Quels cahiers choisir ?

Petits cahiers 17×22 ou grands cahiers 21×29,7 ou 24×32  ?
Quelles sont les meilleures marques de cahiers ?
Quel lignage ?  Quel nombre de pages ?

Laurence est rééducatrice en écriture. Et avant, elle a été PE pendant 18 ans. Alors forcément, elle sait de quoi elle parle et répond à nos vraies-questions-que-nous-nous-posons-dans-la-vie-en-vrai.

Quels cahiers choisir ?Elle illustre ses conseils de photos bien parlantes : regardez comme cette élève est mal placée, avec son dos tout rond…

Pour lire l’article de Laurence, il faut aller sur son site : clic !

Allez voir aussi cet article passionnant sur le choix des « outils scripteurs » : clic

 

Et de mon côté, l’an prochain, je passe aux petits cahiers partout avec mes CM, y compris en sciences ou en Histoire [un an après cette décision, je persiste et raconte mon expérience ici ]


Je remonte ici les échanges en commentaire

« Pour le français et les maths (les leçons), je ne fais pas ou peu écrire donc je garde les grands cahiers ».

Je trouve que les grands cahiers se manipulent très mal. Tourner une page, pour un CM, c’est faire un grand geste avec tout le bras. Même quand j’étais au lycée, je me faisais des fiches en petit format. Tous les « mémos » ou référentiels facile à consulter, vendus dans le commerce, sont toujours publiés en petit format, même souvent plus petit que des 17×22. Je souhaite que leur support de leçon soit vraiment un petit outil auquel ils se réfèrent facilement, rapidement. Bref, non, décidément, le grand format ne me semble pas du tout adapté.

« Pour les sciences et l’histoire géographie, le grand format c’est tellement mieux pour les illustrations. Là mes élèves écrivent toutes les leçons ». 

Moi aussi, ils écrivent tout :

Voici la photo d’un de mes cahiers cette année. La frise, comme l’image, tiendra parfaitement sur un petit format. Même les cartes en géo tiennent très bien sur un demi-A4 donc iront très bien sur un petit cahier. Cela fait plusieurs mois que j’y réfléchis : vu que je colle très peu de choses dans le cahier, je n’ai absolument pas besoin d’un grand cahier.

« D’autre part, le petit format implique une multiplication de cahiers (ma collègue en est à son 4ème cahier du jour). »

Moi aussi, j’en suis au 4ème. Je ne vois pas le problème vu qu’il n’y a pas de leçons dans le cahier du jour. Au contraire, mes élèves adorent recevoir un cahier neuf (environ un par période). Ils prennent des résolutions de soin etc… Les cahiers du jour terminés sont empilés en fond de classe et restitués en fin d’année.

Pour les leçons, cela peut poser problème. L’élève saura t-il s’il doit aller dans le cahier 1, 2 ou 3 pour revoir une leçon ???

Ah non, là je n’ai absolument pas besoin de plusieurs cahiers de leçons. EN fraçais et en maths, un seul suffit amplement. En effet, deux cahiers de leçons dans la même matière, je trouverait ça nul, surtout pour le français et les maths où, encore une fois, c’est un outil qu’on doit feuilleter au quotidien.

Les documents à coller pour illustrer devront être pliés ou photocopiés en plus petit format (cahier moins joli, trace écrite moins lisible).

Je ne fais jamais plier. En revanche, le format reste tout à fait joli et lisible. J’imprime en « 4 par page » voire « 8 par page » pour certaines illustrations en couleur(comme celle qu’on voit ci-dessus) et c’est très joli.

Et puis attention, au collège il n’y a plus de petits cahiers.

Je ne pense pas que ce soit un problème. Les enfants n’ton aucun mal à changer de format. C’est moi que cela dérange de les voir mal assis avec le dos tordu, et de voir les bas des pages cornées, pas eux.

 

C’est bien de les préparer à l’utilisation d’un classeur en cycle 3.

Là j’imagine que les pratiques diffèrent d’un collège à l’autre. Dans celui de mes enfants, le classeur a disparu (sauf en musique où ils ont un « cahier classeur »). En tous cas, au collège, chaque prof a son support. Ils n’auront donc jamais l’histoire, les sciences et la rédaction dans un même unique classeur.C’est beaucoup plus simple de gérer une seule matière dans un classeur.

Dans ma classe nous avons un petit classeur de leçons en français et maths. J’aime beaucoup ce support. Cela leur permet d’apprendre à gérer « l’outil classeur » (où ranger la page, gérer les intercalaires, protéger les pages avec des oeillets) et cela reste un outil très maniable, très « à leur échelle ».

 

 

2015-5-24 21:23:00
Spécial profs débutants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *