Une nouvelle norme pour l’écriture cursive à l’école ?

Fini le Seyes ? A la poubelle, les majuscules cursives ? Jugez plutôt :

Au milieu du mois de juillet, en catimini, sur Eduscol, ont été publiées 2 nouvelles polices libres de droits présentées comme « Nouvelles polices cursives pour l’enseignement de l’écriture » (clic).

Ma première réaction : « Oh, bonne idée ! »

Je me suis dit que c’était une bonne idée, ces polices libres de droit. Aucune police n’est actuellement pleinement satisfaisante. J’aime bien « Cursive Standard« , mais elle casse les e et fait des « petites boucles » au r, au s… D’ailleurs, j’étais curieuse de voir quels choix avaient été faits : le e serait-il cassé ? Les r, v, s (…) auraient-ils « une petite boucle » ? Le y démarrerait-il par une vague ?

Deuxième réaction : « Dommage… tant pis ».

Voici à quoi ressemblent, en vert, les deux nouvelles polices proposées (j’ai mis, en bleu, la police « cursive standard » comme référence actuelle, parce que c’est celle qui me semble la plus proche de ce que j’enseigne aujourd’hui) :

Une nouvelle norme pour l'écriture cursive à l'école ?

Alors quand j’ai téléchargé les fameuses polices, j’ai cru que je m’étais trompée, que j’avais mal compris l’objectif des polices en question : certes, ces nouvelles polices sont élégantes, mais pas conformes à ce qui est enseigné à l’école. Les hauteurs des lettres « qui montent » ne sont pas respectées, le s est … biscornu, le n et le m ressemblent au script, il n’y a pas de majuscules cursives…

Je me suis dit que c’était dommage, que je ne pourrais pas les utiliser pour mes modèles d’écriture, ni même pour trancher les éternels débats avec les collègues sur la manière de tracer telle ou telle lettre.

Troisième réaction : « Gné ??! »

Et là, j’ai téléchargé le document d’accompagnement. Et j’ai réalisé que les intentions du Ministère étaient que ces polices servent de modèles, et que nos élèves apprennent à écrire comme cela désormais, comme illustré en vert ci-dessus.

« Ces modèles ont vocation à être cette référence qui
unira une entente commune sur les formes et sur
les bonnes pratiques pour les produire. »
(Document d’accompagnement, page 8)

Honnêtement, je ne sais pas trop quelle est la valeur « prescriptive » d’un tel document. Allons-nous tous recevoir, à la rentrée, des consignes de nos IEN nous enjoignant d’enseigner cette nouvelle norme d’écriture ?

Je ne dis pas qu’il ne soit pas nécessaire de faire évoluer notre norme. Notre écriture cursive scolaire est très éloignée de l’écriture scripte, bien plus que dans les autres pays européens. Je ne suis pas attachée à nos majuscules alambiquées que l’on passe un temps fou à enseigner. J’irais même jusqu’à dire que je trouve assez élégante cette police scripte-attachée. Mais si le MEN a vraiment envie que cette nouvelle norme se répande, et qu’on ne parle pas de ces polices en rigolant dans 5 ans, comme une bonne blague sans lendemain, il a intérêt à sortir la grosse artillerie, en termes de communication et de formation. Parce que l’écriture, c’est « pire » que la nouvelle orthographe : les maitres n’aiment pas qu’on change leurs petites habitudes. Ils sont attachés à leur manière d’écrire, parce qu’ils ont appris comme cela, et et cela va être un sacré challenge de les faire accepter de changer.

A suivre, donc…

Allez lire ce qu’en dit Laurence (rééducatrice en écriture) sur son blog « Ecriture Paris »… Elle détaille tout : les majuscules, les réglures (on met le Seyes à la poubelle ?), les incohérences entre les différentes injonctions du MEN (IO, documents d’accompagnement).  C’est passionnant !


Et dans les autres pays ?

Vous verrez ci-dessous que nos voisins ont depuis longtemps (toujours ?) une écriture scripte-liée, qu’ils appellent cursive, mais qui est très proche des nouveaux modèles d’Eduscol.

Si vous avez d’autres liens pour que nous découvrions les normes d’écriture de nos homologues à l’étranger, ce serait super ! Comment écrit-on en Belgique ? En Espagne ? (…)

En Italie, les élèves écrivent presque comme les petits français. ils ont notamment des majuscules « ourlées », un peu éloignées des « lettres bâton », comme nous. En revanche, les cahiers n’ont qu’une ligne, donc toutes les lettres hautes montent à la même hauteur.

Une nouvelle norme pour l'écriture cursive à l'école ?

En Suisse Romande :

Une nouvelle norme pour l'écriture cursive à l'école ?

En Allemagne : le plus bizarre, c’est le t : voir le « sieht », troisième mot du petit texte ci-dessous. )

cursive allemande

Une nouvelle norme pour l'écriture cursive à l'école ?

En Angleterre :

cursive en angleterre

En Espagne (assez proches de nous, mais toute les lettres hautes montent à la même hauteur et les majuscules y sont « scriptes »)

Une nouvelle norme pour l'écriture cursive à l'école ?

Aux USA (enseignée assez tard, vers 8 ans, et finalement peu utilisée par les élèves)

Une nouvelle norme pour l'écriture cursive à l'école ?

2013-8-22 12:17:00
Accueil

2 Commentaires

  1. Sabine

    Je ne suis pas certaine, mais pour les élèves qui sont passés par ma classe et qui venaient d’Espagne, ils avaient une écriture comme la nôtre… Et souvent très appliquée ! Donc un fort enseignement de l’écriture 😉
    Après, ils viennent principalement de Catalogne…

    Répondre
    1. Charivari (Auteur de l'article)

      Cet article date de 2013… et force est de constater que cette circulaire est tombée aux oubliettes. C’était prévisible.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *