Mon école a créé une chanson avec Monsieur Nô, des Enfantastiques !

Figurez-vous que, jeudi dernier [mai 2018], Monsieur Nô, le Papa des Enfantastiques, était dans mon école pour écrire une chanson avec nous ! Quand il est reparti à la fin de la journée, nous avions écrit et chanté notre chanson. C’était magique.

Comment on fait venir Monsieur Nô dans son école ?

C’est facile comme tout, il suffit de le contacter ici (clic) et de convenir avec lui d’une date et d’un thème (de votre choix, en fonction de ce sur quoi travaille la classe ou l’école, mais il faut qu’il soit assez précis). Pour le tarif, il faut voir avec lui, bien sûr. Disons que, pour une journée, cela coûte le prix d’une belle sortie scolaire.

Est-ce qu’il faut écrire un peu la chanson avant son arrivée ?

Non, pas du tout ! C’est lui qui va faire « éclore » la chanson avec les élèves. Mais il faut quand même préparer un peu la journée pour avoir de la matière, des idées de choses à dire. Si votre chanson parle, par exemple, d’un personnage, il faut que les élèves connaissent un peu le personnage.

Une idée, pour préparer, ça peut être de faire une sorte de remue-méninges en classe pour écrire (sur des affiches…) des listes de ce que le thème évoque pour nous. On « piochera » dans ces listes les vers de nos chansons.

 

Comment ça s’est passé, le jour de l’intervention de Monsieur Nô ?

Dans notre école, il ya  trois classes (du CE1 au CM2) pour environ 70 élèves. Au début de la journée, Jean Nô a réuni les trois classes. Ils ont fait connaissance, chanté (…) et déjà ébauché tous ensemble les paroles du refrain. Encouragé par Jean Nô, un élève a improvisé quelques notes de mélodie, que le musicien a habilement reprises avec sa guitare. Pouf, la mélodie du refrain était née, aussitôt adoptée par les élèves qui ont ainsi pu chanter dès le début de cette intervention, quelques lignes de notre chanson-à-nous-qu’on-a-faite.

Ensuite, classe par classe, nous avons passé environ une heure et demi avec Jean Nô pour avancer la rédaction des couplets. La chanson a pris forme peu à peu. Les élèves la chantaient, au fur et à mesure qu’elle s’allongeait (c’est très important pour Jean : que les élèves chantent, dès le début et tout au long de la journée, le bout de chanson qui s’allonge. On n’écrit pas un poème, on écrit une chanson qui prend vie, très concrètement, avec les classes). A la fin de la journée, nous nous sommes à nouveau réunis pour la chanter tous ensemble : elle était quasi finie, avec 3 grands couplets et un refrain (quelque fois, il reste un peu de peaufinage à faire, grâce à un échange de mail entre les classes et Monsieur Nô) .

Et alors vous allez être dans un CD des Enfantastiques ?

C’est la question que tous les élèves posent mais nous leur avons bien expliqué, avant le jour J, que Monsieur Nô crée des centaines de chansons avec les classes et donc que toutes ne se retrouvent pas sur un CD des Enfantastiques. Là, l’objectif c’est « seulement » de créer notre chanson, qui pourra nous accompagner tout au long de notre projet, ou/et être chantée au spectacle de fin d’année. C’est déjà … fantastique !

Mais comment on chante la chanson une fois que Monsieur Nô est parti ?

Jean Nô envoie, quelques jours après sa venue, un fichier avec la chanson finalisée, et un playback pour qu’on puisse la chanter à l’école.

Si votre budget le permet, il est possible de convenir avec lui de faire enregistrer la chanson par les élèves pour que chaque élève ait son CD avec les voix des élèves de la classe. Evidemment, dans ce cas, il faut prévoir que Jean Nô revienne, avec du matériel d’enregistrement, donc c’est une deuxième intervention et cela coute forcément plus cher que s’il s’arrête à la première étape… mais quel joli projet !

 

Peut-être que Monsieur Nô est mondialement connu, mais… heu, c’est quoi les Enfantastiques ?

Les disques des Enfantastiques contiennent des chansons écrites dans le cadre que je viens de décrire, avec des écoliers, grâce à l’intervention de Monsieur Nô pour une session de « chanson en création« . Si vous cherchez des idées pour la chorale de l’école ou pour un spectacle de fin d’année, ne vous cassez pas la tête : vous achetez un des CD Enfantastiques (il y en a 10 : il y a plein de choix !). 

Pourquoi acheter un CD des Enfantastiques pour votre prochain.e spectacle / année scolaire (7 bonnes raisons) :

  1. Les élèves les adorent, y compris les grands CM2 (je sais que certains collègues hésitent à ne pas faire chanter de chansons « à la mode »  ni de chansons estampillées « adultes » aux CM… n’hésitez plus, c’est testé et approuvé).
  2. Les CD sont thématiques (l’eau, le développement durable, l’alimentation, les voyages, la solidarité, la France…). Vous achetez un seul CD et vous avez tout votre programme (de chorale, de spectacle) autour d’un même thème. Les thèmes collent parfaitement à ce qu’on enseigne à l’école, avec des jolies valeurs et des mots adaptés aux 6-11 ans.
  3. Les mélodies sont faciles à enseigner, même par un non-musicien,
  4. Il y a tous les play-backs dans chaque CD. Si on achète le CD sur le site,  le prix payé comprend le recueil complet des partitions, qui vous sera envoyé par mail sur demande après achat du CD.
  5. Les albums sont de grande qualité musicale (les chansons sont parfois enseignées dans les conservatoires)
  6. Les mélodies sont exactement adaptées à la tessiture (la hauteur de la voix) des écoliers
  7. Les arrangements sont soignés.

Où on commande les CD ?

Pour commander un CD, c’est là clic .

J’en profite pour ajouter que Jean Nô, quoi qu’immensément célèbre dans les écoles, ne vend pas autant de disques qu’un Henri Dès ou un Aldebert. Et produire des CD, ça coute cher. Il faut payer les musiciens, les transports, louer le studio et le matériel, faire dessiner et fabriquer les disques… bref,  si on a envie que ce joli projet des Enfantastiques continue, il ne faut pas pirater les chansons ou les capturer sur youtube (sur ce blog, vous ne trouverez ni les paroles ni les musiques des chansons). Allez allez, on dépense 25€ sur le budget de l’école et on achète un CD (voire un par an) : 25€ pour toute une année de chorale ou tout un spectacle de fin d’année clé en main, c’est à la portée de tous, et cela permet à Jean Nô continuer le projet Enfantastiques.

Tiens, pour le plaisir et achever de vous convaincre tout à fait, je vous mets « La vie c’est comme un jardin » (CD n°9) : je sais que les mélomanes apprécieront le piano et les cordes qui accompagnent les chanteurs. Pour un aperçu d’autres chansons cliquez en-dessous sur les liens vers d’anciens articles que j’avais faits sur les Enfantastiques.

Image de prévisualisation YouTube
C’est top, je partage :

1 Commentaire

  1. claire

    Merci pour l’info. J’ai découvert cette année les chansons de jean Nô et je confirme qu’elles sont très sympas et faciles à chanter !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial