Résolution #7 : Étaler l’apprentissage sur plusieurs mois, voire sur l’année entière

La première année où j’ai eu des CE2, quand j’ai voulu aborder le « sujet du verbe », j’ai commencé par une petite évaluation-diagnostique puisque la notion est déjà abordée au CE1. J’ai été complètement épatée par la facilité avec laquelle mon groupe de CE2 repérait les sujets dans les phrases, même dans les phrases longues ou tordues. Alors j’en ai parlé à Stéphane, le maitre qui les avait eus au CE1. Il m’avait dit :  « Il n’y a pas de secret, on en a fait toute l’année ».

Encore une fois, le modèle « Je fais la leçon sur le COD, on fait des exos, j’évalue, on range et on passe au CC », ça ne marche pas. Si on se contente des résultats de l’interro qu’on a faite dans les jours qui suivent la séquence, on a l’illusion que les élèves ont retenu. Mais ce n’est qu’une confortable illusion.

En revanche, si, une fois par semaine, on travaille sur les fonctions identifiées dans la « phrase du jour », on repère les verbes et leurs sujets en début d’année, puis dès que la leçon sur les CO est passée, on cherche les verbes, les sujets ET les CO, puis on ajoute les CC, puis les attributs, toujours au fur et à mesure qu’on les étudie, là, on a une chance que les élèves, en fin d’année, soient vraiment à l’aise dans le repérage des fonctions des groupes de la phrase. 

C’est encore plus important pour les compétences « jargonneuses » (grammaire, conjugaison…), celles qu’on ne réinvestit pas trop dans les chapitres suivants, ni dans une activité de littérature ou un projet ordinaire. Prenons le travail sur un temps de conjugaison : si au CM on se contente d’étudier le conditionnel pendant trois semaines, d’évaluer et de ranger la leçon, on est certains que, arrivés en 6°, les élèves, même les bons élèves, ne se souviendront même plus qu’ils ont étudié le conditionnel un jour.

Conclusion : étaler l’apprentissage des concepts sur plusieurs périodes, y revenir, prévoir souvent des activités, exercices, jeux de synthèse ou on fait appel aux vieilles leçons, les planifier dans la programmation…

Remarque : Dans cette idée-là, j’aime beaucoup les ceintures de grammaire CM que nous avons créées ensemble. Elles sont mieux que celles de conjugaison, parce que chaque ceinture reprend toutes les natures et fonctions des ceintures précédentes.

Je vais réfléchir à une v2 des ceintures de conjugaison qui utilise le même principe.


Pour lire les résolutions précédentes : clic

2013-7-21 06:37:00
Pour que les élèves mémorisent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *