants mairie le matériel de la classe (peintures, feuilles, feutres, jeux éducatifs....) et nos classes qui de toute façon "ne sont pas les nôtres"

    http://forums-enseignants-du-primaire.com/topic/291611-nouveau-rythme-fin-de-lecole-a-15h30/page__st__110

    Charivari

    "Seul rayon de soleil : dans deux heures de classe, tu n'es pas obligé de mettre une récré (tu économises celle du mercredi et les 4 de l'après-midi)."

    Ton rayon de soleil risque d'être assombri par quelques gouttes ...

    Le passage aux toilettes reste hélas inévitable.

    Mais avec un peu d'entrainement, je ne désespère pas d'économiser un quart d'heure par récréation supprimée.

    Après tout, c'est dans l'intérêt des enfants.
    489
    frisette14
    Vendredi 8 Février 2013 à 07:33

    La réforme des rythmes scolaires est en train de cristalliser le raz-le-bol et la colère d'une grande majorité de profs des écoles. Peillon va devenir le ministre de l'Education Nationale le plus impopulaire de la V République, il va détrôner Allègre, ce qui n'est pas peu dire !

    Attention aux prochaînes élections ! Les fonctionnaires et les enseignants s'en souviendront et la gauche risque de déchanter. J'ai qq amis prof des écoles qui ont leur carte du PS et qui envisagent de la renvoyer déchirée. On a toujours été assez mal servis par les gouvernements de gauche il faut bien le reconnaître, mais c'est toujours dangereux de tirer à boulets rouges sur son électorat !

    Peillon n'a pas anticipé les effets pervers de sa réforme et c'est bien dommage car gouverner, c'est voir un peu plus loin que le bout de son nez !

    490
    Manuyoda
    Vendredi 8 Février 2013 à 12:04

    En fait, chacun fait grève pour ses propres raisons.
    Sauf qu'en politique, ça ne marche pas comme ça.
    Cette grève est à l'initiative des syndicats minoritaires qui ont déposé un préavis très précis.
    Quelles que soient vos propres raisons personnelles, c'est une grève pour le retrait pur et simple du décret sur les rythmes ET de la loi de programmation.
    Ce sera entendu comme ça par les médias et l'opinion publique.
    Si la mobilisation est énorme comme cela semble se profiler, le gouvernement n'aura pas d'autre choix que passer en force ou reculer et démissioner Peillon.
    La seconde solution est la mort de l'école française car aucun autre ministre ou gouvernement n'osera avant 10 ou 20 ans bousculé le quotidien du puissant mammouth.
    Il y a un risque énorme que cette grève soit la fin de tout espoir de voir l'école changer un jour.

    491
    Jessyjess
    Vendredi 8 Février 2013 à 12:13

    Frisette 14, je te rejoins: j'entands les mêmes immenses déceptions de mon côté et en effet je te sui totalement, Peillon et Cie ont oublié un petit truc: "GOUVERNER, C'EST PREVOIR"...

    492
    amariss Profil de amariss
    Vendredi 8 Février 2013 à 12:13

    +1 avec Manuyoda... comment scier la branche sur laquelle on est assis...

     

    493
    Vendredi 8 Février 2013 à 12:29

    +1 avec Manuyoda. D'autres solutions de nous faire entendre existent sans faire grève et risquer de tout perdre!!

    494
    julila
    Vendredi 8 Février 2013 à 12:45

    Bon, je lis vos commentaires et j'en ai un peu assez de voir les "positive attitude" traiter les autres de "mammouths" (pour moi qui étais déjà là du temps d'Allègre ça fait mal...).

    J'enseigne dans la même commune depuis 11 ans : on est passé du samedi matin travaillé au mercredi matin, puis aux 4 jours pour revenir à la rentrée au mercredi matin. Question pause méridienne au départ on était à 1h30 puis à 2h et là (c'est ce qui se dessine) au moins 2h30 ... Pour un mammouth vous repasserez... et là je dis STOP !

    Lorsque l'on est passé à 4 jours, 1 an après la FCPE a fait un sondage auprès des parents pour savoir s'il voulaient revenir au 4,5j : résultat ;92% contre ! Les enfants sont bien moins fatigués le vendredi depuis qu'ils ont une pause le mercredi (quasiment aucun ne vont à la garderie) et il y en a beaucoup plus qui ont des activités sportives... Pourquoi nous imposer un 5ème jour dans toutes les écoles ?

    Par contre revoir les programmes, les énormes différences "financières" entre les écoles etc ... ça oui c'était une priorité : pas ce décret absurde et fait à la va vite sur un coin de table (et non moi je ne connais aucun collègue à qui on a demandé son avis ... le sud est peut-être trop loin de Paris!!!!).

    Ce qui me désole c'est le manque de solidarité de certains, qui sous prétexte que tout va bien dans leur école trouve ce décret for-mi-da-ble !

    495
    papagateu
    Vendredi 8 Février 2013 à 12:56

    Manuyoda, ce que vous écrivez, ça porte un nom : du chantage...Ne "jouez" pas les Cassandre.

    Merci pour le respect qu'on doit aux enseignants, des enseignants qui n'ont jamais refusé leur engagement professionnel et qui semblent souhaiter que leur fonction et capacités pédagogiques ne soient pas dévalorisées  puisqu'une facette des propositions officielles du projet ministériel envisage en effet de  transférer (le mot est faible) la pédagogie pratique à des intervenants vacataires ou CDD articulés pour le besoin de la législature ministérielle mais dont personne, pour le moment, n'est en mesure de savoir s'ils auront Bac +5... comme vous tous.

    Dans le même projet, il semblerait quand même que cette exigence de niveau soit toujours  exigée...pour les enseignants.

    La pédagogie revient de droit aux Pédagogues et au respect de leur vie familiale et conditions de travail de plus en plus sapées quelque soit le Pouvoir politique du moment.

    Désolé, mais le tsunami scolaire que vous agitez n'est pas pour demain !

    Je me réjouis de constater qu'on prévoit enfin une formation professionnelle pour les enseignants. C'est le seul point positif  enfin rétabli, les ouvertures et fermetures de postes relevant de bien d'autres analyses ...

     

    496
    julila
    Vendredi 8 Février 2013 à 13:30

    En fait, cette réforme, cela me fait penser à une séquence sur une notion très importante que l'on devrait donc préparer le mieux possible mais que l'on choisirait d'expédier à la va vite en se disant que l'on y reviendra si on a le temps ... C'est professionnel ça ?

    Ensuite, pour ceux qui ont peur de l'opinion publique, croyez mon expérience : si on fait grève, on dira qu'on est des fainéants et si on ne la fait pas on dira qu'on est une fois de plus petits ordres du PS, quoiqu'ils décident... dans tous les cas on se gaussera de nous...alors...

     

    497
    audreynoon
    Vendredi 8 Février 2013 à 13:32

    je ne comprends pas ceux et celles qui acceptent cette réforme sous le prétexte que si on la refuse, il n'y en aura pas d'autres ! Mais qu'est-ce que c'est que cette école au rabais que vous voulez ?!?

    Charivari, tu me demandais plus haut pourquoi je parlais de la régionalisation des services publics. C'est parce que les heures d'enseignement du soutien actuel (APE pour les puristes) étaient avant des heures pour tous les élèves. Et que l'Etat se désengagerait  désormais de ces heures sur les communes, sous l'égide du conseil général. Nous sommes des agents d' Etat, garants de l'égalité des élèves nationalement. Un désengagement de l Etat sur ces heures rompt de contrat. Pour le moment, c'est une brêche dans notre Education Nationale (au sens premier du terme). Qui sait en plus ce que ça peut devenir à l'avenir ? Les matins à la charge de l Etat, et l'après-midi à la charge des communes ?

    De toute façon, plus j'y réfléchis, plus je me dis que c'est impossible qu'une contre-réforme aussi bancale, dangereuse et inaboutie passe. Je souhaite que la mobilisation massive de mardi (je ferai grève) fasse démissionner M. Peillon.

    Ce retrait ne sonnerait pas le glas d'une volonté des enseignants (entre autres) d'améliorer le système scolaire pour le bien des enfants. Bien au contraire.

    498
    papagateu
    Vendredi 8 Février 2013 à 14:37

    Qu'un ministre démissionne, peu importe et c'est quand même assez rarissime...

    En tant que partenaire d'une municipalité je cautionnerai les demandes des collègues

    car les lendemains qui chantent ne sont pas pour demain dans l'environnement hasardeux de la pause méridienne (j'aime "bien" le vocable toujours adapté dans ce genre de circonstance).

    En effet, ici ( comme ailleurs ?) pas de problème technique pour "occuper" les enfants pendant cette longue mi-temps : dans les ateliers à mettre en place, nos vacataires pourront sans problème utiliser et proposer aux enfants...des polycops, des docs et photocops d'exos en tous genres qu'on trouve sans difficulté sur le Web, ici comme ailleurs...comme si la pédagogie se limiterait finalement à ça...du papier... en oubliant facilement le rôle de l'enseignant...qui corrigera ses cahiers (?)) pendant ce temps-là...

    Quand j'étais en fonction, une collègue venait dans ma classe 2 fois par semaine pour des séquences d'anglais...elle faisait 110 km pour assurer son service dans le secteur (non titulaire la collègue, bien entendu, comme prévu)...Et moi pendant ce temps-là ?..Comme j'habitais dans l'école (logement de fonction disparu aujourd'hui), eh bien, j'e poussais la porte qui donnait chez moi... pour faire mes préps du lendemain ... Détail : j'avais débuté ma carrière (avec diplômes officiels) comme...prof d'anglais en collège mais, désolé, moi, je n'avais pas l'autorisation d'enseigner ma "capacité"...Non, il avait été prévu de créer des emplois à cet effet.

    Dans ce village que j'ai quitté pour la retraite, vivait un couple lui, journaliste au Figaro et elle, allemande et pigiste. Naïvement, j'avais pensé faire appel à ses compétences linguistiques puisque le collège de secteur proposait aussi allemand 1ère langue...

    J'ai eu droit à une remontrance administrative appuyée avec un entrefilet ans l'hebdomadaire local où on me soupçonnait de saper et détourner l' application des circulaires ministérielles...

    Pour faire écho au commentaire de qat (489), les séquences linguistiques à l'école primaire ont bien peu de résultats qu'on n'a toujours pas  évalués semble-t-il... Quant aux profs d'allemand en collège - qui n'ont jamais eu cette ouverture- le nombre de leurs postes est en chute libre.

     

     

     

    499
    papagateu
    Vendredi 8 Février 2013 à 14:40

    La vraie réforme commence par la Formation Professionnelle, pas le tea-time pendant près de 3 h !

    So long.

    500
    miloub
    Vendredi 8 Février 2013 à 14:58

    Le SNUIPP appelle à la grève du 12, en demandant clairement que le décret soit revu.

    Je ne pense pas que ce soit un syndicat minoritaire..!

    501
    amariss Profil de amariss
    Vendredi 8 Février 2013 à 15:52

    +1 avec Manuyoda... comment scier la branche sur laquelle on est assis...

     Beaucoup de personnes ont des craintes, légitimes, mais vous êtes vous intéressé aux personnes qui travaillent déjà à 4 jours 1/2 ??? Non... J'ai été contacté par le collectif des dindons pour témoigner, chose que j'ai faite, bizarrement je n'en ai eu aucun retour... Sur EDP, j'ai apporté mon avis, mon expérience, je me suis faite jeter comme une malpropre, on m'a même accusé d'être de "mauvaise foi" ! 

    Et ben, je travaille à 4 jours 1/2, mes loulous ont 1h45 de pause méridienne (8h30-12h, avec 30 min de récré le matin), et l'après midi 13h45-15h45. Des activités sont proposées le midi et le soir, bien sûr pas de trucs énormes, nous sommes en campagne, mais des ateliers bricolage (dans une salle à côté de la mienne en ce moment même c'est atelier macramé), sport (certains de mes élèves vont aller jouer à la thèque après manger), jeux de société, jeux dans la cour évidemment... etc. Le soir, une aide aux devoirs est proposée. Le périscolaire est gratuit jusqu'à 16h30. Nous faisons l'AP le soir, de 15h50 à 16h30, les lundi, mardi et jeudi. Le vendredi nous sommes donc libérés à 15h45 ! (ça j'adore!). Le mercredi matin, nous travaillons de 8h30 à 11h30. Avec ces horaires, nous avons des mercredis libérés, qui servent entre autres pour les anims pédas (mais pas tous les mercredi). Actuellement, nous travaillons 1h de "trop" (d'où les mercredi libérés), et je peux vous dire que nous ne sommes pas ravis de perdre 1h.... 

    502
    Vendredi 8 Février 2013 à 18:25

    Audreynoon, sans vouloir chipoter, il ne s'agit donc pas de "régionalisation" mais de main-mise des élus locaux via les com-com sur une partie de l'éducation. Conseil régional et général n'ont rien à faire dans les écoles élémentaires... or il est plus facile d'agir directement avec les élus locaux (à part ceux qui sont trop bouchés, mais ce ne sont pas ceux qui font long feu), sans main-mise de leur parti de leur côté.
    Au pire, parfois, il se pourrait que tout soit imposé par un DASEN, lequel gère un département et encore, côté Education Nationale, et pas une région.
    Je sais que j'ai l'air de chercher la petite bête, mais il me semble que sur ce genre de débat, c'est nécessaire d'être précis.

    Miloub : le Snu Ipp est effectivement un des syndicats majoritaires de l'enseignement primaire. Hélas hélas, il fait partie de ceux qui placent des tonnes de revendications en même temps, y compris la revalorisation (financière) comme priorité. Or, dans une période sans fric, c'est bien dommage de commencer par ça au lieu de discuter les points qu'ils ont raté pendant la concertation. Car contrairement à ce qu'ils soutiennent à leurs bases, les syndicats ont été consultés avant les élections quand Peillon montait son projet, et depuis les élections, pendant l'été. Petit détail : j'y suis syndiqué, ce n'est donc pas un propos "anti"-syndicat, et anti Snu. 

    Nous sommes nombreux à bosser le mercredi, voir le mercredi ET le samedi, et comme maman de plus, je sais que pour mes propres loulous, cela ne changera rien à leur habitude : ils sont debout ce jour-là comme les autres. Mais des pauses dans la journée, ah oui, ce serait bienvenue, parce que faire bosser des minots de 3 ou 4 ans autant que ceux de 3e... pfff.

    503
    la directrice masqu
    Vendredi 8 Février 2013 à 18:41

    amariss : MERCI ! sur le colectif des dindons j'ai bien expliqué que des personnes qui connaissaient la semaine à 4 jours 1/2 avec mercredi en étaient contente : je me suis faite traitée de troll car personne... ne croyait que j'étais réellement instit !


    Moi, je veux bien la tester cette semaine avec mercredi ! je ne pense pas que ça soit infaisable si les horaires sont comme les tiens !


    mais je vais faire grève quand même car... chez nous, c'est le foutoir ! la moitié des écoles a choisi le samedi contre l'avis des parents, l'autre a choisi le mercredi... certains en 2013 et d'autres en 2014 et du coup : on ne sait pas quoi faire de nos propres enfants ! les familles recomposées sont... décomposées...


    franchement lire que le samedi vaut mieux que le mercredi c'est quand même dingue ! et du coup, la moitité des élèves auront classe l'un ou l'autre jour. les assos sont désespérées car du coup, elles ne peuvent "faire le plein" d'enfants ni le samedi ni le mercredi ! et les parents qui bossent le mrecredi doivent quand même trouver un mode de garde le mercredi et ne pourront quand même pas faire profiter des installations sportives le samedi (les matchs sont à la journée car en rural il n'y en a pas assez pour tous donc tout est concehtré le samedi).


    merci d'avoir témoigné que c'était POSSIBLE !  Je ferai grève pour l'uniformisation de la journée travaillée et nous l'avons bien expliqué à nos parents, nous avons eu leur adhésion : les mairies ont donc vu que nous étions motivés et clairs dans nos choix, soutenus par nos parents. Nous espérons qu'elles y feront attention dans leurs choix futurs et qu'elles réviseront leur copie. Mais je n'irai pas manifester car je ne veux pas être à côté des pancartes "touche pas à mon mercredi". Je comprends donc les collègues qui font grève pour une réécriture mais pas ceux qui demandent un rejet voire une démision : qui échangerait les propositions d'il y a 5 ans contre celles-ci ? on n'est quand même pas dans la même cour !

    504
    Manuyoda
    Vendredi 8 Février 2013 à 19:44

    @Amariss: le sujet sur la refondation sur EDP, ça fait peur. que de la mauvaise fois, des haust cris à chaque annonce sans aucun recul et très peu de réflexion.
    Ils se sont enfermés dans un catastrophisme ridicule qui nuit à l'ensemble.
    C'est dommage, l'idée de départ et les "dindons fondateurs" étaient très interessants avant d'être contaminé par le pessimisme ambiant.
    Ils ne supportent plus la contradiction, ils auto-alimentent leurs propres peurs, font des plans sur la comète, imaginent des catastrophes, etc, etc
    S'ils avaient su être fidèle à leur position de départ (malgré une très mauvaise communication), ils auraient pu être les artisans d'une meilleure réforme.

    J'ai été à 2 doigts de soutenir les dindons car ils avaient des revendications très légitimes.
    Malheureusement, ils ont préféré se battre contre "sans" plutôt que ce battre pour "à condition".

    Je ne fais aucun chantage, je constate.

    Oui le Snuipp demande une refonte du décret. Maos c'est noyé dans le reste.
    Ils ont rjoint le mouvement à contrecoeur au dernier moment.
    Mais le mot d'ordre de la grève du 12, c'est bien le retrait du décret et l'abandon de la réforme.

    Merci encore à Cahrivari pour cet espace de discussion qui accueille tout le monde dans le respect.
    C'est pas un hasard si la parole est libre et respectueuse ici.
    Sur EDP ou sur la page des dindons, il y aun mépris affiché et assumé contre ceux qui ose avoir un avis différent.

    505
    la directrice masqu
    Vendredi 8 Février 2013 à 19:52

    Manuyoda, tu as raison : un des mots d'ordre de la grève est l'abandon. Mais ce n'est pas le seul et pour nous, ça nous a servi à faire réfléchir les mairies et les parents. avant c'était "cause tjs, on a les sous et on décide"...


    on a maintenant une ambition claire : faire uniformiser le mercredi pour tous, réduire autant que possible pause méridienne et aider la municipalité à proposer des activités peu couteuses (tournoi de jeux de société, théatre...). Depuis la grogne, on est entendu et on repart, me semble-t-il sur de bonnes bases : les mairies ont décidé de s'entendre. Les parents sont mobilisés. On a un vrai poids.


    cette réforme est bonne si elle reste bien cadrée et non une "soupe" où chacun prend ce qu'il veut et seulement ce qu'il veut.


    sur les dindons, je me suis faite insulter parce que je pronais le mercredi matin. pourtant j'ai travaillé sur la chronobiologie à l'université de Biologie humaine il y a plus de 20 ans et je pensais m'y connaitre un peu... ils ont des boules de cristal très noires et la discussion n'est pas possible, malheureusement...

    506
    papagateu
    Vendredi 8 Février 2013 à 20:07

    De mémoire d'instit, je n'ai jamais vu un ministre qui met un foutoir pareil !

    On peut donc en effet se poser des questions sur ses compétences dans la clarté de sa présentation du dossier, c'est évident pour tout le monde.

    C'est invraisemblable pareille situation !

     

     

    507
    rebkakat
    Vendredi 8 Février 2013 à 20:37

    Bonsoir,

    Je traine depuis quelques temps sur les différentes discussions, notamment celles des dindons et je n'ai pas l'impression d'y avoir lu la même chose que certains d'entre vous...Bien sûr que des personnes profitent de ce mouvement de mécontentement pour tout mélanger mais il me semblait que beaucoup partage les mêmes idées que moi: oui pour la réforme mais pas de cette façon !! plus de réflexions, de concertations, de recul... pour faire au mieux pour nos élèves et nos enfants. 

    Je pense que la discussion reste ouverte et qu'au contraire c'est très bien d'avoir les avis de personnes qui vivent déjà la semaine à 4 jours 1/2, on peut donc imaginer que cela reste possible mais dans de bonnes conditions.

    Il faut rester mitiger et se battre pour  les bonnes raisons.

    508
    Manuyoda
    Vendredi 8 Février 2013 à 20:48

    @ La directrice masquée.
    Nous partageons le même combat, ça fait plaisir de lire ça. Ca fait des semaines que j'essaie de faire porter la contradiction sur ce point.
    J'espère que tu as raison et qu'il n'y aura pas de quiproquo malheureux sur la mobilisation du 12. Moi je suis très inquiet.

    509
    PE
    Vendredi 8 Février 2013 à 21:08

    Manu : je crois que de la même façon que certains voient tout (ou presque) négativement, certains voient tout (ou presque) positivement. Il faut arrêter de dire que la grève est contre toute la réforme et qu'en cas d'abandon, tout sera plié pour 10 ans. De la même façon, les 4,5 jours ne sont pas si bénéfiques pour les élèves. A certains endroits, cela se passe bien, à d'autres, non. Idem pour les 4 jours. Si l'on se fie aux rythmes, les enseignants en tiennent déjà compte dans leur pratique quotidienne : français/maths le matin, activités moins cognitives l'après-midi. Le problème prioritaire n'est pas là. Il y a de bonnes idées dans cette réforme mais pourquoi les programmes pas avant 2015? Pourquoi pas de réhabilitation des rased? Pourquoi ne pas réfléchir aux élèves en difficulté? Les élèves en situation de handicap? L'articulation scolaire-périscolaire?

    Beaucoup de professeurs veulent justement une réforme mais pas de ces rythmes! Ce n'est pas possible??

    La directrice masquée : pourquoi le samedi serait dingue? Pour moi, c'est plutôt le mercredi qui le serait, surtout pour les élèves. Un article de Sylvain Grandserre sur le Café Pédagogique propose des arguments en faveur du samedi (même si le samedi pose aussi quelques soucis).

    Je suis également d'accord sur le fait qu'il faut voir au-delà de sa propre école tellement on entend de scénarios différents à droite ou à gauche : de fortes inégalités vont apparaitre si rien n'est clairifé rapidement.

    510
    Vendredi 8 Février 2013 à 21:28

    Moi aussi, je suis vraiment dépitée. Et pas par le décret.

    Je vois des collègues dire : "Chouette, dès l'année prochaine les journées seront plus courtes, on finira à 15h30"... et faire la grève quand même.

    Je vois plein d'entre vous dire : "D'accord pour la réforme, mais pas comme ça"...

    "Pas comme ça" ... Mais comment alors ? Que va comprendre le grand public ? Que va comprendre le gouvernement ? Qui écouter quand personne n'est d'accord ? (rien que sur ce blog, une moitié des collègues dit "4 jours c'était très bien", l'autre dit :"4 jours, on n'en veut plus, c'est l'enfer"). Certains disent : "On ne veut pas le retrait du décret, on veut juste plus de temps pour mettre en place" D'autres : "Il faut refaire un autre texte", voire : "Il faut repartir à zéro".

    J'ajoute à ça les : "On veut moins d'élèves", "On veut d'abord des nouveaux programmes", "On veut d'abord du RASED", "On veut que ce soit l'Etat qui décide tout sinon c'est la territorialisation-beurk", "ah, mais on veut quand même pouvoir décider localement pour tenir compte des particularités de chez-nous", "Rendez-nous l'Aide Personnalisée", "Ah non, l'Aide Perso, on n'en veut plus", "On veut plus d'argent", "Quoi une prime de 400 € ? On ne nous achète pas comme ça !"...

    Et beh, avec ça, si on arrive à faire bouger les choses... Bon courage à Vincent Peillon, et ses pairs.

    511
    papagateu
    Vendredi 8 Février 2013 à 21:44

    Charivari, il ne faudrait pas noyer le poisson et vous substituer aux législateurs et gouvernements dont c'est la responsabilité des choix proposés. Si vous voulez plaindre nos élus et les aider dans cet imbroglio qu'ils ont créé, rien ne vous oblige à ne pas vous présenter à la députation pour aider les familles et enseignants de surcroît. ... Pour ce faire, prenez donc contact avec votre député, le ministre ou ses "pairs" comme vous dites, c'est pas très compliqué vous savez...D'autres comme vous et moi l'ont fait, alors pourquoi pas vous ?  Après, les électeurs votent... vous voyez bien !

     

    512
    papagateu
    Vendredi 8 Février 2013 à 21:45

    C'est bien la démocratie que vous rappeliez ?

     

    513
    la directrice masqu
    Vendredi 8 Février 2013 à 21:45

    car les chronobiologistes sont tous d'accord sur un point : le mercredi ET  le samedi sont néfastes. une vraie réforme ferait travailler 6 jours de 4 heures. mais personne n'est prêt pour cela... non ?


    donc dans leurs analyses, le mercredi peut être travaillé si les autres jours sont réduits sans que cela ne crée de souci : cela renforce la continuité des apprentissages et permet à l'élève de rester dans la dynamique de travail. Pour la même raison, les 2 jours de WE sont une coupure néfaste MAIS, la société fait que les parents sont disponibles sur ce temps (et pas forcément le mercredi) et crée aussi les liens familiaux nécessaires.


     de plus, une étude portant sur les troubles du sommeil de l'enfant met en lumière que 2 jours consécutifs de matinée sans réveil permettent de rattraper un éventuel retard de dommeil (dû par exemple à des levers trop tôt le reste de la semaine). il est alors possible de recadrer physiologiquement le sommeil réparateur de l'enfant.


    dans la mesure où les enfants se lèvent de toutes façons tôt le mercredi pour la plupart d'entre eux et sont en collectivité, les conditions seraient donc identiques pour eux, ils préconisent donc un mercredi travaillé mais des journées allégées. Mais comme dans la même étude ils mettent en exergue la coupure du samedi, tout le monde s'en sert comme argument pour vouloir faire classe ce jour-là.


    en fait tout le monde a raison mais à choisir, faire classe le mercredi alors que les parents travaillent, en allégeant les autres journées, et lui permettre de rester en famille le WE serait plus bénéfique (pour son sommeil, sa vie familiale...)que faire une coupure le mercredi : tout y serait trop haché avec alternance 2 jours/repos.


    la réalité serait donc 6 jours de 4 h et activités périscolaires proposées l'après-midi.


    et si on veut absolument mettre en avant le rythme des enfants, il faut aussi savoir que la mémoire à long terme est active entre 16 et 20h, qu'il serait emeilleur de réactiver les connaissances et les entrainer à cette heure-là... alors qui veut se coller aux devoirs le soir ?


    tout le monde parle de rythmes mais chacun ne choisit que ce qu'il y trouve à son gout ;-)


    par exemple, une lecture ici :


    http://caratome.free.fr/Formations/BEESAPT/ChronobioEnfant.pdf


    où il est dit qu'il faut supprimer la coupure du mercredi mais que si on tient à garder les journés identiques en horaires, il faut la conserver. Donc je suis pour le mercredi matin travaillé et libérer 1h les autres soirs. pour moi, 5h sont suffisantes.

    514
    Vendredi 8 Février 2013 à 21:48

    Je suis aussi dépitée que toi chari,

    dans mon école, mes collègues grévistes me disent que bien-sûr ils sont pour la réforme, mais ils ont peur que ça se fasse pas dans de bonnes conditions.... j(en déduis que les conditions actuelles finalement, ça leur va.... Ils ont même fait passer un mot aux parents leur expliquant qu'ils sont pas contre mais bon....

    Dans cette grève se retrouvent les opposants au projet et les partisans mais pas comme ça... super!!!!!

    j'aurais voulu la tester dès l'an prochain moi la réforme, ben je me dis que si ça continue on n'en verra pas la couleur. Dommage.

    515
    Isabelle84
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:07

    A vous tous qui semblez outrés par les revendications de certains enseignants, ne  nous dites pas que vous trouvez que leurs inquiétudes et leurs revendications sont illégitimes. ?

    N'est-il pas inquiétant de voir que certaines communes, faute d'argent ou de volonté, vont proposer une pause "midi" de 2h00 type on est dehors, on se gèle ... avec le risque on le sait de retrouver des élèves exités ?

    N'est-il pas vrai que les programmes sont trop chargés et que nous n'avons pas le temps de prendre le temps ? La solution dans cette réforme serait de les alléger !

     

    N'est-il pas vrai que les moyens des écoles sont extrèmement disparates et que l'on devrait se battre contre cela ? Est-ce proposé dans cette réforme ?

     

    N'est-il pas vrai qu'on est très mal payé et qu'il y en a marre de toujours supporter "toujours plus" sans rien en retour ? Est-ce illégitime de revendiquer une revalorisation de salaire en lieu et place d'une prime minable de 400 e ?  

     

    Bref, je comprends ce que tu veux dire Charivari mais je n'accepte pas cette idée que certains ont des collègues qui seront grévistes et qui n'acceptent pas cette réforme. Je pense que ces dreniers sont simplement inquiéts de se qui se trame.

    Je partage cette inquiétude.

    Isabelle84

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

    516
    papagateu
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:10

    A la directrice masq qui rappelle les chronobiologistes... Aucun d'entre eux n'a jamais défini un "enfant-type", un peu comme le poids et la taille "idéale"... A chacun chacune (même chez les enfants, ados et adultes) son horloge ... on n'est pas des robots... c'est cela aussi qu'il faut rappeler ... car cette horloge individualisée est celle de l'hérédité et des conditions de vie quotidienne du milieu familial et des rapports et échanges sociaux. Décreter que TOUS les enfants ont besoin de ... est aussi aléatoire que celui de  dire qu'il faut suivre à la lettre les principes qui visent à supprimer le surpoids... avec des régimes adaptés qui, hélas, restent idéalistes avant de devenir des contraintes dont les effets ne sont pas toujours ceux qu'on avait imaginés.

    La chronobiologie n'a jamais défini le profil idéal ... elle oriente et affûte ses propres analyses statistiques. Les mamans savent toutes que leurs enfants n'ont pas tous les mêmes rythmes de sommeil et de vie...

    Pas besoin de tests pour s'en rendre compte depuis que le monde est monde. Elles, elles savent.

     

     

    517
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:10

    papagateu, je ne plains pas nos élus, je me plains moi, et les élèves, qui risquent de devoir supporter encore ce rythme infernal pendant longtemps parce qu'aucune proposition de trouvera jamais grâce à vos yeux.

    Ce qui me désole, c'est que même dans les écoles où le projet pour l'an prochain est satisfaisant pour les collègues, ils disent "j'ai hâte que ça arrive", mais ils font grève quand même, pour tout un tas de raisons disparates et variées, sans être même d'accord entre eux.

    518
    papagateu
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:23

    Charivari, vous avez tort d'être maintenant pessimiste... les grèves,  devenues festives (ce qui surprend toujours un peu) sont une demande de dialogue. Rien d'un tsunami .

    Si le ministre s'est quelque peu précipité comme le lui a rappelé le premier (ministre), ce n'est pas la gréve qui va passer aux oubliettes un projet qu'il faudra inévitablement peaufiner pour l'adapter.

    Avant, il n'y avait pas de projet mais des décisions unilatérales sans concertation, je n'y reviendrai pas. C'était à prendre ou à laisser. Aujourd'hui, ce n'est quand même pas le cas.

    Vous ne risquez rien, les élèves non plus, bien au contraire.

    Y'a pas l'feu au lac, croyez-le bien.

     

    519
    izno
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:35

    Bonsoir,

    Je pense rejoindre le dernier commentaire de PE (et  de bien d'autres), du coup je le cite : "je crois que de la même façon que certains voient tout (ou presque) négativement, certains voient tout (ou presque) positivement. Il faut arrêter de dire que la grève est contre toute la réforme et qu'en cas d'abandon, tout sera plié pour 10 ans."

    Les Optimist Primes de la réforme ne se transformeraient-t-ils pas en Megatrons devant certaines revendications ou intentions de grèves de leurs collègues ? 

    Personnellement mon post en SEGPA est supprimé l'année prochaine pour faire un PE en plus en primaire (bon ok on s'en fout). Ma compagne revient d'un conseil d'école de RPI où les moyens financiers sont déjà très limités, où les PE font 15 minutes quotidiennes d'heure sup. pour les gamins du ramassage scolaire sans être converts ni par l'inspection ni par la mairie... A quoi va ressembler l'année prochaine ?? Dans ce RPI du Pas-deCalais personne ne le sait.

    Les revendications du SE-UNSA (non syndicaliste je précise) pour la grève me paraissent honorables. Report systématique en 2014 si l'application de la réforme n'est pas approuvée par le conseil d'école.

    Certains collègues pour qui, malgré quelques petits grains de sable, les horaires et le budget/la politque de leur commune sont favorables, je comprends qu'à leur échelle  ils acceptent les compromis. Mais s'il vous plait ne taxer pas les autres d'immobilisme.

    Pour répondre à la directrice masquée, moi je suis partant pour les 6 matinées de 4 heures. Maintenant, quitte à travailler les après-midi autant que cela se fasse dans des conditions honorables. Pour ceux qui ne connaissent pas les écoles de village : se faire éconduire de sa salle de classe sur la pause méridienne quand il n'y a pas de salle des maitres, cela ne vous révolte pas ? Vous iriez où ? Dans votre voiture, à la mairie ??

    Voir ses conditions de travail se dégrader pour que les gamins puissent avoir 1/2 journée de plus à l'école, ça fait réfléchir (surtout qu'ils seront bien explosés en "début" d'après-midi"). Alors quand ça sent la précipitation, le manque de vision pratique... Je répondrai mardi à notre ministre de revoir sa copie ! (Avec tout ce que cela implique. Moi quand je demande à un gamin de se corriger, j'espère vraiment qu'il va améliorer sa production.)

    Sur ce bonne nuit ! 

    520
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:50

    "Charivari, vous avez tort d'être maintenant pessimiste... les grèves,  devenues festives (ce qui surprend toujours un peu) sont une demande de dialogue. Rien d'un tsunami."

    On verra bien. J'espère que vous avez raison. Dans mes rêves le ministre dira : "OK, on vous a entendus, on maintient le décret tel quel mais on y ajoute qu'on interdit les pauses méridiennes supérieures à 1h30 si aucune activité reposante n'est proposée aux élèves, dans des lieux où ils peuvent d'asseoir, au calme, à l'intérieur si la météo l'impose. Et on rappelle aux Mairies que les maitres doivent avoir un lieu pour travailler et se concerter pendant cette pause méridienne".

    Ca c'est dans mes rêves.

    Mes collègues et moi, on se disait "Chouette, le maire est partant sur 2013, avec des fins de journées à 15h30, et, les élections municipales approchant, il ne nous restera plus qu'à harceler les candidats sur le contenu de leur projet sur le périscolaire. Le sujet sera d'une telle actualité qu'il s'invitera forcément dans la campagne, ça ne pouvait pas mieux tomber. Pour gagner des voix, ils devront prévoir des choses là dessus".

    Sauf que si tout est reporté à 2014, on aura un nouveau maire, qui sera peut-être beaucoup moins favorable à la pause méridienne courte, et on l'aura dans... l'os.

    521
    ces77 Profil de ces77
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:51

    C'est compliqué tout ça ... je suis bien contente de venir vous lire ici. Je trouve qu'il y a davantage d'échanges.
    Ce midi, nous parlions justement de la réforme avec des collègues et d'une pause allongée (bien que notre DASEN ne souhaite pas s'engager dans cette voie).
    Nous sommes plusieurs à avoir conclu qu'il était dur de juger une réforme avant de la tester, et surtout nous aimerions être en train de discuter des modalités de mise en oeuvre (bien que notre ville s'oriente pour un report en 2014 faute de moyens) plutôt que de parler de grève.


    Je comprends et partage le ras-le-bol des enseignants en ce moment, et il est légitime sur de nombreux points. Je trouve dommage que tout se mélange en ce moment. Effectivement comme il a été dit plus haut, chacun fait grève le 12 pour des raisons différentes.


    Le changement des programmes : j'ai hâte que ça arrive. Mais je préfère des programmes rédigés de manière réfléchie plutôt que dans la précipitation de ceux de 2008. V. Peillon a relancé un Conseil National des Programmes, nous sommes donc visiblement en bonne voie.


    Toucher aux vacances d'été : perso, je dis oui (le tourisme a dit oui aussi si zonage : 2 zones). Si on fait deux zones en été, on n'en fait que deux le reste de l'année je pense et là je suppose que le tourisme sera moins d'accord. Je connais cependant de nombreux enseignants qui sont contre. J'aimerais bien avoir un équilibrage plus important de l'année.


    24 heures par semaine : au début des discussions entre l'équipe d'Hollance-candidat et les syndicats, 23h étaient évoquées. Je pense que c'eut été un bon début, voire encore moins. Et je ne comprends pas non plus pourquoi un enfant de 3 ans et un enfant de 12 ans a besoin du même temps scolaire !


    Mercredi ou samedi : j'avoue que je ne sais pas vraiment quoi en penser. J'ai connu le samedi, c'était bien (rappelons qu'à l'époque certains étaient libérés). J'ai testé le mercredi, j'aimais moins mais on était à 27h semaine (quand on bossait le mercredi). J'attends de voir pour donner mon avis. Je trouve que les journées de 6h sont longues. Même en alternant les disciplines, je suis obligée de mettre du français ou des maths certains après-midis. Je sens bien que l'attention de certains élèves se perd en fin de journée.


    Malheureusement, je crois que tous ces points sont des dossiers "chauds". J'espère cependant que nous arriverons à avancer tous vers une ECOLE plus à l'écoute des enfants.


    En tout cas, les différents points de vue s'entendent et exceptés quelques commentaires que je trouve déplacés, je suis bien contente de voir qu'on peut discuter librement sur ton blog Charivari !

    522
    ces77 Profil de ces77
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:55

    La pause méridienne de 1h30, il y a de nombreux endroits où c'est impossible : rassamage scolaire, deux services de cantine ...

    523
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:58

    Dans l'école où j'enseigne on a toujours eu deux services de cantine et 1h30 de pause méridienne, jusqu'en 2008 et l'arrivée de l'AP qu'on a dû coller le midi à cause du car (zone rurale : matin et soir, des élèves arrivent par le car, donc pas d'autre choix que de coller l'AP le midi).

    Pour les APC, on garderait le car après les APC (fin d'école 15h30, puis APC ou TAP, puis car à 16h30)

    524
    Vendredi 8 Février 2013 à 22:59

    cez77,  d'accord d'accord d'accord.

    525
    ces77 Profil de ces77
    Vendredi 8 Février 2013 à 23:19

    Comme quoi ... dans mon école, par exemple : ZEP urbaine. Nous avons deux services de cantine et les élèves du deuxième service reviennent à l'école vers 13h20/25.
    Comme quoi, finalement, tout est possible partout.


    Avant toutes les discussions sur les rythmes, je savais qu'il y avait des différences, mais plus on en parle, plus je découvre que chaque école a son propre rythme scolaire depuis toujours.
    Depuis petite, j'étais persuadée que le rythme classique était 8h30-11h30 / 13h30-16h30.

    526
    christellemars
    Samedi 9 Février 2013 à 08:59

    Horaires actuels de mon école:

    9h/12h et 13h45/16h45, aide perso à 12h05

    Ecole de mon fils:

    9h/12h et 14h/17h avec des ateliers encadrés par des animateurs sur la pause méridienne

    Autre école pas loin:

    8h30/12h et 13h30/16h

    Les disparités sont déjà là. J'aimais beaucoup travailler dans l'école qui termine à 16h. Mes enfants ont toujours adoré les "ateliers du midi" proposés dans leur école. C'est dans le cadre d'un contrat éducatif local. C'est une petite commune qui investit un maximum dans l'école.

    527
    la directrice masqu
    Samedi 9 Février 2013 à 09:11

    pour nous : 9h-12h puis 14h-17h


    deux services de cantine avec impossibilité de réduire...

    528
    audreynoon
    Samedi 9 Février 2013 à 10:06

    Chari, tu te moques de la "territorialisation-beurk" mais tu es la première à flipper que ton prochain maire ne soit pas partant pour l'organisation que ton équipe souhaiterait : c'est exactement le problème que pose cette territorialisation ! Etre dépendant des maires et autres collectivités locales ! Au détriment de la pédagogie et des élèves.

     

    529
    Samedi 9 Février 2013 à 10:26

    Cela change quoi, vraiment ? On l'est déjà complètement, dépendant des coms-coms... ce sont elles qui décident des budgets, du personnel pour les écoles, des horaires, des horaires de transports, et par-dessus le tout, les IEN décident si oui ou non on a le droit aux aides le midi, ou si on rallonge encore les journées... les maires et les com-coms autour décidement même si on a le droit de manger à l'école, d'y rester après 17 h pour bosser, d'en avoir les clés, d'y faire du café, d'y afficher ou non les travaux d'élèves, etc. Le texte ne leur donne aucun nouveau droit...

    530
    izno
    Samedi 9 Février 2013 à 10:58

    Surtout que ces maires et collectivités locales ont un budget de plus en plus serré (crise et décentralisation obligent). Dans beaucoup d'endroits, c'est bien le manque d'argent qui déterminera l'organisation de la semaine. Les parents et les profs ne peuvent rien face à ce manque d'argent. A part être bénévoles.

    (/mode cynisme on) Proposition d'une mairie près de chez moi : les ainés apprendront aux gamins à faire du tricot... Enfin les politiques proposent de vraies mesures visionnaires. Ca pourra toujours servir d'avoir de bons vêtements en laine pour  se chauffer quand le prix de notre énergie sera trop élevé. 

    Pour le coup, j'avoue être un Negatron. J'entends déjà que ce rapprochement intergénérationnel pourra être bénéfique pour les gamins comme pour les retraités qui sont souvent seuls, savoir tricoter ses vêtements peut être un début d'alternative à cette économie de marché et en plus les petits chinois ne seront plus obligés de fabriquer nos pulls avec leurs petites mains. (/mode cynisme off)

    En milieu rural cette réforme nécessite à mes yeux une mutualisation plus vaste des moyens des communes. La création de méga-RPI ? Partir sur une organisation type collège (ramassage, taille des locaux) ? Ou alors une redistribution différente : les mairies de tel secteur (suffisamment étendu) mettent dans un pot, puis on redistribue aux écoles ? Le gouvernement ne donne pas l'impression d'avoir anticipé ce manque de moyens de nos collectivités. Refiler la patate chaude sans rien changer en profondeur tout en faisant croire à l'opinion que le bouleversement est en marche... Ben moi la patate, elle est restée bloquée en travers. Quelqu'un aurait un p'tit peu d'eau ??

    531
    Samedi 9 Février 2013 à 11:06

    @izno : J'enseigne en milieu très rural et l'option que nous prenons pour l'instant de prévoit rien de l'usine à gaz que tu décris. Sans doute que les propositions périscolaires seront très pauvres après l'école, mais tout de même, la majorité des élèves aura une journée beaucoup plus courte.

    @audreynoon : comme le dit sage, je ne comprends pas ce spectre de la territorialisation. C'est déjà le cas aujourd'hui. Toutes les écoles n'ont pas les mêmes moyens. Mais quand la commune d'à côté a équipé les classes de TBI, on lui a dit merci, parce que tout d'un coup cet outil devenait très accessible, très concret. Cela nous donne des arguments pour le demander chez nous. Faut-il interdire les TBI dans les écoles et attendre que l'Etat aie les sous pour les offrir en un seul coup à tous les élèves de France en même temps ?

    532
    léalinette
    Samedi 9 Février 2013 à 11:10

    Et que la bataille des villes ayant des sous et de la bonne volonté contre les villes qui mettent leurs sous ailleurs que dans l'éducation commence...... Pas de chance, j'ai mal choisi où m'installer.......déjà l'école dans laquelle je travaille est une école en préfa depuis 9 ans....mais le périsco.....c'est aussi un préfa dans lequel mes enfants s'entasseront avec les autres plus de temps!!!!

    Et pour moi, c'est pause méridienne rallongée: mauvaise pioche, c'est ça aussi!!!!

    Comment adhérer à 100% à quelque chose où l'on sait que nos voisins, les enfants de d'autres communes n'auront pas la même chance que d'autres!!!

     

    Je comprends qu'on adhère quand on a confiance en sa mairie.....mais dans le cas inverse, on fait comment..... bah on en vient à se demander si on ne va pas déménager dans une autre commune où nos enfants auront plus de chance!!! Et c'est grave d'en arriver là!!!

     

    533
    jan38
    Samedi 9 Février 2013 à 11:35

    @ léalinette: c'est pour ça que je comprends certains qui font grève même si leur commune à l'air de plutôt bien gérer ces nouveaux rythmes. On ne peut pas regarder que son nombril !

    La commune où j'habite fait bcp pour l'enfance et les associations. Mais je ne serai pas surprise d'entendre que là, on va manquer de moyens financiers... Comment vont-ils faire? augmenter les impots ? Ben franchement ils sont déjà bien élevés...

    Je ne comprends pas qu'on fasse une réforme qui n'est pour bcp pas faisable financièrement et materiellement

    534
    Samedi 9 Février 2013 à 11:51
    Donc pour toi il faut mieux garder nos rythmes d'ecole actuels tant que la France n'aura pas les sous pour offrir du périscolaire de qualité aux enfants ?
    535
    julila
    Samedi 9 Février 2013 à 12:00

    A Charivari et aux autres "positive" : Avez-vous connu les 2 systèmes (assez longtemps) : avec ou sans mercredi ? Parce que dans mon école c'est ce qu'on a fait (et même le samedi auparavant). Quand on est passé à la semaine des 4 j on a bien expliqué aux parents qu'il fallait continuer à coucher leurs enfants à la même heure le mardi soir. Résultats : les élèves sont beaucoup moins crevés qu'avant !Au dernier sondage, nos parents étaient contre à 87 % au retour au mercredi, mon école (12 classes) sera fermée mardi, les assos sportives ne sont pas contentes ... ni les orthophonistes. Seule la mairie se frotte les mains car au lieu d'agrandir la cantine ils feront un service supplémentaire et une pause méridienne de 2h30 !

    J'ai l'impression que certains"positive" se regarde sacrément le nombril en se disant : dans ma mairie ils ont choisi de supers horaires donc tout va bien (n'est-ce pas Charivari ?).

    Au passage, j'ai discuté avec un élu PS qui a fini par m'avouer : "on sait bien que le gros problème c'est au collège mais eux ils ont le SNES, ils sont solidaires donc on fait une réforme dans le primaire." C'est pas beau ça ?

    536
    léalinette
    Samedi 9 Février 2013 à 12:09

    Ma soeur est à Toulouse, ville pilote depuis 2 ans: les impôt locaux ont augmenté entre 11 et 20 %  dans les communes alentours! Par contre, la qualité est là!

    En ce qui concerne le fait de ne regarder que son nombril, je ne me fais plus d'illusions!

    Je répète bien que je comprends qu'on puisse adhérer à cette réforme sous certaines conditions! Mais qu'il ne faut pas oublier les petites communes qui vont subir, celles qui n'en n'ont rien à faire de l'éducation, du culturel, avec lesquelles on se bat pour avoir des infrastructures, une salle de sport, un ordi dans l'école, autre chose qu'un périscolaire dans un préfa à 40 enfants pour 1 ou 2 adultes..... et là, en lisant tout ça, je me sens bien seule! Et je suis en colère, qu'on laisse encore la mairie prendre en charge plus longtemps mes enfants, mes élèves..... Et de savoir que mes élèves, mes enfants s'entasseront  dans une cantine qui tourne déjà à 4 services parce que pas assez de place, qu'ils auront ensuite une pause jusqu'à 14h15 dans la cour avec les 2 dames de la mairie qui n'ont pas la formation, l'énergie et les moyen de proposer autre chose qu'une longue, très longue récré.....me rend triste...... et de savoir, qu'autour, d'autres enfants auront la chance de ne pas subir ça........ me laisse "jalouse! Et forcément, j'ai du mal à comprendre, que, parce que certains ne vont pas subir ça, ils ne soient pas capables de comprendre ce qui fait si peur à d'autres, qui subissent déjà depuis des années l'immobilisme de mairies peu interessées par le sort de leurs petits citoyens! Je me sens tout aussi seule de voir ceux qui ont la chance d'avoir d'autres conditions que lorsque j'entends des élus parisiens vanter le fait que les enfants pourront aller au conservatoire, au musée......et moi, dans le fin fond de ma Brière, il est où le conservatoire? Elle est où l'école, la vraie, sans préfa qui fuit, qui craque, qui résonne......installé depuis 9 ans, elle est où  la salle informatique, il est où  le gymnase? Elle est où la piscine? elle est où la cantine digne de ce nom?

    Déjà, il y avait une inégalité avant, mais là, l'écart se creuse encore!!!!

     

    Oui, j'ai peur, oui, j'ai mal, oui, je me pose la question de bouger, tout quitter pour aller ailleurs ...... mais ce n'est pas normal!

    537
    Manuyoda
    Samedi 9 Février 2013 à 12:15

    @Julia:
    C'est pas parce qu'un élu PS raconte des conneries que c'est parole d'évangile.
    La réforme des collèges et des lycées aura bien lieu comme annoncée. SNES ou pas SNES.
    Ensuite, si l'école primaire s'améliore, forcément les gamins à l'entrée en 6ème seront dans des conditions favorables pour que ça se passe mieux au collège.

    538
    izno
    Samedi 9 Février 2013 à 12:16

    Une prof d'allemand que j'ai eue au collège n'arrêtait pas de nous répéter : "Arrêtez de regarder le monde par le trou du cul du chat" (ok, on a déjà vu plus poétique comme expression). Le problème ici c'est que dans chaque camp on a l'impression que les autres ont une vision trop étriquée. Et si ça se trouve, ma vision depuis la terminale ne s'est toujours pas élargie. 

    Ce débat depuis le début me fait penser au référendum sur le traité européen (que de souvenirs). Une partie de ceux qui ont voté non espérer plus de ce traité. Alors que d'autres leur répondaient, il faut voter oui, c'est pas la panacée mais c'est déjà un début. Au final, qui avait raison ? Moi, j'ai voté non car j'en voulais plus. Au final le non l'a emporté mais j'ai pas eu ce que j'attendais. En même temps, la ratification est passée donc le "oui" a-t-il perdu ? Faut dire que j'en sais rien. (désolé pour la parenthèse politique mais pas tant hors sujet)

    Comme je n'aime pas apprendre de mes erreurs, je continue à attendre plus et donc à m'opposer (tout en proposant, attention ! même si ce sont des usines à gaz ). Mais Charivari, Cancoillotte et d'autres ont peut-être raison de se satisfaire des perspectives offertes (même si ce n'est pas la panacée).

    Je n'arrive pas à me faire à l'idée que des classes (et du matériel) seront réquisitionnés sur la pause méridienne tandis que les profs iront où ils peuvent. (De toute façon, c'est déjà beau qu'on les chauffe gratos sur les heures de classe sans leur demander une participation...)

    539
    julila
    Samedi 9 Février 2013 à 12:17

    + 10 000 léalinette. Ce "chacun pour sa poire" me fait pleurer ...

    540
    Calf
    Samedi 9 Février 2013 à 12:54

    Charivari

    " ce qui me désole, c'est que même dans les écoles où le projet pour l'an prochain est satisfaisant pour les collègues, ils disent "j'ai hâte que ça arrive", mais ils font grève quand même, pour tout un tas de raisons disparates et variées, sans être même d'accord entre eux."

    Il se dégage quand même un consensus

    programmes -  effectifs - rased

    AVANT de toucher aux rythmes.

    Ce qui fait l'unanimité, c'est le refus du decret tel quel.

    Après je suis d'accord les revendications sont différentes

    Moi je suis pour l'abrogation totale du décret, d'autres veulent un report

    C'est la démocratie.

    Toi tu es contre une pause meridienne étendue sans locaux adapté

    Tu voudrais un texte limitant les dérives.

    Mais il ne va pas tomber du ciel. Le décret aurait pu interdire les pauses exagerement longues, imposer de vraies anuimations ou au moins un nombre d"adultes raisonnable.

    Je ne vois rien qui aille dans ce sens : les mairies ont le mains libres.  Le taux d'encadrement des animateurs va même être changé pour prendre en charge plus d'enfants avec moins d'adultes

    Dans tes rèves  le ministre nous entendra , mais il connait déjà les projets des mairies

    Pourquoi ne s'y oppose-t-il pas?

    Pour finir une question simple:

    - Si tu es dans une école où le projet sera satisfaisant , tu ne fais pas grève  et tu laisses les autres se débrouiller (et le mot est faible) avec leurs trois heures de pause et leurs gaderies à deux balles (aucune critique pour les atsem, après le ménage, la classe et la cantine, et vu les taux d'encadrement ahurissant que certaines mairies imposent...) ?

     

     

     

    541
    léalinette
    Samedi 9 Février 2013 à 13:31

    Julia:

    En fait, la réforme: OK.....mais encadrée, la même pour tout le monde!!! ça tombe sous le sens non!!!?

    Une réforme pour 2014 pour tout le monde, un taux d'encadrement imposé, le même pour tout le monde, des horaires identiques pour tout le monde: interdiction à la pause méridienne à rallonge, des activités obligatoires, dans des lieux décents, pour TOUT le monde, riche ou pas riche, rural ou non.....

    ça tombe sous le sens non..... il y a déjà tant d'inégalités selon les écoles et les mairies....comment pouvons-nous cautionner cette réforme telle qu'elle est présentée, avec la liberté qu'elle laisse aux mairies?

    Tout mais pas ce chacun pour soi et ce.....

    "t'habites pas où il faut, dommage pour toi, nous c'est plutôt bien ficelé!!!!!"

    "t'as regardé les horaires de l'école de la commune où tu veux acheter avant de t'installer? Tu sais comment ça se passe au niveau encadrement, activités?"

     

    Bref......

    542
    Samedi 9 Février 2013 à 13:48

    Egoïste ? "Chacun pour soi", "Je me regarde le nombril" ? 

    Premièrement : Vous réalisez le temps que je passe à partager ici ce qui me semble utile aux collègues ? Je ne demande pas qu'on me jette des fleurs, mais un tout petit peu de reconnaissance de ce refus du "chacun pour soi" de ma part serait bienvenu quand même.

    Deuxièmement : je cite l'exemple de mon école de rattachement cette année parce que c'est une toute petite commune rurale, et ça m'énerve d'entendre asséner des contre-vérités du type "dans les petites villes ils n'y arriveront jamais". En revanche, je rappelle que je suis nommée cette année à titre provisoire, et sur un poste fractionné (5 niveaux sur 4 jours). Ce qui fait que je suis sure à 99% que je ne serai pas là l'an prochain, et que j'aurai encore de bonnes chances pendant deux ou trois ans d'être ou en remplacement ou en fractionné. Donc pour mon petit intérêt personnel à moi toute seule, ce serait bien mieux que la réforme soit repoussée à 2014 pour tous parce que l'en prochain ça va être super galère pour les remplaçants ou fractionnés, vu que toutes les écoles n'auront pas le même rythme.

    543
    jlamouche
    Samedi 9 Février 2013 à 13:59

    sur la fin du message : stop, on n'arrête tout

    dernier commentaire de Charivari : l'en prochain

    OUF ! Charivari est humaine !

    Et j'ai pas lu les 542 commentaires, mais merci à Charivari de passer du temps à partager des trucs intelligent, quand les 3/4 des conseillers pédas que j'appelle à l'aide sont incapable de m'aider pour ma classe triple niveau cycle 3 (quadruple en comptant les élèves qui devraient être en CLIS).

     

    Merci, merci, merci, et continue. Ceux qui ralent dans les commentaires, s'ils sont arrivés là, c'est sûrement pour profiter du travail que tu as fait pour eux. Ils ralent ! Qu'ils ralent !

    544
    julila
    Samedi 9 Février 2013 à 14:01

    Heu, excuse -moi Charivari mais relie ton post 520 , cela prête à confusion non ?