Faire des équipes en classe, pour travailler la numération

Dans ma classe, mes élèves sont organisés en équipes, constituées en début d’année. J’ai 4 à 6 équipes selon les années.

Voici comment et pourquoi :

Au départ, je cherchais un moyen ludique de travailler la numération de manière rituelle. J’ai eu l’idée de former des équipes et de faire gagner des points chaque jour à ces équipes. A la fin de la semaine, l’équipe gagnante est celle qui a le plus de points, ce qui encourage les élèves à tenir et vérifier les scores, donc à additionner, comparer des nombres, tout le temps.

Avec mes CM*, les élèves ne gagnent pas des points entiers, mais des fractions de points (c’est diabolique) : un quart de points, un demi, trois quarts… qui s’additionnent tout au long de la semaine. Tous mes CM savent très vite que « deux quarts et undemi, ça fait un point entier » par exemple et ils n’ont aucun mal, chaque fin de semaine à additionner des scores comme 3/4 + 1/2 + 1/4 + 1/2 + 1/4  de tête !

Puis, vers novembre, je passe aux fractions décimales (2/10 de points) et en janvier aux nombres décimaux.

Photos de mon tableau (pas très lisible…) Ce sont des quarts ou demi « cercles » aimantés qui représentent les points gagnés. Le total gagné chaque soir est reporté dans un tableau des scores (sous forme de fractions, cette fois).

Une astuce d'organisation par jour : des équipes en classe

Vers novembre, j’utilise des carrés pour les fractions décimales, que nous commençons à écrire en nombre décimaux vers janvier.

Une astuce d'organisation par jour : des équipes en classe

Les points sont représentés par des parts de camembert ou des morceaux de carrés aimantés au tableau puis reportés sur un tableau des scores.

Comment les équipes gagnent-elles des points ?

  • Tous les jours, j’interroge un membre de l’équipe sur les leçons du jour. Les équipiers font ainsi gagner des points à leur équipe. Souvent, je fais des défis (un représentant de chaque équipe est au tableau et ils doivent conjuguer un verbe le plus vite possible, par exemple).
  • Quand je pioche un marcheur mystère, il peut faire gagner des points à son équipe.
  • Parfois (mais c’est beaucoup plus occasionnel), j’annonce une sorte de défi. Par exemple, après la piscine, la première équipe prête et au complet fait gagner des points à son équipe (c’est suuuper efficace)

 

Qu’est-ce qu’on gagne ?

L’équipe gagnante remporte la faveur d’être « de service » la semaine suivante. Ils se débrouillent entre eux pour effacer le tableau, ramasser, distribuer, ranger la bibli de fond de classe etc… C’est très pratique pour moi (aucun tableau de service à tenir à jour ni mémoriser, rien à gérer) et les élèves sont super fans !

 

(*) évidemment, avec des CE, vous pouvez faire gagner des dizaines, centaines ou milliers de points, varier les représentations, demander au gagnant de choisir entre 2 ou 3 propositions, etc… (tu préfères gagner 21 dizaines ou 3 centaines ?) 

 

Foire aux questions (en commentaires)

Comment formes-tu les équipes ?

Le premier jour je fais un « sociogramme express ». Je demande à chacun de me dire avec qui il aimerait être (il peut mettre autant de noms qu’il veut) et il peut ajouter 1 nom d’un camarade avec qui il n’a pas envie de travailler.

Ensuite, j’interroge ma colègue qui les a eus l’année d’avant pour qu’elle me donne les niveaux des élèves.

Ainsi je fais des équipes aussi équilibrées que possible. Dans chaque équipe, les élèves sont « classés (de A à F*) à leur insu. Du coup, quand je tire au sort, je tire une lettre ce qui me permet d’interroger en même temps des élèves  de niveau équivalent.

Par exemple, quand 4 élèves viennent écrire un verbe au tableau, ce peut être 4 élèves faibles, ou 4 élèves moyens. Ainsi, tout le monde a « ses chances » de faire gagner des points à son équipe.  

(*) pour que cette histoire de classement ne se voie pas trop, les lettres ne sont pas rangées : les excellents seront peut-être les C alors que les B seront les élèves en grande difficulté et les A des moyens, par exemple.

Et en double niveau ?

Cette année je n’aurai que 6 CM1 pour 20 CM2. J’ai choisi de faire 6 équipes mais je ne mets des CM1 que dans 3 des équipes. Comme cela ils ne seront pas « perdus » parmi des CM2, et j’interrogerai des élèves 3 par 3.

Tu interroges oralement ?

Oui j’interroge oralement (la plupart du temps). Il m’est arrivé de faire des « quiz leçons » sur le cahier du jour, et de ramasser un cahier par équipe, au hasard. Ca marche très bien aussi.

Je tire au hasard les élèves interrogés. Heu, globalement, je trouve qu’ils savent bien leurs leçons avec ce système. Bon, ce n’est pas magique, mais ça motive quand même. 

Est-ce qu’en classe les élèves sont placés par équipes ? (ilots ?)

En classe simple niveau, oui c’est sympa de les assoir par équipe, pour encourager la coopération et l’entraide. C’est moins simple en double niveau. Cette année, pour l’instant, je n’ai pas fait un plan de classe par équipe, j’ai séparé les CM1 et les CM2. Je reviendrai peut-être plus tard sur cette idée. Cequi est bien avec les plans de classe, c’est que cela se change 😉

2016-8-13 06:52:00
Idées en vrac

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *